Du QI comme d'un comportement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du QI comme d'un comportement

Message par jmd le Jeu 11 Aoû 2011 - 7:51


Je me pose la question suivante : est-ce que le fait d'avoir un QI élevé n'a pas eu comme conséquence, quand nous étions enfant, de nous pousser à utiliser exclusivement notre intellect pour résoudre nos difficultés (car à l'époque nos difficultés pouvaient aisément se résoudre ainsi) et de faire qu'aujourd'hui nous utilisons l'intellect à l'exclusion d'autres approches (intuition, impression, sentiment, ressenti) ?

Une difficulté viendrait du fait que le recours exclusif à l'intellect ne nous permettrait pas de résoudre nos problèmes d'aujourd'hui car trop complexes (le cerveau ne peut prendre en compte plus que sept données simultanément) ? Et que nous négligerions ainsi d'autres approches, non par incapacité, mais par habitude comportementale ?

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du QI comme d'un comportement

Message par Overload le Jeu 11 Aoû 2011 - 8:58

c'est un moyen défensif, mais je pense qu'on ne l'a pas tous fait de cette manière. Pour ceux qui ont pu s'épanouir sans trop de problèmes, ils n'ont certainement pas dû chercher à se couper de leurs intuitions et ressentis.

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du QI comme d'un comportement

Message par jmd le Jeu 11 Aoû 2011 - 9:08

Il peut s'agir d'un comportement qui a été efficace au départ et qui a été adopté pour cette raison, mais qui se révèle moins efficace à l'âge adulte.

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du QI comme d'un comportement

Message par Fata Morgana le Jeu 11 Aoû 2011 - 11:32

Je pense que tu veux dire que nous intellectualisons trop. C'est parfois exact.
Pourtant je crois avoir compris que le surdoué l'est aussi au plan sensoriel de diverses manières. La plupart de mes "flashs" passent par une perception physique, une hyperesthésie qui n'est pas forcément toujours douloureuse d'ailleurs. Nous ressentons souvent très fort AVANT de réfléchir, l'analyse suit le ressenti. Sur ton approche donc je ne te suis qu'en partie. On ne peut exclure que des enfants intelligents mais complexés raisonnent comme des calculettes et conservent ce travers plus tard, mais opposer intuition, ressenti, feeling, sensorialité et intelligence ne me semble pas pertinent.
Hé ! Je dis cela tout à fait amicalement ! Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du QI comme d'un comportement

Message par jmd le Jeu 11 Aoû 2011 - 13:17

Je n'oppose pas intelligence et ressenti, j'oppose "raisonnement purement logique" à "ressenti et après logique".

Comme le corps est en interaction avec l'environnement de multiples façons, il est normal qu'il y aie un ressenti très précis de notre situation.

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce qu'il y a lieu de faire (porter son attention sur le ressenti qui réalisera (peut-être aujourd'hui peut-être demain) une synthèse de ses différentes perceptions sur une question donnée.

Je me demandais seulement dans mon post, si les HQI faisaient assez confiance à ce processus. Etre constamment dans la pensée peut être inhibitoire par rapport à cela.

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du QI comme d'un comportement

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum