Ne plus réussir à se considérer zèbre

3 participants

Aller en bas

Ne plus réussir à se considérer zèbre Empty Ne plus réussir à se considérer zèbre

Message par Cupcake Sam 30 Avr 2016, 16:21

Bonjour,

Dernièrement, à la suite de ce que j'ai ressenti comme un échec dans mes études, j'en suis venue à me demander si je ne m'étais pas fourvoyée en me labellisant "zèbre".
Je ne sais pas vraiment si j'ai perdu confiance en moins ou si j'arrive enfin à prendre du recul sur ma situation pour analyser la personne que je suis.

Peu importe les détails, ma véritable question serait de savoir s'il est possible d'avoir été diagnostiquée "surdouée" par ma psy à tord et que, par la suite, en lisant des articles sur l'hypersensibilités et la zebritude en général, cherchant à m'identifier à quelque chose, je ne me sois pas, inconsciemment, identifiée à ces caractéristiques mais que je m'y sois calquée?
Cupcake
Cupcake

Messages : 33
Date d'inscription : 20/07/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Ne plus réussir à se considérer zèbre Empty Re: Ne plus réussir à se considérer zèbre

Message par Pieyre Sam 30 Avr 2016, 18:48

Normalement, un diagnostic sérieux, cela signifie quelque chose. C'est au moins un élément de sa personnalité qui est mis en évidence, sur lequel on peut travailler. Maintenant, dans la mesure où le psychologue exerce une profession libérale, il peut être tenté d'arranger les choses en fonction de ce que son client souhaite entendre. Mais je ne suis pas sûr que ce soit tellement sensible.

Après, il est assez facile de s'identifier zèbre en effet. Aussi je crois qu'il faut prendre un certain temps avant de se rendre bien compte ce qu'il en est, par exemple en fréquentant d'autres personnes qui se reconnaissent aussi dans ce profil. De toutes façons, même pour les personnes qui sont testées et qui partagent beaucoup de traits qui sont prêtés à ce profil, l'adéquation n'est jamais parfaite. Nous avons des goûts et des talents qui partent un peu dans tous les sens.
Certes, si nous sommes ici, c'est souvent que nous allons un peu plus loin que la plupart des autres personnes dans l'une de ces directions, ou dans plusieurs. Eh, bien, je crois qu'il faut se demander ce qu'il en est pour soi-même : a-t-on des centres d'intérêt où l'on est susceptible de se révéler ? et a-t-on les moyens de ses ambitions ? quels choix est-on capable de faire ? quel travail peut-on ensuite fournir ? En fait, ce sont des questions que n'importe qui pourrait se poser. Aussi je crois qu'il ne faut pas se focaliser sur l'idée d'une identité particulière, mais plutôt s'investir dans le sens de cette idée. Ce sera toujours positif.

Pieyre

Messages : 20908
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Ne plus réussir à se considérer zèbre Empty Re: Ne plus réussir à se considérer zèbre

Message par Anachronisme Mer 08 Juin 2016, 22:26

Salut ! je réponds un peu tard, je ne sais pas trop si tu liras ce post, mais tant pis ahah.


En réalité, je pense que l'important est surtout de cerner ton mal être pour être heuseuse. Si tu as des inquiétudes proches d'un surdoué, si tu sens que ces gens te comprennent, alors reste simplement avec ces gens là! Peu importe au fond si tu ne l'es pas, le fait est que tu as des points communs avec ces gens et qu'ils t'aident à te sentir mieux. Ne cherche pas forcément à entrer dans une catégorie, sois sincère avec toi même et vois quelles personnes/contextes te font du bien.
Je ne peux pas savoir pour toi si tu as "calqué" ton comportement sur ce que tu as lu à propos des surdoués, mais je pense que tu dois juste te demander "qui suis-je?" pas "suis-je surdouée?" (même si les deux questions sont très liées, être surdoué ça veut tout et rien dire, il n'y a pas de définition objectivement exacte qui détermine qui est surdoué et qui ne l'est pas. Meme les test de QI oublient plein de paramètres). Ton "je" peut rentrer dans certaines caractéristiques du surdoué, pas dans d'autres, la surdouance c'est juste une case dans laquelle personne ne peut totalement entrer, parce que chacun est différent. Par exemple, on peut turbiner à fond et être très froid émotionnellement (en témoigne mon incorrigible jem'enfoutisme eheh).

Et à mon avis, l'intelligence n'est pas toujours en rapport avec l'échec/réussite scolaire. Je comprends que ce soit un coup dur, mais ne remets pas en cause ce que tu es pour quelque chose qui implique plutôt ce que tu fais (methode de travail, assiduité, engagement dans une orientation erronée ou autres).

En espérant que mon avis aie pu t'éclairer, même si après relecture j'ai la sensation de ne pas avoir répondu à tous les aspects de ta question. C'est sans doute parce que je ne te connais pas, il n'y a que toi au fond qui puisse savoir ce que tu es.

Anachronisme

Messages : 11
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum