L'automne

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'automne

Message par Aube le Mar 24 Oct 2017 - 20:36

Merci, ces images m'ont paru tout à fait à leur place en ces lieux !

L'idée du voyage, de l'aventure et du risque de perdre des plumes, est vraiment essentielle. C'est d'ailleurs l'un de mes moteurs pour rester hors du confort du tombeau.

*

Dans une autre vie, j'ai partagé avec quelqu'un le goût des pianos publics, ceux qu'on trouve de plus en plus dans les gares, et parfois dans quelques recoins discrets de la capitale lorsque vient l'été. J'y ai beaucoup de souvenirs, plus ou moins bons, mais il m'arrive encore souvent de m'y arrêter un instant pour jouer tout et (surtout) n'importe quoi.
Certes, dans ces halls, j'ai toujours l'impression que la musique dérange ceux qui attendent sagement leur train et n'ont rien demandé, ou - pire encore - les pauvres agents de la SNCF qui subissent chaque fin d'après-midi les élans lyriques et sympathiques, mais approximatifs, des adolescents se croyant dans Glee*.

Malgré tout, j'ai décidé de passer outre, et m'assieds régulièrement au piano d'une gare peu peuplée où l'acoustique est agréable, et où l'on peut jouer presque à voix basse sans être trop souvent couvert par l'annonce d'un "accident grave voyageur".

L'autre jour, alors que je croyais être seul en train de faire défiler les accords et une mélodie semi-inventée, une retraitée est venue me remercier de l'avoir "transportée" (preuve, sans doute, que je fais au moins aussi bien que la SNCF (mais sans retard, et gratis)!)

Après m'être rapidement éclipsé suite à cette interruption inattendue, je me suis dit que c'était gentil de venir remercier des inconnus, et que la musique était - en réfléchissant bien - la seule chose qui comptait vraiment**.

* Si le lecteur connaît la gare Saint-Lazare, il comprendra.
** Promis !
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 672
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Belena le Mar 24 Oct 2017 - 21:11

Ce que tu dis sur le présent est vrai ... mais un présent dépourvu de tout , absolu, sans souvenir , c’est vraiment ce qu’on cherche lorsque nous appercevons un lieu ou un paysage ou une personne... nous nous rappelons de la première fois je pense...
avatar
Belena
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 665
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 44
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Belena le Mar 24 Oct 2017 - 21:33

Chanson d’automne
Pommier, automne, tes pas enfoncés
Dans la terre plate et difforme de pluie…


La brume dessine les contours de l’âme,
Avec des couleurs irréelles et précises,
L’horizon s’efface,
Les bateaux ont l’air égarés,
Les maisons s’endorment
Sous un soleil enveloppé…

Automne, pommier, les envolés lyriques
Avec la première ventée,
Grenade éclatée en rouge et en vert
Comme un cœur qui bat
Dans une boîte à café…

Automne, souffle de mort,
Agonie lente des êtres moribonds,
Des nouveau-nés inaperçus,
Nausée des filles fragiles,
Plainte aussi c’est l’automne
Ni froid ni chaud,
Pas de vie ni de mort.
On croque des pommes sous un pommier en automne.
I love you
avatar
Belena
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 665
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 44
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Beautymist le Mar 24 Oct 2017 - 22:05

avatar
Beautymist
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1011
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Aube le Lun 30 Oct 2017 - 9:52

(@Belena, @BM, les mots justes)

*

Et toujours ce contraste entre la lumière idéale et le froid inquiétant.

La plus étrange et magnifique lumière que j'ai eu la chance d'apercevoir au cours de ces dernières années marquait, par hasard, le crépuscule de quelque chose.

Cette photo ne rend pas justice à ce qui pouvait être ressenti par tous ceux qui étaient là au cours de ce moment aussi éphémère et qu'indélébile.  



Peut-être était-ce la beauté de la fin ?
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 672
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Belena le Lun 30 Oct 2017 - 10:21

Joli Aube! Tu as pris la photo ce matin ?
avatar
Belena
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 665
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 44
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Aube le Lun 30 Oct 2017 - 10:36

Non, c'est un crépuscule datant du 10 novembre 2015, depuis le haut du parc de Valency, avec, en arrière-plan, le lac Léman.
C'est la lumière évoquée dans le texte qui précède l'image.
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 672
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Beautymist le Lun 30 Oct 2017 - 10:54

Oh ! comme je voudrais un dernier "automne jonché de taches de rousseur"(1)... Soupir... Avant "la glaciation finale"(2)...

(1) Stéphane Mallarmé, "Soupir". http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/stephane_mallarme/soupir.html

(2) Sylvain Tesson, "Géographie de l'instant

(3) Le vers cité ci-dessus en image - “Autumn...the year's last, loveliest smile." - est du poète John Howard Bryant (et non William, comme indiqué par erreur).
avatar
Beautymist
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1011
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Aube le Jeu 16 Nov 2017 - 21:10

Automne Automne Automne Automne Automne Automne Automne Automne

Qui a éteint la lumière ?
Qui a dosé le poison ?
Qui a posé la barrière
Interdisant l'horizon ?

On fulmine amorphe, hagard,
Au matin couvert de nuit,
Un sinistre quai de gare,
Et les heures qui s'enfuient.

Et l'espoir se fait comique,
Le cynisme incandescent,
La vie est une mimique,
Une flèche qui descend,

Une griffe trop usée,
Une voix parmi tant d'autres,
Un désespoir amusé,
Une comédie (la nôtre).

Quand le rire est tout jauni,
Quand j'entends le glas qui sonne,
Quand le pâle devient gris,
Plus de doute : c'est l'automne.

*

Je me demande souvent qui peut répondre aux appels au secours de ceux qui ne se rendent pas compte qu'ils agonisent.
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 672
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Simplex-un-Sim-Complexe le Ven 24 Nov 2017 - 11:44

Je me demande souvent qui peut répondre aux appels au secours de ceux qui ne se rendent pas compte qu'ils agonisent.


Quelques fois, c'est sans doute l'automne lui-même... Il est de ces gens qui vont avec les flots de goudron, avec les crissements de métros, avec les torrents de xlaxons. Ils sont plus ou moins insensibilisés aux marées d'air et cascades continues du ciel qui se déverse sur leur tête, ou n'y sont pas aussi sensibles qu'autrefois, n'y sont plus assez sensibles. Alors pour cette forme d'agonie occultée derrière chaque tour sombre ou groupuscule de dominos citadens qui ne s'écroulent jamais, s'ébranlent à peine, l'automne intervient : par sa présence ou même par son absence.

Un être qui ne respire plus les senteurs de l'air mais qui laisse son nez le faire, qui ne voit plus les sursauts et danses du monde mais qui laisse ses yeux le voir, et j'en passe, déclenche son automne : ses feuilles vertes jaunissent, brunissent, se détachent et tombent. Sa nature s'endort silencieusement ; aucun ronflement ne transparaît ; ces cas de figures sont trop peu vivants, trop abstinents. L'automne survient et plonge ces personnes dans l'hiver ; et l'hiver n'est pas mauvais : il fige leur vie, il congèle leur existence. Lorsqu'un printemps se présentera à nouveau ou que l'un de leurs souhaits se portera sur la réunion avec quelque soleil, alors leur vie reprendra.

D'aucun-e-s, encore, subissent plutôt l'absence de l'automne ; en niant même la nature de leur nature, la continuité de ses saisons, la nature elle-même, les autres membres de celle-ci, en s'empêchant d'éprouver le fait qu'ils ou elles s'isolent toujours plus étroitement entre ces murs gris ─ parfois beaux d'une élégance architecturale ─ qui deviennent stèles si l'on y perdure trop sans regarder le ciel et écouter le vent, ils passent de l'été à l'hiver sans que leurs branches et leurs sols n'aient le temps de se rétracter à l'abri des flocons et du gel ; ils s'y perdent. Et cette perte est la cloche qui sonne dans une ville. Elle rugit de partout, elle alerte. Alors l'automne a fait son devoir, et libre à la nature de se retrouver.

 ~  ~  ~

C'est ce dont j'ai eu l'impression en observant une certaine partie de la population, une certaine forme de malaise silencieux et inconscient, dans les villes que je parcours. Les automnés sont fréquents, les hivernés moins ; dans tous les cas, le cycle des saisons humaines est divers et heureux quand il est laissé à son naturel.

avatar
Simplex-un-Sim-Complexe
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 17/11/2017
Age : 24
Localisation : Latitude : 46.5333 | Longitude : 6.6667

http://noyaux-et-astres.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Beautymist le Ven 24 Nov 2017 - 15:33

Merry Autumn

Paul Laurence Dunbar

It’s all a farce,—these tales they tell
About the breezes sighing,
And moans astir o’er field and dell,
Because the year is dying.



Such principles are most absurd,—
I care not who first taught ’em;
There’s nothing known to beast or bird
To make a solemn autumn.



In solemn times, when grief holds sway
With countenance distressing,
You’ll note the more of black and gray
Will then be used in dressing.



Now purple tints are all around;
The sky is blue and mellow;
And e’en the grasses turn the ground
From modest green to yellow.



The seed burrs all with laughter crack
On featherweed and jimson;
And leaves that should be dressed in black
Are all decked out in crimson.



A butterfly goes winging by;
A singing bird comes after;
And Nature, all from earth to sky,
Is bubbling o’er with laughter.



The ripples wimple on the rills,
Like sparkling little lasses;
The sunlight runs along the hills,
And laughs among the grasses.



The earth is just so full of fun
It really can’t contain it;
And streams of mirth so freely run
The heavens seem to rain it.

Don’t talk to me of solemn days
In autumn’s time of splendor,
Because the sun shows fewer rays,
And these grow slant and slender.

Why, it’s the climax of the year,—
The highest time of living!—
Till naturally its bursting cheer
Just melts into thanksgiving.
avatar
Beautymist
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1011
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Aube le Mer 29 Nov 2017 - 8:54

@Simplex-un-Sim-Complexe : le malaise silencieux : touché.

@Beautymist : merci !

*

La lumière des uns attire souvent l'ombre des autres, me disais-je hier soir.

Et je me rappelais cette série récente, Stranger Things, où la chanson préférée d'un gamin coincé dans la version ténébreuse du monde est "Should I stay or should I go".
avatar
Aube
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 672
Date d'inscription : 19/08/2015
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Fleur de Lotus le Mer 29 Nov 2017 - 19:04

Ton petit mot de ce matin m’a égayée, je ne saurais dire pourquoi.
Et il apporté en moi les paroles d’une vieille chanson, que j’offre donc en retour.



Quand on a que l’amour  (..) … à offrir en prières pour les maux de la terre en simple troubadour…

… nous aurons dans nos mains, ami, le monde entier.


avatar
Fleur de Lotus
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 180
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Beautymist Hier à 12:44

L'automne ? A la réflexion, ma saison préférée est sans doute...



(this is sooo 2017, folks!)
avatar
Beautymist
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1011
Date d'inscription : 13/03/2016
Age : 44

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'automne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum