C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

3 participants

Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Pelly Ven 14 Juin 2024 - 4:54

Bonjour, bonjour,

Je m'inscris parce que je me sens seule en ce moment. Je vois pas grand monde en ce moment. Je n'ai pas encore lu ce qu'il y avait sur le forum parce que j'ai un TDAH mixte sévère. J'ai seulement quelques amis, ce sont tous des amis en commun avec ma mère ( qui n'en a pas tant que ça non plus) et ils sont plus âgés moi. Moi, j'ai 32 ans. Je ne sais pas vraiment comment sont les gens de mon age. Je ne sais pas trop comment sont les autres gens en général, en fait. J' ai toujours besoin de rajouter beaucoup de détails à ce que je dis et dans le désordre en plus. Donc mes messages et ce que je dis dans la vraie vie sont très longs. Bizarres et compliqués aussi. Généralement, je m'arrête quand même avant de donner la couleur de ma petite culotte.
J'ai des manipulateurs PN dans ma famille et des deux cotés. En ce moment, je suis dépressive. C'est parce que j'ai connu beaucoup beaucoup  la psychiatrie et que j'en ai marre. On a essayé de me lisser, de dire que je ne faisais pas les choses comme les autres, je ne les faisais pas bien. Du coup, je ne sais plus qui je suis. J'ai un faux diagnostic de troubles bipolaires et de schizophrénie ( il parait que ça arrive souvent malheureusement mais je croyais être un cas exceptionnel) qui est en train d'être réévalué. J'ai la chance d'avoir la chance d'avoir une grande capacité de résilience. En contre partie, j'ai des montagnes russes émotionnelles. C'est Disneyland dans ma tête. J'ai plein d'autres troubles psy (hyperphagie, phobies, TOCs, dépendance affective...surement un trouble oppositionnel aussi) donc ce n'est pas toujours drôle. Surtout qu'ils ne sont pas vraiment diagnostiqués ni pris en compte.
J'ai découvert récemment qu'un membre de ma famille, avec je ne suis plus en contact heureusement, était PN. Ça me fait très mal. Donc tout ça n'est pas facile.
Je suis très différente des autres gens même un peu des autres zèbres. Je pense être THPI. J'ai passé deux tests. Un dont je n'ai que le qi verbal et le qi performance, qui doit être faussé et ou il y a une très grosse hétérogénéité (76 points). C'est pour dire si je suis différente ! Et un autre, passé à un an, dont on m'a donné le résultat quand j'étais ado. J'ai retenu 129 mais je réalise maintenant que ne n'est même pas considéré comme "hpi". Voilà pourquoi on dit aux neurotypiques/normopensants/non-zébres qu'on est pas plus intelligents, juste différents ! Donc je ne peux pas en être sure.
Je me sens vraiment seule en ce moment. J'ai l'impression de toujours être un chien dans un jeu de quilles. Je vois la vie avec plus de nuances que les autres gens. Pour moi, ce n'est jamais oui ou non. Ça surprend certains et ça fatigue d'autres.  J'ai une façon de parler assez imagée.
Pour les trucs plus positifs sur moi, j'aime lire et écrire, même si en ce moment, je n'arrive plus à grand chose. Mais bon, malheureusement, je n'ai jamais travaillé, parce que j'ai arrêté l'école à 14 ans, d'un manque de confiance en moi aussi et je n'ai pas eu beaucoup de grosses réussites dans ma vie. J'ai commencé à faire un peu de coloriage pour adultes il y a quelques mois. Jamais beaucoup la photo quand j'étais ado. Je n'ai pas beaucoup de talent dedans mais je peux apprendre, il n'est jamais trop tard et puis mon truc, c'est surtout l'écriture. D'ailleurs, je lisais beaucoup étant petite et j'ai tendance à confondre un peu les codes sociaux des films et des livres avec la réalité. Je doit être un peu autiste.  Les psy appelleraient ça troubles du spectre autistiques, mais je n'aime pas qu'on utilise le mot "troubles". Ce sont des neuroatypies.
J'ai beaucoup de vie intérieure, je pense beaucoup de trucs bizarres et beaucoup de trucs en général. Je n'arrive pas à savoir comment sont les autres, s'ils pensent autant de trucs bizarres et ne les verbalisent pas. Je pense quand même que certaines personnes auraient l'impression de rentrer dans une discothèque en étant dans ma tête. Comme Louxor j'adore, sauf qu'on ne coupe pas le son, ou rarement. Les gens ont besoin de choses simples et moi je suis tout sauf simple. Je ne rentre dans aucune case. Je me demande aussi pourquoi on dit qu'il manque une case à quelqu'un. Comment peut-on savoir combien de cases on est censés avoir ?
J'ai quand même un indice sur qui je suis : je voulais une poupée à la bouche ouverte pour mes quatre ans. Et je pense que je suis née le 30 février.

Pelly

Messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2024

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 12:31

Je me demande aussi pourquoi on dit qu'il manque une case à quelqu'un. Comment peut-on savoir combien de cases on est censés avoir ?
C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  1f604
J'aime beaucoup cette réplique ! Moi j'ai plein de cases, mais pas au même endroit que les autres ! Mieux vaut en rire !

Est-ce que tu fais du bénévolat ? L'important pour se retrouver, c'est de FAIRE quelque chose qui ait un SENS pour soi. C'est fondamental. Juste FAIRE. Sans passer trop de temps à se demander quoi, juste saisir au vol le premier (ou le second) truc qui passe et qui semble en valoir la peine, et s'y consacrer, et surtout aller au bout, ne pas abandonner trop facilement.

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 12:32

Je suis tout disponible pour bavarder avec toi si tu le souhaites.

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 12:37

Trouver un SENS, ça veut dire passer par LES AUTRES. Ce qui peut éventuellement rester de nous, c'est ce qu'on peut faire de bien pour les autres, à court ou à long terme. Construire qqch.

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 12:47

Reviens aux choses fondamentales, et concentre-toi dessus.

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Pelly Sam 29 Juin 2024 - 13:23

Non, je ne fais pas de bénévolat. J'en ai fait à une époque. J'ai arrêté parce que je n'arrivais pas être assez en forme et donc j'y allais de moins en moins souvent. Ça a été une bonne expérience mais je ne me vois plus aller dans une association avec des jours bien définis.
Maintenant, je soutiens une autre cause même si maintenant je fais une pause là dedans aussi, le temps de reprendre pied. Je ne suis pas du tout en état d'aller travailler, même bénévolement. Je stresse beaucoup, au point d'avoir l'impression de ne plus gérer ma vie. Et je ne suis pas faite pour être dans une association avec quelque chose de cadré.
Ce que je faisais dernièrement avais un sens pour moi. Le bénévolat aussi mais moins. Mais j'ai un peu... oublié les choses que j'ai vécues plus ou moins récemment. C'est le stress. Pertes de mémoire, absences... C'est gênant, surtout que j'avais rencontré des gens bien et que j'avais de passé de bons moment avec eux. J'ai aussi perdu des souvenirs de mes grands parents qui sont décédés, de mon amie d'enfance et de diverses autres personnes.
Je n'ai pas abandonné. Je fais juste une pause, le temps de me recentrer. Sur ce qui compte vraiment, justement, c'est à dire ma santé.
c'est vrai ce que tu dis. Faire quelque chose pour les autres. Mais je les ai oubliés. Je ne mémorise plus. Je pense que je recommencerai ce que je faisais quand j'irai un peu mieux, et peut -être faire autre chose si quelque chose me vient. Malheureusement, je ne sais pas faire grand chose à cause de la dépendance. Je n'ai jamais travaillé à part le bénévolat et deux stages de deux semaines. J'ai un de niveau troisième et l'équivalent du brevet des collèges. Des fois, j'ai besoin de compter sur mes doigts pour faire des calculs simples, tellement mon esprit n'a été stimulé pour faire des maths. Very Happy
Je ne pense pas non plus qu'il y ait besoin de chercher ce qu'on a envie de faire pendant longtemps. C'est arrivé dans ma vie sans que je le cherche, juste comme ça.

Pelly

Messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2024

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 13:34

Quelle est cette cause que tu soutenais encore dernièrement ?

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Pelly Sam 29 Juin 2024 - 13:49

Je m'occupais d'aider les victimes des effets secondaires de l'injection covid et de faire de la prévention. c'est là que que j'ai rencontré les personnes avec qui j'ai passé de bons moments. Avant, j'étais chez Emmaüs. J'ai un peu oublié cette période aussi.
peut être que je me braque un peu. Je faisais souvent avant. Mais là je pense vraiment que j'ai besoin d'une pause.
J'étais heureuse avant ma dépression. Ou plutôt je croyais l'être, parce que j'étais suradaptée à cette époque.

Pelly

Messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2024

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 14:03

Ca veut dire quoi "peut être que je me braque un peu" ?

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Pelly Sam 29 Juin 2024 - 14:23

Je ne sais pas. Quand je vois écrit "les autres" comme ça en majuscules, je me sens un peu égoïste. Je sais que tu n'as sans doute pas voulu dire ça. Avant, j'avais tendance à dire non, et à tout rejeter en bloc quand quelqu'un me proposais quelque chose. J'essaie de me tempérer maintenant.

Pelly

Messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2024

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 14:35

J'essaie de me tempérer maintenant
Ca me semble être une excellente idée !
Comme tu devines, je ne jugeais pas, je proposais un élément de réflexion. Je propose de continuer à discuter un peu plus tard.
C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  1f44b

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Sam 29 Juin 2024 - 23:26

Bonsoir Pelly,
Je me demandais : c'est quoi qui te fait stresser ? Tu dis que tu stresses au point d'oublier des moments de ta vie ?

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Pelly Lun 1 Juil 2024 - 8:36

Je stresse parce que j'ai plein de trucs à faire. Des trucs pas si agréables comme du rangement, de l'organisation, faire mes comptes et des trucs agréables comme me faire des sacs, chercher des tutos ou aller visiter des trucs. Ça fait des mois et les trucs s'accumulent. Ça avance mais lentement à cause de la fatigue et du manque de concentration. J'ai des insomnies et un gros TDAH, comme je disais. A chaque fois que je fais quelque chose, je pense qu'autre chose n'avance pas pendant que je fais ça et j'ai envie de faire autre chose de plus intéressant. Sauf que rien ou presque n'est plus intéressant. J'ai perdu beaucoup de plaisir et je n'ai pas vraiment envie d'être ailleurs, juste de ne pas être là ou je suis.
Il y a plein de choses que j'ai envie d'avoir envie de faire. Je m'ennuie dans ma vie, mais pas parce que je n'ai pas trouvé ce que j'ai envie de faire. Parce que je n'ai pas envie de faire ce que je fais. Maintenant, j'essaie de continuer à faire ce j'ai commencé tout en m'accordant du repos. Je fais tout ce que je n'aime pas faire vite pour ne pas perdre du temps et pouvoir faire le reste. Et ça stresse.
C'est vrai que ce sera bien de faire quelque chose qui ait un sens pour moi. Mais pas du bénévolat parce que ce n'est pas mon truc. J'essaie de sortir, de voir du monde mais je ne connais pas beaucoup de gens. Je ne sais pas avec quel genre de personnes je m'entendrais. Je n'ai jamais eu beaucoup d'amis.

Pelly

Messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2024

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par RonaldMcDonald Lun 1 Juil 2024 - 8:54

Pelly a écrit:Je stresse parce que j'ai plein de trucs à faire. Des trucs pas si agréables (.../...).

Tiens, mon miroir.

Après, je ne suis pas techniquement TDAH, c'est juste qu'avec la fatigue, c'est tout comme si. Mais je me retrouve dans quasiment tous les mots que tu as écrit. Je suis dont tout autant à l'affut pour des conseils.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10684
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Dim 7 Juil 2024 - 14:08

Bonjour Pelly,
Ce qui me vient à l'esprit spontanément quand tu décris ton TDAH, c'est le conseil suivant :

SIMPLIFIE !

Et aussi : apaise-toi !

Je sais très bien qu'on ne choisit pas vraiment son état, que c'est difficile de changer. Mais tu sais formuler assez précisément ce que tu ressens. Ca veut dire que tu pourrais rationaliser tes comportements. Adopter d'autres principes que ceux que tu décris.

Tu n'as pas à stresser parce que tu as plein de choses à faire ! Tu en choisis UNE, et surtout UNE SEULE ! Et le reste n'existe plus. Tu fais cette chose, parce que tu sais que tu as à la faire. C'est simple et rationnel. Tu vas au bout. Et quand tu arrives au bout, tu as la satisfaction d'avoir fait cette chose. Savoure ce que tu as fait jusqu'au bout ! Et alors seulement, tu peux recommencer à penser à autre chose.

Prends-tu un anti-dépresseur ? Les anti-dépresseurs, ce n'est pas le diable !!! Si c'est adapté, ça fait DU BIEN, voire beaucoup de bien (j'en sais quelque chose).

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Pelly Lun 8 Juil 2024 - 6:08

C'est ce que j'essaie de faire. Ça commence difficilement à rentrer. Mais quand je vais au bout, je n'ai pas la satisfaction non. Ou pas assez. Maintenant, ce que je veux faire c'est un planning pour décider à l'avance de quand je vais faire les choses et m'y tenir.
C'est les pensées négatives et intrusives aussi. Je suis tout le temps en train de m'imaginer que les gens vont me dire "tu ne travailles pas, tu n'as pas d'enfants ni parent âgé à charge, tu devrais te bouger". D'ailleurs, j'ai une connaissance qui m'a dit quand je lui ai dit que j'étais insomniaque : "tu sais moi aussi mais j'y arrive et en plus j'ai 80 ans." Ça aussi me refroidit dans mon envie de rencontrer des gens.
Mais ce qui me stresse surtout c'est de ne pas avoir le temps de faire tout ce que j'ai à faire sur terre.
Non, je ne prends pas d'anti dépresseur, par parce que c'est "le diable". Parce que... On ne m'en prescrit pas. Je prends des neuroleptiques et des thymorégulateurs à la place. Je suis plus ou moins bipolaire. Plus ou moins dans le sens ou je n'ai pas de sentiment de toute puissance ni de perte de contact avec la réalité dans mes "phases maniaques". Les psy cherchent ce que j'ai. Ils ne sont pas décidés à me changer mes traitements. J'ai un bilan avec une neuropsy à faire qui pourrait faire évoluer les choses. Mais honnêtement, je suis contente d'avoir une molécule qui n'agit pas à cause des risques suicidaires. Je ne me sens pas assez forte pour l'instant.

Pelly

Messages : 7
Date d'inscription : 09/06/2024

Revenir en haut Aller en bas

C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  Empty Re: C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non

Message par Douceurdusoir Dim 14 Juil 2024 - 23:35

Bonjour Pelly,
Mais ce qui me stresse surtout c'est de ne pas avoir le temps de faire tout ce que j'ai à faire sur terre.
Alors là, je dis non !
Oublie cette idée là absolument !

On n'a pas vocation à poursuivre un million d'objectifs dans notre vie. Personne ne peut faire ça. Si on voit qu'on n'arrive pas à faire les choses, c'est que peut-être on est trop ambitieux. Peut-être qu'on n'est tout simplement pas capable de faire tout ce dont on rêve. Et peut-être aussi qu'on perd du temps et de l'énergie à vouloir trop en faire. Regarde autour de toi et vois comment font les gens. Peut-être qu'il faut savoir RENONCER à ce qui est moins important.

Si tu as des gens que tu aimes autour de toi, peut-être tu pourrais voir ce qui leur ferait plaisir ? Peut-être bien que ça leur ferait très plaisir que tu arrives à travailler, non ? Il y a une immense satisfaction à retirer en faisant plaisir aux gens qui comptent pour nous. Tu trouveras évidemment des gens qui ne comprendront pas tes difficultés : accepte ! C'est normal. Garde la tête froide et avance à ton rythme. Pense aux gens qui tiennent à toi et vois ce que tu peux faire pour eux.

Moi j'ai l'impression spontanément (et je vais encore utiliser la touche "Maj" de mon clavier  C'est une poupée qui disait oui, non, oui, non, oui, non  1f609 ), que tu devrais surtout te concentrer sur des PRIORITES ! Si tu veux faire un planning, ça part d'une excellente intention, mais ne tombe pas dans le piège de la complexité ! Utilise le surtout pour dresser des priorités absolues, et cours plutot pour les priorités.

Peut-être que je me trompe mais je te livre ce qui me vient spontanément, en fonction de ma propre expérience aussi.
Smile

Douceurdusoir

Messages : 130
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 47
Localisation : Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum