Présentation et auto-analyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation et auto-analyse

Message par Lancaster le Lun 13 Juin 2011 - 13:12

Bonjour tout le monde,

après quelques semaines de présence semi-active sur le forum, afin de tâter le terrain et de commencer à rencontrer certains d'entre vous, voici donc une présentation en bonne et due forme. Le faire ici me permettra également de faciliter les rencontres ultérieures, et d'éviter l'éternel dilemme : "je raconte ma vie et je passe pour un égocentrique, ou alors je ne le fais pas et je passe pour un mec froid et impoli qui ne prend pas la peine de se présenter correctement ?" Rolling Eyes

Lancaster, 33 ans, enseignant, pas beaucoup de problèmes existentiels, mais nettement plus au niveau relationnel... Ça c'est la version courte ! Cool

La version longue maintenant, avec quelques morceaux d'explication dedans :

Né physiquement en l'an de grâce 1977, j'eus une enfance assez triste et monotone. Objet de très peu d'attention, je fus quelque peu livré à moi-même, manquant cruellement de cadre, de conseils avisés et de stimulations qui m'auraient révélés à moi-même et qui m'auraient donné, par la même occasion, une imagine positive de moi. Bien au contraire, l'absence de toute prise en charge ne m'aida pas à gérer les différences qui, déjà petit, pointaient le bout de leur nez et m'interdisaient toute insertion sociale parmi mes camarades. Je vécus donc de manière très cruelle les premières années de ma vie, qui furent caractérisées par un rejet massif de la part de mes "pairs", une image très dégradée - voire inexistante - de moi-même, et par conséquent une scolarité médiocre dans laquelle je n'eus jamais le courage, la volonté ni l'ordre de m'investir.
Je ne dois ma survie psychologique qu'au milieu privilégié dans lequel j'ai grandi, qui m'a protégé des tentations malsaines vers lesquelles je n'aurais sans doute pas hésité à aller pour trouver une façon d'exister, et qui m'a aussi apporté quelques expériences sympathiques, notamment des voyages et des activités assez peu communes car souvent onéreuses. Ce milieu favorisé m'a également donné, à l'âge où seules comptent les apparences, mon unique source de fierté, mal placée naturellement. Je vous laisse imaginer l'effet que doit produire une personne qui, en plus d'être marginale dans ses comportements et donc exclue du groupe, essaye de s'intégrer aux autres en vantant les biens dont il jouit.... Embarassed Et le pire, c'est que ça a parfois marché...
Bref, j'ai végété ainsi pendant 16 ans, dans une espèce de vie molle, sans saveur et sans joies profondes, objet de l'indifférence ou des railleries des autres, sans moyen de m'affirmer ou de m'épanouir, et n'ayant bizarrement même pas développé une vie intérieure particulièrement riche pour essayer de m'en sortir.

Mais un beau jour, 4 évènements en cascade vinrent en l'espace de quelques jours bouleverser ma vie...

En proie à des difficultés scolaires qui rendaient mon avenir incertain, je fus donc envoyé chez un psychologue bien connu afin de faire un bilan de mes capacités, et choisir une branche dans laquelle j'aurais une chance de surnager. Le fait que ce psychologue soit un précurseur du milieu zèbre ne semble être qu'une coïncidence due au fait qu'il était passé dans une émission de télé quelque jours auparavant. La question lui fût posée de savoir où j'étais le moins mauvais, et il y répondit sans fioritures, malgré le passage complet du WISK qui concluait à un niveau global très au dessus de la moyenne. Le fait que le diagnostic de zébritude n'ait pas été posé à ce moment là demeure un mystère, y compris pour l'intéressé lui-même à qui la question a été récemment posée. Cependant, je tenais là entre mes mains pour la première fois de ma vie un papier où était écrit noir sur blanc quelque chose de très positif sur moi, que je ne cessai de relire pour essayer d'y croire, puisqu'absolument tout autour de moi indiquait l'inverse.
Quelques jours plus tard, un peu regonflé par cet épisode, j'abordai le Bac de français un peu plus en confiance. Quelle ne fût pas ma surprise de le réussir brillamment, avec des notes qui n'avaient rien à voir avec celles obtenues depuis longtemps en classe ! Je vis, dans le regard de mes proches, et pour la première fois, un brin d'intérêt et de fierté, non sans un brin d'étonnement il est vrai...
A partir de ce moment là, je commençai à surfer timidement sur la vague et à prendre conscience que j'étais capable de faire quelque chose. Hélas, il était un peu tard pour espérer balayer d'un revers de main 16 ans de lacunes scolaires. Ce qui était prévu pour être une catastrophe annoncée se transforma donc dans un premier temps en réussite très timide, mais en réussite tout de même, ce qui me laissa l'opportunité d'avoir un peu plus de temps pour mener cette transformation à son terme.
Durant cette même période, profitant visiblement de cet élan, je fis mes premières expériences amoureuses, ce qui contribua également beaucoup à reprendre confiance en moi, puisque la noirceur de l'image que j'avais de moi-même ne se confinait naturellement pas au domaine scolaire...

La dernière étape de cette véritable re-naissance fût le suivi d'un cursus scolaire post-bac extrêmement exigeant, aussi bien sur le plan intellectuel que sur le plan physique et psychologique. Pour des raisons de confidentialité, vous comprendrez que je ne m'étende pas sur les détails. Cependant, ce que je retiens de cette période, qui fût à n'en point douter la meilleure de ma vie jusqu'à présent, c'est d'y avoir reçu une rééducation complète, aussi bien intellectuellement que physiquement ou encore psychologiquement. Des cours passionnants et d'un très bon niveau, des professeurs au top, énormément de sport, une discipline de fer, l'intégration dans un groupe soudé et, au final, la réussite à un concours difficile ont fini de m'éveiller à toutes mes capacités et m'ont donné, pour les jours à venir, des habitudes et un cadre de pensée grâce auxquelles j'ai pu enfin m'affirmer et vivre, et pas seulement survivre.

C'est à ce moment là que je pense avoir commis une erreur d'appréciation. Les difficultés relationnelles continuaient d'exister, mais elles étaient diluées dans un bain très positif, et masquées par certaines habitudes de ma corporation qui privilégient la cohésion du groupe à l'affirmation trop ostentatoire des individualités. J'ai donc pensé que j'étais finalement comme tout le monde, et que les quelques accrochages qui subsistaient devaient être dus au fait qu'au final, la voie que j'avais choisie ne devait pas être la plus indiquée pour moi sur le long terme, malgré tout ce que j'ai pu en retirer dans un premier temps. J'étais finalement comme tout le monde, simplement pas à la bonne place....

Fort de quelques expériences et de quelques retours très positifs dans le domaine de la pédagogie et de l'enseignement, je me suis donc réorienté dans cette voie, espérant y trouver à la fois une activité gratifiante, relativement stimulante et indépendante, ainsi que du temps pour ma famille et mes loisirs, ce qui allait immanquablement me manquer dans mon premier métier. Et ce fût le cas : j'ai adoré ce métier, qui m'apportait stimulation intellectuelle (en le pimentant un peu...), autonomie, retours positifs et dynamisme.

Hélas, mon erreur d'appréciation a fini par me rattraper. Je m'explique : si j'étais comme tout le monde, tout le monde devait donc être comme moi ! Cool
Je me suis donc comporté de manière parfaitement naturelle à mes yeux, dans le plus pur style zèbre mais sans le savoir, sans aucun filtre ni aucune retenue vis-à-vis de mon entourage proche ou professionnel, pendant près de 10 ans, m'obstinant un peu plus à chaque fois que ça ne marchait pas, puisque je devais forcément être comme tout le monde, coûte que coûte ! Je vous laisse imaginer le carton...... pale
En 10 ans, je suis devenu l'axe du mal à moi tout seul dans ma corporation et mon lieu de vie, attirant par mes paroles et mes actes décalés les soupçons les plus noirs, malgré une conduite professionnelle et personnelle au final assez banale et toujours réglementaire. Cela a été amplifié par le fait que je vive dans un milieu rural peu densément peuplé, par un corporatisme extrêmement malsain dans ma profession, et par une obstination de ma part assez peu conventionnelle, j'en conviens...

Bref, à nouveau en échec, me voilà ici aujourd'hui, prêt à explorer la piste qui consiste à assumer sa différence et à l'apprivoiser, quitte à mieux la masquer ensuite, plutôt que de vouloir à tout prix l'ignorer. J'ai naturellement commencé par me faire tester (au même cabinet qu'il y a 17 ans...) avec à la clé une confirmation de ce que j'avais déjà pressenti il y a longtemps, mais en me disant que ça m'avait juste permis de m'en sortir plus facilement à certains moments, et sans penser que cela pourrait encore avoir des répercussions dans le futur. A la lecture des ouvrages dédiés au sujet, je réalise aujourd'hui mon erreur.

J'espère donc continuer à apprendre à votre contact, par vos avis, vos retours et vos expériences, pour enfin ré-embrayer un cercle plus vertueux dans ma vie, et cesser de toujours apprendre à mes dépends, ce qui commence sincèrement à m'épuiser... D'ailleurs, si jamais nos chemins venaient à se croiser ces temps-ci, vous trouveriez sûrement quelqu'un de particulièrement éteint et pessimiste, à 1000 lieues de ce qu'il fût dans un passé assez récent. Le manque d'activité, couplé à de constants retours négatifs, ont quelque peu entamé mon énergie et mon enthousiasme, qui étaient semble-t-il débordants. J'espère de tout coeur pouvoir les retrouver grâce à votre aide. Ils sont parmi mes biens les plus précieux...

Au plaisir de vous lire et de vous rencontrer ! Smile


Dernière édition par Lancaster le Dim 26 Juin 2011 - 21:58, édité 1 fois

Lancaster
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 01/05/2011
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation et auto-analyse

Message par Prosopeion le Lun 13 Juin 2011 - 14:17

Bienvenue !
Je te conseille d'aller au pique-nique d'hier après-midi à Cannes pour faire des rencontres.
Méfie-toi tout de même, il y en une qui est méchante.

Spoiler:
Je lirai sérieusement ta présentation tout à l'heure, mais l'addiction à la vanne, tu sais ce que c'est, hein... Very Happy

Prosopeion
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation et auto-analyse

Message par koerstina le Lun 13 Juin 2011 - 14:56

"je raconte ma vie et je passe pour un égocentrique, ou alors je ne le fais pas et je passe pour un mec froid et impoli qui ne prend pas la peine de se présenter correctement ?"
Nan nan nan fais comme il te convient, t'as pas fait tâche au pic nic hier !? ... euh p'être du vin Razz

pas beaucoup de problèmes existentiels, mais nettement plus au niveau relationnel...
Voui voui dans la fausse vie !

J'espère donc continuer à apprendre à votre contact, par vos avis, vos retours et vos expériences, pour enfin ré-embrayer un cercle plus vertueux dans ma vie, et cesser de toujours apprendre à mes dépends, ce qui commence sincèrement à m'épuiser...
Ben en voilà une décision quelle est bonne !

Bienvenue
bounce

koerstina
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 228
Date d'inscription : 25/07/2010
Age : 42
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation et auto-analyse

Message par WaterShed le Lun 13 Juin 2011 - 18:17

Bienvenue Burt Smile
Je confirme, tu as du en baver en milieu non-Z vu le comportement totalement inadmissible que nous avons pu constater hier Mad 2nd degré

J'espère que tu trouveras ici des éléments pour avancer.
Mais ne compte pas sur moi pour t'en apporter... Twisted Evil

WaterShed
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 303
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation et auto-analyse

Message par ahlala le Lun 13 Juin 2011 - 18:30

Bienvenue à toi !!

C'est amusant/intéressant de lire tout ça après ce pique nique partagé : )
Je constate avec plaisir que tu as un vocabulaire beaucoup plus élaboré que ce que je pensais Twisted Evil

Attention les piques niques sont addictifs, j'ai cru constater que tu avais des "addictions" (très particulières), tu as donc un profil sensible.
Pay intention on the ponytail !

Heureuse de t'avoir rencontré !
(non, je ne fais pas toujours du second degré : )

ahlala
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 899
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 39
Localisation : Angers

http://www.acsis-pm.org/10Intro.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation et auto-analyse

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum