L’angoisse de l’amour acte 2

4 participants

Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Lun 6 Jan 2020 - 22:25

Salut à tous. Je me permet d’ouvrir un autre sujet car la situation dans laquelle je suis n’a plus grand chose à voir avec la dernière fois que je l’ai évoquée dans ce sujet là: https://www.zebrascrossing.net/t37447-langoisse-de-lamour

Pour résumer très succinctement l’histoire, l’année dernière je suis tombé amoureux de ma meilleure amie et je ne l’ai pas toléré. Je ne trouvais pas ça raisonnable, pour beaucoup de raisons j’avais peur que le fait d’accepter mes sentiments seraient une menace pour notre amitié. Une expérience psychédélique extrême m’avait mis à distance par rapport à mes désirs et avait complètement changé mon rapport au monde et mon sens des priorités, ce qui m’avais permis de relativiser mes sentiments et de trouver une sorte d’équilibre. Tout était rentré dans l’ordre et j’ai pu occuper mon esprit à d’autres choses, les mois qui ont suivi cet expérience mystique ont constitué une des plus belles périodes de ma vie.

Mais ça n’a pas duré. Ce qui a changé c’est que cette amie là qui était depuis longtemps en couple a du jour au lendemain plaqué sa désormais ex et que depuis qu’elle est célibataire son comportement a changé. Elle s’est embrouillée avec l’essentiel de sa famille et de ses amis et enchaîne les relations chaotiques de façon compulsive. Elle fait ce qu’elle veut mais ce qui me dérange c’est qu’elle me raconte tout et que ce qu’elle dévoile ce sont des comportements qui me semblent très malsains. Elle s’amuse à séduire des mecs, puis les fait tourner en bourrique, les manipule, et me raconte tout ensuite soit disant pour « avoir des conseils ». La dernière fois elle avait carrément envoyé un ultimatum à l’un d’entre eux qui n’avait pas répondu tout de suite à un de ses messages, j’ai du lui dire qu’à la place du mec en question je l’aurais bloquée depuis un bail et que son comportement était puérile. Elle change d’avis sans arrêt et n’a plus aucune cohérence dans ses prises de décision. Elle baisse dans mon estime un peu plus chaque fois qu’elle m’appelle pour faire le point sur ses pérégrinations. Car autre chose qui est relativement nouveau, c’est qu’elle m’appelle absolument dès qu’il lui arrive un truc, comme si j’avais besoin de connaître sa vie dans les moindres détails, au point que c’en est parfois complètement absurde (genre m’appeler en soirée juste pour me raconter qu’un mec l’a accostée dans la rue et qu’elle l’a bien envoyé chier, super! Information indispensable!).
Vis à vis de moi ce qui a changé c’est qu’elle s’infantilise en permanence, j’ai l’impression d’être un genre de père de substitution (elle a grandi sans père, est-ce un hasard?). Elle veut me suivre partout ou je vais, chaque fois que je sors, même quand je pars en vacances. Elle ne s’impose pas non plus, mais si jamais je lui dis que je préfère sortir seul, il lui arrive de mal le prendre. Et quand je sors avec elle, c’est parfois un peu compliqué. Elle se sert de moi pour rencontrer toutes les personnes que je connais et essaye de les séduire (ce n’est pas mon interprétation, elle l’assume totalement), en se mettant toujours entre moi et les autres, ce qui tend à m’isoler. Et si jamais dans une soirée ensemble je décide de prendre un peu mes distances, elle se met à ma recherche. Par exemple il y a pas longtemps j’ai eu un concert après lequel la salle se changeait en piste de danse. Evidemment comme elle est très attirante et à l’aise socialement, elle attirait toute l’attention sur elle. En soi je n’ai rien contre ça, mais sa manière de chercher à séduire tous mes potes tout en me suivant partout, ça générait des situations un peu gênantes où tout le monde me demandait si j’étais en couple avec elle ou pas avant de faire des commentaires un peu déplacés. A un moment je suis parti me poser un peu dans les loges, évidemment elle me suit avant de me dire qu’elle veut aller danser, ce à quoi je répond qu’elle fait ce qu’elle veut. Dix minutes plus tard elle revient et me sort « Tu peux venir me surveiller? Tous les mecs de la boite me tournent autour! ». Là je me suis un peu énervé en lui expliquant que j’étais pas son père ni son garde du corps, que je refusais d’avoir ce rôle là et que pour quelqu’un qui fustige le patriarcat du matin au soir je trouvais qu’elle avait beaucoup tendance à s’infantiliser avec moi.

Alors clairement après que je vous aie présenté la situation de cette manière vous devez sans aucun doute penser qu’à ma place ça fait longtemps que vous auriez coupé les ponts, que c’est une personne toxique et que je suis un peu le dindon de la farce. Mais ce n’est pas si simple. Elle a une certaine emprise sur moi parce que du fait qu’elle me considère vraiment comme un genre de père adoptif, ça me fait peser des responsabilités assez lourdes que je n’ai pas demandé. Car j’ai aussi une certaine emprise sur elle, sans le vouloir. Je sais que ce que je lui dis a beaucoup d’importance, même si elle n’écoute pas toujours, elle se repose énormément sur moi et déjà qu’elle semble dans une espèce de remake de crise d’adolescence bizarre, si je venais à couper les ponts ou même prendre des distances, elle serait complètement paumée. Une seule fois on s’est vraiment fâché et ça a été très dur pour tous les deux sauf qu’elle n’arrivait pas du tout à le gérer émotionnellement. Elle n’a plus aucun contact avec sa famille depuis un moment et du coup ce rôle de père de substitution qu’elle me donne pèse encore plus lourd. La plupart de ses amis sont distants aussi vis à vis d’elle depuis quelques temps. Je ne sais pas quoi faire. Même si je trouve que notre relation est complètement asymétrique, qu’en la voyant se comporter comme elle le fait aujourd’hui j’estime que j’ai vraiment bien fait d’être raisonnable en évitant absolument que notre relation n’aboutisse sur une histoire de couple, même si elle baisse un peu plus dans mon estime chaque semaine qui passe et chaque fois qu’elle me raconte ses déboires, je l’aime malgré tout, c’est indéniable.

Elle a passé la nuit chez moi samedi soir et ça m’a juste déprimé. Non pas que c’eut été tendu entre nous, loin de là. Ce qui m’a déprimé c’est qu’elle était un peu tactile, juste assez pour réveiller mon désir que je pensais avoir dompté depuis le mois de mars dernier, sans que je ne puisse savoir avec certitude si elle le faisait exprès ou non. J’ai quand même soigneusement évité de le montrer. Au réveil il s’est passé quelque chose d’étrange. Je lui ai demandé de quoi elle avait rêvé. Et alors elle se met à me raconter a peu de choses pres une scène du rêve que j’avais moi même fait dans la nuit. On a rêvé l’un de l’autre et même si nous avons rêvé de choses différentes, il y avait une scène qui était quasiment identique dans nos rêves respectifs. Tout ça m’a beaucoup troublé mais ce n’est qu’une fois qu’elle fut repartie que j’ai fait le point et que j’ai vraiment pris conscience de la situation: Je suis encore amoureux d’elle sauf que je suis sur à 100% qu’en l’état actuel des choses ce serait hyper destructeur. Elle a exactement les mêmes comportements que certaines de mes exs avec lesquelles ça s’est très très mal passé. Et en même temps la rejeter et prendre mes distances ce serait lui infliger quelque chose de très dur, que je ne souhaite pas. Et en même temps la situation actuelle est vraiment merdique, c’est vraiment naze d’être désigné comme père de substitution par une surdouée en pleine crise existentielle. C’est fatiguant. Je ne sais vraiment pas quoi faire, tous mes raisonnements tournent en boucle...
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Kriminelle Mar 7 Jan 2020 - 2:13

Salut Vbgass,

Je prend le risque d'écrire en premier, ça fera peut-être ressortir mes incompréhensions.
Tu es un mec et l'autre c'est une fille c'est bien ça? Je suis perturbé parce qu'en haut tu écris qu'elle a plaqué SA désormais ex. Elle est bi?
Bref, ça enlève rien à la suite.

Tu ne sais pas si elle a un faible pour toi ou pas c'est bien ça?

Moi je pense que cette fille à un faible pour toi, mais peut-être n'est-il pas aussi prononcé que le tien. Ou peut-être ne le sait elle tout simplement pas.
Elle n'a pas l'air très mature, alors il ne serait pas surprenant qu'elle soit en recherche de qui elle est. Sans père c'est dur, il manque une partie de l'apprentissage.
Et les ruptures façonnent souvent les gens et ça leur permet aussi de découvrir des partie d'eux-même.
Pour la famille, elle ne réagi pas toujours bien à certaines ruptures ; alors qu'elle devait être derrière le membre de la famille elle se place quelque fois derrière l'ex (expérience perso). Alors après une rupture, une brouille de famille est compréhensible. Surtout si les opinions ne sont pas partagés.

Tu as un rôle important pour elle c'est évident, mais si toi tu en souffres qu'elle est l'intérêt? l'intérêt pour toi évidemment?

Tu dis que tu es amoureux d'elle, mais tu dis aussi que tu ne pourrais pas tenté l'aventure (si c'était possible) parce qu'avec tes ex ça c'est mal fini. Jusqu'à preuve du contraire ce n'est pas une de tes ex, alors peut-être que la fin serait différente.
Peut-être aussi que cette fille enchaine des mecs qui sont tout aussi instables qu'elle et qu'elle a besoin d'un mec posé, qui sait où il va.
Apparemment tu as l'air de savoir ce que tu fais et ce que tu veux (en tout cas tu y réfléchis beaucoup c'est un premier bon signe).

Etre une belle fille ne doit pas être facile tout les jours et encore moins en soirée, tout les mecs qui sont là, se disent : "à l'attaque" en oubliant souvent le tact.
Mais elle vient te chercher pour que tu la protèges. L'amour est un bon bouclier.

Tout ce que je dis là, c'est uniquement quelques pistes sur ma première lecture, sans avoir de profondeur dans les descriptions, une soixantaines de lignes c'est beaucoup et rien à la fois.

Ma question est : si c'était possible avec elle tu ferais quoi? Puisque tu es amoureux mais qu'en même temps elle t'insupportes de plus en plus.
Kriminelle
Kriminelle

Messages : 61
Date d'inscription : 08/02/2019
Age : 42
Localisation : HOERDT

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Mar 7 Jan 2020 - 5:59

Salut Kriminelle, merci pour ta réponse.

Elle est bi oui, enfin elle est quand même beaucoup plus attirée par les hommes ceci dit.

Je pense qu'elle a plus qu'un faible pour moi mais je ne sais pas exactement ce que ça signifie concrètement. Mais si c'est le cas elle n'osera jamais l'admettre car c'est moi qui dès le départ avait refusé d'entrer dans un jeu de séduction avec elle. Au début j'ai tout fait pour que notre relation soit uniquement amicale car je la trouvais extrêmement brillante intellectuellement, drôle, intéressante et cultivée, exactement le genre de personne dont j'aime m'entourer. Mais d'un autre côté on a une grande différence d'age (7 ans) et je sentais vraiment un décalage qui ne me mettait pas à l'aise. J'avais peur de me laisser séduire et de découvrir trop tard qu'elle était émotionnellement instable (ce qui s'est avéré être le cas) et que cela ne gâche tout. J'avais le choix entre la passion et la raison, j'ai choisi la seconde voie et j'ai été clair dès le début avec elle sur le fait que je préférais les femmes de mon âge, que je l'aimais mais de manière platonique. C'est ce qui a permis à notre relation de durer dans le temps mais au début je n'aurais pas imaginé qu'on devienne aussi proche au point que je la connaisse dans les moindres détails et qu'elle me donne une telle importance. J'ai beaucoup d'amis femmes, certaines très proches, mais aucune ne se comporte comme elle avec moi, c'est vraiment très singulier.
Je pense qu'on se plait tous les deux mais qu'on s'interdit tous les deux de l'admettre.
Elle n'est pas très mature mais elle est extrêmement intelligente, c'est sans doute la personne la plus intelligente que je connaisse, de loin. Et effectivement elle est en pleine recherche de qui elle est et elle en a conscience, on en a parlé samedi. Elle a aussi conscience qu'avoir grandi enfant unique élevée par sa mère seule ça ne l'a vraiment pas aidée. Elle est assez clairvoyante vis à vis de tout ça et je peux lui parler d'elle et de ses traumatismes sans qu'elle ne soit sur la défensive ou dans le déni. C'est différent en revanche quand je lui parle de nous deux, je sens que ça la crispe, surtout quand j'essaye d'avoir une discussion adulte pour lui expliquer ce qui me met mal à l'aise dans sa façon de faire. D'ailleurs la seule fois ou on s'est fâché c'était parce que j'avais essayé d'avoir une conversation de ce genre avec elle et qu'elle est partie au quart de tour avant même que je puisse formuler ce que j'avais à dire.

Je pense qu'il n'y a pas de lien entre sa rupture qui remonte à quelques mois et ses histoires de familles qui remontent à quelques jours, c'est pas nouveau les tensions avec sa mère, c'est juste que ça a explosé récemment au point qu'elle coupe tout contact.

Je ne cherche pas forcément mon intérêt à court terme, j'essaye juste d'avoir des relations harmonieuses et la c'est compliqué, d'autant qu'elle a l'air en souffrance en ce moment, ce qui explique sans doute qu'elle se comporte n'importe comment.

Je ne pourrais pas tenter une relation de couple avec elle parce que je vois bien son instabilité émotionnelle. En tant qu'ami c'est pénible mais ça va, ça n'empiète pas non plus sur mon quotidien de façon excessive. Mais quand je vois son comportement avec les autres, ça me fait un peu froid dans le dos. Des fois je me demande si elle ne se met pas en scène pour me faire réagir, ça expliquerait pourquoi elle tient absolument à me raconter toutes ses histoires dans les moindres détails alors que c'est vraiment pas mes oignons et que je ne lui demande jamais de me raconter tout ça, ça ne m'intéresse même pas. Si elle fait ça dans le but de me manipuler (même si ce n'est pas pensé de cette manière), c'est encore plus préoccupant. Il lui manque sans doute quelques années d'expérience pour que je puisse envisager de me projeter avec elle mais là clairement c'est impossible.

C'est dur en ce moment parce que j'ai l'impression qu'elle cherche à me tester un peu. Samedi elle était plus tactile que d'habitude et n'avait strictement aucune pudeur. Elle m'a aussi complimenté sur mon apparence, ce qu'elle n'a jamais fait avant. C'était un peu timide mais quand même, elle a même voulu me prendre en photo plusieurs fois. Ce qui me désole c'est qu'elle tende à réveiller mon désir que j'ai jusque là réussi à mettre de côté pour éviter une situation merdique qui pourrait ruiner notre amitié, alors qu'en même temps elle a un comportement qui est de plus en plus délétère et pénible. Donc ça m'occupe l'esprit et pas d'une manière plaisante.
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Mar 7 Jan 2020 - 6:41

bjr

je vis un truc ressemblant un peu..une amie qui fait une sorte de transfert sur moi , envoyant des signaux contradictoires mais qu'elle ne doit pas s'en rendre compte..je ne veux pas profiter d'un quelconque moment de faiblesse même si elle m'interesse . Reste à définir les attentes et besoins de chacun , mais si le dialogue n'est pas ouvert alors c'est de la compensation de sa part. Etre un soutien , une béquille, l'accompagner dans sa relève..le temps qu'elle retrouve complètement ses esprits.

J'suis pas tres doué en relationnel, j'sais pas si c'est nul ce que je dis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par RonaldMcDonald Mar 7 Jan 2020 - 14:34

Moi, ce que je vois, c'est qu'elle fait tout pour attirer ton attention. Elle a essayé de te rendre jaloux, elle a essayé de te montrer sa force(je l'ai repoussé alors qu'il était trop beau), elle a aussi essayé de t'avoir par des moyens plus tactiles, etc.

Mais ça ne veut pas dire que c'est une bonne idée de céder. J'en sais rien, en fait. Je dis juste qu'elle te chasse, et qu'elle essaye différents moyens. Et que si c'est niet de ton coté, il va falloir être un peu plus clair dans la manière de le dire.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10362
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Mar 7 Jan 2020 - 14:55

Euh, et si elle jouait avec toi ? C'est juste une idée, certes désagréable, mais envisageable.

Moi j'aime pas trop le côté "elle t'appelle chaque fois qu'elle en a besoin, sans se soucier de ce que tu peux vivre toi". Mais c'est ta vie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Mar 7 Jan 2020 - 15:34

Lemonstre a écrit:bjr

je vis un truc ressemblant un peu..une amie qui fait une sorte de transfert sur moi , envoyant des signaux contradictoires mais qu'elle ne doit pas s'en rendre compte..je ne veux pas profiter d'un quelconque moment de faiblesse même si elle m'interesse . Reste à définir les attentes et besoins de chacun , mais si le dialogue n'est pas ouvert alors c'est de la compensation de sa part. Etre un soutien , une béquille, l'accompagner dans sa relève..le temps qu'elle retrouve complètement ses esprits.

J'suis pas tres doué en relationnel, j'sais pas si c'est nul ce que je dis.

Je ne suis pas une tronche en psychologie mais j'avais lu quelque chose d'intéressant à propos du concept de d'aminus selon Carl Jung, ainsi que de sa projection sur un homme par la femme (l'équivalent existant évidemment dans l'autre sens, mais sous la dénomination "anima") qui me fait penser à ce genre de situation.


RonaldMcDonald a écrit:Moi, ce que je vois, c'est qu'elle fait tout pour attirer ton attention. Elle a essayé de te rendre jaloux, elle a essayé de te montrer sa force(je l'ai repoussé alors qu'il était trop beau), elle a aussi essayé de t'avoir par des moyens plus tactiles, etc.

Mais ça ne veut pas dire que c'est une bonne idée de céder. J'en sais rien, en fait. Je dis juste qu'elle te chasse, et qu'elle essaye différents moyens. Et que si c'est niet de ton coté, il va falloir être un peu plus clair dans la manière de le dire.

Elle a déjà mon attention, la seule chose qu'elle n'a pas c'est la liberté d'exercer son pouvoir sur moi. Elle a du pouvoir sur moi mais elle ne peut pas l'exercer parce que je refuse de la laisser l'exercer. Elle peut influencer mes décisions et mon comportement dans une certaine mesure, mais il y a une ligne rouge que je refuse de franchir en gardant une distance de sécurité, et ce depuis trois ans bientôt. Ce n'est pas facile mais je fais ça parce que son instabilité émotionnelle me fout les jetons, que j'ai déjà connu ça par le passé et que je sais ce que ça génère au final.
Je ne pense pas qu'elle me chasse, du moins je ne pense pas que ce soit son objectif absolu. En revanche il est possible qu'elle ressente de la frustration uniquement parce que je garde une distance de sécurité malgré notre extrême proximité car elle n'a pas l'habitude que qui que ce soit lui résiste. A mon avis c'est plutôt son ego qui en prend un coup que son désir profond car c'est une personne très narcissique (elle a une haute estime d'elle même mais est bienveillante malgré tout, elle n'a pas du tout le profil d'une perverse narcissique). Elle m'a déjà dit une fois, en parlant du comportement un peu obsessionnel qu'avaient tendance à avoir mes ex avec moi que de se savoir aimé par moi devait être extrêmement gratifiant (à cause de mon intransigeance et de mon exigence) et que du coup ça expliquait pourquoi mes exs faisaient n'importe quoi pour être au cœur de mon attention. Peut être que c'est ce qu'elle fait. Mais elle envoie des signaux très contradictoires aussi, comme après ce fameux concert ou un ami à moi qu'elle essayait de séduire lui a demandé si elle était avec moi, puis si elle était ma "cible", ce à quoi elle a répondu "je n'espère pas!" (ça ne s'est pas produit devant moi mais elle s'est empressée de me raconter la scène quelques minutes plus tard).

Clive a écrit:Euh, et si elle jouait avec toi ? C'est juste une idée, certes désagréable, mais envisageable.

Moi j'aime pas trop le côté "elle t'appelle chaque fois qu'elle en a besoin, sans se soucier de ce que tu peux vivre toi". Mais c'est ta vie...

Je l'ai envisagé mais je ne pense pas que ce soit le cas, elle aurait trop à perdre et la seule fois où c'était très tendu entre nous elle l'a très mal vécu. Je pense qu'elle tient à moi sincèrement, par contre je ne suis pas sur qu'elle sache elle même ce qu'elle veut. Elle est bourrée de contradictions, de tabous, de complexes, toute sorte de choses qui me mettent très mal à l'aise à moins que je me tienne à une certaine distance émotionnelle. Je pense qu'elle se soucie de ce que je veux moi, quand j'ai le moindre souci elle est toujours là, je sais que je peux compter sur elle. En tant qu'amie je lui fais totalement confiance, je sais qu'elle ne voudrait jamais me blesser. Le seul problème à vrai dire c'est que je la désire, que je le refuse, que je lutte, mais qu'il est très difficile de lui résister. Au début je le refusais parce qu'elle était en couple avec une personne que j'appréciais, et que je ne la connaissais pas assez pour savoir si c'était une bonne idée. Aujourd'hui elle n'est plus en couple mais je la connais largement assez pour savoir que c'est une mauvaise idée. Ceci dit, le rôle de père de substitution ou de projection de l'animus, quand t'as rien demandé et qu'en plus tu dois réprimer ton désir, c'est vraiment très lourd à porter.
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Mar 7 Jan 2020 - 16:33

Hum. Il n'y a rien de plus triste qu'un marionnettiste sans sa marionnette. Je serais toi, j'essayerai de prendre du recul ou de la distance, juste histoire de clarifier tes idées à toi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Mar 7 Jan 2020 - 20:23

vbgass a écrit: Le seul problème à vrai dire c'est que je la désire, que je le refuse, que je lutte, mais qu'il est très difficile de lui résister. Au début je le refusais parce qu'elle était en couple avec une personne que j'appréciais, et que je ne la connaissais pas assez pour savoir si c'était une bonne idée. Aujourd'hui elle n'est plus en couple mais je la connais largement assez pour savoir que c'est une mauvaise idée. Ceci dit, le rôle de père de substitution ou de projection de l'animus, quand t'as rien demandé et qu'en plus tu dois réprimer ton désir, c'est vraiment très lourd à porter.


"père de substitution"... je ne crois pas, je pense qu'elle est très attirée par toi tout autant que tu l'es par elle et ne comprend pas non plus du tout ton jeu, ou plutôt tes résistances.

Bref, un jeu du "je t'aime moi non plus" assez finalement.. pervers et pas que de sa part si je peux me permettre cette remarque.
Car si tes mots et actes ne traduisent pas tes sentiments et désirs, alors cette dissonance cognitive, cette incohérence, cette lutte contre toi même, il est probable qu'elle le ressente aussi.
Sa tentative de séduction, souvent maladroite est suffisamment claire et nette à mes yeux mais ce qui m'interroge davantage, c'est pourquoi, toi, tu luttes ?

Je lis qu'il s'agirait de l'âge et de son comportement immature qui alimenterait chez toi une sorte de peur panique de l'échec et je crois que son comportement immature est sa façon à elle de te faire réagir.
En clair, je crois que ta peur génère son comportement, ce qui justifie chez toi ta peur, une sorte de cercle vicieux bien connu qui fait que quand on a peur de l'échec, on provoque soi même l'échec pour se prouver qu'on avait raison d'en avoir peur.

Mais ce n'est qu'un humble avis féminin sur la base de ce que tu écris Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Mar 7 Jan 2020 - 20:43

.


Dernière édition par Pessoa le Mar 7 Jan 2020 - 22:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Mar 7 Jan 2020 - 21:06

"Père de substitution" c'est juste une métaphore pour illustrer le fait qu'elle s'infantilise à outrance en ma présence, qu'elle me donne beaucoup de responsabilités et qu'elle me sollicite dès que quelque chose ne va pas. Elle est obsédée par l'image que j'ai d'elle et a toujours besoin que je valide tout ce qu'elle fait, dit ou pense. Lorsque ce n'est pas le cas et que j'exprime un désaccord, même une nuance, elle le prend mal. Elle ne se fâche pas, et ça j'apprécie beaucoup, mais je vois bien que ça l'affecte quand même. Je ne peu pas la taquiner par exemple, elle prend tout au premier degré comme si tout ce que je disais était à prendre systématiquement au pied de la lettre.

Je lutte parce que j'ai systématiquement regretté toutes mes précédentes relations avec des femmes qui étaient émotionnellement instable. Je lutte aussi parce que je tiens à elle et que je pense que c'est le prix à payer pour préserver notre amitié. Ceci dit je pense que ce qui me préoccupe en ce moment c'est finalement pas tant le fait de lutter que de la voir entrer dans une espèce de spirale chaotique qui fait qu'elle se fâche avec tout son entourage et qu'elle mette à l'épreuve mon estime pour elle. Elle ne va pas bien ces temps-ci, elle me l'a clairement dit et montré et je ne pense pas que j'aie quelque chose à voir là dedans, on en a longuement parlé ce week end. Je voudrais l'aider à se stabiliser et je pense que clairement si demain je cessais de garder cette distance de sécurité ça la troublerait encore plus.

En revanche je n'arrive pas à me dire que j'ai définitivement fermé là porte à l'idée que notre relation évolue un jour, c'est juste que je pense que le moment n'est pas encore venu.

En tous cas j'entends la logique de ton raisonnement et il fait écho à des questions que moi même je me pose et à des éventualités que j'envisage parfois. Ceci dit elle est séductrice avec absolument tout le monde, c'est compulsif chez elle. Alors je peux imaginer qu'elle ait pu ressentir à certains moments de la frustration que je n'entre pas dans ce jeu là, mais c'est aussi une des raisons essentielles pour lesquelles on est devenu si proche. Donc la notion d'échec est tout relative, elle dépend de l'objectif et jusqu'à maintenant j'ai pu m'en tenir à l'objectif de préserver cette relation malgré les difficultés.
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par RonaldMcDonald Mer 8 Jan 2020 - 12:27

Hirondelle78 a écrit:je pense qu'elle est très attirée par toi tout autant que tu l'es par elle et ne comprend pas non plus du tout ton jeu, ou plutôt tes résistances.(.../...)

Je rebondis sur cette perception féminine pour expliciter mon "elle te chasse" : je ne dis pas qu'elle veut une relation longue durée. Je n'en sais rien. Il est fort possible que son objectif soit de t'ajouter à son tableau de chasse, puis ensuite de pouvoir passer à autre chose. Je n'en suis pas certain, mais de ce qui ressort, c'est certainement une interprétation possible.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10362
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Lorelei Dim 16 Fév 2020 - 17:12


Ravie d'avoir la suite de cette histoire vécue!
Où j'apprends que tu nous avais caché tellement d'éléments dans la première partie qu'il nous était impossible de te donner un avis suffisamment étayé pour avoir quelque valeur ; et où pourtant nous avions pu deviner l'essentiel.

vbgass a écrit:"Père de substitution" c'est juste une métaphore pour illustrer le fait qu'elle s'infantilise à outrance en ma présence, qu'elle me donne beaucoup de responsabilités et qu'elle me sollicite dès que quelque chose ne va pas. Elle est obsédée par l'image que j'ai d'elle et a toujours besoin que je valide tout ce qu'elle fait, dit ou pense. Lorsque ce n'est pas le cas et que j'exprime un désaccord, même une nuance, elle le prend mal. Elle ne se fâche pas, et ça j'apprécie beaucoup, mais je vois bien que ça l'affecte quand même. Je ne peu pas la taquiner par exemple, elle prend tout au premier degré comme si tout ce que je disais était à prendre systématiquement au pied de la lettre.

Il paraît clair qu'elle te met dans un rôle parental, ce qui est d'ailleurs toujours à un certain degré le cas dans une relation de couple, mais ici à l'excès et sans que vous soyez amants. Il n'est pas dit que ce soit dans un rôle de père, le fait qu'elle ait quitté une femme et vienne de rompre les ponts avec sa mère m'incline à penser à un substitut plutôt voire essentiellement maternel. Quoi qu'il en soit elle attend de toi un amour inconditionnel que tu sais lui donner, et sans doute aussi la capacité à lui donner des limites, à commencer par celles que tu lui donnes (et tu peux sans doute en donner plus encore) dans votre relation --pour te préserver et pour le bien de celle-ci. Lui as-tu déjà donné des limites sans te justifier, sans donner d'explications sur le moment (quitte à en donner plus tard à sa demande)? Lui as-tu déjà déjà dit que tu n'étais pas disponible pendant un moment (deux, trois jours, ou plus) lorsqu'elle te sollicite? (comment ça se passe?).
Il ne serait pas mauvais que tu t'autorises à la taquiner gentiment à l'occasion, pour qu'elle puisse en saisir l'intention avec le temps et gagne en "confiance en elle", c'est-à-dire en distance à ce qu'on lui renvoie d'elle-même.

vbgass a écrit:
Je lutte parce que j'ai systématiquement regretté toutes mes précédentes relations avec des femmes qui étaient émotionnellement instable. Je lutte aussi parce que je tiens à elle et que je pense que c'est le prix à payer pour préserver notre amitié. Ceci dit je pense que ce qui me préoccupe en ce moment c'est finalement pas tant le fait de lutter que de la voir entrer dans une espèce de spirale chaotique qui fait qu'elle se fâche avec tout son entourage et qu'elle mette à l'épreuve mon estime pour elle. Elle ne va pas bien ces temps-ci, elle me l'a clairement dit et montré et je ne pense pas que j'aie quelque chose à voir là dedans, on en a longuement parlé ce week end. Je voudrais l'aider à se stabiliser et je pense que clairement si demain je cessais de garder cette distance de sécurité ça la troublerait encore plus.

En revanche je n'arrive pas à me dire que j'ai définitivement fermé là porte à l'idée que notre relation évolue un jour, c'est juste que je pense que le moment n'est pas encore venu.

J'aime beaucoup la dernière phrase...

Je pense que la manière qu'elle a, non seulement de te révéler quasiment tout de sa vie, mais encore de te montrer ses plus mauvais côtés, est une façon de s'assurer que tu l'aimes inconditionnellement, que tu peux tout lui pardonner. D'après ce que tu dis elle est très séductrice et ça semble un problème narcissique assez prononcé, elle peut très bien anticiper le fait que ne se sentant pas capable d'être fidèle, elle veut s'assurer que tu lui pardonnerais ses écarts, si vous étiez en couple.
Il lui serait utile de réaliser qu'elle gagnerait à avoir une aide psychologique pour comprendre la source de son mal-être et de son comportement auto-destructeur.

Lorelei
Lorelei

Messages : 1414
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 36
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Ven 6 Mar 2020 - 23:27

La fin de l’histoire va vous  décevoir.

J’ai fini par crever l’abcès et par lui exposer cash ce que je ressentais, s’en est suivi un malaise. Elle m’a dit clairement que j’étais trop important pour elle, qu’elle était trop jeune et qu’elle avait besoin de moi comme « grand-frère » (elle qui est fille unique et qui n’a aucune idée de ce que cela signifie). Ça m’a complètement refroidi, d’autant que le surlendemain elle sortait avec un homme deux fois plus vieux qu’elle, riche et macho, qui représente tout ce contre quoi elle prétend s’insurger. Malgré ça elle continue de m’appeler régulièrement pour me raconter sa vie dans les moindres détails mais clairement j’ai pris mes distances car je n’ai jamais demandé à être un genre de « grand-frère » pour qui que ce soit. Une amitié équilibrée je veux bien, mais certainement pas un substitut familial.

Je n’ai pas coupé les ponts non plus, je tiens vraiment à elle, mais il faut qu’elle comprenne que je ne suis ni son père, ni sa mère, ni son frère et que ça n’a aucun sens de projeter sur moi ce genre de choses, en plus de me mettre hyper mal à l’aise. Elle m’a même appelé l’autre fois pour me demander si c’était risqué d’avoir des relations sexuelles sans préservatif parce que son nouveau mec l’exigeait. Elle voulait que je prenne la responsabilité de décider à sa place si elle devait le faire ou non. Je l’ai bien entendu envoyée bouler en lui rappelant que c’était pas mon rôle, qu’elle était assez grande pour prendre elle même des décisions aussi personnelles sans m’en mêler.
Elle continue aussi de m’appeler chaque fois qu’elle a un problème, qu’il lui arrive un truc ou qu’elle a pas le moral.
Autre attitude très décevante de sa part, j’ai rencontré quelqu’un d’autre il y a peu. Une femme brillante aussi mais de mon âge cette fois. A ce stade on apprend encore à se connaître mais il semblerait qu’on partage beaucoup de choses en commun. Et évidemment, ma « pseudo petite-soeur » ne semble pas du tout emballée par l’idée et ne m’en parle que pour m’inciter à me méfier de cette nouvelle rencontre.
Bref, elle a pas mal baissé dans mon estime, je commence de plus en plus à la voir comme un genre de boulet dont j’aspire à me détacher désormais.

Je suis à l’aube d’une nouvelle étape très importante de ma vie car lundi je me vais enfin subir une opération qui doit mettre fin à presque 7 ans de douleur chronique et d’atteintes neurologiques handicapantes. Je devrais pouvoir retrouver peu à peu un corps normal avec des sensations normales, reprendre une activité physique normale et consacrer mon temps et mon énergie retrouvée à des choses que j’aime vraiment faire. C’est certain que ça va me libérer à tous les niveaux, y compris sentimental et émotionnel. Je ferme définitivement un chapitre pour en commencer un autre.
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Sam 7 Mar 2020 - 10:06

La fin est plutôt porteuse d'espoir, donc je trouve plutôt qu'elle ne déçoit pas.

Bon courage pour l'opération, en espérant que cela s'améliore pour toi.

Concernant ton amie, à trop la couver (on se comprendra, vu ce que tu as déjà pu détailler), ça ne l'aide pas à grandir, et elle donne l'impression d'en avoir beaucoup besoin, quand même (de grandir).

Et pour qu'elle se prenne davantage en charge, il va falloir qu'elle compte sur elle-même.

Surtout que, pour reprendre la morale des psys du film "DEUX MOI": << Vous avez le droit d'être heureux. >>.

Reste à voir comment lui faire comprendre qu'elle ne t'appelle plus pour un rien (comment profiter et développer une relation avec une personne qui te conviendrait mieux si l'autre est toujours à te "parasiter" d'appels/SMS ?).

En tout cas, pour moi ça semble assez clair: chacun a besoin d'avancer de son côté et travailler sur lui.


Mon message fait peut-être un peu froid comme j'ai pas beaucoup développé et que je n'ai pas participé plus tôt. En espérant qu'il t'aidera un peu, en tout cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Sam 7 Mar 2020 - 12:34

Non ton message n’est pas froid, il rejoint ce que je pense également!

Il y a quelques jours j’ai refusé qu’elle m’accompagne au cours d’un voyage que je préfère faire seul. Depuis elle ne m’a pas rappelé.

Edit: Elle vient de me rappeler finalement mais c’était pour prendre de mes nouvelles, pas pour me raconter sa vie, même si c’est quand même ce vers quoi la discussion a vite embrayé.
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Dim 8 Mar 2020 - 12:59

Nous nous sommes revus hier soir, pour la première fois depuis deux semaines. C’était assez étrange, même si la situation est plus claire pour moi je n’arrive vraiment pas à comprendre la moindre logique dans son comportement.
Elle a d’abord voulu en savoir plus sur mon opération mais ce qui était bizarre c’est que lorsque je lui ai dit que je passais sur le billard à 14h et que l’opération durait 2 heures, elle m’a demandé de lui promettre de l’appeler vers 17 heures pour ne pas qu’elle s’inquiète. Je lui ai répondu que ce n’était pas possible, que je voulais bien l’appeler dès que je serais en mesure de le faire mais que je n’avais aucune idée de l’heure. Elle m’a alors dit qu’elle me laissait jusqu’à 19h après quoi elle rappliquait à l’hôpital pour me voir si je ne donnais pas de nouvelles. Je lui ai dit d’arrêter son cinéma, si tous mes amis qui s’inquiètent faisaient ça ce serait ingérable. J’ai accepté de lui promettre de l’appeler ou de lui écrire dès que j’étais réveillé si mon état le permettait.
Après cela on a fait que que parler d’elle. Elle enseigne la philo au lycée depuis un peu plus d’un mois alors elle avait beaucoup de choses à me raconter sur sa vie, elle a même tenu à me lire des copies de bac blanc qu’elle devait corriger. Puis elle s’est plaint du fait qu’elle avait trop de travail et plus assez de temps pour sortir, séduire et avoir une vie sexuelle active, avant de m’annoncer qu’elle ne voyait plus ce riche cinquantenaire réac qui avait pour projet assumé de « lui faire un enfant ». Elle m’a alors demandé comment ça se passait avec l’autre femme que j’ai rencontré mais je n’avais pas grand chose à raconter car cette dernière est en voyage en asie depuis 2 semaines et que je ne comptais pas la revoir avant d’être remis de mon opération. Elle m’a demandé des détails sur cette femme  mais à mesure que je lui en parlais elle s’est mise à grimacer avant de me dire « je sais pas, moi je la sens pas ». Elle ne l’a jamais rencontrée, c’est seulement la deuxième fois que je lui en parle et elle ne la sent pas? Elle m’a dit que selon elle cette femme me disait ce que j’avais envie d’entendre, qu’elle n’était probablement pas médecin comme elle le prétendait, comme si c’était impossible pour moi d’intéresser une médecin. Je l’ai super bien pris, vous vous en doutez.
Après ça elle m’a dit qu’une fois que je serais remis et qu’elle aura fini l’année scolaire elle voulait qu’on parte en vacances ensemble. Je lui avais déjà dit non la dernière fois, là je lui ai répété que j’avais déjà prévu de partir avec d’autres amis en Europe de l’est et que j’avais trop de concerts le reste de l’été pour envisager de partir avec elle. Elle ne l’a pas mal pris et a répondu qu’on verrait de toutes façons quand je serais rétabli.

Je vous avoue que je ne sais pas trop quoi faire. Même si je ne me fais plus aucune idée sur notre relation, je tiens beaucoup à elle en tant qu’amie, elle m’a énormément soutenu dans les moments les plus difficiles de ma maladie et je sais que c’est une personne sur qui je peux compter. Ceci dit ça me gène vraiment qu’elle se comporte de cette manière, j’ai beau le lui répéter, rien n’y fait. J’ai bien compris qu’elle était demandeuse de relations charnelles légères et je ne peux pas le lui reprocher car elle fait ce qu’elle veut et que par ailleurs à son âge j’étais exactement pareil. Il est clair que même si je l’attirais vraiment ce serait compliqué avec moi. Mais du coup est-ce que ça donne du sens au fait qu’elle me considère comme un genre de parent? Aucun(e) autre ami(e) ne se comporte comme ça avec moi et en plus elle a des tendances possessives, c’est totalement absurde.

Je ne sais pas ce qu’elle veut, quel est son plan par rapport à moi, si elle a un plan. Point positif de notre discussion d’hier, elle m’a admis sans même que j’évoque le sujet, qu’elle était trop narcissique et qu’elle voulait travailler là dessus. Elle a du pain sur la planche, c’est clair. De mon côté je l’ai prévenue qu’après mon opération ma vie allait sans doute changer radicalement et que je serais moins disponible. J’aimerai vraiment qu’elle comprenne que je ne peux pas être un genre de bouche trou affectif ou un substitut parental. C’est trop de responsabilités alors que j’ai rien demandé. Le problème c’est que chaque fois que j’ai voulu aborder sérieusement le sujet elle s’est braquée dans un état frôlant l’hystérie et aucune discussion n’était possible. Exactement comme elle fait avec sa mère par ailleurs...
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par Invité Dim 8 Mar 2020 - 14:23

J'ai l'impression que tu nous fais un exposé sur un cas pratique de pervers(e) narcissique.

Ce n'est peut-être pas le meilleur lien, mais lis-le (et les différents points du thème) et essaie de trouver ce qui ne correspond pas à votre cas (ça sera plus court que l'inverse).

https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=pervers-narcissique

Pour moi, elle a trop besoin d'exister à travers toi. T'es sous elle tant que tu accepteras ça.
Soit vous arrivez (enfin tu, vu que ça semble peu probable qu'elle cherche vraiment à améliorer les choses seule, tant qu'elle peut se reposer sur toi) à l'améliorer et ça sera peut-être jouable de garder une relation plus saine à moyen/long terme.

Par contre, quelle chance que ça réussisse et au bout de combien de temps ?

Soit il y a la solution plus radicale, simple et rapide: couper les ponts totalement. Ou un peu plus fin: progressivement.
Tu lui fais comprendre que tu veux un autre type de relation (qui reviendrait à descendre d'un cran, au moins, par rapport à votre relation actuelle) et donc tu diminues en fréquence les contacts. C'est pas si elle t'appelle/t'envoie un SMS que tu dois répondre dans la foulée.
Si tu arrives sur une longue période à bien réduire la fréquence des contacts, elle sera bien obligée de vivre seule, à un moment, et l'assimiler. Peut-être qu'elle jettera alors son dévolu sur quelqu'un d'autre, mais il ne faut pas que ça devienne tes affaires.

Le seul point où je la rejoins: fais peut-être attention à la femme qui t'intéresse. On connaît tous une personne qui a un don pour attirer des gens pour avoir une situation compliquée.
Au vu de la galère que tu as eue avec la plus jeune (qui a au moins la vingtaine, donc elle est grande, non ?) pendant X années et que tu n'arrives pas à t'en défaire. Il peut être bon d'être sage et de voir un peu à quoi ressemble la nouvelle (il y a des fois de beaux menteurs).

Je ne dis pas qu'il faut tout remettre en question sur la nouvelle, mais plutôt rester un peu prudent au début tant que tu ne la connais pas trop, et si t'as moyen de vérifier certaines choses pour être sûr qu'elle ne te mène pas en bâteau.


Chapeau en tout cas. J'ai beau être un peu bonne poire, j'aurais pas pu tenir comme tu as fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L’angoisse de l’amour acte 2 Empty Re: L’angoisse de l’amour acte 2

Message par vbgass Dim 8 Mar 2020 - 15:42

Je ne pense pas que ce soit une perverse narcissique. J’en ai déjà connues et c’était très différent. Elle est narcissique oui mais pas perverse narcissique. Elle n’est pas malveillante déjà. Même si elle a des comportements qui ne sont pas très délicats, je pense qu’elle ne se rend pas compte et que ce n’est pas calculé de sa part. Ensuite elle ne sait pas mentir, sauf à elle même. Quand je lui pose une question à laquelle elle n’a pas envie de répondre, elle rougit mais le fait quand même. Ensuite elle ne me rabaisse pas, c’est même tout le contraire (ce qui ne me plait pas non plus), elle est tout le temps en train de me complimenter et de me mettre sur un piédestal et ça a le don de m’énerver car c’est dans ces moments là que je la trouve malhonnête.

Vraiment elle n’a pas tous les attributs de la perverse narcissique. Mais c’est vrai qu’il faut que je mette de la distance, c’est évident et ça a déjà commencé.

En ce qui concerne celle que j’ai commencé à fréquenter récemment évidemment que j’attends de voir, vu que je ne la connais pas vraiment. Mais à ce stade je n’ai vraiment aucune raison d’être parano et je n’ai pas besoin qu’on me dise de me méfier. Pour l’instant elle n’a eu aucun comportement anormal.
vbgass
vbgass

Messages : 1590
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum