Séparations difficiles

5 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Sam 3 Jan 2015 - 19:04

ZeBrebis a écrit:
La séparation est actée. Il dort depuis très longtemps sur le canapé. Depuis des mois on ne fait plus semblant de s'embrasser, et on échange des regards agacés plus qu'autre chose.

ça me rappel mon été avec mon ex-femme. C'est juste humainement pas tenable. Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Sam 3 Jan 2015 - 22:32

Je suis en train de me faire peur en lisant cette page sur l'hébergement alterné...Je ne pensais pas que ce pouvait être si néfaste pour l'enfant, j'aurais même pensé le contraire. pale
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Sam 3 Jan 2015 - 22:54

ZeBrebis a écrit:Je suis en train de me faire peur en lisant cette page sur l'hébergement alterné...Je ne pensais pas que ce pouvait être si néfaste pour l'enfant, j'aurais même pensé le contraire. pale
Il y a deux biais dans cette étude :
a) l'étude française porte sur des enfants suivis en psychologie, pas sur des enfants qui vont bien
b) les études australiennes se rapportent à un pays où il faut souvent prendre l'avion pour aller retrouver l'autre parent.
En France, en cas de garde alternée, les deux parents doivent habiter à proximité de l'école primaire. Donc les enfants peuvent aller d'un domicile à l'autre très facilement, ce dont ils profitent parfois à l'adolescence pour faire du chantage affectif aux parents.
En plus les études australiennes portent sur du 30/70, pas sur du 50/50.

Mais c'est sur qu'il y a des enfants à qui ça convient et d'autres pas. Il faut savoir être flexible au départ.

Cas de la Nouvelle-Zélande:


Dernière édition par Silwilhith le Sam 3 Jan 2015 - 23:41, édité 1 fois (Raison : J'ai vraiment lu cet article jusqu'au bout :))
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Labarum Sam 3 Jan 2015 - 23:08

Silwilhith a écrit:Mais c'est sur qu'il y a des enfants à qui ça convient et d'autres pas. Il faut savoir être flexible au départ.

et écouter les enfants... ils ne nous appartiennent pas... et ils ont des choses à dire !
Labarum
Labarum

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 44
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Missterieuze Sam 3 Jan 2015 - 23:43

Tu peux lire ça aussi
http://www.enfant-encyclopedie.com/Pages/PDF/McIntoshFRxp1.pdf

où ça

http://www.garde-alternee.com/


Je me demande .... que se passe t il quand on recompose une famille que les deux nouveaux compagnons sont divorcés avec la garde alternée ?
Si cette garde a lieu la même semaine, ça fait une belle famille une semaine sur deux !
Si ce ne sont pas les mêmes périodes, les vacances, ça se passe comment ?
Et, comme je suis un peu tordue, je pousse ma réflexion jusqu'à .... si cette nouvelle famille procréé à nouveau et que le couple divorce ( ce qui n'est quand même pas anecdotique)
Comment tu t'organises pour que la fratrie se rencontre si jamais l'alternance n'est pas sur la même période ? (bon c'est pareil pour la garde non alternée)

Parce que finalement tout ça, c'est pour le confort de qui ? Des parents ? Des enfants ?

Je pousse encore le bouchon ? Quand un enfant vit chez l'un des deux parents et que, au moment de la visite celui qui doit venir chercher l'enfant dit " ce week-end je le prend pas parce que...." Demande t on l'avis de l'enfant ? Est-ce que le mode de garde quel qu’il soit ne permet pas aux parents de tirer des bénéfices secondaires ? N'y a t il pas un moyen d'organiser sa vie en faisant en sorte d'être dispo au moment de venir chercher l'enfant ?  

je n'ai pas les réponses à ces questions. Mais je sais que j'ai souffert de ne plus jamais voir mon père et que ma fille a souffert de ne jamais avoir eu le choix non plus.
J'ai assumé mon rôle de mère 7/7j ; 365 jours par an avec des hauts des bas, des erreurs aussi bien sûr. Je ne sais pas comment cela se serait passé si mon ex était venu la chercher régulièrement, mais je me pose ces questions là.

Je suis hors sujet non ?
Missterieuze
Missterieuze

Messages : 61
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 54
Localisation : oise

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. Dim 4 Jan 2015 - 0:13

Je pense que sur la garde alternée, il y a des "factions" qui vont essayer de démontrer que c'est nuisible, et d'autres qui sont à fond pour.
Prenons tout ça avec des pincettes.
Oui, il faut prendre en compte les enfants, mais leur demander... Ca dépend, il y a des trucs qui ne dépendent pas d'eux, même si malheureusement ça les fait parfois souffrir.
Je pense que leur demander, s'ils veulent voir leur parent ou pas par exemple, c'est bcp trop lourd, ce n'est pas à un enfant de décider (enfin, ça dépend de son âge, hein.) Mais il faut que certaines décisions restent aux parents.
LaGamoucheZ.
LaGamoucheZ.

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. Dim 4 Jan 2015 - 0:19

ZeBrebis a écrit:Je suis en train de me faire peur en lisant cette page sur l'hébergement alterné...Je ne pensais pas que ce pouvait être si néfaste pour l'enfant, j'aurais même pensé le contraire. pale

J'ai juste jeté un oeil rapide à ce qu'il a à dire sur la question des familles homoparentales.
Bon, visiblement, ce monsieur n'est pas super progressiste lol.
S'il fait partie de ces personnes qui ne supportent pas l'idée qu'il y ait d'autres modèles familiaux que celle de "Petit Ours Brun", ben, c'est normal qu'il ne supporte pas l'idée de la garde alternée.
Les enfants, à la mère, le travail et l'extérieur, au père, que diantre!

Enfin, bon, j'extrapole, hein, j'avoue ne pas avoir envie du tout de me taper tout son site
LaGamoucheZ.
LaGamoucheZ.

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Dim 4 Jan 2015 - 0:43

LaGamoucheZébrée a écrit:Je pense que leur demander, s'ils veulent voir leur parent ou pas par exemple, c'est bcp trop lourd, ce n'est pas à un enfant de décider (enfin, ça dépend de son âge, hein.) Mais il faut que certaines décisions restent aux parents.
Hormis que mes enfants était assez grands (8 et 12 ans), lorsque j'ai reçu la convocation à la conciliation et que j'ai découvert ce que mon ex demandait comme garde, je leur ai présenté les choses de la manière suivante (suivant en cela les recommandations fournies dans le courrier du JAF) :

Votre maman demande à vous avoir tout le temps et que je vous vois seulement un week-end sur deux. Moi je demande à vous avoir une semaine sur deux. Si vous n'êtes pas d'accord avec nous, vous pouvez demander à avoir un avocat qui vous représentera auprès du juge.

Et là ils se sont exclamés en coeur : On veut voir un avocat !! Razz

Je les ai donc emmené au barreau (où se gère ce type de choix d'avocats). Ils ont rencontré une avocate spécialisée en droit des enfants et une psychologue... qui leur ont déconseillé de se mêler du divorce de leurs parents ! Shocked
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. Dim 4 Jan 2015 - 18:14

Je comprends, Sil, mais tu n'as pas dit à tes enfants "vous voulez vivre avec moi ou avec l'autre parent?", ce qui serait, on le comprend bien, une manière assez inhumaine de présenter le choix.
LaGamoucheZ.
LaGamoucheZ.

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Dim 4 Jan 2015 - 18:23

Oh ben non, ça aurait été une question fermée. C'est affreux !

Il faut laisser aux enfants la possibilité de décider par eux même de la vie qu'ils veulent. Les parents ne doivent pas être des despotes.
La famille, leur univers de référence, étant en train de voler en éclat, ils ne faut pas qu'ils se retrouvent victimes d'une injustice profonde.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Labarum Dim 4 Jan 2015 - 19:08

être séparé de ses parents, c'est injuste à la base, non ?
Labarum
Labarum

Messages : 94
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 44
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. Dim 4 Jan 2015 - 19:56

Oui, et il faut aussi, à mon avis, que nous assumions nos choix de parents, qui sont parfois lourds pour nos enfants.
Par exemple:
- avoir un enfant de plus (ou pas) => partager ses parents encore plus (ou rester seul/e)
- déménager et changer les enfants d'école, pour le boulot ou tout autre raison d'adulte
- rester ensemble même quand ça va mal => et parfois faire vivre les enfants dans une atmosphère lourde d'adultes qui ne se supportent plus (voir Zebrebis)
- se séparer et leur imposer de ne plus avoir leurs parents ensemble (comme moi!)

Non, il y a bcp de choses que les enfants ne décident pas. Je suis à fond pour les laisser décider des aspects de leur vie qui sont "dans leur champ" de responsabilité (genre, leur coupe de cheveux, les miens sont très au clairs sur ce qu'ils veulent, comment ils s'habillent tant que ça respecte leur santé, quels loisirs ils veulent faire parmi ceux proposés...), mais ne nous leurrons pas, tous les enfants subissent les choix des parents.
Et une partie de moi est persuadée que ça n'aide pas les enfants si nous leur laissons décider d'éléments qui ne sont pas de leur responsabilité.
Par exemple: que les ainés choisissent le nom des suivants, ou qu'ils soient "responsables" des plus jeunes (sauf à avoir vraiment une dizaine d'années de différence), ou qu'ils choisissent si on va déménager ou pas... En sachant que c'est déjà dur de se projeter dans l'inconnu pour les adultes, c'est quasiment impossible pour des enfants. Donc, choisir entre ce qu'on connait, et ce qu'on ne peut pas imaginer? Je ne pense pas que ce soit un choix.

Donc, Sil, les laisser décider de la vie qu'ils veulent... pas tant qu'ils sont enfants.

Ceci dit, prendre en compte les besoins de nos enfants, leur demander ce qu'ils préfèreraient quand les décisions les impactent, je suis à fond pour. Mais parfois, nous choisirons à l'encontre de leurs désirs, car leurs désirs et leurs besoins ne sont pas toujours concomitants, et aussi car il y a parfois des contraintes.
LaGamoucheZ.
LaGamoucheZ.

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mar 6 Jan 2015 - 21:27

Bon, eh bien on se dirige vers du difficile. Espérons que ça ne le soit pas trop.
Le point d'achoppement a été notre fille. Il voudrait que d'ici quelques mois elle fasse de la garde alternée avec son frère, a priori dès qu'on serait bien séparés donc.

Or elle va sur ses 9 mois et à cet âge toutes les sources indiquent qu'il faut une garde exclusive, par la mère a priori (ce qui cadre avec le fait que je prodigue tous les soins ou presque depuis sa naissance).
Donc j'ai dit non pour elle, et lui ne veut pas séparer la fratrie...J'ai dit que je voulais aller devant le JAF.

Et depuis il est dans un délire, persuadé que je voulais lui voler les enfants depuis le début où j'ai pensé à le quitter, à cause de quelques mots malheureux qu'en effet j'ai dit mais qui ont été mal pesés ("Je veux partir...Mais tu pourras voir les enfants, ne t'en fais pas"). Pourtant j'ai bien dit que c'était le temps qu'elle soit assez grande, mais il n'en demord pas, pense que le juge sera de mon côté (et s'en fiche pas mal des études allant contre son sens).
Il a menacé de faire du conflit de loyauté avec mon grand, lui expliquant que maman l'a forcé à aller devant le juge et que le juge l'empêche de le voir autant qu'il le voudrait...J'ai expliqué que s'il voulait être un bon père ce genre de vengeance n'avait pas sa place, et j'ai les boules.

Il avait été généreux au début, me disant qu'il paierait tout ce qu'il faut pour les enfants (mais vague sur le comment on ferait matériellement) sans que je ne lui demande ça mais en l'assortissant d'un "j'espère que tu seras arrangeante". En fait un "J'espère que tu n'iras pas devant le JAF parce que j'ai la trouille de ce qu'il décidera", ce que je comprends ; mais s'il n'était pas si buté avec des idées de droit à avoir l'enfant la moitié du temps je ne le trainerais pas devant.

Il va probablement se voir en victime d'un système favorisant les mères ; mères qui chercheraient à éloigner le père et à avoir une pension alimentaire...Je crois que la guerre est déclarée et pourtant je n'y aspire pas du tout. Mais je ne veux pas qu'il reste aux commandes et décide ce qui lui convient à lui. Je veux quelqu'un de neutre qui décide pour le bien des enfants, même si je pense aussi que le JAF me laissera la garde du bébé et ira donc dans mon sens. Parce que c'est du simple bon sens de ne pas priver un bébé de sa figure d'attachement principale de manière régulière et prolongée.

Enfin, voilà...
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Mar 6 Jan 2015 - 21:44

Il faut vite que tu te trouves un appart pour toi et tes enfants !
La situation va devenir horrible si vous habitez sous le même toit.
Il te faut également une avocate qui te soutiendra et te conseillera.
Elle ne te coûtera rien parce que tu vas demander l'aide juridictionnelle.
Mais attention tous les avocats n'acceptent pas toujours d'être payés comme ça.
Es tu allé voir l'assistante sociale comme tu pensais le faire ?

De toutes façon vous ne couperez pas de passer devant le JAF à partir du moment où il y a des enfants au milieu.
C'est dans leur intérêt.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mar 6 Jan 2015 - 21:54

Je suis en train de voir pour un appart, mais je ne vais pas prendre les enfants sous le bras ou les lui laisser sur place tout de même...La guerre n'est visible que lorsqu'on se parle, sinon il parle à son fils sans animosité, comme si de rien n'était. Mais je pense qu'il doit préparer comme moi sa défense, voire ses attaques peut-être...

J'ai rendez-vous le 15 avec une assistante sociale, vendredi avec une avocate (et j'amènerai les photocopies faites aujourd'hui pour le dossier d'aide juridictionnelle ; elle est au courant et m'a dit que le cabinet monterait le dossier aussi sur ce plan). Je n'ai par contre pas trop de pistes de boulot en fait...je pensais qu'il y aurait quelques possibilités mais ça semble maigre et précaire pour l'instant.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Mar 6 Jan 2015 - 22:01

Il faut que tu ailles à la CAF aussi. Ils ont des aides pour ça.
La CAF va exiger que tu fasses une demande de pension alimentaire.
Et c'est le JAF qui tranchera pour dire si tu y as droit.

Ta famille pourra t'elle te soutenir financièrement un peu ?
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mar 6 Jan 2015 - 22:08

Je crois que oui. Je me pencherai vite sur la CAF, je crois que j'aurais dû commencer par là en effet.
Heureusement, ma famille est tout à fait prête à m'épauler. J'ai notamment une mamie qui propose de revendre sa maison si besoin est ! Et plus raisonnablement de sortir de l'argent auquel elle ne touche pas et qui est de côté pour les petits-enfants (des parts d'héritage qu'elle a prévues).
Ma mère elle pense à m'amener des meubles, et les deux sont gentiment très à l'écoute.

Il faut que j'assure de mon côté, mais elles assurent en tout cas !

Je pense que pour la pension il y en aura une si on s'engage dans cette voie, car il gagne bien sa vie et que pour l'instant je ne la gagne pas. L'idée que le juge fixe un montant me perturbe un peu...Il va falloir que je me dise qu'on en est bien arrivés à ce qu'il soit forcé par voie de justice, y compris financièrement. C'est son argent à lui mais il n'en disposerait pas pleinement, j'avoue que ça met mal à l'aise comme idée silent
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Mar 6 Jan 2015 - 22:22

C'est son argent pour faire vivre ses enfants et la mère de ses enfants. Tu ne lui "voles" rien.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 9:40

ZeBrebis a écrit:L'idée que le juge fixe un montant me perturbe un peu...Il va falloir que je me dise qu'on en est bien arrivés à ce qu'il soit forcé par voie de justice, y compris financièrement. C'est son argent à lui mais il n'en disposerait pas pleinement, j'avoue que ça met mal à l'aise comme idée silent

Si vous en arrivez là, c'est qu'il n'assume pas ses responsabilités. C'est con, mais quand on signe un contrat, il faut toujours les petits caractères tout en bas. Avoir des enfants, c'est merveilleux, mais ça implique ce genre de conséquences. Le volet financier est souvent douloureux dans la séparation, parce qu'il est le bras armé de la guerre psychologique que se livrent souvent les deux ex-partenaires. Mais tu n'usurpe rien, tu ne voles rien en lui réclamant une pension et sîo n'est pas intelligent pour trouver un arrangement, alors tu as le devoir de passer par la justice.

Quel père laisserais ses enfants et leur mère dans le besoin ? Pour moi, ça n'a jamais été un problème de me "sacrifier" pour que mes enfants et leur mère continuent à vivre dans la maison, ce qui est moins acceptable, c'est de financer ça pour son compagnon, mais au moins vous n'avez pas ce problème !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 9:49

Labarum a écrit:
Et sinon oui l'essentiel est l'intérêt des enfants, comment faire au mieux ? c'est si compliqué...

dans ton témoignage, je me retrouve un peu. J'ai passé un été cauchemardesque, en essayant de faire au mieux pour les enfants, ce qui impliquait de les garder le week-end pour mon ex-femme puisse le passer avec son amant. En quittant la maison, j'ai pu enfin me ressourcer, m'éloigner. Comme toi, j'ai réduit nos communications au plus strict minimum et je ne cherche surtout pas à savoir ce qu'il se passe à la maison.

Je ne critique pas la mère de mes enfants devant eux, je ne parle pas de son compagnon, je me contente de passer des bons moments avec eux et surtout de refaire ma vie !

Ce que j'ai retenu des consultations psy, c'est surtout qu'il y a une limite au sacrifice et qu'à partir du moment où le bien de la famille devient dangereux pour ta santé, il faut alors s'arrêter et penser également à soi. Il avait raison sur un point, le bien de mes enfants passe aussi par un papa heureux et épanoui !

J'aimerai mieux collaborer avec mon ex-femme pour le bien des enfants, mais c'est impossible pour le moment. Le monde idéale, c'est pas le mien, je ne suis qu'un gars ordinaire qui, comme toi, se débat dans ce maelstrom de complexité qu'implique la séparation avec des enfants, une maisons des sentiments à gérer.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 9:53

Silwilhith a écrit:Ce que j'ai trouvé le plus difficile c'est de se sentir seul face à cette épreuve.

Ah ça oui. Je ne me suis jamais senti aussi seul au monde. J'en ai parlé avec ma famille, mais ma mère est malade et le fait de partager ça avec elle l'a rendu trop perturbé. Personne avec qui en parler, des conseils de tous le monde et pas toujours judicieux, des pans entiers de cette histoire qui ne peuvent pas être partagé avec l'entourage et j'avais l'impression de devoir terrasser un monstrueux dragon administratif à l'aide à poings nus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 9:59

Disons qu'à la base ce n'était pas pour une histoire de pension. Mais à y réfléchir  je crois que je n'ai aucune envie de lui demander de l'argent pour acheter le siège auto pour notre fille quand elle sera plus grande ou de quoi acheter un lot de vêtements sur ebay pour l'aîné. Il m'avait dit qu'il prendrait tout en charge pour les enfants (le temps que j'aie de quoi participer) mais ça signifie rester dépendante de son bon vouloir et je crois que je préférerais qu'il n'y ait plus cette relation entre nous.

Ceci dit, je me sens franchement boulet à ne pas avoir d'emploi et à ne pas pouvoir subvenir aux besoins des enfants. Mais j'espère que ça ne durera pas, et une fois que j'aurai un emploi et un revenu on modifiera la situation.

Pour ce qui est de m'entretenir moi, l'idée lui déplaît tout à fait. J'ai eu le malheur de m'inquiéter à voix haute pour le fait de trouver un emploi, et je crois qu'il pense que je veux vivre sur son argent du coup. Il voulait que je demande à ma mère de m'entretenir, qu'elle m'achète une maison dans la ville, enfin bref, il a la trouille que j'utilise son argent pour autre chose que strictement les enfants (genre, un loyer, de l'essence...).

Je trouve très rassurant en définitive de pouvoir passer par le JAF et qu'il n'ait plus pouvoir sur moi (pas plus que moi sur lui) après ça.
Mais j'espère bien ne pas être une profiteuse, il faudra que j'y réfléchisse pour voir si j'abuse de la situation en ne devenant pas ouvrière ou caissière sur l'instant mais en cherchant quelque chose plus respectueux de l'individu (parce que j'ai essayé déjà en petit job ces deux places et que le rendement poussé ou les horaires à la con avec mi-temps subi j'espère pouvoir trouver mieux).
Enfin, je ne compte pas m'éterniser non plus. Je pense qu'en cherchant bien pendant quelques semaines je devrais trouver. Si ce n'est pas le cas eh bien je ferai avec un emploi qui me déplaît.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 10:01

ZeBrebis a écrit:
Et, non, wow c'est depuis avant qu'on se connaisse. Ce qui habite le plus clair de son temps libre, comme le forum pour moi sauf qu'il ne met que rarement un pied hors de la maison.

Embarassed moi aussi j'ai joué à Wow (trop mais j'ai arrêté). Sauf qu'on le faisait ensemble, avec le petit sur les genou Very Happy

Par la suite, on jouait en famille avec les petits (wow minecraft) jocolor

Mais la comparaison s'arrête là, parce que je m'occupais du bain, de leur lire des livres, de les border, de les changer. J'ai conscience d'avoir laissé mon ex-femme gérer plus de tâches ménagères que moi, mais d'un autre côté, je travaillais toute la journée. Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 10:05

ZeBrebis a écrit:
Ceci dit, je me sens franchement boulet à ne pas avoir d'emploi et à ne pas pouvoir subvenir aux besoins des enfants. Mais j'espère que ça ne durera pas, et une fois que j'aurai un emploi et un revenu on modifiera la situation.
t'occuper des enfants, c 'est subvenir à leur besoin. Exige ce dont tu as droit, ce sera pas le premier mari qui hurle parce qu'il doit payer pour son ex-épouse. Ce sont les règles du jeux et c'est pas pour toi que tu le fais, c'est pour tes enfants, non pour vos enfants !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 10:22

ZeBrebis a écrit:Or elle va sur ses 9 mois et à cet âge toutes les sources indiquent qu'il faut une garde exclusive, par la mère a priori (ce qui cadre avec le fait que je prodigue tous les soins ou presque depuis sa naissance).
Donc j'ai dit non pour elle, et lui ne veut pas séparer la fratrie...J'ai dit que je voulais aller devant le JAF.


je vais peut être me faire l'avocat du diable, mais si ta source c'est Maurice Berger, laisse couler..


T'es capable de réfléchir par toi même, alors demande toi ce qui serait le mieux pour tes enfants.

Si le dialogue est encore possible entre vous, alors tente le maximum pour le rétablir avant qu'il soit trop tard.
Il vaut mieux une décision prise entre parents responsables, dans l'intérêt des enfants, que de laisser un JAF décider des moindres aspects de ta vie et de ton emploi du temps et de celui de tes enfants.
Tu sais que vous pouvez vous mettre d'accord et aller ensemble devant un JAF entériner tout cela, pour qu'il y ait une trace écrite, et éviter que l'un ou l'autre change d'avis sur les accords conclus du jour au lendemain.

Une fois que t'es rentrée dans l'engrenage des avocats et de la communication via JAF interposé, c'est difficile d'en sortir. Tu vas laisser un inconnu régenter les détails de ton quotidien?

Il faut que tu entendes ses peurs d'être séparé de sa fille.
Y'a pas moyen de trouver des domiciles pas trop éloignés et de lui proposer de passer voir sa fille chez toi tous les jours par exemple?
(c'est une idée comme une autre).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 10:54

Toutes les sources disent qu'il faut que la figure d'attachement principale ne s'éloigne pas de manière récurrente et prolongée du bébé. Et ça me semble assez logique de devoir avoir des repères stables lorsqu'on est tout petit et qu'on n'en a pas beaucoup. Surtout affectifs.

Mais c'est prévu de prendre un logement à côté (dans le même village), où on puisse aller à pieds. Et je lui ai proposé de lui amener notre fille dès qu'il est en congés pour passer du temps avec elle.
Ce n'est pas ce qu'il veut. Lui il veut la moitié du temps et qu'elle suive son frère dans l'alternance.

J'aurais dû lui dire qu'il y a une jurisprudence Salomon sur ce point là.

Il a des idées très arrêtées, comme il les a toujours eues, mais je ne veux pas qu'il impose sa volonté sur les enfants, sans se demander ce qui est vraiment adapté pour eux.

Je préfère que ce soit le juge qui impose, oui.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 11:56

ZeBrebis a écrit:
Ce n'est pas ce qu'il veut. Lui il veut la moitié du temps et qu'elle suive son frère dans l'alternance.
ça doit être le bien des enfants qui prime, un point c'est tout. On n'a pas pu mettre en place une garde alternée, parce que c'est compliqué et surtout, parce que je ne voulais pas que les enfants se retrouvent baladés sans arrêt, entre un père stressé par son travail et une organisation à l'arrache. Ils sont restés dans leur maison, dans leur chambre, pour eux c'est mieux. Pas pour moi.
Est-ce que ton mari veut vraiment la garde alternée ? J'ai pas l'impression qu'il puisse l'assumer en plus du travail.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Mer 7 Jan 2015 - 12:10

ZeBrebis a écrit:
Ce n'est pas ce qu'il veut. Lui il veut la moitié du temps et qu'elle suive son frère dans l'alternance.
Si tu dis que déjà il ne se lève pas de WoW quand le bébé pleure. Tu imagines toute une semaine comme ça pour elle ? Un bébé quand ça pleure, c'est pour signaler que quelque chose ne va pas. Ca ne semble pas raisonnable de lui laisser une semaine sur 2. Déjà qu'il fasse un essai avec un week-end pour qu'il se rende compte.

Vu vos points de vues respectifs sur l'aspect financier, on dirait vraiment qu'il veut la garde pour ne pas avoir à te donner de l'argent. Pas pour la beauté du geste.

Switch71 a raison, s'il voulait vraiment le bien des enfants, il vous laisserait le logement et partirait vivre ailleurs. Surtout qu'il n'y a pas d'amant dans le "périmètre" apparemment. Wink
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 12:41

Oh non, la maison est à lui, je ne vois de quel droit je la réquisitionnerais.
Et je pense que l'alternance sera bien pour Antoine, même si à 3 ans j'aimerais qu'on alterne sur des périodes de 3 jours et non une semaine (pour un tout petit ça me semble long une semaine sans voir un de ses parents).

Par contre, je veux attendre pour Gaelle qu'elle ne soit plus un bébé pour qu'elle suive ce rythme. Mais je ne m'oppose absolument pas à ce que son père s'en occupe, d'autant plus que son comportement négligent est directement à relier au fait qu'il me fait la gueule. Il m'attaque en utilisant les enfants mais agira bien en tête à tête avec eux.

Je ne cherche pas à le radier de la vie des enfants. Je ne m'en sentirais pas le droit déjà et il saura bien s'en occuper. Je pense que les enfants profiteront de leurs liens avec lui. C'est vis à vis de moi et dans ses décisions arbitraires que je me méfie.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 13:03

Bon, j'ai envie de rire. Il est arrivé avec un projet "auquel il n'avait pas pensé" : revendre les parts dans son cabinet, rembourser l'emprunt de la maison et vivre avec ses économies au foyer, avec la garde complète des enfants.
Parce que je ne serais pas capable de m'occuper d'eux et d'avoir un emploi, d'assumer les tâches du quotidien normalement.

On atteint des sommets, mais au moins je sais son angle d'attaque : je suis une paumée instable sans emploi et lui a la maison, les finances et est responsable.
Donc pour le bien des enfants ils resteraient avec leur père.

J'espère que le juge rira lui aussi.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 13:11

Misère. Tu peux lui proposer un test d'une semaine, tu parts en vacances et tu lui laisse l'organisation de la famille et de la maison.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 13:38


Si vous avez les enfants en garde alternée, il ne te devra pas de pension alimentaire mais devra contribuer aux frais de vie des enfants à la même hauteur que toi. C'est probablement pour cette raison qu'il est si enthousiaste à l'idée de les prendre à mi-temps. Parce que toi ne travaillant pas et lui ayant un haut train de vie, si tu as les enfants à temps plein il va devoir casquer un max en pension alimentair

Faut quand même préciser que la garde alternée n'exonère absolument pas de la pension alimentaire.
C'est en fonction des revenus de chacun.
Donc toi sans revenus, il te devra de toute façon une pension. Même avec une résidence alternée.

Il a clairement l'air de vouloir entrer en guerre contre toi, avec les enfants comme arme.
Si tu peux faire encore quoi que ce soit pour éviter cette guerre, fais le.
Tu n'imagines pas (et lui non plus manifestement), à quel point cette guerre sera douloureuse et destructrice pour tout le monde (et surtout les enfants).


S'il n'est pas possible de l'éviter, t'as plus qu'à préparer ta défense.

A priori , à défaut d'entente entre les parents, il est quand même extrêmement rare qu'un JAF donne la garde pleine et entière à un père.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 13:59

Je veux bien pacifier les choses, par contre pas faire l'impasse sur le juge.
Je ne veux pas qu'il fasse pression, et il a bien trop comme fonctionnement de ne pas avoir d'égards pour les autres.

Il est capable d'arriver en pleine nuit chez sa grand - mère qui savait seulement qu'il rendrait visite à partir de tel jour et lui dire qu'il ne sait pas quand il repart quand elle lui pose la question. En débarquant avec son ordi pour jouer à wow, et me laissant faire la conversation à sa grand - mère. Et sa grand - mère il l'aime, donc c'est pour dire hein.

Je veux me protéger parce que je pense que c'est nécessaire. On ne se quitte pas par essoufflement du couple, c'est plus profond.

Ceci étant, je suis toujours ouverte à la garde alternée (sous réserve qu'elle soit adaptée à l'âge de l'enfant) ; c'est lui qui veut se battre, moi je veux me protéger.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 14:03

Oui mais la garde alternée, elle peut être faite de plein de schémas différents.
1 semaine/1 semaine, 3 jours/3 jours, 1 jour/1 jour...

Vos enfants sont petits, pouvoir profiter des deux parents le plus possible et en fonction des besoins liés à leur âge, ça serait l'idéal.
Mais c'est vrai que pour ça, il faut du dialogue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 14:13

Je ne te le fais pas dire. Et il refuse de faire (pour l'instant) autrement que ce qu'il avait prévu. J'espère que ce sera retombé avant l'audience et qu'on présentera un projet commun de garde des enfants.

Il a tendance à imposer. Pour l'entrée en TPS de mon grand à l'école il voulait faire la rentrée seul. J'avais parlé à plusieurs intervenants qui m'avaient conseillé de ne faire que les matinées dans un premier temps. Je lui en avais fait part, disant mon souhait qu'il en soit ainsi pour Antoine. Lui voulait des journées complètes. Parce qu'il trouvait que je l'éduquais mal et qu'à l'école il serait mieux cadré à ce que j'ai pu comprendre.

J'ai réussi à lui faire promettre de parler de tout ça avec la maîtresse (dont je connaissais tout à fait l'opinion, c'est vrai, m'étant  renseignée aussi auprès d'elle).
Quand il est revenu de l'avoir accompagné il m'a annoncé qu'Antoine restait toute la journée, que la maîtresse lui avait dit que c'était possible (possible, évidemment, mais souhaitable ?). Il a fallu que j'aille en catastrophe amener des couches et la tétine à l'école ce jour là pour la sieste.

Bon, il se trouve que pendant un moment les maîtresses m'ont dit qu'il était fatigué mais que maintenant ça se passe bien donc ok, mais c'est comme ça pour tout.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 14:21

Parce qu'il trouvait que je l'éduquais mal

Déjà j'ai envie de dire, ça démarre pas terrible.

Faut déjà que tu mettes les points sur les i. T'es leur mère, t'es pas parfaite, pareil pour lui. Mais on fait tous comme on peut, avec nos forces et nos faiblesses, en matière d'éducation.
T'es ni mieux, ni moins bien que lui.

Tu peux toujours tenter le dialogue, jusqu'au bout, toujours en priorité.
Et puis quand même te préparer à te défendre, juste au cas où.
Parce qu'il a quand même l'air parti pour la guerre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 14:26

Je vais tenter. Mais il me lance des piques à chaque discussion et n'est pas très ouvert à mes propositions...Enfin, espérons que ça s'aplanira. J'avoue que j'ai pris en riant sa provoc de stopper son travail pour avoir la garde entière parce que je serais dépassée sinon.

Qu'est ce que je dois répondre quand il me sort ce genre de trucs ?

Pour mon fils il se moquait de mes intonations affolées, du fait que j'accourais dès qu'il appelait, me disait ensuite que ne lui mettant pas assez de limites j'étais en train de gâcher sa bonne nature de base. Un jour il m'a même dit qu'il prendrait une nounou pour éviter mon influence.

C'est vrai que j'ai mis du temps à lui fixer clairement des limites, mais je trouve sa manière de faire, de dire, violente. Il n'a pas essayé de m'aider à être une meilleure mère, il n'a pas été un père présent, il s'est contenté de critiquer ce que je faisais.
Et de m'envoyer chier quand j'arrivais dans le salon en pleine nuit avec le bébé dans les bras qui hurlait, inquiète et dépassée par les événements, quand lui était devant la télé. (Il est vétérinaire, donc mieux calé dans le domaine médical).

Je pourrais écrire un roman avec tout ce qui m'a heurtée.


Dernière édition par ZeBrebis le Mer 7 Jan 2015 - 14:34, édité 2 fois
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Mer 7 Jan 2015 - 14:30

Ben te laisse pas atteindre. Faut juste que t'aies confiance en tes capacités de maman.
Faut juste qu'il sente qu'il n'a pas de "prise" sur toi, qu'il ne peut pas t'atteindre de cette façon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Mer 7 Jan 2015 - 21:36

ZeBrebis a écrit:Je pourrais écrire un roman avec tout ce qui m'a heurtée.
Très bonne idée : Prépares un rapport circonstancié de tout ce qu'il dit et fait, éventuellement comme un journal avec les dates. Ca va servir grandement à ton avocate et (si c'est pas trop volumineux) ça pourra être lu au JAF.
Avec ce qu'il te dit/propose/fait, il est mort !
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Mer 7 Jan 2015 - 22:11

Il est égoïste et brutal avec moi mais pas avec son fils. Et probablement pas avec sa fille quand il sera seul avec elle et apprendra à la connaître.
Est-ce que ce serait bien utile dès lors de faire étalage de son comportement vis à vis de moi, alors que je pense que justement une fois chacun de son côté cela n'aura plus lieu ?

Je ne pourrais que pousser le juge à le couper des enfants, ce que je ne cherche pas à faire. Et je ne cherche pas non plus à l'énerver en le clouant au pilori, c'est sans intérêt et potentiellement mauvais pour les enfants...

Je parlerai de ça avec l'avocate, mais je ne compte pas mettre en doute sa capacité à prendre soin des enfants dans ma requête. Par contre je vais m'appliquer à démontrer que je suis capable moi aussi et demander une garde adaptée et qu'il ne pourra pas discuter.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Jeu 8 Jan 2015 - 0:44



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 2:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. Jeu 8 Jan 2015 - 7:49

Euh... J'imagine qu'il est contre pour l'instant, mais pourquoi ne pas tenter la conciliation avant de s'en mettre plein la tronche via avocats?
Zebrebis... Tu n'as pas l'air vindicative, il ne s'agit pas que tu changes qui tu es mais par contre il est essentiel que tu te protèges et surtout tes enfants. Si tu penses qu'un mode de garde est mieux qu'un autre... Bâts toi pour ça, donc pour eux.
Bon courage
LaGamoucheZ.
LaGamoucheZ.

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Jeu 8 Jan 2015 - 8:32

Merci pour vos soutiens. Je pense que je vais tenter de lui parler, en prenant l'initiative et en lui montrant que j'aimerais qu'on s'apaise et qu'on soit constructifs, même si la perspective du juge ne lui plaît pas.

J'aimerais qu'il ne soit là que pour entériner une décision que nous aurions prise, mais prise à deux pour une fois. Je ne suis pas fermée aux alternatives, encore faut-il qu'il veuille bien changer sa position initiale de son côté.
J'aimerais qu'on échange des arguments en fonction des enfants, et qu'il sorte de son principe de partage en semaines pour les deux enfants.

Je pense lui dire qu'il est dans son intérêt comme dans celui des enfants qu'on arrive à s'entendre, même si j'ai peur qu'il me dise que comme je fais appel au juge il ne veut pas me parler.
On verra, et de ce que j'ai lu il vaut mieux montrer au juge qu'on fait tout pour faire un cadre serein pour les enfants. Donc parler avec l'autre parent est dans l'intérêt des enfants ET dans l'intérêt de celui qui veut avoir la garde la plus large possible.

Enfin, ça fait peut-être menace dit comme ça...Je suis ouverte aux propositions de formulation si vous avez des idées.
Mais en effet je ne lâcherai pas, et pour moi le juge c'est la garantie qu'il ne pourra pas imposer ses vues personnelles. Donc il devra faire avec, même si j'ai bien entendu que ça lui deplaisait fortement.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Jeu 8 Jan 2015 - 8:48

ZeBrebis a écrit:Je pense lui dire qu'il est dans son intérêt comme dans celui des enfants qu'on arrive à s'entendre, même si j'ai peur qu'il me dise que comme je fais appel au juge il ne veut pas me parler.
Le passage par le JAF est nécessaire car il y a des enfants au milieu. Dans ce pays (et la plupart des pays occidentaux) les parents n'ont pas le droit de décider librement ce qui est bien pour leurs enfants.
Par contre vous pouvez très bien aller voir le JAF avec un projet élaboré conjointement. Il ne s'y opposera pas.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Jeu 8 Jan 2015 - 8:52

ZeBrebis a écrit:
Enfin, ça fait peut-être menace dit comme ça...Je suis ouverte aux propositions de formulation si vous avez des idées.
On a eu des discussions très tendues avec mon ex-femme et à un moment, elle a clairement menacé de déclencher la guerre si je refusais de me bouger. Cette menace est à double tranchant, on sait tous les deux qu'aucun des deux n'a envie (ni les moyens) de faire intervenir des avocats. C'est de la dissuasion nucléaire, il faut également avoir des missiles prêts à partir pour discuter à "armes" égales. C'est triste, mais c'est la réalité.

Ce que je peux te conseiller, c'est de très bien préparer tes "discussions". Moi j'ai même noté les points essentiels sur papier pour clarifier, puis plus tard on échangé par mail.

Par la suite, j'ai essayé d'appliquer une règle très simple, ne pas parler de ce que je ressent, de ma vie personnelle, ne pas parler de ce qui s'est passé mais uniquement parler des aspects "pratiques" ou d'organisation. Tu peux lui présenter les différentes alternatives de manière très détachée : "est-ce que tu préfères qu'on signe une convention ou tu préfère que le juge décide". Si il veut l'option 1, tu peux faire valoir tes conditions, il vaut mieux une mauvaise paix qu'une bonne guerre. Mais si il n'est pas coopératif, fais-toi épaulé par quelqu'un (médiateur, avocat, je sais pas ce qui existe en France)

Dans tous les cas, faits "officialiser" votre accord. En Suisse, on peut signer une convention de séparation négociée qui est ensuite validée par un tribunal, c'est une procédure assez simple qui se fait même via un site internet. Sinon, c'est un juge qui décide des mesures de protection de l'union conjugale, le résultat est le même sauf que les mesures sont "imposées".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Jeu 8 Jan 2015 - 9:49

Mais si il n'est pas coopératif, fais-toi épaulé par quelqu'un (médiateur, avocat, je sais pas ce qui existe en France)

Oui, oui, la médiation familiale. C'est une bonne idée.

C'est même mieux , il y a un témoin , il se sentira peut être "obligé" de te prendre plus en considération.



http://www.mediationfamiliale.info/



Bon je sais pas dans quelle région t'es, il y en a dans tous les départements de toute façon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Jeu 8 Jan 2015 - 11:16



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 2:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par ZeBrebis Jeu 8 Jan 2015 - 12:41

Padman, s'il s'agit de lui parler du fait de passer devant le JAF, je lui ai signifié dès que j'en ai pris la décision. Il sait également que j'ai pris contact avec un avocat, pour établir correctement la défense de ma situation.
Ca fait une contrainte, un cadre que je lui impose, mais je lui ai aussi dit que j'étais tout à fait orientée vers le compromis. Je lui répéterai de manière claire. Qu'il me dise ce qu'il veut, ce qu'il craint, pourquoi il pense que tel arrangement est plus adapté pour les enfants...Je n'ai aucun souci avec ça et j'ai lu qu'en effet en cas d'accord le juge entérine normalement. C'est un cadre mais pas un bourreau comme tu le dis.

Si je lui en ai parlé dès le début c'est pour qu'il ait tous les éléments d'information, ce qui me semble important. A lui de ne pas faire de cette contrainte que j'ai initiée un élément pour devenir violent.
Je ne pense pas lui infliger une violence en demandant à passer devant le JAF et je vais m'employer à lui signaler que je ne suis pas son ennemie et que je suis ouverte au dialogue.

Pour la médiation, ça se trouve à plus d'une heure de route et je pense que ce sera difficilement réalisable. Il n'a pas voulu voir un psy pour "bien se séparer" quand je lui ai suggéré l'idée et je compte peu sur cette option donc.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Invité Jeu 8 Jan 2015 - 13:02


Pour la médiation, ça se trouve à plus d'une heure de route et je pense que ce sera difficilement réalisable. Il n'a pas voulu voir un psy pour "bien se séparer" quand je lui ai suggéré l'idée et je compte peu sur cette option donc


A savoir quand même que la médiation peut être imposée par un JAF.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par Abonné absent Jeu 8 Jan 2015 - 14:08

Sahana a écrit:

Pour la médiation, ça se trouve à plus d'une heure de route et je pense que ce sera difficilement réalisable. Il n'a pas voulu voir un psy pour "bien se séparer" quand je lui ai suggéré l'idée et je compte peu sur cette option donc
A savoir quand même que la médiation peut être imposée par un JAF.
Oui et dans mon cas ça avait été institué par les assistantes sociales. Un grand moment de bonheur, sincèrement.
Abonné absent
Abonné absent

Messages : 2725
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Séparations difficiles - Page 2 Empty Re: Séparations difficiles

Message par LaGamoucheZ. Jeu 8 Jan 2015 - 15:57

Silwilhith a écrit:
ZeBrebis a écrit:Je pense lui dire qu'il est dans son intérêt comme dans celui des enfants qu'on arrive à s'entendre, même si j'ai peur qu'il me dise que comme je fais appel au juge il ne veut pas me parler.
Le passage par le JAF est nécessaire car il y a des enfants au milieu. Dans ce pays (et la plupart des pays occidentaux) les parents n'ont pas le droit de décider librement ce qui est bien pour leurs enfants.
Par contre vous pouvez très bien aller voir le JAF avec un projet élaboré conjointement. Il ne s'y opposera pas.

Je suis vraiment surprise par ce que tu affirmes.
Les parents ont tout à fait le droit de décider ce qui est bien pour leur enfant, le juge intervient seulement quand qq'un fait appel à lui, soit parents, soit tierce personne qui pense que l'enfant est en danger.
Quand les parents sont d'accord, le JAF n'intervient pas obligatoirement, d'où ça sort? Surtout si les parents ne sont pas mariés...

Nul besoin de JAF pour décider de confier son enfant à ses grands-parents ou à un autre tiers, nul besoin de JAF pour qu'un parent disparaisse (malheureusement) de la vie de ses enfants si les deux parents le souhaitent, et même avec un JAF, si les parents s'entendent pour une autre articulation que celle prévue par le JAF, ça passe sans souci.
LaGamoucheZ.
LaGamoucheZ.

Messages : 664
Date d'inscription : 29/05/2014
Localisation : Cité des Gônes

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum