"Joker" de Todd Philips

Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty "Joker" de Todd Philips

Message par dr-korbo le Sam 12 Oct 2019 - 21:23

Jack Nicholson, Heath Ledger, Jared Leto, et maintenant Joaquim Phoenix.
Le personnage du Joker est décidément l'un (le?) des plus fascinants personnages de l'univers Batman et on est toujours curieux de voir une nouvelle interprétation.

"Joker" est pour moi une franche réussite, une vraie claque. Je suis ressorti de la salle un peu sonné.
Pas de grands effets spéciaux ici, juste la descente aux enfers d'un homme qui le tueur de masse.

Je riais en même temps qu'Arthur dans les moments où il ne souhaitait pas rire, par pur mimétisme. Et je me sentais mal de le faire à chaque fois, c'était vraiment bizarre.

Et c'est justement un point que j'ai trouvé très fort dans ce film: te faire rire alors que la scène ne devrait pas prêter à rire, à l'instar d'Arthur.
Autre point positif: aucun fan service. Il n'y a que Bruce (et ses parents) qu'on voit alors qu'ils auraient pu insérer plein de personnages.

C'est aussi impressionnant à quel point on s'attache à Arthur alors qu'on sait ce qu'il va devenir. Même en sachant la fin je pouvais pas m'empêcher d'espérer que le destin change, qu'Arthur ne devienne pas le Joker.

Félicitations à Joachim Phoenix pour nous faire passer à travers tellement d'émotions différentes parfois en même temps. Du grand art!

dr-korbo
dr-korbo

Messages : 48
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 28
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par higeekomori le Sam 19 Oct 2019 - 13:12

Salut Doc.

Perso, le Joker peut bien passer à côté de moi dans la rue que je ne m'en occuperais même pas... Alors, sur grand écran... tongue

Je dirais même que je suis saturé de tout ce qui est Batman, Robin, Joker, Gotham et tout le reste. Mais, si ce genre d'oeuvre rencontre un public avec qui ça fait totale adhésion, pourquoi pas.

En tout les cas, contre toute attente, sache que j'ai apprécié ta critique succincte car tu y parles de psychologie individuelle et non pas de super-héros, et c'est ça qui est intéressant.

Merci à toi.
higeekomori
higeekomori

Messages : 379
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par dr-korbo le Mer 23 Oct 2019 - 11:52

higeekomori a écrit:Salut Doc.

Perso, le Joker peut bien passer à côté de moi dans la rue que je ne m'en occuperais même pas... Alors, sur grand écran... tongue

Je dirais même que je suis saturé de tout ce qui est Batman, Robin, Joker, Gotham et tout le reste. Mais, si ce genre d'oeuvre rencontre un public avec qui ça fait totale adhésion, pourquoi pas.

En tout les cas, contre toute attente, sache que j'ai apprécié ta critique succincte car tu y parles de psychologie individuelle et non pas de super-héros, et c'est ça qui est intéressant.

Merci à toi.

Merci pour ta réponse higeekomori.
Effectivement c'est très loin d'être un film de super héros.
A vrai dire, si le personnage principal n'était pas le Joker mais un individu quelconque souffrant d'un handicap et d'exclusion sociale, ce film pourrait tout à fait se dérouler dans le monde réel.
dr-korbo
dr-korbo

Messages : 48
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 28
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Hirondelle78 le Mer 23 Oct 2019 - 12:41

je ne l'ai pas vu mais mon fils a adoré.
Mais si je vous comprends bien, ce film pourrait tout aussi bien raconter l'histoire réelle d'un type souffrant d'un syndrome Post traumatique non réglé ?

Arf ! comment détruire le mythe de l'incarnation du Diable Diable grâce à de la psycho de comptoir ? Dent pétée

Hirondelle78

Messages : 3758
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par thom32300 le Mer 23 Oct 2019 - 18:49

Pour ma part j'ai trouvé le film très bon, la façon dont Arthur lutte pour essayer de s'intégrer et d'avoir des relations normales est vraiment bien exploité. On assiste petit à petit à sa transformation et je découvre un personne très profond pour lequel j'ai de l'empathie.

De plus, les musiques et le jeu de lumière sublime le film.
Je le conseille vivement, cela sera difficile de ne pas l'apprécier, même juste un peu.

thom32300

Messages : 6
Date d'inscription : 16/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par isadora le Mer 23 Oct 2019 - 19:13

il n'y a qu'un seul Joker : Gwynplaine. I love you
isadora
isadora

Messages : 1563
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par gwynplaine le Mer 23 Oct 2019 - 20:03

isadora a écrit:il n'y a qu'un seul Joker : Gwynplaine. I love you

"la folie est porteuse de génie"
gwynplaine
gwynplaine

Messages : 1006
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : sous un pont, à la belle étoile... sinon le vinatier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par dr-korbo le Jeu 24 Oct 2019 - 16:30

gwynplaine a écrit:
isadora a écrit:il n'y a qu'un seul Joker : Gwynplaine. I love you

"la folie est porteuse de génie"

gwynplaine c'est pas le nom du personnage principal de "l'Homme qui rit"? Je me rappelle plus. Perplexe
dr-korbo
dr-korbo

Messages : 48
Date d'inscription : 02/07/2019
Age : 28
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par gwynplaine le Jeu 24 Oct 2019 - 20:02

exactement, et selon une legende urbaine, ce personnage en question aurait inspiré la creation du joker, et cette meme legende urbaine dit que le "joker" lors de sa creation dans le monde des comics portait le nom de Gwynplaine
gwynplaine
gwynplaine

Messages : 1006
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : sous un pont, à la belle étoile... sinon le vinatier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par gwynplaine le Jeu 24 Oct 2019 - 20:04

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joker_(comics)
gwynplaine
gwynplaine

Messages : 1006
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : sous un pont, à la belle étoile... sinon le vinatier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par higeekomori le Ven 25 Oct 2019 - 7:11

Salut Doc, salut tout le monde.

dr-korbo a écrit:A vrai dire, si le personnage principal n'était pas le Joker mais un individu quelconque souffrant d'un handicap et d'exclusion sociale, ce film pourrait tout à fait se dérouler dans le monde réel.
C'est marrant, ça me fait penser immanquablement à Rambo. (plus le livre d'ailleurs que le premier film de la franchise. Le livre qui a servit de base à l'oeuvre cinématographique est nettement plus grave et empathique.)

Bonne journée.
higeekomori
higeekomori

Messages : 379
Date d'inscription : 20/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté le Ven 25 Oct 2019 - 12:06

Je l'ai vu hier, je ne peux pas dire que je regrette de l'avoir vu mais ce n'est pas non plus un film que je regarderai de nouveau, ou du moins pas avant un bon moment.

C'est effectivement davantage un film psychologique qu'un film sur l'univers de Batman, et donc la personne qui n'est pas spécialement fan (ou qui en est allergique) de DC Comics ou de films interconnectés à la Marvel/Avengers peut quand même aller regarder ce film sans se sentir "exclue" par un univers de "geek".

Après pour ce qui est du film, certes il se regarde tout à fait sans être trop ennuyeux mais à mon sens il n'a pas grand chose à raconter. Ni sur le personnage du Joker en lui-même, ni d'un point de vue " critique sociale", thème très classique et traité de façon superficielle ici.
Peu de scènes de violences mais relativement gores (dont une en particulier).

J'ai l'impression que le réalisateur et le scénariste se sont trop reposés sur l'image du Joker et sur son côté psychotique/déjanté ; qui en réalité est surtout une façade qui cache un esprit très lucide, malgré sa psychopathie extrême. Il faut savoir que le personnage du Joker est en réalité très intelligent et très calculateur, au point de donner du fil à retordre à Batman qui est décrit comme le "meilleur détective du monde" dans cet univers. Ce n'est pas pour rien s'il est son ennemi principal.
En tout cas il est bien plus qu'un paumé ayant perdu les pédales.

Je trouve aussi que Joaquin Phoenix en fait trop parfois.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté le Ven 25 Oct 2019 - 12:27

higeekomori a écrit:
dr-korbo a écrit:A vrai dire, si le personnage principal n'était pas le Joker mais un individu quelconque souffrant d'un handicap et d'exclusion sociale, ce film pourrait tout à fait se dérouler dans le monde réel.
C'est marrant, ça me fait penser immanquablement à Rambo. (plus le livre d'ailleurs que le premier film de la franchise. Le livre qui a servit de base à l'oeuvre cinématographique est nettement plus grave et empathique.)

Oui mais la comparaison s'arrête là. Rambo n'a pas de côté psychotique, il souffre d'un traumatisme de guerre. Contrairement au Joker, il est bienveillant et n'a pas sombré dans la violence civile. Quand il combat, c'est vraiment par nécessité ou par vengeance, car il reste éternellement en quête d'humanité.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par gwynplaine le Sam 26 Oct 2019 - 21:00

cette branlette intellectuelle me passe l'envie de voir des films
gwynplaine
gwynplaine

Messages : 1006
Date d'inscription : 10/06/2013
Localisation : sous un pont, à la belle étoile... sinon le vinatier

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Tatami le Jeu 31 Oct 2019 - 18:16

Un des meilleurs films de ces dernières années.
Tatami
Tatami

Messages : 56
Date d'inscription : 21/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Mer 6 Nov 2019 - 14:25

gwynplaine a écrit:"la folie est porteuse de génie"

La folie peut s'affranchir de toutes les règles sociales établies... En ce sens elle est créative, hors norme, inattendue. Qualificatifs qu'on attribue parfois au génie.
Bien sûr elle peut être aussi destructrice. En ce sens elle n'est pas du tout géniale...

Il y a la folie de ceux qui sont psychiatriquement reconnus comme psychotiques. Et il y a la folie du monde qui nous entoure... qui est une folie très "acceptée"... (car l'on y peut rien bien sûr)

Ce que j'ai bien aimé dans ce film c'est sa simplicité. De mémoire joker tue les personnes qui le blessent. En ce sens il est ambivalent, on a de la sympathie pour ce qu'il subit mais sa façon de réagir est extrême (et fatale). Ce qui est intéressant aussi c'est son absence d'idéal : il se venge pour lui-même et pas pour sauver les gens. Peut-êtr que c'est l'adversaire le plus populaire de Batman parce que Batman lui-même est ambigü dans son côté sombre (après j'ai surtout vu les films pas lu les comics). Batman est lui aussi un traumatisé de la vie, solitaire, ténébreux.

Par contre le film ne met pas en avant une intelligence particulière de joker (en tout cas pas diabolique). Je trouve que de ce côté c'est un peu léger.
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par siamois93 le Mer 6 Nov 2019 - 14:34

Peut-être que j'irai le voir.
siamois93
siamois93

Messages : 6356
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Mer 6 Nov 2019 - 14:39

ce qui m'intrigue beaucoup par contre c'est que si on croise un "joker" dans la rue on va le trouver hyper ringard, un pauvre type il va nous faire pitié. C'est vrai il fait pitié la plupart du temps. ou il repousse...

alors que ce film marche bien... comme quoi... c'est peut-être là le côté voyeuriste du cinéma... Ou naturaliste, le besoin de comprendre ce genre de personne, mais sans trop s'en approcher en vrai car ça fait peur... au ciné ça reste virtuel

Au delà du personnage lui-même, c'est pourquoi ce personnage fascine qui est intéressant... pourquoi les gens sont-ils fascinés par lui ?...
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Invité le Mer 6 Nov 2019 - 20:44

La couleur revient dans sa vie quand il devient complètement malsain (c'est un euphémisme).

C'est l'une des rares choses qui rendent le film regardable, cet aspect sinistre quand il est triste et respirable quand il sombre... enfin, quand il s'épanouie. Le film est creux malheureusement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Jeu 7 Nov 2019 - 9:53

Invité a écrit:La couleur revient dans sa vie quand il devient complètement malsain (c'est un euphémisme).

normal il compense sa souffrance par la violence envers ses agresseurs. en gros il se laisse plus faire. donc il se sent mieux. c'est peut-être aussi en cela qu'il touche les gens. par procuration ça fait du bien de voir quelqu'un qui ose se révolter d'une certaine manière. bc de gens "subissent" les choses donc ça les touche
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Jeu 7 Nov 2019 - 10:49

Vous m’avez donné envie de le voir, du coup jv le voir demain.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par siamois93 le Jeu 7 Nov 2019 - 11:03

Décrit comme ça je pense aux rôles de justicier de Charles Bronson.
C'était le bon temps.
siamois93
siamois93

Messages : 6356
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté le Jeu 7 Nov 2019 - 13:12

Tatami a écrit:Un des meilleurs films de ces dernières années.

Ces dernières années ont été très pauvres aussi, donc c'est un compliment très relatif.

C'est comme la différence entre le meilleur des plus nuls et le plus nul des meilleurs.

ProfDeLettres a écrit:
Invité a écrit:La couleur revient dans sa vie quand il devient complètement malsain (c'est un euphémisme).

normal il compense sa souffrance par la violence envers ses agresseurs. en gros il se laisse plus faire. donc il se sent mieux. c'est peut-être aussi en cela qu'il touche les gens. par procuration ça fait du bien de voir quelqu'un qui ose se révolter d'une certaine manière. bc de gens "subissent" les choses donc ça les touche

Sauf que ses réactions sont disproportionnées, c'est justement ce qui en fait un "méchant".

Poignarder quelqu'un qui te prend ta place de parking et poignarder quelqu'un parce qu'il a tué une personne innocente, c'est le même acte, mais ça n'a rien à voir.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Jeu 7 Nov 2019 - 13:45

Pureté a écrit:
Tatami a écrit:Un des meilleurs films de ces dernières années.

Ces dernières années ont été très pauvres aussi, donc c'est un compliment très relatif.

y'a eu "la femme de mon frère" aussi, génial film québecois.


Pureté a écrit:
ProfDeLettres a écrit:
Invité a écrit:La couleur revient dans sa vie quand il devient complètement malsain (c'est un euphémisme).

normal il compense sa souffrance par la violence envers ses agresseurs. en gros il se laisse plus faire. donc il se sent mieux. c'est peut-être aussi en cela qu'il touche les gens. par procuration ça fait du bien de voir quelqu'un qui ose se révolter d'une certaine manière. bc de gens "subissent" les choses donc ça les touche

Sauf que ses réactions sont disproportionnées, c'est justement ce qui en fait un "méchant".

Poignarder quelqu'un qui te prend ta place de parking et poignarder quelqu'un parce qu'il a tué une personne innocente, c'est le même acte, mais ça n'a rien à voir.

je n'ai pas dit que c'était pareil, j'ai dit que ça "touche" les gens... nuance, cher Pureté
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté le Jeu 7 Nov 2019 - 14:00

ProfDeLettres a écrit:
Pureté a écrit:
Tatami a écrit:Un des meilleurs films de ces dernières années.

Ces dernières années ont été très pauvres aussi, donc c'est un compliment très relatif.

y'a eu "la femme de mon frère" aussi, génial film québecois.

Ce genre de film n'est pas mon truc mais je trouve que le cinéma tourne trop en rond depuis un moment.

Ça vient peut-être du fait qu'avant il y avait encore tout à inventer.


Pureté a écrit:
ProfDeLettres a écrit:
Invité a écrit:La couleur revient dans sa vie quand il devient complètement malsain (c'est un euphémisme).

normal il compense sa souffrance par la violence envers ses agresseurs. en gros il se laisse plus faire. donc il se sent mieux. c'est peut-être aussi en cela qu'il touche les gens. par procuration ça fait du bien de voir quelqu'un qui ose se révolter d'une certaine manière. bc de gens "subissent" les choses donc ça les touche

Sauf que ses réactions sont disproportionnées, c'est justement ce qui en fait un "méchant".

Poignarder quelqu'un qui te prend ta place de parking et poignarder quelqu'un parce qu'il a tué une personne innocente, c'est le même acte, mais ça n'a rien à voir.

je n'ai pas dit que c'était pareil, j'ai dit que ça "touche" les gens... nuance, cher Pureté

Ça "touche" oui, dans le sens où ça met à l'aise mais honnêtement on peut difficilement approuver ses choix, ou plutôt ses réactions.

Dans le dernier Rambo, il utilise clairement des méthodes de barbare et de psychopathe...mais c'est mérité.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Jeu 7 Nov 2019 - 14:21

Pureté a écrit:
ProfDeLettres a écrit:
Pureté a écrit:
Tatami a écrit:Un des meilleurs films de ces dernières années.

Ces dernières années ont été très pauvres aussi, donc c'est un compliment très relatif.

y'a eu "la femme de mon frère" aussi, génial film québecois.

Ce genre de film n'est pas mon truc mais je trouve que le cinéma tourne trop en rond depuis un moment.

Ça vient peut-être du fait qu'avant il y avait encore tout à inventer.

peut-être... libre à chacun de s'intéresser à autre chose que le cinéma


Pureté a écrit:
Pureté a écrit:
ProfDeLettres a écrit:
Invité a écrit:La couleur revient dans sa vie quand il devient complètement malsain (c'est un euphémisme).

normal il compense sa souffrance par la violence envers ses agresseurs. en gros il se laisse plus faire. donc il se sent mieux. c'est peut-être aussi en cela qu'il touche les gens. par procuration ça fait du bien de voir quelqu'un qui ose se révolter d'une certaine manière. bc de gens "subissent" les choses donc ça les touche

Sauf que ses réactions sont disproportionnées, c'est justement ce qui en fait un "méchant".

Poignarder quelqu'un qui te prend ta place de parking et poignarder quelqu'un parce qu'il a tué une personne innocente, c'est le même acte, mais ça n'a rien à voir.

je n'ai pas dit que c'était pareil, j'ai dit que ça "touche" les gens... nuance, cher Pureté

Ça "touche" oui, dans le sens où ça met à l'aise mais honnêtement on peut difficilement approuver ses choix, ou plutôt ses réactions.

Dans le dernier Rambo, il utilise clairement des méthodes de barbare et de psychopathe...mais c'est mérité.

je n'ai pas vu rambo. difficile cependant de dire si l'utilisation de moyens barbares peut être mérité ou pas...

ça me fait penser à l'histoire de jacqueline sauvage.
j'avais entendu aussi une histoire au japon un groupe de femme la leader brimait une d'elle et cette-dernière a fini par la tuer. la mpeurtrière avait reçu la sympathie de l'opinion publique... malheureusement je n'ai pas retrouvé l'article c'était il y a 10 ou 15 ans je dirais.

dans le même ordre d'idée, on peut voir le film "comment j'ai tué mon père" avec michel bouquet et charles berling... pour rester dans le 7e art (je l'ai pas vu en entier cependant).

dans toutes ces histoires c'est le ressenti de la personne qui la pouse à agir et on est pas dedans. c'est le pb malheureusement des gens qui prennent sur eux jusqu'au jour ou ça éclate, comme une bombe à retardement... ll y avait aussi le film avec Michael Douglas "chute libre" mais je l'ai pas vu

au final je pense que joker parle de ça, de comment la société produit des personnes comme lui...
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par siamois93 le Jeu 7 Nov 2019 - 18:04

Comme tu le dis si bien, c'est le fait de ne pas s'exprimer dès le début, de subir en silence, qui amène souvent à des gros pétages de plombs.
siamois93
siamois93

Messages : 6356
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Jeu 7 Nov 2019 - 20:21

Même si ce n'est pas le propos du film, c'est intéressant de concevoir que ceux qui subissent sans se défendre rejettent quelque part une certaine responsabilité, celle de se faire respecter et de se respecter eux-mêmes. Parfois on est réellement pétrifié de peur et l' on n'arrive pas à réagir. Parfois ça peut être plus confortable de ne pas se défendre,on peut éviter alors de se mettre en conflit avec quelqu'un, par exemple...
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Ven 8 Nov 2019 - 22:41

Ça yest je l’ai vu. 

Dans un monde chaotique qui a perdu la tête, il n’a plus rien à perdre, il ne sait même plus ce qui est réel de ce qui ne l’est pas, ce qui est drôle de ce qui ne l’est pas. Il a choisi de vivre, de ressentir de la vie, toute son existence n’a été qu’une mascarade et il se sent enfin exister dans la peau de joker. Peu importe les vies que ça emporte, l’humain fera toujours des choix égoïstes. De base, il voulait se suicider, c’était ce qu’il avait projeté puis il a changé ses plans : foutu pour foutu, il a laissé l’absurdité prendre le dessus. Le bien/mal, le drôle/triste n’existent plus. Il a tué Arthur pour laisser la place à Joker, lui qui lui donne tant de reconnaissance et de vie. C’est humain on dit.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Sam 9 Nov 2019 - 6:25

Je trouve pas qu'il est absurde pas du tout... Ce qu'il fait à du sens au contraire c'est son environnement qui est absurde avec le pouvoir de l'argent ou du show biz don't le fond de commerce est l'exploitation de l'humanité. C'est d'ailleurs ce sens qui le rend dangereux, car cette "justice" fait que les foules le suivent.
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Sam 9 Nov 2019 - 7:04

Il a laissé l’absurdité du monde l’emporter. Je ne dis pas que lui est absurde. 

Ça parle fric mais c’est pas le noyau de sa problématique à lui. Il n’a pas tué car il en avait marre des plein aux as. Le mouvement gilet jaunes (clowns) c juste un dommage collatéral qui participe à l’absurdité de la vie. La foule pense trop au fric, pas lui. Il aimait travailler même si c’était pour des clopinettes, ce sont les comportements humains qui l’ont fait serré dans sa tête. Jamais le fric, il se satisfaisait de sa vie sans argent, puis il se payait tout de même ses cigarettes.
Les médicaments le tenaient dans la non vie, le calme, la contention chimique. Tirer sur les trois agresseurs du métro était de la légitime défense, achever le troisième était de la vengeance. A force de se faire lui même piétiner, il a décidé de ne plus être la victime. Crescendo il est devenu le bourreau. C’est la vie qui l’a rendu ainsi, l’absurdité de la vie. Et nous vivons dans ce même monde mais à bien plus faible échelle. Lorsqu’il a appris que sa mère lui avait menti toute sa vie, maladie mentale ou pas, et qu’il a tjrs été un martyre, il a vrillé, aidé par l’arrêt de ses médicaments. Pour moi, il n’avait que deux choix : se suicider ou devenir pleinement ce taré de joker pas drôle.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Sam 9 Nov 2019 - 7:15

Pouvoir de l'argent et show biz - > société absurde -> action du joker fait sens

Le joker agit pour lui même, instinctivement. Son action a du sens pour lui car il se défend, même si c'est de manière disproportionnée. Ce sens fait écho aux foules qui s'identifient à lui.
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Sam 9 Nov 2019 - 7:18

Dire qu'il n'avait que deux choix c'est reconnaître tout pouvoir à la fatalité
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Sam 9 Nov 2019 - 7:51

On a pas compris le film pareil. 

La vie est absurde au delà du pouvoir du fric et de la popularité. ce n’est qu’un petit élément parmi le tout. 
Le film commence en parlant des problèmes sanitaires de la ville, avec les maladies mortelles transmises par les rats. La présence des rats est liée à l’activité humaine, et au manque de prédateurs. 
Ensuite, on expose sa vie : boulot médiocre, avec sa mère dépendante de lui, sans copine, sans enfant, la gueule et le corps fracassés, la maladie psychiatrique (la sienne et celle de sa mère). Une vie quotidienne dans laquelle il végète grâce aux pilules qu’il avale. La travailleuse sociale qu’il voit fait juste son boulot, et n’a pas d’empathie pour lui La pauvreté était déjà là, sa misère sociale aussi.

Ce n’est qu’ensuite que ça se gâte. Il a vraiment vrillé lorsqu’il a appris que sa mère lui a menti toute sa vie. Bien qu’on ne soit pas certains que le dossier psychiatrique de sa mère ne soit pas monté de toute pièce. Elle ne lui a rien dit dans tous les cas. Pour lui, il a juste été insignifiant depuis son premier jour de vie : abandonné puis adopté par une femme qui a laissé son ou ses mecs frapper cet enfant, sans rien dire, juste parce que cet enfant ne pleurait jamais et donc ne souffrait donc pas ? Utiliser son enfant de plusieurs façons, lui cacher la vérité. Les humiliations incessantes car trop bon trop con. Et l’arrêt du traitement médicamenteux. 

Il a compris par la suite qu’il était devenu un emblème pour la populace. Le fric n’a jamais été son combat. La gloire l’était éventuellement, mais c’est bien plus son besoin d’exister à travers la clownerie qu’il aimait (confère son travail en hôpital pour donner le sourire aux patients). 

Il répétait son entrée sur le plateau de Murray, son arme devait lui servir à se suicider, ce n’est qu’au dernier moment qu’il a choisi de reporter sa souffrance sur autrui.

Juste mon interprétation. Et sorry pour le spoiler
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par ProfDeLettres le Sam 9 Nov 2019 - 8:38

La vie est absurde au delà du pouvoir du fric et de la popularité. ce n’est qu’un petit élément parmi le tout.

Sans déconner faut arrêter avec ce genre de propos. Le fric n'est pas du tout un petit élément. Après le fric c'est peut-être juste la partie émergé du glaçon. Le besoin de pouvoir étant la cause... Qu'est-ce qui est la cause du besoin de pouvoir ? Le sentiment d'insécurité ? Le manque de sens ? La recherche de la jouissance ? Pourquoi recherche t'on la jouissance au détriment des autres ? Est-ce que jouir est plus intense si c'est au détriment des autres ? Est-ce qu'il y a une faille qui engendre ce "détriment des autres" ? Quelle faille ? Que ma mère me laisse être frappé par mon père ? Mais pourquoi mon père me frappait ? Car c'était un connard ? Mais pourquoi c'était un connard ? Parce que le singe était jaloux que son copain évolue et devienne un Neanderthal et qu'il le tapait ? (un néant derthal) Pourquoi le singe était jaloux ? Parce comme ça c'est le plus fort qui baise la femelle ? Parce que comme ça l'espèce est préservée ? Ah ben on voit le résultat, l'espèce est bien préservée. Pas pour longtemps on dirait.

C'était une parenthèse.

A part ça my illusion je trouve pas dire autre chose que toi : joker agit pour lui-même en fonction de son histoire... Il se trouve que la foule adhère à son action...
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 341
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Lun 11 Nov 2019 - 7:22

Il y a de nombreuses façons de vivre, pour se sentir bien, vivant, il y a un ingrédient bien plus important que l’argent et le pouvoir : Que son existence soit légitimée. C’est acquis dès la petite enfance pour la plupart des humains. On y pense alors à peine. Mais la reconnaissance de son existence dominera tjrs l’argent et le pouvoir. Car on peut vivre sans argent et sans pouvoir mais pas en ayant le sentiment de ne pas exister.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par siamois93 le Lun 11 Nov 2019 - 11:28

Et le Bon D.ieu dans tout ça ?
Aucune place pour de la méditation, zen ou autre, dans ce film. Un univers caricatural sans nature, et aucune opposition avec quelqu'un qui arriverait à partir de la quasiment même situation à un résultat différend.
Le souci de ce genre d'histoire c'est que les gens y croient.
siamois93
siamois93

Messages : 6356
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Lun 11 Nov 2019 - 13:03

siamois93 a écrit:Et le Bon D.ieu dans tout ça ?
Aucune place pour de la méditation, zen ou autre, dans ce film. Un univers caricatural sans nature, et aucune opposition avec quelqu'un qui arriverait à partir de la quasiment même situation à un résultat différend.
Le souci de ce genre d'histoire c'est que les gens y croient.

Quoi le bon dieu? S'il est athé, le bon dieu n'existe pas pour lui.
En quoi c'est caricatural?
Le mec a été mis sur Terre par des gens qui ne voulaient pas de lui. Adopté par une mère qui lui a menti toute sa vie, qui l'a laissé être abusé par des types, accroché à un radiateur, dont il a hérité des séquelles neurologiques. Sa mère lui fait croire que le gars qui se présente à la mairie est quelqu'un de bien et finit par écrire sur une lettre que c'est son père. Le soi-disant père le renvoit dans les cordes et lui dit que sa mère est folle. Il ne sait plus qui croire et par colère, il étouffe sa mère. Humilié toute sa vie, monde qui part en couilles. Mais franchement, il lui reste quoi comme espoir d'une vie agréable?

Le Bon dieu… a bon dos.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par siamois93 le Lun 11 Nov 2019 - 13:23

Dans la vraie vie, il y a également Homeless to Harvard. C'est la vraie vie.
Ce Poker n'est qu'une fiction. Je trouve dangereux ce genre de film.
siamois93
siamois93

Messages : 6356
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Sarty le Lun 11 Nov 2019 - 13:38

Un type à qui il arrive des bidules devient machin.

La plupart des gens ne deviennent pas machin, même en subissant autant voire pire quotidiennement etc.

C'est la mauvaise manière d'approcher ce genre de personnage.

Voici une phrase du livre le silence des agneaux : on demande à Hannibal ce qui a pu lui arriver pour qu'il devienne  un monstre : il répond "ce n'est pas ce qui m'est arrivé qui importe ; c'est moi qui est arrivé au monde". De la même manière, le joker dans le second batman de ... truc là interprété par heath ledger, refuse d'expliquer ses actes par une origine quelconque, il donne deux trois schémas complètement différents, se moque de ceux qui cherchent à justifier ses actes par une progression négative etc.

Le vrai mal pour le mal est une sorte de miracle aussi.

Ce film est donc absolument sans intérêt, et loin d'être "dangereux".

Sarty

Messages : 306
Date d'inscription : 03/01/2019
Age : 22
Localisation : top 3 couleurs

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté le Lun 11 Nov 2019 - 17:46

ProfDeLettres a écrit:peut-être... libre à chacun de s'intéresser à autre chose que le cinéma

Ça ne m'empêche pas d'apprécier des nouveautés malgré tout, mais ça manque d'inspiration et de prises de risque.




je n'ai pas vu rambo. difficile cependant de dire si l'utilisation de moyens barbares peut être mérité ou pas...

ça me fait penser à l'histoire de jacqueline sauvage.
j'avais entendu aussi une histoire au japon un groupe de femme la leader brimait une d'elle et cette-dernière a fini par la tuer. la mpeurtrière avait reçu la sympathie de l'opinion publique... malheureusement je n'ai pas retrouvé l'article c'était il y a 10 ou 15 ans je dirais.

dans le même ordre d'idée, on peut voir le film "comment j'ai tué mon père" avec michel bouquet et charles berling... pour rester dans le 7e art (je l'ai pas vu en entier cependant).

dans toutes ces histoires c'est le ressenti de la personne qui la pouse à agir et on est pas dedans. c'est le pb malheureusement des gens qui prennent sur eux jusqu'au jour ou ça éclate, comme une bombe à retardement... ll y avait aussi le film avec Michael Douglas "chute libre" mais je l'ai pas vu

au final je pense que joker parle de ça, de comment la société produit des personnes comme lui...

A un certain moment, ça devient justifié car il y a une justice, une morale naturelle que le droit (au sens légal du terme) ne respecte pas toujours.

Ça demande beaucoup de courage et de détermination et ça va dans l'idée de rendre la monnaie de leur pièce aux criminels, qui dans la réalité ont le monopole de la terreur.

Avec le Joker c'est différent, car même si on comprend pourquoi il pète les plombs, finalement il se met à tuer des gens qui ne méritaient pas spécialement de mourir.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 18:44

Dans ce film en tout cas, il a pas tué des innocents. Que des gens qui se sont moqués de lui ou carrément l’ont humilié. Bon note que ça mérite pas une balle entre les deux yeux mais la goutte a fait déborder le vase : trop bon trop con. 

Je n’ai pas vu les Batman, pour ça sans doute que je ne suis pas déçue du film hehe.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté Hier à 0:23

My_illusion a écrit:Dans ce film en tout cas, il a pas tué des innocents. Que des gens qui se sont moqués de lui ou carrément l’ont humilié. Bon note que ça mérite pas une balle entre les deux yeux mais la goutte a fait déborder le vase : trop bon trop con. 
Trop bon trop con, oui. C'est clairement pas un mauvais type à la base.
En revanche il tue bien des gens qui ne méritaient pas de mourir, mais qui en revanche méritaient une bonne correction oui.
Dans le dernier Rambo, il tue des membres de cartel mexicain de façon extrême (le film est très gore et d'un niveau de violence plus proche du genre horreur qu'action) mais c'est jubilatoire. Dans Joker, c'est quand même triste au final.

Je n’ai pas vu les Batman, pour ça sans doute que je ne suis pas déçue du film hehe.
En dehors de The Dark Knight (le deuxième film de la trilogie sortie entre 2005 et 2012), aucun ne rend justice au personnage du Joker. Dans ce film il a un style vestimentaire un peu plus sobre et n'a pas cette tendance à rire de façon hystérique, mais son génie criminel est parfaitement représenté.

Après le film Joker montre la genèse du personnage (même s'il n'y aura pas de suite car c'est un one shot) donc son génie criminel n'est pas encore bien rodé.
Mais dans l'univers de Batman il est incroyablement intelligent pour faire tourner Batman en bourrique, qui est décrit comme le meilleur détective du monde dans les comics et les jeux vidéo de la série Batman Arkham.


Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Godzilla Hier à 0:32

Je vais devoir attendre quelque mois avant de le voir en streaming.
Assez impatient de le voir, même si j'en attend pas trop non plus - j'ai entendu tout et son contraire à propos de ce film...
Je serais bien surpris s'il atteint le millième de la force et de la finesse d'un "Orange Mécanique", ou simplement le niveau du potachement acide "Chute Libre". Mais bon, j'attends de le voir pour me prononcer, je lui laisse une chance...
En tout cas, que je le juge réussi ou non quand je le verrais (subjectivement...), ce film semble confirmer que globalement, les films DC sont plus ambitieux que ceux de Marvel - même si c'est pas bien difficile Mort de rire
Godzilla
Godzilla

Messages : 11442
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 42
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Pureté Hier à 0:36

Les Marvel j'ai abandonné depuis que c'est devenu "Avengers" dans tous les films.

Trop de fan service, ça saoule au bout d'un moment.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par Godzilla Hier à 0:59

Ben ça a jamais été spécialement génial de tout façon (mon avis ^^)
Pas mal pour regarder d'un œil sur l'ordi quand on s'emmerde, de là à sortir 10 ou 15 euros pour une place au ciné, euuuuh
Même s'il y a des éléments sympas de ci de là (l'interprétation de Robert Downey Jr par exemple)
Mais on est loin des grands blockbusters des 80-90's niveau créativité et prise de risque (en même temps... Disney...  Rolling Eyes la boite qui réussi à tuer des franchises en or comme Star Wars, bon voila quoi ^^ )
Godzilla
Godzilla

Messages : 11442
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 42
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

"Joker" de Todd Philips Empty Re: "Joker" de Todd Philips

Message par siamois93 Hier à 15:08

@Godzilla : Ta remarque sur le marketing de Disney me fait penser au marketing de Ford. Le Mans 66 est assez intéressant sur ce point. En plus que maintenant c'est tout Fiat
siamois93
siamois93

Messages : 6356
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum