°L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Vincenz' le Ven 7 Nov 2014 - 21:06

C'est dommage ça, ça me manque un peu nos discutions en MP...

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4488
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par valerian le Ven 7 Nov 2014 - 21:10

ouai s'est dommage .. l'est cool notre ange x)

a et salut vinc'z x)

valerian
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5789
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 18
Localisation : chez les fifou de saint Nazaire ( lycée xp )

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Vincenz' le Ven 7 Nov 2014 - 21:55

Hellow val'

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4488
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Dim 9 Nov 2014 - 15:52

Si vous m'envoyez des MP, j'y répondrais quand même. Wink

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par valerian le Dim 9 Nov 2014 - 15:56

l'ange passe ! ( ouai je détourne une expression Pété de rire )

valerian
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5789
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 18
Localisation : chez les fifou de saint Nazaire ( lycée xp )

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Dim 9 Nov 2014 - 16:55

Ceci n'est qu'un brouillon pour un écrit :

- Allons, bouffon ! Raconte donc à la cour une histoire qui fait peur.
- Oui, Sir. C'était un soir de pleine lune pas comme les autres... Les villageois étaient...
- Pleine lune ? Tu vas encore nous narrer tes comptines d'hommes poilus ?!
Laisse moi conter la mienne, tu verras ce qu'est avoir peur.

C'était à l'époque où je n'étais encore qu'un jeune espion au service du seigneur Amikaran, que l'on appelait alors le roi endormi. C'était surtout dû au fait qu'il passait plus de temps dans son lit que sur son trône.
On m'avait envoyé dans une petite province afin de juger l'armée d'un petit village sans prétention. Cela devait être une mission de routine et je devais revenir rapidement. Néanmoins, cela ne se passa pas comme l'on me l'avait prédit.

A peine arrivé dans le bourg, je comprenais que ma mission serait d'un autre ordre. Chaque habitation, chaque maisonnée, chaque champs et chaque rue était vide. Pas même le prêtre de l'église n'était présent. J'étais encore un gamin fougueux. J'aurais pu rentrer au village et annoncer que le patelin ne disposait d'aucune armée puisque complètement inhabité. Mais je décidais de creuser un peu la question. L'ambition prévalait sur la prudence.

Je ne savais par quoi commencer, alors j'inspectais l'ensemble du village, pièce par pièce, venelle par venelle. A la tombée de la nuit, aucune activité ne semblait venir rompre ce silence pesant et je décidais d'installer mon couchage dans la petite chapelle, au plus près des bougies. Il ne faisait pas si froid que cela, un feu n'était donc pas nécessaire. De plus, il me fallait ne laisser aucune trace de mon passage au cas où les habitants reviendraient subitement.
Le sommeil m’emporta rapidement et les rêves m'envahirent.
Un craquement sonore m'extirpa cependant de ma longue étreinte avec une belle danseuse des pays chauds. J'aurais apprécié passer quelques instants de plus avec mon fantasme, mais l'heure était plus à la peur.

Qu'était-ce donc ? Peut-être un animal ? Un villageois ?
Cela ne se pouvait. Le bruit venait du sous sol de l'église. Un endroit que je m'étais refusé à explorer. Déjà que la prière n'était pas mon fort alors...
Cependant, un second craquement m'obligea quelque peu à m'investir dans ma quête. Ce bruit était reconnaissable entre mille. Un nourrisson même aurait su ce dont il s'agissait. Un os qui se casse. Aucun doute possible.

Armée de mon épée courte, je me pressais vers la trappe. Tandis que je l'ouvrais lentement, deux autres sons affreusement dérangeant vinrent briser mes tympans. Mon corps tremblait, ma respiration s’accélérait, mes orteils se repliaient sur eux même.
Un petit escalier en bois terni et poussiéreux donnait l'accès au sous-sol. Prudemment, je m'y engageais, pesant chacun de mes pas comme si ma mère était dessous.
J'arrivais rapidement à une grande pièce éclairée par une unique chandelle. Je pouvais voir les ombres bouger, signe de mouvements proches. Ne sachant que faire, je m'exclamais faiblement, d'une voix tremblotante :

"Qui est là ?!"

La personne, ou la chose qui m'avait entendu ne se fit pas prier pour montrer son visage au dessus de la flamme rougeoyante. Mon cœur fit un bond que le plus grand destrier ne pourrait égaler. Un seul mot m’apparut pour qualifier mon sentiment. Effroi.

Ce n'était pas humain. Cela ne pouvait même être réel. Hominidé d'apparence, ce monstre hideux devait bien peser les deux cents kilos. La première chose que je vis était sa grande gueule déchirée de tous les côtés, d'où dégoulinaient des flots de sang. Quelques cheveux et des morceaux d'os restaient collés à ses lèvres, signe d'un repas encore chaud. La plupart de ses dents manquaient, mais les restantes ressemblaient plus à des crocs de loup qu'à des dents humaines.
Ses yeux n'étaient pas centrés sur son visage. Le droit filait affreusement vers le haut de son crâne tandis que le gauche semblait virer au milieu. Les deux cependant, trahissaient une volonté de s'échapper de leur orbite respectif. Ils devaient disposer d'une artère exclusive pour être si sanglant.
Son gros ventre était disproportionné. En son centre, une ouverture béante de plusieurs pouces laissait sortir ses vieux repas, de même que ses côtes et ses entrailles. L'on aurait juré y voir une seconde mâchoire, capable de broyer un cheval.
Le reste de son corps, bras et jambes étaient de proportions plus acceptables, ce qui lui donnait presque un air ridicule, s'il n'était pas si effrayant.
Sa peau tout entière était quant à elle comme recouverte d'un étrange fluide bleuet, tandis que l'on apercevait à travers les plis de ses muscles et ses organes divers.

Une telle chose ne peut exister me dis-je, mais la réalité semblait se moquer de ma remarque. Il était bien là, ou plutôt c'était bien là. Devant une telle créature, je n'eus comme réflexe que le plus simple, la fuite en arrière. Mon pied heurta quant à lui quelque chose, que je m'empressais d'observer. Les restes d'un corps, une tête, puis deux, des amas d'os... Sur le sol jonchait une colonie tout entière, entassée soigneusement morceau par morceau.

Sans plus de réflexion, je me hâtais dans l'escalier, pressé de déguerpir. Mon rapport serait suffisamment précis pour que je n'ai aucun autre besoin de rester.
J'entamais la cinquième marche lorsque je fus stoppé. Il m'avait agrippé la jambe, me faisant chuter tête la première. Je n'avais cure des dents que je laissais sur le bois et me retournais promptement, afin de voir les derniers instants de mes orteils gauches.
C'est alors que, dans un élan de courage et surtout, un profond désespoir, je brandissais ma lame à travers son crâne traumatisant. Son cri couvrit le bruit du mien et je ne me faisais pas prier pour ramper les quelques marches qui me séparaient du cœur de l'église.

Il n'était point mort, mais mon rôle n'était pas celui du héro. Un lit d'hôpital me comblerait bien plus que des acclamations devant ma tombe. Une fois sorti dans la ruelle, je grimpais sur mon fidèle canasson et m’empressais de rejoindre mon village au grand galop. Quatre orteils, ce n'était finalement pas cher payé pour survivre à une telle abomination.
Aujourd'hui encore, je ne regrette pas de les avoir perdu. Cela me rappel à quel point la mort est proche de chacun de nous.

Peu après mon retour dans la cité, un bataillon avait été envoyé dans ce village afin d’éradiquer cette chose. Aucun cavalier n'était revenu et un traité a été passé avec les divers villages des provinces adjacentes afin de s'assurer que plus personne ne remettrait le pied dans cet enfer.
Et c'est ainsi que l'on nomma cet endroit "La cité interdite", où j'envoie chacun des malfrats de notre beau royaume.

Maintenant, bouffon ! Tes histoires iront servir le monstre. Qu'on l'emmène !


Dernière édition par L'ange le Dim 9 Nov 2014 - 23:03, édité 4 fois

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par valerian le Dim 9 Nov 2014 - 19:15

toujours aussi stylée se que tu écrie l'ange !

valerian
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5789
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 18
Localisation : chez les fifou de saint Nazaire ( lycée xp )

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Dim 9 Nov 2014 - 23:03

Ahah ! Merci Val ^^
Ca y est, fini ^^

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Lun 29 Déc 2014 - 19:21

Je ne repasserais pas avant alors... Joyeuses fêtes à tous et bonne année. Wink

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Hanta le Lun 29 Déc 2014 - 20:14

Bonne année à toi Wink

Hanta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7018
Date d'inscription : 30/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Vincenz' le Lun 29 Déc 2014 - 20:32

Bonne année l'ange !

Vincenz'
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4488
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par trilary le Mar 30 Déc 2014 - 10:18

Je me joins à vous. Bonne année l4nge! ... et bravo pour ton écriture.
Je ne sais pas si tu connais, mais ça me rappelle les contes et nouvelles ukrainiennes de Gogol dans les Soirées du hameau. Le même univers fantastique et drolatique, baroque et onirique, où se mêlent le diable et le populaire; là où l'âme s'assombri et devient le jouet de ses propres fantasmes.
(Tu dessines toujours?)

trilary
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 10/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par r'Eve le Mar 30 Déc 2014 - 10:19

Bé moi jveux pas que t'ais la scoumoune donc je souhaite pas avant la date
Na ! ^^

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Lun 5 Jan 2015 - 23:28

Salut Trilary, non, je n'ai pas le plaisir de connaître ça. ^^
J'ai arrêté de dessiner pour le moment, mais je reprendrais tôt ou tard. Smile
En tout cas, merci ! ^^

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par trilary le Mar 6 Jan 2015 - 10:27

Smile

trilary
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 10/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Heaven le Dim 11 Jan 2015 - 10:30

Bisous Smile Smile

Heaven
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 26
Localisation : 69

http://www.alittlemarket.com/boutique/aelfea-2044705.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par r'Eve le Dim 11 Jan 2015 - 13:58

Bon, le 1er est passé donc maintenant je peux Wink

Bonne année mon Ange Very Happy
Je te souhaite la santé, le bonheur, la joie, un boulot et de l'argent (pour voyager ^^)

Je sais qu'en ce moment ce n'est pas ca pour toi mais ne perds pas espoir
Tes ailes sont peut être fatiguées mais d'autres sont là pour te transporter en attendant que tu reprennes des forces Un ange

Bisous ++++

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Mar 13 Jan 2015 - 1:46

La santé, c'est pas ça, c'est clair.
L'argent, ça va et le boulot aussi. Même plutôt bien.
La joie, le bonheur, ça allait...

Mais ouais, mes ailes n'en peuvent plus à force de s'envoler et de retomber sans cesse.

Bonne soirée à tous.

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Mar 13 Jan 2015 - 2:00

"Les gens ne sont capables de pardonner que lorsque les erreurs commises leurs sont familières..."

"Quand une religieuse pense voir satan, rien ne peut lui faire changer d'avis, même s'il s'agit d'un lapin."

"Ne demandez à personne de vous comprendre si vous n'en êtes pas capable vous-même."

"Si une personne influençable voit des manipulateurs partout, alors un manipulateur voit des personnes influençables partout également. Mais alors que voient les gens comme vous et moi ? Ne serions nous pas tous les manipulateurs et manipulés d'un autre...?


L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par r'Eve le Mar 13 Jan 2015 - 2:11

Certainement oui
La preuve, la religieuse que je suis se faisait bien manipuler par un lapin qu'elle avait elle même dressé Wink


r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Dim 18 Jan 2015 - 3:06

J'serais éventuellement borderline, il parait, et j'aurais le syndrome de Piter Pan. En bref mais concis, quelqu'un sait exactement les détails de tout ceci...?

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Heaven le Dim 18 Jan 2015 - 7:00

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Peter_Pan
Je ne pense pas qu'un psy t'ai dis ça petit chat ^^' le syndrome de peter pan est souvent utilisé pour dire de quelqu'un qu'il est immature etc alors que c'est quelque chose de bien plus profond .
Sinon pour le cote bordeline cela depend dans quel sens tu l'entend.

Heaven
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 28/04/2014
Age : 26
Localisation : 69

http://www.alittlemarket.com/boutique/aelfea-2044705.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Dim 18 Jan 2015 - 12:36

Non, ce n'est pas un psy qui me l'a dit. ^^
Mais ce n'était pas pour me qualifier d'immature, c'est dans son sens plus profond, celui de ne jamais se voir comme un homme, de se réfugier dans des addictions, de mettre de côté les responsabilités et d'angoisser à l'idée d'être adulte.
Je savais bien que je n'arrivais pas à me voir comme un "homme", seulement comme un "jeune homme". Mais en creusant le sujet, ça peut m'ouvrir de nouvelles portes de ma compréhension de moi-même. ^^

Pour le côté borderline, elle m'a expliqué plusieurs critères, je ne me rappelle pas de tous. ^^

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par L'ange le Dim 18 Jan 2015 - 12:52

Paralysie émotionnelle

Le patient n'exprime pas ses émotions telles qu'il les ressent[7], et ces émotions ressortent souvent sous des formes extrêmes, par exemple : la colère ressort sous forme de rage, la joie sous celle de l'hystérie et la déception sous celle de l'apitoiement sur soi[8]. La tristesse peut ressortir sous forme d'une gaieté forcée, de blagues infantiles, ou d'un rire nerveux[9]. Selon Kiley, les patients finissent par perdre contact avec leurs émotions et ne savent pas ce qu'ils ressentent[10].

Ca non. ^^

Procrastination

Au cours du 1er stade du Syndrome de Peter Pan, les jeunes patients remettent sans cesse les choses à plus tard, jusqu'à ce qu'ils soient forcés de les faire[11]. Les patients plus âgés, se sentant coupables d'avoir perdu leur jeunesse deviennent hyperactifs. Selon Kiley, cela s'expliquerait par le fait qu'ils ne savent pas se détendre[12].
Ca oui, tout le temps. :/

Impuissance sociale

Les patients présentant le Syndrome de Peter Pan ont de grandes difficultés à se faire de vrais amis[13]. Leurs impulsions modifient leur notion du bien et du mal[14]. Leur priorité est de se rechercher des amis et de se montrer amical aux dépens de leurs familles[15]. Le patient souffrant a un besoin d'appartenir car il se sent terriblement isolé et angoisse de se retrouver seul[16]. Tout au long de la vie du patient, il aura beaucoup de mal à être satisfait de lui-même[17]. Une fausse fierté l'empêche constamment d'accepter ses propres limitations[18].
Ca aussi, sauf la phrase rayée. ^^

Pensée magique

Les patients atteints du Syndrome de Peter Pan ont recours à des « pensées magiques » pour ne pas admettre leurs fautes[19], des faux-fuyants tout intellectuels tels que « Quoi qu'il en soit, j'ai raison parce que... Autrement ceci ne peut être que la faute des autres » leur permettent de se protéger de toute attaque. Ce processus les protège en leur évitant le besoin de surmonter leur impuissance sociale et leur paralysie émotionnelle[20]. Cela les pousse souvent à abuser de drogues, croyant pouvoir faire disparaître leurs problèmes sous l'effet de ces dernières[21].
Ca non, je ne suis pas du genre à me déresponsabiliser quand je fais une erreur. ^^

Problèmes avec la mère

Le patient ressent de la colère et de la culpabilité envers sa mère[22]. Il cherche à se libérer de l'influence maternelle mais se sent à chaque fois coupable lorsqu'il essaye de le faire[23]. En présence de la mère, l'atmosphère devient tendue, ponctuée de moments de sarcasme compensés par des instants de gentillesse[23]. Les plus jeunes patients appellent à la pitié de leur mère pour obtenir ce qu'ils veulent, principalement de l'argent[23]. Le patient s'emporte souvent violemment au cours de discussion, à la suite de quoi, le patient s'excuse avec insistance[24]. Les patients plus âgés ressentent moins cette ambivalence mais la remplacent par de la culpabilité, car ils savent qu'ils ont fait souffrir leur mère[25].
Ca aussi, un peu.

Problèmes sexuels

L'impuissance sociale du patient se retrouve dans la vie sexuelle de celui-ci[29]. Peu de temps après la puberté, le patient se met à la recherche d'une petite amie mais l'immaturité et l'infantilisme dont il fait preuve l'en empêchent[30]. Il cache sa peur d'être rejeté et sa sensibilité derrière un masque de macho, cruel et sans cœur[31]. Souvent, le patient perd sa virginité vers l'âge de 20-22 ans, ce qui l'embarrasse et le pousse à mentir, jusqu'à parler de viol, de se vanter de la façon dont il s'est imposé ou prévoit de s'imposer auprès des filles[32]. Une fois que le patient n'est plus vierge, il pèche parfois par l'excès inverse, couchant avec toutes les filles qui veulent bien de lui, dans le seul but de se prouver qu'il n'est pas impuissant[33]. Lorsqu'il réussit à s'attacher à une femme, cela dure généralement longtemps[34]. Il peut se montrer extrêmement jaloux et sait très bien attirer la pitié de sa femme[35]. Quand il se trouve en présence d'une femme indépendante, une femme qui s'affirme, le sujet ne ressent que de la colère, voire de la rage[36]. Il a besoin d'une femme dépendante qu'il puisse protéger[23]. Le patient se sent incapable d'affronter sur un pied d'égalité une femme sûre d'elle, cela a pour effet que le patient rabaisse la femme en question[37]. Il montre un intérêt certain à montrer ses émotions à une femme mais aussi une peur que ses amis le considèrent comme faible et peu viril, il nie donc cet aspect de sa personnalité[38].
Ouais... :/




« Ces hommes sortent avec des femmes plus jeunes qu'eux ou dont les actes suggèrent un manque de maturité. »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan
Ca dépend. ^^



« La victime bloque ses émotions, ne les exprime pas telles qu'elle les ressent »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan



« La tristesse peut se manifester par une gaieté forcée, des blagues infantiles ou des rires nerveux. »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan
Ca dépend aussi. ^^



« Ils finissent par atteindre un point où ils semblent refuser de partager leurs sentiments. En réalité, ils ont perdu tout contact avec leurs émotions et ne savent tout simplement pas ce qu'ils ressentent. »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan
Un peu.



« quoi qu'elles fassent, les victimes du SPP n'arrivent pas à se faire de vrais amis. »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan



« Lorsqu'il s'attache à une femme, c'est pour de bon. »

— Dan Kiley , Le Syndrome de Peter Pan



« Celui qui souffre a désespérément besoin d'appartenir : il se sent terriblement isolé et panique rien qu'à l'idée de se retrouver seul. »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan



« Tout au long de sa vie, la victime a du mal à être satisfaite d'elle-même. »

— Dan Kiley, Le Syndrome de Peter Pan


L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par valerian le Dim 18 Jan 2015 - 13:47

coucou !

je passe vite fait pour voire comment que sa va bien !

valerian
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5789
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 18
Localisation : chez les fifou de saint Nazaire ( lycée xp )

Revenir en haut Aller en bas

Re: °L4nge° - Livre I / Chapitre I / Alinea II - Un plumage nuancé

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum