une zèbre à l'envers ?

Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty une zèbre à l'envers ?

Message par Ravioline le Mer 10 Juil 2019 - 9:46

Je suis nouvellement inscrite sur le forum, que j'ai parcouru ces derniers jours pour me faire une idée de ce que les autres zèbres avaient à raconter...
Je suis ébahie. Beaucoup d'entre vous fourmillent d'idées, beaucoup font des choses créatives, ... vous semblez à l'aise...

Mon problème est le suivant : je ne sais pas ce que je veux ni ce qui me rend heureuse.

- Je déteste sortir de chez moi, je déteste parler aux gens, mais je rêve intérieurement d'avoir des tas d'amis et de faire plein d'activités passionnantes. Si jamais j'accepte une activité sociale comme aller au bar, au bout de 5 min je me lève et je m'en vais (les discussions ne m'intéressent pas, je me sens ridicule, je ne suis pas utile au groupe, autant que je rentre chez moi, personne n'a besoin de moi ici)

- Je déteste parler au téléphone, ou passer des heures à échanger des messages avec les gens, mais quand je suis seule je ne peux m'empêcher de contacter des gens (et quand ils me répondent, évidemment je regrette d'avoir lancé la conversation). Je suis tout le temps sur des sites de correspondance, de snail mail penpal, mais une fois que les lettres arrivent, pas moyen de m'investir dans l'activité.

- Je suis incapable de créer la moindre chose (poterie, peinture, dessin, chant, ...). Lorsque je teste une activité, soit je suis si nulle que je me sens inutile et je m'en vais, soit je me demande "mais qu'est ce que je fous là ?"... et je m'en vais, ... je me rends compte que même si je rêve d'être productive et de faire plein de choses, je n'en suis pas capable. Je m'ennuie partout et tout le temps.

Le résultat de tout ça, c'est que je suis chez moi et que je ne fais rien. J'ai envie d'avoir une vie sociale merveilleuse mais je n'en suis pas capable.
Lors de mes rares contacts avec les gens, j'essaie de couper court, je me répète dans ma tête "va-t-en, laisse-moi tranquille, arrête de me parler". Je suis donc seule chez moi mais je suis très triste, alors je mange pour compenser, des énormes quantités de nourriture, et ensuite je dors, pour passer le temps plus vite.

Et pourtant je suis CAPABLE d'avoir l'air normale avec les gens. Quand je suis au travail, je suis bien avec mes collègues, je parle, je discute, je souris, tout va bien. Mais en dehors, rien à faire.

Ma psy que je ne consulte plus depuis des années m'avait dit que mon comportement vient de ma douance, qui est très marquée. Y a-t-il des autres personnes comme moi ? OK, j'ai une douance, mais sérieux, elle ne m'a jamais servie à rien dans ma vie, ni personnellement ni professionnellement. Je suis médiocre dans tout ce que je fais.
Donc, voilà, je voulais savoir si d'autres personnes comme moi existaient, et voir comment elles luttent contre ça. Si elles ont trouvé la solution pour devenir sociable, pour avoir des activités, pour avoir ENVIE de rencontrer des gens et REUSSIR à faire des rencontres de nouvelles personnes.

Ravioline

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2019
Age : 32
Localisation : Rombas

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Chuna le Mer 10 Juil 2019 - 10:15

Déjà, je vais te dire un truc : une vie sociale merveilleuse, ça n'existe pas tongue
Ya des vies sociales dans lesquelles les gens s'épanouissent plus ou moins bien.

Beaucoup d'entre vous fourmillent d'idées, beaucoup font des choses créatives, ... vous semblez à l'aise...
C'est bien ça : vous semblez ^^
Tu lis ce que plein de gens écrivent, donc forcément ça donne l'impression que c'est beaucoup, mais au final, par personne, c'est pas tant.
Avoir des idées et en faire quelque chose, c'est 2 choses différentes (je sais de quoi je parle ^^)


Ce que tu racontes, je m'y retrouve pas trop mal ^^
Moi je vois 2 choses : la difficulté d'avoir une vie sociale, et le syndrome de l'imposteur à croire que t'es pas bonne dans grand chose.

Un truc que j'ai mis du temps à comprendre (avec le cœur, car intellectuellement, on saisit vite) : on ne peut pas tout faire, et ce qu'on sait faire, les autres ne savent pas forcément le faire, encore faut-il reconnaître ses qualités.
Je fais mille trucs, mais forcément, je les fais pas très bien, pasque j'en fais mille, mais je ne sais pas faire autrement que de me disperser, alors j'ai appris à l'accepter (ce fut long et compliqué lol et j'ai très régulièrement des rechutes)
Les loisirs, c'est du loisir (wouhhaaaa Shocked Dent pétée ), donc c'est avant tout pour se faire plaisir, pas forcément pour y arriver ni être le plus performant. Souvent, ya de ça derrière ce sentiment de ne pas y arriver : on veut forcément en une fois tout maîtriser, alors que TOUT LE MONDE met du temps à apprendre et progresser, même les plus surdoués des surdoués. Certes, certains apprennent plus rapidement que d'autres, mais c'est une minorité, vraiment.
Quand tu es vraiment passionnée par un truc, là, tu as la patience d'apprendre et persister. Sinon, c'est plutôt normal de lâcher l'affaire. Donc bien choisir tes activités.
Ensuite : la créativité c'est l'art de faire des liens entre deux choses existantes pour créer du nouveau (en gros, et en général). Si tu veux créer à partir de rien, c'est plus compliqué. Donc ça vient après. Et ça se travaille. Donc dans une activité, le mieux est d'abord d'apprendre la technique, et ensuite, quand tu es à l'aise, tu peux t'en éloigner, et partir réellement dans la création. Ya bien évidemment quelques génies qui vont réfuter mon hypothèse, mais ils sont rares. Très rares. Très très très rares. Les gens qui font des grandes choses, ce sont avant tout de gros bosseurs. Et bien évidemment de grands passionnés.

Pour ce qui est de la vie sociale, là je suis pas une bonne conseillère lol
Je suis plutôt tolérante aux conversations chiantes, mais ça ne me remplie pas, et ne m'amène pas le bénéfice d'avoir interagit à 100%. Je me suis souvent malgré moi improvisée psy de comptoir, ou bonne oreille, du coup ça me donne la satisfaction d'avoir aidé les gens (même si c'est qu'une impression ^^), alors je fonctionne comme ça.
Je trouve mon compte sur le net, avec un forum comme celui ci. Mais c'est également un piège, car ça ne te pousse pas à sortir de chez toi et rencontrer du monde (bien au contraire).
Ceci dit, avec le temps, ma vie qui s'est remplie de tout un tas d'activités, mon cerveau qui se ramollit du coup, c'est bien moins indispensable pour moi les conversations poussées. je suis dans ma vie, dans mes trucs, alors au final, j'ai moins le temps de penser et me prendre la tête (ce qui n'est ptèt pas plus mal vu des fois (souvent ?) la profondeur de mes réflexions lol)


Quelles sont tes passions, ou tes centres d'intérêt ?
Chuna
Chuna

Messages : 14953
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Ravioline le Mer 10 Juil 2019 - 10:21

Je n'ai aucune passion et aucun centre d'intérêt.
Je me suis essayée a beaucoup d'activités mais clairement j'en arrive à m'intéresser à rien. Quoi que je fasse je me dis "à quoi bon ? Ca SERT a quoi ?"... Et vu que bien souvent ça ne sert à rien je laisse tomber. je n'arrive pas à faire quelque chose juste pour le plaisir parce que rien ne me procure de plaisir.

Mes centres d'intérêt... Là encore je dois réfléchir longtemps pour en trouver un. Je me fous totalement du monde qui m'entoure. Je me fous totalement de la politique et de tout ce qui se passe dans le monde en général.

Encore une des choses qui m'a vraiment fait souffrir dans la vie ça... ne pas avoir de passion ou deux centres d'intérêt alors que tout le monde autour de moi participe à un club ou quelque chose.
J'ai déjà essayé un millier de trucs. Mais je n'arrive à me passionner par rien. Ni même à m'intéresser un petit peu.
Alors ça participe à m'enfermer encore plus en moi-même...

Ravioline

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2019
Age : 32
Localisation : Rombas

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Chuna le Mer 10 Juil 2019 - 10:26

J'avoue que je ne vois pas trop le souci de ne se passionner pour rien...
C'est plus chiant à la limite si tu n'arrives pas à trouver quelque chose qui te fasse du bien, et te détende un peu...

Pourquoi tu as arrêté de voir ta psy ?
Chuna
Chuna

Messages : 14953
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par RoyJade le Mer 10 Juil 2019 - 10:27

Je dis peut être une bêtise, mais... est si le problème était ailleurs ? À te lire, j'ai l'impression de voir un gros manque de confiance en toi : tu te sens nulle quand tu fais des activités, tu parles des zèbres ici comme fourmillant d'idée et semblant à l'aise tout en insinuant que ce n'est pas ton cas, en groupe tu te sens ridicule/inutile... J'ai l'impression de voir une peur d'être jugée, d'être critiquée, comme si tu pensais devoir quelque chose, obtenir un résultat.
Peut-être que ce dont tu as besoin, c'est d'être avec une poignée de personnes qui ne donnerons aucun jugement, avec qui tu pourras faire les choses comme elles te plaisent, parce qu'elles te plaisent. Pour les activités créatrices par exemple, peu importe que le résultat ne soit pas beau ou autre, seul le plaisir de partager avec des personnes chères et de laisser libre cours à sa fibre créatrice compte. Je prend autrement plus de plaisir à chanter très faux avec un ami qu'à chanter juste dans une chorale.

De mon côté, je ne suis pas devenu plus sociable. Je n'en ai pas envie : ça me bouffe une énergie folle, le résultat n'est pas à la hauteur de mes espérances, et j'ai trouvé des gens qui me sont chers avec qui je n'ai pas besoin de le devenir. Et avec eux, seulement avec eux, j'arrive à faire de nouvelles activités, à sortir un peu (je suis extrêmement casanier) et à laisser le plaisir d'un moment partagé supplanter les inquiétudes d'être jugé.
Bon par contre, pour rencontrer de nouvelles personnes ce n'est pas encore ça. Il me faut un périmètre sur lequel j'ai un sérieux contrôle (comme un forum) ou l'aide d'amis, et même dans ma passion principale -les jeux vidéos- j'ai énormément de mal à rencontrer des inconnus. Mais je le vis très bien, car j'ai presque tout l'indispensable avec mes amis.
RoyJade
RoyJade

Messages : 468
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 27
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Gashadokuro le Mer 10 Juil 2019 - 10:27

.


Dernière édition par Gashadokuro le Jeu 25 Juil 2019 - 21:11, édité 1 fois
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2162
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Biper le Mer 10 Juil 2019 - 10:45

Bienvenue Ravioline Smile


Je me reconnais bien dans ton propos et j'hallucine par la capacité de Chuna a trouver à chaque fois les bons mots ..ou en tous cas ceux qui me parlent bien.... j'ai 45 ans donc je suis à peine plus âgée que toi ..mais vraiment à peine Smile ..longtemps aucunes passions et intéressée par plein de truc que je ne mène pas à terme ,je me retrouve en toi et j'aurai aimé que l'on me dise qu'en effet ce qui compte c'est d'aller vers les choses qui font du bien , ne pas se comparer aux autres et ne pas complexer de ne pas être "passionnée" ...d'ailleurs pour le moment tes passions ne s'expriment peut-être pas parce que ta tête est occupée à autre chose ...ton mental est occupé à te dire "t'as pas de passions , puis tu sers à rien" etc ...

Avec le temps les choses se précisent et je ne m'interdis pas les trucs qui m'attirent sous prétextes que je ne serai pas géniale dans le domaine choisi ... tu vas me dire qu'aucun truc ne t'attire ...ça viendra ou pas on s'en fiche parce qu'au fond ce qui compte c'est la personne que tu es ... chouchoute toi ... fais ce qui te met bien avec toi même .. enfin fais ce que tu veux , ne te compare pas ... tu es unique Smile
Biper
Biper

Messages : 3297
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : plus ici

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Ravioline le Mer 10 Juil 2019 - 11:04

Chuna : j'ai arrêté de voir ma psy car j'ai dû déménager. Puis je n'ai plus lu l'argent ni le temps nécessaire pour continuer avec quelqu'un d'autre.

Merci pour vos réponses. Je ne sais vraiment pas quel type de réponse j'attendais.
Je ne sais pas quoi vous dire.
J'ai l'impression qu'il faut que ça s'arrête, ce vide dans ma vie. Maintenant tout de suite. parce que j'en ai marre ça fait 32 ans que je suis comme ça et que j'en souffre.

je n'ai plus le temps d'attendre de trouver une solution. J'aimerais que la solution me tombe tout cuit sur la tête... Je sais bien que c'est impossible qu'elle doit venir de moi.

En ce moment je ressens déjà l'inutilité d'essayer de trouver une solution ici et de vous parler... C'est horrible dès que je prends une initiative (comme de venir sur ce forum) c'est comme si une partie de ma tête me disait ensuite tout laisser tomber que ça ne sert à rien...
Pourtant ça faisait des années que je pensais à m'inscrire sur un forum. Voilà je franchis enfin le pas... Et tout de suite les mauvaises pensées de ma tête me disent de laisser tomber.

Bref.
Désolée de vous faire perdre votre temps.

Ravioline

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2019
Age : 32
Localisation : Rombas

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Biper le Mer 10 Juil 2019 - 11:17

donc les mauvaises pensées c'est ton mental qui te parasite ..ça c'est vraiment pas facile de s'en sortir mais c'est possible ... il faut de la patience mais en fait si tu peux puisque tu veux du "tout de suite" Smile commence par remplir ta tête de contre pensée ... une mauvaise te vient comme "ça ne sert à rien" et pense fort ou même à haute voix.." ça va aller je vais trouver une solution"  (ou autre pensée positive" .un peu méthode coué mais ça marche) ..patience Smile


Du recul peut-être ... en te disant que tout ça vient de tes pensées et pas de toi réellement..ton mental te défend de tout parce que c'est un gros trouillard... comme un yokaï en fait (c'est un dessin animé que regarde mon fils et qui illustre bien je trouve Smile
Biper
Biper

Messages : 3297
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : plus ici

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par RoyJade le Mer 10 Juil 2019 - 11:21

Ce temps, on te l'as donné. C'est nous qui avons décidé qu'il serait utile et personne ici n'en a perdu, pas même une fraction de seconde.

Ça me fait décidément penser à un blocage dans ta tête, comme une peur de trouver la solution. Comme si ton inconscient ne voulais pas trouver de solution. Est-ce la peur de l'inconnu, ou un syndrome de l'imposteur particulièrement fort ? Aucune idée, mais je sais en tout cas que venir ici n'est pas inutile. Car nous pouvons t'aider. Nous voulons t'aider.
RoyJade
RoyJade

Messages : 468
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 27
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Gashadokuro le Mer 10 Juil 2019 - 11:25

.


Dernière édition par Gashadokuro le Jeu 25 Juil 2019 - 21:11, édité 1 fois
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2162
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Ravioline le Mer 10 Juil 2019 - 11:31

Gashadokuro : non la nourriture n'est pas une passion c'est juste un moyen de m'empiffrer et de me sentir remplie. Je fais comme des mini crises de boulimie quand je ne vais pas bien. Je mange une grosse quantité de nourriture et puis je vais dormir. Ce n'est pas vraiment de la boulimie car j'arrive quand même à m'arrêter.

Mais je déteste cuisiner et perdre du temps avec ça... Je préfère largement acheter des boîtes de conserve ou des paquets de biscuits... Je m'en fous de la qualité de ce que je mange, tant que ça a rempli son rôle de me remplir et de me rassurer.

RoyJade : oui peut-être un blocage dans ma tête qui serait particulièrement coriace et qui remonte a très très longtemps... Dans ce cas il faudrait que je trouve un marteau-piqueur mental pour défoncer ce truc. Encore un truc plus facile à dire qu'à faire...

J'ai peur que tout cela empire de plus en plus...

Ravioline

Messages : 6
Date d'inscription : 06/07/2019
Age : 32
Localisation : Rombas

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Biper le Mer 10 Juil 2019 - 11:33

Gasha:
tu es un Yokaï mais oui je viens de voir ta localisation Smile oui mais un gentil Yokaï ? c'est quoi ton pouvoir ? ..tu peux me répondre sur mon fil pour ne pas embêter Ravioline ici avec nos apartés
Biper
Biper

Messages : 3297
Date d'inscription : 30/10/2015
Localisation : plus ici

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Chuna le Mer 10 Juil 2019 - 11:37

J'ai une question très con : est-ce que c'est grave de faire des choses inutiles ? Ou que ce qu'on fait ne serve à rien ? Qu'as tu de mieux à faire que cette inutilité qui te fait perdre du temps ? (moi je perds pas le mien à te répondre en tout cas, ça m'apporte quelque chose ^^)
(en fait, ça fait plusieurs questions)

Moi aussi je ressens de la souffrance dans tes propos, et si je n'ai pas de solution miracle (moi aussi je les ai cherchées, puis finalement, je les ai fabriquées, avec le temps ^^), je me dis qu'un tour chez un psychiatre/psychologue pourrait être salvateur.
T'es pas trop zèbre pour être déprimée à vie. C'est des conneries, ça (je me doute que c'est pas ce que la psy a dit, mais c'est un peu ce que j'ai ressenti à te lire).
Je me doute que les sous c'est compliqué, trouver du temps aussi, mais ptèt qu'un réaménagement serait envisageable, et qu'il existe des psychiatres (remboursés ?) qui pourraient t'aider ?


En fait, ya un truc qui m'a énormément aidée. Faut partir de la pensée qui te vient (ici : "c'est inutile") et te demander "pourquoi". Et creuser, encore, encore, et encore.
Voir ce qui se cache derrière.
Si c'est un vrai trouble de la motivation, alors ça peut être chimique (dépression ?), et c'est le psychiatre qui gère, ptèt avec quelques médocs transitoirement. Si c'est comportemental, ben le comportement, ça se change, même si des fois c'est très long.
Le mieux c'est de bosser avec un pro qui a le recul, et surtout les connaissances, qui sait te guider dans ta réflexion.
Mais on peut avancer un peu tout seul, en essayant de comprendre ce qui nous pousse à agir.
C'est le premier pas.
Déjà être conscient, comprendre, et ensuite, on met du temps à créer ses solutions. Point de miracle, malheureusement, mais un chemin très enrichissant vers un mieux être.
Chuna
Chuna

Messages : 14953
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Gashadokuro le Mer 10 Juil 2019 - 11:41

.


Dernière édition par Gashadokuro le Jeu 25 Juil 2019 - 21:11, édité 1 fois
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2162
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Chuna le Mer 10 Juil 2019 - 11:42

On se rejoint avec Gashi ^^

Moi j'appelle ça les croyances. Yen a des positives, mais aussi des négatives. Ces espèces de petits phrases qui tournent en tête dont on n'a pas conscience.
De toute façon je suis trop nulle.
J'y arriverai jamais.
Je dois être gentille.
Je dois faire ci, ça, et là.
Les gens sont comme ci, ça et là.

ça nous fait réagir sans trop comprendre pourquoi. Mais si deux secondes on s'arrête, qu'on se demande pourquoi on est en colère, triste, ou quoi que ce soit, elles émergent doucement.
Puis on pousse. On essaie de comprendre d'où qu'elles sortent; et là, faut voir ce que l'on peut débusquer !...


Ce dont tu parles, Ravioline, c'est l'hyperphagie. J'ai fait un post, si un de ces 4 tu as envie.
Mais à mon avis, c'est juste une conséquence du vide que tu ressens.
Manger rassure. Remplit. Occupe.
C'est pas l'hyperphagie qu'on traite, c'est le reste, et ensuite, si c'est pas trop ancré, ça se règle tout seul (mon dieu, moi je dis ça Shocked Shocked Shocked 38 ans pour en arriver ça ça, mais qu'est ce que c'est cool Cool Very Happy )
Chuna
Chuna

Messages : 14953
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Gashadokuro le Mer 10 Juil 2019 - 11:44

.


Dernière édition par Gashadokuro le Jeu 25 Juil 2019 - 21:11, édité 1 fois
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2162
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Invité le Mer 10 Juil 2019 - 12:01

Bonjour Ravioline,

Je ne vais pouvoir que répondre à la fin de ton message. D'autres personnes comme toi existent (avec leurs nuance évidemment). Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris, mais je n'ai pas de solution à te proposer parce que je n'en ai pas trouvées pour moi.

Je n'ai pas de cercle sociaux ; même pas de cercle professionnel. Je me force à sortir à peu près une fois par semaine, mais je ne m'intègre pas ainsi : le plus souvent je me contente de boire une bière seul en écoutant distraitement les différentes conversations des tables alentours ou en me perdant dans mes idées. Je n'arrive pas ou très peu à m'exprimer par écrit ou par l'art, c'est pas un défaut d'idée mais d'intention. À quoi bon ? est une question récurrente. Quand ma curiosité s'éveille pour un sujet, elle retombe tout aussi vite, malgré les envies que je peux avoir de me cultiver ou de creuser cela. Comme toi, j'ai le même rapport à la cuisine, je ne prends pas de plaisir en mangeant, je ne vois pas l'intérêt de préparer des choses compliquées et parfois le manque d'envie est plus important que la préparation tout court. Quand je me soumets à moi-même, je saute ainsi beaucoup de repas.

Zèbre à l'envers, je ne sais pas. Je ne crois pas au zèbre. J'ai un HPI, je n'ai pas de diagnostic qui explique ce manque d'intérêt ou cette inadéquation sociale. Je n'ai pas trouvé de réponse à cela auprès des psys que j'ai consulté. J'ai pas de perspective quant au futur aujourd'hui ; je vis (ou survis, puisque je ne construis rien) au jour le jour.

Je me donne pas trop de raison pour t'avoir répondu, c'est pas forcément très utile, au contraire, c'est plutôt plombant comme réponse... Mais quand je t'ai lue, j'en ai eu envie parce que ça me parlait et je me suis forcé de le faire avant que l'envie ne passe. Cela soulage un peu de se sentir moins étrange l'espace de quelques instants (chose que je ne ressens pas dans un milieu surdoué) et je crois que j'aimerais que cette réponse te fasse la même impression rien que quelques secondes.

Pour ce petit sursaut, je peux te sourire malgré tout : ce n'est pas grand chose et chez moi, ça ne se voit pas beaucoup. 'fin voilà. Courage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

une zèbre à l'envers ? Empty Re: une zèbre à l'envers ?

Message par Lujan le Jeu 11 Juil 2019 - 11:56

Bonjour,

Il ne faut pas s'arrêter à ce que les gens semblent être parce que par écrit et derrière un écran, on peut se percevoir et se présenter comme on veut. Ta quête de sens me parle et je pense que c'est quelque chose de récurrent parmi nous, peu importe que nos vies soient remplies ou pas.

Je ne suis pas complètement isolée mais mes capacités sociales sont limitées, disons. Pas avec n'importe qui et pas tout le temps. Je ne comprends pas en quoi c'est fun de se bourrer la gueule tous les week-end en troupeau ou d'écumer les galeries marchandes pendant les soldes, alors que tout est pareil partout et que rien ne me va. J'aurais envie de plus de vie sociale si j'arrivais à y prendre du plaisir mais je sais que ça ne va pas de soi. Donc une certaine ambivalence, j'aimerais bien penser moins et vivre plus mais ça ne marche pas comme ça.

Le téléphone, c'est un malaise assez courant. J'ai des tonnes de blancs, encore plus que dans la vie alors à moins d'avoir un truc précis à régler, j'évite.

Contrairement à ce que pense mon entourage, j'ai des passions. J'ai une certaine propension à m'intéresser à quasiment tout. Je fais des recherches, j'emmagasine, ça dure trois heures, deux jours, une semaine et l'intérêt retombe.
Il y a quelques activités que je pratique depuis longtemps parce que j'ai arrêté de considérer ça comme une passion. Il y a des jours où j'ai envie de tout envoyer valser, c'est pas grave, je fais autre chose et j'y reviens avec application le lendemain. Toujours avec application et de temps en temps avec du plaisir.

Pas de perspectives non plus mais ça m'est égal. J'aime bien l'idée que si ça se trouve, dans six mois ou trois ans je serai complètement ailleurs à faire complètement autre chose. J'invente au fur et à mesure.

Ça m'a longtemps pesé de ne pas rentrer dans le moule. Et puis j'ai rencontré des gens qui m'ont fait réaliser que même si j'y parvenais, ça ne serait pas vraiment moi. Alors bon, la contrepartie d'avoir un potentiel dont on ne trouve pas toujours l'utilité, c'est peut-être aussi d'avoir un parcours singulier. Je ne sais pas.

Lujan

Messages : 122
Date d'inscription : 08/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum