Vie de couple plutôt difficile et épuisement

4 participants

Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par dadou351 Jeu 9 Sep 2021 - 17:26

Bonjour à vous,

Je suis inscrit sur ce forum à peu près depuis que j’ai découvert que j’étais également un zèbre en 2016. Soit donc pas longtemps. Je suis resté célibataire 4 ans le temps de digérer cette découverte. A vrai dire, je me sentais bien et je ne voyais pas le temps passer tellement j’étais occupé dans mes projets perso et pro. Je gère désormais deux entreprises dont une avec un associé. Pendant cette période, j’ai aussi pu prendre soin de moi en développant mon réseau d’amis. Amis qui sont toujours aussi proches de nos jours.
J’ai rencontré une nana il y a deux ans déjà, avant les différents confinements et tout se passait à merveille au début, comme dans toute relation amoureuse.

Au fur et à mesure qu’on avançait, on a fini par habiter ensemble et c’est à ce moment que tout commence à partir « en sucette ». En effet, vivre à deux n’est jamais facile et j’en étais conscient en amont. Sauf que vivre avec une personne comme moi est encore plus difficile.
Elle ne comprend pas mon côté introverti. Effectivement, j’ai souvent besoin d’être dans mon coin à rêver, lire, vaquer à mes différentes passions, etc. Malgré le fait que j’ai quand même pas mal d’amis, elle me considère comme un Hermite, un homme associable…
Elle ne conçoit pas que je puisse gérer deux entreprises sans côtoyer du monde au quotidien. Mes activités sont généralement dans l’univers du web et mon travail s’effectue à distance. Pour elle, je n’exploite pas mes facultés, je me repose sur mes lauriers, je ne cherche pas à me développer, je fais confiance à la chance que j’ai uniquement (jamais d’arguments positifs par rapport à mon travail en général)…

J’ai du mal à côtoyer les gens et discuter de tout et de rien, je m’ennuie relativement vite et j’ai même parfois tendance à déconnecter. Pourtant je fais le maximum pour m’intégrer au mieux avec tout le monde. Je supporte ainsi très mal les réunions de famille, voir de nouvelles personnes que je ne connais pas. J’ai d’ailleurs fait des attaques de paniques dernièrement chez mes beaux-parents où je n’étais pas du tout à l’aise : repas de famille interminable, jeux de cartes (je ne joue jamais), discussions sur tout et rien.
Elle n’accepte pas vraiment mon hypersensibilité et me dit que j’en fait des tonnes pour rien. Que la vie est belle, qu’il faut aimer les gens, blablabla. Etant une ancienne malade à ses 15 ans (greffe de la moelle osseuse), elle ne comprend pas mon hypersensibilité et notamment sur le plan émotionnel. En gros, je n’ai pas vraiment le droit de me plaindre car je n’ai jamais vécu de moments douloureux comme elle a pu connaître…

Elle s’aperçoit qu’on a quasi aucune passion en commun. De mon côté c’est vrai que je suis assez atypique comme mec. Je n’aime pas le sport en général. Par contre, j’aime l’informatique, le web, le design, l’architecture, les nouvelles technos, l’aérospatial, la crypto… Bref je me passionne pour une tonne de truc et je ne m’ennuie jamais.

Je suis ainsi dans une impasse et mon moral est au plus bas. Dommage car j’étais au top seul !!! Je vois bien qu’elle aimerait que cela fonctionne nous deux mais plus on avance plus je m’aperçois que j’ai du mal à vivre en couple en général… pourtant il y a de l’amour… ou peut-être que ce n’est pas une personne pour moi… Mais avec qui je peux être compatible quand on a un fonctionnement différent que les neurotypiques ? Parfois j’envie les gens normaux qui ne se font jamais de nœuds, ou très peu, au cerveau, qui ne font jamais de crises d’anxiété, qui ne se pose pas une tonne de question pour un sujet simple, qui sont à l’aise avec les gens…

J’ai donc décidé de faire une psycho thérapie mais je souhaitais aussi avoir vos lumières concernant vos propres extérieures sentimentales.

En tant que zèbre, avez-vous vécu ce genre de scénario ? Comment faites-vous pour trouver une juste équilibre ?



dadou351

Messages : 19
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 40
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par RonaldMcDonald Jeu 9 Sep 2021 - 18:03

Bonjour.

Avant de me lancer dans de longues explications, je tiens à être bien sur que je ne parle pas dans le vide. Je vais donc te faire passer le "test selon Carlos". Source sur l'excellente chaine de Carlos Tinoco.

Donc, si tu as 10 minutes, regardes la première vidéo, et dis-moi si tu te reconnais. J'ai l'impression que oui, mais je voudrais être sur.

RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10690
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par Kallima Jeu 9 Sep 2021 - 18:10

Bonjour dadou,

Ma première impression en te lisant est qu'elle ne t'accepte pas comme tu es… Mais c'est peut-être une impression erronée car je n'ai que ces quelques lignes pour me faire une idée.
Côté pro, si tu gères deux entreprises, je ne vois pas trop en quoi elle te reproche de dormir sur tes lauriers. Peut-être qu'elle voit que c'est facile pour toi et donc qu'elle pense que tu ne fais pas ce qu'il faut et que ta réussite tient juste de la chance, alors que ça découle sans doute des bonnes décisions que tu as prises.
Côté perso, je peux comprendre que tes difficultés aux réunions de famille puissent engendrer des difficultés de son côté à elle. Mais il faut qu'elle prenne conscience que ce n'est pas de la mauvaise volonté et que tu ne fais pas exprès de faire des crises de panique.
Pour ton côté introverti, cela fait partie de toi. Tu ne peux pas être bien avec les autres sans avoir ces moments pour toi. Et certaines personnes ont besoin de plus de ces moments seuls que d'autres.
Et pour l'hypersensibilité, je ne vois pas en quoi le fait de n'avoir rien vécu de grave empêche de vivre les choses avec intensité. Mais j'imagine que tu vis les choses positives aussi avec intensité. Ici, tu ne sembles parler que des émotions difficiles.

Pour ce qui est de la compatibilité avec une personne neurotypique, ce n'est pas un problème en soi. Bien sûr, les différences ne sont pas toujours faciles à gérer, mais si chacun accepte l'autre tel qu'il est, ces différences peuvent être une grand force. Perso, mon mari me permet justement d'apaiser mon esprit bouillonnant et mes fortes émotions. Nos capacités et connaissances sont complémentaires. Nous avons cependant des intérêts communs et des valeurs communes.

La question est donc de savoir si vous avez suffisamment en commun pour prendre du plaisir ensemble et si vous vous aimez réellement, pour ce que vous êtes chacun et non pour ce qui pourrait être.

As-tu discuté avec elle de ce que tu ressens ? De la manière dont tu perçois les choses, de ce qui te pose difficultés ?
Même si elle ne comprends pas, le fait de prendre conscience de certaines choses peut aider beaucoup. Ça a été le cas dans mon couple (et je parle de prise de conscience de chacun sur le fonctionnement de l'autre).
Et toi, qu'est-ce qui te plaît chez elle ? Pourquoi tiens-tu à cette relation ?


.
Kallima
Kallima

Messages : 357
Date d'inscription : 30/12/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (région namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par Kallima Jeu 9 Sep 2021 - 18:51

Ronald, merci pour le partage. J'ai trouvé la vidéo très intéressante.
Kallima
Kallima

Messages : 357
Date d'inscription : 30/12/2019
Age : 43
Localisation : Belgique (région namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par dadou351 Jeu 9 Sep 2021 - 22:11

RonaldMcDonald a écrit:Bonjour.

Avant de me lancer dans de longues explications, je tiens à être bien sur que je ne parle pas dans le vide. Je vais donc te faire passer le "test selon Carlos". Source sur l'excellente chaine de Carlos Tinoco.

Donc, si tu as 10 minutes, regardes la première vidéo, et dis-moi si tu te reconnais. J'ai l'impression que oui, mais je voudrais être sur.


Outch... tout à fait oui !!!! Merci d'ailleurs pour ce partage Smile
Son livre à l'air tout aussi intéressant.

dadou351

Messages : 19
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 40
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par RonaldMcDonald Jeu 9 Sep 2021 - 22:52

Un gros bémol sur Tinoco, il parle de "surdoués" entre guillemets (il insiste beaucoup sur les guillemets), et le recouvrement avec les "vrais" surdoués (i.e. QI>130) est assez loin d'être total. C'est pour ça que je passe toujours le test de la vidéo d'abord. Seuls les gens qui se retrouvent dans cette vidéo sont concernés, pas tous les QI>130.

La difficulté avec ta chérie, c'est justement qu'elle ne parvient pas à t'inscrire dans un récit collectif qui la rassure, si je lis bien(tout ce qui suit est hypothèse basé sur ce qui précède). Comme le dit l'ami Carlos, les non "surdoués" ont besoin d'un sentiment de permanence, de répétition, qui les rassure. C'est assez difficile à donner quand on est pas équipé.

Notamment sur la première partie de ta description initiale : elle a une image de l'homme a succès comme étant celui qui va vers les gens. C'est cette partie là qui me parait être la plus difficile. Pour connaitre un peu ton domaine (même si je ne suis pas exactement là-dedans), je vois bien le problème : si tu prends le temps physiquement d'aller voir les gens, tu vas te valoriser auprès d'elle, mais tu vas plomber ton activité, parce que ce n'est pas comme ça qu'on est rentables.

Après, moi, j'ai de bonnes relations avec certains neurotypiques, mais ce sont typiquement ceux avec qui j'ai toujours le même genre de relations, prévisibles : voisin, camarade de sport (enfin, ça fait des années que j'ai arrêté, mais j'ai eu de très bons contacts avec certains), collègue, etc... Je fais partie de leur routine, et donc de leur vie "éternelle". Tête connue et souriante, qui rassure, et est toujours là.

Mais pour une relation plus poussée, amicale ou autre, alors il faut commencer à danser. Et c'est une danse qui est fatigante. La plus fréquente des danses, c'est le faux self. En gros, on fait emblant d'être comme les autres, et on dépérit intérieurement. Dans nombre de situations, c'est indispensable pour la survie (à l'armée, j'ai pas mal pratiqué, ils m'ont même trainé en boite, je déteste ça). Sinon, après, essayer de trouver une routine rassurante pour l'autre. Et là, c'est forcément du sur mesure. Et, comme le faux self, il ne faut pas compter sur l'autre pour faire des efforts. Ils ne sont pas équipés pour ce genre d'efforts - ou, plus précisément, faire ce genre d'efforts va mettre à bas toute leur structure interne de gestion des angoisses.

C'est un des trucs que j'ai compris en lisant Tinoco. Je ne sais plus si il le dit comme ça. Mais en gros, le simple fait que nous existions tels que nous sommes est une immense souffrance pour les non-"surdoués". Si ils réagissent aussi mal, c'est parce qu'ils souffrent vraiment. Le simple fait que nous ne nous inscrivions pas dans le récit collectif tel qu'ils le perçoivent est pour eux source d'angoisse absolue. Et d'ailleurs leur vie n'est pas facile non plus, ils n'ont pas tous les leviers que nous avons à disposition pour analyser une situation. Mais ils ont l'avantage du nombre.

Tiens, anecdote. Quand j'étais ado, j'étais harcelé par mes petits camarades en classe, et par mes collègues au hockey sur glace. Mais c'était très différent. En classe, j'avais une étiquette. J'étais le premier de la classe, l'intello binoclard avec un an d'avance. On me tapait dessus, mais en respectant les règles, et in fine, ce n'était pas trop méchant. L'étiquette ne me convenait pas trop (j'avais bien trop d'indépendance d'esprit pour fayotter comme l'archétype de l'étiquette), mais elle me protégeait. Au hockey, j'étais juste le type qui ne faisait pas ce qu'attendait de lui le récit collectif, et j'en ai vraiment pris plein la gueule.

Ultimement, pour survivre en monde typique, il faut parvenir à se planquer derrière des étiquettes reconnues par leur monde. Certaines sont plus lourdes que d'autres, aucune ne nous convient, et quand on fait ça par faux self, la méthode la plus sure, on consomme beaucoup d'énergie.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10690
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par SimsLover Jeu 30 Sep 2021 - 16:23

dadou351 a écrit:Bonjour à vous,

Je suis inscrit sur ce forum à peu près depuis que j’ai découvert que j’étais également un zèbre en 2016. Soit donc pas longtemps. Je suis resté célibataire 4 ans le temps de digérer cette découverte. A vrai dire, je me sentais bien et je ne voyais pas le temps passer tellement j’étais occupé dans mes projets perso et pro. Je gère désormais deux entreprises dont une avec un associé. Pendant cette période, j’ai aussi pu prendre soin de moi en développant mon réseau d’amis. Amis qui sont toujours aussi proches de nos jours.
Positif positif

dadou351 a écrit:
J’ai rencontré une nana il y a deux ans déjà, avant les différents confinements et tout se passait à merveille au début, comme dans toute relation amoureuse.
Avant ou pendant 2020 parce que 2020 a radicalement chamboulé nos projets.  Certains ont eu de la chance
Certains ont tout perdu.  Mais surtout la majorité avaient des projets qui finalement ne se sont pas passé  ainsi et pour la plupart on a totalement changer de projet... pour ne pas faire du sur place Very Happy
dadou351 a écrit:
Au fur et à mesure qu’on avançait, on a fini par habiter ensemble et c’est à ce moment que tout commence à partir « en sucette ». En effet, vivre à deux n’est jamais facile et j’en étais conscient en amont. Sauf que vivre avec une personne comme moi est encore plus difficile.
Elle ne comprend pas mon côté introverti. Effectivement, j’ai souvent besoin d’être dans mon coin à rêver, lire, vaquer à mes différentes passions, etc. Malgré le fait que j’ai quand même pas mal d’amis, elle me considère comme un Hermite, un homme associable…
Elle ne conçoit pas que je puisse gérer deux entreprises sans côtoyer du monde au quotidien. Mes activités sont généralement dans l’univers du web et mon travail s’effectue à distance. Pour elle, je n’exploite pas mes facultés, je me repose sur mes lauriers, je ne cherche pas à me développer, je fais confiance à la chance que j’ai uniquement (jamais d’arguments positifs par rapport à mon travail en général)…
Pourquoi te dénigrer autant ?
Finalement toute relation parait compliquée cela depend de notre passé je crois
dadou351 a écrit:
J’ai du mal à côtoyer les gens et discuter de tout et de rien, je m’ennuie relativement vite et j’ai même parfois tendance à déconnecter. Pourtant je fais le maximum pour m’intégrer au mieux avec tout le monde. Je supporte ainsi très mal les réunions de famille, voir de nouvelles personnes que je ne connais pas. J’ai d’ailleurs fait des attaques de paniques dernièrement chez mes beaux-parents où je n’étais pas du tout à l’aise : repas de famille interminable, jeux de cartes (je ne joue jamais), discussions sur tout et rien.
Elle n’accepte pas vraiment mon hypersensibilité et me dit que j’en fait des tonnes pour rien. Que la vie est belle, qu’il faut aimer les gens, blablabla. Etant une ancienne malade à ses 15 ans (greffe de la moelle osseuse), elle ne comprend pas mon hypersensibilité et notamment sur le plan émotionnel. En gros, je n’ai pas vraiment le droit de me plaindre car je n’ai jamais vécu de moments douloureux comme elle a pu connaître…
Cette manière de reagir je lai connu avec mes proches de sang Jamais le droit de se plaindre + cris /pleurs toutes leq émotions en meme temps cocote minute j'ai connu ça pendant 22 ans
Les repas de famille interminable où parfois le dessert etait 15 h et a 16h30 on avait le droit au goûter lol
Mes proches etaient devenu toxique pour moi je faisais des angoisses très jeune où jai pensé est ce que cest possible de changer de famille sur demande
Jai bouger géographiquement a 23 ans dabord par amour jen ai profité pour voir  une psy car il le fallait et certes jai des relations très compliquées avec mes proches de sang mais jai surtout une autre famille car moi jai toujours crû en ma vision du couple.  Je pense avoir fait au mieux piur protegeer ma vie mon couple car il est zebre aussi. Il la su avant que moi je le sache pour moi.
Je participe rarement sur ce forum mais clairement cerrtaines actions quasi quotidiennes pour les autres peuvent paraitre piur les zèbres un vrai supplice et ça ta copine ne laccepte pas cest déjà un comportement toxique que de ne pas accepter les différents traits de ta personnalité

dadou351 a écrit:
Elle s’aperçoit qu’on a quasi aucune passion en commun. De mon côté c’est vrai que je suis assez atypique comme mec. Je n’aime pas le sport en général. Par contre, j’aime l’informatique, le web, le design, l’architecture, les nouvelles technos, l’aérospatial, la crypto… Bref je me passionne pour une tonne de truc et je ne m’ennuie jamais.

Je suis ainsi dans une impasse et mon moral est au plus bas. Dommage car j’étais au top seul !!!
Je vois bien qu’elle aimerait que cela fonctionne nous deux mais plus on avance plus je m’aperçois que j’ai du mal à vivre en couple en général… pourtant il y a de l’amour… ou peut-être que ce n’est pas une personne pour moi… Mais avec qui je peux être compatible quand on a un fonctionnement différent que les neurotypiques ?

dadou351 a écrit:
Parfois j’envie les gens normaux qui ne se font jamais de nœuds, ou très peu, au cerveau, qui ne font jamais de crises d’anxiété, qui ne se pose pas une tonne de question pour un sujet simple, qui sont à l’aise avec les gens…

J’ai donc décidé de faire une psycho thérapie mais je souhaitais aussi avoir vos lumières concernant vos propres extérieures sentimentales.

En tant que zèbre, avez-vous vécu ce genre de scénario ? Comment faites-vous pour trouver une juste équilibre ?
L'effet de compraison de réussites au niveau de la société est pour nous le pire des comparatifs.
Veux tu etre en couple ? Veux tu donner du temps de temps en temps pour ton couple ?
Qui veux tu dans ta vie ? Une personne qui ait les meme valeurs ? Les meme ambitions que toi ?
Une personne posée ou rêveuse qui sache dun simple regard que la tout de suite tu es en mode pause
Une personne qui a de la discussion ?
Une femme qui ne change pas davis tous les 3 matins difficile
Personne ne voudrait atterir dans la vie dun celib et se dire je suis essentiellement là le soir après le boumot mais on n'a rien a se dire et le week-end on ne fait rien de particulier par contre mon copain kiffe sa life
Vous navez pas lair compatible sur le long terme peut etre... mais quest xe que tu aimes faire activité loisir qui peut se faire a deux et non en solo ?
Le sport le ciné les séries les ballades les voyages

SimsLover

Messages : 18
Date d'inscription : 18/06/2020
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Vie de couple plutôt difficile et épuisement Empty Re: Vie de couple plutôt difficile et épuisement

Message par SimsLover Ven 22 Oct 2021 - 9:44

@dadou351
Comment vas tu ? Quelle est l'évolution de ton couple ?

SimsLover

Messages : 18
Date d'inscription : 18/06/2020
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum