cousins d'autisme ?

Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty cousins d'autisme ?

Message par Invité le Mar 5 Oct 2010 - 1:34

Juste pour savoir s'il existe des "formes légères" de variantes d'autisme. ça n'est pas de l'autisme, mais quand je lis les symptômes, je retrouve chez quelqu'un une bonne partie des choses énoncées, en plus faible présence. La liste des symptômes s'y retrouve bien, mais en faible proportion, pas fortement représenté, en tout cas pas de manière handicapante comme l'autisme.


Bref, si ce n'est pas de l'autisme, car pas aussi handicapant du tout, qu'est-ce que ça peut être d'autre ??? confused
Parce que lorsque je lis la liste des symptômes, j'en retrouve plein. Mais ce n'est pas de l'autisme... Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par xabi le Mar 5 Oct 2010 - 10:25

Est ce que tu pourrais developper? quels symptomes? quel age a la personne?
quelles difficultés? etc.

xabi

Messages : 209
Date d'inscription : 21/08/2010

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par strad le Mer 6 Oct 2010 - 0:34

Jamais je n'ai vu "ce n'est pas de l'autisme" autant de fois dans aussi peu de lignes... Very Happy

J'aimerais bien te répondre mais tu parles de quelle liste? Si ça ne concerne pas tous les "symptômes" (et pourquoi parler de symptômes quand on peut parler de caractéristiques...) pourrais-tu préciser?
strad
strad

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Mer 6 Oct 2010 - 14:00

Eh bien je cherchais des comparaisons avec d'autres enfants ayant un retard de langage, ou une déformation des mots, et j'ai combiné la recherche avec "résistance au changement" qui avait aussi été évoqué. Je dis que ce n'est pas de l'autisme, car pas de retard mental, et socialisation normale avec les adultes, compréhension va bien, les jeux sont présents, même d'imitation. Et puis j'ose espérer que cela aurait été détecté avant par les médecins (généralistes, PMI à l'école).

Pour une enfant de 4 ans, qui se développe sinon normalement, ou du moins le reste ne me venait pas à l'esprit avant de lire des listes de caractéristiques.
A faible dose elles apparaissent, donc pas toujours, ou seulement certaines, mais cela différencie effectivement des autres enfants de son âge. Les caractéristiques de retard mental ne sont pas présentes, le suivi scolaire est bon.
Mais ça m'intrigue de trouver certaines caractéristiques quand même, ou de voir qu'elles arrivent parfois, pas toujours pour certaines, mais que cela fait partie de son "caractère":

- des crises inexpliquées, si on change parfois certaines habitudes précises, mais pas toujours.
- relations sociales: ne se mêle pas aux autres enfants, sauf ceux bien connus, ou met du temps à se faire un-e ami-e particulier, ne va jamais dans les groupes. Ou alors pas avec un groupe d'enfants de son âge, encore moins des plus jeunes.
- déteste être interrompu dans sa routine pour changer d'activité, ou simplement s'interrompre.
- pendant un temps, ne croisait pas le regard des autres. Mais ce n'est plus valable ce trait de caractère, maintenant le regard est bien croisé.
- transitions spatiales: difficile si on change trop de lieux dans la même journée. Mais tolère bien avant le "nombre du seuil de tolérance" on dira.

Il y en avait d'autres, mais je ne les ai plus en mémoire directement. ça semblait jusqu'ici des détails, car pas gênants, ou n'arrivant pas systématiquement, donc cela ne frappe pas que cela arrive de temps à autres, et puis tous les enfants sont différents. Mais ça m'interpelle un peu de voir ces ressemblances. Je sais qu'il existe d'autres "maladies neurologiques", je ne sais pas si le terme est bon, donc je suis assez perplexe.
Je n'ai pas retrouvé les sites avec leur liste de caractéristiques que j'avais vus la première fois, j'ai dû chercher sur d'autres sites cette fois, je sais que je ne retrouve pas tout, mais je n'arive pas à me rappeler quels autres détails m'avaient interpellée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Mer 6 Oct 2010 - 15:14

Bonjour
A savoir que l'autisme revêt plusieurs formes et différends degrés.
Ce dont tu parles me fait penser a un TED
Trouble envahissant du développement.

Si la petite souffre il serait important de l'emmener consulter un pédopsy
il y a des structures de diagnostiques spécial autisme, un peu de partout en France.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par xabi le Mer 6 Oct 2010 - 22:47

est-ce que c'est une enfants angoissé, timide? est-ce qu'elle vit une période de stress (demenagement, divorce, arrivée d'un autre enfant, première année d'école, etc.)?
ce n'est peut-etre qu'une passade, il faut surveiller son évolution et éventuellement consulter comme le dit Diana si ça devient problématique.

xabi

Messages : 209
Date d'inscription : 21/08/2010

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Mer 6 Oct 2010 - 23:28

Il y a effectivement eu pas mal de chamboulements cumulés pouvant stresser en changeant les habitudes de vie, Xabi.

Mais c'était présent avant déjà, en moins fréquent ou moins gênant pour l'entourage.

Bon, ben on arrive à la même conclusion qu'il vaut mieux consulter. Merci aussi Diana.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par zebuline le Ven 8 Oct 2010 - 10:22

j'ai longtemps travaillé avec des enfants puis adultes autistes.
Je voudrai compléter ou rectifier certaines choses : l'autisme n'est pas forcément accompagné d'un retard mental (l'autisme asperger en est un bon exemple). Il y a de nombreuses personnes autistes asperger qui peuvent suivre des niveaux d'études très élevés et très ciblés dans un domaine. Mais on retrouve des point invariants : difficulté dans la relation et la communication avec les autres, grande résistance aux changements ( les changements, les imprévus sont sources d'angoisses profondes et peuvent générer des crises), mise en place d'un fonctionnement spécifique pour se réassurer et se protéger des angoisses (rituels, stéréotypies...), une pauvreté face aux émotions "sociales" (difficultés à ressentir de l'empathie), un imaginaire très pauvre ou des jeux stéréotypés...
A savoir aussi que l'on peut retrouver pas mal de similitudes avec la zebritude concernant l'hypersensibilité, parfois le faible seuil de tolérance à la frustration, le besoin d'organiser autour de soi son monde pour contrer les angoisses liées aux questions existentielles...par contre le zèbre est très sensible émotionnellement et est souvent très, trop en empathie avec autrui (quoi que cela puisse être masqué par une carapace interne de protection pour pas ressentir et avoir mal)
Certains auteurs situent même l'autisme asperger dans une forme particulière de zebritude, d'autres non. Pour ma part, je sais pas quoi en dire.

Bref, tout ça pour dire, qu'il est difficile, voire impossible, de faire un diagnostique comme ça...surtout s'il y a pas de retard mental associé, ça demande vraiment des examens et "tests" auprès de spécialistes... l'autisme peut présenter des formes très différentes et très particulières...il n'y a pas une personne atteinte d'autisme qui est pareille. Et parfois, la frontière peut être vraiment flous entre autisme asperger et zebritude (si frontière il y a).
Aussi on parle d'autisme lorsque tout ces signes sont exacerbés et tous présents...et de "traits autistiques" lorsque l'enfant ou l'adulte présente une partie des signes mais de manière moins forte. Les traits autistiques peuvent être très nettement atténués voire quasiment disparaitre avec des prises en charge adaptées ou bien tout simplement avec une stimulation et un accompagnement plus sensible des parents.
A savoir aussi que je pense que beaucoup d'entre nous peuvent présenter des "traits autistiques", comme on peut avoir des tendances "parano" ou "schizo" sans être pour autant malade.

Gaëlle

Gaëlle
zebuline
zebuline

Messages : 50
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 46
Localisation : Bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 8 Oct 2010 - 13:46

Merci Zebuline pour tes précisions.


Dernière édition par diana le Sam 8 Oct 2011 - 17:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Dim 10 Oct 2010 - 0:40

Merci Diana et Zebuline.

Au "pire", elle sera comme moi, je suppose. Même si je n'ai pas eu de crise de ce genre.
Empathique, elle l'est d'une certaine manière: dès les premiers mois, elle s'inquiétait des bébés qui pleuraient en magasin ou lieux publics, elle se retournait pour les chercher; même la nounou s'en était aperçu. Et ensuite, une fois la parole arrivée, elle demandait à comprendre ce qui se passait en entendant des pleurs, et comment aider. Mais il est vrai qu'elle a aussi du mal à aller vers les autres, ou à les laisser venir vers elle. On verra, je cherche actuellement un bon pédopsy pour faire le point, piste en cours pour un RV, ce serait bien si ça aboutit.

Les crises semblent survenir en changeant trop de lieux (après 2-3 fois, genre boulangerie + supermarché, pas la peine d'espérer en faire un de plus). Ou bien quand les gens "partent", ou "arrivent", ou encore qu'on arrive chez eux. ça dépend et ce n'est pas la même amplitude selon le type de changement. Et j'en ai beaucoup évitées inconsciemment, en adaptant pour contourner sans vraiment m'en aperçevoir.

On verra bien...
Hormis le langage oral et les relations sociales parfois absentes (quoiqu'il y a des amis, mais en petit nombre et assez exclusif), le reste est OK. Alors quel que soit le résultat, elle s'en sortira je pense, quel que soit le nom si trouble associé il y a (bien que cela semble le cas). En dessin elle a beaucoup de facilités aussi. Après, si on peut l'aider à sortir de ses crises quand elles arrivent, autant le faire, si cela n'est pas un trait simple de caractère. Merci pour vos conseils.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 12:19

.... ne serait-elle pas zèbre tout simplement ?

le zèbre ne serait il pas la forme sublimée de l'autisme ?

le zèbre en souffrance +++++ ne deviendrait-il pas pas autiste lui même ? et se renfermerait pour rentrer dans sa propre grotte ? ...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 12:30

attention crezebrure, ne mélange pas tout... l'autisme ce n'est pas simplement "se renfermer"....
http://autisme.france.free.fr/docs/c4.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 12:39

Super Marre a écrit:attention crezebrure, ne mélange pas tout... l'autisme ce n'est pas simplement "se renfermer"....
http://autisme.france.free.fr/docs/c4.htm

je sais ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, juste qu'un zèbre, pas autiste à la base, s'il ne prend pas garde, peut le devenir ... et pas que de ce côté de la manifestation ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 12:51

Non. Résolument non. On ne "devient" pas autiste. On l'est, point. Les avancées de la génétique tendent à le prouver. Le site en entier est une mine d'informations.... à explorer.

Si tu connais une source qui dit le contraire, je suis curieuse de la voir.

sinon, voir ici :
http://www.insieme-ge.ch/documentation/bulletins/dossier180.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:05

Super Marre a écrit:Non. Résolument non. On ne "devient" pas autiste. On l'est, point. Les avancées de la génétique tendent à le prouver. Le site en entier est une mine d'informations.... à explorer.

Si tu connais une source qui dit le contraire, je suis curieuse de la voir.

je me pose juste une question: le zèbre ne serait il pas la forme sublimée de l'autisme ? et je persiste qu'un zèbre non "diagnostiqué" et en souffrance extrême se rapprochera d'une sorte d'autisme ... et cette façon de voir et penser m'est propre et je l'assume Wink MAIS, je prendrai le temps de découvrir ton lien et me doute qu'il doit être pleins d'informations.
pour ce qui est des affirmations trop affirmatives, jsuis pas preneuse ^^
le sujet parait t'être douloureux, je me trompe ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:13

Le sujet ne m'est pas douloureux non, j'ai juste une profession qui me permet de savoir de quoi je parle... quelques années d'études que je n'ai pas toutes passées au bar d'en face, et "quelques" patients autistes pris en charge depuis le début de mon exercice.... enfin je dis ça je dis rien.... le doute scientifique est une bonne chose, cherche donc Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:20

Super Marre a écrit:Le sujet ne m'est pas douloureux non, j'ai juste une profession qui me permet de savoir de quoi je parle... quelques années d'études que je n'ai pas toutes passées au bar d'en face, et "quelques" patients autistes pris en charge depuis le début de mon exercice.... enfin je dis ça je dis rien.... le doute scientifique est une bonne chose, cherche donc Smile

hébé ... j'aurais jamais cru trouver ce genre de spécimen ici .... ma susceptibilité très certainement ....
pour ce qui est du doute scientifique, enfin surtout au niveau médical .... et étant zèbre de plus, y a des choses qui me sidèrent ...
woua cheers incroyable !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:24

Question

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:30

Super Marre a écrit: Question

je me suis sentie agressée et en plus j'ai eu l'impression de me faire enyeuler comme une gamine avec des arguments qui ont eu pour effet de me sentir débile sur une "simple question" que j'osais mettre à plat pour tenter une ouverture de dialogue.
au lieu de çà, ... drôle de ressenti je l'avoue.
rester humble, rester au niveau de chacun, accepter l'autre dans sa différence .... ben je crois que là c'est tout sauf çà .... et ici on est entre "nous" .... ah ben y a de l'espoir de pouvoir discuter ou partager avec des "pas comme nous" Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:33

ah pardon, c'était pas mon intention de base. J'avais juste pas le temps de développer. D'où les liens pour apporter de l'eau à ton moulin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 13:36

Super Marre a écrit:ah pardon, c'était pas mon intention de base. J'avais juste pas le temps de développer. D'où les liens pour apporter de l'eau à ton moulin.

je prendrai le temps de découvrir le lien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 14:08

crezebrure: quand Super Marre dit qu'on ne peut pas "devenir autiste", elle a raison.
On peut être autiste ou développer une phobie sociale suite à de mauvaises expériences, mais ce n'est pas la même chose.
On ne devient pas autiste, c'est quelque chose de l'ordre de la structure, du fonctionnement intrinsèque. C'est neurologique.
On peut en atténuer les effets, on peut apprendre à gérer et à compenser, mais on ne cesse pas de l'être non plus.

Quant au lien entre autisme et douance, de nombreuses personnes s'interrogent en effet. Tu peux te renseigner aussi sur le syndrome d'asperger mais là encore. A ce jour, je n'ai pas trouvé de réponses satisfaisantes, juste des interrogations supplémentaires...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 14:25

vega a écrit:crezebrure: quand Super Marre dit qu'on ne peut pas "devenir autiste", elle a raison.
On peut être autiste ou développer une phobie sociale suite à de mauvaises expériences, mais ce n'est pas la même chose.
On ne devient pas autiste, c'est quelque chose de l'ordre de la structure, du fonctionnement intrinsèque. C'est neurologique.
On peut en atténuer les effets, on peut apprendre à gérer et à compenser, mais on ne cesse pas de l'être non plus.

Quant au lien entre autisme et douance, de nombreuses personnes s'interrogent en effet. Tu peux te renseigner aussi sur le syndrome d'asperger mais là encore. A ce jour, je n'ai pas trouvé de réponses satisfaisantes, juste des interrogations supplémentaires...

Quant au lien entre autisme et douance, de nombreuses personnes s'interrogent en effet. <=== oh sans rire !!!! c'est dingue çà ....
on ne devient pas zèbre non plus à ce que je sache .... pareil .... et on ne cessera de l'être .... après l'être de quel côté ? intérieure ou extérieure ? voilà p'tet ma question mieux formulée ...
j'aime ta démonstration en fait parce que tu dis exactement ce que je veux dire ... p'tet que se sera plus compréhensible ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 14:33

intérieure ou extérieure? tu parles de quoi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 14:44

Super Marre a écrit:intérieure ou extérieure? tu parles de quoi?

le zèbre = extérieur: son intelligence, son fonctionnement ... tout est développé vers l'extérieur, le monde extérieur.
l'autiste = intérieur : son intelligence, son fonctionnement ... tout est développé vers l'intérieur, son monde interne, sa bulle.

le zèbre qui se perd peut en venir à fonctionner comme çà ... toujours ce que je pense, sans rien y connaitre sur l'autisme = le zèbre ne serait il pas la forme sublimée de l'autisme ?
(promis je vais lire le lien est p'tet qu'après j'aurai plus du tout le même discourt mais ....)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 15:31

Suspect déjà je ne suis pas d'accord avec tes postulats de départ.... on en reparlera donc plus tard...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 15:40

Super Marre a écrit: Suspect déjà je ne suis pas d'accord avec tes postulats de départ.... on en reparlera donc plus tard...

oui ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 16:38

crezebrure a écrit:
Super Marre a écrit:intérieure ou extérieure? tu parles de quoi?

le zèbre = extérieur: son intelligence, son fonctionnement ... tout est développé vers l'extérieur, le monde extérieur.
l'autiste = intérieur : son intelligence, son fonctionnement ... tout est développé vers l'intérieur, son monde interne, sa bulle.

le zèbre qui se perd peut en venir à fonctionner comme çà ... toujours ce que je pense, sans rien y connaitre sur l'autisme = le zèbre ne serait il pas la forme sublimée de l'autisme ?
(promis je vais lire le lien est p'tet qu'après j'aurai plus du tout le même discourt mais ....)
ah ouai quand même...

tu devrais lire le lien oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 18:58

L'une des grosses différences entre zèbritude et autisme semble être l'empathie-désintérêt des autres selon de quoi on parle. D'un point de vue complètement novice et simplificateur, voire réducteur de ma part, je m'en excuse si c'est le cas. study
Y'a d'autres choses, mais cette différence-là me frappe d'autant plus que effectivement, d'autres points peuvent se mêler ou se ressembler parfois, mais pas à la même mesure du tout quand même. Pas simple à expliquer. confused

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:03

Les Asperger ( qui est une forme d'autisme), par exemple, ont de l'empathie mais ne savent pas l'exprimer.
Ils ne savent en général pas lire les émotions sur les visages mais ça ne veut pas dire que rien ne les touchent.
Certains sont surdoués donc zèbres.

Tu n 'as rien dit de réducteur, Kara, la question est intéressante parce que je pense qu'on est nombreux à ressentir certains "traits autistiques". Mais comme tu dis, ce n'est pas la même mesure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:45

vega a écrit:Les Asperger ( qui est une forme d'autisme), par exemple, ont de l'empathie mais ne savent pas l'exprimer.
Ils ne savent en général pas lire les émotions sur les visages mais ça ne veut pas dire que rien ne les touchent.
Certains sont surdoués donc zèbres.

Tu n 'as rien dit de réducteur, Kara, la question est intéressante parce que je pense qu'on est nombreux à ressentir certains "traits autistiques". Mais comme tu dis, ce n'est pas la même mesure.

bon oki j'ai pas encore eu le temps de lire tranquillement le lien mais mais mais .... heureuse de lire: je pense qu'on est nombreux à ressentir certains "traits autistiques". Mais comme tu dis, ce n'est pas la même mesure.[/quote]
parce que si je me suis pas bien fait comprendre c'est quand même là que je veux en venir ... et mon expression: forme sublimée revient à : pas dans la même mesure ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:54

Je pense que je ne serai pas la seule à ne pas comprendre "forme sublimée" comme "pas dans la même mesure".

Si tu veux être comprise, sois claire, surtout ici où nous avons un peu tous tendance à couper les cheveux en 4.

J'aime pas trop citer wikipedia, mais en l'occurence je me permets:
"Le mot sublimation est employé dans plusieurs matières :
en physique, la sublimation est le passage d'un corps de l'état solide à l'état gazeux, sans passer par l'état liquide. Cette transformation se fait donc sans passer par une étape de fusion (de solide en liquide), ni une étape de vaporisation (de liquide en gaz).
en psychologie ou en psychanalyse, la sublimation est la transposition d'une pulsion en un sentiment supérieur. Cette notion est fondamentale dans la psychanalyse de l'art.
dans l'impression, on trouve des imprimantes a sublimation thermique.
Voir aussi :
sublime, concept esthétique proche du beau."
tu peux me dire en quoi il y a sublimation entre la douance et l'autisme?
Ton avis est peut-être pertinent, mais il va falloir approfondir un peu plus.

Sinon, je ne suis pas non plus d'accord avec tes postulats de base.
Je ne sais pas si un autiste est tourné vers l'intérieur, on peut peut-être dire que oui, par incapacité de communiquer peut-être.
Mais par contre, je ne vois pas du tout pourquoi le surdoué serait plus tourné vers l'extérieur que n'importe qui.
Je dirais même que mon expérience me ferait plutôt penser le contraire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:28

en effet me suis vraiment pas fait comprendre ....

pour moi un autiste est (je précise que je n'ai toujours pas lu le lien donc je m'excuse déjà de dire ce que je pense et qui risque de paraitre bien "simplet") une personne à la sensibilité tellement exacerbée qu'il ne sait pas la "maitriser". La seule façon pour lui de se protéger de son environnement et de rentrer dans son monde à lui, de développer ses capacités (qui peuvent être extraordinaires) dans sa propre bulle. Cette sensibilité exacerbée est tellement handicapante qu'il se retrouve "prisonnier" de sa bulle. Côté intérieur pour moi.
Le zèbre c'est la même chose au niveau de la sensibilité ... son moyen de défense par rapport à son environnement: son cerveau et son intelligence et ses sens sur-developpés sauf que lui met son énergie a tenter de s'adapter à son environnement et qu'au lieu de rester "enfermé dans sa bulle" tente du mieux qu'il peut de se faire accepter. Pour moi il y a une frontière très fine. Je re précise que ce n'est que mon avis personnel !!!!
Le zèbre en très grande souffrance, le zèbre perdu, le zèbre rejeté, le zèbre incompris .... va se créer sa propre grotte, s'y réfugier et .... va se créer son propre univers et tout faire pour ne plus ressentir, pour ne plus réfléchir, pour ne plus penser, pour ne plus être envahi par ses émotions .... il se coupera de tout, du monde, des émotions.
Pour moi le mot sublimation était employé en psychologie pure ... enfin psychologie cerveau de moi .... pas simple je l'accorde ....

Si tu veux être comprise, sois claire, surtout ici où nous avons un peu tous tendance à couper les cheveux en 4.


Alors là ... dans le genre de phrases à 2 balles digne d'un "non zèbre" ca passerait, mais ici, .... avec des "comme moi" ... un peu dur à avaler !!!!!!
Surtout que le pire est qu'au final ... on pense la même chose sur le même sujet !!!!












Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:39

bonsoir

On a déjà lu ici et la que le zèbre avait des traits autistiques. D ailleurs tout le monde en a mais a un degré supérieur c'est pathologique.
L'autisme n'est pas qu une personne qui se renferme dans sa bulle, d ailleurs c est un peu cliché !
Il y a tout une batterie de caractéristiques pour parler d autisme.

mais j ai bien compris crezbrure ce que tu essaies d expliquer ici.
d ailleurs je crois qu il y a déjà un topique consacré a ce sujet.

quand a la petite de Kara c est vraiment d une consultation dont elle a besoin sans négliger aucune piste.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:45

Diana a écrit:
quand a la petite de Kara c est vraiment d une consultation dont elle a besoin sans négliger aucune piste.


oui, jsuis tout à fait oki avec çà ^^
merci ... me sentais normale sur le coup et .... drôle de sentiment Very Happy
(euhhh c'est de l'ironie mal placée je sais mais j'en avais besoin là Very Happy Very Happy Very Happy )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:52

Kara:
les symptômes dont tu parles me font aussi penser au syndrome d'Asperger. Celui-ci est mal connu chez les femmes, certains disent qu'il est essentiellement masculin, d'autres disent qu'on ne sait pas bien diagnostiquer les filles.
Bref, pour dire que si c'est ça, ce sera difficile à faire diagnostiquer.

essaie peut-être dans un premier temps de chercher des éléments sur internet et les forums.

cousins d'autisme ? Img244154ad237783e339

cousins d'autisme ? Img287904ad237f1d2ab3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 22:08

bonsoir Véga, cela n existe pas en version française ?
ça m'intéresse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 22:21

je ne crois pas
c'est un extrait du livre aspergirls qui est sorti au printemps 2010. La traduction va peut-être venir...

le site de l'auteur: http://www.help4aspergers.com/pb/wp_184a141d/wp_184a141d.html

Je ne l'ai pas terminé, mais c'est très intéressant.
Ce n'est pas un livre scientifique, c'est plus témoignages/conseils, mais intéressant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 22:33

Merci pour le lien.

que c est handicapant de ne pas maitriser les langues !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par prjevalski le Ven 15 Oct 2010 - 2:44

Question constructive (à la recherche d'une réponse scientifique) : Zebres et génétique (Pour Asperger, j'ai cru comprendre qu'on avait pas mal avancé la dessus)

Grains de sable : Zebres et problèmes de communication ?

Rocher granitique ; Zebres et ego à soufflet ?

Diana, Ton prénom et ton icone me font penser à Ron Hubbard

Tu viens Samedi Montée de la grande côte ?





Ok je sors


Thank you and good night

prjevalski
prjevalski

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 15 Oct 2010 - 10:34

Diana: je tente une traduction dès que j'ai le temps. Si qq ressent l'envie de le faire avant, qu'il se gène pas Wink

prejvalski: De mes lectures en angleterre, des études ont été" menées sur des vrais jumeaux, des faux jumeaux, élevés ensemble ou séparément ainsi que sur des enfants adoptés.
Il en ressortait que l'écart moyen entre de vrais jumeaux élevés séparément étaient à peu près le même que celui entre 2 tests passés par la même personne. cela dit, il y avait quand même ponctuellement de gros écarts ( le plus gros étant de 30 points de QI)
Apparemment, l'environnement en tant que tel influait peu, par contre, la façon dont l'individu percevait cet environnement influait mais dans une moindre mesure par rapport à la génétique. ( je sais plus comment ils ont démontré ça, j'essaierai de vous remettre l'explication quand j'ai le temps)
Enfin, l'étude d'enfants adoptés a montré que le QI des enfants étaient plus proches que celui des mères biologiques que des mères adoptives.
Ils ont même étonnamment trouvé une corrélation négative entre le QI de la mère adoptive et celui de l'enfant adoptif. ( grosso modo, mère gros Qi, enfant plus petit Qi et l'inverse. La corrélation étant quand même très faible: -0.1)
Là encore, ce sera plus clair et plus précis avec le texte complet mais il est aussi en anglais.

Pour ceux que ça intéresse, c'est ce livre: http://www.amazon.co.uk/Intelligence-Very-Short-Introduction-Introductions/dp/0192893211/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1287131629&sr=8-1
cousins d'autisme ? 413k6h9USuL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU02_

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par prjevalski le Ven 15 Oct 2010 - 12:08

Thanks,

I'm missing a little motivation for a full technical book in english, but your informations are very usefull to me !
prjevalski
prjevalski

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 49
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 15 Oct 2010 - 12:10

ces 2 livres ne sont pas trop techniques. Les phrases sont simples et les mots plutôt usuels.
J'en ai ramené un sur les conceptions de la douance qui va me poser pas mal de problèmes je crois!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 15 Oct 2010 - 18:17

Véga = merciii

prjevalski = mdr tu viens de me faire découvrir la Dianétique.
J'aurai très bien pu m'y intéresser oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Sam 16 Oct 2010 - 10:48

RV pris chez un pédo-psy, mais pas avant janvier.

Et en cherchant à comprendre différemment, en discutant, ça a débloqué des trucs. Les crises survenaient pendant des changements d'espace ou de personne, départ, ou même arrivée d'une personne à qui elle est attachée... Pas systématique, heureusement, mais toujours sur ces moments-là.
Donc plus facile à anticiper et désamorcer une fois qu'on a compris le mode de fonctionnement, en partie. Elle avait aussi besoin de savoir des choses qui m'avaient semblées évidentes, et je m'étais trompée. Mais je suis contente, je retrouve enfin ma petite, ça fait du bien de la voir aller mieux. ^^



Donc ça se décante, mais oui, consulter reste nécessaire.
Asperger, merci Vega, je chercherai, j'avais déjà regardé mais ce n'était pas expliqué comme dans ton tableau que tu as copié, et là effectivement, ça me fait tilter des trucs, y compris pour moi. Shocked
J'ai pas encore tout traduit, je finirai tranquillement ce WE avec un peu d'aide. Merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Sélène-Nyx le Mer 10 Juil 2013 - 0:21

Excusez-moi de remonter ce sujet que je n'ai lu que depuis peu (je suis inscrite depuis un peu plus d'un an seulement, et il y a tellement à lire, et je dispose de trop peu de temps ...)
  Je m'intéresse à l'autisme (j'ai un petit cousin autiste), et je suis intriguée, surtout depuis qu'on en parle comme d'une "maladie neurologique". Or, il est mon parent côté maternel, et il se trouve que justement, nous avons plusieurs membres de cette famille qui ont (ont eu) pas mal de problèmes soit-disant psy, et des maladies neurologiques (SEP moi-même, ma mère qui en est décédée ainsi que deux de ses cousines, une tante "neurasthénique" avec un tas d'autres troubles psy, des maniaco-dépressifs, deux suicides (dont mon grand-père que je n'ai pas connu, mais décrit comme "très intelligent, et alcoolique"), bref, je cherche toujours ce qui ne tourne pas rond dans nos cerveaux ... dont un possible lien entre toutes ces pathologies, dont l'autisme ... qui semble, aujourd'hui, considérée comme "maladie neurologique".
  Suite à différentes recherches, j'ai pu lire que la cause (ou une des causes) de toutes ces pathologies, pourrait être des lésions de la matière blanche dans certaines zones du cerveau (démyélinisation)...
  Dont ces articles concernant l'autisme:
 
A propos des lésions dans l'autisme ...
   
Il existe encore des cas où les causes de l'autisme sont inconnues, mais, dans le monde entier, les chercheurs s'accordent à reconnaître leur origine génétique à concurrence de 90% et que pour les 10% attribués à des facteurs environnementaux, ils n'impliquent pas de causes psychosociales, mais bien plutôt des lésions survenues à la naissance, etc. Si un enfant naît avec une lésion cérébrale ou souffre d'une telle lésion au début de son existence en raison d'une infection, ce qui veut dire que la structure de son cerveau est différente et qu'il devra utiliser des zones du cerveau pour des activités pour lesquelles elles ne sont pas conçues, il ne passera pas par les mêmes phases de développement que les autres enfants.
http://www.autisme.ch/portail/index.php?option=com_content&view=article&id=63&Itemid=131

Certains supposent que l'autisme n'est pas qu'une question de lésions d'aires cérébrales mais aussi un problème de connexions,ce qui complique les choses».

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/01/29/19771-quand-neurochirurgie-tente-soigner-lautisme

Grâce à l'IRM fonctionnelle, l'équipe du Dr Monica Zilbovicius (psychiatre, Inserm, CEA Orsay) a mis en évidence des anomalies précoces du fonctionnement d'une partie du cerveau de l'enfant autiste: le sillon temporal supérieur.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/02/08/17243-autisme-neurobiologie-discredite-psychanalyse?position=11&keyword=autisme
Et :
http://www.cea.fr/var/site/storage/original/application/c84d719f12e90da246155b686ecc2144.pdf
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

cousins d'autisme ? Empty Re: cousins d'autisme ?

Message par Sélène-Nyx le Mer 10 Juil 2013 - 0:37

Et là, je me pose une question: y aurait-il des zones lésées dans les cerveaux des zèbres, ce qui les obligerait à sur-développer d'autres zones??? Et ce problème de connexions se développant afin de combler les déficits de certaines zones, qu'en penser??
 
Sans compter que les altérations des lobes temporaux pourraient être à l’origine d’une désorganisation des circuits neuraux. Des études menées au SHFJ ont ainsi montré que des stimuli auditifs chez des enfants autistes activent une région baptisée cortex associatif postérieur droit. Chez les enfants non atteints, c’est le gauche qui est activé. De même, des régions cérébrales différentes sont mises à profit lorsqu’il s’agit d’effectuer une tâche cognitive, comme un test fondé sur la théorie de l’esprit
.
http://www.cea.fr/var/site/storage/original/application/c84d719f12e90da246155b686ecc2144.pdf
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 3330
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum