Des chefs d'entreprise ?

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Des chefs d'entreprise ?

Message par berimbau le Jeu 5 Juil 2018 - 15:07

Bonjour,

Je m'étonne de n'avoir pas trouvé de sujet concernant la direction d'entreprise.
Pourtant il me semble que les postes de direction font partie des mieux adaptés à nos profils avec à mon avis, prof et psy.

Je le vois comme ça:

Avantages:
Activités variées, créativité
Peu d'ennui, pas de restriction intellectuelle
On définit soi-même ses objectifs, ses missions
Choix des collègues
C'est moi le chef alors je fais ce que je veux
Changer le monde à son échelle: mode de management, modèle de gestion de l'entreprise,...
Idéalement, on travaille dans un secteur qui nous passionne

Inconvénients:
Il faut une certaine rigueur : comptabilité, administratif,...
Gestion RH: il faut parfois être dur et mettre de côté son empathie
Faire des choix, rester motivé, garder confiance en soi,...
On quitte son patron mais on est soumis à ses clients
Dans le cas d'une création d'entreprise: tout ça x100


Qu'en pensez-vous?
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 172
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Rebrousse-poil le Lun 9 Juil 2018 - 12:26

Coucou !
Je trouve que tu as très bien listé les pour et les contres.

Pour ma part, je connais surtout des "indépendants" (mon cas, je bosse seule ou en collab avec d'autres indé selon les projets) mais aussi quelques dirigeants de PME ou micro start-up, donc je ne vais parler que de ces cas de figure.

- Il faut persévérer plusieurs années quasiment en monomaniaque d'un sujet. Ce qui est peu adapté aux gens qui aiment papillonner d'un enthousiasme à l'autre.
- Avoir une boîte, c'est idéal lorsqu'on est passionné "par le secteur" mais pas forcément quand on l'est "par la pratique". Un pâtissier qui lance sa marque de gâteau va élaborer les recettes pendant quelques dizaines d'heures et finalement consacrer des milliers d'heures faire tout le reste (com, argent, intendance).
- Pour confirmer ce que tu dis sur la soumission aux clients. Perso, je me sent paradoxalement moins libre en tant que indépendante (et ce ressenti est partagé par d'autres dans mon entourage) que lorsque j'étais salariée. Il m'arrive certes de me lever tard ou d'aller au musée le jeudi aprèm, mais je n'ai pas vécu en plusieurs années une seule journée sans culpabilité larvée de ne pas faire avancer ma todolist. Il m'est même arrivé de redouter de croiser des clients dont j'avais repoussé le projet pour cause "d'emploi du temps trop chargé". Puéril mais véridique !
Idem pour les arrêts maladie ou autre. Ne voyant personne en faire parmi les entrepreneurs de mon entourage, je pensais naïvement que c'était pas prévu par la sécu. Et lorsque quelqu'un a eu un cancer, j'ai découvert que si en fait, mais qu'ils ne le faisait jamais usage. Dans le même esprit, j'ai passé mon enfance à voir mon père (PME donc c'est spécial) utiliser son ordi pendant les vacances et repartir en urgence pour régler un truc.

Je ne dis en aucun cas que cette espèce de servitude auto-induite est pire que la hiérarchie ou la tyrannie hein ! Mais je trouve que ça peut être, (toute proportion gardé) pour les personnalité perfectionnistes et consciencieuses, sujettes au burn-out, un peu un piège.

Ceci-dit, je partage ton point de vue pour en faire une profession adapté à des profils comme on en trouve ici.

avatar
Rebrousse-poil
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 49
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par berimbau le Lun 9 Juil 2018 - 13:19

Rebrousse-poil a écrit:
- Il faut persévérer plusieurs années quasiment en monomaniaque d'un sujet. Ce qui est peu adapté aux gens qui aiment papillonner d'un enthousiasme à l'autre.

En ayant un(e) associé(e), est-ce que cela est facilité? Mettre un papillonnant avec un terre à terre: l'un apporte la créativité mais se disperse, l'autre est plus conventionnel mais fait avancer la machine.


Rebrousse-poil a écrit:
- Pour confirmer ce que tu dis sur la soumission aux clients. Perso, je me sent paradoxalement moins libre en tant que indépendante (et ce ressenti est partagé par d'autres dans mon entourage) que lorsque j'étais salariée. Il m'arrive certes de me lever tard ou d'aller au musée le jeudi aprèm, mais je n'ai pas vécu en plusieurs années une seule journée sans culpabilité larvée de ne pas faire avancer ma todolist. Il m'est même arrivé de redouter de croiser des clients dont j'avais repoussé le projet pour cause "d'emploi du temps trop chargé". Puéril mais véridique !
Idem pour les arrêts maladie ou autre. Ne voyant personne en faire parmi les entrepreneurs de mon entourage, je pensais naïvement que c'était pas prévu par la sécu. Et lorsque quelqu'un a eu un cancer, j'ai découvert que si en fait, mais qu'ils ne le faisait jamais usage. Dans le même esprit, j'ai passé mon enfance à voir mon père (PME donc c'est spécial) utiliser son ordi pendant les vacances et repartir en urgence pour régler un truc.

Je ne dis en aucun cas que cette espèce de servitude auto-induite est pire que la hiérarchie ou la tyrannie hein ! Mais je trouve que ça peut être, (toute proportion gardé) pour les personnalité perfectionnistes et consciencieuses, sujettes au burn-out, un peu un piège.


En effet... Mon impression est que le travail indépendant amplifie des tendances que l'on aurait déjà en étant salarié. Sauf que sans cadre, on va plus vite aux extrêmes. Mais ça ne me semble pas irréversible car ce sont des choses qui peuvent certainement s'améliorer en faisant un travail sur soi.
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 172
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Mer 11 Juil 2018 - 9:33

En ayant un(e) associé(e), est-ce que cela est facilité? Mettre un papillonnant avec un terre à terre: l'un apporte la créativité mais se disperse, l'autre est plus conventionnel mais fait avancer la machine.


je te conseils pas de t'associer voir les avis des experts comptables une fois la glace brisé.Ou les startups qui se cassent la gueule c'est souvent à cause de ça.

autre point bien choisir son activité !

Je vais pas te faire une checklist mais pas s'engager dans un job

genre restauration traditionnelle tu y passe un temps fou, l'investissement de départ est conséquent bail fond de commerce etc, faut trouver le bon personnel, la matière première se conserve peu de temps et clients exigeant ,horaires de merde...

De plus dans d'autres pays t'as la mafia qui te taxe ici c'est l'état qui fait mal son boulot.Les conseillers que tu vas rencontrer dans les différentes administrations attention renseignes toi sur les forums fais des recherches ...

exemple lui était parfaitement en règle mais c'est fait bouffer la gueule et il a eu droit à un autre contrôle fiscal ou il a mangé 17000€ de redressement.

Autre point tu cotise beaucoup mais t'auras une retraite de merde.

J'aurai tellement à dire il y a aussi le mindset il faut plus penser comme un employé mais comme un patron et aller chercher le client comme le dit très bien rebrousse poil.



avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par berimbau le Mer 11 Juil 2018 - 10:09

@Myamato curiosité: as-tu trouvé un métier ou une façon d'exercer qui te corresponde?
Je comprends bien les côtés négatifs mais je trouve que c'est toujours mieux qu'être salarié
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 172
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Mer 11 Juil 2018 - 10:27

berimbau a écrit:@Myamato curiosité: as-tu trouvé un métier ou une façon d'exercer qui te corresponde?
Je comprends bien les côtés négatifs mais je trouve que c'est toujours mieux qu'être salarié

Excuses moi j'ai soulevé les points négatifs mais c'était pas pour décourager au contraire. Wink

J'ai conseillé à plusieurs reprises sur le forum à des membres de se mettre à leurs comptes.

Perso je bosse sur des projets et donc là je me canalise et organise pour que ça devienne concret.Justement gros jobs de triages d'idées voir la rentabilité capital de départ à investir possibilité de déléguer etc etc.

Non pour ma part le salariat a été un cauchemar.Quand on est inadapté pas la peine de se faire mal.En faisant des recherches etc je me suis rendu compte que même des zèbres ayant des postes à hautes responsabilités se faisaient chier dans leur job avec les normaux pensants.

Il suffit juste que tu trouves une activité rentable qui te plaît et faire attention à différents pièges dans l'entrepenariat.La France est un pays de fonctionnaires donc de salariés il faut garder ça en tête.
avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par berimbau le Jeu 12 Juil 2018 - 10:06

@Mayamato Merci pour ta réponse. On en arrive à la même conclusion en fait.
Comment ça avance tes projets? Je pense que le lancement est un gros défi. Avoir des idées c'est relativement facile, mais la mise en place me semble beaucoup plus compliquée... Du coup le partage d'expérience m'intéresse.
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 172
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par VirtualBabS le Jeu 12 Juil 2018 - 11:31

Bonjour, voici mon expérience (plus ou moins corrélées, sur le sujet).

Sans jamais avoir voulu rayer le parquet, j'ai toujours fait en sorte de colmater les brèches en entreprise, tant je vois le nombre de gens à aider, de choses à faire, à éviter, de processus à améliorer... ce qui conduit les gens à considérer que je "papillonne". J'ai aussi toujours désiré m’occuper d'une équipe. Cette capacité a d'ailleurs été identifiée par des tests dès le début dans l'entreprise qui m'a employée pendant 15 ans mais personne ne m'a jamais reconnu cette possibilité en face à face, n'ayant jamais été manager précédemment (en France on adore se mordre la queue).
J'ai maintenant quitté cette entreprise et suis devenu chômeur/porteur de projet (espace de coworking) mais là encore j'ai beaucoup de mal à faire avancé mon projet. Du coup, je me demande si je ne vais pas devoir simplement arrêter de "rêver" et retourner travailler pour un patron, en fermant ma g...
avatar
VirtualBabS
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 38
Localisation : Plus ou moins ici et ailleurs mais surtout dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par berimbau le Jeu 12 Juil 2018 - 15:55

VirtualBabS a écrit:
J'ai maintenant quitté cette entreprise et suis devenu chômeur/porteur de projet (espace de coworking) mais là encore j'ai beaucoup de mal à faire avancé mon projet.
Pourquoi?
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 172
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Jeu 12 Juil 2018 - 17:23

berimbau a écrit:
VirtualBabS a écrit:
J'ai maintenant quitté cette entreprise et suis devenu chômeur/porteur de projet (espace de coworking) mais là encore j'ai beaucoup de mal à faire avancé mon projet.
Pourquoi?

je me permets de répondre à ça place car quand on zèbre on est souvent confronté à ça

Jusqu’au jour où j’ai lancé mon premier business.

Les premières années, j’ai travaillé comme un fou pour survivre - sans plus.

Ca a mis une bonne claque à ma croyance que j’étais plus malin que tout le monde.

Je voyais des gens (qui ne me semblaient pas plus intelligents que la moyenne) exploser et atteindre des résultats stratosphériques.

Qu’est-ce qu’ils avaient de plus que moi ?

J’ai mis du temps à comprendre… que ma propre arrogance intellectuelle bloquait mes progrès :

*
Je sur-analysais toutes les situations et je changeais souvent d’avis

*
Je tombais amoureux de mes propres idées au lieu de valider la demande

*
Je consommais 10 fois plus d’informations que je ne pouvais utiliser

*
J’étais perfectionniste et je perdais un temps fou sur des détails insignifiants



A côté de ça, des gens avec des personnalités de "fonceur" faisaient 5 fois mon chiffre d’affaires sans se poser de questions.
avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Abonné absent le Jeu 12 Juil 2018 - 19:12

Intéressant ce fil, avec beaucoup de vérité.
Dans les "inconvénients" du départ il faut citer la prospection commerciale. Lorsqu'on est salarié la paie est garantie, à son compte il faut aller la dénicher.

Je me demande si ceux qui "réussissent" (concept à débattre) n'auraient pas une sorte de capacité à imiter d'autres qu'eux en améliorant le rendu. Comme quoi l'art dramatique pourrait être un savoir-faire utile à un entrepreneur. Qu'en pensez-vous ?
avatar
Abonné absent
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2576
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Jeu 12 Juil 2018 - 19:36

Abonné absent a écrit:Intéressant ce fil, avec beaucoup de vérité.
Dans les "inconvénients" du départ il faut citer la prospection commerciale. Lorsqu'on est salarié la paie est garantie, à son compte il faut aller la dénicher.

Je me demande si ceux qui "réussissent" (concept à débattre) n'auraient pas une sorte de capacité à imiter d'autres qu'eux en améliorant le rendu. Comme quoi l'art dramatique pourrait être un savoir-faire utile à un entrepreneur. Qu'en pensez-vous ?

oui exactement faut complètement changer de mindset pour ça des fois je pense qu'il vaut mieux partir sur une activitée tous en gardant son job.Et quand ça commence à décoller lâcher son job...

Idem pour le rsa attention aux mauvaises surprises

https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-4310377-creer-son-auto-entreprise-et-maintien-du-rsa

Globalement ne faites pas confiances aux fonctionnaires et autres voir lien au dessus.

Oui je pense que l'art dramatique ça peut aider après les surdoués ont tendance à mal se vendre voir syndrome de l'imposteur.
Donc ce qui est aussi très très important c'est de se connaître et mettre des gardes fous.

Et choisir soigneusement l'activité dans laquelle vous vous lancez et compenser ces points faibles en anticipant au maximum dans son organisation recrutement.


avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par VirtualBabS le Jeu 12 Juil 2018 - 23:53

Myamato a écrit:
berimbau a écrit:
VirtualBabS a écrit:
J'ai maintenant quitté cette entreprise et suis devenu chômeur/porteur de projet (espace de coworking) mais là encore j'ai beaucoup de mal à faire avancé mon projet.
Pourquoi?

je me permets de répondre à ça place car quand on zèbre on est souvent confronté à ça
Jusqu’au jour où j’ai lancé mon premier business.
Les premières années, j’ai travaillé comme un fou pour survivre - sans plus.
Ca a mis une bonne claque à ma croyance que j’étais plus malin que tout le monde.
Je voyais des gens (qui ne me semblaient pas plus intelligents que la moyenne) exploser et atteindre des résultats stratosphériques.
Qu’est-ce qu’ils avaient de plus que moi ?
J’ai mis du temps à comprendre… que ma propre arrogance intellectuelle bloquait mes progrès :
*
Je sur-analysais toutes les situations et je changeais souvent d’avis
*
Je tombais amoureux de mes propres idées au lieu de valider la demande
*
Je consommais 10 fois plus d’informations que je ne pouvais utiliser
*
J’étais perfectionniste et je perdais un temps fou sur des détails insignifiants

A côté de ça, des gens avec des personnalités de "fonceur" faisaient 5 fois mon chiffre d’affaires sans se poser de questions.

Ignorant mes mes zébrures jusqu'à peu, j'était plutôt en plein doute (c'est qui la petite crotte ? c'est moi !). De plus j'avais au départ fois dans l'accompagnement qu'on pourrait m'apporter. Pôle emploi absent, bon je m'en doutais. Les organisme d'accompagnement, il faut rentrer dans le moule du business plan, aller chercher des info, me battre, relancer les gens, etc. Sauf que lorsqu'on demande une liste des travailleurs indépendant dans les environs où l'on veut implanter son espace de coworking, on me répond :
- "Oui, il y en a..." (mairie)
- "Je ne vais pas faire votre étude de marché à votre place" (présidente de l'association des commerçants et artisants).
- "Je ne suis pas documentaliste ! (CCI)
- "Aucune réponse ne correspond à vos critères de recherche (INSEE via l'outil ODILE)
...

Après on me dit faite un questionnaire pour demander à vos futurs clients ce qu'ils attendent. C'est fait mais m'est d'autant plus compliqué d'avoir accès aux futurs entrepreneurs, les organismes d'accompagnement me demandant de faire ce questionnaires ne comprenant d'ailleurs pas pourquoi je pourrais le leur laissé afin que leurs "clients" y répondent.
Le maire de ma commune m'a présenté un site pour créer mon espace mais n'a jamais répondu à combien ni quand, malgré relance. Du coup, le business plan ...
Bref j'attends aussi une rentrée d'argent pour mon apport via la vente d'un bien immobilier depuis octobre, deux acquéreurs se sont désistés (le premier parce la banque ne voulait pas le suivre, entrepreneur depuis trop de temps...)

Maintenant, je me rends compte que je devrais trouver un(e) associé(e) car je dois garder un minimum de vie perso mais il est difficile de trouver quelqu'un de fiable, intéressé par (non pas seulement mais pour s'investir dans) ce type de projet qui serait financé par pôle emploi (il ne faut pas rêver d'une rentabilité immédiate, surtout qu'il faut développer des activités complémentaires pour ce genre de projet si on veut gagner sa vie).

Bref, j'imagine que je vais bientôt devoir me justifier auprès de pôle emploi après un an d'abandon par ces gens là...

avatar
VirtualBabS
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 38
Localisation : Plus ou moins ici et ailleurs mais surtout dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par VirtualBabS le Ven 13 Juil 2018 - 0:05

Ah j'oubliais, tous les statuts juridiques rajoutent un certain nombre de difficultés, y compris de payer des impôts malgré un déficit avec perte des indemnités (ex : micro-entrepreneur ayant plus de sorties que de rentrées, Vade retro...). On comprend alors vite que même avec une bonne idée, ce n'est pas l'entrepreneur que gagne le plus d'argent sur son travail. Il est cependant possible qu'il en reste suffisamment pour vivre (et la joie de ne pas se faire engueuler par un patron qui pense qu'on doit faire comme tout le monde fait même s'il envoie son entreprise dans le mur).

Pessimiste ? Peut être, peut être pas...

Je reviens sur le besoin d'un(e) associé(e), après temps de freins, j'ai besoin d'être entouré pour être stimulé et ne plus procrastiner (et oui, je me demande maintenant comment meubler mes rendez-vous d'accompagnement pour ne pas toujours ré-entendre ce que je devrais faire et remets à plus tard n'en voyant plus l'intérêt).
avatar
VirtualBabS
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 38
Localisation : Plus ou moins ici et ailleurs mais surtout dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Ven 13 Juil 2018 - 9:10

Maintenant, je me rends compte que je devrais trouver un(e) associé(e) car je dois garder un minimum de vie perso mais il est difficile de trouver quelqu'un de fiable, intéressé par (non pas seulement mais pour s'investir dans) ce type de projet qui serait financé par pôle emploi (il ne faut pas rêver d'une rentabilité immédiate, surtout qu'il faut développer des activités complémentaires pour ce genre de projet si on veut gagner sa vie).


je te conseils pas du tous un associé pas avant d'avoir bien identifié tes particularités et enore parles en avec des experts comptables une fois la glace brisé ou dans les startups c'est souvent là ou ça part en vrille.

De plus avec ton hypersensibilité ça va très vite devenir merdique et mode de fontionnement surtout si tu te connaît pas à fond.

Après comme me disait un pote entrepreneur" quand il y a de l'argent l'associé veut te virer pour tous garder pour lui.Et pense que c'est lui qui fait tous le boulot.Et quand il y a pas de sous
tous est de ta faute!".Il a d'ailleurs perdu un bon ami après s'être associé avec lui...

Ah j'oubliais, tous les statuts juridiques rajoutent un certain nombre de difficultés, y compris de payer des impôts malgré un déficit avec perte des indemnités (ex : micro-entrepreneur ayant plus de sorties que de rentrées, Vade retro...). On comprend alors vite que même avec une bonne idée, ce n'est pas l'entrepreneur que gagne le plus d'argent sur son travail. Il est cependant possible qu'il en reste suffisamment pour vivre (et la joie de ne pas se faire engueuler par un patron qui pense qu'on doit faire comme tout le monde fait même s'il envoie son entreprise dans le mur).


La France n'est pas un bon pays pour entreprendre c'est un pays fait pour les salaries et ça date pas d'aujourd'hui.

Il y a le problème des impôts beaucoup trop élevé et bien entendu les gens formatés diront "oui mais c'est pour l'hôpital etc" sauf que ces couillons ne comprennent pas que l'argent est très très mal géré et on a pas le droit de regards dessus comparé à un suédois lambda!



pour les impôts la France taxe le plus les sociétés,pour ça que des experts comptables conseils officieusement d'obligatoirement faire du black à un artisan!

https://des-livres-pour-changer-de-vie.com/64-7-dimpots/

Il y a tous ces problèmes de paperasses ou on est pas doué.Perso j'anticipe cela je sais que c'est le truc que je trouve trop chiant.
C'est encore pire quand t'es en sarl avec le rsi et les erreurs ou tu perds des demies journées non payés à cause de leurs conneries.Faut passer par un cabinet de comptable établi sur le plan national.Je déconseilles le petit comptable du coin.

Faut bien faire ces calculs ces machins là des fois tu vas prendre un gros contrat et boum tu l'as dans l'os.En fait ça va encore si tu verse juste un salaire

Après c'est peut être ton activité qui est à revoir?
Est ce que tu devrais pas changer d'activité pro?

Je connais des surdoués qui font du coaching dans différents domaines au moins une partie de l'argent c'est du cash et pas de gros jobs à fournir ou plutôt organisation.

est ce que u serais pas tdah aussi?

http://www.observation-et-imagerie.fr/douance/tdah_douance_melange_explosif.html

avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par VirtualBabS le Ven 13 Juil 2018 - 13:57

Merci Myamato pour tes remarques/conseils,

Effectivement, s'associer à quelqu'un peut être très périlleux et source de conflits (très intenses) mais aussi très positif en fonction de la personne choisie. D'ailleurs je me demande s'il vaut mieux un(e) deuxième zèbre ou au contraire quelqu'un de moins atypique. Un avis ?

"Après c'est peut être ton activité qui est à revoir?"
Pour moi (et d'autre personnes ayant déjà créé leur espace que j'ai pu rencontrer), le coworking n'a pas pour vocation de faire énormément d'argent mais c'est pour moi une manière de me lancer et un modèle de fonctionnement basé sur l'échange et le partage (pour lequel je ne veux pas payer mais plutôt être à l'origine) qui me permettrait de développer d'autres activités, comme du coaching (que tu évoques) entre autres.

Concernant le TDAH, cela n'a pas été identifié officiellement. Par contre, le fait que la pensée en arborescence m'emporte loin et me fait rater des choses, oui. Donc c'est possible. De plus, une dyspraxie détourne encore un peu plus mon attention de certaines tâches si je dois faire quelque chose physiquement (écrire, faire mes lacets, ne pas me payer un montant de porte en marchant, etc.). Je reste cependant capable d'accomplir un certain nombre de choses que d'autres n'envisagent pas, ce malgré mes limites (par exemple : je suis timide et un peu craintif des nouveaux environnements mais on m'a trouvé très à l'aise pour former des professionnels venant de toute la zone Asie-Pacifique dans un domaine d'expertise à Singapour ou encore faire le show dans des salons professionnels à Dubaï, en gros personne ne voit que je fais dans mon pantalon et j'en tire belle une satisfaction). Bref, je divague...
avatar
VirtualBabS
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 38
Localisation : Plus ou moins ici et ailleurs mais surtout dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Ven 13 Juil 2018 - 16:49

VirtualBabS a écrit:Merci Myamato pour tes remarques/conseils,

Effectivement, s'associer à quelqu'un peut être très périlleux et source de conflits (très intenses) mais aussi très positif en fonction de la personne choisie. D'ailleurs je me demande s'il vaut mieux un(e) deuxième zèbre ou au contraire quelqu'un de moins atypique. Un avis ?

"Après c'est peut être ton activité qui est à revoir?"
Pour moi (et d'autre personnes ayant déjà créé leur espace que j'ai pu rencontrer), le coworking n'a pas pour vocation de faire énormément d'argent mais c'est pour moi une manière de me lancer et un modèle de fonctionnement basé sur l'échange et le partage (pour lequel je ne veux pas payer mais plutôt être à l'origine) qui me permettrait de développer d'autres activités, comme du coaching (que tu évoques) entre autres.

Concernant le TDAH, cela n'a pas été identifié officiellement. Par contre, le fait que la pensée en arborescence m'emporte loin et me fait rater des choses, oui. Donc c'est possible. De plus, une dyspraxie détourne encore un peu plus mon attention de certaines tâches si je dois faire quelque chose physiquement (écrire, faire mes lacets, ne pas me payer un montant de porte en marchant, etc.). Je reste cependant capable d'accomplir un certain nombre de choses que d'autres n'envisagent pas, ce malgré mes limites (par exemple : je suis timide et un peu craintif des nouveaux environnements mais on m'a trouvé très à l'aise pour former des professionnels venant de toute la zone Asie-Pacifique dans un domaine d'expertise à Singapour ou encore faire le show dans des salons professionnels à Dubaï, en gros personne ne voit que je fais dans mon pantalon et j'en tire belle une satisfaction). Bref, je divague...

tu veux peut-être "terminer" ta société rapidement t'auto saboter?
Tu me fais marrer quand tu dis "ça peut être très positif!" oui oui comme prendre mon détecteur de métaux et de tomber sur un trésor...Bah Oui y en a qui en trouves c'est possible! Smile

Là tu cherches plus quelqu'uns sur qui te reposer vaut mieux embaucher quelqu'un à mie temps pour les papelards.

Déjà embaucher c'est un job pas facile mais trouver un associé.Le type ou nana va péter un câble et tu risques de tous simplement te faire virer de ta boîte.Etre user jusqu'à la corde en cédant tes parts pour pas grand chose.

Si je comprends bien t'as un espace de co working cela me rappel ça https://vimeo.com/159079851 ?

Si le local fait partie de la société mais je m'associerai pas en tous cas.

Pourquoi t'as besoin d'un associé?
avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par VirtualBabS le Ven 13 Juil 2018 - 18:27

"tu veux peut-être "terminer" ta société rapidement t'auto saboter? "

Moi pas comprendre

"Tu me fais marrer quand tu dis "ça peut être très positif!" oui oui comme prendre mon détecteur de métaux et de tomber sur un trésor...Bah Oui y en a qui en trouves c'est possible!"

Je pense qu'un trésor ne se trouve pas par hasard mais se cherche, en y mettant des moyens.
On peut aussi considérer toutes les entreprises comportant des associés. Il me semble que même si les échecs existent et retiennent l'attention, cela est loin d'être représentatif de l'entrepreneuriat avec associés.

"Là tu cherches plus quelqu'uns sur qui te reposer vaut mieux embaucher quelqu'un à mie temps pour les papelards."

Ce n'est pas ce que je recherche.

"Déjà embaucher c'est un job pas facile mais trouver un associé.Le type ou nana va péter un câble et tu risques de tous simplement te faire virer de ta boîte.Etre user jusqu'à la corde en cédant tes parts pour pas grand chose."

En général, on réfléchit la répartition des parts. Pour se faire virer il faut donc avoir moins de 50% des parts pour que sa voix ne compte pas. Donc si un jour j'ai la possibilité de vendre les parts d'une boîte que j'aurais créée et me faire virer, cela aura été une expérience financièrement intéressante et relativement voulue.

Si je comprends bien t'as un espace de co working cela me rappel ça https://vimeo.com/159079851 ?

J'ai arrêté de regarder au bout de 3 secondes. Je parle d'un vrai espace dédié avec des événements professionnels, du matériel professionnel mis à disposition, des services, ouvert 24/7,... pas de louer un bout de chez moi, dans lequel je dois bouger une table tous les jours.

Pourquoi t'as besoin d'un associé?

Pour la synergie, le partage (des réussites comme de emmerdes mais aussi des tâches, des horaires, pouvoir aller pisser...), éviter l'isolement,... Quand on s'associe, chacun apporte son investissement financier. Contrairement à un(e) salarié(e), un(e) associé(e) n'est pas lié(e) aux mêmes coûts (charges salariales par exemple) et sait que le salaire ne tombe pas forcément (il est d'ailleurs bien préférable de lancer le bébé pendant une période de chômage pour ces raisons),etc.

Les vraies questions sont plutôt : quel est le profil de la personne recherchée et comment la dénicher ?
avatar
VirtualBabS
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 38
Localisation : Plus ou moins ici et ailleurs mais surtout dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Ven 13 Juil 2018 - 21:05

En général, on réfléchit la répartition des parts. Pour se faire virer il faut donc avoir moins de 50% des parts pour que sa voix ne compte pas. Donc si un jour j'ai la possibilité de vendre les parts d'une boîte que j'aurais créée et me faire virer, cela aura été une expérience financièrement intéressante et relativement voulue.


aie aie je crois que tu ne sais pas comment ça se passe Very Happy

Comme dit le proverbe pour un autre sujet "l'amour rend aveugle le mariage m'a rendu la vue!".

Pour la synergie, le partage (des réussites comme de emmerdes mais aussi des tâches, des horaires, pouvoir aller pisser...), éviter l'isolement,... Quand on s'associe, chacun apporte son investissement financier. Contrairement à un(e) salarié(e), un(e) associé(e) n'est pas lié(e) aux mêmes coûts (charges salariales par exemple) et sait que le salaire ne tombe pas forcément (il est d'ailleurs bien préférable de lancer le bébé pendant une période de chômage pour ces raisons),etc.

Les vraies questions sont plutôt : quel est le profil de la personne recherchée et comment la dénicher ?


oui je me rends compte qu'il y a des savoirs que l'on peut pas pas transmettre tant qu'on l'a pas vécu.

Je pense que tu redescendras sur terre quand tu commenceras à rencontrer des gens dans ce but là.Et encore même pas sur je pense que tu verras quelques mois après le début de ton association.

Dans le cas ou ta boîte fonctionne et qu'il y aurait des sous là y aurait déjà moins de tensions après la répartitions des tâches ça va pas être simple.
Surtout avec tes particularités...

avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par VirtualBabS le Sam 14 Juil 2018 - 1:45

Je trouve tout cela très négatif.
avatar
VirtualBabS
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 38
Localisation : Plus ou moins ici et ailleurs mais surtout dans ma tête

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Sam 14 Juil 2018 - 8:07

VirtualBabS a écrit:Je trouve tout cela très négatif.

malheureusement ça l'est...un avis d'un mec de terrain dont le métier et d'investir et d'observer.Il décrit ce que je te disais au dessus dan les témoignages...

Mais vas y fonce et revient très vite nous dire comment ça aura fonctionné?

C'est l'un de nos travers on pense toujours "ça n'arrive qu'aux autres!".

http://www.berrebi.org/2013/08/27/les-conflits-entre-co-fondateurs-une-des-premieres-causes-de-lechec-dune-startup/

Après 13 ans d’expérience en tant que business-angel dont près de 4 ans à temps plein, j’ai finalement compris que l’une des premières raisons de l’échec des startup résidait dans les conflits entre fondateurs.

https://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/etapes-creation/quand-les-fondateurs-de-startup-se-dechirent_1632103.html


La mythologie de la création d'entreprise se nourrit de récits d'associations magiques et de duos conquérants qui ravissent les marchés et les clients. Sergueï (Brin) + Larry (Page) = Google, Steve (Wozniak) + Steve (Jobs) = Apple. La liste est longue mais derrière ces grandes réussites, il y a des histoires humaines plus ou moins positives. "Quand on pense à la création de sociétés, on se concentre uniquement sur la force de l'idée, sa pertinence, analyse Cyrille Saint-Olive, du réseau Entreprendre. Pourtant, les avis sont unanimes: le facteur essentiel de réussite ou d'échec tient à l'humain et à la composition de l'équipe."

Le hiatus entre les valeurs des fondateurs constitue l'une des premières explications de l'échec d'une société. "Il faut tout se dire et tout mettre noir sur blanc dans un pacte d'actionnaires et d'associés, conseille Cyrille Saint-Olive. Dans un pacte d'associés, je recommande d'ailleurs d'inscrire des choses concrètes et plus personnelles comme la durée et l'ampleur de l'engagement de chacun avec des éléments comme les horaires envisagés ou les sommes investies. En cas de tensions, les entrepreneurs pourront toujours s'y référer même si ce document, n'empêche rien."


http://www.aurelien-bardon.fr/blog/dilemme-cofondateur

Quelques élements à retenir pour les start-up :

Les deux raisons principales pour lesquelles les start-ups font faillite sont le manque d’argent et les conflits entre co-fondateurs
Co-fondateur : Choisir quelqu’un d’indispensable. Si la personne n’est pas indispensable, recrutez la comme salarié.
Si vous êtes une « mega star » et qu’un petit jeune vaut s’associer avec vous, cela sera 95 – 5 et il dira oui.
Si vous êtes deux « tocards » du même niveau, avec la même expérience, cela sera 50 – 50.
Avoir eu l’idée, n’apporte rien
Une équipe qui met plus de 5 minutes à se mettre d’accord sur la répartition du capital est une équipe morte.
Une équipe fondatrice doit absolument être alignée sur un certain nombre de points
La différence entre un projet qui marche et qui ne marche pas : C’est l’équipe.
Vous devez savoir très tôt pourquoi vous êtes là : Batir une boite qui va tenir très longtemps et que vous allez diriger le plus longtemps possible ? Ou passer un bon moment, gagner un peu d’argent et partir en vacances ?
Pour une start-up, il n’y a rien de pire que d’attendre plus d’une heure pour prendre une décision
Ceux qui font les conneries le plus vite possible, sont souvent ceux qui réussissent
Vous n’imaginez pas à quel point les conflits entre fondateurs sont destructeurs, à quel point ils sont courants. Ils sont évitables si les gens ont un niveau d’exigence par rapport à eux même et aux gens avec lesquels ils s’associent très élevés.
Le respect mutuel et la confiance sont essentiels
Vous avez besoin d’admirer vos co-fondateurs
Ne vous sentez pas obligés de vous associer immédiatement
Lorsqu’une startup devient une entreprise, c’est extrêmement rare que l’équipe fondatrice reste en place.
Les engueulades seines entre co-fondateurs sont très importantes
Dès qu’un truc ne vous convient pas, parlez en immédiatement
Il est beaucoup plus facile de se remettre d’une rupture amoureuse que d’une rupture entre co-fondateurs
C’est beaucoup plus compliqué quand interviennent dans l’équation : une femme, un mari, des enfants… car les sacrifices à faire sont très importants. C’est facile d’être ambitieux à 23 ans. Le prix sur l’entourage est très fort, et il faut le payer…
Les décisions sur les « questions clés » peuvent changer. Mais avoir répondu à ces questions au début permet d’avoir conscience de ces changements.
Il y a une différence entre être ami et lancer une boite avec lui. Normalement, vos co-fondateurs vont devenir vos meilleurs amis. Si cela n’est pas le cas, c’est qu’il y a un problème.
Décider qui est le leader le plus rapidement possible.
L’entrepreneuriat c’est l’apprentissage permanent
Vous ne devez pas être dans l’anticipation mais dans la résolution de problèmes
Même les co-fondateurs sont virables
Comprendre la différence entre le salaire et la participation capitalistique
Il faut mieux se séparer au bout de 6 mois qu’au bout de 5 ans
C’est au moment où vous commencez à avoir du succès que tous les pique-assiettes arrivent
Une bonne équipe ne se repère que dans l’adversité
Je vous invite à consulter la vidéo en entier, elle vaut de l’or.
avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Abonné absent le Lun 16 Juil 2018 - 10:16

D'après les stats de l'INSEE et de la DARES il y a approximativement autant de chefs d'entreprise ou indépendant qu'il y a de chômeurs, soit 10% des actifs.
Il serait donc logique, hors ceux étudiant et ceux retraités, de trouver parmi les "membres" de ZC en âge de travailler 10% de chômeurs et 10% de patrons.
Or je n'ai pas l'impression que cela soit le cas.
Quelque chose me dit qu'il y a des surreprésentations de certaines CSP et des absence de certaines autres.
Car comme il y a un salon Pole Z'emploi pour que les chômeurs s'entraident et réseautent, il pourrait y avoir un salon BuiZnessZèbres pour les zèbres d'affaires.
avatar
Abonné absent
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2576
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par yataheeh le Lun 16 Juil 2018 - 23:40

Abonné absent a écrit:Quelque chose me dit qu'il y a des surreprésentations de certaines CSP et des absence de certaines autres.

peut-être, ou bien la plupart des zèbres d'affaires seraient-ils ailleurs que sur les forums ?
ce serait intéressant d'en savoir plus, en tout cas, je ne suis pas sûr qu'être "zèbre" soit un gros atout pour être à son compte, ou alors en étant bien entouré et/ou capable d'éviter certains écueils comme évoqué ci-dessus

"’ai mis du temps à comprendre… que ma propre arrogance intellectuelle bloquait mes progrès :
Je sur-analysais toutes les situations et je changeais souvent d’avis
Je tombais amoureux de mes propres idées au lieu de valider la demande
Je consommais 10 fois plus d’informations que je ne pouvais utiliser
J’étais perfectionniste et je perdais un temps fou sur des détails insignifiants"

Suis bien tombé dedans aussi ! Me suis ajusté ensuite, trop tard pour avoir l'envie et la patience de continuer. Je n'exclue pas d'y revenir un jour. Wink
avatar
yataheeh
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 38
Date d'inscription : 21/04/2018
Age : 43
Localisation : ch'nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Myamato le Mer 18 Juil 2018 - 8:12

yataheeh a écrit:
Abonné absent a écrit:Quelque chose me dit qu'il y a des surreprésentations de certaines CSP et des absence de certaines autres.

peut-être, ou bien la plupart des zèbres d'affaires seraient-ils ailleurs que sur les forums ?
ce serait intéressant d'en savoir plus, en tout cas, je ne suis pas sûr qu'être "zèbre" soit un gros atout pour être à son compte, ou alors en étant bien entouré et/ou capable d'éviter certains écueils comme évoqué ci-dessus

"’ai mis du temps à comprendre… que ma propre arrogance intellectuelle bloquait mes progrès :
Je sur-analysais toutes les situations et je changeais souvent d’avis
Je tombais amoureux de mes propres idées au lieu de valider la demande
Je consommais 10 fois plus d’informations que je ne pouvais utiliser
J’étais perfectionniste et je perdais un temps fou sur des détails insignifiants"

Suis bien tombé dedans aussi ! Me suis ajusté ensuite, trop tard pour avoir l'envie et la patience de continuer. Je n'exclue pas d'y revenir un jour. Wink

dans un premier temps il faut surtout bien se connaître.Malheureusement vu qu'on a peu d'infos sur le zèbre et l'entrepreunaria généralement ce que j'observe c'est qu'ils se plantent dans un premier temps et tirent leçons de leurs erreurs.

Je vois par ex Oussama Ammar créateur d'un incubateur il a été lui même cherché une "lionne" comme co fondatrice.Il le dit qu'elle était étonné d'avoir été choisi mais en fait je comprends pourquoi car il est trop cool dans l'empathie et je pense qu'il a été cherché Nicolas pour tous ce qu'est papelard etc.
Lui c'est plus "le cerveau" du truc .

Après il y a deux types de surdoués moi perso je suis tdah j'ai trop d'idées.Mais après justement faut que je regardes la faisabilité et rentabilité.

Et là je suis entrains de tirer leçon de mes erreurs et de regarder les points ou je dois être vigilant.

Donc oui créer un club d'entrepreneurs pour surdoués cela serait cool mais actuellement j'ai pas le temps et plus 20 ans donc un business à monter.(même plusieurs lol)

En fait ça permettrait d'éviter bien des souffrances à nos frères et soeurs dans le monde de l'entreprise.Ou on est inadapté surtout au Frane plus que dans le monde anglo saxon.En France on est dans un pays assez rigide type buraucratique /fonctionnaires ou on accepte très difficilement les différences sauf quand la personne a gagné voir la coupe du monde de foot on parle plus d'enfants issu de l'émigration alors qu'un type comme valls raclure de première jamais il a été dit "enfant issu de l'émigration" alors que naturalisé en fr!

Comme le fait remarquer Oussama Amar c'est du n'importe quoi que ça soit des fonctionnaires qui créer des incubateurs.D'ailleurs il est difficile de rentrer quand on a pas le profil école de commerce ingénieurs expérience pro etc etc.Ils regardent pas le produit en premier et si il a été vendu mais les diplômes




http://www.observation-et-imagerie.fr/douance/tdah_douance_melange_explosif.html

Il en ressort effectivement l'existence de deux grands types de surdoués :

- Les surdoués sans TDAH qui eux sont plus attentifs et réussissent mieux les test de QI (surdoués matheux) mais qui peuvent aussi présenter des signes de TDAH en cas d'ennui.

- Les surdoués avec TDAH qui eux sont souvent dans "les nuages", leur hyperactivité ou leur déficit d'attention peuvent les faire rater les tests. Ils auraient un QI verbal bien supérieur au QI de performance, ce sont des surdoués davantage "littéraires".

avatar
Myamato
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 519
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 39
Localisation : Orléans ville du néant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des chefs d'entreprise ?

Message par Abonné absent le Mer 18 Juil 2018 - 9:12

Si cela peut aider, c'est la philosophie et la philologie qui m'ont aidé à mieux me connaître, et surtout réussir à comprendre comment les "autres" (que moi) me perçoivent.
Parce que s'il y a bien une chose difficile à savoir, c'est à quoi tu ressembles.
Et là personne ne t'aide, sauf les méchants. Laughing

Or j'ai fini par me rendre compte qu'on me prend souvent pour un gogo, jusqu'au moment où les gens découvrent que je suis un inconvénient, que je suis fâcheux.
J'en suis à me demander s'il faudrait que je m'habille de manière à ce que les gens me voient tout de suite comme un inconvénient. En portant un kilt ? Un béret ?
Inconvénient au sens d'une conséquence erronée d'une théorie, que je trouve néanmoins très bonne car je suis en plein accord avec moi-même.
Mais cela me cause un inconvénient au niveau économique car le revenu de ton métier est fatalement corrélé aux liens sociaux, donc opter pour un "qu'ils aillent tous se faire foutre" implique de vivre en autarcie.
J'en suis donc à me demander quel principe permet de tirer profit d'un inconvénient, afin de l'expliquer sur mes brochures commerciales, fournir mon mode d'emploi.
Peut-être pourrais-je proposer de servir d'engrais... les méchants adoreraient cela.
avatar
Abonné absent
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2576
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum