Présentation zérôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation zérôme

Message par zérôme le Mer 2 Déc 2015 - 17:46

Bonjour à tous,

j'ai posté un message sur le forum sans être passé par la case départ, alors je reviens ici.
C'est curieux ça, j'ai l'impression de toujours repasser par la case départ et de "boucler"...

Les chiffres ont parlé l'an dernier, c'est bien (quoique finalement, j'ai plus l'impression que ça
m'a handicapé sur certains plans maintenant que j'y pense) mais je ne sais pas quoi en faire. Peut-on en faire quelque chose ? Peut-on améliorer
cet état et le faire progresser, fructifier, plutôt qu'en subir les mauvais aspects ??
Et surtout je souhaiterais résoudre un problème majeur pour moi, la solitude amoureuse, c'est le désert intersidéral (Est-ce lié à cet état ? ). Certains diront que même si on enlève
toutes les planètes, les étoiles... le vide n'est pas vide, moi, je ne demande qu'une seule autre planète ou plutôt une étoile pour m'éclairer et me
réchauffer. Là, je suis plutôt en train de me consumer de l'intérieur et je ne voudrais pas m'effondrer sur moi-même pour n'être plus qu'un astre
qui absorbe la lumière sans que rien n'en ressorte.

Y a-t-il ici des collègues qui sont passés par là et qui ont progressé ?

zérôme
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Invité le Mer 2 Déc 2015 - 17:50

MAL-ÊTRE SENTIMENTAL ET SOLITUDE AMOUREUSE

bonsoir, 

même si le post date de 3 ans, je tenais à dire que je me reconnais à 80% dans cette description, une petite larme à l'oeil...
oui une solitude amoureuse comme une chape de plomb, qui renforce perpétuellement le manque de confiance en moi qui me retient de toutes ses forces pour ne pas rencontrer ...
et l'espérance s'épuise. 
Vous voyez un désert ? Et bien enlevez le sable, vous y verrez ma vie amoureuse.

cdryc a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

Voici un post que j'ai trouvé sur Internet:

L'amour et l'amitié pour un sujet à haut potentiel est vraiment le domaine le plus sensible et le plus "dangereux" pour lui, compte-tenu de son hypersensibilité, sa façon très différente de s'attacher aux gens, son anti-conformisme et sa grande solitude. La première difficulté étant donc pour ce type de sujet original, de trouver la façon comment rencontrer des personnes afin de lier amitié, voire se lier par amour, ce qui est de par sa nature primaire de "grand sauvage", pas du tout évident ! Mais découlant de l'intensité des sentiments qui, en toute logique caractérisent ce type de relation, le sentiment amoureux est le sujet qui atteint l'ultime "dangerosité" pour une personne surdouée dans notre société d'aujourd'hui qui considère l'attachement amoureux, non plus comme un sérieux engagement dès le début mais comme une histoire que l'on vit au jour le jour à la méthode "Carpe Diem". Ma vie sentimentale personnelle m'a permis de comprendre à quel point, un surdoué paraît "décalé" par rapport à la façon de vivre l'amour en société.

L'amour est simple comme un regard, comme un sourire, comme un rendez-vous...Sauf pour un sujet caractérisé par le surdon ! L'amour pour le surdoué, c'est d'une grande complexité !


Un sujet atteint de surefficience mentale, comme mentionné de nombreuses fois dans ce site, a le cerveau monté à l'envers. La notion d'amour va donc être analysée beaucoup plus en profondeur qu'elle ne l'est par un sujet ordinaire. Résultat, il va attaquer le grand sujet de l'amour avec sa moitié...A l'envers de la façon de le vivre habituellement en société ! Il faudra alors beaucoup d'efforts et de concessions chez sa moitié pour accepter le comportement déroutant de cet extraterrestre de l'amour qui semble mettre immédiatement la charrue avant les boeufs ! Ce sont les raisons pour lesquelles ce type de sujet s'avère souvent très intriguant pour une femme en paraissant être une personne frustratoire et tyrannique (un vrai TGV de l'amour absolu en quelque-sorte) !

Un surdoué est avant tout un compagnon aux sentiments exaltés et à l'attachement absolu. Comme dans son cerveau, c'est l'hémisphère droit de l'intuition et de la créativité qui est prédominant, il conçoit l'amour comme une grande oeuvre artistique à accomplir. Autrement dit, le surdoué est un être qui ne peut imaginer l'échec de sa création donc l'échec de sa relation avec la femme qu'il aime. C'est la raison pour laquelle, l'amour apparaît pour lui comme la plus grande oeuvre créative de toute sa vie. Son côté "trop" dans sa façon de vivre l'amour a de quoi faire fuir beaucoup de femmes dans cette société dans laquelle essayer de vivre avec la personne avant de s'engager est la règle. Ce genre de sujet prend encore le problème à l'envers en fixant d'abord l'engagement avant l'essai, tout en admettant implicitement que l'essai conduira obligatoirement au succès de son idéalisme.

Tantôt "trop" entreprenant, "trop" exalté, "trop" attachant, "trop" affectif ; tantôt "trop" introverti, "trop" silencieux, "trop" froid, "trop" attaché à la routine, le sujet surdoué a de quoi déconcerter de nombreuses fois sa compagne ! Finalement, "trop" décalé, c'est ni plus, ni moins que la manifestation des troubles et excès relatifs à ce type de sujet dans le domaine des sentiments. Comme le surdoué est finalement plus exposé à la solitude amicale et encore davantage amoureuse, ce sont des sujets "dangereux" pour lui dans la vie de tous les jours car il est désormais reconnu après de nombreuses études que les personnes atteintes de surefficience mentale est une population globalement plus touchée par le processus destructeur de la dépression existentielle pouvant conduire jusqu'au suicide car pour eux, la douleur engendrée par l'échec peut atteindre des niveaux intolérables pour leurs 5 sens exacerbés.

Selon Arielle ADDA, le surdoué n'a qu'une idée très confuse de sa valeur intellectuelle, il voit ses défauts avec une lucidité aveuglante, presque douloureuse, et son soucis de perfection est sans cesse mis à mal par le constat de ses faiblesses et de ses manques.
En amitié, c'est le drame : En amour, c'est tout simplement la tragédie !

http://www.observation-et-imagerie.fr/douance/difficultes_amitie_amour.html

En ce qui me concerne j'ai l'impression de totalement me reconnaître dans cette description !! Qu'en est-il pour vous ? Comment faites-vous pour vivre avec une telle situation ? 

Merci d'avance car c'est un vrai appel au secours !!

Eh merci d'avoir déterré ça, je ne l'avais pas lu. 

Bienvenue Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Saltymbanque le Mer 2 Déc 2015 - 17:52

salut collègue !!
Smile welcome Smile

t'as encaissé les 20 000 fcs au passage ?
Déjà maintenant que tu me connais, c'est un progrès ^^ c'est fulgurant !!! Very Happy

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par zérôme le Mer 2 Déc 2015 - 18:03

de rien, :-), ça sert au moins à ça un œil neuf sur un forum...

six s'if a écrit:

MAL-ÊTRE SENTIMENTAL ET SOLITUDE AMOUREUSE


bonsoir, 

même si le post date de 3 ans, je tenais à dire que je me reconnais à 80% dans cette description, une petite larme à l'oeil...
oui une solitude amoureuse comme une chape de plomb, qui renforce perpétuellement le manque de confiance en moi qui me retient de toutes ses forces pour ne pas rencontrer ...
et l'espérance s'épuise. 
Vous voyez un désert ? Et bien enlevez le sable, vous y verrez ma vie amoureuse.

cdryc a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

Voici un post que j'ai trouvé sur Internet:

L'amour et l'amitié pour un sujet à haut potentiel est vraiment le domaine le plus sensible et le plus "dangereux" pour lui, compte-tenu de son hypersensibilité, sa façon très différente de s'attacher aux gens, son anti-conformisme et sa grande solitude. La première difficulté étant donc pour ce type de sujet original, de trouver la façon comment rencontrer des personnes afin de lier amitié, voire se lier par amour, ce qui est de par sa nature primaire de "grand sauvage", pas du tout évident ! Mais découlant de l'intensité des sentiments qui, en toute logique caractérisent ce type de relation, le sentiment amoureux est le sujet qui atteint l'ultime "dangerosité" pour une personne surdouée dans notre société d'aujourd'hui qui considère l'attachement amoureux, non plus comme un sérieux engagement dès le début mais comme une histoire que l'on vit au jour le jour à la méthode "Carpe Diem". Ma vie sentimentale personnelle m'a permis de comprendre à quel point, un surdoué paraît "décalé" par rapport à la façon de vivre l'amour en société.

L'amour est simple comme un regard, comme un sourire, comme un rendez-vous...Sauf pour un sujet caractérisé par le surdon ! L'amour pour le surdoué, c'est d'une grande complexité !


Un sujet atteint de surefficience mentale, comme mentionné de nombreuses fois dans ce site, a le cerveau monté à l'envers. La notion d'amour va donc être analysée beaucoup plus en profondeur qu'elle ne l'est par un sujet ordinaire. Résultat, il va attaquer le grand sujet de l'amour avec sa moitié...A l'envers de la façon de le vivre habituellement en société ! Il faudra alors beaucoup d'efforts et de concessions chez sa moitié pour accepter le comportement déroutant de cet extraterrestre de l'amour qui semble mettre immédiatement la charrue avant les boeufs ! Ce sont les raisons pour lesquelles ce type de sujet s'avère souvent très intriguant pour une femme en paraissant être une personne frustratoire et tyrannique (un vrai TGV de l'amour absolu en quelque-sorte) !

Un surdoué est avant tout un compagnon aux sentiments exaltés et à l'attachement absolu. Comme dans son cerveau, c'est l'hémisphère droit de l'intuition et de la créativité qui est prédominant, il conçoit l'amour comme une grande oeuvre artistique à accomplir. Autrement dit, le surdoué est un être qui ne peut imaginer l'échec de sa création donc l'échec de sa relation avec la femme qu'il aime. C'est la raison pour laquelle, l'amour apparaît pour lui comme la plus grande oeuvre créative de toute sa vie. Son côté "trop" dans sa façon de vivre l'amour a de quoi faire fuir beaucoup de femmes dans cette société dans laquelle essayer de vivre avec la personne avant de s'engager est la règle. Ce genre de sujet prend encore le problème à l'envers en fixant d'abord l'engagement avant l'essai, tout en admettant implicitement que l'essai conduira obligatoirement au succès de son idéalisme.

Tantôt "trop" entreprenant, "trop" exalté, "trop" attachant, "trop" affectif ; tantôt "trop" introverti, "trop" silencieux, "trop" froid, "trop" attaché à la routine, le sujet surdoué a de quoi déconcerter de nombreuses fois sa compagne ! Finalement, "trop" décalé, c'est ni plus, ni moins que la manifestation des troubles et excès relatifs à ce type de sujet dans le domaine des sentiments. Comme le surdoué est finalement plus exposé à la solitude amicale et encore davantage amoureuse, ce sont des sujets "dangereux" pour lui dans la vie de tous les jours car il est désormais reconnu après de nombreuses études que les personnes atteintes de surefficience mentale est une population globalement plus touchée par le processus destructeur de la dépression existentielle pouvant conduire jusqu'au suicide car pour eux, la douleur engendrée par l'échec peut atteindre des niveaux intolérables pour leurs 5 sens exacerbés.

Selon Arielle ADDA, le surdoué n'a qu'une idée très confuse de sa valeur intellectuelle, il voit ses défauts avec une lucidité aveuglante, presque douloureuse, et son soucis de perfection est sans cesse mis à mal par le constat de ses faiblesses et de ses manques.
En amitié, c'est le drame : En amour, c'est tout simplement la tragédie !

http://www.observation-et-imagerie.fr/douance/difficultes_amitie_amour.html

En ce qui me concerne j'ai l'impression de totalement me reconnaître dans cette description !! Qu'en est-il pour vous ? Comment faites-vous pour vivre avec une telle situation ? 

Merci d'avance car c'est un vrai appel au secours !!

Eh merci d'avoir déterré ça, je ne l'avais pas lu. 

Bienvenue Smile

zérôme
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par zérôme le Mer 2 Déc 2015 - 18:05

noooon même pas les 20.000 francs, j'ai plutôt pioché la carte caisse de communauté "allez directement en prison".
:-(

oui voilà, un premier progrès avec ta connaissance :-)

saltymbanque a écrit:salut collègue !!
Smile welcome Smile

t'as encaissé les 20 000 fcs au passage ?
Déjà maintenant que tu me connais, c'est un progrès ^^  c'est fulgurant !!! Very Happy

zérôme
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par cyranolecho le Mer 2 Déc 2015 - 18:42

Merci pour l'extrait et le lien, sympa Smile

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Invité le Mer 2 Déc 2015 - 18:46

zérôme a écrit:de rien, :-),  ça sert au moins à ça un œil neuf sur un forum...

zérôme a écrit:

MAL-ÊTRE SENTIMENTAL ET SOLITUDE AMOUREUSE




bonsoir, 

même si le post date de 3 ans, je tenais à dire que je me reconnais à 80% dans cette description, une petite larme à l'oeil...
oui une solitude amoureuse comme une chape de plomb, qui renforce perpétuellement le manque de confiance en moi qui me retient de toutes ses forces pour ne pas rencontrer ...
et l'espérance s'épuise. 
Vous voyez un désert ? Et bien enlevez le sable, vous y verrez ma vie amoureuse.

cdryc a écrit:Bonjour à toutes et à tous,

Voici un post que j'ai trouvé sur Internet:

L'amour et l'amitié pour un sujet à haut potentiel est vraiment le domaine le plus sensible et le plus "dangereux" pour lui, compte-tenu de son hypersensibilité, sa façon très différente de s'attacher aux gens, son anti-conformisme et sa grande solitude. La première difficulté étant donc pour ce type de sujet original, de trouver la façon comment rencontrer des personnes afin de lier amitié, voire se lier par amour, ce qui est de par sa nature primaire de "grand sauvage", pas du tout évident ! Mais découlant de l'intensité des sentiments qui, en toute logique caractérisent ce type de relation, le sentiment amoureux est le sujet qui atteint l'ultime "dangerosité" pour une personne surdouée dans notre société d'aujourd'hui qui considère l'attachement amoureux, non plus comme un sérieux engagement dès le début mais comme une histoire que l'on vit au jour le jour à la méthode "Carpe Diem". Ma vie sentimentale personnelle m'a permis de comprendre à quel point, un surdoué paraît "décalé" par rapport à la façon de vivre l'amour en société.

L'amour est simple comme un regard, comme un sourire, comme un rendez-vous...Sauf pour un sujet caractérisé par le surdon ! L'amour pour le surdoué, c'est d'une grande complexité !


Un sujet atteint de surefficience mentale, comme mentionné de nombreuses fois dans ce site, a le cerveau monté à l'envers. La notion d'amour va donc être analysée beaucoup plus en profondeur qu'elle ne l'est par un sujet ordinaire. Résultat, il va attaquer le grand sujet de l'amour avec sa moitié...A l'envers de la façon de le vivre habituellement en société ! Il faudra alors beaucoup d'efforts et de concessions chez sa moitié pour accepter le comportement déroutant de cet extraterrestre de l'amour qui semble mettre immédiatement la charrue avant les boeufs ! Ce sont les raisons pour lesquelles ce type de sujet s'avère souvent très intriguant pour une femme en paraissant être une personne frustratoire et tyrannique (un vrai TGV de l'amour absolu en quelque-sorte) !

Un surdoué est avant tout un compagnon aux sentiments exaltés et à l'attachement absolu. Comme dans son cerveau, c'est l'hémisphère droit de l'intuition et de la créativité qui est prédominant, il conçoit l'amour comme une grande oeuvre artistique à accomplir. Autrement dit, le surdoué est un être qui ne peut imaginer l'échec de sa création donc l'échec de sa relation avec la femme qu'il aime. C'est la raison pour laquelle, l'amour apparaît pour lui comme la plus grande oeuvre créative de toute sa vie. Son côté "trop" dans sa façon de vivre l'amour a de quoi faire fuir beaucoup de femmes dans cette société dans laquelle essayer de vivre avec la personne avant de s'engager est la règle. Ce genre de sujet prend encore le problème à l'envers en fixant d'abord l'engagement avant l'essai, tout en admettant implicitement que l'essai conduira obligatoirement au succès de son idéalisme.

Tantôt "trop" entreprenant, "trop" exalté, "trop" attachant, "trop" affectif ; tantôt "trop" introverti, "trop" silencieux, "trop" froid, "trop" attaché à la routine, le sujet surdoué a de quoi déconcerter de nombreuses fois sa compagne ! Finalement, "trop" décalé, c'est ni plus, ni moins que la manifestation des troubles et excès relatifs à ce type de sujet dans le domaine des sentiments. Comme le surdoué est finalement plus exposé à la solitude amicale et encore davantage amoureuse, ce sont des sujets "dangereux" pour lui dans la vie de tous les jours car il est désormais reconnu après de nombreuses études que les personnes atteintes de surefficience mentale est une population globalement plus touchée par le processus destructeur de la dépression existentielle pouvant conduire jusqu'au suicide car pour eux, la douleur engendrée par l'échec peut atteindre des niveaux intolérables pour leurs 5 sens exacerbés.

Selon Arielle ADDA, le surdoué n'a qu'une idée très confuse de sa valeur intellectuelle, il voit ses défauts avec une lucidité aveuglante, presque douloureuse, et son soucis de perfection est sans cesse mis à mal par le constat de ses faiblesses et de ses manques.
En amitié, c'est le drame : En amour, c'est tout simplement la tragédie !

http://www.observation-et-imagerie.fr/douance/difficultes_amitie_amour.html

En ce qui me concerne j'ai l'impression de totalement me reconnaître dans cette description !! Qu'en est-il pour vous ? Comment faites-vous pour vivre avec une telle situation ? 

Merci d'avance car c'est un vrai appel au secours !!

Eh merci d'avoir déterré ça, je ne l'avais pas lu. 

Bienvenue Smile

corrigé. un syndrome d'auto appropriation des propos des autres discrètement à l'insu de mon plein gré via les fonctions du forum ....  Embarassed Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Saltymbanque le Mer 2 Déc 2015 - 19:55

bon et après quoi ...

c'est trop dur l'amour ? c'est trop dur pour tout le monde ... quand l'attirance physique et l'admiration pour une personne viennent se mêler d'une relation, c'est juste la foire intérieure, bon c'est normal
(et en période de fêtes, je vous raconte pas !)
Pas de quoi s'étonner ni en faire un foin ...Je reviendrai vous causer dans 15 ans pour voir comment ça aura bougé pour moi ... ça a l'air cyclique ma foi ...

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Belletegeuse le Jeu 3 Déc 2015 - 15:23

Tout ce que vous ecrivez me parle mais même s il m arrive encore quelques galeres comme dans mon post de cet ete sur les signaux difficiles a decoder et les conclusions difficiles a obtenir .
Je me prends la tete comme vous quand j entends des trucs a la noix et les zebres ne sont pas a l abri d en dire commz une personne que j ai vue hier a l atelier creatif que j ai organisé qui n a rien fait pendant les deux heures et m a sorti au café ensuite qu elle voait faire des activites originales et pas seulement parler...
Je suis restee interdite mais enfin cela me touche moinq qu avant...
Avant qjoi je ne saurais pas vraiment expliquer.
Avant d assumer ma partie artistique et de ne pas la considerer juste comme un refuge pour survivre.
Avant de decider d haller habiter dans la creuse lour comprendre d ou ne viens puisque mes parents s dtaient maries la bas
Mais est ce vraiment cela.
En tous cas ca dure moins lomgtemps quand on me la fait a l envers et je m exprime mieux comme avec ma copine a qui je dis que jz deteste qu on me parle de mes cheveux et que je fais un caca nerveux si elle le fait si bien qu elle ne le fait plus.
Je me mets aussi a inventer des trucs. Tienq je n arrive pas a decoder les signaux tant pis d autres ont fait pour moi et un copain que j avais rencontré dans une expo m a degotE un gars qui est interessant et qui ne trouve pas de femme dans le coin a cause de ses centres d interet. Le gars de l expo m a entendue paer de theatre et ni vu ni connu je t embrouille il a invité au bar où je sors avec ma fameuse copine qui me parle de mes cheveuxegars qui n arrive pas a se caser...
Donc la recette est d avoir un reseau rationnel et le mien s est devoppe avec art et quand on rencontre des gens interessants meme s ils ne sont pas libres ils faut leur parlzr car ils en connaissent qui le sont.
Je suis multi reseau en fait car je fais des reseaux partout ou je vais il suffit juste de connaitre une personne ou deux. Ensuite on finit par connaitre ein de gens. On trove toujours csrtaines personnes dzns certains endroits tu lui dis tiens je t ai vu la. J ai fait cela aa fac. En fait beaucoup de gens voulaient me parler j etais populaire. J etais contente et j en ai orofité. Maintenant ne fais cela ou ne vis il y a des gens avec qui j ai us ou moins d affinités mais du moment qu on me respecte cela suffit. Ensuite cela me permet de faire d autres rencontres.

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par cyranolecho le Jeu 3 Déc 2015 - 17:01


Ce que je pense de moi:

Quand on a un manque d'estime de soi récurrent (à l'intensité inversement proportionnelle à de rares mégalomanies) , je ne vois pas comment on peut faire ce cadeau (soi, l'être nul) à la personne qu'on aime, je ne vois vraiment pas.

Le meilleur cadeau que je trouve pour les personnes que j'aime, c'est de leur éviter ma présence.

Quant à l'être aimé, l'idée de pouvoir le décevoir m'est tout à fait insupportable, donc je me refuse d'aimer, du moins en pratique, je n'aime qu'en théorie, inconsciemment ou pas, je l'ai remarqué depuis longtemps.

Me faire du mal à moi, c'est mon problème, à ceux que j'aime, quand cela m'arrive c'est totalement fortuit.

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Saltymbanque le Jeu 3 Déc 2015 - 23:44

Tu (te) fais du mal comment ?

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par cyranolecho le Ven 4 Déc 2015 - 16:50

J'avais envie d'écrire tout simplement: "je (me) tords le petit doigt"

Mais je ne peux m'y résoudre:

honte, remords, sentiment d'impuissance, culpabilisation, inquiétudes immenses, rancoeur et d'autres j'imagine.

on peut se faire mal physiquement aussi pour calmer la douleur morale, mais c'est encore autre chose et moi j'évite.

Mais depuis quelques temps j'évite de me faire du mal quand même.

Et pour répondre vraiment, aux autres, je pense pouvoir leur faire du mal en étant blessant, parce que je l'aurais été aussi, blessé, par maladresse peut être également. Je pense également que c'est impossible de faire du mal à quelqu'un qu'on aime, à moins qu'on le déteste, mais c'est une autre histoire.

Et pour ce qui est de faire du mal à ma supposée moitié, ce serait simplement lui imposer mon insignifiante présence, mes restes, tout ce que je ne suis plus et serais pas.

Mais bon, je voudrais pas pourrir le sujet de zérome (pardon, Bonjour, et Bienvenue, même si je suis un peu nouveau moi aussi)

Donc, la solitude...

Vivre en couple avoir des enfants, c'est naturel, on nous le gueule partout et en plus c'est instinctif, pas besoin de bac+12 (bien au contraire)

Alors oui, ça fait chialer de pas profiter de ces joies là.

Mais au final, qu'est ce qui me dit que je suis fait pour vivre en couple avec des chiards, est ce que j'aurais pas été un pauvre con de mari et un père abominable, est ce que j'aurais tenu le choc???

J'ai dans mon entourage des histoires de couples qui au moins extérieurement se passent bien avec des enfants comme il faut, mais je connais aussi des personnes pour qui ça a foiré lamentablement et qui se sont mis dans une crasse noire, eux, leur conjoint, leurs enfants, leur famille (y'en a plein les faits divers des journaux).

Les gosses, c'est vrai qu'en vieillissant ya un peu que ça qui amène de la joie, mais vouloir à tout prix en avoir, je pense pas que c'est une bonne  idée. Et de toute façon, c'est pas rare maintenant qu'ils laissent tomber leurs parents devenus vieux.

Vivre en couple, c'est pareil, c'est pas forcément important, ça peut être l'enfer aussi, un enfer qui occupe l'ennui.

Ce qui est important c'est de profiter de sa situation, profiter de faire ce qu'on ne pourrait pas faire en couple et/ou avec des enfants.

Biensur, avoir une gentille petite femme et des enfants bien comme il faut ça me rassurerait, mais ne vaut pas t'il mieux que je ne soit pas inquiet tout simplement?

Profiter de chaque seconde de cette solitude, de ces environ 350 000 heures que j'ai vécues et qu'il me reste à vivre si tout va bien, et sur ces 350 000 heures, il ne m'en reste peut être que 50 000 à moi (si tout va bien, et encore, peut être moins) , car je dormirais, travaillerais comme je n'aime pas, ferais parfois ce que je ne veux pas, les gaspillerais.

Mais peut être se donner l'occasion de pouvoir rencontrer quand même des personnes.

Je tiens à m'excuser d'avoir répondu si longuement, et personnellement, le sujet principal étant la solitude, je pense pas l'avoir épuisé, je n'ai donné qu'un avis le mien.

En parlant d'épuisé, c'est moi qui le suis, je vais faire une sieste, et peut être dans la foulée sortir, pour peut être me retrouver seul avec d'autres Smile

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Saltymbanque le Ven 4 Déc 2015 - 17:56

et en arrêtant de lire les journaux et de toujours regarder ce qui se passe à côté ?

Recentrage ON

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par zérôme le Ven 4 Déc 2015 - 18:47

Salut cyranolecho,

oui pas facile la solitude. Enfin une certaine solitude, car j'ai quelques amis quand même mais ils sont tous en couple.
Et moi je suis maintenant le célibataire de service à qui on demande "alors les filles ?" tu en es où ??
Je ne sais même plus quoi répondre pour entendre dire mais c'est normal : sors ! vois du monde ! , pourquoi tu ne t'inscris pas sur des sites de rencontre (bouaah) ...
Et puis de toute façon les gens sont au courant et s'en moque au final, et personne n'y peut rien.

Monter en pression et ne pas avoir de soupape => je pense que l'on peut faire du mal (psychologiquement) à quelqu'un qu'on aime car ça risque d'être la personne sur qui
on évacue la pression, et on le regrette assez vite d'ailleurs.

Pour la famille, pour ma part j'ai l'impression d'un idéal d'une famille à 3 ou 4 enfants, mais aujourd'hui n'ayant même pas l'ombre d'une femme à mes côtés, je réduis sensiblement
ma vision => si déjà je pouvais avoir une femme que je peux serrer dans mes bras, peut-être que je serais déjà comblé.

Oui quand je regarde les autres en couple avec des enfants, je ne les envie pas tous. Et je me dis, héhé coool ça ce n'est pas pour moi. Mais d'autres, je ne me dis, arghhh, pourquoi moi
je n'en suis pas là, qu'est-ce que j'ai foutu où me suis-je égaré ?

cyranolecho a écrit:J'avais envie d'écrire tout simplement: "je (me) tords le petit doigt"

Mais je ne peux m'y résoudre:

honte, remords, sentiment d'impuissance, culpabilisation, inquiétudes immenses, rancoeur et d'autres j'imagine.

on peut se faire mal physiquement aussi pour calmer la douleur morale, mais c'est encore autre chose et moi j'évite.

Mais depuis quelques temps j'évite de me faire du mal quand même.

Et pour répondre vraiment, aux autres, je pense pouvoir leur faire du mal en étant blessant, parce que je l'aurais été aussi, blessé, par maladresse peut être également. Je pense également que c'est impossible de faire du mal à quelqu'un qu'on aime, à moins qu'on le déteste, mais c'est une autre histoire.

Et pour ce qui est de faire du mal à ma supposée moitié, ce serait simplement lui imposer mon insignifiante présence, mes restes, tout ce que je ne suis plus et serais pas.

Mais bon, je voudrais pas pourrir le sujet de zérome (pardon, Bonjour, et Bienvenue, même si je suis un peu nouveau moi aussi)

Donc, la solitude...

Vivre en couple avoir des enfants, c'est naturel, on nous le gueule partout et en plus c'est instinctif, pas besoin de bac+12 (bien au contraire)

Alors oui, ça fait chialer de pas profiter de ces joies là.

Mais au final, qu'est ce qui me dit que je suis fait pour vivre en couple avec des chiards, est ce que j'aurais pas été un pauvre con de mari et un père abominable, est ce que j'aurais tenu le choc???

J'ai dans mon entourage des histoires de couples qui au moins extérieurement se passent bien avec des enfants comme il faut, mais je connais aussi des personnes pour qui ça a foiré lamentablement et qui se sont mis dans une crasse noire, eux, leur conjoint, leurs enfants, leur famille (y'en a plein les faits divers des journaux).

Les gosses, c'est vrai qu'en vieillissant ya un peu que ça qui amène de la joie, mais vouloir à tout prix en avoir, je pense pas que c'est une bonne  idée. Et de toute façon, c'est pas rare maintenant qu'ils laissent tomber leurs parents devenus vieux.

Vivre en couple, c'est pareil, c'est pas forcément important, ça peut être l'enfer aussi, un enfer qui occupe l'ennui.

Ce qui est important c'est de profiter de sa situation, profiter de faire ce qu'on ne pourrait pas faire en couple et/ou avec des enfants.

Biensur, avoir une gentille petite femme et des enfants bien comme il faut ça me rassurerait, mais ne vaut pas t'il mieux que je ne soit pas inquiet tout simplement?

Profiter de chaque seconde de cette solitude, de ces environ 350 000 heures que j'ai vécues et qu'il me reste à vivre si tout va bien, et sur ces 350 000 heures, il ne m'en reste peut être que 50 000 à moi (si tout va bien, et encore, peut être moins) , car je dormirais, travaillerais comme je n'aime pas, ferais parfois ce que je ne veux pas, les gaspillerais.

Mais peut être se donner l'occasion de pouvoir rencontrer quand même des personnes.

Je tiens à m'excuser d'avoir répondu si longuement, et personnellement, le sujet principal étant la solitude, je pense pas l'avoir épuisé, je n'ai donné qu'un avis le mien.

En parlant d'épuisé, c'est moi qui le suis, je vais faire une sieste, et peut être dans la foulée sortir, pour peut être me retrouver seul avec d'autres Smile

zérôme
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 21/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par cyranolecho le Sam 5 Déc 2015 - 1:34

Peut être qu'aussi jusqu'à présent je n'ai rencontré que des personnes qui ne me correspondaient pas... peut être m'y suis je mal pris...

Mais le célibat ne doit pas être ressenti comme une punition, c'est l'occasion de faire ce qu'on ne pourra plus en étant en couple et/ou avec des enfants.


Dernière édition par cyranolecho le Dim 6 Déc 2015 - 18:26, édité 1 fois

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par cyranolecho le Dim 6 Déc 2015 - 1:48

Pardon, je supprime mon post et je réduis le précédent car j'ai vraiment l'impression d'avoir écrit un peu n'importe quoi.

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation zérôme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum