Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Bris'Ecaille le Jeu 31 Mai 2018 - 17:36

Bonjour tout le monde,

Je suis une petite nouvelle sur ce site et ce forum, et il n'en faut pas plus pour me faire douter de ma place parmi vous.
Voilà le problème:
J'ai fait le test de la WAIS en décembre afin de savoir si oui ou non j'étais zèbre. Avant ça, j'ai lu Je pense trop de Christel Peticolin, puis Trop intelligent pour être heureux de Jeanne Siaud-Facchin.
J'ai lu le premier il y a un an, ça a été LA révélation, je me suis sentie comprise, j'ai eu l'impression de me retrouver quelque part, et c'est encore ce que je ressens en lisant ce livre.
J'ai lu le deuxième plus tard, mais je m'y retrouve moins, je doute beaucoup de ce que je lis, alors que je me retrouve enormément dans certain paragraphe (hypersensibilité, ennui, relations sociales...). Il faut préciser qu'entre-temps j'ai fait les montagnes russes entre espoir et déception, mon entourage n'étant pas très réceptif.

Plus tard j'ai finalement abandonné l'idée, me disant que l'important, c'était que j'aille bien (car je suis en dépression et je subis un trouble anxieux depuis pas mal d'années, voire depuis mon enfance pour le trouble).

Et puis peu après, début de cette année scolaire, je tombe sur quelqu'un qui me dit cash après quelques minutes de parlotte "Tu as déjà pensée à la surdouance ? Parce que tu m'as l'air surdouée". Ai-je besoin de préciser combien il était agréable de converser avec elle, combien elle mecopmprenait et combien je la comprenais ?
Et voilà, de nouveau cette interrogation, ces doutes, ces incertitudes qui me taraudent sans cesse. Mon petit ami de l'époque est d'accord avec mon amie surdouée. Je décide de faire le pas: je passe donc le test en décembre.

ALORS
c'est une grande déception. Le test se passe assez bien, avec une angoisse pour la partie mathématique, et du stress, de la fatigue et de bons gros nerfs vu qu'avec mon copain on s'était bien engueulé la veille et le matin... S'ajoutant à ça le trouble anxieux et la dépression, j'ai arrive à 95% de marge d'estime de soi.
Les chiffres ne colent pas du tout avec la zébritude, et la psy,que je connaissais à peine d'ailleurs, me colle un diagnostique d"anxio-dépressive" ... Je trouve ça fort peu perspicace, parce que je le savais déjà je pense, mais bon, c'est elle la pro.
Voici les chiffres:
QIV 110
QIP 115
QIT 114
ICV 116
IOP 110
IMT 98
IVT 105

Etrangement mon copain et mon amie me pensent quand même surrefficiente. Perso, j'en doute, j'essaie de me dire que je le suis et de l'accepter, mais rien à faire: j'attendais tellement de ce test et je me sens trahie.
Plus tard je rencontre une psychiatre pour m'aider avec mes problèmes d'"anxio-dépression", et dès les premières minutes, dévinez... "vous avez déjà pensé à la surdouance ?"

Depuis j'hésite, je ne sais plus, je n'arrive plus à accorder du crédit à mes sentiments quand je lis les livres qui me faisaient tant de bien: je me sens nulle et fourvoyée, d'énorme doutes troublent ces lectures, je ne sais pas trop quoi croire.
J'en avais parlé à ma famille et à mes amis, maintenant j'ai l'impression de leur avoir menti, je n'ose pas leur dire que je ne sais pas, que je ne suis pas sûre. Certains me disent que ça les étonne pas, que c'est même évident, comme mon ancien petit ami, mais je n'arrive pas à me faire une idée.

Ce que j'aimerais, c'est pouvoir avancer sans que cette histoire de surdouance soit une gêne, j'aimerais savoir si oui ou non je peux accepter quelque chose d'aussi flou. Je suis en quête de moi-même depuis longtemps déjà, je me doute que vous ne pourrez pas me dire "oui tu l'es" ou "non tu ne l'es pas", je n'attendspas ça de vous, mais j'avais besoin d'en parler à des gens comme vous... Comme moi ?

Alors j'aimerais avoir votre avis: pour vous, c'est du chiffre ? (je sais que c'est le cas pour beaucoup), est-ce que vous avez déjà vécu la même chose ? La question est-elle futile pour vous ? N'hésitez pas à me faire part de vos impressions, de vos idées, de vos émotions et réflexions.
Bris'Ecaille
Bris'Ecaille

Messages : 2
Date d'inscription : 14/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Invité le Jeu 31 Mai 2018 - 17:58

C'est avant tout accepter d'être soi, il n'y a pas de bons ou de mauvais scores en soi (hors d'un simple contexte d'efficience). Il faut se rendre compte que même un QI à 115, cela signifie être plus efficient que 85% des gens. Ce n'est pas rien, et le test de QI ne mesure pas des choses telles que la sensibilité, l'émotivité, l'écoute de l'autre, etc. Une personne c'est plus de complexité qu'un simple score qui ferait d'une personne soit un surdoué, soit le dernier des cons.

Les livres des psychologues que tu as lus sont écrit pour réconforter des gens qui doutent d'eux-même. Oublie cette seule question du seuil, t'ont-ils fait du bien, ont-ils amélioré le regard que tu te portais. Te rends-tu compte, selon l'exactitude du résultat (en prenant en compte la marge d'erreur), que tu restes plus "intelligente" qu'une personne sur cinq ou sur dix ? Oublie ce seuil alors et contente toi de te servir de ce spectre pour mieux te lire (mais avec du recul, pas prendre ce qui est écrit pour argent comptant).

Tu es quelqu'un de riche, d'unique et d'exceptionnel, que tu aies 110 ou 115 de QI, ça ne te rend pas moins digne qu'un surdoué. Il y a des gens très intelligents qui peuvent être porteurs de très peu d'humanités, être particulièrement froids ou méprisants.

Je suis assez doué cognitivement, mesuré assez au-dessus de ce seuil, ça ne m'empêche pas d’avoir de grandes carences en tant qu'humain. S'accepter soi, c'est le premier pas vers l'acceptation des autres. L'humanité, elle, ne se chiffre pas.

Ah oui, encore une chose, ne doute pas de toi, tu es légitime en tant que personne - crois tes proches qui te le disent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Gigi le Jeu 31 Mai 2018 - 19:04

Il me semble qu'il serait intéressant de creuser un peu ce qui fait que vous même et d'autres pensent à la douance. Quelles sont les caractéristiques qui y font penser de façon si récurente ?

Et qu'est ce qui a suscité une sensation de compréhension dans le premier livre lu, et pourquoi ce regard nouveau ne serait plus valable aujourd'hui ?
Gigi
Gigi

Messages : 889
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 46
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Bris'Ecaille le Jeu 31 Mai 2018 - 19:27

Merci beaucoup à vos deux réponses, ça fait du bien d'être entendu... Parfois les gens disent "Qu'est-ce que ça change que tu sois surdouée ou pas, tu restes qui tu es". Vous le pensez ? Si oui Pourquoi ?
J'ai l'impression que ces réponses sont à côté de la chose... C'est dommage pour lapersonne qui l'entend autant que pour la personne qui le dit ...

Pour revenir à vos réponses: Merci Ἑκάτη, on voit que tu connais les mots pour apaiser et réconforter les gens Smile Je vais tacher de réfléchir à tes paroles, et oui, ces livres ont amélioré considérablement la manière dont je me voyais, j'avais l'impression d'être quelqu'un de tout neuf, de capable de plein de choses, d'exister en tant que moi... Après le problème c'est que j'ai du mal à prendre du recul, je me "fiche", me donne une "carte d'identité" parce que je n'ai aucune estime de moi. Il faut que j'arrive à considérer positivement ce score qui veut dire autre chose qu'un simple chiffre, commetu dis. Je tacherai de ne plus, ou du moins moins douter, de croire en lafoi que me portent mes proches, c'est tout un long chemin qui m'attend mais je suis décidée à l'emprunter.

Gigi, je ne peux pas vous citer tout ce que j'ai relevé dans le premier livre, cela prendrait bien trop de temps, autant que vous le lisiez, mais sachez que je me retrouve dans presque chaque paragraphe, c'est comme si l'auteur avait su nommer mes souffrances et mes incompréhension, rendant le tout beaucoup plus clair, limpide, à approcher et à comprendre. J'ai revu plein de choses de mon enfance sous un nouveau jour, notamment avec l'idée que je n'étais pas un problème, mais que j'étais juste fondamentalement différente. Après, il y a ce que j'ai cité, l'hypersensibilité, l'ennui, la peur du rejet, l'arrogance, la lucidité dans l'enfance, le vide abyssal lors de la compréhension du monde et de la gravité des situations, l'esprit vif, l'empathie, la peur, l'impatience, surtout les pensées qui partent dans tous les sens et qui s'arrêtent jamais, et en fait tout ce qui touche aux sentiments. Là où j'ai vraiment du mal, c'est sur l'hyperesthésie et le déchiffrement de l'autre.
Bris'Ecaille
Bris'Ecaille

Messages : 2
Date d'inscription : 14/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Gigi le Jeu 31 Mai 2018 - 21:32

Bris'Ecaille a écrit:Gigi, je ne peux pas vous citer tout ce que j'ai relevé dans le premier livre, cela prendrait bien trop de temps, autant que vous le lisiez

Ma suggestion était plutôt pour vous, comme piste possible pour avancer à ce stade dans vos questionnements.

Par exemple, revenir sur ce qui a été positif pour vous dans cette aventure, comme cela :
Bris'Ecaille a écrit:J'ai revu plein de choses de mon enfance sous un nouveau jour, notamment avec l'idée que je n'étais pas un problème, mais que j'étais juste fondamentalement différente.
Cette possibilité de relecture, d'interprétation sous un angle nouveau (différence et non problème) reste valide, quelles que soient les explications derrière la différence ressentie.  
Une grande partie des "caractéristiques" décrites dans les livres que vous avez cités ne sont pas propres au haut potentiel intellectuel, et toute personne qui les possède n'en est pas pour autant moins légitime à être ainsi. C'est la richesse de la variété humaine.
Gigi
Gigi

Messages : 889
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 46
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Invité le Ven 1 Juin 2018 - 2:18

Les gens sensibles et humains sont systématiquement intelligents, tu as un Qi plus élevé que la moyenne, ça en rajoute une couche. Smile
À l'inverse tu trouveras de sombres crétins avec un Qi élevé, mais d'un vide intérieur abyssal, ça les rend futés, mais intelligents certainement pas.
Les psychologues qui se permettent de poser un diagnostic comme "anxio-depressif" qu'ils retournent aux études pour faire médecine au lieu de blablater, c'est ton médecin ou un psychiatre qui peut poser un diagnostic de cet ordre.
Les mots anxiété,impatience,la phrase "j'ai du mal avec le déchiffrement de l'autre" me font plutôt penser à autre chose, tu peux avoir une empathie émotionnelle au taquet et être une quiche en empathie cognitive, ce sont deux choses différentes (c'est mon cas, donc je visualise).

Tu peux voir les vidéos de Julie Dachez sur YouTube voir si tu te reconnais, elle a un Qi proche du tiens et tu verras elle s'exprime bien, débit de parole rapide, et surtout si tu te reconnais autant que dans la littérature sur la douance, bah y aura plus qu'à creuser...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Ven 1 Juin 2018 - 11:27

Le déchiffrement de l'autre peut faire penser en effet à un syndrôme Aspie... mais en vrai qui n'avouerait pas avoir des difficultés à déchiffrer les autres ?
Sinon, le QI de Julie Dachez est connu ? Smile
Ceci n'est pas un tigrou
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1503
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Invité le Ven 1 Juin 2018 - 12:32

-Olivier- a écrit:Le déchiffrement de l'autre peut faire penser en effet à un syndrôme Aspie... mais en vrai qui n'avouerait pas avoir des difficultés à déchiffrer les autres ?
Sinon, le QI de Julie Dachez est connu ? Smile
Oui elle l'a publié sur son blog, le billet qui décrit son diagnostic, entre autre la wais en fait parti,sur le papier moins de potentiel que moi, mais concrètement je la trouve plus intelligente et vive que moi.

Pour notre camarade en questionnement, je met un gros bémol, je n'ai aucun crédit pour dire probablement aspie ou pas, juste une petite intuition de piste à fouiller, ça peut être tout autre chose aussi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Ven 1 Juin 2018 - 14:27

Les chiffres WAIS:
Je ne me suis jamais vraiment penché sur les chiffres, sachant que je m'en foutais un peu du moment que j'étais pas complètement dingo...mais là, je suis allée voir par curiosité car j'aime bien cette femme, et donc je voulais voir comment je la percevais par rapport à la réalité de ses chiffres...vu ta remarque...et je suis surprise aussi. Comme quoi, la perception que l'on a de soi, des autres...en plus, je croyais avoir entendu/lu que les aspies avaient un IRP + important que le reste, ce qui n'est pas du tout son cas...me suis peut-être trompée...
Miss aux yeux arc-en-ciel
Miss aux yeux arc-en-ciel

Messages : 1287
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 100
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par kerlutinhoec le Ven 1 Juin 2018 - 14:36

Pour les curieux, voici le lien: http://emoiemoietmoi.over-blog.com/article-mon-bilan-au-cra-118258473.html
kerlutinhoec
kerlutinhoec

Messages : 169
Date d'inscription : 25/05/2018
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Invité le Ven 1 Juin 2018 - 21:23

Miss aux yeux arc-en-ciel a écrit:
Les chiffres WAIS:
Je ne me suis jamais vraiment penché sur les chiffres, sachant que je m'en foutais un peu du moment que j'étais pas complètement dingo...mais là, je suis allée voir par curiosité car j'aime bien cette femme, et donc je voulais voir comment je la percevais par rapport à la réalité de ses chiffres...vu ta remarque...et je suis surprise aussi. Comme quoi, la perception que l'on a de soi, des autres...en plus, je croyais avoir entendu/lu que les aspies avaient un IRP + important que le reste, ce qui n'est pas du tout son cas...me suis peut-être trompée...

Pour me pencher à fond sur le sujet depuis trois mois, il y a différents types d'aspie, comme pour les hp (toi et Blackmail va chercher le lien Smile), de plus la notion de QI le psychiatre qui a conduit mon diag Asperger en avait rien à carrer, et il avait de bons arguments,il a jeté un œil en deux secondes sur mon bilan wais, pour avoir juste une indication en plus.

Arguments de sa part:l'intelligence est complexe, je connais un doctorant avec 90 de QI, Mme Grandin autiste connue aux États Unis à moins de 100 de QI et pourtant elle est mondialement connue pour l'invention d'un système d'abattage des animaux plus respectueux, elle fait de nombreuses conférences.
ça calme....
En même temps on a tendance à se renifler entre nous, je suis sûr que ce doc est HP, sympa, humble, et "ça fuse"....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Peri le Jeu 14 Juin 2018 - 22:49

Gigi a écrit:
Bris'Ecaille a écrit:Gigi, je ne peux pas vous citer tout ce que j'ai relevé dans le premier livre, cela prendrait bien trop de temps, autant que vous le lisiez

Ma suggestion était plutôt pour vous, comme piste possible pour avancer à ce stade dans vos questionnements.

Par exemple, revenir sur ce qui a été positif pour vous dans cette aventure, comme cela :
Bris'Ecaille a écrit:J'ai revu plein de choses de mon enfance sous un nouveau jour, notamment avec l'idée que je n'étais pas un problème, mais que j'étais juste fondamentalement différente.
Cette possibilité de relecture, d'interprétation sous un angle nouveau (différence et non problème) reste valide, quelles que soient les explications derrière la différence ressentie.  
Une grande partie des "caractéristiques" décrites dans les livres que vous avez cités ne sont pas propres au haut potentiel intellectuel, et toute personne qui les possède n'en est pas pour autant moins légitime à être ainsi. C'est la richesse de la variété humaine.

Bonsoir tout le monde. Je suis un peu méfiant vis à vis des livres sur la douance. Pour m expliquer , j ai vu un reportage avec un psy qui montre un texte à x personnes censé représenté un panel de signe astrologique. Chacun lit le texte dans son coin avec des traits de caractère propres à chacun semble t il.
Par la suite , chaque personne donne son sentiment. Tout le monde dit #ce texte c est absolument moi# alors que le MÊME texte a été donné aux’ x personnes dans la salle.
j ai peur que ce soit pareil pour ces livres. Qu ils soient écrits de façon à faire croire à tout un chacun que ce livre raconte sa vie propre.
Je me retrouve aussi dans la quasi totalité des livres sur la douance que j ai lu mais le syndrome de l imposteur reste toujours présent chez moi.
Seule solution, passer le test me direz vous j imagine.
Je suis littéralement’ angoissé à l idée de le passer.

Quel crédit donner à ces livres ?
Qu en’ pensez vous?
Tout le monde peut il s y retrouver ou est ce réellement singulier ?

Merci d avance pour votre éclairage car le besoin est certain.

Peri

Messages : 11
Date d'inscription : 08/06/2018
Age : 37
Localisation : 33

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par meï le Ven 15 Juin 2018 - 19:34

attention, on peut etre aspi et avoir un qi très élevé.

(julie est quand même dans le profil HP même si hétérogène.)
je connais une ribambelle de personnes aspies e hpi (dont ma pomme)
donc on peut etre a la fois autiste asperger, et performer au test de wais assez pour avoir un score très supérieur aussi.ca n'est pas incompatbible.

je dis ça parce que il existe une idée comme quoi les tests des aspis sont souvent sous estimés, ou pas adaptés en ce qui concerne le qi.vrai, pas adapté tiotalement, mais pour bcp ça marche quand même.
ca peut biaiser à la baisse, (et ce que une psy spé ma dit concernant mon propre profil) mais malgré tout, quand on est surdoué et aspi, ça peut se voir sur le wais.

perso jai passé le wais en etant dans un etat anxieux severe, passif de crises de paniques et de pleins de choses qui ont du degenerer mes cellules grises a donf, (medocs, drogues etc)  pourtant, jai un score >130....donc, ça n'est pas "impossible" mêem avec un psasé difficile, un etat depressif, (même si oui ça peut baisser, mais pas "automatiquement)"
le truc est dapprendre a s'accepter pour ce qu'on est. flower (le truc bateau mais fondamental.)
et même surdouée, même autistes, même avec les "étiiquettes" reconnues, ben parfois on galère encore avec ça.

et s'acepter pour ce qu'on est, ça peut prendre une vie... sunny surdoué ou non.

j'edite, c'est le souçis avec ces "nouveaux bouquins "ou totu le monde un peu sensible se retrouve.(non mais franchcement! ..c'est juste dingue, ya tout lemonde la dedansbonjour le filon commercial t )tu le monde pense etre surdoué et ça fait des dégats.ca flate l'ego.

apres si on doute encore, refaire un bilan 2/3  ans plus tard reste une option en choisissant bien son pro de bouche a oreille.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par Invité le Ven 15 Juin 2018 - 22:55

T'en pense quoi Mei toi qui est aspie (moi aussi), par rapport aux posts de Bris'ecaille?
Y'a des choses troublantes,à voir si intérêts spécifiques aussi ect.,à creuser avec un psy.

Tu en es où Bris'ecailles sur ton questionnement ?



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ? Empty Re: Résultats insatisfaisants, diagnostiquée ou pas ?

Message par meï le Sam 16 Juin 2018 - 10:39

Lorenzoo a écrit:T'en pense quoi Mei toi qui est aspie (moi aussi), par rapport aux posts de Bris'ecaille?
Y'a des choses troublantes,à voir si intérêts spécifiques aussi ect.,à creuser avec un psy.

Je nai pas du tout pris el temps de tout lire j'avoue.(je suis passée pa hasard je viens peu sur ce forum)
mais si des doutes persistent et peuvent faire penser à un eventuel TSA, (ce qui peut après tout expliquer aussi la sensation de" différence " ) et bien malheurreusement, seul un vrai bilan saura le determiner.(au CRA de la région, ou avec un bon pro psychiatre tsa ou un centre expert..))
(il n'y a pas d'autres moyen d'en ête sur.
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum