Nombre de séances psy

+5
zebrisse
My_illusion
Estefano
Maier (NoIdea)
Wall-E
9 participants

Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mar 6 Juil 2021 - 20:41

Bonjour,

Pour ceux qui ont eu des suivis psy un peu durables, combien de séances vous avez fait / combien d'années ça a duré ? Et pour quel résultat ?

Que conseilleriez-vous à quelqu'un qui a fait 80 séances en 5 ans avec un même thérapeute avec qui le contact passe bien, des centaines de courriels échangés, et qui a l'impression de ne pas avancer ?

Sachant qu'avant cette période, c'était 2 ans et demi insupportables de recherche d'un thérapeute, une dizaines d'essais infructueux.

En MP au besoin.

Merci de votre attention.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Jeu 22 Juil 2021 - 22:37

Merci à la personne qui m'a répondu en privé.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Maier (NoIdea) Lun 20 Sep 2021 - 16:25

As-tu toujours besoin de témoignages ?

Maier (NoIdea)

Messages : 30
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Lun 20 Sep 2021 - 16:53

Oui, merci.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Maier (NoIdea) Lun 20 Sep 2021 - 17:27

Je pense qu'il faut voir dans quelle démarche tu t'ancres. Si c'est pour un trouble, une maladie, ou une quête personnelle. Si c'est avec un.e psychiatre ou un.e psychologue.

Pour un témoignage perso :
J'ai passé 8 ans en tant que jeune adulte avec le même psychiatre et comme une éponge, je m'imprégnais des théories qu'il me partageait (auxquelles j'adhère au moins partiellement encore aujourd'hui, donc ça m'a correspondu) et j'ai avancé dans ma connaissance du trouble que je porte et le voir a été un repère durant tous les moments difficiles. Donc ça a été plutôt utile, surtout lorsque je ne trouvais d'écoute nul part ailleurs... Puis, les deux dernières années du suivi, j'ai été éprouvée par le système psy avec tout ces médicaments, groupes thérapeutiques, thérapies... et j'ai tout rejeté en bloc, mon psy avec. Je ne le voyais que pour des démarches externes, plus vraiment de confiance en lui. J'avais demandé à d'autres médecins si changer de psy serait une solution pour reprendre confiance et avancer dans le mieux aller, car j'avais l'impression de stagner. Ils me disaient tous de continuer avec car "il me connait bien maintenant".
Je n'ai pas essayé de changer.. et ce n'est que récemment, suite à mon déménagement et de nouvelles difficultés, que j'ai décidé de retourner en voir un.
Et bien, j'apprends, de nouveau. Je fais psychologue et psychiatre et je trouve chez les deux une remise en perspective de ce que je traverse, ce qui m'aide à relativiser. Et ça m'aide, car c'est problablement ce dont j'ai besoin, même si je voudrais parfois traiter le corps du problème pour en finir une bonne fois pour toutes. Mais j'ai appris à remettre cette attente dans une perspective temporelle et d'énergie...

J'avais aussi l'idée de devoir "avancer" dans la thérapie, pour me "soigner" mais je commence à accepter l'idée que peut être il ne s'agit pas de se traiter, mais de pouvoir échanger sur sa manière de voir les choses, pour trouver du renfort en cas d'accro. Et qu'en apprenant à confronter ma vision des choses (trop négative, parfois) et en la remettant en question, j'avance. Je ne suis plus autant une épave qu'avant, et je pense que du coup, je peux dire que j'avance. Mais rien sans les médocs. Aussi, je me fais à l'idée de devoir aller voir quelqu'un la majorité de ma vie, et de devoir dépendre d'une relation toute ma vie, en m'éloignant de ce concept de "tout régler et laisser derrière moi". Car au final, ça avance petit à petit.

Alors peut être il faudrait identifier ce que tu appelles "avancer" et quelle idée tu t'en fais. Ca veut dire quoi, pour toi ?

Maier (NoIdea)

Messages : 30
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Lun 20 Sep 2021 - 21:05

Merci pour ton témoignage.

Pour reprendre l'un de tes termes, je suis plutôt dans une quête personnelle. J'ai consulté des psychiatres par le passé, mais ils ne juraient que par les médicaments, et les médicaments n'ont jamais eu le moindre effet sur moi, alors je ne consulte plus que des psychologues.

Pour reprendre ton expérience, pour moi quand on a l'impression de stagner il faut changer. Je trouve ça logique. Après c'est jamais facile de changer, et de retrouver un accompagnement adéquat. C'est bien que tu aies pu.

Comme toi, j'ai parfois été dans une approche de consulter pour régler quelque chose et passer à autre chose, aussi parce que c'était ce qu'on m'en avait dit (en mode optimiste). Mais j'ai compris aujourd'hui que ça ne fonctionne pas comme ça. Mon parcours de vie, la façon dont je me suis construit, m'ont trop lourdement handicapé pour pouvoir accéder à cela. Donc c'est plutôt comment faire avec, comment limiter la casse, comment être moins torturé, plus serein, comment trouver une place, comment cohabiter avec les humains, comment me protéger, comment avoir une relation à l'autre moins conflictuelle, plus apaisée, comment accepter plus de choses. Une quête quasi infinie.

Depuis un mois je suis donc en recherche d'un nouveau suivi. J'essaie des psychologues. J'ai la chance de pouvoir encore compter sur ma précédente pour faire la transition. Je ne sais pas comment se déroulera l'avenir, combien de temps je consulterai encore, est-ce que je pourrai faire sans un jour sans risquer de rechuter. Certainement que ça pourrait être ça mon objectif à long terme : pouvoir exister sans avoir besoin d'un suivi.

Actuellement encore, 7 ans et demi après avoir commencé à chercher un suivi, je n'ai aucune certitude qu'un suivi puisse m'apporter ce que je recherche, souvent même je suis persuadé du contraire. L'une des questions que je pose souvent c'est quel est le rôle de la croyance dans tout ça, croire que ça va marcher, ou croire que ça ne va pas marcher, à quel point ça influence le processus. C'est une question qui me ramène toujours à ce constat d'à quel point les humains dépendent de leurs croyances, plutôt que des faits, ce qui me déprime toujours profondément.
La semaine dernière j'ai eu la surprise que l'une de mes psychologues m'informe que la réussite d'un suivi psy dépend à plus de 50% de la relation humaine tissée entre le psy et le patient et seulement à 20-30% des connaissances et techniques utilisées par le psy (elle avait oublié les 20 derniers %). A peine croyable. Étant donné que j'ai énormément de mal à capter la dimension humaine d'une relation, je comprends mieux pourquoi quasiment tous mes suivis psys précédents ont échoué à ce point. Ce qui me ramène avec force à la première phrase de ce paragraphe : je n'ai aucune certitude qu'un suivi puisse m'apporter ce que je recherche.

Merci pour ton témoignage.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Estefano Lun 20 Sep 2021 - 21:12

Ton msg est tellement troublant que je souhaite te proposer une solution. Mais bien sur, si je t'ai entendu correctement... Dans le doute, je la donne :

Il te faut quelqu'un !
Pas un ami pour la vie, pas un ami d'enfance... Une bonne ame, très ouverte et joviale qui pourrait te reconnecter (de loin, mais c'est déjà ça) au monde réel.

Quelqu'un pour sortir boire un verre, balader ; une personne qui ira vers les autres ! Et toi, en spectateur, tu comprendras que '' c'est possible ''!

Oui, cela serait de l'altruisme au début, mais j'ose imaginer que un lien affectif pourra se créer...

Ton '' pilote'' s' effacera pour te laisser piloter ! Non sans deboire ! Mais bon, les erreurs forment, non ?

Puis, ensuite, je l'espère, tu auras gagné cette force, simple, qui te permet d'engager une conversation avec un inconnu... Ici ! Tu seras autonome !
Oui ! Tu rentreras en pleur de temos à autres, voire souvent... Ben oui... La vie est ainsi...

Et d'autre fois, tu trouveras chez l'autre un feeling, une réelle attirance. Et ça, c'est des points gagnés !

Si j'suis à côté de la plaque, désolé, mais c'est mon retour à ce que j'ai lu.

Estefano

Messages : 8
Date d'inscription : 18/09/2021

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Lun 20 Sep 2021 - 21:25

@Estefano

Euh, merci.

Quelqu'un ? Pourquoi pas, mais par quel miracle le trouver ?

Pour l'instant, "quelqu'un" c'est les psys. Et c'est mieux que rien.

Je n'ai aucune envie de me reconnecter au monde réel, aux autres, merci. Le plus loin j'en suis, le mieux je me porte.
Je sais que ce n'est pas la façon dont les gens voient la façon dont il faudrait vivre, ni la façon dont ils pensent que je pourrais aller mieux.
9 fois sur 10 il suffit que je fasse exactement le contraire de ce que les gens me conseillent pour que ça se passe à peu près correctement pour moi.

"les erreurs forment, non ?"
Alors selon mes expériences, pour moi c'est plutôt "les erreurs broient".
J'ai rarement entendu une phrase qui était plus éloignée de mon vécu que "Ce qui ne noue tue pas nous rend plus fort". Moi c'est plutôt "ce qui ne nous tue pas nous broie et nous handicape potentiellement à vie".

Merci de ton intention.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Maier (NoIdea) Lun 20 Sep 2021 - 21:33

Wall-E a écrit:

Comme toi, j'ai parfois été dans une approche de consulter pour régler quelque chose et passer à autre chose, aussi parce que c'était ce qu'on m'en avait dit (en mode optimiste).

On m'avait aussi donné la fourchette de 2-3 ans pour "guérir" de mon trouble. C'était peut être ce que je voulais entendre à l'époque, et depuis j'ai compris que je devrai vivre avec plutôt que m'en débarasser. Peut être était-ce une tendance de vouloir donner de l'espoir de la part de mon psy. Mais ça fait tiquer, un peu.

Wall-E a écrit:
Depuis un mois je suis donc en recherche d'un nouveau suivi. J'essaie des psychologues. J'ai la chance de pouvoir encore compter sur ma précédente pour faire la transition. Je ne sais pas comment se déroulera l'avenir, combien de temps je consulterai encore, est-ce que je pourrai faire sans un jour sans risquer de rechuter. Certainement que ça pourrait être ça mon objectif à long terme : pouvoir exister sans avoir besoin d'un suivi.

C'est un objectif d'autonomie sain et réaliste (théoriquement en tout cas). Mais je vais rejoindre Estefano sur le fait que tous ces questionnements qui te traversent, tu sembles vouloir les partager à quelqu'un. Et si c'est un besoin, alors mieux vaut l'écouter. Un.e ami.e, conjoint.e, même une connaissance (et en cela, le psy peut aussi occuper cette fonction) ! Etre sociaux que nous sommes, c'est bien normal de vouloir partager et trouver de l'aide dans tous ces doutes qui assaillent et tourmentent !

Wall-E a écrit:
Actuellement encore, 7 ans et demi après avoir commencé à chercher un suivi, je n'ai aucune certitude qu'un suivi puisse m'apporter ce que je recherche, souvent même je suis persuadé du contraire. L'une des questions que je pose souvent c'est quel est le rôle de la croyance dans tout ça, croire que ça va marcher, ou croire que ça ne va pas marcher, à quel point ça influence le processus. C'est une question qui me ramène toujours à ce constat d'à quel point les humains dépendent de leurs croyances, plutôt que des faits, ce qui me déprime toujours profondément.
La semaine dernière j'ai eu la surprise que l'une de mes psychologues m'informe que la réussite d'un suivi psy dépend à plus de 50% de la relation humaine tissée entre le psy et le patient et seulement à 20-30% des connaissances et techniques utilisées par le psy (elle avait oublié les 20 derniers %). A peine croyable. Étant donné que j'ai énormément de mal à capter la dimension humaine d'une relation, je comprends mieux pourquoi quasiment tous mes suivis psys précédents ont échoué à ce point. Ce qui me ramène avec force à la première phrase de ce paragraphe : je n'ai aucune certitude qu'un suivi puisse m'apporter ce que je recherche.

Aujourd'hui, les pourcentage que tu cites, je pense qu'ils semblent vrai. Car à force d'appréhender les relations à autrui et finir éprouvé et méfiant par nos passés, on peut apprendre de la relation de confiance qu'on tisse avec un psy. C'est comme mettre des billes dans la coupelle "confiance et sérénité" de la balance "relations", et ça aide toujours à garder et nourrir une humanité et l'espoir en soi. On peut considérer que c'est biaisé par le fait qu'il s'agisse de leur travail putôt qu'une spontanéité altruiste, mais personnellement, je pense que saisir les qualités de cet échange nourrit aussi, car nos besoins sont répondus et c'est à la base de l'épanouissement.

Maier (NoIdea)

Messages : 30
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Lun 20 Sep 2021 - 21:42

"Mais je vais rejoindre Estefano sur le fait que tous ces questionnements qui te traversent, tu sembles vouloir les partager à quelqu'un. Et si c'est un besoin, alors mieux vaut l'écouter."
Je les partage avec mes rares amies. Pas toujours facile pour elles d'ailleurs...
L'écoute et le partage sont incontournables. Mais ils ont aussi leur limites.

"Car à force d'appréhender les relations à autrui et finir éprouvé et méfiant par nos passés, on peut apprendre de la relation de confiance qu'on tisse avec un psy."
Oui, ma psy disait justement qu'à travers la relation psy/patient se rejoue la relation à l'autre. Je comprends mieux pourquoi c'est aussi conflictuel et aussi fragile alors.
Et oui, c'est biaisé, mais oui c'est déjà ça.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par My_illusion Lun 20 Sep 2021 - 21:53

Bonjour Wall-E,

Ce n’est pas la quantité qui va compter.
Soit tu as fait le tour de ce que ton psy peut t’apporter. Soit de façon inconsciente, tu ne lui parles pas d’un noeud principal?

Contrairement à toi, je ne veux plus de psychologues, il n’y a que ma psychiatre-psychothérapeute qui convient, elle a toujours refusé de me prescrire des médocs lorsque j’avais la petite vingtaine. Je ne l’ai plus vue pendant 15 ans et j’ai repris contact récemment, cette fois elle a accepté de me prescrire qqchose. Mais j’ai parfaitement conscience que c’est en complément de la thérapie et que ce ne sera pas pour des années.

A la seconde séance, j’étais déjà impatiente qu’elle me donne des outils concrets et je lui ai dit aujourd’hui, à la troisième séance que j’avais été impatiente et déjà perdu espoir car elle répétait la même chose qu’à la première séance. Et chance, elle a rebondi direct, et dans le bon sens. Non seulement, elle a compris que je traitais très vite les informations mais qu’il me fallait des explications neuro-biologiques. Du coup, elle m’a donné de vrais outils. Dont un podcast d’une heure 30 qui est vraiment bien ciblé. Car me parler de la respiration diaphragmatique comme étant un outil en real - Time, ca ne m’a convaincue qu’après visionnage du podcast. Grâce à ça, je vais vraiment l’appliquer.

Tu dois oser dire que ça stagne. Parler de ce que tu ressens.

Je ne connais pas ta/tes problématiques. C’est un travail de longue haleine de faire le tri et cibler ce qui coince. A 20 ans, je ne parlais pas de ce que je parle aujourd’hui, car aujourd’hui je souffre d’une kyrielle de symptômes physiques qui m’handicapent et c’est cette psychiatre qui me fait comprendre que cela vient d’un stress chronique que je trimballe depuis des années. Ça n’a fait que monter en puissance et j’ai toujours fait le gros dos à trouver des explications diverses dont un dérèglement neurologique. En fait, le stress chronique s’installe à cause du cerveau qui cultive des pensées automatiques qui agissent sur le corps; les symptômes du corps entretiennent les pensées automatiques et la boucle ne fait que se renforcer dans un cercle vicieux.
Je n’aurais jamais compris ça à 20 ans.

Faire une pause sinon, pour y voir plus clair ?

Je n’ai jamais tenu plus de deux ans en tout cas. A raison d’une fois par semaine à cette époque. Ici, je pensais une fois /3 semaines voire un mois mais elle me dit que ce n’est pas une bonne idée, pas au début. L’idéal serait une fois par semaine selon elle mais ça c’est impossible pour moi, j’ai mis des RV toutes les deux semaines mais ça me semble de trop…. J’ai peur que justement ça manque alors de qualité.

Voilà, à part lui parler de cette stagnation, je ne vois pas trop ce que tu peux faire Wink il te réorientera peut-être ?


My_illusion
My_illusion

Messages : 4661
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Lun 20 Sep 2021 - 22:09

Bonjour My_illusion,

Merci pour ton message.

"Soit de façon inconsciente, tu ne lui parles pas d’un noeud principal?"
Non je parle de tout. (si c'est inconscient c'est dur d'y faire quelque chose ?)

"C’est un travail de longue haleine de faire le tri et cibler ce qui coince."
Vu que j'en suis au total depuis 7 ans à peut-être 100 séances avec 10 thérapeutes, oui je sais : )

"à cause du cerveau qui cultive des pensées automatiques qui agissent sur le corps"
Mon corps n'est quasiment jamais impacté. Je ne pleure même presque jamais alors que la logique voudrait que oui.
J'ai fait la remarque à ma psy qui me disait que le corps est le siège des émotions : pourquoi alors mon corps n'a-t-il quasiment pas été impacté par 20 ans d'émotions négatives ? J'attends la réponse.

A raison d’une fois par semaine à cette époque.
J'entame une fréquence de 2 fois par semaine là, sur proposition de ma psy, car on n'arrive pas à traiter tous les points que je lui envoie par mail avec une séance par semaine. A voir combien de temps mon budget va suivre par contre...
(à ce sujet apparemment depuis mars on peut se faire rembourser 4 séances de psychologues par sa mutuelle si on fait une demande avec prescription par un médecin)

"il te réorientera peut-être ?"
J'ai fait la demande, elle m'a fourni une liste de thérapeutes, je les ai contactés, j'en consulte plusieurs actuellement.

Bon courage à toi.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par My_illusion Lun 20 Sep 2021 - 22:51

« pourquoi alors mon corps n'a-t-il quasiment pas été impacté par 20 ans d'émotions négatives ? J'attends la réponse. »

Le fait de ne pas pouvoir pleurer est un symptôme justement. Tu te refuses de ressentir car sinon le flot d’émotions te noierait?
Quand les événements sont trop durs, il y a clivage émotionnel; pour supporter, le stoïcisme protège…
My_illusion
My_illusion

Messages : 4661
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par zebrisse Lun 20 Sep 2021 - 23:06

Bonjour Wall-E,

Je n’avais pas répondu à ton message initial (après hésitation), mais maintenant que l’évolution de ce topic t’a amené a préciser ta recherche, je pense que j’ai des éléments à te partager.

Selon moi, un point fondamental dans la recherche d’un bon thérapeute, est son expérience personnelle d’avoir résolu avec succès un grand nombre de ses problèmes personnels.
Mon ressenti est que ce point est ce qui fait défaut à de nombreux thérapeutes, qui ont certes étudié des techniques dans des livres et des amphis, mais c’est souvent resté de la théorie déconnectée de la pratique. (En gros : c’est facile d’inventer des théories, c’est facile d’enseigner ces théories, c’est facile d’apprendre ces théories, c’est facile de conseiller aux autres d’appliquer ces théories ; MAIS la vraie question est : est-ce que toutes ces théories fonctionnent concrétement pour aider les patients face aux problèmes qu’ils ont dans leur vie ?

Wall-E a écrit:
Donc c'est plutôt comment faire avec, comment limiter la casse, comment être moins torturé, plus serein, comment trouver une place, comment cohabiter avec les humains, comment me protéger, comment avoir une relation à l'autre moins conflictuelle, plus apaisée, comment accepter plus de choses. Une quête quasi infinie.


Je te conseille de te renseigner sur l’approche bouddhiste, qui justement se veut une méthode pratique pour nous sortir de nos problèmes psychologiques et relationnels. Dans le bouddhisme (dans la tradition que je fréquente en tout cas), les enseignants ne sont pas simplement des personnes qui ont appris des théories, mais surtout ce sont avant tout des personnes qui se sont longuement entrainées à résoudre leurs problèmes personnels avec ces outils pratiques. Forts de toute cette expérience, ils sont qualifiés pour guider les autres.

Parce qu’en fait, nos différents problèmes, si nombreux soient ils, sont orientés autour d’un petit nombre de thématiques. Le bouddhisme permet d’attaquer la racine de ces problèmes. Ainsi, nos enseignants sont des experts des problèmatiques liées :
- aux désirs incontrolés (frustration, addictions)
- à la non-acceptation (colère refoulée, colère extériorisée, dépression, trouver la paix intérieure)
- à la recherche du sens de la vie
- à l’ego (construire des relations harmonieuses, problèmes d’estime de soi, se libérer de nos mauvaises habitudes)

Le fonctionnement n’est pas le même qu’avec un suivi psy, mais à y réfléchir peut-être que c’est un atout ...
zebrisse
zebrisse

Messages : 238
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mer 22 Sep 2021 - 1:54

@My_illusion : il y a de ça.

@zebrisse :
Merci pour ton message.

"Selon moi, un point fondamental dans la recherche d’un bon thérapeute, est son expérience personnelle d’avoir résolu avec succès un grand nombre de ses problèmes personnels."
Je dois dire que je ne suis pas d'accord. D'abord chacun peut rencontrer des problèmes différents, qui pourront nécessiter des solutions différentes, donc je ne vois pas trop en quoi ça aiderait, à moins d'avoir la chance (inouïe) qu'il s'agisse précisément des mêmes problèmes et (deuxième chance inouïe) que les mêmes solutions fonctionnent pour une personne différente. Et ensuite les théories auxquelles ils sont formés ne tombent pas du ciel, elles sont basées sur les expériences de vraies personnes qui ont vécu dans la vraie vie.

@tous :
J'ai reçu ce jour ce lien de ma psychologue "Qu’est-ce qui détermine l’efficacité d’une psychothérapie ? Brève mise à jour scientifique", qui montre que les différents éléments engendrant l'efficacité (ou non) d'une thérapie sont nombreux et ne correspondent pas forcément à l'idée qu'on s'en fait (c'est même assez contre-intuitif, moi j'ai été surpris).

J'ai retenu :
"Les résultats montrent que, des trois catégories de variables liées à la psychothérapie (dans lesquelles le psychothérapeute joue un rôle), ce sont les facteurs communs, qui expliquent la plus grande part du changement thérapeutique (30 %). Les attentes du client au sujet de la thérapie et les techniques thérapeutiques spécifiques sont responsables, l’une et l’autre, de 15 % du changement thérapeutique. Enfin, la plus grande partie de l’efficacité d’une thérapie est déterminée par des facteurs extrinsèques à la thérapie (40 %)."

zebrisse a écrit:Je te conseille de te renseigner sur l’approche bouddhiste, qui justement se veut une méthode pratique pour nous sortir de nos problèmes psychologiques et relationnels. Dans le bouddhisme (dans la tradition que je fréquente en tout cas), les enseignants ne sont pas simplement des personnes qui ont appris des théories, mais surtout ce sont avant tout des personnes qui se sont longuement entrainées à résoudre leurs problèmes personnels avec ces outils pratiques. Forts de toute cette expérience, ils sont qualifiés pour guider les autres.
Je ne peux que rester sur ce que j'ai écrit plus haut concernant l'expérience personnelle de chacun.
Il y a une vingtaine d'années, je m'étais intéressé à cette approche. Elle est intéressante en soi, mais elle n'avait pas fait écho aux problèmes que je rencontrais. Je la trouvais "trop théorique", voire "trop bienveillante". Peut-être que, comme pour beaucoup d'autres choses (du genre travailler sur son alimentation, faire du sport, la méditation pleine conscience, etc.), ça peut aider des gens qui ne sont pas trop bas, qui n'ont pas trop de difficultés à surmonter. Mais pour ceux qui ont des troubles importants (pas mon cas) ou qui font des épisodes de dépressions majeures chroniques (mon cas), j'ai le sentiment que c'est trop léger et donc pas adapté.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par My_illusion Mer 22 Sep 2021 - 8:27

Intéressant, je me pose les mêmes questions. Qu’est ce qui fait que les gens vont mieux après une thérapie?

La psychiatre me dit que nous devons coopérer, ce serait les facteurs communs. Elle m’a donné l’exercice de respiration à faire. Ok… je le fais (pas assez ça c’est sûr, C’est chiant lol).

Comme toi, je pense qu’on peut surtout aider ceux qui viennent de subir un drame tout en ayant pu construire du solide psycho affectivement dans leur passé.

Il n’y a pas de solution miraculeuse. Visiblement, là où ma psychiatre mise beaucoup c’est sur le fait qu’on puisse modifier ses pensées/croyances qui sont responsables de nos émotions.

Le stress est une réponse physiologique qui est nécessaire mais uniquement en aigu, pas en chronique.
Est-ce que c’est possible de vivre sans stress permanent quand on a ça dans la génétique…? Je le vois bien chez les chiens… une chienne stressée va donner naissance à des petits stressés. On peut juste un peu agir dessus, si peu.

Est-ce que ces séances ne sont juste pas une béquille ?
My_illusion
My_illusion

Messages : 4661
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Opossum Mer 22 Sep 2021 - 19:33

Oui et non.

C'est là ou il y a quelque chose d'assez incongru dans la méthode je trouve, c'est que rien ne change mis à part le regard porté, mais cela va mieux.

Qu'est-ce donc que cette appréhension/compréhension qui affecte tant ?

Là où je trouve la solution long terme assez difficile à atteindre est que les croyances sont fondées sur des systèmes, qui sont plus difficile à démonter.  
Ca repousse d'une manière ou d'une autre, pour parler de façon imagée.  Et en être conscient, c'est déjà un gros pas.

Déconstruire le système, il me semble que c'est le travail de l'introspection, qui n'est jamais fini.
Opossum
Opossum

Messages : 2604
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Ophélia Mer 22 Sep 2021 - 20:07

.


Dernière édition par Ophélia le Sam 25 Sep 2021 - 15:58, édité 1 fois

Ophélia

Messages : 43
Date d'inscription : 28/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mer 22 Sep 2021 - 20:10

"Comme toi, je pense qu’on peut surtout aider ceux qui viennent de subir un drame tout en ayant pu construire du solide psycho affectivement dans leur passé."
C'est mon point de vue depuis toujours.

"Visiblement, là où ma psychiatre mise beaucoup c’est sur le fait qu’on puisse modifier ses pensées/croyances qui sont responsables de nos émotions."
J'imagine que c'est l'une des pierres angulaires du travail des psys.
J'ai toujours eu un gros problème avec ça. J'en avais parlé dans mon message du 20 Sep 2021 - 21:05.
Anciennement, l'une de mes réactions à ça était : "mais quoi en fait, vous voulez que je devienne une autre personne ?".

"C'est là ou il y a quelque chose d'assez incongru dans la méthode je trouve, c'est que rien ne change mis à part le regard porté, mais cela va mieux."
Oui, je trouve ça absolument dingue. Je ne sais pas si je suis sensible à ce processus. J'avais écrit que je ne suis pas un être qui croit mais un être qui évalue. On va me répondre qu'on a tous des croyances. Et c'est l'un des éléments qui fait que je trouve que l'être humain est une espèce dysfonctionnelle. En tout cas, si les psys arrivent à modifier un peu mes croyances, c'est hyper long (j'en reviens au sujet du post). Si long que j'ai l'impression que je pourrai faire ça toute ma vie, et que ça ne suffira pas.

"les croyances sont fondées sur des systèmes, qui sont plus difficile à démonter"
Je suis d'accord.

" Et en être conscient, c'est déjà un gros pas."
Ah ?

Voici la fin du mail que j'ai envoyé aujourd'hui à ma psy :
Et quand je pense aux conséquences de vivre de nouvelles choses, d'ajouter de nouvelles expériences dans ma vie, cela me rappelle ce paragraphe que j'ai écrit en 2016 :
"J'ai l'impression d'être dans un trou noir. Quels que soient les événements qui viennent se greffer à mon existence, ils sont font happer par le trou noir, qui devient de plus en plus gros. Lorsque je vais consulter un psy, cette expérience ne fait qu'alimenter le trou noir. Si j'essaie une nouvelle activité, je la broie et elle alimente le trou noir. Alors qu'il paraît qu'il faut essayer toutes sortes de choses. C'est peut-être pour ça que je reste chez moi et que je n'essaie plus rien, pour ne pas agrandir le trou noir."
Je suis absolument désespéré par moi-même. Si j'étais un robot on me jetterait à la casse ou on me reconfigurerait depuis zéro. Mais on ne fait pas ça avec les humains.

Ophélia a écrit:Je n'ai jamais suivi de longues thérapies pour ma part, en revanche, le fait de ne rien ressentir, j'ai connu. Je l'explique par le fait que je vivais "dans ma tête", je m'étais coupée, pour certaines raisons, de mon corps, je ne ressentais donc pas grand chose. J'ai débloqué cela en débarquant un jour chez une thérapeute prise au hasard et en lui annonçant que je cherchais quelqu'un pour m'aider à comprendre les émotions. Elle a ri, pour elle, ça se vivait, les émotions. Elle m'a donné tout un tas de petits exos à faire pour commencer à sentir mon corps. Et ça a fonctionné. Il est vrai que le fait de récupérer ses émotions donne ensuite une toute autre direction à la compréhension que l'on peut avoir de soi-même et de son parcours, ainsi qu'aux relations qu'on entretient avec les autres. Les échanges deviennent plus profonds, quand, bien sûr, on se retrouve en face d'une personne capable de recevoir cette profondeur-là.
Merci pour ton témoignage. C'est un peu la direction qu'on tente de prendre actuellement avec ma psy. Pour l'instant je n'y crois pas du tout, mais quoi d'autre. Je suis en crainte absolue que cela alimente fortement le trou noir.

Edit : à propos du lien entre le corps et les émotions, voici ce que j'ai écrit il y a 4 jours et les questions que j'ai posées :
"Vous êtes d'accord qu'on peut avoir une émotion purement intellectuelle ou le corps n'est pas impacté ? Par exemple si on lit quelque chose, ou qu'on regarde un film, que ça nous parle, ça nous crée une émotion quelconque, mais juste dans notre cerveau, il se passe rien du tout au niveau du corps. Cela relève de quoi, de l'exception ?
Le mot émotion vient de motion, le mouvement, mais là il y a zéro mouvement physique, contredisant l'étymologie même du mot. Ou alors on parle d'un mouvement abstrait, conceptuel, mais on ne parle plus du corps."

Si quelqu'un a des réponses.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Ophélia Mer 22 Sep 2021 - 20:34

.


Dernière édition par Ophélia le Sam 25 Sep 2021 - 15:58, édité 1 fois

Ophélia

Messages : 43
Date d'inscription : 28/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Maier (NoIdea) Mer 22 Sep 2021 - 20:46

Wall-E a écrit:
Anciennement, l'une de mes réactions à ça était : "mais quoi en fait, vous voulez que je devienne une autre personne ?".

(...)  En tout cas, si les psys arrivent à modifier un peu mes croyances, c'est hyper long (j'en reviens au sujet du post). Si long que j'ai l'impression que je pourrai faire ça toute ma vie, et que ça ne suffira pas.

Je pense qu'il vaut mieux considérer le mieux être qu'une évolution peut apporter. On tend tous vers quelque chose, et c'est ce qui oriente nos choix aussi. Passer une vie à modifier les croyances peut faire partie de cette tendance, et rien qu'emprunter ce chemin, même long, même inachevé qu'il sera, ça permet de mieux vivre pour vivre aligné. avec ses valeurs, aspirations et besoins.

Wall-E a écrit:
" Et en être conscient, c'est déjà un gros pas."
Ah ?
Bien sûr. Sans en être conscient, pas d'évolution possible. C'est le premier pas, le plus douloureux aussi, car l'étape d'après, le changement, est angoissant. Le fait de ne pas trouver de solutions (rapides) donne le vertige et provoque une impatience qui ébranle parfois l'espoir.

Maier (NoIdea)

Messages : 30
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mer 22 Sep 2021 - 21:00

Ophélia a écrit:Pour te répondre en partie, ou plutôt sous un autre angle :
Le corps est impacté de mille manières tout au long d'une simple journée, même lorsqu'il ne s'y passe rien d'extraordinaire, seulement, pour le voir, il faut mettre le focus dessus, observer ce qui se passe à l'intérieur, c'est passionnant, c'est comme de découvrir un nouveau continent.
Merci de ta réponse. Je pense que je n'accèderai jamais à ça.
Et l'une des questions que j'ai posé à ma psy c'est "est-ce que je le veux ?". C'est une question qui rejoint celle de ma dépression structurelle, de ma structure, de ce que je suis, de comment je me suis construit, de comment je suis devenu ce que je suis. Si cette construction a plus ou moins intégré une coupure, sinon total au moins importante, de la liaison corps-émotions, me proposer de la réactiver me fait l'effet de me proposer de devenir quelqu'un d'autre.
J'ai un problème avec le fonctionnement des êtres humains. Je déplore la façon dont les humains fonctionnent. C'est pour ça que je me suis éloigné le plus possible du fonctionnement humain. Me proposer de m'en rapprocher, qui semble la seule voie possible, ne peut que m'angoisser au plus haut point.

Maier (NoIdea) a écrit:Je pense qu'il vaut mieux considérer le mieux être qu'une évolution peut apporter. On tend tous vers quelque chose, et c'est ce qui oriente nos choix aussi. Passer une vie à modifier les croyances peut faire partie de cette tendance, et rien qu'emprunter ce chemin, même long, même inachevé qu'il sera, ça permet de mieux vivre pour vivre aligner avec ses valeurs, aspirations et besoins.
Plutôt d'accord oui.
J'ai des difficultés à identifier les mieux-être. Et c'est hyper long à venir.
Quant aux valeurs, question : si nos valeurs sont à l'opposé des valeurs du monde, peut-on vivre ?

Bien sûr. Sans en être conscient, pas d'évolution possible. C'est le premier pas, le plus douloureux aussi, car l'étape d'après, le changement est angoissant. Le fait de ne pas trouver de solutions (rapides) donne le vertige et provoque une impatience qui ébranle parfois l'espoir.
Je suis incapable de dire si j'ai réussi à en prendre conscience ou non. Si ce n'est pas le cas, j'estime cela préoccupant après 7 ans de suivis psys.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Opossum Mer 22 Sep 2021 - 21:14

Ils travaillent un peu à l'aveugle.  C'est la communication avec le patient qui donne le résultat.  Et il y a aussi la nécessité de conserver le lien.  Ils/elles n'osent peut-être pas "foncer dans le tas", car une réaction de ta part pourrait être de cesser la thérapie.  

J'en ai rencontré deux, très apaisants (apaisés ?) et un peu résignés (c'est mon interprétation).  Une troisième, bien moins apaisée, m'a plus fait progresser que ces deux premiers ensembles.  
Mais elle travaillait aussi en équipe en hôpital psy et en voyait des pas drôles du tout.
Opossum
Opossum

Messages : 2604
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Névromon Mer 22 Sep 2021 - 22:04

Ok. Établis les causalités possibles, avec la/le psy : je te conseille de lui dire comment tu te sens, et en quoi, et pourquoi cela "n'avance pas".
Névromon
Névromon

Messages : 1636
Date d'inscription : 29/12/2020

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mer 22 Sep 2021 - 22:12

Névromon a écrit:Ok. Établis les causalités possibles, avec la/le psy : je te conseille de lui dire comment tu te sens, et en quoi, et pourquoi cela "n'avance pas".
Euh, c'est ce que je fais depuis 7 ans avec 10 à 15 psys et une centaine de séances.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par My_illusion Mer 22 Sep 2021 - 22:45

Changer tes pensées automatiques n’est pas devenir une autre personne mais trouver un équilibre plus apaisant, je suis dans cette recherche même si j’ai peu d’espoir que ça fonctionne.
Quand on est obstiné et qu’on s’est construit toute une série de constructions qui furent nécessaires à une époque, ça laisse des traces profondes. Faut accepter de tout remettre en question, tout exposé… la vraie intimité… qui ne peut se livrer que s’il y a de la confiance.

Il y a matière sur le mot « émotion » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Émotion

C’est un sujet que je ne maîtrise pas encore… mais je pense que je vais imprimer la roue, rien qu’identifier les émotions qu’une situation occasionne est difficile. On apprend ça petit…

Le trou noir dont tu parle Wall E me fait penser à une émotion primaire : la peur.

Tu peux me dire que je suis à côté de la plaque mais tu me sembles fort dans le contrôle, et ce contrôle est une façon de compenser la peur que tu ressens.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4661
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Opossum Mer 22 Sep 2021 - 22:53

Wall-E a écrit:
Névromon a écrit:Ok. Établis les causalités possibles, avec la/le psy : je te conseille de lui dire comment tu te sens, et en quoi, et pourquoi cela "n'avance pas".
Euh, c'est ce que je fais depuis 7 ans avec 10 à 15 psys et une centaine de séances.

Bien, vu que cela n'avançait absolument pas, j'ai beaucoup lu sur le sujet et un peu discuté dès que l'occasion se présentait.  
Mais je suis moins patiente, j'ai claqué la porte après quelques mois pour chacun (et le reste).  A force d'essais et erreurs par application de ce que j'avais compris de la théorie, ça a fini par avancer.  C'est pas très propre comme méthode...
Opossum
Opossum

Messages : 2604
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mer 22 Sep 2021 - 23:15

Parfois je me dis que je suis vraiment le seul handicapé à ne pas réussir à évoluer.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Opossum Mer 22 Sep 2021 - 23:20

Ca prendra le temps qu'il faudra.
On est tous différent.

Opossum
Opossum

Messages : 2604
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Wall-E Mer 22 Sep 2021 - 23:27

"mais tu me sembles fort dans le contrôle, et ce contrôle est une façon de compenser la peur que tu ressens. "
Absolument.

"Ca prendra le temps qu'il faudra. "
Ou pas. Cela fait 25 ans qu'on me dit "ça va aller", "ça va s'arranger". 25 ans.
Je comprends que l'humain est toujours en train d'espérer, mais ça a la limite de se confronter à la réalité.
Il n'existe aucune raison objective pour que ça s'arrange plutôt que ça ne s'arrange pas. Juste un espoir humain insensé.
Si on est logique, on pourrait même plutôt s'appuyer sur les 25 années pour émettre l'hypothèse que ça ne s'arrangera pas.
Wall-E
Wall-E

Messages : 91
Date d'inscription : 02/08/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Opossum Mer 22 Sep 2021 - 23:52

Ce n'est pas une application du champs de la logique. ^^

Mettons, il y a un fond d'angoisse chez moi.  Pour l'exemple ^^
Soit c'est extérieur, soit c'est inhérent.  
Dans quelle mesure est-ce que je modifie mon environnement pour qu'il réponde à cette angoisse (prévoyance ou loi de Murphy)
Ca, pour moi, c'est le boulot du psy.  Aider à objectiver le truc.
Cela ne soulage en rien, sauf sans doute à être plus prévoyant.
Dans la part de cette angoisse, quelle est la croyance sur mon environnement et sur moi-même, ça c'est aussi le boulot du psy d'aider à faire le point.
Dans ce qui est croyance, quelle est la raison de cette interprétation du monde ou de moi.  C'est l'introspection.
Ca aide un peu plus, mais ce n'est pas totalement suffisant.
Il aide à cette introspection en donnant ou évoquant des pistes.  La commence le travail de la "logique". ^^

amha.
Après, je ne suis pas psy et je ne parle pour aucun.
Mes demandes d'explication de méthodologie de travail n'ont jamais eu de réponses claires, sauf pour la dernière et celle-ci était différente, plus dans le ressenti.
Opossum
Opossum

Messages : 2604
Date d'inscription : 04/08/2019
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Ophélia Jeu 23 Sep 2021 - 10:00

.


Dernière édition par Ophélia le Sam 25 Sep 2021 - 15:58, édité 1 fois

Ophélia

Messages : 43
Date d'inscription : 28/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Chuna Jeu 23 Sep 2021 - 11:02

Rapidement car manque de temps malheureusement.

J'ai fait 4 ans avec la même psy, et j'ai sacrément évolué. Puis j'ai stagné. J'avais l'impression qu'elle ne m'apportait plus grand chose.
J'ai arrêté. J'ai pensé chercher qq1 d'autre, et j'ai procrastiné. Je n'aurais pas dû. Burn out, et là enfin j'en trouve une autre. Qui m'a débloqué sur un point. TCC en une dizaine de séances. A nouveau, je trouve que ça ne m'apporte plus, et si je la trouve très bien, je sens qu'elle ne pourra pas m'amener où je souhaite. J'ai donc arrêté et là, je vais tenter une autre personne pour aller sur le point qui me pose souci.
On verra.
Pas impossible que je retourne voir la première pour reprendre le travail. J'ai évolué, et donc possible qu'elle m'apporte autre chose. Celle là m'a apporté de la douceur, ce qui manquait à la deuxième.

Aller voir un autre psy n'est pas une trahison (ce qui me retenait). C'est juste ouvrir le champ des possibles. ça marche, ou pas.

Chuna

Messages : 21597
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 40
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par My_illusion Ven 24 Sep 2021 - 0:17

Wall-E a écrit:Parfois je me dis que je suis vraiment le seul handicapé à ne pas réussir à évoluer.

Pe faut-il arrêter toute séance pour justement que tu y vois plus clair?

Plus tu forces sans résultat, plus ça t’épuise et te désespère.

Parfois, vaut mieux alors se dire merde à soi, jusqu’à ce qu’un état d’esprit plus adéquat se développe ?

J’ai décidé cette fois de ne plus tout contrôler… car le contrôle est un frein à son apaisement.

Ne te perds pas dans mille et un chemins, fais le point, cible ce qui rend ton existence difficile à vivre. Circonscris-le, écris-le.
My_illusion
My_illusion

Messages : 4661
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 36
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Nombre de séances psy Empty Re: Nombre de séances psy

Message par Maier (NoIdea) Sam 25 Sep 2021 - 8:11

Je suis plutôt d'accord avec My_illusion.

Un break peut être bienvenu, le temps de faire le point et clarifier ses objectifs.
Personnellement, ce n'est qu'en m'éloignant du système psy pendant un bon moment que quand j'ai finis par y retourner, j'ai pu en comprendre les bénéfices et je suis revenue plus "humble" dans mon parcours de soin, à prendre des éléments dont je n'aurais pas jaugé l'utilité par le passé. Du coup, mes séances sont plus satisfaisantes qu'elles ne l'ont jamais été.

Mais pour cela il faut quand même se sentir apte à faire ce break, et si on est au plus bas, ça peut sembler impossible alors peut être s'abstenir le temps de se stabiliser un peu.


Maier (NoIdea)

Messages : 30
Date d'inscription : 26/08/2016
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum