Valeur du travail écrasante sur les autres

+2
kim meyrink
Waka
6 participants

Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Dim 19 Aoû 2012 - 17:58

Préalable : il y a une section à proprement dit Travail, mais ici ce que je viens vous demander c' est une aide autour de cette valeur que je pense avoir trop surestimé en occultant les autres .

Bonjour, je suis passioné par le travail, le mien celui des autres, je veux tout faire et quand je parviens à en avoir l' accord, j' y arrive et cela ne me rassasie pas, bien au contraire, je commence à penser à réorganiser TOUT, bien entendu je parle de ma vie professionnel, qui a était au début Monteur pour l' aéronautique, puis Barman, Déménageur (mon préféré), chauffeur, et aujourd huie je suis redevenu Monteur avec une bonne situation on peut dire.

Et toute cette énergie dépensé pour cette valeur (donc saine) donne l' assurance de ne pas se tromper de chemin.
Pour ceux qui ont lu un peu ma bio, j' ai donc aussi, travaillé pour ainsi dire tout de suite après le départ brutal et seul de tout ce que je connaissais depuis ma naissance, ma mère et ses barreaux.

Depuis j' enchaîne donc des jobs avec aucun diplôme en poche, quand je suis bien luné, j' arrive à décrocher des contrats avec une grande agence de pub pour être chauffeur et escorte dans une superbe bagnole cabriolet avec tout un tas de mannequin à l' intérieur pour faire de la com sur toute la plage méditerranéenne.

J' arrive à bosser, immédiatement après ma formation AFPA Monteur Aero, sur l' empennage du Falcon 50, une structure extrêmement délicate à bosser alors que j' ai une blam pour comportement lors de la formation que j' ai donc a peine survolé, mais j' en savais assez pour faire ce boulot, et puis je ne peut m' empêcher de séduire les recrutrices surtout quand elles sont brunes et un peu rondes avec une voix de velours et les cheveux attaché en l' air.

J' arrive à devenir déménageur en ....... 1 jour, car embauché, testé, recruté le même jour et pour longtemps en plus, ce même 1er jour , je me rapel n' avoir pas pu rentrer chez moi quand j' ai regagné ma voiture apres le 1er chantier, tellement mes jambes étaient dans un état proche de la science fiction, tremblement, insensibilisé, douloureuse. J' ai du attendre 1h30 avant de repartir chez moi. J ai donc fait ce boulo des mois dans un peu toute la france, en tant que chauffeur aussi et de tout les petits trucs qui pouvait arrivé ou par demande effectué du "boss", qui est un ami plus que simple gérant. Mon boulo qui reste le plus proche de mon idéal, du haut de mes 69 kilos pour 1"76, ce qui déplaisait à certains costaud et rugbyman à qui je m' en prenais volontairement agressivement lors des premieres marches grimpé avec une coquine penderie en bois qui ne fallait surtout pas lachée à la 5e marche car on doit la monté au 5e étage Razz ( j' adooore) .

J' arrive à devenir Barman au Casino Barrière Toulouse en un clin d' oeil avec juste ce qu' il faut de séduction, je n' eu aucune formation de Barman puis je suis devenu au bout de 6 mois, le vilain qui a appris vite et surtout d' une façon étrange pour eux, alors on s' est arrangé avec le DRH pour que je passe de jour où il suffit que d' un seul Barman, puis là Cool c' était le paradis, des clients venaient pour moi, il y avait des petits habitués comme une femme taxi qui faisait tres aigri et qui était en faite une montagne de rayons de soleil et un peu provoc et désinvolte sur les cotés, enfin bref, le bonheur assuré mais les quelques horaires de nuits avec les autres barman étaient un mini enfer, ce qui a valu mon départ à l' hunamité Very Happy ; aah enfin !! tout le monde d' accord !


Toutes ces brèves histoires pour vous raconter que ma vie tourne peut être trop autour de cela, de ce travail, et qu' aujourd'hui je me sens un peu seul, d' avoir toujours chercher à faire cela, je n' ai pas pris le temps de regarder la vie autour de moi, certaines personnes qui peut être serait là aujourd huie.
Je ne suis pas nostalgique ni triste et même peut être ais je eu raison de faire tout cela ainsi et qu' il faut que je continu encore , mais j' ai un doute, car j' ai perdu un peu de ma naïveté, de mon insouciance, et j' aimerais pouvoir m" extasié en écoutant des choses simples , pleurer en regardant des choses simples, ressentir le grand frisson avec des choses simples, et ben .. NON affraid Aujourd’huie , il me faut du pointu dans la plupart des domaines artistiques (je connais pas la peinture et surement d' autre), et surtout combien il m' est difficile encore hier, de regarder encore UN film (très bien conseillé) que je sais par avance apprécié , de devoir le regarder seul, de rencontrer en MP3 ces derniers artistes Jazz comme Gregory Porter et Danilo Perez SEUL ! merde : j' en ai marre !

Frustré de tout çà je focalise mon énergie principal dans cette valeur du travail, qui m' apprends pas grand chose sur la vie mais qui me permet de la payer , mais il me manque des choses avec quoi partager ceci, et ces choses ne s' accordent jamais avec cette valeur, dois-je m' en séparer ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Dim 19 Aoû 2012 - 18:15

Serait-ce que pendant des années tu as tout demandé au travail, même ce qu'il n'a pas pour rôle de donner - encouragé en cela par tes réussites - et que maintenant, constatant qu'il n'a pu donner que ce qu'il a, tu te trouves face à un manque et ne sais pas comment faire autrement pour le combler ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Dim 19 Aoû 2012 - 18:25

Je ne sais pas si je lui est demandé quelque chose en réalité , je crois pas .
Je l' ai fait par doute, par fatalité, car le foyer m' a laisser un peu dans la merde au bout à la fin de l' année d' aide , que j' ai du commencer mais sans l' avoir voulu vraiment en fin de compte, à travailler pour payer le Satané loyer que j' ai donc toujours payé , mais dans quel but , ais je grandi ? n ' est je pas perdu du temps à payer au lieu de profiter depuis lors ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Waka Dim 19 Aoû 2012 - 18:28

J'ai accordé beaucoup de valeur au travail pendant assez longtemps, aussi, quitte à délaisser les activités sociales. Mais je pense que c'est aussi parce que je n'avais pas encore rencontré des personnes avec qui j'avais envie de passer du temps.

Quand j'ai commencé à rencontrer ces personnes, j'ai commencé à lier des liens d'amitié sans même m'en rendre compte. Après, il faut un certain nombre d'années avant que des gens deviennent des amis. Il faut un certain passif de "partages". Donc je pense qu'il faut se donner du temps, une fois qu'on commence à avoir une vie sociale.

Bon courage Smile
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 37
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Dim 19 Aoû 2012 - 19:17

Merci Fusain et waka de m' aider.

Mais 7 ans de travail et aucun sentiment d' avoir accompli quelque chose, a part la seul chose que j' ai réalisé c' est la fuite en avant qui fait tout de même du bien, car on se dit si table raze = base saine , à mes 18 ans et là en Décembre , j' ai tout plaqué en à peine quelque jours .
Et toujours rien y personne à part ce très bénéfique site.
Courage ? ok je vais en prendre , merci à vous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par kim meyrink Dim 19 Aoû 2012 - 19:34

Je pense que beaucoup de jeunezs zèbres ressentent cette solitude. Il y a ceux qui sont plus chanceux que les autres. Pour ma part, je ne pense pas que le travail soit nocif pour la vie sociale (pour avoir vécu des semaines de 72 heures et ne jamais avoir été aussi bien entourée). Si il le devient c'est soit parce que les autres se sentent délaissés et donc qu'on ne leur apporte pas assez d'affection et de temps, soit parce qu'ils ne sont pas assez mature et/ ou ne respectent pas le choix d'être travailleur et appliqué dans son travail.

Dans tous les cas il ne faut pas perdre espoir, juste se concentrer sur nos propres passions en essayant de garder un oeil ouvert sur les autres afin de ne rater aucune occasion =).
kim meyrink
kim meyrink

Messages : 118
Date d'inscription : 04/08/2012
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Dim 19 Aoû 2012 - 19:56

Bonjour Kim, mais ce ne sont là que des choses que je sait déjà et également mes longues semaines ( déménageurs ) ont été enivrantes car il y avait une bonne cohésion avec des gens motivés et fort.
C' est d ailleurs les rares contacts que je garde , mais on ne se voit plus , on s' est retrouvé tous un peu par hasard comme dans le foyer à 18 ans, entourés de cas soc' , habité d' une rage de vivre à faire pâlir !!
C' est un grand métier pour moi. Mais notre "boss" qui ne le parait pas du tout est un de ces rares hommes à convenir de perfectionnisme et efficacité en temps record pendant les chantiers, et çà j' adooooore :p
Donc je ne travaillerais pas ailleurs en contrat, je veux lui mais lui pas possible car au black. Et après mon départ soudain en décembre, il est préférable de garder mon joli CDI.

Donc encore merci à vous, je prends mon courage encore quelques années, on dira jusqu' a que mon bouc se transforme en barbe et vient dépasser le bord inférieur de l' avatar, et là vous me promettais de trouver une solution ?








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par kim meyrink Dim 19 Aoû 2012 - 19:58

pari tenu, mais je veux la photo!
kim meyrink
kim meyrink

Messages : 118
Date d'inscription : 04/08/2012
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par nikoku74 Lun 20 Aoû 2012 - 10:44

je crois qu'on choisit telle ou telle activité, en l'occurence le travail pour toi, car on va vers la facilité et que les relations sociales , on a du mal à les maîtriser et nous zèbres ceci nous dérange. Mais elles font partie du coeur de la vie donc on en a grandement besoin!C'est mon point de vue en tous cas.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Lun 20 Aoû 2012 - 11:16

Jarod a écrit:Merci Fusain et waka de m' aider.

Mais 7 ans de travail et aucun sentiment d' avoir accompli quelque chose, a part la seul chose que j' ai réalisé c' est la fuite en avant qui fait tout de même du bien, car on se dit si table raze = base saine , à mes 18 ans et là en Décembre , j' ai tout plaqué en à peine quelque jours .
Et toujours rien y personne à part ce très bénéfique site.
Courage ? ok je vais en prendre , merci à vous

La seule chose réalisée c'est la fuite en avant ? C'est curieux, ce n'est pas ce que je ressens à la lecture de ton premier message. Je vois plutôt des expériences et des réussites, la fierté d'être capable de t'adapter, de "tout" faire, d'aimer ce que tu fais, d'aimer accomplir ta tâche bien et "en pleine conscience". Il y a tant de nos concitoyens pour qui le travail, c'est une corvée à laquelle on se plie cinq jours par semaine pour gagner le droit de bouffer ou flamber les deux autres jours ce qu'on vient d'amasser. Tu as une relation beaucoup plus riche au travail, alors que pas mal de gens exerçant les mêmes métiers n'en retiendraient que le pénible et le fastidieux. (Moi le premier. Je ne sais pas s'il existe cinq métiers au monde que je pourrais exercer sans péter un plomb. Heureusement, celui que je fais est dans les cinq.) Et même si derrière, tu parles de table rase, tu as auparavant dressé un tableau d'expérience intensément vécue. Dans ce cas, même si tu as l'impression qu'il n'en reste rien, c'est faux : il reste que tu l'as fait, cela a nourri (au propre et au figuré) ta vie, a participé à sa construction, ce n'est pas une fuite, c'est un chapitre. Même quand on abandonne complètement quelque chose à quoi on avait tout donné plusieurs années, même quand on bifurque tout à fait, ce qui a été fait n'a jamais été fait en vain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Lun 20 Aoû 2012 - 12:47

kim meyrink : ma barbe va pousser c' est indéniable, la solution par contre ne pousse pas dans la nature, enfin peut être que si, on verra .

nikoku74 : alors tout d' abord comprends que le début de l' histoire , c' est que j' étais donc disons le , à la rue , donc çà n' a pas était un choix par facilité ou par élimination , mais vital, n' ayant aucune famille ni ami.

Fusain : Je n' ai pas appris grand chose, ni effectuer grand chose, je prétends distinguer une volonté d' exigence pharamineuse envers moi-même, voilà tout mon accomplissement, rabattre chacune de mes barrières physiques et psychologiques pour me dépasser encore et toujours, comme si j' étais bon qu' a çà. Me faire du mal, car je ne sais pas faire autre chose, tout le monde le dit, je ris pas souvent, alors que je souhaite l'inverse, heureusement avec vous j' ai le droit de penser quasi complétement, c' est un énorme bonheur Zc, mais un bonheur profond qui se tapisse au fond du ventre , je n' en suis pas excité mais le ressent comme un soulagement.
En gros j' ai commencé ma vie en courant, sans parler du chapitre occulté volontairement dans ma bio , au sujet de mon accident quasi mortel a mes 11 mois ( je pense que mes réponses s' y cachent ) ; et aujourd’hui je cours toujours , alors du coup je suis devenu endurant, mais à quoi tant d' années de réalisation pour chercher encore un horizon de soulagement ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Waka Lun 20 Aoû 2012 - 13:20

Je pense que tu sous-estime ce que tu as appris. Tu as été à l'école de la vie très tôt d'après ce que j'ai lu de toi ici... tu as un vécu particulier. Tu peux probablement comprendre des choses que beaucoup d'entre nous ne peuvent pas comprendre. Mais je pense que tu t'en rendras compte plus tard.

Je te souhaites de croiser bientôt ceux qui deviendrons tes amis Smile.
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 37
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Lun 20 Aoû 2012 - 15:51

Waka : Tu ne répète que mon problème.

Dans un coin de la tête d' une part , je sais que particulièrement avec le temps dans mon cas bien précis j' insiste, l' apaisement sera plus présent, je parle en année, en gros ma maturité très hétérogène va s' équilibrer. Et de 2 la situation est enfin un peu cool pour moi avec vous et ma situation pro . Toujours ce sentiment de solitude mais cool, j' apprends des choses grâce à vous qu'ils sont trouvables nul par ailleurs dirons nous .

Et puis si ici je ne trouve personne pour m' aider, c' est vraiment le comble, c' est obligé, j' ai nul doute là dessus.
Car redevenir artiste ( 7 ans de MAO autodidacte ) me fait plus chier que autre chose dans l' éventualité de libérer des ressentis profonds, puis mes propres musiques me mettent dans un état pas convenable pour composer et puis j' ai réessayer et cela me fatigue réellement, j' en suis épuisé de composé, encore une chose étrange ..
Devenir danseur , il me faut les couilles et des encouragements, car je suis particulièrement en osmose avec mon corps quand je le souhaite.

Donc pas de moyen de démystification ou de desensorcellement artistique ou autre il me faut de l' intellectuel qui sait lire entre mes lignes parfois rouges de sang.

et j'veux pas de psy car = drague

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 20:43

ce qui t'arrive s'appelle tout simplement murir
ça arrive aussi aux moldus, rien à voir avec la douance.

donc solution : tu as envie de connaitre l'humain .. d'ailleurs quand je te lis, je ressens un goût pour l'humain, l'humanité, le jus ..

là où ça devient zèbre c'est quand on parle de sensations et d'intensités des sensations - les expériences humaines tu vas les ressentir plus fort plus finement et à travers tes 5 sens.

en fait ce n'est pas bosser le problème, c'est de prendre le temps de rentrer en contact avec les humains .. au lieu d'avoir 2 ou 3 jobs et de bosser les W.E. ?..

pour ça une copine ça aide beaucoup, sa simple présence t'aide à ne pas oublier de prendre le temps d'être humain ..
Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 20:46

en fait j'ai vécu un truc du genre mais vers 30 ans, entre temps j'avais recommencé ma vie et passé un diplome long (ça décale)

un jour tu te réveilles à regarder un film idiot avec une copine moldu et à aimer ça Smile
Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 21:10

Nutty_Pr , déjà merci de la qualité de ta réponse sans aucune projection, çà fait juste du bien à mes yeux. Enfin un, et puis sur mon post, cool !

Le post date d' avril et depuis ma situation a considérablement changé.
J'ai quitté mon travail en pleine journée y a 3 semaines, j' ai plus donné de nouvelles. Je veux plus rien savoir, je veux plus travailler, rien que le mot me donne la gerbe.
Je voulais acheter un camion et vivre dedans mais trop cher, donc ma situation financière est très préoccupante je l'imagine, mais je veux plus travaillé, je pense que j'ai jamais eu les armes pour m'en sortir, 7 ans de galères à combattre, maintenant j'arrête tout.
Et je suis très heureux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 21:29

je pense que j'ai jamais eu les armes pour m'en sortir ..
nous sommes plusieurs à avoir envie de dire ça.

des hauts et des bas, nous sommes plusieurs à avoir vécu ça ou à le vivre encore, sauf qu'au début genre le début de ta vie d'adulte, on est souvent seul .. c'est très dur à vivre.

quelques idées positives :
est-ce que c'est le rapport à tes collègues qui te fait dire ça ?
parce que le milieu de la mécanique c'est plutot catalogue pirelli et blague sur le cul des filles même dans l'aviation .. les ingénieurs ne sont pas toujours mieux d'ailleurs ..
alors la solution ça peut être de changer de ville de changer de milieu et de te rapprocher de ce que tu aimes et de te protéger :
scénario1 : tu trouves un petit aeroclub en province dans un coin perdu ou près d'une montagne ou à l'étranger et tu es le quasi seul mécano qualifié et bien payé ... personne ne t'ennuies ou presque et là tu prends le temps de connaitre les gens de ton village, tu rencontres les zèbres du coin .. et tu achète un mobile home pour te faire plaisir et vivre dedans Smile
ça sonne bien à mes oreilles

scénario2 : tu te trouves une formations qui te plait à haut niveau en cours du soir et tu bosses chez mac do pour te financer ou un petit emprunt pour t'aider et tu t'éclates dans tes études

scénario3 : tu te trouves un job dans une association avec un but qui te botte et tu testes et tu rayonnes, l'idée du rayonnement à partir d'un métier de départ est souvent une bonne solution
par exemple : tu connais un fournisseur ou un client qui n'est pas ordinaire et que tu aimes bien, tu continues à parler avec lui et tu trouves grâce à lui un job de commercial de pièces de collections ou alors un poste chez un fabricant d'ailes carbones ... tout ce que tu peux inventer

hé ! ou pourquoi pas contacter richard branson pour te former sur les moteurs qui vont fonctionner avec son nouveau carburant vert ?
il y a plein de métieurs verts qui vont émerger

d'ailleurs j'aimerai bien de l'aide pour rescenser tous les métiers vets qui vont émerger Smile

bonne soirée !
et racontes nous tout Smile


Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Wise Mar 27 Nov 2012 - 21:41

L'homme s'est fait machine ; il ne vit plus, il fonctionne.
Gandhi

Il faut se dégager soi-même de la prison des affaires quotidiennes.
Epicure

La plupart des gens perdent leur vie à la gagner.
?

Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi.
Je vous expliquerais comment vous en passer.
Coluche

Les buts ordinaires des efforts humains : possessions, signes extérieurs de réussite, luxe, m'ont toujours parus méprisables.
Einstein

Rien ne tue plus sûrement la créativité, le rêve ou la lucidité, que le travail intensif et la course au profit.
Jacques Sternberg

Qui mieux que vous sait vos besoins ?
Jean de La Fontaine

Il faut vivre comme on pense,
sinon on finit par penser comme on a vécu.
Paul Bourget

Le bonheur, c’est la cohérence entre ce que tu es, et ce que tu fais.
Martin Turgeon

Nous sommes naturels quand nous cessons d'êtres normaux.
Neal Donald Walsh

Les choses changent vite, sauf les habitudes des hommes.
Isaac Asimov
Wise
Wise

Messages : 2216
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 35
Localisation : Nancy

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 21:56

est-ce que c'est le rapport à tes collègues qui te fait dire ça ?
j'avais 4 antipathique facho et un gérant enfant, j'écoutais de la philo dans une oreille, j'écoutais le bruit de l'Inox pour gérer la force de mon bras de l'autre, ( je perçais au ressenti la matière, en 15 ans les controleurs n'ont jamais vu des perçages aussi rond et net ) je textoté d'une main en m'inspirant de cette philo mp3 ( 3000 sms en 4 mois ) , je perçais le carénage en Inox de l'A320 de l'autre , au bout de quelques mois, j'ai levé la tête, je n' ai eu qu'une envie c'est de monter a Paris rencontrer la personne à l'autre bout du texto, plus rien avais d importance, mise a part que je suis pas parti a paris pour une raison encore inconnu, surement une peur mais je sais pas laquelle. Alors depuis je suis chez moi, sport/alimentation/sortie ami(e)/ Repos

Donc effectivement tu a raison pour l analyse des personnalités des gars du boulo.

scénario1 : tu trouves un petit aeroclub en province dans un coin perdu ou près d'une montagne ou à l'étranger et tu es le quasi seul mécano qualifié et bien payé ... personne ne t'ennuies ou presque et là tu prends le temps de connaitre les gens de ton village, tu rencontres les zèbres du coin .. et tu achète un mobile home pour te faire plaisir et vivre dedans
ça sonne bien à mes oreilles

AMAZING = juste trop cool, j' ai des étoiles dans les yeux ! = j'ai tellement plus envie de travailler pour de l'argent.

scénario2 : tu te trouves une formations qui te plait à haut niveau en cours du soir et tu bosses chez mac do pour te financer ou un petit emprunt pour t'aider et tu t'éclates dans tes études

J'ai plus envie de réfléchir ou de travailler, je veux respirer, manger, dormir, faire du sport, dormir.


scénario3 : tu te trouves un job dans une association avec un but qui te botte et tu testes et tu rayonnes, l'idée du rayonnement à partir d'un métier de départ est souvent une bonne solution
par exemple : tu connais un fournisseur ou un client qui n'est pas ordinaire et que tu aimes bien, tu continues à parler avec lui et tu trouves grâce à lui un job de commercial de pièces de collections ou alors un poste chez un fabricant d'ailes carbones ... tout ce que tu peux inventer

Tu fourmille de bonnes idées, t'était où en début d'année ?
Mais je peut plus entendre parler de travail pour le moment. J' ai la nausée.
C'est toi qui m'a fait rendre compte avec ces idées si concrètes et positives.

hé ! ou pourquoi pas contacter richard branson pour te former sur les moteurs qui vont fonctionner avec son nouveau carburant vert ?

Cette mécanique que j'ai comme formation de base me plaît autant que la philosophie, le kung fu, agriculture, (composition) la musique, je veux plus bosser en attendant d'être heureux, je le suis et demain est un autre jour.


Merci pour ton éclairage si sincère et raisonné.
A toi aussi bonne soirée Nutty_Pr.


( ps = je pense au titre du post ... )


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 22:09

réponse pour l'amusement : toutes les citations sont compatibles avec l'amour du travail, ce n'est pas parce qu'un travail inadapté fait souffrir qu'on ne peut pas s'épanouir au travail.
au contraire, je pense qu'un jour prochain en terme de civilisation (disons un siècle) il y aura un article dans la charte des droits de l'homme qui dira

- tout homme a droit au travail

rescemment j'ai suivi une conférence sur la souffrance au travail, et ce qui m'a le plus frappé c'est qu'en fait un des buts nobles du travail est de faire quelquechoee qu'on aime où on exerce ses talents et donc augmenter l'amour de soi, se réaliser.

amusons-nous :

L'homme s'est fait machine ; il ne vit plus, il fonctionne.
Gandhi

à cette époque les gens travaillaient 16H et vivaient la même période d'esclavagisme que dans les usines chinoises actuelles

Il faut se dégager soi-même de la prison des affaires quotidiennes.
Epicure

il était grec et philosophe donc citoyen libre et gagnait sa vie comme prof, à part son faible appétit, aucun problèmes de fin de mois ..

La plupart des gens perdent leur vie à la gagner.
?

ça veut juste dire qu'il ne faut pas oublier que la réussite d'une vie n'est pas mesurée à l'aune de la réussitte sociale ou économique.


Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi.
Je vous expliquerais comment vous en passer.
Coluche

c'est de l'ironie à un moment où la misère crasse et surtout le spectre du chomage menaçait la population dans son ensemble. Ça voulait dire : ne croyer pas les promesses électorales, la crise économique est partout, il faut penser à vous protéger et à voter utile.


Les buts ordinaires des efforts humains : possessions, signes extérieurs de réussite, luxe, m'ont toujours parus méprisables.
Einstein

et il le pensait, lire ses mémoires est un régal car il a vraiment le sens de l'humour : seulement bien qu'il ait mangé de la vache enragée, il avait la relativité dans la tête et dès qu'il a pu, il a pris un job comme tout le monde, il a toujours cherché à être intégré à la société et à vivre à l'intérieur d'elle même après avoir été rejeté plusieurs fois par elle. Il n'avait aucun problème de communication et était un bon prof.

Rien ne tue plus sûrement la créativité, le rêve ou la lucidité, que le travail intensif et la course au profit.
Jacques Sternberg

voir ghandi, avec en plus l'idée qu'on ne peut pas tous élever des chèvres, il faut être réalistes, il est possible d'être zèbre et intégré dans notre société. Il faut agir de l'intérieur, c'est dur mais changer de ville, de milieu et surtout d'objectifs est souvent une réponse nécessaire et suffisante.(là je fais court mais ça demande une justification de vivre en cités pour 10 Mds d'habitants)

Qui mieux que vous sait vos besoins ?
Jean de La Fontaine

je trouve ça finalement flou et faussement clair.

Il faut vivre comme on pense,
sinon on finit par penser comme on a vécu.
Paul Bourget

ça veut juste dire qu'il faut éviter de construire un fauxself juste pour le travail, on y perd son âme.

Le bonheur, c’est la cohérence entre ce que tu es, et ce que tu fais.
Martin Turgeon

on peut remplacer le mot bonheur par le mot travail, le travail est aussi et assez incroyablement une recherche du bonheur (dur à imaginer de paris).

Nous sommes naturels quand nous cessons d'êtres normaux.
Neal Donald Walsh

c'est une citation redondante avec être soi-même.

Les choses changent vite, sauf les habitudes des hommes.
Isaac Asimov

ça veut juste dire qu'une société change plus lentement qu'une personne, c'est une autre échelle de temps et une foule, un groupement de personne est une forme d'entité vivante bizarre et spéciale qui ne répond pas aux lois des humains pris unitairements.
.

quelques arguments
Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 22:12

quelquechoee qu'on aime où on exerce ses talents et donc augmenter l'amour de soi, se réaliser.

= excellente définition du KUNG FU

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Nutty_Pr Mar 27 Nov 2012 - 22:15

jarod : je viens de lire ta réponse, trop occupé à revoir la vie de quelques illustres personnages cités.
j'ai toujours eu des idées pour les autres, pour moi c'est beaucoup plus dur.

donc tu es bien dans l'humain.
j'ai deviné parce que moi aussi j'étais content d'être dans l'industrie à un moment donné mais j'ai déchanté à cause des collègues .. pas moyen de partager quelquechose.

je me suis aussi retiré de la vie pour quelques mois après un burn out, là j'ai compris que bosser n'était pas le problème mais je ne savais pas que j'étais zèbre ...

alors juste un mot d'encouragement de ma part, et l'envie de lire de tes news quand tu en auras.

PS: et en plus il y avait une histoire sentimentale derrière tout ça ! ça est bien, dis, une fois !
PC: à ceux qui constatent mes fautes de frappes si régulières, sachez que la vision ^y joue un grand role et la paresse pour les accents et les majuscules

Nutty_Pr
Nutty_Pr

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 52
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Mar 27 Nov 2012 - 22:21

je ne savais pas que j'étais zèbre ...

alors juste un mot d'encouragement de ma part, et l'envie de lire de tes news quand tu en auras.

PS: et en plus il y avait une histoire sentimentale derrière tout ça ! ça est bien, dis, une fo

Savoir être zèbre m' ai aidé une semaine je crois (avril, j'ai lu jsf mes yeux étaient ouverts comme devant le film de ma vie), j'ai vu et attendu autant de choses diverses et variées que chez les moldus, j'ai même pas eu le temps de chanter pour déchanter.

mot d'encouragement = merci sincèrement

histoire amoureuse ? = merde, çà avait l'air ?c 'est pas çà, j'étais entrain de découvrir mon meilleur ami . ( et beaucoup de moi même par la même occasion)
Et pas d'histoire amoureuse depuis le XVIIIe siècle à peu près.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par nikoku74 Mer 28 Nov 2012 - 10:33

c'est plus facile de tout lâcher quand on n'a pas de famille: personnellement j'ai pu tout lâcher et penser à ce que je voulais vraiment faire il y a 6 mois car j'étais célibataire et libre de tout engagement (financier entre autre).
La liberté a un prix, celui de la solitude.
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Mer 28 Nov 2012 - 15:09

nikoku74 a écrit:c'est plus facile de tout lâcher quand on n'a pas de famille: personnellement j'ai pu tout lâcher et penser à ce que je voulais vraiment faire il y a 6 mois car j'étais célibataire et libre de tout engagement (financier entre autre).
La liberté a un prix, celui de la solitude.

J' ai rien compris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par nikoku74 Mer 28 Nov 2012 - 17:36

yen a d'autres qui ont rien compris?
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Mer 28 Nov 2012 - 20:28

nikoku74 a écrit:yen a d'autres qui ont rien compris?

ET ?
Qu est ce t'attends ?
de savoir si je suis trop bête pour te comprendre ?
(attendre = déception)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par nikoku74 Jeu 29 Nov 2012 - 10:01

je veux juste savoir si c'est moi qui m'exprime mal, c'est tout. Tu as l'air assez à fleur de peau, non?
nikoku74
nikoku74

Messages : 1371
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 46
Localisation : Loire

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Jeu 29 Nov 2012 - 13:47

nikoku74 a écrit:je veux juste savoir si c'est moi qui m'exprime mal, c'est tout. Tu as l'air assez à fleur de peau, non?

donc tu va croire les autres ?
Et après ?
Qu' est ce t'attends ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par p'tit toutou Dim 23 Déc 2012 - 20:04

nikoku74 a écrit:c'est plus facile de tout lâcher quand on n'a pas de famille: personnellement j'ai pu tout lâcher et penser à ce que je voulais vraiment faire il y a 6 mois car j'étais célibataire et libre de tout engagement (financier entre autre).
La liberté a un prix, celui de la solitude.


Facile à comprendre !
Nikoku74 célibataire et sans famille, a lâché son boulot et ami (ou autre), pour se reconstruire lui-même dans la solitude loin des préjugés et conversation futile du quotidien des autres !
Financièrement autonome, pas besoin de travail, encore moins abêti par ses supérieurs.


Wink


p'tit toutou

Messages : 264
Date d'inscription : 23/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Dim 27 Jan 2013 - 21:10

phil1618 a écrit:
nikoku74 a écrit:c'est plus facile de tout lâcher quand on n'a pas de famille: personnellement j'ai pu tout lâcher et penser à ce que je voulais vraiment faire il y a 6 mois car j'étais célibataire et libre de tout engagement (financier entre autre).
La liberté a un prix, celui de la solitude.


Facile à comprendre !
Nikoku74 célibataire et sans famille, a lâché son boulot et ami (ou autre), pour se reconstruire lui-même dans la solitude loin des préjugés et conversation futile du quotidien des autres !
Financièrement autonome, pas besoin de travail, encore moins abêti par ses supérieurs.


Wink



Idioties sur idioties, on a presque un bol de cacahuètes entier.
Je viens de comprendre vos faiblesses.
Ignorez moi.
Mais intéressez vous à cette valeur écrasante, au lieu de vous projeter, si vous voulez participer.
N'attendez pas que je rajoute une cacahuètes derrières les vôtres, et pour ,par dessus le marché, me trouver bizare car je ne le fais pas, taisez vous çà vaut mieux.

Nutty_Pr
envie de lire de tes news quand tu en auras.

J'ai supprimé cette valeur de mon champ d action, elle n'écrase plus les autres, le système des valeurs va normalement s'équilibrer .




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par p'tit toutou Lun 28 Jan 2013 - 3:26

Jarod a écrit:
phil1618 a écrit:
nikoku74 a écrit:c'est plus facile de tout lâcher quand on n'a pas de famille: personnellement j'ai pu tout lâcher et penser à ce que je voulais vraiment faire il y a 6 mois car j'étais célibataire et libre de tout engagement (financier entre autre).
La liberté a un prix, celui de la solitude.


Facile à comprendre !
Nikoku74 célibataire et sans famille, a lâché son boulot et ami (ou autre), pour se reconstruire lui-même dans la solitude loin des préjugés et conversation futile du quotidien des autres !
Financièrement autonome, pas besoin de travail, encore moins abêti par ses supérieurs.


Wink



Idioties sur idioties, on a presque un bol de cacahuètes entier.
Je viens de comprendre vos faiblesses.
Ignorez moi.
Mais intéressez vous à cette valeur écrasante, au lieu de vous projeter, si vous voulez participer.
N'attendez pas que je rajoute une cacahuètes derrières les vôtres, et pour ,par dessus le marché, me trouver bizare car je ne le fais pas, taisez vous çà vaut mieux.


Je souhaite que tu relises ce que j'ai écris, car cela prête à confusion apparemment . Désolé, j'ai l'habitude que l'on interprète mal.
https://www.zebrascrossing.net/t9153-assez-qu-on-interprete-mal


Et donc Mon message était exclusivement tourné vers : Nikoku74, même si je voulais te répondre indirectement, car tu as marqué " j'ai rien compris".
Moi je voulais simplement donner mon sentiment sur le texte de Nikoku74, qui sous-entends qu'il a pu quitter son job et famille, et qu'il est financièrement autonome. Et éventuellement il aime la solitude car il ne supporte pas les préjugés des autres.


Seulement toi, pour résumé en deux lignes, tu ne veux plus travailler dans le seul but pour l'argent et ne plus être seul.
Je participe à ton post, car je remets en cause la valeur du travail qui a un poids non négligeable dans la vie. Pour l'instant je recherche aussi des solutions à ce problème ! Et y est déjà longuement réfléchis.

Tu rajoutes :
J'ai supprimé cette valeur de mon champ d action, elle n'écrase plus les autres, le système des valeurs va normalement s'équilibrer .

PEux-tu nous expliquer ce que tu as entrepris ?








p'tit toutou

Messages : 264
Date d'inscription : 23/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Lun 28 Jan 2013 - 14:00

Alors "exclusif" ou "indirect" la nature de ton message ? Il faut savoir, sinon tu dis des cacahuètes, et le pire c est que c est pour en reprendre une autre du dernier imbecile.

je remets en cause la valeur du travail qui a un poids non négligeable dans la vie.
Tu remet rien en cause, tu la subis comme tout le monde a différents degrés.
Ce qu y nécessaire c est de l équilibrer aux côtés des 2 autres , famille, patrie ( schéma originelle du fil ).
La recette n existe pas, c est toi qui va la créer puis la goûter et l a trouver à ton gout ou pas, comme dirait ce sacré Gandhi, écoute ta petite voix intérieur, et du côté taoïste, agis qu en extrême urgence. Avec ça tu va pouvoir comprendre un peu mieux ce dont tu a besoin .
Mais je ne suis pas un sage , je suis un ovni pour le moment . Me demande rien. Et prends conscience

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par p'tit toutou Lun 28 Jan 2013 - 20:54

Jarod a écrit:Alors "exclusif" ou "indirect" la nature de ton message ? Il faut savoir, sinon tu dis des cacahuètes, et le pire c est que c est pour en reprendre une autre du dernier imbecile.

je remets en cause la valeur du travail qui a un poids non négligeable dans la vie.
Tu remet rien en cause, tu la subis comme tout le monde a différents degrés.
Ce qu y nécessaire c est de l équilibrer aux côtés des 2 autres , famille, patrie ( schéma originelle du fil ).
La recette n existe pas, c est toi qui va la créer puis la goûter et l a trouver à ton gout ou pas, comme dirait ce sacré Gandhi, écoute ta petite voix intérieur, et du côté taoïste, agis qu en extrême urgence. Avec ça tu va pouvoir comprendre un peu mieux ce dont tu a besoin .
Mais je ne suis pas un sage , je suis un ovni pour le moment . Me demande rien. Et prends conscience

Rien, aucun, ni exclusif ni indirect.

J'ai déjà évoqué ma pensée vis à vis du travail dans le topic chômage. LE travail nous rend trop esclave vis à vis du système monétaire. Tu dois travailler pour payer des taxes fictives, rendus par une dette qui grandit...Qui a la base a été instauré pour rendre plus de pouvoir aux banques et à l’Europe.

Pour moi la nature du travail c'est l’abêtissement par les taches répétitives au quotidien pendant 8h. Pour 4h de tâche par jour répétitives à la rigueur, mais le double. Impossible. Et être avec des gens qui jugent, impossible de tenir. Donc je recherche vraiment à gagner ma vie autrement que par le salarial plein.

Prendre conscience de quoi de la valeur du travail ? Il n'y a aucun autre but que l'argent ! La finalité c'est le profit. Les services rendus sont secondaires !

p'tit toutou

Messages : 264
Date d'inscription : 23/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Lun 28 Jan 2013 - 21:50

Il me semble que tu a compris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par p'tit toutou Lun 28 Jan 2013 - 21:57

Jarod a écrit:Il me semble que tu a compris.

j'espère Crying or Very sad

p'tit toutou

Messages : 264
Date d'inscription : 23/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par p'tit toutou Lun 28 Jan 2013 - 22:08

Dis nous ce que tu comptes faire maintenant ! ?
Tu travailles encore ?

J'ai supprimé cette valeur de mon champ d action, elle n'écrase plus les autres, le système des valeurs va normalement s'équilibrer .

confused

p'tit toutou

Messages : 264
Date d'inscription : 23/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Valeur du travail écrasante sur les autres  Empty Re: Valeur du travail écrasante sur les autres

Message par Invité Lun 28 Jan 2013 - 22:49

phil1618 a écrit:
Jarod a écrit:Il me semble que tu a compris.

j'espère Crying or Very sad

Si t espère c est que c est pas le cas.

Que vais je faire ?
ne plus alimenter cette valeur.
Mais j ai déjà répondu a la question déjà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum