Définition du THQI?

+2
Opicino
melanie_melanie
6 participants

Aller en bas

Définition du THQI? Empty Définition du THQI?

Message par melanie_melanie Sam 22 Juil 2023 - 2:54

Bonjour,
J'ai passé le WAIS IV récemment, ma psy me dit que suis très THQI, selon elle c'est quand on a des scores > 135 ou 138 selon les publications. Ici, je lis que c'est à partir de 145. Donc déjà je pense qu'elle parle des scores sur 150, et que vous parlez des scores sur 160, ce qui explique la différence.
Mais maintenant je me demande si je suis THQI ou non, déjà que mes résultats sont hétérogènes et que mon QIT n'est donné qu'à titre indicatif. Cela ne fait pas de grande différence certes, mais de la même façon que cela fait quelques années que je soupçonne d'être HQI et que je ne suis jamais autorisée à l'affirmer avant d'être certaine avec le test, c'est pareil avec le THQI, je voudrais être certaine.

Voici les résultats de mon test, qu'en pensez-vous?
ICV 145
IRP 142
IMT 123
IVT 120
QIT 143
IAG 151

Merci Smile
melanie_melanie
melanie_melanie

Messages : 4
Date d'inscription : 11/07/2023
Age : 42
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par Invité Sam 22 Juil 2023 - 8:28

Une source d'informations pour vous alimenter cognitivement :

https://suivezlezebre.com/passer-test-wais-surdoue/

I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par Opicino Sam 22 Juil 2023 - 11:52

Là on est carrément sur des questions de dosage sur du fin genre plus sucré, moins sucré ?

Avouons le : ajouter un T à HQI, après trois chiffres à un nombre, une lettre à un acronyme. Quel intérêt ? Vos résultats parlent d’eux mêmes le potentiel est bien planté et plutôt sur ses deux pieds (l’intelligence cristallisée et plastique sont au coude à coude, et les traits qui conditionnent le fonctionnement de cette intelligence là également : grossièrement la vitesse et la mémoire vont de pair). C’est plutôt de très bonne augure.

Quand on est fixé sur ce potentiel certifié en bon uniforme vient tout un gros et long travail.
D’abord on festoie parce que c’est comme avec le bac, on adore aime bien se calibrer et s’estampiller pour avancer. Faut dire entre parenthèses qu’on nous inculque ce mode de fonctionnement et de reconnaissance à peine sortis de la matrice maternelle, confondant la performance avec un barème lui même établi sur la base d’un référentiel faisant foi.

Après la fête viennent les questions qui tuent à la Gilbert Becaud : « et maintenant que vais-je faire ? » Ou à la Godard « qu’est ce que je peux faire, sais pas quoi faire ? ».

Elles sont terribles parce qu’on quitte tout ce baratin pour se regarder autrement, de biais, comme poussés à fonctionner enfin en toute dignité, c’est-à-dire à la hauteur des performances promises par un score de cette envergure qu’il faut nécessairement amortir et ne pas surtout pas gâcher.

Voici en la matière ma pensée qui ne fait pas foi. A mon avis tous ces trucs, si on veut bien grandir, c’est comme avec l’enfance, il faut les dépasser et justement merveille des merveilles, l’intelligence (qui prise la liberté quand même) permet de s’affranchir de ces conventions qui conventionnent qui définissent tout pour mettre chacun au diapason. Or l’intelligent n’a pas besoin ou peu de ce diapason pour bien fonctionner ou alors oui pour lui permettre de s’ajuster à la mesure du monde si nécessaire sans trop morfler.

A mon sens un grand sentiment de liberté surgit de cette phase. Non pas « tout est permis », ni « tout est possible », mais le constat de s’affranchir de la nécessité du regard d’autrui pour valider l’avancement de nos pas dans la vie. On gagne enfin confiance en soi, lors même que l’on doute toujours. Énorme.

La preuve. On a un résultat on le dépouille toujours à notre désavantage. ok le score est plutôt bon mais mince quand même reste la question de l’homogénéité et de l’hétérogénéité.

Le souci avec l’intelligence c’est comme la balance de l’autre là (allez je fais ma savante : Schopenhauer ) qui nous dit que notre état psychique est dépendant d’un constant va et vient entre la souffrance du désir et la souffrance de l’ennui. Elle est ce balancier terriblement épuisant et usant qui ne nous permet aucune réalisation possible. C’est tragique. Je présuppose personnellement que l’intelligence dote ce balancier d’un système de freinage comme d’accélération.

Bonne continuation.
Opicino
Opicino

Messages : 218
Date d'inscription : 23/01/2023

Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par incognito Sam 22 Juil 2023 - 12:36

Crotte, j'ai perdu ce que j'avais écrit...

Je recommence :

Pour répondre à côté de la question, je dirais qu'il faut éviter d'en parler.

Mon avis wokiste sur la question va au-delà de cette simple recommandation, mais, sur ce site, cela pourrait être mal pris, alors...

Dans 97% des cas, ce qui sera mal expliqué sera mal compris, et après coup tu (tu général) ne vas pas oser en reparler alors qu'en vrai il faudrait en redire deux mots et refaire de la pédagogie, tenter de rattraper une première [in]compréhension indéboulonnable à tout jamais.

Ah, bonjour, au fait Smile

incognito

Messages : 20
Date d'inscription : 16/07/2023

Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par Edel Sam 22 Juil 2023 - 18:11

melanie_melanie a écrit:ma psy me dit que suis très THQI, selon elle c'est quand on a des scores > 135 ou 138 selon les publications.

"Très THQI" ne veut pas dire grand chose ou pris au pied de la lettre c'est TTHQI donc 160 de QIT homogène, ce qui ne concerne pas ton profil.

Ce que je peux te dire c'est que j'ai un IRP à 140 (on fait partie des quelques membres, du moins ceux qui partagent leurs scores, avec un IRP supérieur à 140 - biais de recrutement possible) et un IVT à 137 (certains diront que l'IVT sert à rien et qu'il est systématiquement chuté chez les (T)HQI à cause de leur perfectionniste, je le suis pourtant et pas qu'un peu, bref là encore matières à débats multiples que tu pourras retrouver ici et là sur le forum). Au début des subtests de l'IRP la psychologue a laissé échapper un "c'est impressionnant je n'ai même pas le temps de mettre le chrono, c'est plus du très haut potentiel que du haut potentiel" mais ça s'est arrêté là.

Je lui ai demandé si un THQI pouvait être dissimulé par une dyslexie compensée et/ou une aversion profonde pour la lecture, elle m'a dit que c'était possible. Elle a ajouté que si j'avais passé le test quelques mois plus tard j'aurai sans doute atteint les 145 car je changeais de tranche d'âge.

Ce que je sais aussi c'est que j'ai aucun indice au-dessus de 140 pourtant mon QIT est de 140 donc c'est la même pour 145, tu peux avoir tous tes indices sous 145 mais être THQI.

Je crois aussi qu'on peut parler de THQI a partir d'une moyenne des notes standards, par exemple au-dessus de 16 de moyenne à l'IRP tu es considéré(e) THQI pour cet indice mais attention je ne suis pas du tout sûre de moi. Il faudrait que Gigi tombe sur ce poste, elle saurait répondre.  

melanie_melanie a écrit:Ici, je lis que c'est à partir de 145.

La définition stricto sensus du THQI c'est d'obtenir un QIT homogène supérieur ou égal à 145. Là encore beaucoup de débats légitimes en découlent. Que dire des profils comme toi à 143 et/ou ceux qui ont plus de 145 mais avec des indices hétérogènes ? Idem, tu trouveras des discussions intéressantes sur le forum qui pourront t'apporter des réflexions à ce sujet.

Ta psychologue devait parler des scores IVC, IRP, IMT et IVT quand elle parlait de THQI à partir de 135/138 et non du QIT.
Pour rappel, le QIT n'est pas une moyenne des indices.

melanie_melanie a écrit:Donc déjà je pense qu'elle parle des scores sur 150, et que vous parlez des scores sur 160, ce qui explique la différence.

De quoi parles-tu ?

melanie_melanie a écrit:Mais maintenant je me demande si je suis THQI ou non, déjà que mes résultats sont hétérogènes et que mon QIT n'est donné qu'à titre indicatif. Cela ne fait pas de grande différence certes, mais de la même façon que cela fait quelques années que je soupçonne d'être HQI et que je ne suis jamais autorisée à l'affirmer avant d'être certaine avec le test, c'est pareil avec le THQI, je voudrais être certaine.

C'est la même problématique et les mêmes débats que ceux qui sont dans ta situation mais avec un QIT de 127, un IAG supérieur à 130 et un profil plus ou moins hétérogène. Si tu te réfères à la définition plus haut, non tu n'es pas THQI mais en réalité c'est loin d'être si simple. Tu peux être sûre d'être HQI et d'avoir des capacités hors de la norme qui te permettent de réussir la WAIS aussi bien qu'un faible pourcentage de la population de ta tranche d'âges (un QIT de 143 correspond à un percentile de 99.798).

melanie_melanie a écrit:Voici les résultats de mon test, qu'en pensez-vous?
ICV 145
IRP 142
IMT 123
IVT 120
QIT 143
IAG 151

Merci Smile

Nous ne sommes pas des professionnels, as tu pensé à en (re)discuter avec ta psychologue ?

Edel

Messages : 301
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par Invité Sam 22 Juil 2023 - 21:23

Spoiler:

Cela me fait toujours autant plaisir quand je lis un discours qui ne se résume pas à des valeurs mathématiques et des catégories. I love you

Merci Opicino.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par gattopardo Dim 23 Juil 2023 - 12:46

Patience et courage!

Faut tout lire et relire, puis digérer.

Que la force soit avec toi.

gattopardo

Messages : 877
Date d'inscription : 16/11/2014
Localisation : le petit royaume d'à côté

Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par melanie_melanie Dim 23 Juil 2023 - 17:42

Merci beaucoup pour vos réponses!
Ce qui me gêne, c'est que ma psy ne semble pas très au clair avec la définition "chiffrée" du THQi (et non "très THQI", mon clavier avait fourché Wink ), j'en reparlerai avec elle à la rentrée.
Mais en effet, ce ne sont que des chiffres et je me demande surtout ce que je vais faire avec tout ça maintenant. C'est à la fois nouveau sans l'être, puisque je suis comme ça depuis toujours. J'espère que ça va m'apporter de la confiance, moi qui me pose toujours mille questions sur tout. Pour le moment, j'en suis au temps de la digestion.
melanie_melanie
melanie_melanie

Messages : 4
Date d'inscription : 11/07/2023
Age : 42
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Définition du THQI? Empty Re: Définition du THQI?

Message par De la Mauricette Mar 6 Fév 2024 - 13:11

Opicino a écrit:

Quand on est fixé sur ce potentiel certifié en bon uniforme vient tout un gros et long travail.
D’abord on festoie parce que c’est comme avec le bac, on adore aime bien se calibrer et s’estampiller pour avancer. Faut dire entre parenthèses qu’on nous inculque ce mode de fonctionnement et de reconnaissance à peine sortis de la matrice maternelle, confondant la performance avec un barème lui même établi sur la base d’un référentiel faisant foi.

Après la fête viennent les questions qui tuent à la Gilbert Becaud : « et maintenant que vais-je faire ? » Ou à la Godard « qu’est ce que je peux faire, sais pas quoi faire ? ».

Elles sont terribles parce qu’on quitte tout ce baratin pour se regarder autrement, de biais, comme poussés à fonctionner enfin en toute dignité, c’est-à-dire à la hauteur des performances promises par un score de cette envergure qu’il faut nécessairement amortir et ne pas surtout pas gâcher.

Voici en la matière ma pensée qui ne fait pas foi. A mon avis tous ces trucs, si on veut bien grandir, c’est comme avec l’enfance, il faut les dépasser et justement merveille des merveilles, l’intelligence (qui prise la liberté quand même) permet de s’affranchir de ces conventions qui conventionnent qui définissent tout pour mettre chacun au diapason. Or l’intelligent n’a pas besoin ou peu de ce diapason pour bien fonctionner ou alors oui pour lui permettre de s’ajuster à la mesure du monde si nécessaire sans trop morfler.

Tout ceci est délicieusement bien dit. Nouvellement estampillée des 4 lettres alors que je ne pensais pas en posséder de particulières, je n'ai pas trop eu la phase de c'est la fête, mais la grosse claque, ha ça oui. C'est certainement dû à une certaine nombre de dizaines d'années de vie déjà passées dans un total évitement inconscient et protecteur de mes potentialités.

Bref, perdue je suis, en reformatage je vais, et pleine de réconfort maintenant je lis ces mots qui me chatouillent et stimulent le neurone avec joie et douceur.
De la Mauricette
De la Mauricette

Messages : 42
Date d'inscription : 19/01/2024
Localisation : La ville rose

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum