Si tu avais un bébé clone de toi-même

5 participants

Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par Invité Jeu 01 Déc 2016, 13:14

J'ai lu mon horoscope de la semaine ce matin (on s'accroche à ce qu'on peut), j'y ai lu une phrase qui m'a fait cogité.

"Si tu avais un bébé clone de toi-même, comment choisirais-tu de l'élever pour l'aider à grandir et à s'épanouir ?"

Cette question me renvoit à l'éducation que j'ai reçu et ce que j'aurai aimé qu'on fasse différemment pour moi.
Ca me renvoit également à l'éducation que je donne à mes enfants, qui ne sont pas des clones de moi.

Ce qui m'a manqué le plus dans mon enfance c'est le sentiment de sécurité. Ce besoin de protection que je ressens constamment détermine mes choix. J'en ai marre d'avoir peur de tout. Et plus je vieillis et pire c'est.
J'aurai aimé qu'on me dise "ca va aller, ne t'inquiète pas".

Aujourd'hui si on me dit "ne t'inquiète pas", je rigole, c'est tellement pas possible pour moi de ne pas m'inquieter.
Mais à mes enfants, je le dis souvent "ne t'inquiète pas, on est là, on gère, fais-nous confiance".

Et vous, que vous inspire cette phrase ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par zelle Jeu 01 Déc 2016, 13:30

Si j'avais un bébé clone de moi-même, je lui parlerais en le regardant bien dans les yeux. Pour qu'il ne soit pas tout seul.
Et je le mettrais presque assis pour qu'il puisse voir.
Et je me dirais profitons en on verra après.

zelle

Messages : 1184
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 53
Localisation : à l' ouest

Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par Invité Jeu 01 Déc 2016, 13:37

Ca m'évoque la presse de caniveau Razz
Aprés bah, clone ou pas clone, c'est foutu pour l'humain, donc bon, qu'il profite du temps que le "destin" lui accordera.

Plus lyriquement :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par Asperzebre Jeu 01 Déc 2016, 14:03

Je chercherais à lui donner une stimulation intellectuelle, à le faire sauter des classes, voire à le mettre en école spécialisée, pour lui éviter d'associer l'école à un lieu d'ennui.
Je prendrais son parti contre le corps enseignant qui le dénigre et ne le comprend pas, je ne mettrais jamais sa parole en doute, car il ne ment jamais.
Je chercherais à faire changer le comportement des professeurs à l'égard de mon fils, je leur expliquerais ses particularités, et je n'hésiterais pas à le changer d'école si nécessaire.

Je chercherais à l'aider à avoir des copains, car il y aspirera mais n'y arrivera pas, avec le recul que j'ai sur moi-même et sur mon enfance, je serais plus à même de repérer les enfants susceptibles d'avoir un mode de fonctionnement compatible avec lui, et j'essaierais de l'encourager à les approcher.

Je le soutiendrais tout particulièrement durant l'adolescence, envers ses camarades, je lui expliquerais que la maturité qu'il attend de ses camarades, qui lui est nécessaire pour envisager avoir des contacts humains intéressants, n'est pas présente au collège ni au lycée, et qu'il devra attendre les études supérieures pour l'avoir.
Ça sera douloureux pour lui, mais moins que de tenter en vain de s'intégrer et d'essuyer échec sur échec.
Si j'en avais les moyens financiers, je tenterais de l'extraire du système éducatif normal, de lui faire prendre des cours particuliers, coupé de tout contact avec les jeunes de son âge, qui ne peuvent rien lui apporter de bon. Il aurait en parallèle un développement des interactions sociales avec des adultes triés sur le volet, au courant de ses particularités, qui seraient en mesure de l'accepter, ce dont il a tellement besoin.

Plus probablement, je serais en incapacité de le sortir de l'enseignement 'standard', je chercherais alors à lui faire prendre conscience qu'il doit faire semblant d'entrer dans le moule, même si le moule en question est totalement stupide.
C'est pour son bien, c'est parce que ses 'camarades' de classe ne peuvent pas le tolérer tel qu'il est vraiment, que si il montre qu'il est hors du moule ça ne lui apportera que de la souffrance.
En gros: baisse la tête et affronte la tempête, c'est juste un mauvais moment à passer.
Il 'moutonnerait', s'habillant comme les autres, faisant semblant de rire quand les autres rient, et une fois de retour à la maison, je ferais de mon mieux pour lui offrir de vraies expériences d'interactions sociales, avec des adultes ayant la maturité qu'il attend en vain de ses petits camarades, afin qu'il puisse se construire autrement que sur un perpétuel sentiment de rejet et de décalage.

Ensuite?
C'est déjà pas mal, je serais content si j'arrive à faire la moitié de ce que j'ai écrit ici, je pense que ça lui donnerait de bonnes bases pour se lancer dans sa vie d'adulte.

Mais de toutes façons je n'ai pas d'enfant et n'en aurais jamais, comme ça pour moi le problème est réglé.
Asperzebre
Asperzebre

Messages : 2355
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par DamedePique Lun 05 Déc 2016, 21:49

Un bébé clone de moi meme bah je réalise jour après jour que j'en ai un...
Mon fils aîné me ressemble terriblement surtout en termes de questionnements et de mal etre...

Alors j'ai dit non ! L'histoire ne se répétera pas ! Et il vient d'être testé et nous allons tout faire pour qu'il vive bien cette différence et qu'il s'épanouisse.
Bébé clone oui mais adulte clone là je dis non.

DamedePique

Messages : 52
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 41
Localisation : Blois

Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par Doom666 Lun 05 Déc 2016, 21:54

Je le noierais immédiatement... Diable
Doom666
Doom666

Messages : 946
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par Invité Lun 05 Déc 2016, 22:09

Doom666 a écrit:Je le noierais immédiatement... Diable

Mais quelle idée Rolling Eyes
Pourquoi se priver d'une banque d'organe 100 % compatible Fume

Je suis dehors

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par Invité Lun 05 Déc 2016, 23:04

Questionnement intéressant mais inquiétant car il implique que nous nous faisons déjà une idée sur ce bébé sans lui laisser la possibilité de devenir lui même, ou ce qu'il est véritablement sans que nos yeux viennent entacher sa nature et personnalite propres.
Par exemple, je me garde de regarder mes enfants par ce prisme là. J'essaie plutôt d'être extrêmement attentive aux signes qu'ils me donnent d'eux et de ce qu'ils deviennent sans m'immiscer et me miroiter en eux notamment. C'est facile car Ils sont des garçons : la tentation de les assimiler éventuellement à moi a moins ses chances Smile

Toutefois si cette aventure venait à se produire et qu'effectivement un clone de moi viendrait à m'approcher je ne .....ferai rien.

C'est comme dans les films de cette nature (l'effet papillon par ex) où le garçon tente de secourir la fille qu'il aime ainsi que lui même. En dépit des scénarios le plus purs, les plus sécurisants et bienveillants, il échoue. À la dernière tentative il fait mine de ne pas aborder cette fille afin de ne pas influer le cours de sa vie. Je procéderai ainsi....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Si tu avais un bébé clone de toi-même Empty Re: Si tu avais un bébé clone de toi-même

Message par ♚ Strigide ♚ Lun 05 Déc 2016, 23:12

Spoiler:
♚ Strigide ♚
♚ Strigide ♚

Messages : 344
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 95
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum