C'est simple : DENI DE SOI

+3
Sarella
Chuna
Paradoxa
7 participants

Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty C'est simple : DENI DE SOI

Message par Paradoxa Mar 4 Juil 2017 - 23:26

Bonsoir bonsoir !

Alors, je lance ce sujet car je suis un peu assaillie de " déclics " en ce moment et je voulais vous en faire part...

Le déni de soi : ne pas s'accepter tel que l'on est profondément... En fait ça parfait con comme ça mais je me rendais pas compte de la réelle signification de s'accepter profondément... S'accepter profondément veut également dire accepter de s'aimer tel que l'on est, accepter nos faiblesses, accepter nos limites et toutes les conséquences qu'il pourrait y avoir... Organiser sa vie en fonction de ce que nous voulons, aimons.. Cercle d'amis, professionnel, personnel, tout y passe...

Et en fait... quand j'me pose deux secondes et que j'écoute ce qu'il se passe en moi, j'ai terriblement peur... L'autre jour, j'ai pris une feuille-papier et j'ai tout noté... Mes envies professionnels, personnels, mes besoins, TOUT.

Jpeux pas accepter. Je ne peux pas accepter ce que mon moi profond me témoigne. Je bloque, je n'y arrive pas... Ca voudrait dire prendre de la distance avec des gens, voir ne plus en voir certains, changer de boulot ( seul truc que j'ai réussi a faire je viens de poser ma dem. )

Je peux pas accepter ce que je suis... Vous savez, j'ai horreur des contraintes, et j'ai l'impression que mon moi profond en est une énorme car si je pousse le truc, je SAIS ce qui me ferait du bien mais... alors...

Vraiment ? refuser des sorties quand je suis fatiguée et rester seule chez moi ? Oui c'est vrai.. j'aimerais bien
Je ne suis bien avec les gens d'une manière général seulement en respectant des CONDITIONS ( condition oui mais je vois ça comme une contrainte justement ) ..

Les restos si ya du monde, la foule en générale, les endrois un peu clos, m'isoler quand je suis pas au top, faire mes courses toujours le matins pour éviter le monde, aimer les discussions intéressantes, faire des choses qui ont un réel sens pour moi car quand yen a pas c'est simple j'en ai pas envie, même voir une copine pour voir une copine parfois ça me gave... J'aime être dehors, dans la nature JADORE LA NATURE. Le bruit me dérange parfois, dans certains contextes oui.... J'ai des sautes d'humeur oui oui ça marrive lol .. Jsuis un peu extrême comme personne, noir ou blanc en gros lol...

Putain... c'est possible d'accepter nos besoins sans les voir comme des contraintes ?
Je sais que pour être bien, je dirai : ecoute si y'a du monde on se barre car ça me gave si ça te dérange pas on va ailleurs ou... Ecoute oui je sais hier j'ai dis que je faisais ça, bah aujourd'hui j'ai changé de plan c'est tout...

J'aimerais me sentir lIBRE , et pour moi libre c'est ça vous voyez ? Que personne me fasse la gueule ou m'en veuille d'être juste COMME JE SUIS REELLEMENT... & la jme dis...

Chepa... est ce que c'est possible vraiment d'avoir des amis qui respectent ça totalement ? Dans ton entièreté ? Qui t'aime pour toi ta personne, ( ohh j'ai tellement une vision des choses plus simples que la réalité parfois...)

ET LES MECS ON EN PARLE ? Franchement, trouver un mec sans qu'il pense que je suis juste une casse couille , répondez franchement hein, même si vous me dites ce sera très dur jmen fou lol... Etre en relation avec qqn qui accepte sans voir ça comme des conditions ??


Donnez moi un peu d'espoir ( mais dites la vérité hahah )


Paradoxa

Messages : 233
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Chuna Mar 4 Juil 2017 - 23:35

"Putain... c'est possible d'accepter nos besoins sans les voir comme des contraintes ?"

J'en suis un peu à ce stade, en ce moment...
Avec des bizarreries similaires.

Conclusion : j'ai fini par m'isoler, et je ne fréquente plus grand monde.

Mes besoins, je commence à les identifier, et les admettre.
Mais ce sont mes difficultés qui sont le plus difficile à accepter.
Accepter que je suis bordélique, et que ma maison ne sera jamais bien rangée comme celle de ma mère.
Accepter que je sois ronde, et que ça ne changera probablement pas des masses.
Accepter qu'un grain de sable foute en l'air toute mon organisation.
Accepter que je sois pas capable de mener un projet jusqu'au bout.
etc.

Je vais dire que le fait de mettre un nom sur ces difficultés qui expliquent les besoins qui en découlent, ça soulage un peu.
Non, je ne suis pas con. Non je ne suis une incapable.
Je suis zèbre.
et probablement TDA (récente prise de conscience).
Difficile à admettre le TDA, parce que c'est un dysfonctionnement, et que ya des chances que ça ne changera jamais.
Mais honnêtement, je suis fatiguée de me battre contre moi, depuis des décennies.

Alors tant pis si ça se paye en solitude, même si ça fait souffrir.
Tant pis si j'arrive pas à trouver un chéri stable dans le temps.
Toute façon, au final, ça a toujours merdé.

Commencer à lâcher l'affaire, ça soulage, même si ça ne résout rien.
Chuna
Chuna

Messages : 22222
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 43
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Paradoxa Mar 4 Juil 2017 - 23:53

Pareil !!! Je m'isole ces temps, et pareil pour le TDAH ...

Lâcher oui... j'ai grave du mal... Tu sais que c'est au point ou je me " visualise " dans l'avenir et je me dis non... non je serai pas comme ça, jveux pas...

Ca parait poussé mais, parfois j'ai l'impression qu'on m'a " volé " ma vie... Comme si je devais pas vivre tout ça, que les choses ne DEVAIENT pas se passer comme ça... je sais bien que c'est une pensée inutile qui sert a rien mais.. je partage juste un ressentis c'est tout...

Accepter donc... c'est bien ça tout le débat..

Paradoxa

Messages : 233
Date d'inscription : 11/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Sarella Mer 5 Juil 2017 - 14:10

Ce que tu évoques, c'est un peu le noyau de mes réflexions en ce moment.
On arrête pas de me dire que je me recentre sur mes envies, etc, mais il y a un gros problème à ça: ce que je veux est-il vraiment ma volonté profonde ou la manifestation de mes faiblesses (timidité, anxiété, troubles de l'attachement, sur-controle et inhibitions) ?

Comme vous, si je m'ecoutais, je resterait seul très souvent.
Si j'attends d'être au top pour sortir, je suis fini.
Et la solitude ne me satisfait pas.
Je me dois de ne pas laisser mes angoisses prospérer et m'isoler de ce qui peut me rendre heureux et rendre ma vie satisfaisante.
Non seulement pour moi, mais pour mes hypothétiques futurs enfin aussi.
J'ai hérité des travers de mes parents et je ne veux pas les transmettre.

Vous êtes aussi dans cette dualité entre s'accepter et combattre ses travers?
Sarella
Sarella

Messages : 256
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Pieyre Mer 5 Juil 2017 - 14:18

S'accepter soi, si c'est avoir le courage, d'une part de ne pas être trop grégaire, et d'autre part d'affirmer ses possibilités de réalisation, c'est très bien selon moi. Mais attention tout de même : je préfère nettement qu'un psychopathe ne s'accepte pas trop. C'est toute l'utilité de la morale de faire pression sur nous pour que nous souciions aussi des autres.

De ce point de vue, je vois généralement une grosse différence entre les gens qui sont nés avant 1950 et les autres, qui est au détriment des seconds. « Jouir sans entraves », mon œil ! J'appelle plutôt cela le refus de l'effort et le sans-gêne.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Zarbitude Lun 10 Juil 2017 - 8:28

S'accepter tel qu'on est, c'est le début de la "guérison".
C'est déjà accepter de regarder au plus profond de nous-même.
Rien que ça, c'est déjà un acte de courage.
Beaucoup de gens ont peur d'aller voir ce qu'il y a "dedans".
Je suis allée voir en moi. Et passée la première "couche" , celle des jugements ( de la part des autres et aussi nos propres jugements ), j'ai vu la pureté d'une âme...et c'était beau.
Et je suis ben certaine que cette beauté réside en chacun.
La faire resurgir au premier plan, c'est peut-être ça qu'il faut faire...
Je n'aime pas l'idée de "combattre" des travers. C'est peut-être juste une question de mots mais je préfère "me battre avec".
Il y a une sorte d'énergie dans ces travers, qui n'est pas négligeable et donc intéressante à utiliser.
Jouir sans entraves....dis donc, Pieyre, je ne savais pas que tu aimais être menotté lol!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Pieyre Lun 10 Juil 2017 - 9:54

Menotté peut-être pas, mais je crois qu'il s'agit de trouver un équilibre entre la liberté et la contrainte. Le goût de l'effort, ce n'est pas évident pour tout le monde, et celui que l'on fait spontanément ne suffit pas toujours, que ce soit relativement aux autres mais aussi à soi-même. Alors, que ce soit vrai pour certaines personnes, sans doute, et que l'on cherche à se connaître et à se libérer des entraves ne peut qu'être loué dans ce cas. Mais ce n'est pas le cas pour tout le monde; aussi je suis très critique concernant le discours général des années 1960-70 qui consistait à ne juger de tout qu'en fonction de soi et de ce qui nous faisait plaisir. Personnellement, j'ai l'impression d'avoir été un peu trop libre durant mon enfance et mon adolescence, ce qui m'a permis de m'affirmer intérieurement sans doute, mais ce qui a dû me limiter pour me réaliser dans la société telle qu'elle est.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Zarbitude Lun 10 Juil 2017 - 12:04

Certainement. Je suis d'accord en ce qui concerne l'équilibre.
Pour ce qui est des contraintes, il y a celles qui proviennent du monde extérieur et celles que l'on se donne à soi-même de par notre éducation.
Et quand il y en a trop, que ce soit de l'une ou de l'autre sorte, ça devient difficile à vivre.
Et il me parait assez logique de commencer à se "libérer" de celles que l'on se donne à soi-même. Se nier soi-même peut être une résultante de "trop de contraintes".
Et donc, il est important d'aller voir à "l'intérieur", commencer une introspection et prendre conscience des raisons qui nous ont poussé autrefois à nous enfermer nous-même, de manière tacite.
Ainsi, on apprends à se connaitre....enfin.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 8895
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par ifness Lun 7 Aoû 2017 - 17:58

Sarella Paradoxa Chuna

J'ai l'impression de me lire en vous lisant.

Bon mais il faudrait peut-être sortir de de "système" se dit-on.
C'est là que ça coince.

Marrant, Sarella : j'ai pensé jadis que les névroses familiales dont j'avais hérité
je ne voulais pas les transmettre.
J'ai eu 3 enfants, et j'ai réussi.
Youpi !
Sauf que je ne parle plus avec 2 d'entre eux (je précise : ils sont adultes) parce qu'ils me refusent tel que je suis.
C'est con, la vie.

Maintenant, si je voulais me sortir de là, de mon isolement,
de ma non-création (alors que j'ai jadis pas mal créé) qui me fait souffrir,
je pourrais.
Enfin......je pense.

@Pieyre, permets-moi d'avoir quelques doutes sur ta question de générations.
Ce n'est pas général, je pense.
Et perso j'ai connu dès les années 80 des parents (donc des enfants, des élèves) angoissés par la peur du chômage,
la belle "liberté" que tu évoques a selon moi duré des années 68 à fin 70, pas plus.
...Et au fil des décennies, ça s'est diablement durci ! (créant d'autres problèmes, et de foutues coupures dans la société).

Au plaisir, chères et chers.


ifness

Messages : 3011
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 100
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par Merlin Lun 11 Déc 2017 - 2:35

Bonjour,

@ paradoxa ;

L'espoir, cela n'existe pas, ce n'est qu'une pure illusion.

Bien différent de l'espérance menant vers le meilleur de la vie.

Parfois il y a des personnes qui vivent ou ont vécu quelque chose hors du commun, manquants de repères comme perdues.

Comment serait-il possible de vraiment comprendre pour soi de qui est cet autre sans avoir parcouru de vrais pas vers soi et de peut-être s'apercevoir alors qu'il y a une autre possibilité, nouvelle, des plus atypiques...?

Ces repères là concernent certaines personnes ou relations, c'est si rare que cela peut prendre des années dans ce cas si particulier.

Il semble que tu sois vers plus d'être dans l'acceptation de l'amour que tu te portes, l'amour de soi histoire d'être en mesure d'aimer autrui et de vivre la vie dans des dimensions des plus riches d'être pleine, complète.

Cela peut-être long, beaucoup d'efforts, d'étapes et d'épreuves...
Et si tu es l'une de ces personnes paradoxa, alors, il y a une question première qui est celle du non-choix.
Ce qui échappe et que tu n'es plus en mesure choisir.

Je ne sais pas. Je ne suis ni devin ni voyant. Ce n'est que supposition pas superposable.

Voici quelques éléments à présent.

Parce que autant le passé est le passé, il n'y a pas la question du futur lorsque deux êtres ne font partis que du présent et que ce présent là est permanent. Il y a beaucoup d'autres éléments de discernement.

Il y a quelque chose qui existe possiblement, pour discerner, il est nécessaire de décomposer ce qui eu lieu lorsque il y eut une premier échange, une première rencontre, un premier contact, de ne rien oublier, là sont les points de repères suffisants.

Je pense, je recevrais un mail si je reçois un message personnel appelé mp.

Libre sonne juste dans le discours d'une personne selon ce qui l'entoure.

Je l'ai lu de vous paradoxa et je puits vous assurer de ma bienveillance.

Celui d'un phare espérant vous éclairer un tant soit peu au bout de la jetée.



La plupart des personnes ne comprennent pas ce qu'est l'Amour de ne pas être devenu Entier et de n'avoir rencontré l'Autre être qui sait peut être en voie d'androgynie..... deux entier forme deux un et puis un seul, ici demeure la clef de compréhension... le discernement demeure compliqué et je ne me prononce en rien pour autant.

Merlin Courbette
Merlin
Merlin

Messages : 1114
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 53
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

C'est simple : DENI DE SOI Empty Re: C'est simple : DENI DE SOI

Message par ifness Lun 11 Déc 2017 - 22:52

J'ai relu le message initial
et me suis trouvé : pauvre; lamentable.

Je me suis retrouvé presque totalement en ce que que écris, Paradoxa,
sauf :
(tu vois si tu me lis que j'ai bien relu)
j'accepte (et aime) que que mon Moi profond exprime.
J'aime la feuille blanche qui va accueillir mes délires.
J'aime mes délires.

Oui, ce qui m'a sauvé, je crois, au fil de mon existence, c'est que
(p-ê grâce à mes lectures psychanalytiques précoces ?)
je me suis toujours aimé,
car pourquoi me désaimer ?
pendant les temps.

Bon, chuis un mec qui ne trouve généralement pas les meufs casse-couilles.
C'est une de mes qualités. Razz

Reste que la réponse de Chuna est excellente.
Moi, je trouve que Chuna est excellente, en général.
(Devrait-elle changer de job ? Smile )

Bisous.
If.


ifness

Messages : 3011
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 100
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum