Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con”

Aller en bas

Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con” Empty Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con”

Message par Pascartes le Sam 20 Mai 2017 - 14:29

C'est le titre de l'article des inrocks http://www.lesinrocks.com/2017/05/07/idees/comment-les-nouvelles-generations-de-jeunes-diplomes-fuient-les-metiers-la-con-11942137/, très intéressant, au sujet du livre de Jean-Laurent Cassely intitulé “La révolte des premiers de la classe”. Que pensez-vous de ce qu'il décrit comme un mouvement de fond, c'est à dire la réticence de plus en plus forte des jeunes très diplômés envers des métiers qui manque de sens et de concret?
Personnellement, étant au coeur du sujet, c'est un sentiment que je ressens depuis longtemps, et pour lequel j'avais l'impression de passer pour un allumé auprès de mes collègues ou amis qui n'arrive pas à se détacher du système qui s'est instauré dans le monde du travail et reste dans le "c'est comme ça et pas autrement". Je suis d'autant plus content de voir ce genre d'article enfin sortir du bois.
Pascartes
Pascartes

Messages : 321
Date d'inscription : 03/11/2012
Age : 34
Localisation : Paris-Breiz

Revenir en haut Aller en bas

Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con” Empty Re: Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con”

Message par Cyrielle le Sam 20 Mai 2017 - 15:37

Hum... y'a les métiers à la con parce qu'ils manquent de sens... et les métiers à la con qui ont du sens mais qui sont très mal payés Wink !

Je n'ai pas encore lu le bouquin, mais la première question qui me vient est de connaitre les motivations initiales de ces jeunes diplômés, lorsqu'ils s'orientent vers des études supérieures et/ou du tertiaire, plutôt que vers un cursus d'apprentissage d'un métier plus manuel (l'article parle de pâtisserie, menuiserie). En ce qui me concerne, le besoin de sens m'est venu dès le collège et je savais déjà que je ne serais jamais banquière ou commerciale...
Peut-être pourras-tu m'éclairer sur ce point ?

D'autre part, pour y être en plein dedans, je sais que même si le métier a du sens le contexte dans lequel on l'exerce peut l'en vider. A quoi bon être convaincu et amoureux de son métier, si l'on est étranglé par la nécessité de profit (si l'on est à son compte), ou désorienté par les injonctions paradoxales de l'entreprise (si l'on est salarié) ?

Au total, mon impression personnelle est plutôt que c'est le travail dans son ensemble qui est vidé de son sens actuellement, et pas seulement une catégorie d'emploi. Je rejoins les analyses (pessimistes) de Dominique Méda et consorts sur le sujet, même si elles reprennent en partie ce que tu décris.
Cyrielle
Cyrielle

Messages : 191
Date d'inscription : 06/05/2014
Age : 47
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con” Empty Re: Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con”

Message par Pascartes le Sam 20 Mai 2017 - 17:04

Cyrielle a écrit: mais la première question qui me vient est de connaitre les motivations initiales de ces jeunes diplômés

Disons qu'on est assez poussé vers les voies généralistes par l'éducation nationale. Et puis il y a évidemment le spectre du taux d'emploi qui est plus élevé dans les catégories plus diplômées. Mais surtout, et c'est mon cas, si on n'a pas la chance d'avoir une passion qui peut se professionnaliser, on prend cette direction généraliste en se disant que de toute façon ça ne peut qu'augmenter nos possibilités.

Je suis pleinement d'accord avec le reste de ton message. Le contexte est crucial et c'est aussi ce que l'article pointe. Le management qui est appliqué de nos jours détruit en grande partie l'enthousiasme des employés, et j'ai pu l'observer de nombreuses fois. C'est en effet le travail dans son ensemble qui est malade, et c'est pour ça qu'il lui faut opérer un changement radical.
Pascartes
Pascartes

Messages : 321
Date d'inscription : 03/11/2012
Age : 34
Localisation : Paris-Breiz

Revenir en haut Aller en bas

Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con” Empty Re: Comment les nouvelles générations de jeunes diplômés fuient les “métiers à la con”

Message par Csilla le Lun 22 Mai 2017 - 23:07

Cet article fait tout à fait écho à ce que je ressens et pense aujourd'hui, à un âge où je suis poussée de toute parts pour trouver ma "voie professionnelle", alors que j'en suis incapable. Mais comme Cyrielle, j'ai tendance à voir le travail lui-même comme vide de sens, et non pas seulement une catégorie. Partout on retrouve cette notion de profit, et simplement le fait que nous DEVONS avoir un travail, quitte à accepter n'importe quoi, parce que nous avons besoin d'argent.

Merci pour l'article.

Csilla

Messages : 97
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 24
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum