220, des miettes, mode mépris jovial.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Pouchkine le Mar 28 Juin 2016 - 18:29

Faudrait rayer le jovial kaem. Faut pas déconner.
J'ai quand même l'impression d'arriver au bout là.

Pas lu les règles du truc, en même temps suis là que de passage, 20 messages et me fais toujours ban, si encore y'avait une bonne raison. L'autre fois sur un forum voisin, le typos qui jouait l'admin m'a tapé que mon orthotypographie était trop dégueulasse pour foutre les pieds dans sa savane. Quand j'ai commencé à l'attaquer niveau phonologie sémantique élémentaire, il me l'a joué genre vielle tepu qui vaut mieux que ça. Ouais moi aussi j'ai eu de la peine pour lui. Façon quoi, j'ai pas pu répondre à mes MP. Kak ya rat => colioné.

Bon sinon (comprends, ça fait partis du taff), l'orthographe qu'y a là, elle aussi bonne que celle à pivot (moins bourgeoise kaem), plus stylé. Pas d'effort à faire c'est un choix.

Du coup j'hésite à dire que je suis là juste pour m'amuser, tuer les 5 minutes de vide ou procrastination remplace cultuvation* (je fais un rapide topo du truc et me tire avant de repasser (ou pas)) Faudrait pas me faire ban avant de commencer.

Je m'inscris sur un forum, je fais une présentation ça comme, je martyrise 3 cerveaux, 4 réflexions, et un modo sort avec ces crocs et me dit directos que ça va pas pouvoir continuer. Pasque ce que je lui sort, à lui et aux autres, non seulement il a pas la capacité de le comprendre, mais en plus il le traite avec l'a priori des ignorants. Dans le forum concurrent, après 8 messages, le keumé m'a ban sous l'égide du "ouais ça veut rien dire". Du coup j'ai dû trouver un autre lieu, les forums italiens sont biens, mais vas piger pourquoi tu te fais spammer de ouf, les russes c'est d'jà mieux mais niveau contenu c'est relou, surtout après le taf. Raison oblige, langue aussi, j'ai zoné ici. Et pof, v'là l'autre.

Techniquement ferais pas de vieux ici, tu sais pk. Enfin, sauf si je modère le truc, que je la joue mode Warren, je t'explique façon Boileau, clairement et lentement pour que tu vois à quel point tu comprends pas. Ce que je méprise dans le truc, c'est pas tant les types, leur cerveau et tout le reste mais leur façon d'être, de faire. Plutôt que d'essayer de piger, ils jugent. Quand je leurs dis que j'ai aucune opinion, que mes seuls messages sont les résultats de leur incompétences, un simple contre point choisi dans le but de les sortir de la léthargie, ils s'attaquent à tout sauf au fond. Plutôt balèze quand tu vois la chose. Le zèbre est quand même différent, sur le fond il a de l'idée, sur le forme il est pas plus mauvais qu'un autre. Niveau comportement il échappe pas au truc, pareil que les autres, impossibilité chronique à changer de point de vue quand tu lui sert le graal sur un plateau (en même temps vu la tête du serveur...) Beaucoup d'égo aussi, !demasiado¡ vraiment.

Bon sinon, j'ai vu un type qu'y avait mis 175, m'a fait marrer, j'ai mis le mien (ouais je sais modo, no porn, je sais, mille escuz, décale la virgule à gauche, ça fait d'jà mieux #Rationel).

Au final, eratum, quand je dis martyrise, sémantique oblige, seule subjectivité qu'y a là, suis pas partisan de la théorie de l'évolution spontané...

*Pouah !

Pouchkine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Orangina Twist le Mar 28 Juin 2016 - 18:47

Bonsoir Pouchkine!

Bien venu sur ce forum.
N'y suis guère plus ancien, enfin s'en fiche ce qui compte c'est le coeur que je te fais, bienvenue vraiment!
220, 175, je crois que le gros du troupeau de "zèbres" qui patûre par ici s'en contrefiche éperdumment.
S'ils s'en trouvent pour se complaire dans ce genre de truc, je veux croire que c'est juste pour se raccrocher à quelque chose, dissimuler une souffrance, un non dit.

Un tit atypique du Nord, zèbre ou ce qu'on voudra....
Test de QI élaborés par des "normo-pensants"... on me collera pas une étoile qu'elle que soit sa couleur, j'adore les arcs en ciel, potes en ciel ou pas.
Passé 40 ans désormais, in or out of my self, plus envie de me tromper, plus trop en tout cas.
Trop trinqué, comme toi si je lis entre les lignes.

Je t'embrasse ami que je ne connais.


Dernière édition par Orangina Twist le Mar 28 Juin 2016 - 18:49, édité 1 fois

Orangina Twist
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par 'C.Z. le Mar 28 Juin 2016 - 18:48

Yo

J'aime la voix de ton narrateur, j'adore lire un accent, surtout s'il est tranchant.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mar 28 Juin 2016 - 18:50

Hello  Very Happy

En fait ce forum semble être à la base un forum d'échanges avec une charte. Smile

Et peut être bien qu'après avoir échangé, tu peux t'amuser 5 minutes dans humour et détente ? Après évidemment si ton souhait est plus de t'amuser des gens, ce n'est peut être pas le lieu le plus approprié.

Vieille tepu, c'est le féminin de vieux tipi ? c'est bien ça ?

No porn ce serait l'équivalent italien de You Porn en France ?

Je n'ai rien compris sinon à ta présentation. Mais comme ça ne semble pas important pour toi. Et que tu n'es là semble t il que pour dire ta vérité aux autres ....

Tu devrais penser à rester pour lire un peu, qui sait ? il y a peut être tout de même des personnes qui pourraient avoir des choses à t'apprendre ? et toi de même aux autres ? 

Et bienvenue alors pour ton passage pas sage Smile

(Donc tu serais plus doué qu'ici mais tapalu ? 

et sinon ton forum à toi où tu expliques tout sur la vie et la douance, c'est quelle adresse ?)

220 et 20 messages ? C'est court pour raconter ce que l'on sait non ? Enfin bon chacun voit. cat (ça doit être la vitesse, tu sembles au taquet au niveau du compteur, et plutôt pro alors du dérapage Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Pouchkine le Mer 29 Juin 2016 - 18:50

On me l'avait pas dit a écrit:Et peut être bien qu'après avoir échangé, tu peux t'amuser 5 minutes dans humour et détente ? Après évidemment si ton souhait est plus de t'amuser des gens, ce n'est peut être pas le lieu le plus approprié.

Pas des gens que m'amusent mais de leur cohérence chronique. Récemment – histoire vrai – ai vu un gadjo qui disait que sa vie de zèbre était un enfer, qui sentait un distance terrible entre lui et les autres. Impossibilité pathologique à s'attacher au gens. Le truc trop marrant, c'est qu'avec ses 160, son égo surdimensionné, il était pas capable de voir qu'il était attaché à sa condition de type malheureux, que ça lui convenait plus que tout d’être comme il était. De se dire, ouais j'ai aucun sentiment, machin... Il voyait même pas que ce qu'il disait pas être capable de ressentir pour les autres, il en débordé pour lui. Pas la peine de dire que quand lui ai sorti l'histoire d'égo et de la complaisance dans l'ignorance il m'a baragouiné avec du "ouais, non mais euh... moi je crois, tu sais, moi... enfin tu vois..." Et là j'ai tapé un fou rire, parce-qu'en plus de me donner raison sur son cas, il démontrait tout la théorie sans s'en rendre compte. De là à dire que c'était fait exprès, juste pour éviter de citer de poster en doublon et plus vulgarisé...

Orangina Twist a écrit:Passé 40 ans désormais, in or out of my self, plus envie de me tromper, plus trop en tout cas.

Perso me suis jamais trompé. Un soir ai kaem eu des doutes, je frappais à ma porte et quand j'ai ouvert j'étais avec ma copine. Le choc. C'est parti en live total. J'ai failli tué la représentation de moi même dans l'anecdote. 'reuseument que je suis intervenu pour me dire de pas me tuer. Mais deux jours après rebelote, et là j'ai pas eu les bons, j'ai dis stop, trop de doutes envers moi même, j'ai mis fin au process de création littéraire. Mort. Sorti de la maison comme j'ai croisé ste fille qui rentré, que je m'étais fais cocu, je l'ai emmené chez moi et j'ai frappé avant d'entré. Je me suis ouvert. Le choc. C'est parti en live total.




Pouchkine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mer 29 Juin 2016 - 19:03

Pouchkine a écrit:
On me l'avait pas dit a écrit:Et peut être bien qu'après avoir échangé, tu peux t'amuser 5 minutes dans humour et détente ? Après évidemment si ton souhait est plus de t'amuser des gens, ce n'est peut être pas le lieu le plus approprié.

Pas des gens que m'amusent mais de leur cohérence chronique. Récemment – histoire vrai – ai vu un gadjo qui disait que sa vie de zèbre était un enfer, qui sentait un distance terrible entre lui et les autres. Impossibilité pathologique à s'attacher au gens. Le truc trop marrant, c'est qu'avec ses 160, son égo surdimensionné, il était pas capable de voir qu'il était attaché à sa condition de type malheureux, que ça lui convenait plus que tout d’être comme il était. De se dire, ouais j'ai aucun sentiment, machin... Il voyait même pas que ce qu'il disait pas être capable de ressentir pour les autres, il en débordé pour lui. Pas la peine de dire que quand lui ai sorti l'histoire d'égo et de la complaisance dans l'ignorance il m'a baragouiné avec du "ouais, non mais euh... moi je crois, tu sais, moi... enfin tu vois..." Et là j'ai tapé un fou rire, parce-qu'en plus de me donner raison sur son cas, il démontrait tout la théorie sans s'en rendre compte. De là à dire que c'était fait exprès, juste pour éviter de citer de poster en doublon et plus vulgarisé...


De ce que j'en sais, un 160 n'est pas plus à l'abri qu'un autre de ne tourner qu'à 360 et toute sa vie ....

Si je peux me permettre, pourquoi tourner autour d'un seul 160 ? c'est un peu limiter ses horizons et ne se focaliser que sur un seul repère qui de surcroît peut n'être pas un bon....

Si tu as pour but dans la vie le métier d'analyseur d'un seul "cas", dans ce cas, je n'ai rien dit  Very Happy ce n'est qu'une vue de mes 165 cm de hauteur ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mer 29 Juin 2016 - 19:43

le manque de respect n'est pas toujours la bonne tactique




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Orangina Twist le Mer 29 Juin 2016 - 20:01

Quelle est ta recherche l'ami? L'humble personne que je suis en est très intéressé. De cette avide curiosité que nous avons tous en nous depuis si longtemps que fais tu? Ne penses tu pas que de tels propos (comme ceux que tu relates au sujet de cette personne ne sont pas avant tout le reflet d'une souffrance, d'une impossible mue. ).

Orangina Twist
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mer 29 Juin 2016 - 22:57

Bonjours pouckine. J'aime beaucoup ta manière d'écrire que je trouve très stylée. On sent qu'une révolte profonde t'ennivres, grace à ce ton si original est désinvolte. C'est exactement ce que je m'attendait à trouver en venant sur ce forum. Alors bienvenue, je sens qu'on aura beaucoup de choses a echanger ensemble.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Pouchkine le Ven 1 Juil 2016 - 11:02

Orangina Twist a écrit:Quelle est ta recherche l'ami? L'humble personne que je suis en est très intéressé.  De cette avide curiosité que nous avons tous en nous depuis si longtemps que fais tu? Ne penses tu pas que de tels propos (comme ceux que tu relates au sujet de cette personne ne sont pas avant tout le reflet d'une souffrance,  d'une impossible mue. ).

Diptyque, la flemme de double-quoter, on fait ça d'un trait. D'abord on répond à la première partie, rebondir sur le côté philosophique du truc – grand classique –, l’intérêt (et là j'aurais dû caler les deux points) histoire de bien mettre en avant le côté purpose of your life du game. Parce-que shéma de pensé oblige, derrière chaque réaction, y'a forcément un point convergent, originel. Ouais, I no, ça comme c'est chelou, mais pour beaucoup de gens, si tu commences à taper dans l'art abstrait alors que toute ta vie t'as tappé dans la peinture de grande façade, on va direct de sortir l'histoire de l'expression de toi-même façon grand format 1 mètre par deux, tempéra et pinceau crain de cheval.

Sauf que, dans les messages qu'y a là, y'a juste aucun intérêt ni perso, ni psy. Les mots que tu lis ils ont que la valeur que je leur file dans chaque post, quand je déco ils perdurent dans ta tête, celle des autres mais dans la mienne ils sont d'jà du passé. Ça veut bêtement dire que dans la frise du temps quand y'en a qui lise un bouquin, qui tapes une partie de poker, ou qui vont sur facebook, je post un truc assez conséquent qui à la seule vertu de pas me rendre compte que j'suis d'jà en gare et que si je me bouge ap, je vais manquer la correspondance. Du coup, (je fais tout le temps la même transition, faudrait que je mute, ça devient relou), on va direct enchaîne sur la phase 2, aka reflet d'une souffrance, une impossible mue.

50% pas faux, c'est pas le reflet d'une souffrance – je parle de l'autre –, mais d'un aveu de complaisance dans sa condition. Un égo surdimensionnée, comportement morbide, mode bruce banner vs silver surfer, en vulgarisé ça fait "je me sens mal, je veux changer, je veux changer, mais j'y arrive pas, je cherche à me comprendre mais j'y arrive pas, j'ai une vie poucrave, je veux être comme tout le monde mais j'y arrive pas". Y'en a qui voit de la souffrance, faut aussi voir l'égo qui y'a aussi. Enfin, va pas tapper dans la psy avancée non plus. Enfin pour rebondir sur la quote, là ou tu tapes juste, c'est dans ton dernier syntagme, évoluer c'est avant tout une question de complaisance personnelle.

On me l'avait pas a écrit:Si je peux me permettre, pourquoi tourner autour d'un seul 160 ?

Vouais c'était juste un mix anecdote/charte-littéraire. Faut bien piger que j'ai attaqué le morceau avec un style assez libre, obligé de poursuivre dans la légèreté, si tu commences à tourner tes phrases façon Albert Cohen, ça alourdi la chose et on sort du perso. n.b. mettre une certaine distance entre le fond et la forme.

Doliko Ceyfale a écrit:Alors bienvenue, je sens qu'on aura beaucoup de choses a echanger ensemble.

La recette du kouglof de ma reum ? Va falloir être persuasif.

Pouchkine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Saltymbanque le Ven 1 Juil 2016 - 17:04

J'y irais bien au café ...

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Ven 8 Juil 2016 - 1:39

Mais non, tu ne vas te faire bannir. Nulle inquiétude. Tu n'es pas à la mauvaise température.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Kadjagoogoo le Dim 17 Juil 2016 - 13:33

Invité a écrit:Bonjours pouckine. J'aime beaucoup ta manière d'écrire que je trouve très stylée. On sent qu'une révolte profonde t'ennivres, grace à ce ton si original est désinvolte. C'est exactement ce que je m'attendait à trouver en venant sur ce forum. Alors bienvenue, je sens qu'on aura beaucoup de choses a echanger ensemble.
Dommage que ce fan soit déjà banni, car j'aurais voulu nuancer "de son vivant" son enthousiasme malencontreux : pas de "style" ici, dans ce fatras épileptique de propos indigents, dans cette vanité embarrassante ; "La première règle d'un bon style, qui suffît presque à elle seule : c'est qu'on ait quelque chose à dire." (Schopenhauer) Et je ne vois que de l'enfumage ici, "en roue libre" et résolument désinvolte ascendant fumiste ("Faut bien piger que j'ai attaqué le morceau avec un style assez libre, obligé de poursuivre dans la légèreté"), à coups de "diptyque" et autres mots atypiques employés à mauvais escient, ces pénibles tics de langage.
Bref, si peu de fond dans cette machine folle qui tourne à vide, qui n'a même pas l'excuse de se transcender dans une forme étincelante, tant s'en faut. Du gloubiboulga pour les Nuls, auquel je préfère encore cette alternative potache : http://www.lepipotron.com/
Tchao, Pantin !

Kadjagoogoo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 582
Date d'inscription : 15/11/2014
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 17 Juil 2016 - 15:45

@ Pouchkine : Bonjour et bienvenue Very Happy !

@ Kadjagoogoo : "invité" ne signifie pas banni, mais personne qui a supprimé son compte Wink . Si tous les "invités étaient des bannis faudrait qu'on bannisse plusieurs personnes par mois...

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16926
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Pouchkine le Mer 20 Juil 2016 - 1:03

Kadjagoogoo a écrit:
Invité a écrit:Bonjours pouckine. J'aime beaucoup ta manière d'écrire que je trouve très stylée. On sent qu'une révolte profonde t'ennivres, grace à ce ton si original est désinvolte. C'est exactement ce que je m'attendait à trouver en venant sur ce forum. Alors bienvenue, je sens qu'on aura beaucoup de choses a echanger ensemble.
Dommage que ce fan soit déjà banni, car j'aurais voulu nuancer "de son vivant" son enthousiasme malencontreux : pas de "style" ici, dans ce fatras épileptique de propos indigents, dans cette vanité embarrassante ; "La première règle d'un bon style, qui suffît presque à elle seule : c'est qu'on ait quelque chose à dire." (Schopenhauer) Et je ne vois que de l'enfumage ici, "en roue libre" et résolument désinvolte ascendant fumiste ("Faut bien piger que j'ai attaqué le morceau avec un style assez libre, obligé de poursuivre dans la légèreté"), à coups de "diptyque" et autres mots atypiques employés à mauvais escient, ces pénibles tics de langage.
Bref, si peu de fond dans cette machine folle qui tourne à vide, qui n'a même pas l'excuse de se transcender dans une forme étincelante, tant s'en faut. Du gloubiboulga pour les Nuls, auquel je préfère encore cette alternative potache : http://www.lepipotron.com/
Tchao, Pantin !

D'jà tu mets style entre guillemet (je vais l'a jouer soft avec toi), tu me donnes la définition correcte de style je me désinscris. Là je suis en mode salaud, pasque rien que dans la forme j'ai le profil type. Je pige que t'y arriveras pas. La notion de Forme t'es abstraite. La copie d'une copie,
d'une copie. T'as jamais lu Chuk comme fly-fucker ? il quand même fortiche... – me doute que t'aurais pas supprimer la négation, mis une virgule et mis l'exclamation à la fin, c'est comme ça qu'on fait non ? tu n'as jamais lu chuck comme fly fucker, il est quand même balèze ? (sauf que ce que tu prêches, ça sonne faux).

Vais plus loin dans ton message, le passage Schopenhauer, vu que t'as lu mes derniers post, lis mon avant dernier, ça répondra en partie au pourquoi du comment du truc c'est nul de citer du chevelu. Mais comme moi aussi je fais dans le mimétisme je vais en citer un autre (de chevelu) You yourself, who are the repeater of those words, are confused and uncertain, and mere repetition of words conveys nothing. Version français, la daube des autres c'est l'incapacité à s'en cuisiner une. On est quand même beaucoup moins pompeux.

Je navigue encore, pareil, donne une illégitimité à l'orthotypographie qu'y a là, je me barre. Tout le monde comprends que j'ai l'intention de rester encore un peu... Tu tapes dans la philo, mais pas dans la psycho, sinon t'aurais jamais fais une erreur du genre, syntagme puissant mots atypiques employés à mauvais escient. Mot atypique pour qui ? Toi, non, ce que tu penses que penses les autres, croire que le type lambda est pas capable de faire une idée de la sémantique en raison du contexte. Ça marave l'idée que tu te fais du bon mot au bon endroit, à la bonne place. Là j'imagine que si Dieu si une force supérieure existe il m'a mis au top de la ranking liste des enfumeurs de première, non parce-que ce genre de raisonnement, c'est l'aveu du néant philologique du truc (au sens premier, filologuyia (prastiti i hélinès)) – là, évidemment, c'est du globiboulga... mélanger du russe, du grec ancien et du grec, c'est vraiment... PÉNIBLE.

Encore plus loin, t'as dis vouloir s'amuser, j'suis open, on va se marrer. Tic de langage, 10 roupies que toi et ta capacité d'analyse à la Carlsen sont pas capables de retrouver un autre compte que j'inscrirais là.

Enfin, le truc le plus cosmique, le fond. Comme si c'était le pus important, qu'il fallait obligatoirement une trame qui donne une légitimité à la forme. Tout l'échec de la société et de l'individu, le mimétisme à l'état pur, impossible de faire les choses sans aucun intérêt qui soit, obligé de trouver une raison, une ancre qui maintient tout ça au sol. Faire des mots, du style que t'arrives pas à définir, un outil de l'histoire, un objet d'ornement. Tout le monde à un truc à dire, mais tout le monde le dit de la même manière, l'important c'est pas le contenu mais la façon dont on le sert. Je fais le contre point à mon avant dernier post. Au passage, ce serait quand même con que tout ce qu'y a dans les post soit de l'or en barre pour un affranchi des relations sociale (tu comprendras pas là non plus, ton approche est trop factuelle).

@Kalthu *main levé au ciel, rabbit qui s'en va, le dos tourné, intro du générique de fin. Lose yourself.






Pouchkine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mer 20 Juil 2016 - 1:26

J'en ai vu des fils de présentation mais des comme celui ci où j'ai du mal à trouver les miettes de "bienvenue" au démarrage ... Smile
Il est vraiment génial ce forum.
Un kinder multidimensionnel où l'on n'est jamais au bout de ses surprises.
Tu as bien résumé, c'est un fond en même temps cosmique et comique.
"Faut bien piger que j'ai attaqué le morceau avec un style assez libre, obligé de poursuivre dans la légèreté, si tu commences à tourner tes phrases façon Albert Cohen, ça alourdi la chose et on sort du perso. n.b. mettre une certaine distance entre le fond et la forme."
 Smile  albino cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Pouchkine le Jeu 21 Juil 2016 - 19:43

Iamsosure a écrit:J'en ai vu des fils de présentation mais des comme celui ci où j'ai du mal à trouver les miettes de "bienvenue" au démarrage ... Smile

Des zozios les ont tous quépi. Z'en ont lâché un peu partout dans le topic présentations, apparemment y'avait pas assez de bienséance ici, l'a fallu faire des choix. Je te donne que si tu donnes (ça pourrait être le mantra des restos du cœurs...)
Au passage, bien vu de citer le n.b. ça m'aurait économisé une cartouche. KKun à du 8 ? du 16 ? Une ogive nucléaire de reste ?

Pouchkine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Stauk le Mer 24 Aoû 2016 - 11:51

Bienvenue mon ami, c'est un plaisir pour moi d'avoir l'honneur de faire votre connaissance. Je vous souhaites un excellent séjour dans ce haut lieu de l'élégance et de la pensée distinguée, et c'est avec impatience que j'attends de pouvoir lire votre prose fort seyante.

Si je me permet d'interpréter votre propos, vous essayez donc de nous transmettre, dans votre langage archaïque - mais charmant au demeurant, que vous aimez la bande-dessinée, la science fiction, les femmes bien faites, et la finesse de la défense Slave, plus ces autres choses que je ne voudrais pas vous montrer que je n'ai pas bien saisi en admettant que votre culture dépasse la mienne.

Bienvenue donc, très cher ami, et puisse votre séjour ici, être plus favorable à vos lecteurs, que ne l'ont été ces précédents forts fâcheux, pour nous les amoureux proclamés, des grâces de la langue Française.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mer 24 Aoû 2016 - 12:35

si je peux me permettre et à partir d'une recherche rapide , mon russe étant ce qu'il est , j'ajouterai

Снять шляпу et 帽子

:-)


le bienvenue n'est pas venu à cause du mot mépris dans le titre, un réflexe pavlovien chez moi lol

mais s'il ya méprise , bienvenue zalors :-)









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Pouchkine le Mer 24 Aoû 2016 - 18:22

D'une pierre de coup, en ce qui concerne la finesse slave, ma grande passion, quand ils te demandent, tchout tchout vodki ? répondre toujours, ni znaïou, ni znaiou. Voir le sourire en coin d'un russe qui tient la bouteille, c'est quand même assez magique. Romanesque même. za zdorovié (ili niet).

p.s. on ponctue pas avec le tiret du 6 mais avec le demi-cadratin euh...

Pouchkine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 28/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Invité le Mer 24 Aoû 2016 - 18:32

un tout petit peu de vodka .. ? je ne sais pas ?

à la votre (pas la mienne ?)


faudrait que je fasse un effort quand même un jour , après tout c'est un langage de cosmonaute aussi

:-)





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Stauk le Mer 24 Aoû 2016 - 19:51

Pouchkine a écrit:
p.s. on ponctue pas avec le tiret du 6 mais avec le demi-cadratin euh...

Ainsi :
Mauvais : votre langage archaïque - mais charmant au demeurant
Correct : votre langage archaïque mais charmant au demeurant
??

C'est pas facile à déchiffrer ton langage sms mon frère.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par godstuckedus le Jeu 25 Aoû 2016 - 10:33

démontre le truc du yang mills gap (clay math institute) ça te fera un purpose

qqn qui te veut du bien..

godstuckedus
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 24/08/2016
Age : 32
Localisation : Somewhere

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par godstuckedus le Jeu 25 Aoû 2016 - 10:39

par contre y a des histoires comme quoi 220 n'est pas possible théoriquement histoire de bornes tout ça...

rentre pas dans ce gens de considération...

godstuckedus
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 24/08/2016
Age : 32
Localisation : Somewhere

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par godstuckedus le Jeu 25 Aoû 2016 - 10:50

l'absolu peut tuer... et libérer...

godstuckedus
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 24/08/2016
Age : 32
Localisation : Somewhere

Revenir en haut Aller en bas

Re: 220, des miettes, mode mépris jovial.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum