Zèbres and co, par où commencer

Aller en bas

Zèbres and co, par où commencer Empty Zèbres and co, par où commencer

Message par Pauline le Jeu 5 Oct 2017 - 17:03

Bonjour tout le monde,

j'ai découvert un peu par hasard le concept de zébritude et j'en suis aux toutes premières conclusions me concernant. La première est assez simple: j'ai besoin d'une communauté pour savoir comment appréhender le problème Smile

Pour nous présenter, moi et mon problème: j'ai 33 ans, je m'intéresse à plein de choses (quasiment toujours un livre en cours), pas mal de facilités, un certain talent artistique (chant, théâtre), mais surtout...je m'ennuie très, très, très vite. C'est ca qui m'a fait réaliser ma différence avec les autres.

Au travail, en société, dans les relations interpersonnelles, je m'ennuie plus que je ne m'amuse. Et pourtant quand je suis passionnée par quelque chose c'est de l'ordre du 200%. J'essaye de rester occupée en permanence pour ne pas sombrer dans la léthargie la plus profonde mais ca atteint souvent vite ses limites. Je me force à me donner des challenges pour tenir la durée. C'est en particulier un problème au travail: je prends un poste vu comme un poste difficile, et je m'y ennuie dans les 6 mois- dès que j'ai fait le tour du domaine. Je viens tout juste de réaliser que je cherche en permanence des "problèmes" à résoudre avant même que cette phase d'ennui n'arrive de plein fouet! Ca fait des montagnes à partir de rien qui m'occupent et me donnent l'impression de servir à quelque chose, mais ca ne facilite pas du tout les rapports avec les collègues. Ca m'empêche aussi d'avancer dans l'entreprise: personne ne comprend rien à la facon dont je travaille et je passe pour une fainéante...alors même que je voudrais en faire beaucoup plus et que le poste atteint très vite ses limites! Mes managers ne savent pas me gérer, ils me demandent de définir des nouvelles tâches dans le cadre de mon poste et ma réponse est presque toujours qu'il n'y a pas de solution sauf un changement de poste. Ca rend les choses compliquées.

J'ai déménagé à l'étranger il y a presque 10 ans, je vis en parlant autre chose que ma langue maternelle sans que ca se remarque vraiment. Moi j'y trouve l'avantage de pouvoir mieux contenir mes émotions qu'en français où c'est une catastrophe en termes d'émotivité. J'ai une bonne situation sociale, plein d'activités en dehors, en apparence pas stressée, du coup pas mal de gens se demandent comment j'arrive à faire ca toute seule. Ils ne voient pas le bore-out, que je suis presque incapable de tenir des amitiés longues, ou de trouver des gens avec lesquels avoir des conversations intéressantes pour moi sur le long terme, ni à quel point j'aimerais pouvoir arrêter de me projeter pour éviter de m'ennuyer. Sur le plan amoureux c'est encore plus la cata- ca m'ennuie incroyablement de passer par les différentes phases d'une relation, et quand le problème n'est pas là mes émotions sont beaucoup trop intenses et deviennent vite ingérables. Du coup je n'avance pas.

La seule bonne nouvelle dans tout ca est que j'ai appris à vraiment apprécier la solitude ces derniéres années. L'idée "trop intelligent pour être heureux" qui semble assez répandue chez les zébres, je n'achète pas Smile La question pour moi n'est pas si c'est possible mais en fait comment optimiser sur ce que j'ai déjà...

Côté hérédité, je pense que mon père était lui aussi zèbre, ma mère et mon frère ne sont pas non plus des imbéciles en termes de QI. Par contre on m'a répété pendant des années et des années que j'étais stupide et je l'ai vraiment cru. J'ai grandi dans une famille sans empathie ou presque, ca laisse encore des traces...Ca a beaucoup changé depuis mon déménagement hors de France mais ce n'est pas encore parfait. Mon premier réflexe est encore de m'effacer et de verser dans l'émotionnel et l'auto culpabilisation dès qu'une broutille a lieu. Ca ou bien je mets mes émotions sous cocotte minute.

J'aimerais trouver une solution pour trouver une vraie place, avec quelque chose sur lequel je puisse vraiment me concentrer sur une longue durée, où je puisse un peu arrêter avec ce problème. Je ne sais pas du tout par où commencer...et je me retrouve ici.

Ce forum est génial en tous cas, une vraie mine! Shocked


Pauline

Messages : 15
Date d'inscription : 05/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres and co, par où commencer Empty Re: Zèbres and co, par où commencer

Message par Isabelle44 le Jeu 5 Oct 2017 - 17:32

Bonjour Pauline,

Bienvenue à toi !
Je suis nouvelle aussi sur le forum, alors je t'accueille très humblement.
Je suis touchée par ce que tu vis. Merci pour ce partage.
Je te souhaite de tout cœur d'arriver à te poser !

A bientôt !

Isabelle
Isabelle44
Isabelle44

Messages : 25
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 46
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Zèbres and co, par où commencer Empty Re: Zèbres and co, par où commencer

Message par Fab. Fabrice le Jeu 5 Oct 2017 - 17:42

Bienvenue,

je ne pense pas que tu trouvera ici comme ailleurs une "solution" mais plutôt une évolution qui elle te conduira probablement a des solutions ...
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum