Sexualité et genre.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sexualité et genre.

Message par ifness le Lun 6 Fév 2017 - 22:10

Il est de mode de
gloser sur le genre
j'ai compris de quoi on cause, vous fatiguez pas.

J'aime, et j'aime pas.

J'aimerais avoir, lire, des témoignages.
Il existe une "journaliste" qui , pour le moins, introduit de l'intelligence dans le système.

Perso, je ne suis pas concerné (hétéro mâle absolu).
Mais je suis curieux de tout, de tousses.
Et totalement ouvert.
Alors : intelligez-moi.
MERCI.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par pholcid le Lun 26 Juin 2017 - 22:02

Ben...
Moi aussi je suis un homme totalement hétéro = sexualité.
Pour autant, j'ai bien conscience d'être psychiquement très androgyne = genre.
Témoignage très synthétique s'il en est! Smile
avatar
pholcid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 41
Localisation : Nîmes

https://bandcamp.com/pholcid

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par ifness le Mar 27 Juin 2017 - 0:22

Moi, près d'Alès. Mais c'est pas une invit'. Juste un clind'oeil.

Le sujet m'intrigue.
J'entends des femmes très lesbiennes, en général j'adore leurs propos, mais

J'entends pas mal autour de moi de keums ayant fait leur comin',
là je suis plus ennuyé, je les aime, mais je peux pas trop les aimer, because.....

Alors les femmes, je connais les codes, je maîtrise à peu près, je les aime mais je sais où aller/ne pas aller,

et puis me pose aussi question :
en quoi cette sexualité interfère-t-elle avec l'intellect ?
Je connais (via mon frère, dans le monde de l'art) la sur-représentation des homos/gays etc....dans ces cercles.

Voilà : je me pose des questions.

Androgyne, pour toi, ça veut dire quoi, pho ?
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Godzilla le Mar 27 Juin 2017 - 0:32

'ptin les bi ça doit te faire péter les plombs, Ifness ^^
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par ifness le Mar 27 Juin 2017 - 1:19

T'es con, god. Smile

Mais oui, je me pose des tas de questions,
et je sais qu'autour de moi aussi,
même si on n'en parle pas,
pasque on ne veut pas paraître sexiste, ou aut'chose,
mon entourage est ouvert et bienveillant,

mais
JE me pose des questions.

J'ai tendance à être lesbienne,
parce que je n'aime pas les hommes,
mais je suis un homme, qui aime les femmes, donc hétéro........

Je comprends mal le désir gay -même si je l'ai vaguement appréhendé ado-
je ne comprends pas cette féminité un peu ridicule des gays,

je ne com-prends pas.

Et puis la féminité est tellement associée au désir
et à la beauté.
Adieu le papillon si la femme passe en le chemin.

Alors je laisse ouvert : sexualité, sexe,
genre.
Je laisse ouverte toute pénétration.
Si douce et jouissive.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Godzilla le Mar 27 Juin 2017 - 1:33

D'autres questions à te poser  Smile
- crois tu que les gays se questionnent et jugent les autres sexualités ? (je t'aide : certains sans doute, mais c'est bien moins courant en proportion que les hétéros délirant sur ces "animaux étranges" que sont les gays/LGBT)
- "la féminité un peu ridicule des gays", il n'y a rien qui te choque dans cette formulation ? Je t'aide encore : gros cliché, et jugement "pas génial" Wink
- crois-tu vraiment que la beauté masculine n'existe pas ? évidemment, tu n'y es pas sensible et c'est ton "choix", mais ça revient pas un peu à dire que les femmes hétéros (...entre autres !) ont de la merde dans les yeux ? Pas "super sympa" ...

J'ai rien contre ce topic (d'ailleurs c'est le tien donc je respecte les "règles" de l'auteur), mais étant donné ce que je suis (je t'épargne le tableau, qui est très complexe), certaines choses que tu dis me mettent assez mal à l'aise, je dois dire. Je ne peux que cordialement te pousser à une certaine prudence dans la conduite de ce fil, le choix des termes, etc...
Je ne doute pas de ta bienveillance, mais tu sais que c'est vite arrivé, d'ouvrir la porte aux pires intolérants qui se feraient une joie de venir troller leur "haine" de tout ce qui n'est pas "dans le moule".
Dit plus simplement, il n'y a pas que des hétéros sur ZC, essaie de faire preuve d'empathie en te demandant si tes "je ne comprends pas..." ne sont pas un peu... douteux Wink


Dernière édition par Godzilla le Mar 27 Juin 2017 - 7:32, édité 3 fois (Raison : petits ajustements)
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Flifla le Mar 27 Juin 2017 - 3:10

+1 Godzilla
(et chapeau pour la diplomatie !)

Ce qui m'a fait grincer des dents aussi c'est :
"J'ai tendance à être lesbienne,
parce que je n'aime pas les hommes"

Euhhh...?

Ifness, je veux bien croire que tu ne "comprennes pas", mais là ça dépasse certaines limites. Et ce n'est pas qu'une question de bienséance.
avatar
Flifla
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 352
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Godzilla le Mar 27 Juin 2017 - 7:35

Flifa, d'accord sur les points que tu soulèves (je pouvais pas tout reprendre non plus ^^)
Ifness, je "compte sur toi" pour méditer un peu la dessus Smile
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Flifla le Mar 27 Juin 2017 - 9:54

Pour méditer ou éditer ? Very Happy
avatar
Flifla
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 352
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par AristarqueS le Mar 27 Juin 2017 - 10:54



AristarqueS
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 136
Date d'inscription : 12/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par pholcid le Mar 27 Juin 2017 - 22:18

Godzilla et Flifa: je plussoie.
avatar
pholcid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 41
Localisation : Nîmes

https://bandcamp.com/pholcid

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Flifla le Mar 27 Juin 2017 - 23:27

(Merci mais c'est Flifla, comme Flik Flak, mais sans les K quoi)
avatar
Flifla
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 352
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par pholcid le Mer 28 Juin 2017 - 21:54

Un peu comme la chanson des Forbans? Je suis dehors
avatar
pholcid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 41
Localisation : Nîmes

https://bandcamp.com/pholcid

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par pudum le Dim 9 Juil 2017 - 2:59

Peut-être que ce qu'on appelle féminité aujourd'hui est plus une façon d'être une convoitise vulnérable et soumise qu'être ce que devrait être une femme.

(je suis du genre à préférer quand les femmes sont pas maquillées, pas sanglées ou emballés dans du papier cadeau qui donne une idée arrangée de ce qu'il contient, et pas dépoilées (épilées) pour qu'elles aient l'air d'être encore des jeunes filles ou d'être je ne sais quel objet industriel.
Je préfère quand elles ressemblent à ce qu'elles sont: des êtres humains.)

Je pense qu'on a tous un côté féminin et un côté masculin dans notre genre. L'idéal serait de les harmoniser pour avoir un genre endrogyne et ainsi habiter pleinement son identité sexuelle.
avatar
pudum
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 52
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21
Localisation : Troyes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par pholcid le Dim 9 Juil 2017 - 15:31

Oui, mais qu'est-ce que devrait être une femme - ou un homme? Hormis les indépassables différences biologiques (encore que, avec la science... mais c'est un autre débat), il n'y a selon moi pas lieu de définir ce que devrait être tout représentant de chaque sexe du fait de ce dernier.

Libre à chacun d'être comme il souhaite être, devoir sous-jacent à tous de respecter n'importe quel autre, homme, femme, dans la manière qu'il a choisi d'habiter son individualité. Collectivement il y aura de toute façon toujours qq règles qui existeront, comme par exemple ne pas se promener à oilp'!! Very Happy

Les conservateurs et, à l'opposé, les tenants du marché, se rejoignent quant à eux dans le souhait de nous enfermer, les 1ers selon une identité éternelle, les 2nds selon une identité sans cesse renouvelée visant à satisfaire le marché via des produits en rotation régulière, ainsi plus lucratifs. Ils sont donc ennemis de la liberté, mais là je sais que j'enfonce une porte ouverte!

Par ailleurs serait-il effectivement idéal d'harmoniser, Pudum? Je ne pense pas, justement parce que ça irait à l'encontre de la liberté individuelle...

L'idéal, c'est que chacun se sente libre et respecte la liberté des autres.
avatar
pholcid
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 41
Localisation : Nîmes

https://bandcamp.com/pholcid

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Godzilla le Dim 9 Juil 2017 - 15:39

Pholcid, à mon tour de plussoyer Smile
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Invité le Dim 9 Juil 2017 - 15:45

Genre pas tibulaire, mais presque.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par pudum le Dim 9 Juil 2017 - 22:13

Personne n'est obligé de devenir ce qu'il devrait être.
Personne n'est obligé de tendre à un idéal.
Personne n'est obligé de me croire.
avatar
pudum
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 52
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 21
Localisation : Troyes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par ifness le Jeu 3 Aoû 2017 - 16:53

Quel est mon genre ?

J'ai un genre chelou.

J'aime les femmes : y'a qu'elles que je mate.
Cest pas bien ?

Bon, ben merde, alors.
Je materai les femmes jusque mon dernier souffle, en écoutant Mozart ou le dernier titre de Bat for Lashes : "This big sleep".
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Godzilla le Jeu 3 Aoû 2017 - 16:59

Tu veux une médaille ? Tu fais ce que tu veux. Les autres aussi, accessoirement.
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2712
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 39
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par ifness le Jeu 3 Aoû 2017 - 17:26

Agressif ?

Je peux l'être aussi.

Pas envie d'une médaille, certes non.

Si le dialogue inter-genre s'installe sur ce mode-là, on n'ira pas loin.

Je disais/voulais dire simplement :
je suis (à mon grand désarroi) totalement hétéro,
en particulier d'un point de vue esthétique
(ce qui est un très beau sujet de discussion)

bien que n'ayant pas eu ce sentiment de manière permanente,
en particulier au cours de mon adolescence,

Raphaël n'avait-il pas un idéal très féminin ?

Et, putaing merde (je suis du Gard) :
oui je fais ce que je PEUX
et les autres font ce qu'ils veulent,
en ce domaine ils le font : fondamentalement (et non accessoirement)

Marre d'écrire. Y'a toujours un putain de malentendu.
Faich.
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par david81 le Dim 6 Aoû 2017 - 21:40

Je ne comprend pas trop ce sujet, du moins plusieurs messages qui y sont écrits. Pour moi la notion de genre est incompréhensible. Si quelqu'un cherche à savoir son genre, ça veut dire qu'il va analyser plusieurs choses de sa personnalité (esthétisme, goûts, sexualité, attitudes...etc...) et chercher à comprendre dans quelle case il se place, selon l'idée qu'il se fait des genres. C'est ça non?

Sauf qu'on a pas tous la même définition des genres, et que l'exercice est inutile.

Ifness, je ne pige pas bien ton premier message, tu fais des sous-entendu j'imagine sur les LGBT, puisque tu poursuis avec "je ne suis pas concerné, (hétéro mâle absolu)". Pour moi gay/hétéro n'a pas de rapport avec le genre. Et comment définis-tu ce qu'est être hétéro absolu? Ça sous-entend qu'il y aurait par exemple des hétéros intermédiaires?

Moi je suis un garçon gay. Avec ma dose de féminité sans doute, comme tout un chacun. Je rentre dans le standard du genre masculin. En fait j'imagine que la question se pose pour quelqu’un qui est proche du 50/50 entre sa masculinité et sa féminité. Mais pour moi, aucun lien avec la sexualité. Car j'ai connu :

- des lesbiennes ultra féminines
- des lesbiennes garçonnes
- des gays efféminés
- des gays cliché macho 3000000000% testostérone
- et pléthore de gens "normaux" chez qui rien qui n'a attrait au genre n'était présent dans sa version extrême
avatar
david81
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 569
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par ifness le Lun 7 Aoû 2017 - 16:50

Bon, permettez-moi de tout reprendre à zéro.

J'ai bien compris que, par ma/maladresses, je n'étais pas parvenu à me faire comprendre.
J'ai donc reçu des baffes dans la gueule, et c'est bien fait pour moi.


Et d'abord, mon titre est mauvais.
J'aurais plutôt dû écrire "Sexe et genre"
ou même Sexe ou genre ?


Bon, j'ai été extrêmement troublé par les débats qui ont eu lieu ces dernières années.
Troublé parce que je ne ne comprenais pas.

De plus, on m'a embrouillé avec les "gender studies" anglo-saxonnes, l'"autorité" morale et philosophique de Judith Butler,
et moi je ne voyais pas pourquoi on faisait une patate de tout ça.

Je m'explique un tout petit peu.
Je n'ai perso AUCUN problème avec les "appartenances" ou autres dénominations qu'on leur donne.
Je n'ai aucun problème avec la liberté d'exercer ses préférences sexuelles.
Je n'ai aucun problème avec l'éducation des enfants, avec les garçons ou les filles qui doivent ci, ou ça, ou pas ci, ou pas ça. (Ca m'agace, c'est tout).
Je trouve désormais complètement stupides ceusses qui manifestent leurs peurs ou leurs réticences quant à tel "droit" ou autre.

Simplement, étant moi, c'est à dire un garçon, qui s'est avéré être, oui, complètement hétéro, je me pose des questions et je ne comprends pas tout.

Tiens, un truc simple : l'objet du désir, via la beauté, est pour moi (je parle : envers les humains, pas les bestioles ou les végétaux Smile ) exclusivement féminin.
Mon désir, et artistiquement parlant, n'étant éveillé QUE par les femmes,
je me demande (parce que je ne parviens pas  à me mettre dans la peau d'une femme qui trouve attirant un homme, ou d'un gay, je complique pas avec un bi ou un trans, mais faites-le si vous voulez) comment on voit le monde lorsqu'on n'est pas dans une tête comme la mienne.

Je précise aussi, parce que si je suis pas mort je l'ai échappé belle :
j'ai eu le malheur d'écrire que si j'étais une femme je serais lesbienne,
c'était un raccourci en forme de boutade,
mais qui signifie : j'ai parfois, au cours de ma vie, y compris d'ado, imaginé/rêvé d'être une femme parce que
je trouvais les hommes moches et cons (et ce n'est pas un rapport au père, j'ai eu de très bons rapports avec mon père , qui était intelligent, beau, et pas con)
donc il m'est arrivé de me dire que si j'étais une fille, ce serait mieux,
mais que je serais, le contraire était impossible, attiré par les filles, par la sensibilité et la beauté des filles.
Lorsque jeune adulte étudiant je me suis un peu "éclaté", enfin, après une jeunesse trop solitaire et contrainte, je n'avais comme amies que des filles.
Il m'est arrivé ensuite d'avoir 2 ou 3 amis hommes, mais désormais c'est aussi terminé,
je ne supporte pas bien les hommes. A commencer par moi-même. En fait, je me demande comment (alors que je n'ai rien de rédhibitoire) on peut être attiré par moi.

Godzilla a employé le terme "choix" pour évoquer mes tendances, désirs, attirances etc...
Je dis non, Godzille. J'ai rien choisi du tout, et j'ai plutôt le sentiment que tout ce que je suis m'est lourdement imposé.
J'ai 3 enfants, 2 garçons, 1 fille, et je crois pouvoir dire (j'ai effleuré le sujet avec eux) que tout ça ne leur pose aucun problème !!!
Donc je reste seul avec mes questions.

Ah si, un truc : je fais partie de cette génération qui a souffert du féminisme revendicatif ambiant, qui a désiré MONTRER:PROUVER que je n'étais pas pas un gros beauf, au contraire,
donc , à force de vouloir prouver, j'en parvenais à ne plus laisser s'exprimer mon désir sexuel, ce dont j'ai beaucoup souffert (je me suis retrouvé sans sexualité)
et j'en suis parvenu aussi à effectuer plus oui, plus de la moitié du boulot domestique, enfants compris, mais en effectuant en plus les travaux soi-disants réservés aux hommes, entretien du jardin, béton, peinture,etc...
ce qui faisait dire que ma femme avait un homme formidable,
et que moi je pleurais dans mon coin : ça me faisait une belle jambe.
Bref, la double ou triple peine, et une jambe de bois.

Bon.
J'ai pas tout dit, mais j'ai été suffisamment long pour vous épuiser.

Alors stoppe-là pour aujourd'hui.

Bises à toutes et tousses.
Avec mes excuses pour les vilains malentendus précédents.
I love you  SOS  mouais  Poète  Se tape la tête cont  Hamster
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1017
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par david81 le Lun 7 Aoû 2017 - 18:11

Merci beaucoup Ifness pour cet eclairage! En effet, je comprends mieux la question. Donc voici ma réponse.

Sur mon attirance pour les garçons : j'ai pas d'explication à donner en fait, je suis attiré. Un garçon qui va me plaire va me captiver, esthétiquement, sensuellement, je vais avoir envie de toucher, tout ça. Je peux ressentir une vive excitation, amoureuse, sexuelle, érotique...etc... Car je trouve que les garçons c'est beau. Le dessin des cuisses, la forme globale du corps, le torse, la voix.

Sur ma perception des filles : je trouve des filles belles, au sens esthétique. C'est à dire je vais apprécier une fille avec une belle chevelure, avec une élégance, une façon de se comporter. Ou aussi la peau de certaines filles qui parait toute lisse. Mais quand bien même je trouve ça joli, il n'y a pas cette attirance, ce désir comparable aux garçons (pas de pulsion, ni rien). Je les trouve juste jolies comme on peut trouver beau un jardin, une maison, un tableau.

Sur le monde : je te rejoins un peu dans l'opposé. Comme dit plus haut, je sais apprécier l'esthétisme de tout ce qui est féminin, mais si c'est masculin je vais trouver ça ++++

Pour moi c'est qu'une affaire de goût. Au début quand j'étais ado, je trouvais des garçons mignons, mais au sens de "j'aimerais être comme eux", je me rendais pas compte en fait. Un jour, j'ai embrassé une fille, ma première copine, et j'ai pas trouvé ça terrible. Je me suis dit que c'était certainement les films, les chansons, qui exagéraient le ressenti. Puis vint le jour où à force de trouver des garçons mignons, je me suis quand même posé des questions, puis par hasard, j'ai embrassé un garçon qui me plaisait. Et là j'ai ressenti les gazouillis dans le ventre, tout ça, tout ça. Du coup, je me suis dit que les filles c'était pas mon truc. D'autant que je ne regarde pas les filles. Et par exemple à la plage, une fille topless, est une fille qui exhibe un bout de peau, je ne suis pas plus excité que si je voyais ses chevilles, son poignet, sa tempe ou autre. Un beau meuble me ferait plus d'effet.

Je me dit que c'est les goûts et les couleurs. J'en parle avec des amis hétéros, on échangent des points de vue, et moi aussi j'ai du mal à me projeter comme hétéro, ayant envie d'explorer les bas fonds de Madame sexuellement ou buccalement parlant. Mais désormais j'y arrive, car l'on est pas attiré par les mêmes choses. C'est un peu comme demander à un aveugle de naissance d'imaginer comment c'est de voir. Tu n'est pas attiré par les hommes, donc, c'est assez normal que tu n'arrive pas à te projeter.
avatar
david81
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 569
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Pureté le Mar 12 Sep 2017 - 0:43

Le genre n'a rien à voir avec les "goûts sexuels"

Pureté
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sexualité et genre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum