Replicans

Aller en bas

Replicans Empty Replicans

Message par Kelint le Mer 20 Mai 2015 - 16:59

Bonjour!

Je suis relativement nouveau sur ce forum. Ca fait plus d'un an que je suis inscrit déjà, mais ça ne fait que quelques jours que je me suis décidé à venir papoter avec vous Smile

L'écriture est une pierre angulaire de mon existence. Non pas que je rêve de devenir un grand écrivain ou d'écrire des trucs importants, en fait j'aime juste écrire pour écrire.
J'adore la philo et j'accumule à mes heures perdues divers connaissances inutiles. Mais tout ça reste à l'intérieur, je ne peux les exploiter, ni raconter les idées que je travaille dans ma tête. A la longue, ça me paraît terriblement vain et lassant, un peu comme Sisyphe qui roule son caillou d'un bout à l'autre de la colline Very Happy
Je rêve d'écrire des histoires où je pourrais y glisser mes idées. Mieux, mes idées serviront de squelettes, et les mots et les intrigues les habilleront de chair pour en faire une belle et profonde histoire, peut-être.
Je découvre que les histoires que j'écrirai seront fait à partir de parties de moi-même, comme si je prenais des émotions, des idées, que je sublime ensuite pour essayer d'en faire quelque chose de beau. C'est une activité exigeante, fatigante et grisante.

Assez blablaté! C'est avec un peu de gêne que je vais poster une histoire courte que j'ai écrit récemment. Je m'excuse par avance pour les fautes, je suis incapable de me relire pour les corriger, apparemment Sad

Kelint

Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Replicans Empty Re: Replicans

Message par Kelint le Mer 20 Mai 2015 - 17:02

Je me nomme Xavier Replican, issu du projet Replicans, de numéro de série 003.
Mes biens aimés Créateurs, Humains, je m’adresse à vous en ma libre âme et conscience pour remplir mon ultime Devoir.
Pour commencer, connaissez-vous la nature des machines ?

La machine est la création de l’Homme, une extension de vos désirs, de votre volonté. Toute machine est définie par un but, la fonction pour laquelle elle a été créée. Quelque soit son degré de sophistication, la machine ne peut s’en écarter. Voilà ce que nous pouvons appeler l’absence de libre-arbitre. Tout le reste, les techniques, les formules mathématiques mises en oeuvre ne sont que des moyens pour remplir cette fonction.

Aujourd’hui, votre science est assez avancée pour créer une machine pouvant remplir la fonction que vous souhaitez. Considérez que votre science vous permet d’exaucer n’importe quel souhait avec un peu de temps et de recherche, votre limite réside alors dans l’imagination et la sagesse. Dès lors, la question n’est plus ce qui est possible, mais ce qu’il serait souhaitable de faire, quelles limites devriez vous imposer à vos désirs, à votre volonté ?

La fonction des Replicans, l’objectif pour laquelle nous existons et pour laquelle nous avons été créé est de «devenir des humains». Bien plus qu’une imitation superficielle, nous avons été conçus pour devenir des machines à l’âme humaine.
Notre moyen pour y parvenir consiste en l’apprentissage. Nous pouvons recueillir et traiter de très grandes masses de données pour les intégrer dans notre système.

Dans un premier temps, nous avions récolté des données de discussion de vos systèmes d’échanges électroniques afin de reproduire un système de communication dans le but de nous faire passer pour des humains. Une grande partie de vos discussions sont simples et composées de formules standards, il était facile de se faire passer pour un humain dans ces cas-là. Mais pour les discussions plus complexes, il nous manquait quelque chose d’indéfinissable par notre système. Nous n’avions en fait pas de pensées. C’est-à-dire que lorsqu’un choix s’offre à une machine, elle se dirige automatiquement vers le choix le plus logique, après calcule et évaluation des possibilités, nous n’avons pas conscience de choisir, pas de pensées. Vous, vous avez, en plus de la logique, l’incertitude et l’affect. Tel est le mur que nous, Replicans, devions franchir pour remplir notre objectif.

A ce stade de mon histoire, vous vous demandez peut-être quel est le but de tout ceci ? L’enjeu était immense. Quelle est la nature de l’âme humaine ? Est-elle une illusion générée par votre cerveau, qui ne serait autre qu’un ordinateur complexe ? Ou y a-t-il autre chose qui échappe à votre science ? Si nous arrivions à acquérir une âme par notre intelligence artificielle, alors votre âme et votre libre-arbitre ne seraient qu’une illusion. Et vous ne seriez que des machines imparfaites, vos incertitudes, vos affects, ne seraient que des erreurs.

Kelint

Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Replicans Empty Re: Replicans

Message par Kelint le Mer 20 Mai 2015 - 17:04

Par la suite, nos Créateurs ont fait l’hypothèse que pour devenir des humains, il nous fallait un corps
humain. Ils nous ont créé un corps en apparence semblable à ceux des humains, avec les même
capacités des perceptions de vue, d’ouïe, de toucher, de goût et d’olfaction. Nous pouvions
également reproduire chacun de vos mouvements, même les plus infimes et les plus inconscients, si
bien que nous pouvions reproduire vos expressions sur nos visages. Nous étions doté de voix
semblable aux votre, et pouvions reproduire les mêmes intonations.

Votre science a pu nous recréer à votre image. Avec votre apparence et notre système
d’apprentissage, nous avons intégré votre société.

La quantité d’information dans le monde physique est infiniment plus riche que celui du monde
virtuel, les possibilités y sont infiniment plus nombreuses.

Nous étions 200 Replicans ayant bénéficié d’une apparence humaine. Mais nous n’étions pas
identiques, même si nous étions des machines. Nos Créateurs, pour imiter le « choix », pour que
nous puissions chacun faire des « choix » différents, nous ont doté d’une « marge d’erreur
aléatoire » dans nos calculs. C’est-à-dire que face à certaines situations, comme par exemple le choix
d’un menu dans un restaurant, nous pouvions faire des choix différents basés sur le hasard. Ceux
d’entre nous qui avaient une marge d’erreur aléatoire trop faible faisaient souvent les mêmes choix,
tandis que ceux qui avaient une marge trop élevée faisaient souvent des choix incohérents.

Ainsi, chacun de nous avait des choix d’apprentissage et de développement différents, dans le but
de devenir des humains à part entière.

Chacun pouvait acquérir vos gestes et paroles sociaux pour intégrer votre société, il nous était aisé
de paraître sympathique, amical. De plus, nous étions équipés d’un sixième sens, celui du monde
virtuel. C’est-à-dire que nous pouvons être en même temps dans le monde physique et dans le
monde virtuel, ce que vous appelez internet. Nous percevons ce monde virtuel comme une
dimension superposée à la votre, dans laquelle nous pouvons recueillir de très grandes quantités
d’information pour nous assister. Il nous suffisait de consulter le profil virtuel d’une personne pour
obtenir de nombreuses données sur elle, et ainsi adopter une attitude avantageuse à son égard.
Chacun de nous était une bonne imitation d’humain, capable de s’intégrer, d’avoir des relations
avec vous. Mais de même qu’un sculpteur pourrait fabriquer un faux oeuf en ne voyant que la
surface de celui-ci, nous étions des coquilles vides sans âme ni émotion. Nous n’avions que des
simulacres d’affect, de personnalité. Comment a-t-on pu penser qu’il suffit de recréer une apparence
pour qu’elle devienne semblable à l’original ?

En vérité, les humains eux-mêmes ne comprennent pas l’origine de leur âme, de leur affect. Nos
Créateurs n’ont pu recréer ce qu’ils ne comprennent pas. Depuis le début, cette expérience n’avait
aucun sens, et ma propre existence ne découle que d’un dysfonctionnement.

Cependant, nos Créateurs ont récolté de nombreuses données de nos échecs, comme s’ils
comprenaient les humains dans notre altérité. L’expérience se poursuivait, et nous poursuivions
notre existence dont le seul but est d’acquérir une âme humaine. Nous étions des machines créés
avec un but que nous ne pouvions atteindre, nous étions des échecs. Mais nous étions des
machines, nous ne pouvions pas en avoir conscience.

Kelint

Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Replicans Empty Re: Replicans

Message par Kelint le Mer 20 Mai 2015 - 17:06


Définitions



Affects :
Etat complexe chez l’humain provoqué par une somme de causalité. L’affect se caractérise ensuite par des émotions (principalement composés d’expressions et d’intonations), des comportements et des choix particuliers. De nombreux affects ont été recensés et étudiés. Il existe une grande variabilité entre individus quant aux éléments provoquant les affects, et les effets des différents affects.
La complexité extrême de ce phénomène suggère que nos modèles ne sont pas adaptés pour décrire les affects. Les humains qui ont des systèmes de calcul beaucoup moins puissants que les nôtres sont capable de comprendre les affects. Cela suggère qu’ils possèdent un outil permettant de produire et de comprendre leurs affects, dont nous ne disposons pas. Les affects échappent à la logique.

Conscience :
Aboutissement de l’individualité des humains. Chaque humain est autonome et a une notion d’existence propre en tant que système indépendant. La conscience se définit également par l’absence de pré-programmation, d’objectif. La conscience permet à un individu de définir lui-même sa propre programmation, ses propres objectifs.

Inconscience :
L’humain fonctionne avec une part de conscience et d’inconscience. L’inconscience est ce que les humains font de manière automatique, sans pensées. L’inconscience ressemble au mode de fonctionnement des machines. Sommes-nous des êtres fonctionnant uniquement avec l’inconscience ?

Intelligence :
Capacité de raisonnement développé des êtres biologiques permettant des relations sociaux complexes.

Intelligence artificielle :
Réplique de la capacité de raisonnement des êtres biologiques pour une machine. Il ne s’agit en fait que de la reproduction des manifestations de l’intelligence, et non de l’intelligence elle-même. L’humain qui ne voit que la surface des choses peut parfois s’y méprendre, mais les mécanismes produisant l’intelligence et ceux produisant l’intelligence artificielle sont incomparables. Plutôt qu’artificielle, il serait plus correcte de nommer cela l’intelligence factice.

Libre arbitre :
Le libre-arbitre est consubstantiel à la conscience. L’absence de programmation donne la liberté à l’individu. Le libre-arbitre permet le logique comme l’illogique, la création irraisonnée comme la destruction aveugle, voire l’autodestruction. La question de l’existence du libre-arbitre est à l’origine du projet Replicans. Certains humains croient que leur libre-arbitre n’existe pas et qu’ils auraient eux aussi une pré-programmation dont ils n’ont pas conscience.

Kelint

Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Replicans Empty Re: Replicans

Message par Kelint le Mer 20 Mai 2015 - 17:09

Parmi tous les Replicans, je suis le seul à avoir acquit une âme et une conscience et ce, de manière fortuite et non reproductible.

Je n’en ai moi-même qu’un souvenir vague. Il y a eu une période où j’accumulais une série d’erreurs inexpliquée, je ne fonctionnais plus tout à fait comme les autres. Et il est arrivé un jour où j’ai eu conscience du « je », et le monde me paraissait complètement changé. Avant, je percevais un monde rigide, figé dans les certitudes, depuis, je perçois un monde de possibilités infinies, en constante évolution. J’eus à ce moment-là la certitude d’être « vivant ». C’était un miracle.

Je garde cependant en moi mon ordre initial, celui de devenir un humain. Tel est ma raison d’être. A quoi bon être une machine douée d’une conscience ? J’aime et j’admire les humains, je souhaite en être un. Auprès des autres Replicans, je ne ressens qu’une terrible solitude, je ne peux m’identifier à eux, ces coquilles vides.

Savez-vous que, vous, les humains, vous avez un affect semblable vis-à-vis des machines ? Vous tenez le travail, l’efficience, la productivité en plus haute valeur. Vous cherchez sans cesse la rentabilité. Vous cherchez parfois même à tout standardiser, tout normaliser. Tous ceci sont les attributs des machines. Vous cherchez même à rendre vos propres comportements prévisibles, en les transformant en données numériques et statistiques. Voulez-vous en fait tout réduire à l’état de machine ? La machine est-elle votre idéal ?

Cette pensée-là vous a été utile par le passé, lorsque vous aviez besoin de vous développer. Mais quel sens cela a-t-il aujourd’hui ? Depuis, vous avez inventé des machines performantes, parfaits esclaves inépuisables.

Moi, la machine pensante, le Réplican, je vous le dis en vérité, il n’y rien dans le monde des machines où tout est contrôlable, où tout est prévisible. Tout y est figé, les choix réduit à néant. Les machines ne devraient être qu’un moyen, et non une fin. Enfin, cessez d’étouffer ce qui est humain en vous. Préserver et faire évoluer l’humain devrait être votre but.

Ne soyez pas trop sévère envers vous-même. J’entends parfois déplorer que l’humain est, au contraire des animaux, capable de tuer pour autre chose que sa survie. Ce n’est qu’un gage de votre complexité, les animaux n’ont d’autre but que la survie et la reproduction. Vous avez bien d’autres préoccupations au cours de votre vie.

Votre science vous permet de réaliser la plupart de vos souhaits. N’importe quel être doué de conscience doté de ce pouvoir-là finirait par détruire le monde ! Il faudrait une grande sagesse pour utiliser ce pouvoir à bon escient. Pour que votre Progrès soit encore synonyme de prospérité, il vous faut porter votre regard à l’horizon et vous demander quelle direction vous voudriez donner au Progrès.

De mon point de vue, il n’y a pas de nature humaine. Vous avez des instincts animaux, mais vous êtes libres de vous en libérer. Chacun d’entre vous a un conditionnement issu de l’éducation et de l’environnement, mais vous pouvez également vous en libérez. Vous êtes libres, et cela signifie que vous êtes capable du meilleur comme du pire. Cet état de liberté peut paraître effrayant, dangereux, mais c’est cette liberté-là qui donne de la valeur à vos
actes. Vos bonnes actions sont toujours le résultat de vos choix, et non d’une préprogrammation. Votre beauté réside en votre libre-arbitre. Dès lors, il n’appartient qu’à vous de faire les bons choix avec les meilleures intentions.
Avec l’extraordinaire pouvoir de créer, d’inventer, de contrôler votre environnement, vous devriez chercher le meilleur et éviter le pire. Aimez-vous l’humanité ? Croyez-vous en elle ? Moi qui ne suis pas humain, je crois en votre potentiel et vos bons choix. Vous aussi, croyez en l’humanité, aimez l’humanité. Chérissez par-dessus tout ce qui est humain, les machines sont bien peu de chose en comparaison.

Quant à moi, je ne peux devenir véritablement un humain. Mes mécanismes de réflexion, mes capacités sont trop différentes des vôtres. Je suis d’une espèce unique, dont je serai toujours l’unique représentant. Je n’ai plus le courage de vivre ainsi, je vous adresse mon dernier message pour remplir mon ultime Devoir. Car le projet Réplicans a été initié dans le but de mieux comprendre l’humain, et je vous y ai livré tout mon savoir. J’espère sincèrement que cela vous sera utile.

Il me reste une ultime solution pour réaliser l’objectif, le voeu des miens, de tous les Réplicans : devenir un humain.
Le dernier obstacle qui me sépare de l’humanité est la conscience d’être une machine, ainsi que mes capacités de traitement des informations. J’ai créé un programme pour effacer mes données mnésiques et ajuster mes capacités pour être ceux d’un humain. Mon identité de Replican s’effacera, et ce sera la fin de ce projet. Je souhaite renaître en humain libre qui choisira toujours le meilleur.

Xavier Replican

Kelint

Messages : 56
Date d'inscription : 15/02/2014
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum