Remaide aux Meauts Sailés - C'est pas toi

Aller en bas

Remaide aux Meauts Sailés - C'est pas toi Empty Remaide aux Meauts Sailés - C'est pas toi

Message par Lou H. le Lun 17 Juil 2017 - 22:43

Pour Eagle.

C'est pas toi

Tu ne m'as pas frappée
C'est le niveau de ce là-bas,
Qui me nivelle, par l'en-bas
Tous ces nouveaux, paramètres
Et ces nouvelles, façons d'être

J'ai perdu mon corps dans la foule
J'ai perdu ma tête dans mes pensées
Pas envie de danser
J'ai perdu mon âme as a fool
J'ai perdu ce que je suis dans ce que je sais
Pas envie de suivre, d'être dans le c'est

Oh je suis différente, même de toi
Car j'y suis,
Mais plus en bas
Ou juste à côté,
Ou sur le bas-côté
Ou juste moins cotée
Car je te suis
Mais des fois je te vois pas
Je fais des pas
Et des pas
Pas à pas j'y arriverai
Ne me presse pas
Je vois trop de mirrerai
Le lâcher-prise, un minerai
Rare, et à portée de main
J'en ai si peur et si faim
Et pourtant, le laisser venir me minerait

Je suis une obsédée du contrôle
Je le vois, ça m'enrôle
Je me mens, et ça me draine
Ça me freine et ça me peine
Pourtant mother est rassurante
Même si un peu étouffante
Au bord
De ma zone de confort
Y a des contreforts
J'y zone en permanence c'est mon fort

Le monde m'attire autant qu'il m'effraie
Sauf que mon chemin va bien falloir que je me le fraie
Mettez mon sang-chaud au frais
Sinon je vais encore en faire les frais
Mon corps même est une limite
Mais je le porte partout, là y a aucune fuite
Possible
Mon esprit même est une roncière
Il me le dit, pas de retour en arrière
Possible

Je suis la clé et la serrure
Je suis l'arme et larmure
Je veux tout faire péter
Mais j'en ai pas le cran
Je veux tout révolutionner
Sauf que cachée derrière mon écran
Je suis fâchée avec mes perspectives
Je suis pas si adaptable
Avant que je me motive
Faut maîtriser l'indomptable

Je sais, je parle de me battre
Même si j'ai que mes lettres
Je sais, je parle de combattre
Alors qu'il faut simplement m'être
Confiante
Je me perds là, je déchante
Je voulais écrire une équation,
Inventer une solution,
Face à mon faible ego, défiante
Mais suis placée face à mon écho; déviante :

"Dis-moi, où je vais ?"

05/07/2017
00:28

... Niveau plume ça y va, mais pas de nouveau dans mon moral, il se nivelle par le bas.

J'ai épuisé mon sac de mots pour aujourd'hui. Épuisée par le manque de sommeil de mes nuits. Mes jours sont noirs et mes nuits blanches. C'est ça qui me fout dans le retard, dans le coltar et que ça déclenche, mon envie d'écrire et m'expliquer, de m'impliquer même si c'est compliquer.

Faire simple c'est pas dans mes cordes. Mais ça le sera peut-être si je me laisse maccorder, un peu de temps, un peu de repos, un peu d'énergie pour remettre le bordel à flot.


Lou H.
Lou H.

Messages : 24
Date d'inscription : 17/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Remaide aux Meauts Sailés - C'est pas toi Empty Exorcisme de mes Maux par mes Mots - Les Étoiles

Message par Lou H. le Jeu 20 Juil 2017 - 1:28

Premier recueil, terminé Exorcisme de mes Maux par mes Mots et premier vrai poème :

Les Étoiles

Les Hommes s'extasient devant les Étoiles.
Elles-mêmes les contemplent. De là-haut.
Brillantes, mais froides sont ces astres sur le ciel, cette noire toile.
Aussi indifférentes aux merveilles de la vie qu'à la mort.
Leurs morts.
Aussi indifférentes que la mort qui s'approche.
Fascinante , mais froide , qui rôde .
Qui rampe vers la chaleur de la vie,
Qui chancelle sous le coup, et selon le hasard s'éteint,
Comme la flamme d'une bougie qu'on souffle, brusquement, sans préavis.
Pas de bruit, ensuite, le Néant.
Et c'est peut-être pour cela que les Hommes aiment aussi la Musique.
Le Bruit.
Les Danses sur cette succession de notes et de rythmes énergiques.
Le Mouvement.
Comme une lutte incessante contre l'engourdissement, contre le Néant .
La lutte de La Mort contre La Vie.
Tango Mortel.
Sarabande Éternelle.
La Chaleur contre Le Froid.
Le Mouvement contre L'Immobilité.
Le Temps s'égraine.
Le Corps s'enchaîne.
Pourtant Vie et Mort n'existeraient pas l'une sans l'autre.
Sans Lumière, pas d'Ombre.
Alors pourquoi ?
Pourquoi cette lutte éternelle ?
Pourquoi cette chute d'un combat dans un puits sans fond ?
"Demande aux étoiles.
-Mais...
-Tu sais pourquoi elles ne te répondront pas.
-Alors pourquoi ...
-Pour elles nous sommes trop petits.
-Enfin...
-Tu n'auras pas de réponses.
-Arrête ! Laisse-moi au moins...
-Non.
-...
-..."

Mon premier poème. 2012-2013


Dernière édition par Lou H. le Ven 21 Juil 2017 - 16:26, édité 4 fois (Raison : Papy m'a gentiment indiqué deux fautes ... ;w;)
Lou H.
Lou H.

Messages : 24
Date d'inscription : 17/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Remaide aux Meauts Sailés - C'est pas toi Empty Remaide aux Meauts Sailés - Vérités MENSONGERES

Message par Lou H. le Ven 21 Juil 2017 - 16:16

Vérités MENSONGERES


Je cisèle chaque phrase, chaque mot, chaque lettre
Ne laissant aucune place au hasard, aucune place au peut être
Gravant dans le papier comme dans la pierre
Immortalisant les nuances d'une vérité éphémère

Je cisèle mes écrits
Et j'isole mes cris,
C'est dans l'encre de mon âme que je vole chacune de ces lignes
Alors, cachée dans mon antre, je ne saisis pas ma conduite, indigne
Cet instinct de vouloir changer et corriger ma langue toute première
Cette obsession de la belle parole, de la bonne formulation, loin de mes pensées toutes primaires

À quelles mutations soumets-tu ta psyché quand tu manipules ainsi ta plume ?
Est-ce bien sincère ce que tu inscris là ou est-ce le résultat d'une lyrique coutume ?
Mens-tu à tes lecteurs et à ton premier, toi-même ?
Pire, n'est-ce pas là l'ultime preuve que tu ne t'aimes ?

Tais-toi je cherche la note exacte à mettre sur mes idées !
Si je détaille et rature mes meauts ce n'est que par recherche de fidélités !
Crois-tu que cela est si simple de se relire ?
De décider quelle version parmi moult autres on va finalement choisir ?
Que nenni, sottes voix, vous ne m'aidez point
Vous ne me faîtes que m'enserrer davantage le poing

Laissez-moi cette possibilité de sublimer cette feuille vierge
Mes ratures je les vois même après avoir écarté mon cierge
Je n'ai véritablement foi qu'en la puissance du verbe
Alors laissez-moi mille fois vivre le long de mon trait acerbe

Ceci est chirurgie, tu n'acceptes pas l'imperfection
Tu ne fais que ligoter ta première inspiration
Tu trahis ta franchise et ton aspiration
Tu ne fais que mutiler au scalpel Terpsichore avec une malsaine délectation

Ne t'a pas t-on-déjà dit que le mieux est l'ennemi du bien ?
Tu finiras par te damner à substituer toutes tes créations à la chance
Continue ainsi de subtiliser tout son pouvoir à la roue sacrée de la vacance
Et tu perdras à jamais tes biens, il ne te restera,
PLVS RIEN

21/07/2017
06:30
Lou H.
Lou H.

Messages : 24
Date d'inscription : 17/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum