Questions et doutes sur la Psychothérapie

5 participants

Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Jeu 5 Mar 2020 - 20:25

Bonjour, depuis début janvier j’ai entamé une psychothérapie
Mon but avec cette thérapie est de soigner ma phobie sociale, avec laquelle j’ai vécu avec des hauts et des bas (qui s’est déclenchée quand j’avais 15 ans, aujourd’hui j’en ai 23)
Le psychothérapeute m’a expliqué qu’il pratiquait la « Gestalt Therapie »
Je ne sais pas si c’est la même chose qu’une thérapie cognitive, ou qu’une thérapie comportementale, je n’y comprends pas grand chose à vrai dire car il y a beaucoup de courants dans la psychologie
Et comme pour l’instant je ne sens pas vraiment de changements « profonds » je m’interroge

Voilà comment ça s’est passé jusqu’à présent:
J’ai eu 5 séances d’une heure ou d’une heure et demie
A la première séance j’ai expliqué au praticien ce qui n’allait pas
A chaque séance le praticien m’a posé des questions pour chercher l’origine du mal qui a créé ma phobie sociale
Donc je lui ai parlé d’événements traumatisants qui ont fondé ma phobie sociale
Et a ce moment il a fait une technique qui me parait très étrange
Il m’a dit « imaginez que vous vous voyez, d’un point de vue extérieur, quand vous aviez 15 ans (période où a débuté la phobie) »
Ensuite il me dit « A ce jeune de 15 ans dites lui qui vous êtes »
Donc ok, je fais ce travail d’imagination dans ma tête
Puis il me demande « Qu’est ce qu’il vous a répondu »
Et là... ben je sais pas quoi répondre puisque c’est moi qui suis sensé m’imaginer quand j’avais 15 ans, d’un point de vue extérieur, donc c’est juste mon imagination au final
Mais le praticien me dit que le « Moi quand j’avais 15 ans » serait sensé répondre quelque chose, alors qu’il n’existe pas, c’est juste moi qui l’imagine dans ma tête, donc j’ai trouvé que ça n’avait pas de sens
On a répété l’expérience plusieurs fois mais rien n’y fait: je n’arrive pas à comprendre le but de cet exercice

En revanche il a utilisé d’autres techniques qui m’ont fait penser à de l’hypnose (j’ai déjà été chez un hypnothérapeute il y a 1 an)
Et ces techniques m’ont fait ressentir des sensations très fortes, donc pour ça il y a un effet immédiat c’est indéniable
Pendant les seances je peux atteindre des états de détente très profonds que je ne pourrais pas atteindre seul
En revanche pour l’instant je ne perçois pas de changement dans ma vie quotidienne au niveau de la phobie sociale

Autant je peux me sentir hyper bien pendant les séances, autant j’ai toujours autant de phobie sociale

J’ai même remarqué depuis un mois que ma phobie sociale et mon anxiété s’étaient amplifiées, alors que ma thérapie a commencé il y a deux mois

Je l’ai dis au praticien, et il m’a dit « pour certaines personnes il arrive que le mal-être augmente en début de thérapie pour réduire ensuite une fois pour toute »
Cela m’a laissé sceptique, mais je me dis pourquoi pas un je verrai bien si il dit vrai
Je lui ai demandé combien de temps allait durer la thérapie, il m’a dit qu’il ne savait pas encore combien de séances il me restait à faire pour terminer la thérapie, que ça pouvait varier, etc...

Plus généralement je n’arrive pas à comprendre en quoi consiste cette thérapie, et je n’arrive pas non plus à comprendre comment cela va me guérir
Et aussi je ne sais pas si il y a une différence entre « gestalt therapie » et psychothérapie cognitive ou si c’est la même chose

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Camomille Lun 16 Mar 2020 - 22:41

je n’arrive pas à comprendre en quoi consiste cette thérapie, et je n’arrive pas non plus à comprendre comment cela va me guérir a écrit:
Bonsoir, tu as besoin de comprendre.
Camomille
Camomille

Messages : 200
Date d'inscription : 19/09/2011
Localisation : prés de Toulon

https://www.sylvielancon.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Invité Lun 16 Mar 2020 - 23:11

Ce n'est pas ton imagination qui est sensé répondre mais ton subconscient. Tu dois te détendre et laisser les réponses venir toutes seules. Il essaie de faire ressortir quelque chose qui est en toi mais que tu as bloqué quelque part.
Je ne connais pas cette pratique mais ça ressemble a de l'hypnose guidé.
Garde en tête que les réponses viendront de toi, ton psy t'aide juste a les trouver.
Le traitement des blessures intérieures nécessite un laché prise du rationnel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Lun 30 Mar 2020 - 6:50

Moi aussi ça m’a fait penser à de l’hypnose, mais pas de changement dans ma phobie sociale, j’ai fais des «mises en situation» un peu avant le confinement et j’ai pas relevé d’amélioration
Pour ma thérapie les choses se sont passées ainsi: j’y suis allé assez confiant, le psy m’avait l’air de savoir ce qu’il faisait et je lui ai demandé quelle était en gros la marge d’erreur de la thérapie, car je pensais qu’il était normal qu’une thérapie puisse échouer, comme pour tout en fait
Et il m’a dit très clairement que ça ne pouvait pas échouer, il a pas du tout nuancé son propos alors que moi je suis ouvert et je sais que y’a pas de risque zéro
Donc déjà son affirmation catégorique j’ai trouvé ça étrange
Ensuite il m’a fait ce truc où je devais visualiser mentalement un moi à 15 ans, lui parler comme à une tierce personne etc, et à chaque fois ça a planté, comme j’ai expliqué dans mon premier message
Il a réitéré l’expérience à chaque séance et aucun effet, ni immédiat, ni a posteriori, et à chaque fois j’ai pas pu m’empêcher de trouver cet exercice absurde, j’ai du finir par lui faire remarquer

J’ai du aussi lui faire remarquer que entre ce qu’il me garantissait (les affirmations catégoriques de sa part sur l’efficacité de sa thérapie) et ce que j’ai observé comme changement (c’est à dire rien) il y avait une « erreur sur la marchandise »
Les effets escomptés n’étaient pas au rendez-vous

Juste avant le confinement j’ai eu une dernière séance, je lui ai demandé combien de séances il allait falloir avant de voir un résultat sur mon psychisme, il m’a dit que c’était « difficile à déterminer »
Alors que à la séance précédente il m’avait dit, suite à cette sorte « d’hypnose » dont je ne perçois pas d’effets, que les effets étaient immédiats
Donc d’une séance à l’autre il dit une chose et son contraire

Je lui ai dit à la dernière séance que je pouvais pas me permettre de dépenser mon argent pour quelque chose d’aussi flou
D’autant que nous en étions à notre septième séance d’une heure et quart, j’ai été ouvert depuis le début mais au bout de sept séances normalement, et même selon les dires du psy, on a eu le temps de débloquer des choses importantes, et comme rien n’a bougé d’un iota j’ai pas voulu persister dans une voie qui est une impasse à mon avis
Je pense que même au bout de la cinquantième séance j’aurais pas vu de changement

En fait je vois pas comment il pourrait guérir ma phobie sociale avec ses méthodes, j’ai l’impression d’une absence d’efficacité
Donc je lui ai dis « si j’ai besoin de reprendre une séance je verrai » mais concrètement je prendrai pas d’autres séances, il faut que j’avance

Alors je dois trouver autre chose, déjà ça sera pas de la gestalt therapie

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Hulkinette intense Lun 30 Mar 2020 - 20:37

La TCC (thérapie cognitivo-comportementale) est indiquée pour les personnes avec des troubles anxieux. Elle peut aider les personnes souffrant de trouble panique, trouble anxieux généralisé, stress post-traumatique, troubles obsessionnels compulsifs, phobie sociale ou autres phobies spécifiques.
Thérapie brève : quelques semaines à quelques mois.

C'est peut-être une piste à creuser ?

un lien parmi tant d'autres pour s'informer...
http://www.psycom.org/Espace-Presse/Sante-mentale-de-A-a-Z/Therapie-cognitivo-comportementale-TCC

Perso j'ai testé la TCC, l'hypnose, la thérapie basée sur les théories de la psychanalyse, le groupe de paroles.
Je valide la TCC, le groupe de paroles. Pour la thérapie basée sur les théories de la psychanalyse je suis mitigée...
L'hypnose ça me relaxait super bien mais aucun effet à long terme.
Après, il faut trouver le/la psy(chiatre-chologue) avec qui ça passe et là, ça peut prendre du temps !!

Bonne recherche
Hulkinette intense
Hulkinette intense

Messages : 670
Date d'inscription : 13/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Mar 31 Mar 2020 - 11:13

Oui la TCC ça m’a l’air d’être ce qu’il me faut, d’ailleurs j’étais allé chez ce psy en m’étant mis en tête qu’il faisait des TCC, alors qu’il n’en était rien, j’ai dû mal comprendre (étourderie sûrement)
Avec l’hypnose j’ai eu la même chose que toi, c’est à dire que ça me détendait super bien pendant la séance mais pas de changement sur mon psychisme et sur ma vie

Avant de m’engager là dedans je voudrais quand même savoir comment ça se passe une TCC, qu’est-ce qu’il te fait faire le praticien, car parait-il que ça serait une des seules méthodes qui donne du vrai résultat et qui a sorti des gens de leurs problèmes

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Jeu 16 Avr 2020 - 19:27

Quoi qu’il en soit j’ai vu cinq psys différents depuis mon adolescence jusqu’à aujourd’hui, leur point commun c’est qu’ils ont échoué
Pas de résultat, ils m’ont dit « Ça va fonctionner vous inquiétez pas » et ça a pas fonctionné
Alors si y’a un « guide Michelin » des bons psys, pour éviter les charlatans (et y’en a beaucoup) ça me ferait gagner du temps, je commence à douter de la possibilité de supprimer des blocages quand je vois l’absence d’efficacité que j’ai vu jusqu’à présent

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par zebrisse Jeu 16 Avr 2020 - 21:52

Mon avis personnel sur ce sujet est que nous ne pourrons nous libérer de nos blocages (phobies sociale ou autres) uniquement en nous en remettant à des personnes qui ont déjà elle-mêmes réussi à supprimer elles-mêmes leurs propres blocages.
Ce qui, selon moi, explique les échecs de tes psychothérapeutes c'est ceci : simplement apprendre de la théorie dans des livres ou dans des amphis ne suffit pas. Il faut le vécu, l'expérience.

Pour prendre une analogie : si tu veux faire un voyage en Inde, quelle est la personne qui serait le mieux capable de t'aider :
- une personne qui a étudié en profondeur des guides de voyage sur l'Inde, mais qui n'y est jamais allée personnellement ?
- ou une personne qui s'est déjà rendue en Inde de nombreuses fois ?

Et la solution que je propose est de se tourner vers le bouddhisme qui est, avant tout, une méthode pratique pour se libérer de la souffrance.
Les enseignants bouddhistes ne sont pas simplement des personnes qui ont acquis une compréhension intellectuelle des enseignements de Bouddha, mais surtout ce sont des personnes qui ont une grande expérience personnelle de leur mise en pratique dans leur quotidien, et qui, en particulier, ont énormément progressé en termes des blocages qu'ils ont surmontés. (en tout cas, c'est comme ça que ça se passe dans ma tradition)
Je peux témoigner personnellement que j'ai réussi, grace aux enseignements bouddhistes, à résoudre des problèmes que je trainais depuis plus de 10 ans, et que les autres méthodes ne m'avaient pas permis de résoudre.

Dans ton cas particulier de la phobie sociale, les techniques de méditation bouddhistes peuvent surement faire beaucoup pour toi ; de plus, elles seront également d'une grande aide pour arriver à "digérer" et dépasser les événements traumatisants que tu mentionnes.

En cette période de confinement, ma tradition a mis en place des enseignements et méditations guidées accessibles à tous, en streaming sur Youtube. Si ça t'intéresse, je peux te donner les références ...
zebrisse
zebrisse

Messages : 235
Date d'inscription : 16/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Jeu 16 Avr 2020 - 22:10

Tu ne crois pas si bien dire zebrisse, je me suis beaucoup documenté sur le bouddhisme mais uniquement de façon théorique, je ne suis pas parvenu à des résultats car je ne connais pas de gens qui peuvent me transmettre du vrai savoir-faire
Donc ton idée ça m’intéresse

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Volute solide Ven 8 Mai 2020 - 18:33

DVR,
mon avis est bien entendu très personnel. Mais si vous cherchez un psychologue: ou est ce que vous résidez ?
Il y en a un qui est à mon sens très bon. Et s'il ne sait pas faire: il le dira, s'il connaît des praticiens pouvant vous aider il vous le dira également (bien sûr à condition que vous le demandiez).

Puis, il pratique aussi d'autre forme de thérapie (malheureusement je ne connais pas le nom). Après une relaxation, il joue avec une lampe torche pour envoyer des "signaux" à notre globe oculaire.
D'après ses explications (et si j'ai bien compris): Le globe oculaire arrive à atteindre certaines parties du cerveau/corps que l'on ne peut pas atteindre autrement. Ca va de l'hypophyse aux reins/pancréas, par exemple.

Il semblerait que ces méthodes sont bien plus rapides car elles ne demandent pas à la conscience de réagir. De ce fait notre côté "cérébral" , tel qu'on l'utilise dans notre quotidien  (réflexions, intellectualisations, protections etc.) , est mis de côté.

Du coup, j'ai bien l'impression qu'il joue également sur les diverses protections qu'on a pu accumuler au fil du temps.

Mon expérience est que:
Bien sûr, la relaxation ça aide. Mais après la séance j'en venais d'un coup à pleurer à chaude larmes sans savoir pourquoi. Ca m'est arrivé à la 1ère séance, puis à la 3ème, 4ème puis je n'en ai pas eu.
Mais moi qui suis à l'écoute de mon corps, je suis persuadée que c'était l'effet de la séance.

Enfin voilà, si vous voulez avoir plus d'info...

PS: il a , d'après mon estimation, bien quelques dizaines d'heures de vols et dans des structures environnements différents (hopitaux etc).

Volute solide

Messages : 7
Date d'inscription : 08/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Ven 8 Mai 2020 - 21:33

Volute solide a écrit:DVR,
mon avis est bien entendu très personnel. Mais si vous cherchez un psychologue: ou est ce que vous résidez ?
Il y en a un qui est à mon sens très bon. Et s'il ne sait pas faire: il le dira, s'il connaît des praticiens pouvant vous aider il vous le dira également (bien sûr à condition que vous le demandiez).

Puis, il pratique aussi d'autre forme de thérapie (malheureusement je ne connais pas le nom). Après une relaxation, il joue avec une lampe torche pour envoyer des "signaux" à notre globe oculaire.
D'après ses explications (et si j'ai bien compris): Le globe oculaire arrive à atteindre certaines parties du cerveau/corps que l'on ne peut pas atteindre autrement. Ca va de l'hypophyse aux reins/pancréas, par exemple.

Il semblerait que ces méthodes sont bien plus rapides car elles ne demandent pas à la conscience de réagir. De ce fait notre côté "cérébral" , tel qu'on l'utilise dans notre quotidien  (réflexions, intellectualisations, protections etc.) , est mis de côté.

Du coup, j'ai bien l'impression qu'il joue également sur les diverses protections qu'on a pu accumuler au fil du temps.

Mon expérience est que:
Bien sûr, la relaxation ça aide. Mais après la séance j'en venais d'un coup à pleurer à chaude larmes sans savoir pourquoi. Ca m'est arrivé à la 1ère séance, puis à la 3ème, 4ème puis je n'en ai pas eu.
Mais moi qui suis à l'écoute de mon corps, je suis persuadée que c'était l'effet de la séance.

Enfin voilà, si vous voulez avoir plus d'info...

PS: il a , d'après mon estimation, bien quelques dizaines d'heures de vols et dans des structures environnements différents (hopitaux etc).

C’est exactement ce type de réponse que je cherche
j’habite en Région Rhône Alpes mais si ça en vaut la peine je me déplace
Quelles sont les coordonnées de ce psychologue?

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Volute solide Ven 8 Mai 2020 - 21:53

Bonsoir DVR,

Voici le site du psy: https://theodorenasse.fr

Vous pouvez trouver , je pense, toutes les infos que l'on peut chercher virtuellement sur un psy (et ses coordonnées bien sûr).

N'hésitez pas, si je peux répondre à d'autre question Smile

Volute solide

Messages : 7
Date d'inscription : 08/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Mar 12 Mai 2020 - 18:28

Volute solide a écrit:Bonsoir DVR,

Voici le site du psy: https://theodorenasse.fr

Vous pouvez trouver , je pense, toutes les infos que l'on peut chercher virtuellement sur un psy (et ses coordonnées bien sûr).

N'hésitez pas, si je peux répondre à d'autre question Smile


Oui j’ai deux autre question, je pense avoir trouvé une psy qui est potentiellement en mesure de m’aider, car je suis asperger et elle est spécialisée dans les aspergers ce qui n’était pas le cas des psys que j’ai vu jusqu’à présent, enfin je verrai la semaine prochaine si elle est en mesure de faire quelque chose pendant la première séance

Voici mes deux questions:

-Le fait d’être suivi par un psy du sexe opposé est-il un souci? Mon médecin me dit que non, mais j’ai du mal à le croire car mes problèmes ont souvent des liens avec le fait que je suis un homme, un grand nombre de problèmes que j’ai ont des particularités masculines

-Y’a t-il une bonne façon de parler et une mauvaise façon de parler à un psy? Je me demande si les précédents échecs avec les psy ne sont pas dûs au fait que je me suis mal exprimé ou pas comporté de façon adéquate, car j’ai tendance à essayer de faire bonne impression sans même le faire exprès, j’arrive pas à m’en empêcher je sais pas pourquoi
Faut-il être totalement honnête, faut-il être très poli, faut-il se comporter avec un psy comme on se comporterai avec un comptable, un vendeur de magasin, un médecin, etc...

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Volute solide Mer 13 Mai 2020 - 17:24

Bonjour DVR,

Je vais essayer de répondre de la manière le plus "complète" possible à vos questions. C'est à dire: mon opinion, mes expériences et observations sur ce qu'ont vécu les autres.

DVR a écrit:-Le fait d’être suivi par un psy du sexe opposé est-il un souci? Mon médecin me dit que non, mais j’ai du mal à le croire car mes problèmes ont souvent des liens avec le fait que je suis un homme, un grand nombre de problèmes que j’ai ont des particularités masculines

Personnellement, je pense que cela dépend de ce que vous cherchez. En partant du postulat que ceux sont des traits masculins qui vous causent problème: Si vous cherchez à ce que la psy comprenne entièrement ce que vous vivez, comme si elle l'avait vécu dans sa chair, évidemment ça ne sera pas le cas. Mais si vous cherchez à ce que elle comprenne comment vous le vivez , elle peut tout à fait le faire via les expériences qu'elle a eu dans sa vie pro ou privée. A savoir, que si vous cherchez un point de vue différent: un avis qui pourrait expliquer autrement les choses, elle sera sûrement à même de le faire. Je dis tout cela, dans la mesure ou la psy est capable d'être pro et sait séparer ses émotions de sa vie pro et qu'elle sache avoir une écoute avec une ouverture d'esprit qui lui permettra de mieux vous comprendre.
De mes expériences, je pensais également avoir besoin une psy absolument féminin du fait que ce que j'ai vécu est très lié à la position féminine dans la vie. Mais... j'ai eu des expériences assez ... mitigées. Puis j'ai décidé de ne plus faire attention au genre. Une de mes psy comprenait très bien ma situation mais elle avait un regard assez "loin" de moi. c'est comme si elle savait que une femme puisse vivre ça mais que ce n'était pas grave. Parfois je l'ai même trouvé à s'endormir pendant nos séances. Je crois que elle avait tellement l'impression de comprendre qu'elle n'a pas tant compris ma situation mais plutôt ce qu'elle se faisait elle-même comme image des situations. J'avais limite l'impression de vivre mal une situation qui n'était pas si mal en soi...  Puis j'ai eu une autre psy, qui avait comme par hasard vécu une partie de ce que j'avais vécu. Elle était très impliquée, complètement présente mais j'avais le sentiment qu'elle n'arrivait pas à faire la part des choses: ce qu'elle a vécu ce sont avec ses émotions/sentiments/conditions/situations et les miennes étaient les miennes. Je voyais en gros la limite de la condition humaine: quand la personne comprend "très" bien la situation , qui en fait n'est pas ma situation mais plutot la sienne ca peut causer des interférences. La psy est aussi un être humain, mais là... c'est moi qui avais besoin d'aide. En fin de compte, le psy avec lequel ca a le plus collé c'est celui que je vous ai  cité précédemment. Il avait suffisamment d'expérience et d'humilité pour accepter également ses "erreurs" en tant que thérapeute: comme ne pas me diriger mais me laisser guider la séance. Et puis, de par ses expériences, reculs et implication ça m'a permis de voir les choses complètement d'une autre manière. Pourtant j'ai également des traits autistiques.
Autour de moi, j'ai souvent vu ce cas également: le même genre n'aide pas forcément.
Encore une fois, nous ne sommes pas à votre place. il n'y a que vous qui puissiez en juger.


DVR a écrit:-Y’a t-il une bonne façon de parler et une mauvaise façon de parler à un psy? Je me demande si les précédents échecs avec les psy ne sont pas dûs au fait que je me suis mal exprimé ou pas comporté de façon adéquate, car j’ai tendance à essayer de faire bonne impression sans même le faire exprès, j’arrive pas à m’en empêcher je sais pas pourquoi
Faut-il être totalement honnête, faut-il être très poli, faut-il se comporter avec un psy comme on se comporterai avec un comptable, un vendeur de magasin, un médecin, etc...

Je ne peux que très bien comprendre votre phrase « car j’ai tendance à essayer de faire bonne impression sans même le faire exprès, j’arrive pas à m’en empêcher je sais pas pourquoi ». Je suis passée par là, et c’est toujours le cas de temps en temps. Plus j’avance dans mon introspection, plus ça me permet de le dénouer et de le remplacer par ce que je trouve de plus sain, de mon point de vue. C’est le plus important d’ailleurs. Que ça soit de mon point de vue.
Je savais que j’avais tendance à faire comme vous le décriviez et du coup je suis allée vers des psy avec un schéma que je me suis construit : « Si je vais chez le psy, c’est pour moi. C’est pour aller au mieux, avec le mieux que je puisse faire, pour être moi-même en entier, tel que je veux me construire en débloquant certains points. Donc… Plus je serai transparente, plus je donnerai des éléments au psy. Si je me comporte avec ce que j’ai appris de la société : la fausse bienséance, masque, etc. je ne vais lui donner qu’une fausse image. Comment attendre à ce que le retour de la balle (comme au ping-pong) soit au plus près de mon Etre si moi même je fausse le jeu ? »
Évidemment, on ne le fait pas pour fausser la discussions mais parce qu’il y a diverses raisons qui nous ont poussés à parler/agir ainsi dans le passé du fait qu’on ne comprenne pas forcément les échanges (ou ce que j’appelle les « jeux ») sociétaux.
Pour avoir eu des ami(e)s psy, ils sont tout à fait d’accord avec ce que j’ai exprimé.
D’ailleurs je vais vous donner un autre exemple qui n’a rien à voir avec la situation que vous avez exposé. Mais, si on fait un pas de côté, ça pourrait peut-être aider à mieux comprendre le tableau, l’image complète de ce que j’essaie de vous exprimer. L’exemple permet de mieux comprendre ce que les psy « attendent » aussi d’une séance avec un patient.
J’ai eu plusieurs ami(e)s psy et personnes qui m’ont raconter le même phénomène auquel les psy sont amené à voir et qui bloque la progression du patient.
Il y a beaucoup de personnes qui vont voir les psy afin de se sentir mieux. Mais juste se sentir mieux sur l’instant « je me suis confessé, j’ai vidé mon sac où bien j’ai raconté là où ça me posait problème. Ouff… ca va mieux maintenant » Et puis c’est tout. En gros la séance devient une « déchetterie » : dévidoir.  La personne a juste craché ce qui l’a rendait mal et puis c’est tout. Beaucoup de patients s’arrêtent sur l’instant, sans aller en profondeur. S’il y a quelque chose qui les ronge, c’est qu’il y a une racine : il y a du travail, introspection, remise en cause, nécessité de changer de point de vue ou de se jeter dans ses propres limbes pour voir ce qui ne va pas. Mais, lorsque le patient refuse de voir plus loin que le bout de son nez et que ça reste  toujours au stade  « c’est l’autre qui m’a fait ça ! c’est de sa faute ! La vie est injuste » , la séance ne sert plus à rien. Evidemment qu’on a besoin aussi (peut-être) de dire ce genre de chose, mais en rester toujours à ce stade… C’est que l’on vient à des séances pour rien…
J’ai raconté cet exemple , quelque part, pour vous montrer un point de vu des psy, de ce qu’ils cherchent (et ça me paraît logique). Leur but est de nous aider à faire notre chemin. Mais ils n’ont pas le droit de nous indiquer le chemin. Ils peuvent nous donner leur sentiment, avis, mais c’est à nous de prendre la direction du chemin choisi. Car il s’agit de notre vie et personne d’autre que nous devrait le faire, si on veut que ce chemin nous corresponde.
Je me permets de détailler tout cela car j’essaie d’étayer ce que j’ai compris de ce travail psychologique avec les psy. Je ne pense pas qu’ils attendent quoique ce soit de particulier, sauf d’être nous même. De venir, parler, discuter, verbaliser, crier à tue-tête ou pleurer ce qu’on vit. Puis de réfléchir, donner un sens ou trouver un chemin en parlant avec eux où en parlant à voix haute de nos réflexions après ce temps d’extériorisation.
Donc oui pour ma part je pense qu’il faut être poli envers l’autre. Mais si vous avez besoin d’exprimer ce que vous vivez avec des mots vulgaires ou autrement rien ne l’empêche. C’est votre bulle. Justement, mieux vaut sortir les choses tels que vous les vivez pour mieux prendre conscience de ce qu’ils sont,  de les poser sur table puis de mieux les apprivoiser/intégrer dans votre vie ou bien de choisir quoi en faire.
D’un côté, pour moi, il y a la politesse envers le psy qui pour moi fait partie intégrante du respect de l’autrui. C’est tout. Puis, il y a ce que vous voulez exprimez qui n’a rien à voir avec le psy mais avec votre monde. Personnellement, je pense que si le psy n’est pas mauvais il l’aura vite compris (je l’espère… c’est d’abord lui qui doit faire cette séparation afin de vous aider).


Navrée si c’est trop long pour vous. Mais, je trouvais qu’il était plus intéressant de vous donner (du mieux que je puisse) tous les éléments que j’ai en tête qui m’ont permis d’avoir ces avis. En pensant que ca vous permettra d’avoir une vue plus globale et peindre votre propre image de ce que je peins comme tableau.

Espérant que ca soit compréhensible.


Dernière édition par Volute solide le Mer 13 Mai 2020 - 22:55, édité 1 fois (Raison : correction)

Volute solide

Messages : 7
Date d'inscription : 08/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Invité Mer 13 Mai 2020 - 20:22

J'ai essayé les psy et autres spécialistes non-reconnus qui ont très souvent recours à des méthodes assez poussés comme l'hypnose par exemple, mais à la base ils sont très souvent incapables de déceler les causes du problème.

La phobie sociale touche tout le monde, que çà soit pour une réunion, une conférence ou tout simplement pour aller faire tes courses, renseigne toi sur les méthodes utilisées par exemple qu'une personne va utiliser pour pouvoir faire un discours sans avoir peur ou souffrir de stress intense.

Tu as un problème simple qui demande des solutions simples, pas besoin de méthodes ou de traitements complexes qui ne font qu'enrichir ceux qui les donnent ou les fabriquent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Jeu 14 Mai 2020 - 4:10

Lord Brett a écrit:J'ai essayé les psy et autres spécialistes non-reconnus qui ont très souvent recours à des méthodes assez poussés comme l'hypnose par exemple, mais à la base ils sont très souvent incapables de déceler les causes du problème.

La phobie sociale touche tout le monde, que çà soit pour une réunion, une conférence ou tout simplement pour aller faire tes courses, renseigne toi sur les méthodes utilisées par exemple qu'une personne va utiliser pour pouvoir faire un discours sans avoir peur ou souffrir de stress intense.

Tu as un problème simple qui demande des solutions simples, pas besoin de méthodes ou de traitements complexes qui ne font qu'enrichir ceux qui les donnent ou les fabriquent.


Oui en effet mon problème est simple en soi, mais il a l’air très ancré et profond, je ne sais pas comment m’en dépêtrer et c’est ça le plus difficile
Mais j’ai tendance à penser que la solution viendra de choses que je mettrais en pratique, et pas de décorticage psychologique sur mon enfance ou que sais-je, comme le font certains psy

Tu peux me dire quelles sont les méthodes efficaces selon toi stp?

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par Invité Jeu 14 Mai 2020 - 11:42

Je me souviens aussi que ma phobie sociale me semblait être un problème insurmontable, un problème très ancien qui persistait depuis des années et des années.

Je pense qu'il y déjà de fortes chances qu'après tout ce temps, tu as développé une personnalité en faux self : la volonté de toujours bien faire et de ne jamais décevoir est très forte chez nous et nous conduit très souvent à porter un "masque" pour essayer tant bien que mal de "survivre" : https://www.rayuresetratures.fr/faux-self-vrai-self/

Perso, je te conseille de te focaliser sur l'instant présent : d'oublier le passé, les idées et expériences négatives ou de penser que d'autres choses négatives ou des problèmes vont se produire dans le futur, il n'y a aucun danger ou problème dans le présent, après pour ce qui est du contact avec les autres : il faut être "naturel" : accepter d'avoir des défauts, peut être de ne pas être très à l'aise en prenant la parole, au début, mais se reprendre et parler en face des personnes, clairement, normalement : sans chercher à fuir ou à se saboter, il faut s'auto-observer, comprendre des défauts et voir comment une personne normale se comporte et surtout il faut changer ses habitudes :

Il ne faut pas hésiter à s'entourer : en parler avec ta famille, voir des amis très proches, c'est clair que çà marche jamais du premier coup, mais avec le temps, de la volonté et en se fixant des objetcifs : tu va y arriver et tu retrouvera ta véritable personne et la force qui te permettra d'affronter ta peur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Questions et doutes sur la Psychothérapie  Empty Re: Questions et doutes sur la Psychothérapie

Message par DVR Jeu 14 Mai 2020 - 14:17

Lord Brett a écrit:Je me souviens aussi que ma phobie sociale me semblait être un problème insurmontable, un problème très ancien qui persistait depuis des années et des années.

Je pense qu'il y déjà de fortes chances qu'après tout ce temps, tu as développé une personnalité en faux self : la volonté de toujours bien faire et de ne jamais décevoir est très forte chez nous et nous conduit très souvent à porter un "masque" pour essayer tant bien que mal de "survivre" : https://www.rayuresetratures.fr/faux-self-vrai-self/

Perso, je te conseille de te focaliser sur l'instant présent : d'oublier le passé, les idées et expériences négatives ou de penser que d'autres choses négatives ou des problèmes vont se produire dans le futur, il n'y a aucun danger ou problème dans le présent, après pour ce qui est du contact avec les autres : il faut être "naturel" : accepter d'avoir des défauts, peut être de ne pas être très à l'aise en prenant la parole, au début, mais se reprendre et parler en face des personnes, clairement, normalement : sans chercher à fuir ou à se saboter, il faut s'auto-observer, comprendre des défauts et voir comment une personne normale se comporte et surtout il faut changer ses habitudes  :

Il ne faut pas hésiter à s'entourer : en parler avec ta famille, voir des amis très proches, c'est clair que çà marche jamais du premier coup, mais avec le temps, de la volonté et en se fixant des objetcifs : tu va y arriver et tu retrouvera ta véritable personne et la force qui te permettra d'affronter ta peur.


Alors je dois dire que tes conseils sont certainement les plus pertinents de ce fil, ça me parle, merci Courbette
C’est exactement ce que je cherche
Déjà tu viens de me donner une bonne voie, je te poserai peut-être des questions pour approfondir si ça te dérange pas, parce que tu as l’air de connaître des choses que j’ai pas beaucoup entendu ailleurs

DVR

Messages : 230
Date d'inscription : 02/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum