Sexualité et genre.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Cacendre le Jeu 14 Sep 2017 - 22:49

Rappel

Alors que le sexe fait référence aux différences biologiques entre femmes et hommes, le genre réfère aux différences sociales, psychologiques, mentales, économiques, démographiques, politiques, etc.

Lorsque je parlais de gémellité je parlais des différences psychologiques minimes entre lui et moi ( doux sensible actif créatif curieux + ou moins dominant selon les moments etc ..,)

Si on part du postulat que le genre existe alors je dirais que celui ci ne  me marque pas. ( j'espère etre un peu plus claire, pas sure)
avatar
Cacendre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par david81 le Jeu 14 Sep 2017 - 22:59

Ah là voilà je comprends mieux. Oui c'est comme cela que je le sentais en fait, tu ne te sens pas concerné par le genre finalement comme moi. Oh tu sais c'est moi aussi qui est du mal à comprendre bien souvent. Il me faut plusieurs fois, surtout après 22h notamment !
Par contre je mettais pas tout ce qui est psychologique ou mental dans le genre. Par exemple, le fait d'être plus émotif (femelle), ou d'avoir une libido plus quotidienne (mâle) échappe au genre selon moi et entre plutôt dans les caractéristiques du sexe, puisque c'est piloté par les hormones.

J'ai une copine trans (homme vers femme) qui en est à quelques mois de prise d'hormones et elle me dit qu'elle sent clairement le changement, sur l'émotivité notamment, la manière de penser aussi, le ressenti de la chaleur. Bon un seul cas est trop peu pour tirer des conclusions, mais du coup, ça m'a fait penser que plusieurs chose que je considérait avant comme des traits de caractères sont en fait peut-être liés au sexe donc (puisque hormonal ou lié d'une manière ou d'une autre à la constitution sexuelle de l'individu).

En fait c'est vraiment nul le truc du genre, ça fout le bordel. Ah si on pouvait juste être mâle et femelle et laisser le reste parmi les simples composantes de personnalité, sans même se demander si c'était rose ou bleu. Tiens là aussi c'est bête les couleurs qui ont un genre...

Même si j'avoue que parler de choses féminines et masculines rend par moment les communications plus faciles. Et évite des phrases à rallonge.
avatar
david81
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 569
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Cacendre le Jeu 14 Sep 2017 - 23:24

Je suis pas neuro endocrinologue mais il est évident que les hormones sexuelles induisent certains comportements.
Cependant comment expliquer qu'un homme transsexuel se sente appartenir au sexe féminin depuis qu'il est enfant ?
Les hormones mâles sont pourtant présentes, il a des testicules etc, mais il se dit fille.
Idem pour une fille qui se sent garçon depuis toujours ..

Tout cela me semble bien complexe et au-delà de tout cela.


Dernière édition par Cacendre le Jeu 14 Sep 2017 - 23:31, édité 1 fois
avatar
Cacendre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par david81 le Jeu 14 Sep 2017 - 23:29

oui c'est la question que je me pose aussi. Mon amie justement se sentais fille depuis toujours. Hors elle sent des changements, dans sa façon de penser et psychologiques suite à la prise hormonale. Preuve que bien qu'elle se sentais déjà femme, il lui manquait un bout. En fait je ne sais pas.

A moins que l'on se sente du sexe opposé par esthétisme, ou par l'image que cela représente? Enfin, ça me parait léger et ne colle pas avec l'énergie, le courage et la détermination qu'il faut pour mener toute la procédure de changement.
avatar
david81
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 569
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Cacendre le Jeu 14 Sep 2017 - 23:37

Oui, je crois qu'on parle la de vraies souffrances. Pouvant mener au suicide parfois.

Je ne gomme pas absolument les différences de comportements, mais  l'hyper domination, la concurrence, l'agressivité sont rédhibitoires pour moi.

Tous les hommes ont de la testostérone et pourtant leur comportement et leur facon d'être est très hétérogène, cela concerne également les comportements induits par un taux de testostérone plus élevé que chez la femme.
On voit la limite de l'explication hormonale .
L'homme est conditionné par Bien d'autres choses.
Ce que dit ton amie est peut être vrai et généralisable, je n'en sais rien.
avatar
Cacendre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par david81 le Jeu 14 Sep 2017 - 23:41

Sans doute aussi que nous n'avons pas la même réaction aux hormones. Peut-être elles nous pilotent plus ou moins, et aussi leur effet doit être tempéré par le caractère, la raison, plein de choses.

Si on regarde le racisme, la violence est une réaction animale, hormonale, mais déclenchée par la peur de l'inconnu entre autres. Je veux dire qu'à priori, les hormones participent mais ne sont qu'un des facteurs.

C'est ce qui fait que lorsque je vois des gâteaux dans une boulangerie, je n'entre pas forcément pour tout manger.
avatar
david81
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 569
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par chuna56 le Jeu 14 Sep 2017 - 23:54

Cyrulnik y dit qu'il faut regarder l'humain selon un système, et non linéairement.
C'est ce que j'ai toujours plus ou moins pensé, mais tout de même rattrapée par l'éternelle question sans sens : "génétique ou environnement ?"
(Probablement que quand on croit dysfonctionner (alors qu'on est simplement hors norme), on a envie d'avoir l'espoir qu'en changeant l'environnement, on arrivera à entrer dans la norme, pour ne plus vivre le rejet.)

L'humain, c'est comme mes perches : une boite noire, on voit des trucs qui rentrent, les facteurs, qui sortent, phénotype, comportement, toussa, et on ne sait pas trop pour le moment comment ça interagit.

Je crois que c'est d'autant plus compliqué que l'humain a une culture, très présente, très influente, dont on ne sait pas encore réellement l'impact sur lui.

Je suis en train de regarder une vidéo sur la psychologie de la séduction. Super intéressant toutes les expériences qui ont été menée jusqu'à présent.
On se rend compte que beaucoup de stéréotypes ont une base réelle (statistiquement, ce qui implique une moyenne, et des gens à plusieurs écart-type).
Mais ce qui est intéressant, c'est que certaines observations sont faites dans différentes cultures.
Dans ce doc, le prof fait un peu le qué-qué, c'est un peu dommage, du coup il ne précise pas tout, et s'amuse surtout à accentuer la différence comportementale homme-femme. Il ne va pas dans les nuances (logique en 2h...)
Il doit exister des études sociologiques récapitulatives, type méta-analyse, qu'il serait intéressant de lire, et qui englobent toute la population et les grandes tendances (et non uniquement la relation homme-femme)...
Sur ce qui est présenté dans cette vidéo, il manque d'approche multifactorielle (sachant que les facteurs interagissent, d'une part, et qu'il est probable qu'il y ait des liens entre les variables observées).

Nous, ici, sur ce genre de discussion, il n'est possible que de donner nos ressentis.


Le mien est le suivant : je suis certaine à 100% de mon orientation sexuelle. Si j'ai douté un temps, ce n'est pas non pas parce que j'ai été attirée par les femmes, mais parce que j'aime beaucoup les hommes androgynes, ou alors avec des caractères sexuels masculins atténués (musculature, pilosité principalement).
S'il s'agit du caractère, je le genre tout de même, avec des critères que j'ai tendance à attribuer plutôt aux femmes et certains aux hommes, même si cela n'affecte pas mes attirances sexuelles. Je suis plus sensible à des critères qui me semblent neutres, le plus important étant l'intelligence, mais à priori, toujours selon cette vidéo, c'est une caractéristique qui attire beaucoup de femmes.

Ceci dit, les hommes qui ont été mes compagnons ont été très variés, le physique n'influençant que très peu je trouve (rencontre avec une âme, par internet, pour certains, et séduite avant de rencontrer la personne en vrai). Il y a eu du grand mince, du maigrelet (je le soulevais à bout de bras), du cowboy testostéroné et bodybuildé (bon, avec le bidou de bière qd même lol), de la statue grecque (yeux bruns cheveux bouclés, corps de rêve de mon point de vue, avec un cul....... ^^), et même du chauve barbu (et le corps de rêve aussi lol)

De mon côté, Je me sens femme, mais avec des caractères que j'estime plutôt masculins (plutôt rustique, pas très délicate, solide, plutôt en bottes dans le crottin de cheval qu'en talons aiguilles avec lesquels je me casserais rapidement la cheville), dans le sens où lorsque j'observe les femmes autour de moi, je ne vois pas ça, je vois plus de délicatesse et de tentative de séduction.
Il est cependant fort probable que je ne me rende pas compte que j'émets les mêmes signaux non verbaux que les autres, et que ceux ci sont sexuels et non gendrés. Mais il est rare que je puisse m'observer de l'extérieur ^^

Ce qui est certain, c'est qu'il est facile de tout confondre tongue
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par chuna56 le Jeu 14 Sep 2017 - 23:55

Les hormones, dont la testostérone, sont un seul type d'entrée dans la boite noire ^^
Vous imaginez tout le reste ?
entre ce qu'on connait et ce qu'on ne connait pas...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par david81 le Ven 15 Sep 2017 - 0:17

Ah ça doit être bien complexe. Peut-être un jour comprendra-t-on mieux tout ça. Je ne sais pas si c'est souhaitable. C'est bien aussi ces mystères.

Je suis surpris par ton professeur. Je ne me vois pas être attiré par un homme pas intelligent. Moi je me sens complètement à part des autres hommes, je ne me reconnais pas du tout en les observant. Faut dire que je cumule pas mal de trucs : gay, pas masculin au delà, pas féminin non plus, aimant cuisiner, l'art. Bon, ceux qui voient mes autres posts savent que je ne me sens pas non plus dans la bonne époque. Mais qu'importe, malgré tout cela, même si je me trouve seul homme comme je suis, et n'ai pas croisé de similaire, je me sens homme quand même. Pas dans la majorité certes, mais la majorité ne fait pas le genre selon moi.

@Chuna
Il est cependant fort probable que je ne me rende pas compte que j'émets les mêmes signaux non verbaux que les autres, et que ceux ci sont sexuels et non gendrés. Mais il est rare que je puisse m'observer de l'extérieur ^^

C'est très juste ta phrase. On a notre ressenti, sans doute on se plait à se croire homme/femme avec plus ou moins d'attributs de l'autre sexe, mais c'est clair qu'au final on ne sait pas vraiment l'image que l'on renvoi, qui en plus doit être différente selon les personnes, leurs clichés, leurs propre idée des genres...
avatar
david81
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 569
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Cacendre le Ven 15 Sep 2017 - 0:30

Oui mais Alors comme je suis attentive à mon apparence physique ( enfin chignon, cils et traits sous l'œil, et tenue bah ca depend, été en robe et tropeziennes et hiver : pantalon genre équitation bottes pull, ou robe en laine mi courte, plutôt  et bottes + châle ).
Oui du coup ca annule tout ce que j'ai dit ?
Je sais plus où j'en suis. Rolling Eyes
avatar
Cacendre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Cacendre le Ven 15 Sep 2017 - 0:34

@david : tu te vets de quelle façon ?
En napoleon ?
avatar
Cacendre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Cacendre Hier à 18:29

avatar
Cacendre
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum