Zébritude et conjoint dans le déni

Aller en bas

Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Mer 25 Avr 2018 - 22:52

Salut,

depuis que je me suis révélé zèbre, j'en ai parlé qu'en famille et à un coach en développement personnel.

Seulement voilà, les choses tournent au vinaigre avec ma conjointe. En gros c'est ça :

- Elle ne veut pas admettre que je sois zèbre, pour elle c'est de l'autoproclamation, j'ai bien lu le bouquin de Petitcolin et m'identifie on va dire à 98 % dans les caractéristiques zébresques. Pour moi, ça explique de manière cohérente tous les malaises et difficultés ressenties depuis l'enfance. Je ne trouvais aucun explication à ce phénomène : me perçevoir comme sensible , empathie et pourtant ne pas m'attirer la sympathie des autres, sauf cas rare et dans ce cas je fréquentait des gens profonds , honnêtes et véritablement authentiques...

Je n'aime pas trop m'épancher sur ce point de l'enfance l'adolescence et n'en ai jamais parlé avec elle. Ces ressentis sont trop intimes, mais bon disons que j'ai ressenti plusieurs blessures (se sentir à part ça induit aussi une forme de honte d'en parler).

Bon comme si le ressenti intime que je lui livre donc aujourd'hui ne suffisait pas, elle me dit : "bah alors, si t'es si intelligent t'as qu'à passer le test".
En rechignant, car je ne voulais pas qu'un échec au test vienne briser cette belle découverte, j'ai passé le pretest mensa après elle, avec un bien meilleur score, m'invitant à passer le vrai test.

Depuis, elle est toujours dans le déni. Non cette fois faut que je passe le vrai test ou que je confirme par un psy...
J'essaie de partager ma joie et mon soulagement, de m'être enfin découvert auprès de la personne la plus intime. Et je ressens cette froideur et ce déni. Difficile à vivre venant d'un conjoint. Je ressens une grande colère.
J'ai beau dire que l'intelligence m'importe pas tant qu'avoir enfin compris comment je fonctionnais, que la surdouance dessert statistiquement plutôt qu'elle ne sert, mais j'ai plutôt l'impression d'avoir la réaction d'une personne qui a décidé de complexer sans vouloir l'accepter "mais non ce n'est pas une histoire de complexe..."

Bref , un grand fossé se créé. Si ça reste comme ça , je pense que je vais beaucoup prendre sur moi seul pour vivre avec ça.

Et vous , avez vous eu des conjoints dans le déni, ou l'incompréhension. Comment vous en êtes vous arrangés ?

Au plaisir de vous lire.


falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Invité le Mer 25 Avr 2018 - 23:30

Peut être devrais tu prendre le problème d'un autre point de vue?

Pourquoi est ce tant important pour toi qu'elle te reconnaisse cette étiquette ?
Et aussi, en quoi cela est il important pour l'harmonie dans votre couple ?

Garder ce sujet pour toi peut être aussi une bonne piste...  partager tout n'est pas forcément une bonne chose dans un couple, trouver la bonne limite entre l'autre et soi en termes de partages intellectuels et aussi important que d'avoir des moments à soi sans l'autre.

En esperant que celà vous aidera Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Mer 25 Avr 2018 - 23:36

Revz a écrit:
Pourquoi est ce tant important pour toi qu'elle te reconnaisse cette étiquette ?
Et aussi, en quoi cela est il important pour l'harmonie dans votre couple ?

Comme je le disais, le but n'est pas d'être hautain.

Etant en thérapie de couple depuis plusieurs mois, pour moi ça lui permet d'avoir une autre grille de lecture des difficultés, avec ce qui s'ensuit : plus de compréhension de l'autre des deux côtés et plus de bienveillance dans la relation.

De mon côté cela m'éclaire sur les difficultés de la relation, du sien j'ai bien l'impression que ce sujet plutôt un poison..

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Kanou le Jeu 26 Avr 2018 - 2:09

Peut-être devrais-tu lui demander ce que ça changerait pour elle si tu passais le test? Si quelqu'un d'autre te proclamait en tant que tel, au lieu que cela soit de "l’auto proclamation" de son point de vue, Son regard vis-à-vis de tout cela changerait-il? En quoi?
Après selon sa réponse, à toi de la rassurer, ou... de passer le test (si tu en as envie). Ce n'est que de mon point de vue, chacun vis son couple à sa manière, perso les concessions qui ne me dérangent pas tant que ça mais aident l'autre, je les fais volontiers.

As-tu aussi bien posé avec elle ce que signifiait ce terme "surdoué"? Je demande car cette phrase me dérange "bah alors, si t'es si intelligent t'as qu'à passer le test" . Tout est dans la nuance, la subtilité, il ne s'agit pas d'une intelligence plus grande, mais différente (je résume).

Enfin, bien qu'elle te dise qu'il ne s'agit pas d'un complexe, creuse aussi ce côté là. Sans être un complexe, une femme peut très bien douter face à ce "changement" même si rien ne change au fond. "Est-ce que je connais vraiment mon homme?" - "Va-t-il changer?" - "Voudra-t-il encore de moi?" - "Ne va-t-il pas chercher à avoir mieux?"
Enfin, tant de questions qu'elle pourrait se poser, et encore des bien plus complexes, je te donne juste des idées. Vous êtes en thérapie, votre relation n'est donc déjà pas toute rose, alors un nouveau paramètre en plus. Elle a peut-être besoin d'être rassurée. Énormément.

Je précise que ce ne sont que des pistes, je n'ai jamais vécu cette situation. Courage à toi, le dialogue est essentiel !

Kanou
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Jeu 26 Avr 2018 - 8:39

Salut Kanou,

je suis bluffé par la précision et la pertinence de ta réponse :

Kanou a écrit:
Après selon sa réponse, à toi de la rassurer, ou... de passer le test (si tu en as envie). Ce n'est que de mon point de vue, chacun vis son couple à sa manière, perso les concessions qui ne me dérangent pas tant que ça mais aident l'autre, je les fais volontiers.

Déjà le problème à ce niveau, c'est que personnellement je ne vois pas le rapport entre arriver à faire pivoter des formes dans un test et les ressentis vécus dans mon quotidien. On dit que c'est lié, mais pour moi, c'est l'intime conviction de me trouver dans les ressentis décris qui est la preuve qu'en effet j'ai une personnalité un peu atypique. Le Qi est un élément complémentaire, on peut être aussi HPE seulement...

Cette conviction se suffit à m'ouvrir de nouvelles pistes, car j'ai pas mal galéré à me trouver et me comprendre. Compte-tenu de ça, aller retourner d'autres carrés me parait bien illusoire (voire même pénible), j'ai bien d'autres choses à régler avec moi-même

Donc d'un côté oui ,  la réaction est blessante : j'ose enfin m'exprimer (du bout des lèvres) sur de vieux ressentis enfouis et tabous et on me dit en gros : va passer ton bac.. Bref , pour une partie de la population on se résume à un chiffre.

Kanou a écrit:

Enfin, bien qu'elle te dise qu'il ne s'agit pas d'un complexe, creuse aussi ce côté là. Sans être un complexe, une femme peut très bien douter face à ce "changement" même si rien ne change au fond. "Est-ce que je connais vraiment mon homme?" - "Va-t-il changer?" - "Voudra-t-il encore de moi?" - "Ne va-t-il pas chercher à avoir mieux?"

Effectivement, ça me paraît tout à fait pertinent. Je sens que derrière ces réactions pointent quelque part peut-être un sentiment de menace.
Parler de ressenti intime lui fait peur car je ne lui ai jamais livré de telle choses avec autant d'intensité.
Il est clair que pour moi c'est un grand séisme : enfin comprendre le monde avec ces nouvelles lunettes est particulièrement troublant.

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par isadora le Jeu 26 Avr 2018 - 9:22

je me souviens encore avec acuité de l'éclat de rire moqueur de mon ex-mari lorsque je lui ai annoncé que le test de mon fils cadet révélait une intelligence dans la moyenne, alors que son frère ainé explosait les résultats.

devant mon étonnement, il m'a dit : finalement, t'es pas si intelligente que ça. j'ai compris alors qu'il croyait que c'était moi qui avais passé le test.

et en une fraction de seconde, que son orgueil ne supporterait pas que je sois HQI.

PS : toujours pas passé le test...
avatar
isadora
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 926
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Kanou le Jeu 26 Avr 2018 - 11:55

Salut Falke,

Je comprends et je partage tout à fait ton point de vue, sachant que tout cela est tout nouveau pour moi aussi (3 semaines grand max). J'essaye de me découvrir un peu plus chaque jour, je trouve de nouvelles explications à mes "problèmes" liées à mon fonctionnement que je gardais hors de portée de ma conscience jusqu'alors. Le QI je suis d'accord ce n'est qu'un chiffre, si tu te reconnais intimement dans ce mode de fonctionnement et que ça te permet d'évoluer et de te poser les bonnes questions c'est l'essentiel. Peut-être as-tu un peu peur de passer le test sans en avoir conscience, si les résultats ne te permettaient pas de rentrer dans cette "case", tu aurais l'impression de revenir à la case départ. (Je pense que beaucoup peuvent ressentir ça, AMHA).

Moi je vois ça comme ça: Si tu trouves une personne compétente, un bon psy quoi, le QI n'est qu'une partie du bilan. Si le travail est bien fait, tu pourrais grâce à ce bilan découvrir tes "forces et faiblesses", comprendre encore un peu mieux des facettes de ton toi intérieur. Et surtout peut-être que cela pourrait éveiller de nouvelles choses à approfondir, de nouvelles questions auxquelles tu n'as pas encore pensé ! Perso c'est cette curiosité qui me donne envie de le faire, je vois bien que seul j'approfondis déjà les choses depuis cette prise de conscience, alors avec un bilan ça pourrait m'aider encore plus. Peu importe le chiffre, je vais pas me coller une étiquette sur le front avec Laughing (et les "HPE" ont aussi un QI plus élévé dans la théorie de ce que j'ai lu, ne pas confondre avec un hypersensible ! )

Désolé je m'éloigne un peu du sujet! Pour madame, je ne connais pas le fonctionnement de ton couple. Le mien a laché il y a quelques semaines, ma moitié ne comprenant pas pourquoi j'avais tant de mal à exprimer mes sentiments et émotions. Elle s'est démenée pour que je m'ouvre, je n'ai jamais réussi, ne comprenant pas le problème. Maintenant que j'ai compris, je me sens bête qu'elle m'ait compris bien mieux que moi-même ^^ Je sais pas si c'est pareil pour toi mais je le ressens un peu dans ton "j'ose enfin m'exprimer (du bout des lèvres) sur de vieux ressentis enfouis et tabous" !

"Parler de ressenti intime lui fait peur car je ne lui ai jamais livré de telle choses avec autant d'intensité."
Et oui je connais ! Mais mets-toi à sa place, je sais pas comment tu agis en couple, mais si tu étais dans le contrôle de tes émotions à très peu lui montrer et lui exprimer tes sentiments, à sa place en comparaison de ça ça agrandirait ce doute. Elle a besoin d'être rassurée peut-être au risque de me répéter (surtout si elle a toujours voulu que tu te dévoiles un peu plus...). C'est l'occasion de lui dire tout ça, plus de bienveillance, d'extériorisation de ton amour pour elle, que tu te sens libéré d'un poids car maintenant tu te sens plus (+) capable de lui apporter ce dont elle a besoin, et que tu veux partager ça avec elle (si c'est le cas Smile ).

Beaucoup d'hypothèses dans ce que j'écris excuse moi Razz

En résumé:
Peur + doute de son côté
colère de te sentir incompris du tien, surtout par la personne la plus proche de toi, alors que tu es dans "l'euphorie" de trouver un nouveau sens.

Va falloir essayer de canaliser le flot de questions intérieures que tu as (j'ai le même je pense), pour essayer de la comprendre, cerner ses interrogations et y répondre ! (utilise ton empathie Wink )
(Perso j'arrive mieux à faire tout ça à l'écrit, écrire une lettre à quelqu'un ça marche mieux et je peux mieux structurer, et ne pas oublier les trucs auxquels je pense 3s et que je zappe ensuite! A voir pour toi)


Isadora: Pas facile effectivement. Tu as pris sur toi pour ton couple, et pour l'égo de ton mari, grande maîtrise !

Kanou
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par korosion le Jeu 26 Avr 2018 - 12:04

En fait, le problème qui se lit entre les lignes que tu nous relate, est tout autre.

En effet, ta compagne doute et elle s'y prend manifestement avec bien peu de tact, ce qui gâche ton bonheur d'avoir probablement trouvé une clé qui te permet de mieux te connaitre. C'est dommage certainement dans la forme mais il faut s'intéresser au fond.

Si cela te touche autant, c'est qu'au fond de toi tu redoutes ce test plus que tout. D'ailleurs, cela transpire dans ton premier post. Tu as acquis la conviction (la croyance) d'être un HPI. Tu n'as pas eu de problème à passer le pré-test de Mensa qui s'est avéré positif, mais tu ne veux pas pour autant passer de test de QI, qui dans son ensemble (entretien individuel, test, bilan) est le seul moyen de confirmer définitivement ton intuition.

Le vrai problème n'est pas de savoir comment réagir face au comportement de ta conjointe, mais face à ton propre malaise vis-à-vis de cette question.
avatar
korosion
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par ninette262 le Jeu 26 Avr 2018 - 17:19

Bonjour,

J'ai un vécu un peu similaire. Je ne suis pas sûre d'être surdouée, mais je me pose sérieusement la question. Je me retrouve également dans la majorité des "caractéristiques", et plus particulièrement les caractéristiques émotionnelles.

Ça fait plusieurs jours que je parle beaucoup avec d'autres personnes, certaines qui ont été "testées" et d'autres non. Evidemment, j'en ai aussi parlé à mon mari et il a eu un peu la même réaction, en plus atténuée quand même.

Tout d'abord, je pense qu'il n'avait pas la bonne définition, puisqu'il m'a demandé si tous ces gens avec qui je parlais faisaient des choses extraordinaires dans leur vie ...
Pour ça, je me suis juste aidée d'internet, j'ai trouvé un article parlant de la douance dans lequel je me retrouvais. Puis un avec les différences entre un HPI et un HPE parce qu'en effet, je suis plutôt dans la moyenne niveau QI je pense, donc plutôt HPE ^^ (d'ailleurs ils disent bien que le test de QI d'un HPE n'est pas forcément représentatif de sa douance).

Ensuite je pense, d'après son discours, qu'il a peur de "ne pas me suffire". Il se rend compte que je vais beaucoup mieux depuis que j'envisage cette possibilité et il a peur que j'ai plus besoin de parler avec d'autres gens comme moi plutôt qu'avec lui.
Je travaille encore sur ce problème et, pour moi, le plus important c'est la communication. J'ai la chance de lui avoir déjà parlé du mal-être que j'ai pu ressentir dans ma vie et je peux donc lui présenter ça comme une explication. Si vous n'avez jamais fait ça, je te conseille de parler à cœur ouvert avec ta compagne, pour qu'elle puisse comprendre. Et de la rassurer sur sa place dans ta vie. Montre-lui que cette prise de conscience ne change en rien ce que tu es. Elle te permet de mieux te connaitre et te comprendre. Ca ne peut que vous aider tous les deux.

Pour ce qui est du test, j'hésite aussi à le faire, puisque je suis aussi plus HPE que HPI. J'ai un résultat de 36/40 au pré-test de Mensa mais je trouve que ce n'est pas vraiment de l'intelligence mais juste de la logique.
Cependant, je pense que je vais me lancer, mais dans le cadre d'un accompagnement avec un psychologue qui comprendra aussi le côté émotionnel de la chose.
Personnellement, ce n'est pas que pour mon mari, je pense qu'il est capable de comprendre sans le test, mais plutôt pour mes proches, parce que dire "je suis surdouée" sans en avoir la preuve, ça fait prétentieux, parce que ce terme est très mal compris.

Je te souhaite bon courage pour la suite, n'hésite pas si tu as des questions.

ninette262
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 1
Date d'inscription : 24/04/2018
Age : 28
Localisation : Meudon 92190

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par korosion le Jeu 26 Avr 2018 - 17:27

ninette262 a écrit:Pour ce qui est du test, j'hésite aussi à le faire, puisque je suis aussi plus HPE que HPI. J'ai un résultat de 36/40 au pré-test de Mensa mais je trouve que ce n'est pas vraiment de l'intelligence mais juste de la logique.

C'est assez singulier de voir que, tant que c'est un test qu'on peut faire en catimini dans son coin, les gens sont enclin à le faire... mais plus devant un psychologue.
Dans le test de QI, c'est pas le score qui importe, mais de mieux se comprendre.
Le test de QI, c'est comme un bilan de compétences : c'est un rendez-vous avec soi-même, aidé par un psychologue et un protocole défini par avance. Rien de plus.

La correlation entre le test Mensa et un test de QI est assez forte, il est évident que dans ton cas tu auras un score important dans une bonne partie des subtests.
Ensuite, si tu as un score hétérogène, cela permettra de déceler d'éventuels troubles ou simplement préciser le profil de ton intelligence.


avatar
korosion
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 16/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Invité le Jeu 26 Avr 2018 - 18:15

Bah! fais le test,tu seras fixé et legitime auprès de ta compagne, HP/hypersensible,valeurs humaines/TDA   ect ,peu importe,le truc c'est plutôt,qu'est-ce que ca t'apporte au quotidien,si tu es en introspection,prends le taureau par les cornes,quand tu seras prêt bien entendu.

Bon courage,et la route est longue,mais au final on retombe très certainement  sur nos pattes. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Invité le Jeu 26 Avr 2018 - 18:26

J'ai été maladroit je crois,juste faire comprendre à ta compagne que si douance averée,ce n'est pas une question d'intelligence mais de potentiel (exploité ou pas) et de fonctionnement,elle croit peut être que tu te la pète alors que ce n'est pas le cas,et dire que tu es plutôt en introspection,mais que ca ne change rien vis à vis d'elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Jeu 26 Avr 2018 - 18:35

[quote="korosion"]
ninette262 a écrit:Pour ce qui est du test, j'hésite aussi à le faire, puisque je suis aussi plus HPE que HPI. J'ai un résultat de 36/40 au pré-test de Mensa mais je trouve que ce n'est pas vraiment de l'intelligence mais juste de la logique.[/quote

37/40 pour ma part.

Le pb de passer le vrai test c'est juste que j'en ai ras le bol de passer des exam pour me prouver, et en l'occurence surtout prouver à d'autres une fois de plus ce que je vaux .
J'ai eu un parcours professionnel assez cahotique où j'ai longtemps cherché ma voie et j'ai tout fait en autodidacte. (ce qui n'est pas la voie la plus facile pour être reconnu profesionnellement). Donc si tu veux c'est le sentiment de ras-le bol.

Donc sous l'aspect de mieux me connaitre le test pourquoi pas. J'ai une bonne logique mais une mauvaise organisation (cerveau droit- versus cerveau gauche me semble-t-il) Mais ce qui compte essentiellement, c'est que je me suis rendu compte du pourquoi j'avais du mal à créer des liens (ce côté too much... qui fait peur aux autres), je me dis t'es sympa , pourquoi les autres ne s'attachent pas toi ??
Pour le reste le côté intelligence m'importe moins ; ça me permet juste d'avoir désormais confiance en mes ressources quand je stress à propos de quelque chose.

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Jeu 26 Avr 2018 - 18:36

falke a écrit:
korosion a écrit:
ninette262 a écrit:Pour ce qui est du test, j'hésite aussi à le faire, puisque je suis aussi plus HPE que HPI. J'ai un résultat de 36/40 au pré-test de Mensa mais je trouve que ce n'est pas vraiment de l'intelligence mais juste de la logique.[/quote

37/40 pour ma part.

Le pb de passer le vrai test c'est juste que j'en ai ras le bol de passer des exam pour me prouver, et en l'occurence surtout prouver à d'autres une fois de plus ce que je vaux .
J'ai eu un parcours professionnel assez cahotique où j'ai longtemps cherché ma voie et j'ai tout fait en autodidacte. (ce qui n'est pas la voie la plus facile pour être reconnu profesionnellement). Donc si tu veux c'est le sentiment de ras-le bol.

Donc sous l'aspect de mieux me connaitre le test pourquoi pas. J'ai une bonne logique mais une mauvaise organisation (cerveau droit- versus cerveau gauche me semble-t-il)  Mais ce qui compte essentiellement, c'est que je me suis rendu compte du pourquoi j'avais du mal à créer des liens (ce côté too much... qui fait peur aux autres), je me dis t'es sympa , pourquoi les autres ne s'attachent pas toi ??
Pour le reste le côté intelligence m'importe moins ; ça me permet juste d'avoir désormais confiance en mes ressources quand je stresse à propos de quelque chose.

J'ai été bluffé par un collègue avec qui j'accroche bien, quand au cours d'une discussion , il m'a décrit exactement comment je suis entrain de me découvrir. Il m'a dit que depuis qu'il m'avait vu c'était évident pour lui ma manière de fonctionner et moi depuis 44 ans, j'étais dans l'ignorance de moi même.

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Invité le Jeu 26 Avr 2018 - 19:15

Je maintiens mes propos,la route est longue,chacun trouve son chemin à son rythme,mais au final on retombe sur nos pattes si la demarche est juste et sincère.
Petits tuyaux,le test mensa est plutôt un test de logique,une personne qui foire le test mensa peut très bien être HP au WAIS,et la notion HPI vs HPE est sortie de nul part (gaffe aux pièges d'internet)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Ana1974 le Sam 28 Avr 2018 - 13:17

De nouveau, je me retrouve dans vos mots… et donc me sens moins seule en ce WE où je suis complètement abandonnée par mon petit ami.

J’ai découvert la zébritude dans les livres, au travers d’une personne qui l’était et s’est reconnue en moi. A découverte ! Intelligente, moi ?! Quel délire !

J’ai vécu 17 ans avec un mari HP… qui me répétait tout le temps qu’il était plus intelligent que les autres. Et donc, que moi aussi. Moi, je me suis crue idiote. Tout simplement.

Ce livre, celui de Jeanne Siaud-Facchin, je m’y suis retrouvée à 85% du point de vue affectif et émotionnel. Mais être intelligente ? Il ne faudrait pas exagérer…

J’ai voulu passer le test. Je suis allée voir une psy. Elle m’a répondu : « Je ne fais pas ce genre de test. Mais vous devez bien vous rendre compte que vous êtes une jeune femme brillante… »
Brillante. Je n’aurais jamais utilisé ce mot pour me définir.

J’ai fait le pré-test Mensa, ça m’a amusée. Mais j’ai eu un résultat très moyen, me dissuadant de faire le test d’entrée.
Résultat : je sais sans savoir. Je me doute mais j’ai besoin d’une confirmation. Mais comme je ne veux pas subir d’échec, je ne fais pas le test. Comme ça, je peux toujours dire que je ne suis pas très intelligente mais très sensible !!! (MDR)

Bref, je comprends ton besoin de savoir… et aussi ta peur.

Un conseil : explique à ta femme que c’est une malédiction. Que tu n’es pas davantage intelligent, juste que ton intelligence fonctionne différemment. Vous êtes capable des mêmes choses (ça, c’est un peu mentir, mais bon, c’est pour la bonne cause) mais vous prenez des chemins différents pour les accomplir.

Moi, j’étais fier de mon hyper intelligent de mari… mais je me sentais tellement stupide en comparaison. Ne commets pas cette erreur.
avatar
Ana1974
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 44
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Sam 28 Avr 2018 - 14:41

@ana1974

salut,  l'énième blessure (mais maintenant je comprends pourquoi),
c'est de découvrir mon identité,  oser me révéler  à l'autre (et me découvrir enfin) et prendre cette claque. Avec recul je ne lui en veut pas, mais bon va falloir faire passer l'idée, intégrer mes traits de personnalité progressivement dans le quotidiens mais je pense qu'ils sont au contraire plutôt attachants..

La réaction de l'autre est très primaire, on la sent comme une forme de répulsion. Mais c'est très clair,  l'aspect intelligence est tout à fait accessoire pour moi.
Je préferais même qu'on parle de l'intelligence des normo-pensant et de la notre pour mieux comprendre ce qui se joue réellement.
Pratiquant les langues , je suis capable de comprendre les différences de langage et de culture de m'adapter pour faire passer mon message mais là,
je suis tout simplement incapable de me réprésenter comment ça se passe là haut chez eux. Chez moi, une idée en appelle une autre par relation , je fais des lien etc...

Mais en réalité ce qui compte pour moi c'est d'avoir découvert que ce faisceau de vécu de ressenti existe bien chez d'autres et qu'il est normal.
Après ça m'aide juste à comprendre et avoir un recul sur mon passé des pistes pour mon présent et mon futur (notamment admettre chez une certaine sensibilité/fragilité personnelle autrefois vécue comme une véritable faiblesse, et savoir me protéger tout particulièrement pour être au monde de la plus belle manière qu'il nous est donnée par notre particularité, au lieu d'être blessé et réagir par le côté sombre que nous déplorons chez d'autres, afin savoir agir dans la même bienveillance que j'admire chez d'autres)

Cette découverte je crois sans exagérer parler de quelque chose de l'ordre d'une renaissance ou d'une révélation, de voir le monde sous un angle complétement différent d'avant.

Ces ressentis étaient tellement enfouis par une forme de honte de me dire que dans mon intimité quelque chose tournait pas rond.

J'ose espèrer maintenant que cette répulstion, (mais maintenant que je suis conscient, je m'attend à tout ...)  ce n'était pas ce genre de sentiment qui animait les gens à mon égard, car c'est complétement à l'inverse de ce que j'aimerais susciter chez les autres.

Voiloù. Bon , ça fuse un peu, je découve peu à peu aussi qu'il va falloir un peu que je m'organise "là haut" Laughing

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Midinette le Mar 15 Mai 2018 - 14:39

Hello Farke
je ne découvre ton fil qu'aujourd'hui et je ne peux que répondre tellement cela résonne fort en moi...
j'ai découvert ma zébritude il y a quelques années et j'ai passé les tests très rapidement car même si dès la découverte de la thématique j'ai compris que j'étais HP, j'avais besoin de données objectives face à un entourage sceptique et qui me niait. Au boulot j'étais en difficulté et j'avais l'impression qu'on me prenait pour une conne. Après une scolarité brillante j'ai mis du temps avant de trouver ma place professionnellement, et le test m'a franchement aidée à m'affirmer.
Mon mari (entre temps nous avons divorcé) a eu des réactions similaires à ce que tu décris. Comme si le fait de reconnaître mon intelligence lui enlevait quelquechose. Quand j'ai eu les résultats du test, il m'a demandé si je pensais que lui l'aurait réussi... Quand je mentionnais que notre enfant est probablement zèbre aussi, il rétorquait que son frère aussi est super intelligent... oui, comme s'il ne voyait que l'aspect douance scolaire et pas toutes les difficultés autour, ce n'est pas juste une médaille...
Donc oui, je t'encourage à passer le test, pas juste pour la valeur de QI, mais pour comprendre comment tu fonctionnes, toi... donc si tu peux passer un test le plus vaste possible (selon les pratiquants il y a des versions plus ou moins light) ça t'aidera à te comprendre et à expliquer ton fonctionnement autour de toi. Un ex. très concret, j'ai appris que je ne vois pas certains détails, j'ai une vision trop globale parfois, ce qui explique pourquoi je ne voyais pas certaines choses dans le quotidien...
Je comprends ta frustration de ne pas réussir à faire passer le message auprès de ta compagne car maintenant que la petite lumière s'est allumée chez toi, c'est un tel bouleversement, tu peux relire toute ta vie... et tu voudrais réussir à le communiquer à ceux qui te sont chers... mais manifestement elle n'est pas prête à l'entendre... comme on te l'a déjà dit elle a peut-être peur de te perdre... ou le problème est plus profond...

renaissance ou révélation... c'est bien ça... et en même temps s'approprier les choses prendra du temps...



avatar
Midinette
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 55
Date d'inscription : 11/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Fanta le Mar 15 Mai 2018 - 18:37

.


Dernière édition par Fanta le Sam 26 Mai 2018 - 14:31, édité 2 fois
avatar
Fanta
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 60
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 37
Localisation : l'île aux pirates

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Luw le Mar 15 Mai 2018 - 19:22

Il y a plusieurs composante je crois. Je vais parler de votre couple de façon extérieur si tu veux bien (enfin de ce que j'en comprends)

Déja il y a peut être la désagréable sensation pour elle de passer pour quelqu'un de bête si son conjoint tout à coup est surdoué. De ne pas être à la hauteur. De ne pas s'être rendu compte qu'en fait le conjoint été trop bien ? trop intelligent pour elle ?

Je pense qu'elle doit peut être avoir peur qu'il change dans le sens mauvais sens du terme. Genre prendre la grosse tête. Penser qu'il mérite quelqu'un de plus intelligent qu'elle. S'auto attribué le fait qu'il a raison et qu'elle a tord parce que le QI est meilleur.  Deja qu'ils sont en thérapie de couple depuis plusieurs mois j'ai un peu l'impression que cette nouvelle hypothése de surdouance viens faire des remous supplémentaire sur une embarcation déja bien endommagé par la vie...

Autre élément qui me parait important mais très hypothétique (je peux me tromper, dans ce cas je m'excuse d'avance)
C'est qu'il indique que son parcours professionnel "est chaotique"(peu importe les raisons) cet aspect peut ainsi inclure des difficultés financières avec un couple qui a pu reposé sur la sécurité du salaire de la femme à certains moments. Et je pense que même si c'est elle qui a parfois fait bouillir la marmite à la maison un peu plus que lui, et même si elle l'aime et qu'elle ne lui demande rien en retour. Je pense qu'elle peut se sentir blessée par un "je suis surdoué" alors qu'au fond c'est elle qui "apporte plus" matériellement au couple. Elle a peut être l'impression de s'être fait bernée par l'attitude d'un conjoint en difficulté pendant tant d'année, et à essayer de l'aider comme elle pouvait car elle le pensais plus faible. Jusqu'au jour ou il vient lui dire en fait qu'il a un meilleur QI que elle.

Je pense qu'elle a besoin d'explications claire sur la "surdouance", qu'il n'est pas plus intelligent qu'elle mais qu'il est intelligent différemment, avec toutes les répercutions douloureuses que ça implique sur la vie.

Enfin tout ça reste trés hypothétique à mon point de vue de personne qui n'a pas non plus passé de test de douance... je peux me tromper sur toute la ligne aussi
avatar
Luw
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 126
Date d'inscription : 02/05/2018
Age : 29
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Mar 15 Mai 2018 - 21:18

C'est marrant , comment les sujets remontent Very Happy

bon, je vais essayer de vous répondre à chacune.

@ midinette



Au boulot, c'est je n'aime pas me prendre au sérieux. Je déconne tout le temps. M'amuse à déstresser les interlocuteurs stressés avec l'humour. Bon j'avoue le comportement parait peut-être étrange.
Ca m'a pas empêché de me taper un burnout. Ce qui à la lumière de la découverte de ma zébritude m'amène à me dire que je m'en suis demandé beaucoup, mais qu'on s'est aussi laaargement reposé sur moi.

@ luw (mais ça recoupe aussi ce que je dirais en partie aussi à Fanta



Oui peut-être , je suis du type Zèbre spirituel un peu perché. Davantage dans la réflexion que dans l'agir. Ca l'exaspère. Donc il me manque des réalisations concrètes pour étayer les fait. Certes je ne suis pas dans la créativité matérielle, mais plutôt des idées, de la débrouillardise... Alors  ce coming out la laisse songeuse et sur sa faim.



Holà , la grosse tête non. Je le vis plutôt comme une tare... A la lumière des faits je me rends compte de mes défauts et de ce que je lui ai fait (malgré moi) endurer. Mon impatience... Mon aversion pour les discours pas logiques quoi d'autre , les pieux mensonges... etc.. Elle est jamais assez ci, ça

Je m'aperçois aussi que je raisonne beaucoup plus vite par exple : et toi qu'est ce que t'as pensé de la conférence ... (long silence, et impatience mde mon côté .... ) "Attends je réfléchis ..." ou le temps qu'il lui faut pour se détacher d'une activité et passer à une autre....

Du coup , je me dis mon gars oulala , lève le pied...



oui peux être , ça veut dire , oulà  , s'il raisonne bien , il va me percer à jour.. Mais bon, je me rends compte que beaucoup de soucis viennent de moi, et d'autres d'elle bien sûr.



Difficultés financières non. Mais c'est vrai qu'elle a du mal avec ma façon de me lasser de mes boulots..



Je crois surtout qu'elle n'a pas conscience de l'insécurité que cela génère de ne jamais se sentir à sa place. En tant qu'homme pas facile de dévoiler une faiblesse à une femme, qu'on devrait plutôt protéger

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par Invité le Mar 15 Mai 2018 - 22:06

troll:

La communication est toujours délicate, il faut bien choisir les mots.
Par exemple :
"Chérie, je suis un zèbre" => suspicion
"Chérie, je suis un étalon" => admiration

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Mar 15 Mai 2018 - 22:12

@xav06

Laughing

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par L'homme qui Sait le Mer 16 Mai 2018 - 9:09

falke a écrit:j'ai bien lu le bouquin de Petitcolin et m'identifie on va dire à 98 % dans les caractéristiques zébresques.
Comme 2 personnes sur 3, quoi.

falke a écrit:Holà , la grosse tête non. Je le vis plutôt comme une tare... A la lumière des faits je me rends compte de mes défauts et de ce que je lui ai fait (malgré moi) endurer. Mon impatience... Mon aversion pour les discours pas logiques quoi d'autre , les pieux mensonges... etc.. Elle est jamais assez ci, ça
On dirait que tu te cherches des excuses, en fait.


Elle nie quoi, exactement ? Tu dis toi même que le QI est un "complément". À mon sens, le principal c'est que tu tires le meilleur du présent et si ça te fait du bien à t’identifier aux zèbres, et bien restes-en là et profite au mieux de ce que tu pourrais tirer de la manière dont tu te sens puis de ce forum (entre autres). Mais je ne pense pas que ce soit judicieux pour toi d'utiliser cette "découverte" pour justifier ou légitimer toutes tes erreurs et manquements du passé. Il faut vraiment que ça te serve de manière positive dans ta vie d'aujourd'hui.
avatar
L'homme qui Sait
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 665
Date d'inscription : 25/10/2016
Age : 30
Localisation : Rôde autour de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conjoint dans le déni

Message par falke le Mer 16 Mai 2018 - 12:35

Excuses non. Prise de conscience et de mes responsabilités  passées et à venir oui. C'est bien différent à mon sens

falke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 02/04/2018
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum