Revoir l'autorité des citations et dictons,

Aller en bas

Revoir l'autorité des citations et dictons,

Message par PJ le Sam 4 Fév 2017 - 18:10

.


Dernière édition par PJ le Jeu 25 Mai 2017 - 11:09, édité 1 fois
avatar
PJ

Messages : 1151
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 27
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revoir l'autorité des citations et dictons,

Message par Invité le Sam 4 Fév 2017 - 18:14

Cool


oui

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Revoir l'autorité des citations et dictons,

Message par Kolyma le Sam 4 Fév 2017 - 18:20

Oui.

Et pour illustrer ce phénomène nous te savons gré de poster sur ce sujet une citation ou un diction par jour. Merci pour ta dévotion.

Kolyma

Messages : 971
Date d'inscription : 28/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revoir l'autorité des citations et dictons,

Message par PJ le Sam 11 Fév 2017 - 12:16

.


Dernière édition par PJ le Jeu 25 Mai 2017 - 11:09, édité 2 fois
avatar
PJ

Messages : 1151
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 27
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revoir l'autorité des citations et dictons,

Message par Pieyre le Sam 11 Fév 2017 - 13:36

Il s'agit peut-être de cela, dans la Généalogie de la morale :

« L’oubli n’est pas seulement une vis inertiae, comme le croient les esprits superficiels ; c’est bien plutôt un pouvoir actif, une faculté d’enrayement dans le vrai sens du mot, faculté à quoi il faut attribuer le fait que tout ce qui nous arrive dans la vie, tout ce que nous absorbons se présente tout aussi peu à notre conscience pendant l’état de « digestion » (on pourrait l’appeler une absorption psychique) que le processus multiple qui se passe dans notre corps pendant que nous « assimilons » notre nourriture. Fermer de temps en temps les portes et les fenêtres de la conscience ; demeurer insensibles au bruit et à la lutte que le monde souterrain des organes à notre service livre pour s’entraider ou s’entre-détruire ; faire silence, un peu, faire table rase dans notre conscience pour qu’il y ait de nouveau de la place pour les choses nouvelles, et en particulier pour les fonctions et les fonctionnaires plus nobles, pour gouverner, pour prévoir, pour pressentir (car notre organisme est une véritable oligarchie) voilà, je le répète, le rôle de la faculté active d’oubli, une sorte de gardienne, de surveillante chargée de maintenir l’ordre psychique, la tranquillité, l’étiquette. On en conclura immédiatement que nul bonheur, nulle sérénité, nulle espérance, nulle fierté, nulle jouissance de l’instant présent ne pourrait exister sans faculté d’oubli. »

C'est peut-être ce qui a inspiré à Borges la nouvelle Funes ou la mémoire dont voici un extrait :

« Pendant dix-neuf ans il avait vécu comme dans un rêve : il regardait sans voir, il entendait sans entendre, il oubliait tout, presque tout. Dans sa chute, il avait perdu connaissance ; quand il était revenu à lui, le présent ainsi que les souvenirs les plus anciens et les plus banaux étaient devenus intolérables à force de richesse et de netteté. Il s’aperçut peu après qu’il était infirme. Le fait l’intéressa à peine. Il estima (sentit) que l’immobilité n’était qu’un prix minime. Sa perception et sa mémoire étaient maintenant infaillibles.
D’un coup d’œil, nous percevons trois verres sur une table ; Funes, lui, percevait tous les rejets, les grappes et les fruits qui composent une treille. Il connaissait les formes des nuages austraux de l’aube du trente avril mil huit cent quatre-vingt et pouvait les comparer au souvenir des marbrures d’un livre en papier espagnol qu’il n’avait regardé qu’une fois et aux lignes de l’écume soulevée par une rame sur le Rio Negro la veille du combat de Quebracho. Ces souvenirs n’étaient pas simples : chaque image visuelle était liée à des sensations musculaires, thermiques etc… Il pouvait reconstituer tous les rêves, tous les demi-rêves. Deux ou trois fois il avait reconstitué un jour entier ; il n’avait jamais hésité, mais chaque reconstitution avait demandé un jour entier. Il me dit : J’ai à moi seul plus de souvenirs que n’en peuvent avoir eu tous les hommes depuis que le monde est monde et aussi : Mes rêves sont comme votre veille. Et aussi vers l’aube : Ma mémoire, monsieur, est comme un tas d’ordures. »

Pieyre

Messages : 20499
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Revoir l'autorité des citations et dictons,

Message par PJ le Sam 11 Fév 2017 - 14:11

Merci de montrer ces extraits de sorte à ce que je puisse les considérer.
Je trouve une certaine clarté avec le second pour découvrir un nouveau point de vue quant au premier, compris donc autrement.
Je peux de la sorte voir l'espace dans lequel se situe cette pensée et je peux y trouver une simplicité qui me permette de rentrer en contact avec le sujet.
avatar
PJ

Messages : 1151
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 27
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum