C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Message par Overkilled Lurker le Mar 8 Mai 2012 - 12:47

Sans définition consensuelle du "zèbre" il ne saurait y avoir de débat productif.

D'un côté il y a une mesure genre QI au delà de là norme.
De l'autre une typologie psychologique définissant une population atypique
Un "chercheur" a rapproché ces deux populations après avoir "apprécié" que leur intersection était d'un cardinal proche de celui de leur réunion.

Deux questions (pour commencer) me semblent inévitables :
1) Sommes nous tous d'accord pour qualifier de "zèbre" l'intersection des deux population en question ?
2) Quelle crédibilité sommes nous en possibilité d'accorder à la thèse que ces deux populations ont beaucoup plus en commun qu'en différence sur la base de la définition de ces deux populations ?

Si ces questions apparaissent inutiles ou superflues à quelqu'un ici présent, je suis preneur de connaître ses arguments ou motivations

Overkilled Lurker
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 57
Localisation : Courdimanche - Val d'Oise - FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Message par Armadillo le Mer 9 Mai 2012 - 18:04

Ptitpouce a écrit:une personne qui a "tous" les caractéristiques des zèbres ( hypersensible, empathique, qui a de l'humour, qui manque de confiance en soi etc...) peut ne pas être zèbre ?/

Pour moi cette éventualité ne peut pas être écartée !!!! confused

Armadillo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 33
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 50
Localisation : centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Message par Polaris le Mer 9 Mai 2012 - 18:31

Overkilled Lurker a écrit:
1) Sommes nous tous d'accord pour qualifier de "zèbre" l'intersection des deux population en question ?
2) Quelle crédibilité sommes nous en possibilité d'accorder à la thèse que ces deux populations ont beaucoup plus en commun qu'en différence sur la base de la définition de ces deux populations ?
1) En ce qui me concerne, oui.
2) La seule crédibilité de la définition vient du fait qu'on est beaucoup à se reconnaitre dedans. C'est le postulat de la psy que la sensibilité et l'intelligence sont liés chez les "surdoués", et que leur personnalité est plus marquée par la première que par la seconde. Ca ne correspond pas à tous les gens sensibles, ni j'imagine à tous les QI 130+, mais cette théorie explique beaucoup mieux la façon dont je fonctionne que toutes les autres. Comme beaucoup de monde parait être dans le même cas et que je ne connais aucune théorie qui fasse aussi bien, ça me parait une idée valable.

Polaris
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 234
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Message par Overkilled Lurker le Dim 20 Mai 2012 - 21:56

Merci de ta contribution que j'ai indexé ci après pour faciliter
[quote="Polaris"]
Overkilled Lurker a écrit:
2a) La seule crédibilité de la définition vient du fait qu'on est beaucoup à se reconnaitre dedans.
2b) C'est le postulat de la psy que la sensibilité et l'intelligence sont liés chez les "surdoués",
2c) et que leur personnalité est plus marquée par la première que par la seconde.
2d) Ça ne correspond pas à tous les gens sensibles, ni j'imagine à tous les QI 130+,
2e) mais cette théorie explique beaucoup mieux la façon dont je fonctionne que toutes les autres.
2f)Comme beaucoup de monde parait être dans le même cas et que je ne connais aucune théorie qui fasse aussi bien,
2g)ça me parait une idée valable.
2a) Je me reconnais énormément dans le témoignage de zèbres avéré, que ce soit dans la sensibilité ou même dans les diverses spécificités de leur processus pensées ou encore la conscience qu'ils en ont.
Ceci dit, pas testé et sans motivation suffisante pour le faire, même en pondérant mon appréciation par ma tendance maladive à me sous-estimer, je doute fort que mon score QI puisse être au delà de 130.
J'ai été précoce : c'est certain en ce qui concerne la lecture et fort probable en ce qui concerne la mathématique.
2b) J'ai beaucoup de mal à m'accorder au sciences molles et les "psy..." en premier lieu. Ceci explique sans doute pourquoi je trouve que 'postulat' est inapproprié dans un tel contexte, que ce soit par la définition que lui donne ou la méthode. Comme je n'ai pas lu le livre en question, je ne puis en juger plus finement.
En première approximation, j'aurai juste tendance à induire que dans tout système complexe (tel le vivant) dont les valeurs se distribuent (par approximation ou construction) selon des lois normales, l'observation d'un écart significatif et durable sur une quelconque des valeurs paramètres a toute probabilité de ne pas être ou rester durablement isolée.
En cumulant suffisamment de mesures floues (ou imprécises) de concepts flous (ou imprécis) sur des échantillons suffisamment biaisés (par leur cardinal ou leur sélection), que ce soit volontaire ou non, la probabilité d'observer ce qu'on a envie ou ce qu'on s'attend à observer converge vers 1.
En conséquence on aurait tout aussi bien pu tenter corréler l'autisme à performance, créativité à la libido, ou que sais-je, que ce soit dans un sens ou dans l'autre sans prendre grand risque de se tromper.
Ce ne sont pas là des "arguments" ni pour réfuter et encore moins pour dénigrer mais pour inviter à prendre ses distances et observer un recul nécessaire à la préservation d'une vision globale et en perspective.
Il n'est jamais neutre que d'isoler les parties d'un tout pour focaliser son attention sur quelques unes et faire abstraction de toutes les autres.
2c) Là je peux difficilement dire ou même penser le contraire tant l'intelligence, de manière générale et dans sa définition vulgaire, me parait avoir fort peu de lien avec ce que nous entendons par personnalité. Lier la personnalité à la sensibilité me parait par ailleurs relever de la "synonymie", du "pléonasme" ou de la "tautologie" tout simplement.
2d) CQFD (ou presque)
2e) J'ai du mal à appeler théorie ce qui me parait (encore) trop flou pour pouvoir même suggérer des modèles capables de prédictions testables. Au mieux c'est un thèse susceptible d'être reliée à une théorie plus générale préexistant ou restant à élaborer. Sans prétention de le faire, c'est tout de même ce qui est derrière mon invitation à prendre un certain recul.
A titre d'exemple : quand je lis que dans leur réussite sociale 1/3 des "surdoués" réalisent avec succès leur potentiel, 1/3 produisent des résultats médiocres et 1/3 sont en échec, je ne peu que me dire que c'est trop en dire ou trop peu. Parce ça ne dit rien des hypothèses conduisant à ces chiffres, parce que ça ne dit pas en quoi cette répartition est remarquable relativement à d'autres populations ou mesures, parce que ça ne dit rien de ce que sont réussite, médiocrité ou échec social en terme de critères retenus pour construire un tel indice.
2f) Idem. En quoi l'observation chez soi-même de la conjonction de deux critères "hors-norme" induit que cette corrélation serait particulièrement plus pertinente qu'une autre ou même que des considérations plus générales telles que celle que j'ai pu esquisser ? Je me pose la question à moi-même pour commencer.
2g) Oui c'est une idée intéressante à creuser. Valable en quoi ? Je devine la réponse même si je ne partage pas cet avis. Valable pour quoi en faire ? Là je sèche un peu. Si j'image bien pleins de réponses possibles, j'ai du mal a entrevoir, en se limitant à cette seule thèse, quelque chose pouvant conduire à une quelconque efficacité désirable ou même souhaitée. Je m'explique brièvement après par une énumérations de questions.

L'idée serait-elle de faire une évaluation systématique et officielle du QI de chacun ?
L'idée serait-elle de ne le faire qu'en cas de problèmes de scolarité ou de socialisation ?
En quoi le critère de QI hors norme, dans un sens ou dans l'autre, serait-il plus judicieux ou apporterait un plus significatif que le seul profilage psychologique ?
N'y aurait-il pas quelque risques graves (éthiques) à mettre trop en avant des populations particulières et d'autres donc trop en retrait ?
Et j'en passe.

Pour ma part, je pense que le sujet est bien plus vaste que ce cas particulier qui nous touche tant parce qu'il nous concerne directement.
C'est plus un sujet de société, de culture ou de politique, voire même de philosophie au sens large.
Que sommes nous chacun en droit de revendiquer ?
Qu'attendons de la collectivité ?
Que souhaitons nous lui apporter ?
Quels sont les droits et devoirs des personnes individuelles à l'égard du collectif ?
Quels sont les droits et devoirs d'un collectif à l'égard des personnes qui la composent ?
Où sont les priorités en terme d'humanité, d'efficacité, de justice, de justesse, d'équanimité, etc. ?

J'ai le vertige chaque fois que j'y pense.
J'ai tant le sentiment que nous ne savons pas occuper ou que les sociétés ne savent pas nous accorder, à chacun de nous, quelque soit nos différences ou particularités, les places, fonctions et attention les plus conformes à favoriser l'épanouissement harmonieux de chacun et pour le bénéfice équitable de tous.
Les solutions théoriques (me) paraissent si logiques, si simples et évidentes que je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi ça ne s'impose pas de manière aussi évidente à chacun et à tous ?
Leur mise en pratique (me) parait hélas dans tous les cas irrésoluble tant que, précisément, ça continuera à ne pas s'imposer de manière évidente à chacun et à tous Sad

Overkilled Lurker
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 57
Localisation : Courdimanche - Val d'Oise - FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Message par lettrine le Lun 2 Juil 2012 - 21:48


-En ce qui concerne l'empathie: je vis les chose depuis "l'interieur" des gens... qui souffre. Je vois par leurs yeux et je
ressent physiquement leur souffrance. C'est quelque chose de trés désagréable et difficilement supportable...

-Pour ce qui est de la sensibilité: lorsque je rencontre quelqu'un qui dissimule, qui cache des choses (pas nettes), je ne
suis pas à l'aise et le seul fait de lui serrer la main me coute beaucoup.
Les gens en général m'apprécient et je n'ai aucune difficulté à me faire des amis par contre de mon coté j'ai beaucoup
de mal à m'attacher. Ce qui, pourrait laisser à penser que je suis insensible alors que je serais plutot hypersensible...
Il m'arrive d'avoir l'oeil humide pour des choses que d'aucuns trouverez banal (comprend qui peu Neutral)

Bonjour,

Je me reconnais dans ce que tu as marqué... Laughing
petite anecdote:
il y a quelques années, j'étais allée effectuer une visite en banlieue pour mes études avec mes camarades et un prof (devenu un ami d'ailleurs par la suite).
Nous sommes arrivés en avance, donc direction le bar du coin pour boire un ptit kawa. Et là, près de nous, un homme assis d'une cinquantaine d'années buvait seul son café...j'ai croisé son regard et j'ai ressenti toute sa tristesse et sa solitude, je suis précipitamment sortie en larmes du café ne supportant plus d'être installée entourées de mes camarades joyeux et insouciants qui n'avaient même pas remarqué cet homme!
je me suis dit à ce moment que j'étais cinglée...mon prof était un peu perplexe...

Un collègue me donne cette impression bizarre lorsque je lui sers la main, on dirait qu'il a peur de moi, que je le regarde... quand il me sert la main il ne me regarde, il ne m'a, à vrai dire, jamais regardé dans les yeux, je sens qu'il est chelou alors que tout le monde me dit qu'il est adorable, sauf avec moi...

Je pleure systématiquement devant les documentaires animaliers...les gens ont un peu de mal à comprendre...lol Very Happy

lettrine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 35
Localisation : incunable

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est quoi ce mode de fonctionnement ????

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum