L'impuissance est assise à mon chevet

Aller en bas

L'impuissance est assise à mon chevet Empty L'impuissance est assise à mon chevet

Message par PierreZ le Dim 13 Sep 2015 - 20:20

J'en ouvre le tiroir, et j'en prends un stylo. Le chevet seul ne me suffit pas. Il me faut meubler ma chambre, pour être heureux. C'est la deuxième route vers le désespoir ! et le premier pas dans le vide qui m'encercle...

J'écris sur mon mur une fenêtre, qui s'ouvre sur une verte clairière... Dans le ciel, un visage s'écrie : "Une verte clairière ! Quel ennui". J'écris sur le dos des brindilles, le reflet de la Lune, et je pose mes chevilles, sur les fleuris bas talus... Dans l'ennui, l'or est d'argent.

Le parfum de la menthe agrémente le clapotement de la rivière, qui ruisselle dans le silence, comme la Lune sur le paysage. La voix au ciel chuchote : "Ces phrases sont pesantes, et dénuées de substance". Je fume de ma pipe, et ennuage le ciel.

Il y a des écureuils blottis dans les arbres que l'on n'entend pas, et qui mangent ce que l'on ne mange pas. Il y a des bêtes chenilles qui parcourent des chemins que l'on ne voit pas, sur des axes que l'on ne conçoit pas. Et puis il y a ces oiseaux qui guettent, impassibles.

La vie bourgeonne à travers le flétri, qui fleurit d'ocre le vert ennuyant. Par la rivière, le petit et gros gravier se groseille sur le chemin caillouteux, et un esprit céleste se songe : "Que l'on me lapide, pitié".

La dorade royale égarée, se serpente parmi les truites de l'eau qui coule... Elle brille plus qu'elle ne bouge, et gobe le peu à gober, qui lui passe devant. "Quelle niaise truite, et candide pécheuse", l'on entend dans les remous.

Je me lève du talus de mon monde, pour tracer les cols qui m'horizonnent. Ils sortent de la terre comme des dents sur le ciel, dans une longue morsure ancestrale. Il y en a sûrement des cols plus hauts que mon talus, qui se perdent au loin, dans leur propre paysage.

La nuit me pèse, mais je ne suis pas d'humeur à dessiner des soleils... Je rentre par ma fenêtre, et repose mon stylo en son chevet, pour dormir encore un peu plus, et au plus près de moi-même. J'entends au loin un soupir : "Dieu merci".

PierreZ

Messages : 49
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 31
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

L'impuissance est assise à mon chevet Empty Re: L'impuissance est assise à mon chevet

Message par Invité le Dim 13 Sep 2015 - 21:06

Pourtant c'aurait été si beau avec un soleil levant ^^

L'impuissance est assise à mon chevet BMZeowfo64-2fSe_W36Q8S5fZxY

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum