En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

+4
Bird
AnaSoul
hohenheim
Rebrousse-poil
8 participants

Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Rebrousse-poil Lun 9 Avr 2018 - 14:42

Bonjour !
Si ce sujet est abordé ailleurs, n'hésitez pas à m'indiquer où pour éviter les doublons.

Voilà, un épisode de la série Dr House m'a fait forte impression.
http://house.wikia.com/wiki/Ignorance_is_Bliss
https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_6_de_Dr_House#%C3%89pisode_9_:_Heureux_les_ignorants

[ Attention spoil du cas du patient ]

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà été tentés par cette option ? Ou y avez-vous même succombé d'une manière ou d'une autre ?
Bise !
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par hohenheim Lun 9 Avr 2018 - 18:35

un gars connu, je crois, a dit un jour: heureux les simples d'esprits.

Et pour en avoir rencontré dans la vraie vie, en tout cas, ils avaient l'air plus heureux que moi.

Franchement, si je pouvais me faire faire une bonne lobotomie, là, maintenant, je signerais.
hohenheim
hohenheim

Messages : 221
Date d'inscription : 29/01/2016
Age : 40
Localisation : Annecy le vieux (74)

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Invité Lun 9 Avr 2018 - 19:07

hohenheim a écrit:un gars connu, je crois, a dit un jour: heureux les simples d'esprits.

Et pour en avoir rencontré dans la vraie vie, en tout cas, ils avaient l'air plus heureux que moi.

Franchement, si je pouvais me faire faire une bonne lobotomie, là, maintenant, je signerais.

Oh que oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par AnaSoul Lun 9 Avr 2018 - 21:07

moi ej voudrai juste qu'on m'implante des boules Quies, et qu'on me colle du film plastique sur tout le corps et des cotons dans les narines
AnaSoul
AnaSoul

Messages : 113
Date d'inscription : 28/03/2018
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Invité Jeu 9 Juil 2020 - 2:45

Il y a l'épisode où il prend de la méthadone, aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Invité Jeu 9 Juil 2020 - 12:21

Tout dépend de ce qui te rend heureux...
Si l'intégration sociétale te rend heureux, bein je me suis souvent rendue compte que paraître plus conne que je ne le suis aide à se faire accepter par la majorité. Mais je suis une femme et c'est un point qui à mon avis a son importance dans les préjugements culturels.
Si tu préfères une intégration plus restreinte et choisie selon des critères intellectuels, bein c'est le contraire... ^^

Il faut déjà assumer et gérer son "intelligence", tout du moins son propre fonctionnement et voir si ça colle avec ton environnement quotidien.

Pour ma part, je me bride, par facilité, pour moi comme ceux qui m'entourent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Bird Mar 28 Juil 2020 - 18:11

SeA* a écrit:Pour ma part, je me bride, par facilité, pour moi comme ceux qui m'entourent.

Je crois que je m'adapte beaucoup aussi - sans avoir vraiment conscience de ce "réflexe". J'ai vu mon père faire ça toute sa vie d'ailleurs, entrer dans le langage de l'autre. Efficace pour échanger tous azimuts, et je trouve ça bien tant qu'on ne joue pas de personnage, qu'on reste au plus près de soi. Un soi adaptatif, mais qui reste dans sa consistance propre. La limite est fine par moments.

Quand je me retrouve dans un contexte "débridé", je me sens tellement libéré... que je dois me brider - un peu Wink - pour ne pas devenir envahissant - verbalement. Very Happy
Bird
Bird

Messages : 1598
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Chuna Mar 28 Juil 2020 - 22:11

Quand je me retrouve dans un contexte "débridé", je me sens tellement libéré... que je dois me brider - un peu Wink - pour ne pas devenir envahissant - verbalement.
Tiens donc. C'est pour ça que je suis rapidement chiante verbalemet avec les potes Embarassed Dent pétée (pas que verbalement, me répondra-t-on)

Moi c'est pas forcément de l'intelligence que j'étale, mais de la science (spa pareil), et là dessus aussi mieux vaut se brider, sinon on passe pour l'intello de service, la personne coincée du cul. D'ailleurs, pour casser cette image, rien de mieux que de parler de cul. Les gens préfèrent plutôt que le déballage de connaissances ou réflexions philosophiques.
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 43
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Invité Sam 1 Aoû 2020 - 3:48

Avez-vous déjà été tentés par cette option ? Ou y avez-vous même succombé d'une manière ou d'une autre ?
Je me prive de sommeil. Je ne tiens plus debout ou ne sais plus articuler deux mots par moments, dans la journée.

Je ne suis pas plus heureux ni tellement moins capable intellectuellement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Rebrousse-poil Mar 4 Aoû 2020 - 11:16

SeA* a écrit:Si l'intégration sociétale te rend heureux, bein je me suis souvent rendue compte que paraître plus conne que je ne le suis aide à se faire accepter par la majorité.

Ben oui malheureusement. Je cherche pas à être populaire mais comme beaucoup d'animaux sociaux j'ai besoin d'échanges. Typiquement : rire avec des gens, une activité que j'apprécie et dans laquelle je suis pas en mesure d'être autonome contrairement à la lecture ou au sport.

Bird a écrit:Je crois que je m'adapte beaucoup aussi - sans avoir vraiment conscience de ce "réflexe". J'ai vu mon père faire ça toute sa vie d'ailleurs, entrer dans le langage de l'autre. Efficace pour échanger tous azimuts, et je trouve ça bien tant qu'on ne joue pas de personnage, qu'on reste au plus près de soi. Un soi adaptatif, mais qui reste dans sa consistance propre. La limite est fine par moments.

Quand je me retrouve dans un contexte "débridé", je me sens tellement libéré... que je dois me brider - un peu Wink - pour ne pas devenir envahissant - verbalement.

Ben du coup soit tu te bride en niveau de langue (en tout cas ce que tu cites), soit quand tu ne le fait pas... dans ton débit et ton intensité ?

Typiquement moi le niveau de langue je me bride beaucoup aussi, d'autant que j'adore utiliser les contrastes de registre de langue comme ressort humoristique (style trop soutenu, ancien français ou bien argot... parce que je suis une banlieusarde avant tout eheh).

On a un peu dévié mais pour poursuivre sur cet aspect : je ne sais pas trop à quel point c'est commun mais je fais très souvent semblant de ne pas connaître des choses. La vraie définition d'un mot mal employé par une personne, une anecdote historique, parfois-même le chemin.

Mon critère étant : "est-ce que c'est important pour l'autre et/ou moi ?"

Si on va être en retard à cause d'un détour ou si la personne va s'afficher plus tard en disant le mauvais mot ou si son erreur risque de la guider vers une mentalité que je trouve "mauvaise" (genre politiquement, humainement), je dis mon truc.
Si c'est pas important genre on a le temps pour le détour et sa fait faire de la marche/voir du pays ou si c'est inoffensif, je la boucle.

Le cas de figure où j'ai du mal c'est pour les aspects "santé" notamment, et aussi éthique de ce qu'on consomme. Pour ma part je tiens toujours à collecter le max de données sur les sujets où j'ai la possibilité d'avoir un impact (pas que la santé) afin de pouvoir faire les meilleurs choix possibles en disposant d'autant de données de l’équation que possible.
J'ai remarqué que les gens détestent avoir des infos sur la santé et en même temps les laisser "risquer leur vie" me gène. Typiquement : indices de risques cardio vasculaire et cheveux / gérontoxon / graisse viscérale ou les trucs sur le diabète... Idem pour les impacts sociaux ou environnementaux de mes achats (avocats, amandes, coton ouzbek, confection bangladaise).

Du coup, je sais pas trop quelle "règle" adopter sur ces points. Diffuser les infos dont je dispose comme j'aimerais qu'on me fasse ou la boucler pour ne pas heurter autrui.

Invité a écrit: "Avez-vous déjà été tentés par cette option ? Ou y avez-vous même succombé d'une manière ou d'une autre ?"

Je me prive de sommeil. Je ne tiens plus debout ou ne sais plus articuler deux mots par moments, dans la journée.

Je ne suis pas plus heureux ni tellement moins capable intellectuellement.

Intéressant, merci pour ce témoignage. C'est vrai que quand je suis KO je suis pas plus sereine non plus...
Rebrousse-poil
Rebrousse-poil

Messages : 83
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Seiphys Mar 4 Aoû 2020 - 15:13

Super intéressant merci, même questionement sur d' autres aspects, je laisse infuser.



study


Courbette






Seiphys

Messages : 932
Date d'inscription : 07/11/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Invité Mar 4 Aoû 2020 - 15:27

Pour ma part je me suis mise en berne à l'école du CP (exactement le jour où osant réfuter la maîtresse j'ai pris un scud mémorable) jusqu'aux épreuves finales du bac (obtenu avec les dix de moyenne convenus). Après je me suis dit que la comédie avait assez duré et qu'il était temps que je m'amuse un peu. Cela n'a pas été sans mal vers les dix ans j'accusais un mal être innommable au point que mes parents pour "me rassurer " m'ont fait passer le fameux test me prouvant que je n'étais pas idiote comme je me persuadais de l'être. Je salue d'avoir eu des parents intelligents à un point également innommable, sans quoi je serais emmurée dans un mutisme irréversible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par RonaldMcDonald Mar 4 Aoû 2020 - 16:48

En même temps, une bonne partie de ce que mesure l'école, c'est la conformité et l'obéissance. Je ne sais pas si je devrais être si fier que ça de mes résultats scolaires.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 10156
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 48
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par plusdidee Mar 4 Aoû 2020 - 17:25

izo a écrit:Pour ma part je me suis mise en berne à l'école du CP (exactement le jour où osant réfuter la maîtresse j'ai pris un scud mémorable) jusqu'aux épreuves finales du bac (obtenu avec les dix de moyenne convenus). Après je me suis dit que la comédie avait assez duré et qu'il était temps que je m'amuse un peu. Cela n'a pas été sans mal vers les dix ans j'accusais un mal être innommable au point que mes parents pour "me rassurer " m'ont fait passer le fameux test me prouvant que je n'étais pas idiote comme je me persuadais de l'être. Je salue d'avoir eu des parents intelligents à un point également innommable, sans quoi je serais emmurée dans un mutisme irréversible.

J'ai opté pour une version light..., la cage transportable. Mieux que le mur,elle permet de mesurer l'étendue des possibles sans jamais pouvoir y entrer....
Un vrai délice de maso
plusdidee
plusdidee

Messages : 4649
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Sous le ciel bleu

Revenir en haut Aller en bas

En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge Empty Re: En dessous de ses capacités = plus heureux ? Un épisode de Dr House m'interroge

Message par Seiphys Mar 4 Aoû 2020 - 19:53

Ça fait penser à la manière dont les plongeurs observent les requins.




Cool

Seiphys

Messages : 932
Date d'inscription : 07/11/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum