Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par Romulus le Lun 12 Mar 2018 - 19:05

C'est possible d'être hp, asperger et bipolaire à la fois???


Pour les médocs ben un jour je vais devoir en prendre si je veux travailler au quotidien,  je suis incapable d'avoir une "vie active", ne serait-ce que parce que la vie active implique heures de sommeil réduites. En revanche, une activité du cerveau, pourquoi pas!

Romulus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 750
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par brushstrokes75 le Lun 12 Mar 2018 - 19:23

Haha oui tout est possible.

Enfin la bipolarite peut se developer due au reste (surtout si la depression n’est pas traitee).

Je travaille a mon compte donc mon instabilite chaotique du mon cycle circadien n’aide en rien. Mais honnetement je pense que tu prends le probleme a l’envers.

Si tu avais un taf qui te demandait des horaires strictes et une routine (ta bipolarite s’exprimerait surement moins). Oui tu ferais quand meme des nuit courtes de temps en temps avec de la fatigue.

brushstrokes75
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 22/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par Romulus le Lun 12 Mar 2018 - 19:26

Je connaissais le syndrome Asperger, mais je ne savais pas qu'il pouvait être couplé à la bipolarité. Plus que troublant!!!!
avatar
Romulus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 750
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par brushstrokes75 le Lun 12 Mar 2018 - 19:51

Asperger (le mot n’existe plus d’ailleurs techniquement) est un spectre du autisme de haut niveau fonctionnel ou notamment la communication non verbale est extremement difficile à percevoir.

Tu peux cumuler beaucoup de chose.

Ma bipolarite a la base avait ete defini comme un trouble anxio (social puis generalise) depressif. Apres je pense pas etre singuliereme

brushstrokes75
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 22/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par Romulus le Mar 13 Mar 2018 - 14:25

brushstrokes75 a écrit:

Si tu avais un taf qui te demandait des horaires strictes et une routine (ta bipolarite s’exprimerait surement moins). Oui tu ferais quand meme des nuit courtes de temps en temps avec de la fatigue.

En es-tu bien certain?
avatar
Romulus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 750
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par brushstrokes75 le Mar 13 Mar 2018 - 15:43

http://ctah.eu/dossier-bipolarite-rythmes.php?r=1202

brushstrokes75
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 22/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par Romulus le Mar 13 Mar 2018 - 16:37

Certes, ça parle d'une "routine" que je me suis moi-même imposée, et qui m'évite de virer maniaque quand je me "sens bien", ou d'être vraiment en dépression si je commence à me sentir bien, mais il est conseillé de bien dormir.
avatar
Romulus
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 750
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué et cyclothymique : de la force au désastre.

Message par Lignum le Dim 4 Nov 2018 - 12:29

Bonjour à tous
Comment se passe votre journée ?

Je poste ici car j'aurai quelques questions concernant la sphère des troubles de l'humeur et plus particulièrement l'alliage avec un cerveau à haut potentiel.
En premier lieu je me demandais s'il était possible de « perdre son haut potentiel » à cause d'un trouble de l'humeur non traité ? Cela peut sembler idiot au premier abord mais en effectuant quelques recherches j'ai vu qu'une bipolarité non traitée pouvait laisser des « sillons » dans le cerveau de la personne. Est ce possible ? L'un d'entre vous aurait il remarqué des changements similaire ? ( Je fais ici un peu écho au deuxième post de Romulus disant, je cite « Mes capacités cérébrales varient tout au long de la journée […] dans mon cas je peux être bête une ou deux heures. » )

Mais je me demande si, même traitée, un trouble de l'humeur peut impacter l'intelligence ou les capacités mentales d'un sujet ? De ce que j'ai pu apercevoir, il n'est pas rare que lors d'une dépression, une personne puisse expérimenter une baisse au niveau de ces capacités. Mais est ce que si leur nombre augmente et qu'elles deviennent de moins en moins espacées dans le temps, la personne peut de manière irréversible perdre certaines de ses capacités ? Peut elle, si étant à haut potentiel, basculer vers une configuration cérébrale pouvant être considéré comme normale ?  

J'ai aussi vu sur un grand nombre de cite web qu'une personne bipolaire stabilisée peut vivre de manière totalement normale. Mais je me demande si cela s'applique aussi à une personne à haut potentiel. Est ce vrai qu'un traitement adéquat peut permettre de recouvrer l'usage normal du cerveau, même pour un HP ?

Bon j’arrête de vous embêter avec mes questions. Je sais qu'elles trouveront peut être une réponse dans peu de temps mais en attendant, avoir l'avis d'autres personnes serait sûrement bénéfique.

Sur ce, merci de m'avoir lu. Passez une bonne journée.
avatar
Lignum
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 24/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum