Les gens

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les gens

Message par Joy10 le Mar 18 Avr 2017 - 17:13

J'aimerai comprendre les autres, les gens.
Ils courent après le temps, mais ne l'utilise à rien. Ils courent après l'argent aussi, mais ils font un tas avec et ne s'en servent pas. Pourquoi?
Ils ne pensent pas beaucoup, les gens. Et finalement c'est peut être ça qui mène au bonheur non? Réussir à ne pas penser.
Ils parlent beaucoup d'eux et souvent moi, je les écoute. Ils ont beaucoup de problèmes. Par exemple, que vont ils manger dimanche midi? Ca a quel que chose d'existentiel le repas de dimanche, mais,ils ont encore 6 jours pour y penser.
J'aime bien les observer, mais souvent ils m'épuisent. Ils sont comme des vampires, et ils prennent toute mon énergie. Alors moi souvent, quand je me retrouve seule, et bien je n'ai plus d'énergie pour moi. Alors je suis profondément malheureuse. Bien souvent je me couche tôt, et je peine à me lever. Et c'est reparti pour une journée.
Heureusement, ça a des bons cotés, car quand je fais une cure longue durée de solitude, bien souvent, leur agitation inutile me manque. C'est surtout leur présence qui me manque.
Je suis coincée entre ces deux extrêmes : ils m'épuisent, mais je les aime, les gens.
J'essaye de prendre du recul, mais c'est difficile. Et puis moi, ce que je vis ou ce que j'ai pu vivre, ça leur ferait trop peur. Donc, je cache tout derrière un sourire. En fait, je crois que je m'épuise beaucoup aussi.

Avez vous des astuces, même de tout petits trucs, qui me permettrait de me sentir moins fatiguée par tout ça?


Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 17:15

Ca a quel que chose d'existentiel le repas de dimanche, mais,ils ont encore 6 jours pour y penser.
Un peu moins maintenant.
Merde, faut que je pense à acheter des bières pour commenter le match

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par soto² le Mar 18 Avr 2017 - 18:21

Bonjour Joy,

Joy a écrit:J'aimerai comprendre les autres, les gens.
Tu ne "les" comprendra probablement jamais parce que çà n'existe pas ailleurs que dans nos têtes "les autres" ou "les gens". Ce sont des généralisations catégorielles abstraites, utiles pour communiquer, mais qui ne subsument pas la complexité de la réalité des individus et de leurs singularités.

Ils courent après le temps, mais ne l'utilise à rien
Est-ce que tu as un job prenant ? De longs trajets quotidiens ? Est-ce que tu as un ou plusieurs enfants à charge ? des petits enfants ? des parents séniles ? des proches malades dont il faut s'occuper ? parfois seul(e) ...

Ils courent après l'argent aussi
Pas toi ? tu as bien de la chance.

Ils ne pensent pas beaucoup, les gens
En effet, les généralisations catégorielles sont très peu douées pour ce genre d'activités.  Wink

Ils ont beaucoup de problèmes. Par exemple, que vont ils manger dimanche midi?
Je te trouve bien méprisante. Est-ce que tu sais écouter ? ou plutôt est-ce que tu n'écoutes pas que superficiellement ce qu'ils te disent : dans la plupart des échanges quotidiens il est généralement reconnu que la part formelle/verbale représente environ 20 % du message, 80 % étant d'ordre non-verbal/affectif.

J'aime bien les observer, mais souvent ils m'épuisent.
J'ai l'impression d'entendre un enfant en train d'observer une mouche dans un bocal... Est-ce que ce ne serait pas toi qui t'épuise toi-même dans ta passivité et ton retranchement ?

ils m'épuisent, mais je les aime, les gens
C'est comme ZC, ils sont "attachiants" pirat

Désolé si j'ai été un peu sarcastique, mais j'ai trouvé ton ton un tantinet hautain et méprisant, et cela m'a agacé. Je l'interprète comme un système de défense de ta part, mais justement, peut-être devrais-tu un peu les abaisser avec ton entourage quotidien, et du coup, plus exprimer à ces personnes tes avis et tes émotions, même s'ils sont atypiques et un peu décalées ?! Nous sommes tous (zèbres ou pas) bien plus similaires que différents et çà me semble aussi valoir un peu de fraternité et de compassion. Non ?! Bon courage en tout cas !
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2310
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 19:26

Ils ne pensent pas beaucoup, les gens.

Je suis bien d'accord, et c'est quand je les écoute que je suis le plus d'accord.

C'est rare qu'une lumière apparaisse dans un groupe, très rare. C'est arrivée avec une de mes collègues récemment mais quand ça lui arrive elle appuis sur son interrupteur OFF en semblant se dire "oh, merde, j'ai eu un court circuit, je me suis allumée publiquement". Mais ça me fait quand même du bien, même si on ne peut pas se rencontrer parce qu'on flipperait trop toutes les deux de perdre notre couverture d'intégration ^^;

Et finalement c'est peut être ça qui mène au bonheur non? Réussir à ne pas penser.

L'absence de malheur n'est pas le bonheur, c'est juste l'absence de malheur.

Je ne crois pas du tout à la tendance "méditation de pleine conscience", "le présent", "le corps"... j'ai envie de leur dire que si ils ont besoin de méditer pour avoir conscience de leur cœur qui bat, de leur circulation sanguine, de leur respiration, ben je comprends qu'ils le fassent parce que c'est vrai que c'est cool mais c'est hyper accessible pour moi, ça peut même être des sensations envahissante en cas d'ennuis, ça va plutôt faire obstacle entre la personne qui me parle et ma capacité d'écoute que d'être un truc à aller chercher par la méditation.
Bref, il y a un courant de pensée comme quoi penser trop serait un problème mais ça concerne surtout les gens qui sont particulièrement angoissés, et encore, les crises d'angoisses sont souvent irrationnelles et donc pas dues au fait de trop penser. On peut au contraire maîtriser une angoisse en la rationalisant.



Personnellement ça me blase un peu quand j'essaye de partager mon ressenti et que quelqu'un me répond que je suis méprisante et hautaine (j'ai eu le tour aussi).
Quand on me le dit à moi je ne répond pas parce que je sais que c'est vain puisque si la personne me trouve méprisante et hautaine c'est qu'elle considère que ce que je dis est faux, que "les autres" ne sont pas comme je le dis. Considérant que j'ai ce genre de propos sur Internet pour savoir/ tester/ découvrir, si il existe un écho positif, si je ne suis pas seule, je ne vois pas l'intérêt pour le moment de discuter avec les gens qui m'envoient que non, il n'y a pas d'écho de leur côté. Il n'y a juste pas d'écho de leur côté et si je cherche sur Internet c'est que les échos sont difficile à trouver.
Mais comme ça me blase quand même un peu je profite d'un topic que je n'ai pas ouvert pour dire que si quelqu'un vient dire des choses à contre courant sur Internet, lui répondre "ce que tu dis est faux", quel en est l'objectif ? Déjà, quel en est l'objectif ? Secondo, pour en arriver à exprimer des choses à contre courant, très impopulaires et assez grave, c'est qu'il y a un dossier béton de vécu derrière. Ce type de discours est bien méprisant ? Mais moi je trouve ce type de réponse bien vide et bien consensuel.


Dernière édition par Miyuki le Mar 18 Avr 2017 - 19:31, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 19:29

quel en est l'objectif ?
Que l'auteur du topic envisage la possibilité que c'est peut-être son regard qui est de traviole ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 19:41

Brume a écrit:
quel en est l'objectif ?
Que l'auteur du topic envisage la possibilité que c'est peut-être son regard qui est de traviole ?

Il n'y a aucune chance que ça fonctionne.
Pour atteindre un tel objectif il faudrait quelque chose de l'envergure d'une psychanalyse ou d'un événement traumatisant positif (je suppose que c'est possible, quelque chose qui nous étonne énormément, qui nous fasse revoir notre vision du monde)

Je me répète mais à priori, si on en est à dire ce genres de choses sur Internet c'est qu'on sait déjà que tous les membres de notre entourage IRL sont de l'avis de Soto², qu'une personne de plus se rattache à l'avis général n'est qu'une goutte d'eau insignifiante. Ce n'est "pas grave" mais ça a quand même une petite répercussion négative sur une personne qui ne va déjà pas bien. C'est littéralement redonner une baffe à quelqu'un qui vient d'en recevoir 50 en fait, ça ne fait plus une grande différence mais ... je sais pas comment terminer cette phrase mais je trouve que c'est compréhensible sans une fin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 20:22

Pour atteindre un tel objectif il faudrait quelque chose de l'envergure d'une psychanalyse ou d'un événement traumatisant positif (je suppose que c'est possible, quelque chose qui nous étonne énormément, qui nous fasse revoir notre vision du monde)

Je ne crois pas. Parfois quelques conversations suffisent, ça dépend de la personne...
Là on en sait pas suffisamment sur Joy10 pour savoir où elle en est, elle a peut-être juste un passage à vide, un moment de blues, et peut-être qu'il suffirait de pas grand chose pour qu'elle voit les choses sous un angle moins négatif.

Au pire elle répond, et ça met les choses au clair, ou ça engage la conversation.

Et ça me semble même probable, puisqu'elle dit cette chose qui est désormais assez peu commune
Je suis coincée entre ces deux extrêmes : ils m'épuisent, mais je les aime, les gens.

Après connaître les causes de cet épuisement... soto a peut-être raison, ou alors c'est autre chose et elle le dira.

Parfois on peut essayer de faire confiance à l'intelligence des gens pour dénouer les situations, que ce soit elle ou les autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Pieyre le Mar 18 Avr 2017 - 20:54

Joy10 :
Avez vous des astuces, même de tout petits trucs, qui me permettrait de me sentir moins fatiguée par tout ça?
Les gens pensent, parlent et agissent en fonction de leurs intérêts. Ces intérêts peuvent être divers, entre les plus primaires et les plus élevés selon les moments, mais ces moments dépendent de conditions qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde. C'est-à-dire que nous sommes tous différents au sens fort, pas juste avec une couleur différente qui ne serait pas comparable à une autre – la forme politiquement correcte de la chose, qui devrait nous plonger dans des abîmes de perplexité quand des problèmes surgissent –, non : il y a des valeurs différentes et des niveaux différents. Une fois qu'on a admis cela, il n'y a plus à se tourmenter, juste à s'indigner quand c'est utile et sinon à se résigner.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18311
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mar 18 Avr 2017 - 21:01

Et ça me semble même probable, puisqu'elle dit cette chose qui est désormais assez peu commune

ça me perturbe de ne pas réussir à comprendre ce que tu veux dire dans cette phrase alors que je ne veux pas survoler la conversation Suspect (des fois j'ai des bugs avec le langage, faut le savoir, ça peut arriver n'importe quand, pendant un exam Suspect pendant la lecture d'un roman intéressant Suspect )

EDIT: Ah ! Mais en fait "cette chose" c'est la citation qui suit ! [bug résolu je crois XD]


Sinon j'admets que j'ai seulement essayé de réagir comme j'aurais voulu qu'on réagisse quand j'ai lancé des galets de forme semblable dans le lac.

Il n'y a aucune raison qu'un autre souhaite la même chose que moi, certes, mais en même temps pourquoi tous les autres seraient systématiquement si différents de moi ?

Il y en a des gens pour dire que nous sommes tous semblables à 90% et différents seulement à 10%. Sans doute 90% des gens diraient ils ça. Et si une de ces personnes majoritaire voyait deux personnes différentes de lui à 90% se reconnaître et se trouver mutuellement semblables ? Une telle situation pourrait beaucoup me plaire.

Enfin ceci dit, ce n'est qu'une proposition. Peut être devrais je souhaiter à Joy10 de ne pas se reconnaître en moi Ninja

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par chuna56 le Mar 18 Avr 2017 - 21:26

Soto, tu veux bien m'épouser ? I love you
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5167
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Joy10 le Mar 18 Avr 2017 - 22:55

Alors je vais tenter de répondre à tout.
C'était un peu innocent comme post : fin d'une journée de taf, où j'avais envie d'exposer ma profonde frustration enfantine.
C'est pourquoi je l'ai écris comme ça (la mouche dans le bocal, j'adore l'image).
Je ne suis pas méprisante avec ceux que j'appelle "les gens". Parce que si ils puisent mon énergie à longueur de journée, quelque part, c'est de ma faute aussi. Et si vous relisez bien ce post, vous en comprendrez véritablement le sens.
Ensuite, je suis au regret de vous dire que si, dans mon entourage et notamment professionnel (j'y passe quand meme 8h à 9h en open space par jour) les discussions tournent quasiment qu'à "qu'est ce qu'on mange ce soir?".
J'apprécie particulièrement la réponse de Pieyre. Car il remet les choses au centre, et je crois que c'est ce dont j'avais besoin. Ne pas oublier qu'on est tous différents.
Donc qu'on a pas tous les mêmes regards, les mêmes facilités, les mêmes difficultés.
Quand ma collègue en face de moi me regarde, et comme bien d'autres dans ma vie, elle voit des difficultés (ou des défauts disons) là où j'ai des facilités (des qualités) et vice versa.
Ce que j'essaye c'est de ne pas avoir ce masque, cette couverture comme le dit Miyuki. De me permettre de comprendre, aider, ET d'être épanouie.
Je salue les zebres qui vivent la différence avec facilité, moi elle me frustre profondément. Je voudrais aider "les gens" dans leurs véritables problèmes (deuil, séparation, dépression...) mais ils ne m'écoutent pas (ils veulent savoir ce qu'il faut faire à diner) et moi face à eux, je suis comme une enfant. Ils ne m'écoutent pas. Alors tout ce que je met en œuvre pour les aider, ne sert à rien.

Z'avez compris ou j'veux en venir?
PS : N'oubliez jamais que vous avez été des enfants. Et n'oubliez jamais la mouche dans le bocal. Décidément, j'adore vraiment l'image.

Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par chuna56 le Mar 18 Avr 2017 - 23:00

En grandissant (pour reprendre ton idée), on comprend que l'aide, c'est qqch qu'on offre qd il y a demande Wink
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5167
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par soto² le Mar 18 Avr 2017 - 23:07

Pour me faire pardonner mon ton "un tantinet" provocateur (et malgré tout franc et amical)  pirat



C'est des vers luisants, c'est plus joli.
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2310
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Joy10 le Mar 18 Avr 2017 - 23:22

N'oublions pas que la mouche les vers luisants, enfermé dans le bocal, ne vont pas frétiller longtemps.
Donc en reprenant cette idée (me voila très philosophe ce soir) juste observer les gens avec curiosité, ça a probablement un coté malsain. Moi des fois, j'aimerai juste leur ouvrir le bocal pour qu'ils sortent. Mais le simple fait d'ouvrir le bocal, ça ne veut pas dire qu'ils en sortiront. Et si je les force, probablement qu'ils ne sortiront pas indemnes.
A méditer pour moi Smile

Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par chuna56 le Mar 18 Avr 2017 - 23:33

Des fois, là pis grande aide dont ont besoin les gens, c'est de l'écoute, ce qu'on trouve assez peu généralement.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5167
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mer 19 Avr 2017 - 8:25

Je voudrais aider "les gens" dans leurs véritables problèmes (deuil, séparation, dépression...) mais ils ne m'écoutent pas (ils veulent savoir ce qu'il faut faire à diner) et moi face à eux, je suis comme une enfant. Ils ne m'écoutent pas. Alors tout ce que je met en œuvre pour les aider, ne sert à rien.

Ce qui t'épuise, c'est qu'ils n'obéissent pas à tes recommandation alors ?

Peut-être qu'ils te parlent du diner juste pour changer la conversation, et que tu arrêtes de les conseiller ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Joy10 le Mer 19 Avr 2017 - 16:22

Heu non absolument pas.
Ils sont en boucle sur des problèmes et n'ont aucune envie de les résoudre. Et ce qui est épuisant c'est de supporter leur colère, leur angoisse, leur agacement qui pour moi est clairement contagieux.
Alors j'essaye de les aider mais en vain. Ils se détruisent, et moi ça me tue.
J'ai une collègue qui est aussi devenue une amie, meme si pour moi c'est à très petite dose. Souvent le dimanche soir, quand elle ne supporte plus sa solitude, elle m'envoie un message et en une fraction de seconde meme avec très peu de contenu je sais qu'elle a deux doigts de faire une connerie. Alors je m'habille et je file chez elle. Bien souvent, elle est complètement saoule, mais je reste prêt d'elle pour la soutenir et pour ne serait ce la faire manger.
Le lendemain, elle a honte, mais c'est une boucle sans fin.

Par contre, je veux bien que mes propos soient quelques peu confus, mais pourquoi systématiquement dans les réponses que je lis, on me fait comprendre que c'est moi le problème et pas les autres?
Le soupçon de méprise que je pourrais avoir ou de prétention, bin franchement ça me laisse un peu perplexe. Vous avez l'habitude d'être trollés à ce point pour répondre de cette manière? On est pas sensés se retrouver sur des choses communes qui peuvent surprendre (empathie, résilience, hyperesthésie, sentiment d'être "à part" etc...)?
scratch

Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mer 19 Avr 2017 - 16:25

Parce que c'est toi qui fatigue, donc toi le problème, dans le sens où tu ne sais pas ménager tes ressources.
Soit tu offres trop ton aide, de manière spontanée, soit tu ne sais pas dire non.
Dans tous les cas c'est bien toi le problème, vis à vis de ta fatigue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Joy10 le Mer 19 Avr 2017 - 16:28

Sauf que ce n'est pas ça que tu me dis depuis le début.
En gros tu sous entends que j'aurais du mépris et de la prétention. Ce qui n'est absolument pas le cas.
Car c'était bien l'objet de mon post : comment maitriser les ressources.
En fait dès le départ on me balance que j'ai un regard de traviole. Non mon regard est juste. C'est les moyens qui ne sont pas les bons

Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mer 19 Avr 2017 - 16:31

Ah, moi je ne dis pas grand chose, je ne te connais pas.
J'essaie de faire en sorte que tu parles plus de la chose.

(puisque le titre "les gens" était un peu ambigu)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mer 19 Avr 2017 - 17:00

Ils sont en boucle sur des problèmes et n'ont aucune envie de les résoudre.

J'ai une collègue qui est aussi devenue une amie, meme si pour moi c'est à très petite dose. Souvent le dimanche soir, quand elle ne supporte plus sa solitude, elle m'envoie un message et en une fraction de seconde meme avec très peu de contenu je sais qu'elle a deux doigts de faire une connerie. Alors je m'habille et je file chez elle. Bien souvent, elle est complètement saoule, mais je reste prêt d'elle pour la soutenir et pour ne serait ce la faire manger.
Le lendemain, elle a honte, mais c'est une boucle sans fin.

Peut être que c'est un problème qui est devenu avec le temps tellement constitutif de son identité qu'elle ne peut pas y renoncer facilement. C'est son moyen de faire venir quelqu'un chez elle. Elle n'est peut être pas arrivée à obtenir une vie sociale satisfaisante autrement et quand elle menace de se suicider ça fonctionne un peu alors elle refait ça en boucle.

Et ce qui est épuisant c'est de supporter leur colère, leur angoisse, leur agacement qui pour moi est clairement contagieux.
Alors j'essaye de les aider mais en vain. Ils se détruisent, et moi ça me tue.

C'est ballot d'apporter un élément négatif dans un topic négatif mais pour ma part, à chaque fois que j'ai aidé quelqu'un et qu'il est allé mieux, soit parce que j'avais réussi soit parce que quelqu'un d'autre est intervenu, la première chose que la personne a faite c'est de couper les ponts avec moi parce que je faisais partie de son passé négatif.
Aider les autres c'est bien mais ça risque de ne pas t'aider toi car tu n'arriveras jamais à finir, à avoir un entourage affectif réparé. C'est comme dans Joséphine ange gardien où dans tous les épisodes il y a une nouvelle situation et il n'y a que Josephine qui soit toujours là.

Malheureusement je n'ai pas encore trouvé moi même de bonne solution pour vivre dans ce monde donc je ne suis pas bien placée pour conseiller T - T

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mer 19 Avr 2017 - 17:01

Pieyre a écrit:
Joy10 :
Avez vous des astuces, même de tout petits trucs, qui me permettrait de me sentir moins fatiguée par tout ça?
Les gens pensent, parlent et agissent en fonction de leurs intérêts. Ces intérêts peuvent être divers, entre les plus primaires et les plus élevés selon les moments, mais ces moments dépendent de conditions qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde. C'est-à-dire que nous sommes tous différents au sens fort, pas juste avec une couleur différente qui ne serait pas comparable à une autre – la forme politiquement correcte de la chose, qui devrait nous plonger dans des abîmes de perplexité quand des problèmes surgissent –, non : il y a des valeurs différentes et des niveaux différents. Une fois qu'on a admis cela, il n'y a plus à se tourmenter, juste à s'indigner quand c'est utile et sinon à se résigner.

Je prends ton post, mais je ne te réponds pas vraiment à toi.
À toi, je dirais juste que je trouve que tu fais preuve parfois d'une très grande relativité alors que même tu défie celle là. J'avoue que parfois j'ai envie de m'exclamer "c'est l’hôpital qui fout de la charité".

Pour le reste, on est d'accord, il est inutile de nier que l'on ne soit pas tous différents, que nos parcours, nos chemins, notre personnalité, caractère et j'en passe et j'en passe font que nous ne sommes certainnement pas les mêmes.
Cependant, si j'admets profondément ces différences, que l'on peut même à force trouver beau en y voyant une singularité etc.. Rien, absolument rien n'interdit de dénoncer ce qui semble absurde, néfaste ou que sais-je.
Et même je dirais presque même que ça doit être encouragé, et encore plus si l'opposition est plus forte et que les tentations de réductions et de "soumissions" se présente par diverses manières plus ou moins subtils.
Parce que voilà dans les cas ou lequel on semble se trouver, que celui qui se lève pour pointer du doigt certaines choses négatifs, nous le rappellerons à la "tolérance" (diable (ouais faut que j'arrête avec ce mot :/) donc, diable l'intelligence est aussi un état érectif !), nous le rappelons à tout comprendre (et encore ce ne serait que ça) , mais surtout, bien plus que comprendre (car pour comprendre il faudrait en discuter, en philosopher etc..) à tout accepter.
Parce que je pense que s’élever contre certains états est aussi bénéfique dans le sens ou l'on veille aussi par là à ce que ces états ne fassent pas partie de nous, ne nous accaparent pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par chuna56 le Mer 19 Avr 2017 - 17:16

Je rejoins ce que dit Brume.

Je te crois quand tu dis que les gens ont des problèmes et qu'ils ne veulent pas en sortir.
Mais...
En quoi c'est le tien ?

Ton seul souci à toi, c'est pas celui ci, c'est par contre qu'ils te cassent les bonbons.
ça je comprends très bien, je sais à quel point c'est frustrant de voir les choses qu'eux ne voient pas.

Mais dans ce cas, les 2 solutions possibles sont celles là : soit les envoyer bouler, et leur expliquer que leurs soucis ne te regardent pas, que tu en as marre de les voir patauger, soit apprendre à t'en foutre.
Aucunement tu es autorisée à agir sur la vie de quelqu'un sans son consentement.
Si tu as son consentement, alors tu dois accepter que la personne n'évoluera que si elle, elle le décide, et qu'il y a obligation de résultat pour personne.
Comme c'est le cas pour un psy.

Tu vois, c'est comme ton post. Tu exposes des choses, je vois des soucis qu'à priori tu ne vois pas (ceux relevés par Brume), je propose une réponse dans le but de t'aider, ceci uniquement parce que l'on est sur un forum et que cela suggère implicitement une réponse, tu disposes, puisque tu es libre et que nous n'avons l'une envers l'autre aucune obligation.
Et ça s'arrête là.

Je ne suis pas responsable de toi, pas plus que tu n'es responsable de ta collègue/amie.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5167
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Invité le Mer 19 Avr 2017 - 17:34

@chuna56, je reconnais tellement ma femme dans ce qu'exprime @Joy10 que je ne peux pas me retenir de répondre.

Je crois que c'est pas une question que les gens lui cassent les bonbons par ce qu'ils disent et ce qu'ils font. Et apprendre à s'en foutre relève là d'une chose plus difficile que de détourner les yeux.

Le truc c'est que quand quelqu'un qui se tient physiquement à côté de Joy10 va mal, elle se connecte automatiquement à cette personne, comme par télépathie pratiquement tellement l’empathie est puissante, et du coup c'est elle même qui se met à aller mal du fait de cette connexion. A partir de là le problème de l'autre devient son problème puisqu'il a été ddl dans son corps à elle. Mais c'est comme pour le partage de fichier: c'est pas un nouveau problème, c'est une duplication, d'où la difficulté à mettre des frontières entre son problème et le problème de l'autre. [Joy10 si je vais trop loin tu me dis juste "mais ta gueule arrête tes conneries" ou un truc comme ça, t'es légitime donc t'inquiète pas j'aurais aucune susceptibilité ^^ ]

Je parle de ma femme (elle pas pas voulu venir sur le forum) parce que je pense que si il y a un zèbre dans mon entourage c'est elle, moi j'ai juste des problèmes de communication / socialisation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par chuna56 le Mer 19 Avr 2017 - 18:12

Miyuki : je sais bien ce que raconte Joy, puisque j'ai encore tendance à être pareil.

je tiens ce discours qu'on m'a tenu, longtemps, et que je niais.

A un moment, j'ai fait le choix de m'éloigner de gens qui me phagocytaient. ça marche, mais ça ne résout rien. et aujourd'hui je suis prof, alors faut bien trouver des solutions, et changer sa vision des choses.
Des élèves qui vont mal, yen a des tonnes. Et généralement, on ne peut pas agir sur ce qui fait que ça va mal (en l’occurrence, les parents, à cet âge)
Soit tu apprends à te blinder, d'une manière ou d'une autre, soit tu termines sur les rotules (et pour le coup, si ya besoin d'aide, t'es plus dispo quand t'es HS).
J'ai pas eu le choix, j'apprends à me blinder, même si je passe encore de longues heures à me prendre la tête d'inquiétude pour mes petits.
Maintenant, honnêtement, je ne saurais dire comment je me blinde. Ptèt en apprenant à m'apprécier et m'écouter ?
Si blinder, c'est pas se couper des émotions des autres et s'en foutre, mais apprendre à moins se laisser toucher, faire le distingo entre ce qui vient de soi et ce qui vient de l'autre.
Comprendre aussi que les gens ressentent des fois moins fort que nous leurs propres émotions (pasque oui, des fois, on amplifie)
et Accepter.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5167
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les gens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum