La prosopagnosie

+7
mmashoro
Hugues
Mairon
Lyariana
meï
Fata Morgana
Anarloth
11 participants

Aller en bas

La prosopagnosie Empty La prosopagnosie

Message par Anarloth Ven 24 Fév 2017 - 14:24

Bonjour !

Cela fait bien, bien, bien longtemps que j'ai souvent des bugs quant à reconnaître les gens. Je sais que ça peut arriver mais là j'ai trouvé que c'était trop fréquent à mon goût... et au goût des autres aussi. D'ailleurs ma mère me l'a souvent fait remarquer, assez sur un ton de reproche, du genre "mais vraiment, tu ne reconnais pas ? Non mais quand même !".
Bah non, quand je ne reconnais pas, je ne reconnais pas. Je vais pourtant très me rappeler la coupe de cheveux de telle personne, les piercings, les traits un peu particuliers...

Pendant longtemps j'ai eu très peur à cause de ça et je croyais avoir une mémoire déficiente. Le contraire m'était pourtant prouvé puisque je n'ai aucun soucis pour retenir les détails d'une image, des dates, une clé de sécurité Wifi (celles "par défaut" des Livebox, les séquences de 26 chiffres), des textes de théâtre (où j'apprenais même les textes des autres en très peu de temps)... Je sais que la mémoire peut être visuelle, auditive et j'en passe et a priori la mémoire visuelle n'est pas trop le soucis donc (puisque je retiens donc les détails d'une image comme j'ai dit).
Mais voilà, les visages, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Pourtant ce n'est généralement pas un soucis avec les personnes en question. Je ne ressens pas d'animosité ou quoi pour les concernés et ils n'y sont pour rien (on aurait pu croire à une sélection involontaire sinon ?).
J'ai en tout cas lu sur des sites que ce n'était pas vraiment un problème de mémoire au final mais d'une autre zone du cerveau.

Je ne sais pas à quel degré du soucis on peut parler de prosopagnosie donc peut-être que le titre du sujet est un peu exagéré (et j'en suis désolée d'avance), mais j'ai bien lu sur plusieurs sites que c'était un soucis assez courant chez les Aspies. D'ailleurs j'ai envoyé une demande de diagnostic au CRA local, et j'attends leur réponse et donc un rendez-vous.
Quand j'en ai parlé à la psychologue qui m'a fait passer la WAIS IV elle m'a parlé de traits aspergers éventuels et la psychologue que j'ai vu après (l'autre ayant quitté le coin) m'a confirmé la même chose. Néanmoins j'ai déjà parlé du soucis à deux autres surdoués a priori non détectés aspergers (enfin une m'a bien dit qu'elle n'avait pas assez de traits pour être considérées aspie), ils connaissent le même soucis que moi.
Je ne peux pourtant pas m'empêcher de trouver cela bizarre.

Donc, donc, donc...

Est-ce un soucis lié au HQI ou au syndrôme d'Asperger ?

Les HQI ne sont pas censés avoir un cerveau plus plastique que la moyenne ? La zone du cerveau qui est normalement la plus plastique chez les neurotypique pourrait-elle être moins plastique que le reste chez les HQI ?
Anarloth
Anarloth

Messages : 31
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Invité Ven 24 Fév 2017 - 14:38

Anarloth a écrit:
Les HQI ne sont pas censés avoir un cerveau plus plastique que la moyenne ? La zone du cerveau qui est normalement la plus plastique chez les neurotypique pourrait-elle être moins plastique que le reste chez les HQI ?
D'une manière générale, la plasticité du cerveau a ses limites. Et la prosopagnosie est un exemple assez illustratif de ça, c'est une zone très spécialisée du cerveau qui traite du visage humain. Tout le monde n'est pas égale en terme de performance dans la reconnaissance des visage mais c'est une fonction qui est indispensable à notre espèce puisqu'elle permet de gérer efficacement les interactions sociales. En général le symptôme apparaît après un accident si cette zone est détruite.

C'est alors les zones qui s'occupent de la reconnaissance des formes génériques qui prennent le relais, mais c'est nettement moins efficace, ça reviens à reconnaître les visage lorsqu'on tourne les photos à l'envers. La plasticité du cerveau a des limites, certaines structures neuronales ne peut pas être compensées.

Maintenant quant à attribuer au HPI des super-pouvoir......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Anarloth Ven 24 Fév 2017 - 14:42

Houlà mais je ne prétends pas avoir de super pouvoirs hein, loin de là. Même après diagnostic (de HPI) j'ai une confiance toujours très limitée hein. Je tiens à le préciser quand même. xD

Après je ne le sais que depuis assez peu de temps finalement et je suis loin d'avoir toutes les informations sur le sujet en main. xD
Anarloth
Anarloth

Messages : 31
Date d'inscription : 10/02/2017
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Fata Morgana Ven 24 Fév 2017 - 14:44

Un problème un peu connexe. Outre le fait que je ne suis pas, mais alors vraiment pas physionomiste, je suis absolument incapable de donner un âge aux personnes que je rencontre...Impossible. Alors je demande à ma femme. je me borne à deux catégories: jeune, vieux. Mais même là je peux tout à fait me tromper de 20 ans entre une gamine de seize ans et une femme de trente ! C'est pareil pour les hommes, entre 25 et 50 ans, je ne peux pas faire la différence sans galérer et m'y reprendre à plusieurs reprises.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 64
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par meï Lun 27 Fév 2017 - 18:09

j'ai le même souçis mais suis diag asperger (en plus d'hqi).
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 48
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Lyariana Lun 27 Fév 2017 - 19:05

Même souci de prosopagnosie (pas de diag aspie "pour l'instant") au point d'avoir des difficultés persistantes à reconnaître mon père après ne pas l'avoir vu pendant un an ...

Je ne saurais pas dire si c'est lié à un SA, mais comme dit plus haut, il s'agit d'une zone très spécialisée. Si à cause d'une lésion ou d'un problème type SA elle ne s'est pas bien développée et/ou est endommagée, malheureusement le problème est "à vie". On peut simplement trouver des méthodes pour compenser ces difficultés comme en trouvant une "singularité" chez l'autre (voix, démarche, style vestimentaire, lunettes, barbe, oreilles percées ...) ou en enregistrant toutes les données sur la personne via son nom (alors que spontanément notre cerveau les associe au visage) puis se débrouiller pour que quelqu'un prononce le nom de la personne ou une donnée spécifique liée à celle-ci (jeu qui demande une certaine habileté) ...
Lyariana
Lyariana

Messages : 1122
Date d'inscription : 26/02/2016
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Mairon Jeu 2 Mar 2017 - 9:52

Je trouve qu'un problème lié à la prosopagnosie, c'est... la crainte de la prosopagnosie.
J'ai un peu de prosopagnosie, apparemment ; du coup, j'ai "peur" de ne pas reconnaître une connaissance que je croiserais dans la rue (par exemple), et d'un autre côté je crains parfois de me mêler les pinceaux et de croire que je connaîtrais telle personne (parce qu'elle ressemblerait vaguement à une connaissance).
J'enseigne à l'université. Je retiens vaguement les visages des étudiants du premier rang ou de ceux qui contribuent au cours (volontairement, ou de façon forcée Twisted Evil ), mais les autres ne s'impriment pas ou guère, et puis quand on voit défiler une centaine d'étudiants par semestre ou par an, ça n'aide pas. Je me suis retrouvé plusieurs fois gêné, en étant reconnu par des étudiantes faisant un job étudiant (caissière au supermarché entre autres), qui me reconnaissaient : une ou deux fois, j'étais absolument incapable de les reconnaître.
Mairon
Mairon

Messages : 231
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Hugues Sam 1 Avr 2017 - 4:43

Je ne sais pas pour vous mais je reconnais bien mieux les voix que les visages, dans un cas "réel" cela ne pose aucun prolèmes par contre avec les media en France qui sont doublé je suis incapable de dissocier le voice-over du personage.

Quand la même voix est utilisé pour different personages, même si l'acting est different je suis incapable de differencier les personages et quand la voix d'un personage est remplacé j'ai l'impression que c'est un nouveau personage.

Il met arrivé une ou deux fois de ne pas reconnaitre quelqu'un que j'ai côtoyé plusieurs années mais le vrai problème que j'ai c'est d'être incapable de memoriser les prénoms.

J'ai une memoire très limité, non pas en taille des objets mais en nombre et comme tout le monde j'ai un usage rentable de ma memoire donc pas de problème pour me souvenir de mes mots de passes, clé WiFi et autre que j'utilise souvent, elle est aussi relationelle et procédurale, je suis par exemple incapable de me souvenir d'un code de porte tant que je ne suis pas devant la porte, mais je peux me souvenir du support sur le quel j'ai noté ce code car quand c'es visuel bha ca aide.

Donc je pense avoir une memoire des plus classique, sauf peut être dans ma façon de gerer les relations ce qui me rend presque incapable de memoriser un nom et implique une prévalance de la voix sur les visages.

Hugues

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par mmashoro Lun 10 Avr 2017 - 22:27

Anarloth a écrit:je n'ai aucun soucis pour retenir [...] une clé de sécurité Wifi (celles "par défaut" des Livebox, les séquences de 26 chiffres),
Respect !

Je suis pas très bon pour reconnaître les gens à leur visage non plus (coupe de cheveux, posture et démarche, ça fonctionne mieux).

Ni pour mémoriser les prénoms. Pour cette dernière partie, ma mnémonique c'est de créer plus de liens entre les deux informations personne et prénom en me posant deux questions : "est-ce que je connais déjà quelqu'un qui porte ce prénom ? est-ce que cette nouvelle personne ressemble à la personne connue ?"

mmashoro

Messages : 360
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 31
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Invité Jeu 20 Avr 2017 - 16:36

La psy m'avait dit que c'était quelque chose d'assez fréquent chez les Aspies... Car c'est clairement un handicap pour moi, je suis incapable de reconnaître quelqu'un hors contexte. Je travaille dans un milieu où les gens ont des uniformes : je peux passer devant un collègue en civil sans le reconnaître alors même que je le vois tous les jours, et ado j'avais la hantise de ne pas reconnaître mon père quand il venait me chercher après les cours... Une fois je me suis même ridiculisée en insistant auprès d'une fille que je pensais être une camarade de classe connue depuis plus de dix ans... (et évidemment : ce n'était pas elle, du tout, sauf que j'ai insisté, croyant à une blague !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par mmashoro Ven 21 Avr 2017 - 20:49

Wah, c'est vrai que ça doit être vachement handicapant socialement, je compatis l'ami !

mmashoro

Messages : 360
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 31
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Hugues Mer 26 Avr 2017 - 13:19

TimeLady a écrit:Ado j'avais la hantise de ne pas reconnaître mon père quand il venait me chercher après les cours...

LOL, je recherchais la voiture de mon père, parfois je traçais sans même voir que je l'avais croisé

TimeLady a écrit:Une fois je me suis même ridiculisée en insistant auprès d'une fille que je pensais être une camarade de classe connue depuis plus de dix ans... (et évidemment : ce n'était pas elle, du tout, sauf que j'ai insisté, croyant à une blague !)
Les personnes que j'ai des facilité a reconnaître sont souvent fortement handicapé, je ne vais pas reconnaître formellement leur visage mais a un moment a force de me dire que j'ai connu une seul personne avec cet handicap j'arrive a me souvenir, mais même la j'ai un doute, en faite j'ai plus tendance a me lier d'amitier avec ceux qui ont un physique atypique car je suis capable de les reconnaître facilement ...

Un medecin je suis capable de le reconnaitre car ca va être le seul noir du cabinet ou le seul médecin du déchoc, a l'exterieur si je ne connais pas leur specialité et leur lieu d'activité je suis incapable de faire le lien.

Hugues

Messages : 291
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Boulat Lun 29 Mar 2021 - 9:55

Petite question pour les personnes atteintes de prosopagnosie : est-ce que cela a changé quelque chose pour vous d'obtenir un diagnostic formel ?
Ça fait une vingtaine d'années que je sais que j'ai ce problème -- assez pénalisant pour la vie sociale -- mais je n'ai jamais songé à me faire diagnostiquer. Or le témoignage d'une personne qui a réussi à faire classer cela comme un handicap vient de me faire me demander si je ne devrais pas faire pareil.
Qu'en pensez-vous ?

Boulat

Messages : 16
Date d'inscription : 16/07/2020

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par zen50 Mer 18 Aoû 2021 - 18:29

Merci à tous pour vos témoignages.  Se prosterne
Je comprends mieux comment je fonctionne.
Notamment, pourquoi mon meilleur ami est en fauteuil roulant. Je suis certaine de le reconnaître dans la rue (sauf si une autre personne à mobilité réduite se balade dans mon quartier ! et c'est déjà arrivé facepalm).
A part m'isoler du monde, je n'ai pas trouvé de recette miracle pour distinguer une personne d'une autre. J'ai vraiment l'impression que les gens ont tous la même tête et aussi le même prénom.
Ca craint quand j'ai du mal à reconnaître ma propre fille sur une photo quand même....(ouh !! mère indigne)
zen50
zen50

Messages : 59
Date d'inscription : 14/08/2021
Age : 51
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par Pabanal Mer 18 Aoû 2021 - 19:19

Ca m'arrive fréquemment d'être reconnu et de ne pas reconnaître des personnes en retour, elles se mettent alors à penser que je les snobe, ça m'a déjà attiré des inimitiés.

A priori je ne suis pas aspie.
Pabanal
Pabanal

Messages : 4647
Date d'inscription : 21/10/2017
Age : 65
Localisation : Juste à côté de chez moi

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par horizon artificiel Jeu 19 Aoû 2021 - 2:42

j'ai à priori une bonne mémoire visuelle mais j'ai tendance à avoir peur de ne pas reconnaître les personnes que je connais, et même si je sais que je vais les reconnaître.
Je vois beaucoup les points communs aux traits physionomiques entre les personnes donc je me perds parfois entre les ressemblances, encore plus sur les photos et les films.
C'est comme quand on regarde des photos de la même personne à des âges différents, on voit que c'est elle mais en même temps ce n'est pas la même apparence. Quand on voit des personnes qu'on connait, on voit les petits changements qui perturbent la reconnaissance. En général, ça n'empêche pas la reconnaissance. Je traite ces modifications d'apparence comme si je voyais à chaque fois les personnes avec un maquillage différent.
Ce qui me fait peur à l'avance quand je me prépare à une rencontre, c'est que je me demande comment la personne sera "maquillée". Est-ce que j'arriverai encore à la distinguer des personnes qui lui ressembleraient...
Même pour mes enfants, quand j'allais les chercher à l'école, je me disais toujours intérieurement "pourvu que je les reconnaisse à 100 %". (J'avais du mal à les reconnaître sur certaines photos. Mais je savais que c'était eux même sans vraiment les reconnaître...)
Finalement, je me débrouille et je n'ai jamais fait d'erreur de personne.

Je pense qu'on a tous le problème mais à des degrés différents.

(Edit : je pense que le problème des hypermnésiques, c'est la peur de perdre un élément dans la mémoire. Dans mon cas, si j"oublie" une info sur un évènement, je sais la plupart du temps que je vais m'en rappeler dans les secondes ou minutes, si c'est "enregistré" plus loin, je sais que l'accès prendra plus de temps et je peux à peu près estimer la fourchette de temps nécessaire pour que l'info remonte. Le mieux est encore de ne pas y penser. Mais lorsque je ne sens aucune "trace psychique de l'info", et que je ne sais pas estimer une fourchette d'accès à cette info, j'attrape des suées, hyperventilation et tête qui tourne... Je crois que pour la reconnaissance des personnes, l'info qui fait l'identification n'est pas vraiment une info. Je ne sais pas vraiment où elle s'enregistre dans la conscience et c'est pour ça que j'ai toujours une crainte anticipée de rater une identification, et que je suis rassurée quand l'identification est réussie. Mais je n'ai qu'une très faible mémoire des chiffres non reliés à une info qualitative signifiante, dates de naissance ou codes et ça ne me dérange pas. Quand je me rappelle d'un code ou d'une date de naissance, c'est toujours une surprise agréable ; ça arrive assez souvent* que je me rappelle opportunément (alors que je ne savais pas que je l'avais mémorisé) le seul code que mon mari a oublié quand ça lui arrive* (pas toujours le même code évidemment), alors que je ne me rappelle en général presque d'aucun qu'il connait.        * c'est relatif donc.)
horizon artificiel
horizon artificiel

Messages : 2823
Date d'inscription : 23/01/2020
Localisation : Sur Terre depuis le 30 Juin 1966........... Désormais silencieuse en zone zc publique, j'ai quand-même changé mon avatar en Mai 2022 ;)

Revenir en haut Aller en bas

La prosopagnosie Empty Re: La prosopagnosie

Message par zen50 Ven 20 Aoû 2021 - 10:27

Quand je me rappelle d'un code ou d'une date de naissance, c'est toujours une surprise agréable ; ça arrive assez souvent* que je me rappelle opportunément (alors que je ne savais pas que je l'avais mémorisé) le seul code que mon mari a oublié quand ça lui arrive* (pas toujours le même code évidemment), alors que je ne me rappelle en général presque d'aucun qu'il connait.        * c'est relatif donc.)

Ca me fait penser qu'un jour, ma fille m'a téléphoné pour que je lui rappelle un vieux code secret que nous avions créé ensemble, chez moi.
Elle était sûre que j'y arriverai, moi pas du tout !
Et, en fait, si. Je lui ai retrouvé son putain de code.
Pourtant j'ai fumé et je fume encore du cannabis depuis 37 ans.
Je vais essayer de me concentrer sur les visages des gens.
C'est peut être juste par fainéantise et inintérêt mémorielle que j'ai du mal à me souvenir de leur tête ?
zen50
zen50

Messages : 59
Date d'inscription : 14/08/2021
Age : 51
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum