Zèbre ou bourricot?

Aller en bas

az

Zèbre ou bourricot?  Vote_lcap100%Zèbre ou bourricot?  Vote_rcap 100% 
[ 4 ]
Zèbre ou bourricot?  Vote_lcap0%Zèbre ou bourricot?  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

Zèbre ou bourricot?  Empty Zèbre ou bourricot?

Message par Ju£€$ le Ven 29 Mar 2019 - 1:41

Bonjour à tous,

Je viens ici sur les conseils d'un ami qui m'a indiqué avoir écumé longtemps le forum et s'y être enrichi. Je dois vous faire part de mes réserves quant à ce que je pourrai trouver ici: un milieu élitiste où les gens se noient dans leur propre nombril - ce qu'il m'arrive de faire aussi rassurez-vous. Peur de s'enfermer dans une case, un essentialisme plus limitant qu'autre chose. Je pense que les grands de ce monde n'étaient pas forcément les meilleurs, les plus intelligents, mais c'est pourtant eux qui ont accompli de grandes choses. Je ne veux pas tomber dans ce travers de nos sociétés modernes qui idolâtrent l'individu, exceptionnel par essence, qui serait le Sauveur. Les grandes choses se font à plusieurs, et chacun est plus défini par ses actes, qui résultent du libre-arbitre, plutôt que par son patrimoine génétique. Mais je pense savoir revenir sur mes à priori, let see... Je vais donc me présenter, merci par avance à ceux qui prendraient le temps de s'y pencher!

Je ne me considère pas comme extrêmement intelligent, plutôt plus intelligent que la moyenne, mais différent, à part. J'ai longtemps pensé que j'avais quelque chose de grand à accomplir, pour l'humanité, rien que ça! Totalement mégalo! Pour l'instant, j'ai pas réussi grand chose à vrai dire Laughing C'est même plutôt l'inverse!

J'ai réalisé il y a peu que j'en avais rien à foutre d'être heureux, ce que je veux, c'est être utile, en accord avec mes valeurs, donner un sens à ma vie. C'est bien là l'enjeu de notre époque je crois, trouver un sens à sa vie, alors même que tous les indicateurs sont là pour nous dire à quel point notre société est moribonde, à quel point nous nous comportons comme un cancer pour le reste de la vie sur cette planète, y compris celle de nos semblables.

J'ai donc passé une très longue période de ma vie à être mal dans ma peau, et j'analyse cela comme étant la conséquence du fait que je ne peux feindre de ne pas être conscient de notre condition, à l'inverse de beaucoup. Je me sens très concerné, donc, par ces questions universelles et existentielles dont tant de personnes n'ont rien à foutre et se passent très bien.

Sinon, j'ai toujours eu du mal à aller vers les autres, même si j'ai besoin des autres, suis extrêmement sensible et à l'écoute. J'ai longtemps pensé que ma guérison viendrait le jour où je trouverais l'âme soeur. Cette âme, j'ai cru la trouver il y a maintenant 4 ans, et je la pleure depuis maintenant un an et demi. Elle a fui, et de la pire des façons, en me trompant. Donc je sors tout juste d'une étape où la nostalgie dominait. J'entame maintenant un véritable reconstruction, basée sur une plus grande connaissance de soi, et un plus grand respect aussi.

Donc tout ce que j'ai écrit plus haut, c'est un peu du caca, mais voilà les points que je me suis fixé, et qui m'aident à avancer:

Traiter mes dépendances:
- arrêt de la clope ( j'étais un gros, gros fumeur ) depuis un an et un mois. Ma plus grande réussite, même si ça ne semble pas grand chose, et j'y repense régulièrement pour me donner du coeur pour le reste.
- Arrêt des grosses cuites, qui étaient régulières, et me servaient à entrer en contact avec le monde sans tout mes filtres à la con. Ca c'est depuis le début d'année, et ça s'avère très ardu, tellement je fonctionne comme ça depuis longtemps. Le reset de la fin de semaine, où l'on noie tous ses problèmes dans la gnôle. Rien de bien original malheureusement. Je vois la chose comme ça: l'alcool, c'est comme un soleil incandescent qui m'aveuglerait et m'attirerait, tout en m'empêchant de voir la myriade d'étoiles qui m'entourent. Seulement, il ne suffit pas de cacher ce soleil pour les apercevoir. Il faut laisser le temps aux yeux de s'acclimater pour percevoir ces lumières plus subtiles, mais tellement plus belles, riches et diverses. En attendant, je suis simplement dans le noir, les amis sont rares, et étrangers à mes soucis. Me reste la famille.
- arrêt de la dépendance affective, mais ça ce n'est pas encore bien défini, une étape qui va mieux se dessiner avec le temps. Mais ça a à voir avec un plus grand respect de son intégrité, cesser de faire le grand écart avec ses valeurs pour se conformer aux autres ( alors même que ces autres sont dans la médiocrité ).
- maîtrise des comportements addictifs de toutes sortes, surtout alimentaires ( jeûnes de plusieurs jours ) etc...

Tout cela pour en finir avec ces éternels déchirements intérieurs, qui ruinent ma confiance et réduisent à néant tous mes projets. Je veux être fort, pour être enfin moi-même, et me donner les moyens de réaliser ce que je souhaite.

Je sais que cette petite liste a l'air très contraignante, mais je ne l'envisage pas comme ça, je me focalise sur les bienfaits que m'apporte cette moindre dépendance, et ils sont nombreux, il suffit de les envisager!
Etre libéré de l'odeur et du goût de la clope, et découvrir celles masquées par ces dernières, économiser de la tune, cesser d'être cérébralement dépendant de la nicotine ( besoin de nicotine pour cogiter ), être en meilleure santé, plus à l'aise au sport.
Cesser d'avoir des trous noirs, de la honte pour ce que l'on se souvient avoir fait, ou pas. Economiser de la tune, encore! Beaucoup! Cesser d'être dans le gaz pendant des jours après une cuite. Cesser d'avoir invariablement les mêmes sujets de discussions stupides et stériles de soirées entre ivrognes, avec ces sourires béas provenant de l'illusion d'être connectés avec l'autre, alors que nous sommes simplement en face de notre reflet dans l'autre. Avoir des activités autrement plus enrichissantes, et s'inscrivant sur le long terme, des relations plus durables, et plus profondes. Savoir rire, s'émerveiller, d'un petit plaisir de rien. Planer, sans fumée sans alcool. Cesser de risquer sa vie et celle des autres au volant.
Savoir profiter de relations plus diverses, et sans chaînes, simplement vivre l'instant présent, et ne pas refuser à l'autre sa liberté. Putain que c'est dur ça!
Cesser de s'en vouloir, ou de se sentir sale ou ne plus se reconnaître, après avoir fait un compromis que l'on ne souhaitait pas faire, juste pour se conformer aux autres.
Savourer simplement les moments de sociabilité, et ceux de solitude, trouver son équilibre. S'écouter simplement.

Voilà voilà, il y a certainement beaucoup de redites, mais bon faites avec Wink

Ju£€$

Messages : 3
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par Orangebleue le Ven 29 Mar 2019 - 22:18

Jolie présentation :-)
Je te souhaite plein de belles choses ici ou ailleurs !

Orangebleue

Messages : 264
Date d'inscription : 16/09/2018
Age : 47
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par Ju£€$ le Sam 30 Mar 2019 - 0:32

Merci Wink

Ju£€$

Messages : 3
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par Pango le Sam 30 Mar 2019 - 11:19

Bienvenue Ju£€$,

Et bonne chance pour le traitement de tes dépendances !
J'ai entendu beaucoup de bien sur la pratique de la méditation de pleine conscience à ce sujet.

Perso, j'ai voté "a" car c'est le choix qui me parait le plus logique Very Happy
Pango
Pango

Messages : 302
Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 30
Localisation : Châtellerault, là où les rêves........ viennent pour crever

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par Ju£€$ le Lun 1 Avr 2019 - 1:01

Merci! Il se trouve que la personne qui m'a amené sur ce forum m'a parlé méditation. Ca fait doucement son chemin, je crois que je vais m'y intéresser de plus près.

Merci pour le vote Very Happy

Ju£€$

Messages : 3
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par SofTronic le Sam 6 Avr 2019 - 2:44

La médiation, sur du moyen terme change le rapport que l’on a à soi même!
Bienvenue, la description a fait du sens à mes yeux, j’ai à peu près le même ressenti sur ce genre de site.
Je pense qu’il faut pourtant essayer.
SofTronic
SofTronic

Messages : 5
Date d'inscription : 04/04/2019
Age : 20
Localisation : Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par Frédérique1 le Sam 6 Avr 2019 - 10:04

Cette idée de devoir apporter au monde quelque chose qu'il n'avait pas, je connais cela.
[Lien modéré, sectaire]


La cigarette c'est beaucoup plus que seulement de la nicotine. C'est peut-être le mix entre nicotine et inhibiteurs de monoamine oxydase qui fait que la cigarette t'aide à réfléchir. Les IMAO sont une classe d'antidépresseurs, assez risquée tout-de-même. Bonus, la nicotine seule, en pastilles ou gommes, a peu de chance de créer une dépendance aussi forte que le tabac.

Méditation et spiritualité, c'est comme çá qu'il faut faire. QUand tu auras compris qu'il n'y a pas d'urgence, seulement de retards, alors tu seras dans un meilleur esprit pour apporter au monde ta contribution unique.

D'ici là, bonne chance, et bienvenu! :-)
Frédérique1
Frédérique1

Messages : 102
Date d'inscription : 25/01/2019

Revenir en haut Aller en bas

Zèbre ou bourricot?  Empty Re: Zèbre ou bourricot?

Message par Confiteor le Sam 6 Avr 2019 - 10:18

Supprimé.
Sans objet dorénavant.
Confiteor
Confiteor

Messages : 2706
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 60
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum