Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Mar 27 Sep 2016 - 9:41


Je me souviens qu'avant d'avoir été détecté, j'avais été surpris par une femme qui avait été invitée à la télé parce qu'elle était THQI. A peine l'interview commencée elle en était à parler de la vie, de la mort et à citer des philosophes. L'écoutant je m'étais réjouis parce que je fonctionne de la même manière et ça m'avait beaucoup plu. Elle avait été questionnée sur le fait qu'ayant de grandes capacités, elle restait dans un petit poste de secrétaire sans chercher à en changer car "on lui foutait la paix et qu'elle avait ainsi tout le temps désiré pour penser". Elle avait parlé de la solitude qu'elle adorait. C'est l'aspect de ses propos qui m'avait le plus intéressé: elle choisissait la solitude pour pouvoir être elle-même. J'ai fais de même - du moins en partie -parce qu'affligé par des tendances dépressives je suis de toute façon éloigné de la vie sociale. Certes je suis marié, mais mon épouse qui travaille est absente toute la journée et la solitude est une chose que de toute manière je choisirais comme étant le milieu naturel qui me convient le mieux.
J'ai adoré le choix de cette femme d'une vie humble et cachée consacrée à penser et probablement à procrastiner. Il y a certains surdoués discrets qui font délibérément ce choix d'une vie retirée et que les ambitions professionnelles font bailler d'ennui. C'est à eux/elles que je m'adresse.
Autant j'ai besoin de solitude, autant parfois l'ennui me ronge. Pourtant, même si cet ennui est angoissant et étend un voile de grisaille sur mes journées, autant je ne me vois pas vivre autrement. Ce sont avec ces personnes là que j'aimerais communiquer, ne serait-ce que par Mp. Un ennui partagé n'est plus vraiment un ennui voyez-vous.
Quelles sont les activités qui égaillent vos journées ?
Cher clandestin (les concernés me comprendront) dans une société qui ne te concerne pas vraiment, si tu veux, on peut essayer de discuter. Et surtout de t'écouter.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par I am just Nath le Mar 27 Sep 2016 - 19:00

Hello, 
Tu n'as pas cherché à rechercher la nana via la vidéo ? Ca tombe elle a un blog où plein de clandestins lui écrivent ?
Après si je réfléchissais comme toi, je pousserais la notion de "vie sociale" parce qu'à mon sens il y en a plusieurs. Je pense que certaines vies sociales peuvent rendre plus dépressifs que d'autres, forcément puisque chaque personne peut avoir sa propre définition du social. Une majorité de personnes confonde solitude et solitaire.
En fait tu n'as plus on dirait qu'à faire une asso Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Icon_smile De plus si c'est toi qui la fait même en petit format, tu la fais même informelle avec tes paramètres et tes obligations ainsi que tes contraintes, ce qui attirera par filtrage les personnes comme toi ?
Je pense que tu as beaucoup de choses à apporter à des personnes qui seraient sacrément demandeuses. Ca serait alors un gagnant gagnant total.
C'est ce qui m'est venu à te lire. C'est Magox qui avait très bien souligné cela à une époque te concernant. Il devait mettre en parallèle ce qu'il voit dans la fameuse vie sociale Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Icon_smile et ce que tu peux avoir à apporter. Si tu mets de plus le net dans sa bonne utilisation au milieu de ça. Tu serais peut être surpris de voir que simplement être toi parfois pendant ton ennui peut être une grande source d'information pour d'autres personnes et tu peux dans ce cas ménager tes moments de solitude tout en étant disponible à d'autres moments. Je me suis permise de répondre car je ne suis pas certaine que ça soit une problèmatique que rencontre uniquement les personnes douées et c'est ce que ton propos m'a inspirée.... Je te laisse mettre cela à ta "sauce perso" ou à laisser passer ce message comme il est venu  Very Happy. Feedback only à te lire.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13178
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Mar 27 Sep 2016 - 19:25

C'est passé à la télé il y a très longtemps. Bien plus d'une décennie.
Le fait de savoir qu'ici ou là des personnes THQI bricolent dans leur coin (comme mon copain Dom et ses matrices démentes) en emmerdant personne et en étant emmerdés par personne a quelque chose de très réconfortant. Ces gens là sont spécialisées dans les relations intimes qu'elles ont avec elles-mêmes et ne cherchent pas à sortir du bois. Leurs peines sont souvent liées à la folie de la société, et leurs joies à des découvertes toutes simples, mais qui les comblent.
Il y a parfois des crises au contact des autres, parce qu'elles pensent que les gens le font exprès, qu'ils ne veulent pas comprendre, mais en fait, ils ne PEUVENT pas comprendre. C'est ce qu'on peut leur dire pour les apaiser après une plongée malheureuse dans la vie sociale.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par PomPomPom le Mar 27 Sep 2016 - 19:57

Bonsoir,

Ce post m'appelle ... queen  j'ai fait le choix de la solitude donc oui M'sieur, présente ! Smile Mais sur cette première euh non deuxième phrase, je pourrais disserter quelques centaines ? de lignes. Jusqu'où est-ce un choix ? Qu'appelle-t-on solitude ? Depuis quand en suis-je à le revendiquer ? Bref ... mais si on me pousse je développe Laughing
Concrètement et là encore je pourrais développer, je ne cherche plus une activité professionnelle salariée ou indépendante, ni un statut social, ni une communauté sociale ou amicale, ni une relation amoureuse ... j'entre résolument dans cette nouvelle vie de solitude et de LI-BER-TÉ !

J'apprends depuis peu (quelques semaines) à vivre cette nouvelle voie notamment en étant davantage à mon écoute (j'ai tout à découvrir, comprendre de moi, apprivoiser et aimer ça viendra quand ça viendra) ... ça déjà occupe d'autant plus que j'ai évacué la mauvaise conscience (à la con) de prendre le temps et le luxe de s'occuper de soi (j'évite à qq'un d'autre de le faire à ma place, déjà). J'ai du travail aussi pour trouver mon biorythme et un équilibre entre mon énergie (assez faible), et mes quelques envies et besoins. (en fait j'aimerais pouvoir avoir davantage d'envies voire de besoins, histoire de me motiver à booster mes ressources et mon énergie ... mais bref)

Pour répondre à la question ...comment je m'occupe :
Déjà je marche beaucoup (et observe donc), lis beaucoup, de tout, dévalise la bibliothèque de quartier, trouve des documentaires passionnants, m'anesthésie de séries insipides ou de jeux en ligne, écris, crée, cogite sans cesse sur quoi créer sur quoi écrire encore, procrastine énormément sans culpabiliser désormais, survis aux soubresauts et feintes d'une dépression chronique et latente et profonde, si ça me parle vraiment expo ou théâtre, m'informe beaucoup (je suis hyper au courant des dernières actus  Cool, prépare ma retraite d'hermite (hihi le correcteur suggérait hermine, bonne idée) très anticipée (j'ai la quarantaine) en région (pff) comme ils disent, philosophe constamment de canapé et de douche sur la paix dans le monde, l'éducation pour tous, la réforme du système éducatif notamment privé, la politique, les droits des enfants, le vivre ensemble, l'existentialisme, le sens de la vie ... etc etc ... et je n'éprouve pas spécialement le besoin de montrer toutes mes extraordinaires trouvailles, créations ou idées. Désillusions ou sagesse ?

J'aime l'ennui, et c'est aussi un ennemi (risque de laisser le terrain aux diablotins et copains de la dépression). L'ennui est mon luxe aussi, c'est ce qui me rend, parfois, créative, et, secrètement, géniale  Cool ...

Je ne prendrai pas le risque de répondre aujourd'hui à la question : cette société me concerne-t-elle ? suis-je clandestine ? car je pourrai défendre l'affirmative et la négative avec autant de passion ... je suis toujours de celles qui changent le monde (dans ma tête). Je suis aussi celle qui ne peut s'exclure davantage et qui pourtant pousse encore plus loin la piste de l'isolement.

(je suis encore trop petite pour avoir toutes les réponses vraies Embarassed )

Ma plume étant galopante et déchainée, elle n'hésitera pas à développer ou à prolonger la discussion si chatouillée.
Merci d'avoir posé la question ! Laughing
PomPomPom
PomPomPom

Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Mar 27 Sep 2016 - 20:08

Moui. Au feeling tu fais partie de cette discrète famille.

Quelqu'un m'a dit que c'est quand je m'ennuie que je suis le plus créatif...Et utile...

Qui sait si nous n'expérimentons pas le mode de vie à venir ?

Avez-vous vu ce que font les gens quand ils sont désœuvrés ? La Guerre !
L'inactivité apparente, le fait de laisser agir le temps, de conserver des certitudes morales solides même sans témoins, d'apprendre à laisser venir la passion - cet intérêt sans borne pour tel sujet sur lequel on va se jeter comme un mort de faim, tout cela est pour certains un entraînement à la vie d'inoccupation qu'annonce la technologie. Il y en aura des suicides, des crimes et des débauches, mais nous sommes fins prêts. Nous sommes endurcis sous le harnais du silence et des mornes journées sans élan mais qui couvent des enthousiasmes sans bornes.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par PomPomPom le Mar 27 Sep 2016 - 20:30

Fata Morgana a écrit:Moui.
C'est énorme ! tongue

Fata Morgana a écrit: Quelqu'un m'a dit que c'est quand je m'ennuie que je suis le plus créatif...Et utile...
En quoi utile ?

Fata Morgana a écrit: Qui sait si nous n'expérimentons pas le mode de vie à venir ?
Qui est nous ? pourquoi serait-ce un mode de vie à venir ?

Fata Morgana a écrit:Avez-vous vu ce que font les gens quand ils sont désœuvrés ? La Guerre !
Sauf les milliers-millions de contre-exemples ...non ?
Quel rapport entre solitude et désoeuvrement ?

Fata Morgana a écrit:L'inactivité apparente, le fait de laisser agir le temps, de conserver des certitudes morales solides même sans témoins, d'apprendre à laisser venir la passion - cet intérêt sans borne pour tel sujet sur lequel on va se jeter comme un mort de faim, tout cela est pour certains un entraînement à la vie d'inoccupation qu'annonce la technologie. Il y en aura des suicides, des crimes et des débauches, mais nous sommes fins prêts. Nous sommes endurcis sous le harnais du silence et des mornes journées sans élan mais qui couvent des enthousiasmes sans bornes.
Que de raccourcis, de malentendus et de déclarations définitives pour cette démonstration alambiquée ... scratch

Probablement n'avez-vous pas voulu développer plus longuement ... sinon cela aurait été plus  afro  ...
PomPomPom
PomPomPom

Messages : 19
Date d'inscription : 08/09/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par I am just Nath le Mar 27 Sep 2016 - 20:50

Fata Morgana a écrit:C'est passé à la télé il y a très longtemps. Bien plus d'une décennie.
Le fait de savoir qu'ici ou là des personnes THQI bricolent dans leur coin (comme mon copain Dom et ses matrices démentes) en emmerdant personne et en étant emmerdés par personne a quelque chose de très réconfortant.

Si par hasard justement tu trouvais un moyen de les mettre en lien en nouant les coins, après tout personne n'a de preuves sur les coins, si ils doivent vraiment se situer selon la norme  Razz Après défonceur de portes ouvertes, repositionneur de coins l'air de rien, ça peut le faire qui sait.
Ces gens là sont spécialisées dans les relations intimes qu'elles ont avec elles-mêmes et ne cherchent pas à sortir du bois. Leurs peines sont souvent liées à la folie de la société, et leurs joies à des découvertes toutes simples, mais qui les comblent.

Cette question là qui n'en ai pas une au fond me touche beaucoup. Effectivement savoir que des personnes peuvent s'auto analyser en fonction du renvoi qui leur est fait dans leur coin alors qu'en changeant de coin... les données sont toutes autres. Il me semble que ça peut être parfois juste une mauvaise association de "coins" dans une même société. C'est difficile à expliquer mais parfois j'ai vu à un millimètre des personnes qui pouvaient passer de "roi de la fête" à "débile du coin".
Il y a parfois des crises au contact des autres, parce qu'elles pensent que les gens le font exprès, qu'ils ne veulent pas comprendre, mais en fait, ils ne PEUVENT pas comprendre. C'est ce qu'on peut leur dire pour les apaiser après une plongée malheureuse dans la vie sociale.

Si besoin est, je te le confirme. J'ai vu des personnes piquaient des crises totales dans certains contextes, alors que dans d'autres, elles sont toutes autres. Un truc du genre le maillon soi disant faible qui soit s’époumonerait à vouloir démontrer qu'il n'est pas le maillon faible ou un maillon faible d'un coté au lieu d'aller de suite là où il est le maillon fort que tout le monde attend sans même penser qu'il existe. 
C'est pour cela que je pense qu'il n'y a pas de "vie sociale" il y a une vie normée me disais je cet après midi qui permet de faire du moins converger un peu près tout le monde dans la même direction pour faire avancer tout le bazar et que ça soit pas trop le bordel. 
J'ai un ami que je soupçonne très très intelligent qui n'a aucun souci à se dire hors normes globales qui évolue dans son milieu la musique où de fait il n'est pas hors normes du tout mais considéré comme tout à fait normal. (Ca clashe un peu avec les gendarmes ou autres, mais bon comme il vit pas en gendarmerie...)
Je vais lire avec grand intérêt ton fil et les personnes qui y participeront en espérant que s'y trouveront  des personnes avec beaucoup de BEPC dans leurs bagages  pour bien poser tout ça. Cette histoire de vases communicants ou non communicants ou de vase commun de fait ou de constructeurs de vases de communication, de terrains communs ?.
Le point subtil me touchant le plus étant ce moment que j'appellerai de "bascule" où si quelqu'un de différent et il a le droit et il y en a plein des différents et des différences, reste là, il est rejeté alors comme tu dis, par des personnes en incapacité de le comprendre un peu plus malheureusement que la façade qui leur est perceptible et que si il bascule d'un cran et qu'il envoie "péter" discrètement ceux/celles qui le rejettent sans même savoir pourquoi pour aller voir ailleurs là où la fameuse norme démarre un cran juste après, ou juste avant pas forcément 10 crans, 20 ou alors où le fond est autre (et ça n'arrive pas qu'avec des personnes dans le domaine de l'intelligence ou du quotient intellectuel)
En ce sens je réfléchissais autrement la question de la douance en déclinant comme avant, limite comme tout le monde, je me laisse supposer qu'il est possible que peut être pas sur toutes facettes, mais du moins sur beaucoup plus que sur la seule facette, donc, douance, qu'il y ait et puisse avoir de nombreuses concordances au grand bonheur dans ce cas des personnes qui se croisent (c'est un peu comme les tests basiques de la vie, vouloir correspondre à 100 pour cent à un truc au détail près ?)
Ensuite de ce que j'ai lu ici et là ici, il semblerait que des concessions soient possibles, un peu comme dans certains couples pour que des personnes l'une descendant une marche, l'autre en montant une, se rejoignent. Par contre tenter de faire se rejoindre des personnes totalement opposées, aux goûts totalement opposés, ayant eu une vie totalement différente, au fonctionnement non similaire, aux modes de vie diamétralement opposés, et aux objectifs totalement divergents me paraît illusoire et ce n'est pas une problèmatique rencontrée uniquement par des dits "doués" ou dans le domaine de l'intelligence et du Q.I.
Chaque être au fond, je pense à ce jour, est singulier, qu'il en soit conscient ou pas, j'avais spontanément exprimé ici mon histoire de PMU. Si une personne a un très haut niveau, il va de soi qu'elle va souhaiter communiquer avec un très haut niveau mais je ne suis pas convaincue que toute la vie doive se vivre à un très haut niveau. Il y a à mes yeux énormément d'endroits où ça converge tout de même vers les mêmes objectifs ou avec des points communs autres que l'intelligence ou le Q.I. Me vient l'image de deux formules 1, même si l'une va plus vite, même si l'autre est un peu "cassée" façon de parler et toutes les différences qu'on pourrait leur trouver, est ce dans le cas d'une course, essentiel ? pour le plaisir passé pour chacun sur un circuit de formule 1 ? et sans besoin d'y mettre un enjeu.
J'avoue pour ma part qu'être intégralement comprise, je ne suis pas certaine que ça me plairait. Ca me prendrait des sujets pour mes moments en solitaire et je poserai là le mot intimité. Du coup ici je me retrouve avec dans ce cas l'intimité physique, psycho ? et du coup cérébrale  Razz?
J'avais ce que j'appelle un "doudou" au boulot, et bien il a totalement fait ça, franchi le point de bascule en se disant ce sont tous des cons et il ne m'en semble pas blessé du tout, lui son credo c'est "précoce ben oui quoi ça arrive" et aussi "et bien Mensa c'est trop loin à la capitale", et il n'est pas resté dans la case "rejet" longtemps en fait en allant faire ce qui le botte et il en a l'air bien heureux, je me suis même au fond rendue compte que j'avais peut être eu quelques fois eu plus mal pour lui que lui. Je ne sais pas où ça se situe. Dans ce cas la différence entre ceux qui se pensent différents ?  Razz Arrow.
Je crois que chacun peut se faire sa vie à la carte en fonction de ce qu'il est, de ce qu'il a vécu et trouvait et se faire sa place et comme tu le dis se faire ses kiffs dans la life. Je trouve que certaines choses se situent plus dans la personnalité et le caractère ? dans les besoins ? De toute façon c'est écrit nulle part qu'il faut forcément faire du bruit lorsqu'on est intelligent ? ou ne pas utiliser son intelligence à quelque niveau qu'elle soit forcément dans un "moule", comme la vie sociale, je ne pense pas qu'il n'y ait qu'un seul moule.
Et puis peut être que la dame dont tu parles rencontre d'autres difficultés non liés à son grand QI ? ou que ça n'est pas sa priorité ?
Y'a des bas quotients intellectuels qui s'entendent pas du tout  Very Happy comme des grands Q.I qui ne s'entendent pas non plus. La compréhension absolue je doute que ça existe. Peut être quand tout le monde sera un robot ? Il n'y a pas que le haut Q.I qui peut marginaliser. Bref encore un sujet microscopique. En tous les cas si c'était le Q.I qui résolvait les soucis que peut rencontrer quelqu'un dans sa vie, ça ferait longtemps que tout le monde serait obligé d'aller passer un test ? non ?
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13178
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Mer 28 Sep 2016 - 9:13

Pompompom. Cqfd.

Je m'attends en général à ce que les autres développent par eux-mêmes. Il en va de ces propositions ramassées et synthétiques comme d'un symbole, d'une forme simple on peut déduire beaucoup.
Je n'ai pas l'intention ici d'écrire un article explicatif, juste proposer quelques lignes de fuite. C'est par MP que les concernés réagissent,
ceux qui nourrissent le sentiment qu'il y a une rupture de continuité entre le mouvement global de notre société et eux. Ceux qui précisément n'accordent pas tant d'importance que ça aux mots qui expliquent, mais plutôt aux mots qui leur inspirent leurs propres développements. Les questions que tu me posent, c'est précisément à toi que je les pose.
Par exemple, quelle est Ta réponse à ceci:
Qui est nous ? pourquoi serait-ce un mode de vie à venir ?
Quel lien y a t-il entre solitude et désœuvrement
Ces mises en perspective n'ont pas le caractère d'affirmations péremptoires, juste de repères. S'il y a des gens concernés par cette façon de poser les problèmes, j'imagine qu'ils se reconnaîtront. C'est tout ce qui m'importe.
Ça ne sert à rien ni à personne de chercher chicane. Ta réaction illustre à merveille les raisons du choix de la solitude et de la mise à distance opérée par certains. Disons qu'il y a un certain effet repoussoir.
Ce que tu appelles "raccourcis" n'en sont pas pour la pensée analogique. Ils n'en sont que pour la pensée linéaire.
C'est pourquoi j'ai sans doute tort de penser que les gens comprendront spontanément ce que j'essaye de dire.
D'ailleurs, n'y aurait-il pas quelque chose d'insultant à mâcher le travail pour mon interlocuteur ? Je pars du postulat (optimiste ?) qu'il perçoit non seulement de quoi je parle mais aussi les sous-entendus implicites que mes propos impliquent.
D'où un certain nombre de prises de tête grotesques qui amplifient mon besoin de me mettre à l'écart.
Faire la distinction entre l'idée globale et les innombrables détails pénultièmes, c'est important pour ne pas noircir des pages de choses sans intérêt.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Kodiak le Lun 17 Oct 2016 - 16:29

Fata Morgana a écrit:
Je me souviens qu'avant d'avoir été détecté, j'avais été surpris par une femme qui avait été invitée à la télé parce qu'elle était THQI. A peine l'interview commencée elle en était à parler de la vie, de la mort et à citer des philosophes. L'écoutant je m'étais réjouis parce que je fonctionne de la même manière et ça m'avait beaucoup plu. Elle avait été questionnée sur le fait qu'ayant de grandes capacités, elle restait dans un petit poste de secrétaire sans chercher à en changer car "on lui foutait la paix et qu'elle avait ainsi tout le temps désiré pour penser". Elle avait parlé de la solitude qu'elle adorait. C'est l'aspect de ses propos qui m'avait le plus intéressé: elle choisissait la solitude pour pouvoir être elle-même. J'ai fais de même - du moins en partie -parce qu'affligé par des tendances dépressives je suis de toute façon éloigné de la vie sociale. Certes je suis marié, mais mon épouse qui travaille est absente toute la journée et la solitude est une chose que de toute manière je choisirais comme étant le milieu naturel qui me convient le mieux.

Ce récit me parle également, pour les mêmes rasions que celles que tu invoques et que présente cette femme THQI (besoin d’authenticité par la solitude, de temps quotidien autonome pour penser et se réfugier dans sa bulle intérieure, tendances dépressives, et fuite de la sociabilité).

J'ai adopté ces attitudes de défense dès le lycée pour ma part, et au travail je ne puis survivre que dans un emploi "sous dimensionné" par rapport à mes capacités, mais me laissant ces plages de répit et de voyage intérieur dont j'ai un besoin quotidien aussi vital que boire, me nourrir, dormir, respirer. La pression et l'effervescence constantes me font littéralement disjoncter, par sur tension de stimuli négatifs et agressifs impossibles à évacuer.

Fata Morgana a écrit:J'ai adoré le choix de cette femme d'une vie humble et cachée consacrée à penser et probablement à procrastiner. Il y a certains surdoués discrets qui font délibérément ce choix d'une vie retirée et que les ambitions professionnelles font bailler d'ennui. C'est à eux/elles que je m'adresse.

Bailler d'ennui et frémir d'une hostilité à fleur de peau. C'est exactement les sensations qu'évoque pour moi une vie trépidante consacrée à l'ambition de briller par sa surface sociale (et les activités fastidieuses y afférant) engoncé ans un carcan d'hypocrisie générale. Pour vivre heureux vivions cachés !!!!

Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Numero6 le Lun 17 Oct 2016 - 17:13

Il y a parfois des crises au contact des autres, parce qu'elles pensent que les gens le font exprès, qu'ils ne veulent pas comprendre, mais en fait, ils ne PEUVENT pas comprendre.

J'ai eu beaucoup de mal à le comprendre. Ce n'est pas encore gagné. Mais c'est un vrai bonus, cela écarte la suspicion de l'intention de nuire.
C'est zehibou qui a réussi à me convaincre que les gens étaient incapables d'élaborer les stratégies malveillantes que je leur prêtais, dans 99 % des cas.

La dérivée de cette constatation est une tautologie : les gens sont ce qu'ils sont.
Ils réagissent en fonction de ce qu'ils sont. Très peu en fonction de l'idée que je leur soumets ou de l'effet qu'ils produisent sur moi. Et cela même si je théâtralise ou signale lourdement mes émotions, ils ne peuvent, ils ne savent pas en tenir compte.

Ils pensent comme un maçon monte un mur. Ils ne peuvent que rejeter une brique d'une forme différente, ils sont incapables d'intégrer une idée qui échappe à leur modèle initial.
Je le constate, il leur est impossible d'adapter leur discours à l'émotion du moment, ou d'évoluer en fonction d'un fait nouveau. Ce qu'ils disent n'est que le reflet de ce qu'ils sont.
Intégrer une idée nouvelle demande apparemment un effort considérable, comme s'il fallait revoir tous les plans des fondations.

Un cheval capte les émotions de son cavalier au quart de seconde. A croire que les humains ont perdu cette capacité.

J'en arrive à les regarder comme une multitude d'autistes. Des automates, répétant les mêmes gestes et les mêmes pensées indéfiniment.
Numero6
Numero6

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Jeu 3 Nov 2016 - 11:00

Brebis galeuse encore bien trop rétive pour avancer avec quelque troupeau que ce soit, qu'il soit de clandestins ou pas.
Le silence est presque total autour de moi. Encore quelques feuilles me font tressaillir par le bruit qu'elles font en tombant.
J'entends enfin le bruit des ailes des vautours, ces derniers dinosaures. Parfois, je vais sur les Grands Causses, je grimpe plus haut qu'eux et quand j'en vois un passer, mon esprit saute et je me laisse planer. Ça me suffit pour l'instant.
Utile ? Tout autant qu'un moucheron qui voudrait freiner un TGV. Mais c'est la nécessaire biodiversité qui participe de l'équilibre du monde.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Godisgood le Jeu 3 Nov 2016 - 12:17

Pour les adeptes de la solitude, il y a de très jolis arguments présentés dans le livre de Jacqueline Kelen, "L'esprit de solitude".

Elle y décrit avec beaucoup d'authenticité et de profondeur d'âme tout ce que ce mode de vie choisi apporte en terme de sagesse, de sérénité et surtout d'existence de soi-même !!!

A recommander à chaque personne orientant leur vie dans cette direction...
C'est un véritable régal d'apaisement et la confirmation que ce mode de fonctionnement, certes peu répandu parmi l'espèce humaine, est digne d'un intérêt profond pour ces personnes !

Vous trouverez une série d'extraits de son livre ICI
Godisgood
Godisgood

Messages : 360
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 46
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Lun 7 Nov 2016 - 16:59

Parfois la solitude aide ensuite à etre plus présente à l'autre ... c'est un équilibre

Fata Morgana, je vous ai envoyé un MP en espérant que vous le recevrez

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Lun 7 Nov 2016 - 17:30

@ Cross Love
Il est en autoban jusqu'en 2017.
Il laisse ainsi les seuls, seuls.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Mar 8 Nov 2016 - 13:51

Merci Cuicui... je peux comprendre je crois.
Les seuls seuls... solitude ou isolement hélas la frontiere est souvent bien ténue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par utilisateurdebase le Mer 30 Nov 2016 - 19:48

salut, j'arrive un peu la bataille. je suis arrivé là car je cherchais où poster ma question mais c'est ptete ici après tout ^^
pour faire court, après avoir consacré une énergie considérable à entretenir une sociabilité, j'ai fini par renoncer... trop déçu des gens. j'en ai eu marre! franchir le cap n'a été ni évident ni si dur que ça. aujourd'hui je me débrouille tout seul car au final je préfère être seul que mal accompagné. mais c'en est à un point que même ici je m'y retrouve pas en fait. ça me fait trop zarb de me reconnaitre dans quasiment tous les items de la catégories, les diverses étapes du parcours de vie et tout... mais pas avec les gens quoi!
au final, j'accepte le fait de ne pas pouvoir être heureux parmi les humains, qu'ils soient HP,PM ou BP et je fais maintenant de mon mieux pour ne plus les cotoyer Smile comme j'ai cru le lire dans certains des posts précédent, je suis un peu maintenant une sorte d’ermite urbain ^^ et c'est plutôt agréable ^^

utilisateurdebase

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par I am just Nath le Mer 30 Nov 2016 - 20:06

Faisez gaffe, y'a des recruteurs d'ermites qui te remettent au turbin l'air de rien, soyons des 1 volt, n'ayons l'air de rien  Wink
Pourrait on alors conclure que qui ne se reconnait dans personne d'autre est alors lui ? ça remet en perspective le "ce que les autres te reprochent, cultives le c'est toi" ou pas.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 13178
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Doom666 le Mer 30 Nov 2016 - 20:16

Bonsoir,
Pareil, je réagis tardivement. De la même façon, ce sont surtout les grandes déceptions et le manque total de compréhension des humains en général qui m'ont poussé vers plus de solitude. En ce sens, on ne peut véritablement parler de choix, ou alors par défaut.
J'ai longtemps voulu partager, faire profiter, aider... Maintenant, je m'en fous. Ce que l'homme va provoquer dans moins d'une génération, il l'aura bien mérité et, finalement, la Terre se portera bien mieux sans cette espèce invasive.
Alain.
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par utilisateurdebase le Mer 30 Nov 2016 - 20:18

en vrai, j'en sais rien ^^ en fait, m'intéresser à ce concept de zèbre et tout m'a notamment permis d'accepter mon solitaire et de le mettre en oeuvre. comme beaucoup ici, je me suis reconnu dans plein d'items et tout. pourtant, je me reconnais pas dans les gens. et ça me parait paradoxal... alors, est-ce que ça invalide tous les ressentis précedent? ai-je ma place ici? bon, j'aurais tendance à dire non mais je passe le temps Very Happy

utilisateurdebase

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Doom666 le Mer 30 Nov 2016 - 20:20


Wink
Sinon, un peu plus récent...

What a Face
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par utilisateurdebase le Mer 30 Nov 2016 - 20:35

on porte un toast à qui ? je sors...

utilisateurdebase

Messages : 787
Date d'inscription : 30/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Doom666 le Mer 30 Nov 2016 - 20:42

Dent pétée
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Jeu 18 Mai 2017 - 9:39

.


Dernière édition par Cuicui le Jeu 18 Mai 2017 - 12:11, édité 1 fois (Raison : elle est passée par ici, elle repassera par là...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Jeu 18 Mai 2017 - 10:07

Bonjour,
Votre discussion m’interpelle, j'ai toujours vécu avec la solitude qu'elle soit volontaire ou subie. Déjà mon papa était gendarme, donc souvent amener à déménager et a ne compter que sur moi. Me lier d'amitié est très dur pour moi, car on profite de ma gentillesse, du fait que je suis une personne de confiance. Les autres me larguent leur problèmes et repartent léger et moi je suis là avec leur poids. Etant hypersensible c'est d'autant plus dur à digérer. Très jeune je me suis réfugiée dans les livres, l'écoute de la musique, écrire un journal de ce qui me plait, déplaît comme sas de décompression.J'ai toujours dit à mes parents et ceux que je considère comme amies que je n'étais pas née à la bonne époque et que je suis en décalage complet. C'est dur de rentrer dans un moule à part pour ressembler à une tarte. A 42 ans la solitude est quotidienne, je n'arrive pas à retrouver du travail, mes enfants sont à l'école, mon mari au travail. Les personnes que je côtoies sont sympathiques mais je suis déçue des échanges. Même avec mon mari, qui est une huître c'est pesant. J'apprécie être seule, je n'ai que moi à m'occuper, pas de chichi, prise de tête. Je me demande si je suis pas en train de devenir asociale. Je vous souhaite une bonne journée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Kadjagoogoo le Jeu 18 Mai 2017 - 18:02

Je me retrouve particulièrement dans le discours et de cette femme jadis interviewée dans le cadre d'une émission de TV, et dans celui de PomPomPom (dont je déplore déjà la trajectoire de comète sur ZC, découvrant ses posts incisifs et pénétrants en même temps que son éclipse immédiate et dommage).

Concernant la première :
Fata Morgana a écrit:A peine l'interview commencée elle en était à parler de la vie, de la mort et à citer des philosophes. […] Elle avait été questionnée sur le fait qu'ayant de grandes capacités, elle restait dans un petit poste de secrétaire sans chercher à en changer car "on lui foutait la paix et qu'elle avait ainsi tout le temps désiré pour penser". Elle avait parlé de la solitude qu'elle adorait.
Puisque cette farouche insulaire citait les philosophes à la rescousse de son propos, je ne vais pas m'en priver : « La solitude est l’aphrodisiaque de l’esprit, comme la conversation celui de l’intelligence. » Cioran – ici dans Le Crépuscule des pensées – mettait une condition sine qua non à la carrière du solitaire : « Nul ne peut veiller sur sa solitude s’il ne sait se rendre odieux. » (Syllogismes de l’amertume) ; complétant, par là, la préconisation, non moins radicale et subversive, de Nietzsche dans Ainsi parlait Zarathoustra : « Je voudrais que toute espèce de prochains et les voisins de ces prochains vous deviennent insupportables. Il vous faudrait alors vous créer par vous-mêmes un ami au cœur débordant. » Si les autres ne parviennent pas à se rendre insupportables à ses yeux, l'aspirant ermite devra savoir se rendre odieux aux leurs, pour garantir sa tranquillité. La sage ancien enjoignait : « Cache ta vie. Abstiens-toi. » Et Cioran, dans La Tentation d'exister, semble étayer cet « abstiens-toi » sublime, qui est tout sauf une lâche démission face à un défi trop écrasant (celui du succès, de l'intégration sociale), mais plutôt un sarcastique et poignant bottage en touche devant la vanité de toute chose (et notamment toute prétendue réussite) : « Si [le raté] étouffe ses dons c’est que, de toutes ses forces, il aime sa lassitude ; il avance vers son passé, il rebrousse chemin au nom de ses talents. » Il aime sa solitude, aussi ; et s'il avance résolument vers son passé, c'est en quête de la clef de son présent et d'un hypothétique avenir – qui viendra parachever cette ode à la contre-performance sociale qu'est sa vie pudiquement dissimulée.

Je lis actuellement une biographie de Flaubert, aussi passionnante qu'édifiante, qui ne dit que cela, au fond : « pour vivre heureux, vivons caché ».

Laissons la philo et la littérature de côté pour parler de la vraie vie – si toutefois il s'agissait là de choses distinctes... J'aime à raconter le drame de Ian Curtis, chanteur du groupe de rock anglais Joy Division, qui déclarait lors d'une interview donné à l'occasion de la concrétisation du succès critique ses albums enfin promis à la reconnaissance publique (en substance) : « J'ai la nostalgie de l'époque où je faisais de la musique en amateur, en bossant la semaine dans une usine de textile de Manchester. Ce dilettantisme me permettait de garder ma tête bien à moi, de songer à quoi j'allais pouvoir consacrer mon salaire, en poussant mon chariot de coton, à quels disques ou concerts j'allais pouvoir me payer. A présent que l'exposition médiatique m'y oblige, je dois me prononcer, m'exprimer, répondre à vos questions de journaliste, dire dans quelle direction artistique j'irai prochainement, alors même que je n'ai pas encore digéré la récente expérience de cette production... » Curtis souffrait de cette tyrannie inhérente au cirque médiatique, qui exige que l'on se manifestât à outrance lorsqu'on est célèbre ou en passe de le devenir. Et malgré l'accession au statut d'artiste culte, au sein d'un groupe phare d'une scène musicale émergente et porteuse, Curtis se pendra à 23 ans dans la cuisine du modeste logement où sa compagne attendait leur premier enfant...

Je suis encore trop narcissique pour me supprimer, mais je connais bien ce sentiment de menacer sa paix intérieure dans les insidieuses interactions sociales et autres nécessaires compromissions afférentes au commerce occupant les hommes entre eux, qui induit hélas de diluer inexorablement son essence individuelle dans la raison collective.
Je peux témoigner, pour avoir officier vingt ans à un poste subalterne impliquant majoritairement mes petites minimes, qu'il y a une douce liberté dans ce camouflage professionnel, une volupté dans la conservation de son esprit au seul exercice de la conversation indépendante ou de la pensée personnelle, ce privilège des automatismes mécaniques, si propices au vagabondage spirituel en délivrant la tête.

Quant à la belle intervention de PomPomPom, je la plussoie intégralement et n'en commenterais que trois passages emblématiques :
PomPomPom a écrit:je n'éprouve pas spécialement le besoin de montrer toutes mes extraordinaires trouvailles, créations ou idées. Désillusions ou sagesse ?
Ce n'est que ces derniers mois, à mesure que je me dépouillais socialement (ruptures socio-professionnelle, amicale et amoureuse) que j'ai réalisé, à mon grand soulagement métaphysique, que je n'avais et n'aurai dorénavant plus besoin de témoins à mes trouvailles/créations/idées – lesquelles sont, le plus souvent, assez ineffables – sensitivités, synchronicités et autres superstitions si ténues et impossibles à partager par le truchement du seul langage et des sens communs.

PomPomPom a écrit:J'aime l'ennui, et c'est aussi un ennemi (risque de laisser le terrain aux diablotins et copains de la dépression). L'ennui est mon luxe aussi, c'est ce qui me rend, parfois, créative, et, secrètement, géniale  Cool ...
Il y a dix ans, j'ai enfin compris le prix le l'ennui, en lisant notamment un essai de Patrick Lemoine : S'ennuyer, quel bonheur !, qui disait entre autres vérités bien senties le gâchis éducatif qui consiste à bourrer l'emploi du temps des enfants, leur interdisant ce faisant toute plage contemplativo-méditative, toute possibilité de rêvasserie, et donc de production d'une vraie pensée originale et personnelle – cette tragédie.
Et c'est, à ton instar, dans cet ennui et cette soi-disant « désolation » humaine que j'ai pu intimement et indéniablement saisir cette aperception de mon propre génie.

PomPomPom a écrit:Je ne prendrai pas le risque de répondre aujourd'hui à la question : cette société me concerne-t-elle ? suis-je clandestine ? car je pourrai défendre l'affirmative et la négative avec autant de passion ... je suis toujours de celles qui changent le monde (dans ma tête). Je suis aussi celle qui ne peut s'exclure davantage et qui pourtant pousse encore plus loin la piste de l'isolement.
Hier, j'ai posté sur un autre topic cette définition de l'esprit des moralistes (à distinguer de celui des philosophes), qui consiste à « embrasser simultanément plusieurs points de vue contradictoires, et proposer ce paradoxe comme matière à réflexion, tout en interdisant cette réflexion en donnant l'impression d'avoir déjà fait le tour de la question, dans une queue de poisson absurde, sage et saisissante. » Et en bon moraliste moi-même, j'aime logiquement que tu achèves ton témoignage sur cette sorte de queue de poisson après avoir planter le paradoxe apparent de la pluralité de ces voix prétendument contradictoires, en toi, qui disent à la fois que tu appartiens foncièrement à ce monde auquel tu résistes passivement via cette retraite anticipée et délibérée ; qui assument crânement le postulat suivant : tu changes passionnément le monde en le snobant, en le pensant en marge de l'agitation, par le biais de ce genre de témoignage aussi malicieux que profond. Cette modestie affichée fait ta force persuasive aux yeux du fan de pop que je suis Danse

simple curiosité personnelle:
Et à propos de cet autre topic, là : pourquoi as-tu donc si hâtivement et brusquement quitté le forum, PomPomPom ?! Non désolé
Kadjagoogoo
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Sam 27 Mai 2017 - 15:27

Quand on n'a pas de limites intérieurement, il semble qu'il faille s'en créer extérieurement. "Tout est nu et à découvert."
L'idéal c'est l'ivresse: quand on a goûté le "flow", qu'entièrement impliqué dans une tâche on a oublié le temps et même sauté des
repas, seul compte le moment où l'on retrouvera cette aise. Il s'agit de s'extraire du morcellement des choses et de tout à fait
s'oublier, disparaître.
Tu sais quand la roue tourne si vite qu'elle semble immobile. Oui, tu sais...Toi tu sais. Nous sommes seuls. Nos yeux sont des hublots
au travers desquels à la fois nous nous protégeons du monde et de ses avanies, mais aussi grâce auxquels nous l'observons.
Nous voici focalisés sur des micro-mouvements, des micro expressions. Ils mentent sans même le savoir, mais nous en sommes déjà
à nous demander pourquoi il ment et à percevoir d'anciennes souffrances chez lui. Des souffrances enfouis dont il ne sait plus rien.
Qui agissent à son insu. Nous savons comment le prendre. Avec une chaine invisible le diriger.
Intelligence = responsabilité.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 28 Mai 2017 - 13:48

« Les trente premières années se passent à ne pas pouvoir se réveiller, les trente suivantes à ne pas pouvoir s'endormir. »


idem je me dirige tranquillou vers la solitude et revois ma position par rapport à l'amitié.
Je crois qu'elle n'existe que dans des rares cas exemple de soldats ayant combattus sur le front ensemble et qui sont revenus

pour ceux qui connaissent la série Rome j'imaginais que l'amitié c'était ça.Mais au final les gens que tu rencontres te voient plus comme un paquet de kleenex.

finalement je ne gardes que quelques amis qui étaient là quand j'avais besoin le reste je zappe.

qu'une seule envie gagner des sous et me poser SEUL dans une bâtisse genre loft sans meubles juste les livres et schialler un bon coup sur ce monde pourri...

et faire quelque(s) chose(s) d'intéressant




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Mar 6 Juin 2017 - 8:51

Ce fil là, je ne veux pas le lâcher.
Je le lis, je le relis...



Dernière édition par Cuicui le Lun 12 Juin 2017 - 15:26, édité 1 fois (Raison : finalement, je lâche ce fil)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Godzilla le Mar 6 Juin 2017 - 9:17



Dernière édition par Godzilla le Mar 6 Juin 2017 - 10:53, édité 1 fois
Godzilla
Godzilla

Messages : 11741
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 42
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Mar 6 Juin 2017 - 9:28

Very Happy


Dernière édition par Cuicui le Mar 6 Juin 2017 - 10:45, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Godzilla le Mar 6 Juin 2017 - 9:42

Smile
Godzilla
Godzilla

Messages : 11741
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 42
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par soto² le Mar 6 Juin 2017 - 11:13

Cuicui a écrit:Et j'aimerais que vous puissiez être là, en face de moi pour m'aider à trier mes trésors ramenés du monde.
Patience. On est pas encore en face de toi, mais déjà en toi. Wink
soto²
soto²

Messages : 2760
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Au delಠ(31)

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Mar 6 Juin 2017 - 11:16

Heu.... c'est à dire que...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par croquetou le Mar 6 Juin 2017 - 11:16

Ah les gonzesses et le tri sélectif ... Dent pétée
croquetou
croquetou

Messages : 261
Date d'inscription : 19/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 17:01

J'ai des lentilles !
Kinenveut ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Dim 11 Juin 2017 - 18:09

C'est l'hypersensibilité, concomitante au surdon, qui exige une vie protégée.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 18:30

Oui.


Dernière édition par Cuicui le Lun 12 Juin 2017 - 15:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 20:24

Quand vous ambitionnez à ce qu'on vous foute la paix, ce serait con d'aller chercher les emmerdes ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Dim 11 Juin 2017 - 20:48

Les emmerdes, c'est les autres. Very Happy
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Chuna le Dim 11 Juin 2017 - 20:55

En fait, je vous envie, ceux qui ont solitude pour amie, et qui l'apprécient.

Moi, la solitude, je la subis, elle me ronge et m'étouffe. Elle m'enlève toute motivation de me mouvoir.

Et si je me retrouve dans le monde, dans le bruit et l'agitation, je n'ai qu'une envie, retourner dans le calme, fuir les gens.

J'ai ce besoin d'être entourée. Pas de beaucoup. Mais de quelques uns. Et si possible, un en particulier, ce dont je suis privée depuis des années maintenant.
J'ai besoin de chaleur, de tendresse, de pouvoir toucher l'autre, me sentir en sécurité auprès de lui (eux ?).

J'aime errer, laisser ma pensée tracer toute seule, mais j'aime aussi avoir mes projets, aussi futiles fussent-ils. J'aime envisager, réfléchir, projeter, programmer, tenter...
En ça, la solitude est quelque chose de précieux.
Mais...

Le prix à payer est désormais trop couteux, ces projets j'ai envie de les partager.

Fata ou Cuicui, votre solitude n'est pas totale. (les autres, je ne sais pas)
Qu'en serait-il si c'était le cas ?
Et vous êtes ici sur ce forum pour quelle raison, au final ? Si ce n'est pour échanger, ne serait-ce qu'un petit peu ?

Expliquez-moi ce que je ne vois pas, svp.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 21:04

C'est quand la main qui vous touche n'est pas vraiment tendre que le sentiment de solitude s'installe, c'est lorsque qu'il n'y a pas de main qui vous touche que la solitude s'installe, si on est pas exigeant, on est jamais seul ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Chuna le Dim 11 Juin 2017 - 21:12

Je ne me suis jamais sentie plus seule qu'au sein de ma famille, les jours de fêtes plus particulièrement.

J'ai passé des années à rêver d'amis et d'amours ado, seule, dans ma chambre qui ressemble à un donjon.
Je les ai eus, plus tard. ça ne m'a pas réellement remplie.

Faut croire qu'on n'est pas tous faits du même bois...

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 21:16

Faut du bois tendre, voire du liège ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Godzilla le Dim 11 Juin 2017 - 21:16

chuna56 a écrit: En fait, je vous envie, ceux qui ont solitude pour amie, et qui l'apprécient.

Faut pas : une moitié de menteurs, et une moitié d'ours irrécupérables ^^
La solitude commence à bien me gonfler aussi... bon au pire, je finirais par m'envoler comme un ballon clown
Godzilla
Godzilla

Messages : 11741
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 42
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par ortolan le Dim 11 Juin 2017 - 21:20

.


Dernière édition par ortolan le Dim 17 Déc 2017 - 17:08, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13437
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 21:25

Tout à fait, il y a autant de solitudes qu'il y a de personnes !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Fata Morgana le Dim 11 Juin 2017 - 21:58

Mystère Blue a écrit:Tout à fait, il y a autant de solitudes qu'il y a de personne(s) !
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 22:07

C'est vrai que si c'est écrit comme ça, quand y a personne, t'es automatiquement seul ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Ptérodactyle le Dim 11 Juin 2017 - 22:20

Choisis t-on réellement la solitude ?

Nous sommes avant tout des êtres grégaires, avec des besoins d'interactions sociales.
On peut être solitaire, on peut apprécier la solitude, on peut la dompter mais on n'est pas conçu pour la choisir.
Enfin c'est mon opinion.

Ptérodactyle
Ptérodactyle

Messages : 1064
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 38
Localisation : une contrée lointaine

Revenir en haut Aller en bas

Les zèbres discrets ayant choisi la solitude Empty Re: Les zèbres discrets ayant choisi la solitude

Message par Invité le Dim 11 Juin 2017 - 22:26

Une bonne bouteille d'Ermitage, et tu te sens moins seul ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum