La Cigale qui fourmillait d'idées

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 10:30

S'incarner dans des pensées, dans ce qui brûle un etre. A tant y penser, nul n'est epagné par la douleur.
Et si c'était cela etre vivant ?

Les peurs et les ratés marquent l'esprit et le rendent obscur, parfois Pour un temps, parfois à jamais.
On a dit de l'espoir qu'il faisait vivre, nietchze disait que c'était lui qui causait nos malheurs.
Comment concilier cette condamnation à souffrir et l'espoir quand celui ci meme est une vague création de l'esprit nourrie par un instinct primaire de survie.

L'homme n'a de cesse de lutter contre sa conscience qu'il est condamné.
Je me demande si la conscience de la fin, la sienne mais aussi celle de ceux que l'on admire ou l'on aime existe chez d'autres espèces.
On cherche à s'apaiser auprès d'un Dieu, auprès de l'Amour, de paradis artificiels.
Le plus souvent.

Il est certains jourS ou les flammes de l'enfer lèchent mes jambes, menacent de ravager la lumière Qui filtre encore derrière mes paupières. 
Brûlent ma plume, et me font me courber.

Mais je tiens car je ne sais rien faire de mieux qu'aimer.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Jeu 30 Aoû 2018 - 12:48

La Cata Cyclique a écrit:

je ne sais rien faire de mieux qu'aimer.

Ces mots m'ont rappelé une chanson...

avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1040
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 99
Localisation : Rêves enchantés

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 13:28

Charmant tableau de l'amour amoureux cette balade.
Mais Ca ne me parle pas ! C'est dangereux de *n'être bonne qu'à aimer un seul sujet*
T'aimer de tout mon etre, je ne suis bonne qu'à ça.
Haha, non vraiment pas !
------------

Aimer est-ce que je fais de mieux !
Aimer ou mourir.

L'amour  auquel je fais référence est plus universel.

Un regard un peu adouci sur les hommes et un sentiment de plénitude à contempler les offrandes de la Nature.
Ne pas se laisser attendrir par l'amertume et la vengeance, ou la haine.
Ne pas se laisser endormir par l'indifférence.
Je sais faire, mais je sais encore mieux aimer.

C'est le sens de cette phrase.

-------------

En lien :

L'homme est il une anomalie dans ce  système ?
Est il logique qu'une espèce détruise son environnement ?
À quelle cause métaphysique cela obéit il ?

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:06

J'ai souvent l'impression de vivre dans une dimension fractale.
Les mêmes schémas qui se reproduisent en boucle infinie.
Infinie parce qu'on n'imagine pas Que ca s'arreteraun jour.
L'Humanite qui constituerait LE Meta groupe social, conscient que sa propre survie dépend du comportement de chacun de ses éléments n'est pas une réalité constatée, malgré les moyens de communications et les connecting people.
Les groupes sociaux se décomposent en entité dont les forces s'opposent, on n'est pas câblés pour autre chose, naturellement j'entends.
Qui est assez sage pour effacer sa culture, les acquis transmis par ses parents, qui accueille vraiment la difference au fond de lui en étant prêt à  renoncer à certains privilèges que lui confère sa naissance.
L'éducation de l'homme pourrait elle casser cela ? Et quelle éducation ?
Qu'enseigner ? Que dire ? Quel modèle prévaut sur l'autre ?
Des millénaires qu'on pense un absolu de bonheur universel, l'évolution est lente pour certains, elle est trop rapide pour la planète.
Je crois bien que ces problématiques disparaîtront avec l'homme mais qu'on ne solutionnera pas ces paradoxes.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par LoreleiSebasto le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:22


Qui est assez fou pour croire qu'on accueille vraiment la différence au fond de soi en effaçant sa propre culture et ce que nous ont légué nos ancêtres? Comment accueillir cette différence si l'on ne sait pas qui l'on est et d'où l'on vient, ou plutôt comment l'accueillir autrement que sur le mode d'un conflit d'autant plus viscéral et instinctif qu'on en sait pas ce qui nous constitue? Comment rêver d'évoluer sans se connaître?
avatar
LoreleiSebasto
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 30
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:38

Il faut, je crois, concéder un effacement partiel.
Je m'explique :
Admettre qu'il n'y a pas de hiérarchie, de meilleur modèle. C'est un peu le sens de l'ataraxie.
Effacement entendu comme modération.
Tout cela n'est pas naturel en effet puisque cette appartenance nousvient de celle par Qui on vient, la première cellule sociale est Bien la famille.
Il s'agit là encore d'un casse tete insoluble ( pardon ^^)
Il n'y a pas de nouveau modèle à inventer et encore moins à imposer.
Réussir à accepter l'existant à valeur égale est deja une gageure.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 23:17

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=264020.html

Je vais voir ce film/docu là.

Tout prochainement.

Plonger au coeur de cette réalité, en prendre pleine conscience, meme si ne vaut pas l'expérience.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par LoreleiSebasto le Ven 31 Aoû 2018 - 0:21


J'ai, en fait, deviné ce que tu voulais dire -je voulais relever que la formulation était bien maladroite, et en même temps approfondir la question pour mieux comprendre ton point de vue, qui n'est pas exactement le mien.

Je n'emploierais pas le mot effacement, mais celui de dépassement. Je pense que la pensée doit à la fois se baser dans les premiers temps sur des cadres préétablis qui la structure pour ensuite, de son propre chef -et non par une utopique pédagogie de la créativité ou de la remise en question- dépasser autant qu'elle le peut les limitations inhérentes au cadre qui a permit sa croissance. Un peu comme un plante qu'on cultiverait en pot avant de la planter en pleine terre.

S'ouvrir à la différence, c'est aussi accepter que certains son encore dans leur pot, qu'ils soient de notre culture ou d'une autre. Je suis bien d'accord que hiérarchiser les pots a priori n'a pas de sens, mais cela ne signifie ni que nous devons abandonner le nôtre, ni qu'il n'est pas légitime de vouloir l'améliorer pour l'adapter mieux au présent, tâche difficile et remplie de pièges car l'on risque de le détériorer sans gain, ni qu'il n'est pas légitime de constater que certains pots sont véritablement peu efficaces pour faire pousser de belles plantes.

Ceci dit, la manière d'être des individus est beaucoup plus importante que leur culture, et sous toutes les latitudes le séquoia se différencie toujours nettement du bambou.
En fait, je ne vois pas où il y aurait un "problème" ou un "casse-tête". Rencontrer un autre, de sa culture ou d'une autre, c'est exactement pareil si l'on veut le rencontrer vraiment. Ce n'est pas facile mais c'est la chose la plus passionnante dans la vie (car toute activité ou l'on n'est pas seul producteur -lire, écouter de la musique... est une rencontre d'un autre).
avatar
LoreleiSebasto
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 30
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par ortolan le Ven 31 Aoû 2018 - 0:27


avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9686
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : ZC

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Ven 31 Aoû 2018 - 1:05

J'entends parfaitement ton point de vue lorelei, mais on ne parle pas du même sujet.
Si la rencontre d'un individu ou groupe d'individus restreint  et d'une culture ( c'est un raccourci mais tu comprendras, globalement le sens de ce que j'ai en tete) me semble aisée, d'autant plus  qu'elle est volontaire, il n'en est pas de meme  de la rencontre des peuples à une échelle plus globale.
(La métaphore du contenant, du contenu et de son augmentation par la création ou l'integration d'une nouveauté est assez belle.)

Nous ne vivons pas tous sur cette planète dans les mêmes conditions, certains continents en dominent d'autres, certains peuples sont oppresses, d'autres ne connaissent pas l'état de droit.
Des minorités sont bafouées, au nom des religions, de certains enjeux économiques...
L'acceptation de la difference commence évidemment à l'échelle individuelle.
Il est malheureusement humain de classer, hiérarchiser les valeurs et chacun préférera celles que sa famille lui a transmises.
Dans certaines cultures, la loi du talion est logique car elle ramène l'équilibre dans la douleur ;  pour nous occidentaux, le système diffère.
Les passions, l'affect, la loyauté, l'esprit de clan sont, me semble t il, terriblement inhérent à notre instinct grégaire et de ce fait, peu compatibles avec la quête du bonheur universel des peuples.

Il s'agit peut être d'une pensée d'objecteur de conscience.

Mais c'est en cela que le casse tete me semble sans solution.

Sauf à considérer la sage et modérée pensée. Concilier l'existant donc.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par LoreleiSebasto le Ven 31 Aoû 2018 - 15:24


Je ne vois pas en quoi il y aurait un problème à préférer le mode de vie de sa culture d'origine, ni en quoi cela serait contraire au bonheur des peuples --bien au contraire.
Les problèmes me semblent venir de l'impérialisme qui consiste à la domination d'un peuple par un autre par l'imposition d'une culture étrangère ; ainsi que des questions démographiques qui peuvent les poser dans des pays multiculturels.
Certes, le monde "multipolaire" est long à se dessiner mais lentement et sûrement, au fil du déclin américain, il se forme sous nos yeux, notamment autour des BRICS.
L'idée que le bonheur sur Terre viendrait du partage d'une culture et de valeurs commune est on ne peut plus éloignée de ma vision des choses. Je ne vois pas les oppositions entre individus et entre classes sociales --l'histoire mouvementée de la France montre bien ce que des antagonismes peuvent produire comme horreurs au seins d'un seule et même peuple, d'une seule culture-- moins fortes que celles entre peuples et cultures différentes : mais je crois, peut-être à tort, qu'un équilibre est trouvable entre ceux-ci sur la planète.
J'espère aussi que les conflits et les guerres de l'histoire de l'humanité ont été avant tout dû à des questions démographiques et que la disparition de ce facteur entraînera un apaisement généralisé des rapports entre les peuples.
Qui vivra verra.
avatar
LoreleiSebasto
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 30
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 1 Sep 2018 - 17:05

Note Pour moi :

* passion des hommes vs ataraxie :Check
* ataraxie et tolérance : Check
* lissage des différences par la mondialisation et les moyens de communication, portée : à développer.
* bonheur des peuples et développement économique sans nouveau modèle, impact planète, portée  : à développer.
* démographie et guerre : pas compris.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 2 Sep 2018 - 11:57

Parfois développer par ecrit est Bien long et fastidieux pour le peu que l'on a à raconter.
J'aimerais mieux Parler Avec toi lorelei Wink
Ajuster sa pensée en temps reel fluidifie les Echanges.
Bonne journée à toi si tu lis ceci.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Ven 7 Sep 2018 - 23:37


La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 8 Sep 2018 - 11:07

In my head, its sometimes like this, but feel  get lucky 


La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 30 Sep 2018 - 11:42


La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 30 Sep 2018 - 11:44

Dans la chaleur de ses Bras un dimanche comme les autres.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 6 Oct 2018 - 11:13

La meritocratie à ses limites, et elles sont infranchissables.

Le juste est une invention de l'esprit trop logique, le sens des equililibres, une aspiration nue, pure, mais idéaliste.

Je crois qu'aujourd'hui je n'ai plus la force de démontrer que cela pourrait être.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 11 Oct 2018 - 20:04

La lucarne luisait d'ombres imparfaites
Était ce là mon âme  que je voyais vaine
De feindre un joyeux en ces tristes  fêtes
Noyée dans l'alcool d'un verre trop plein ?

Je sortis du bar sombre, dégoûtée des bruits
Des odeurs acres des chairs oubliant leur ennui
Je respirais l'air frais, les idées éclatantes
Je trouvais ma terre vierge de toute déchéance

Je savais dans le fond qu'un jour je vaincrai

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 478
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum