Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Dim 5 Mar 2017 - 13:48

A la base, ce n’est pas pour ça que je me suis inscrite sur ce forum, mais j’ai une question qui me taraude  scratch .
Je lis beaucoup depuis peu sur la douance. J’ai bien compris que l’amitié est plus facile entre zèbres, parce que vous fonctionnez de la même façon, et certains d’entre vous pensent que toute relation amicale ou amoureuse avec un neurotypique (je ne sais pas quel terme est le plus adéquat) est forcément vouée à l’échec. Mais bon, 2,5 % de la population, ça limite les rencontres !
Pour ceux d’entre vous qui croient à la possibilité de relations épanouissantes avec des non-zèbres, qu’attendez-vous de nous ? Qu’est-ce-qui vous paraît essentiel ?
Imaginons que je souhaite être amie avec l’un de vous (ben oui, parce que vous êtes super attachants, en plus  Wink )
Dois je venir vous chercher dans votre grotte ou au contraire, accepter une certaine distance ?
Seriez-vous gênés que j’évoque votre douance si vous n’en avez pas parlé (une façon pour moi de montrer que je vous accepte tels que vous êtes) ? Aimeriez-vous des débats intellectuels avec moi, même si je ne suis pas toujours au niveau, ou préféreriez-vous des conversations plus légères ?
Quand vos émotions vous emportent tout en haut, ou tout en bas, dois-je vous accompagner ou au contraire rester zen et relativiser vos réactions ? Auriez-vous besoin que je ne vous mette pas la pression, que je vous donne l’impression de vivre cette relation de façon légère, ou bien au contraire avez-vous besoin de sentir une implication forte, avec une certaine exigence du coup ?
Mon empathie n’étant pas aussi développée que la vôtre, je vais nécessairement tâtonner et commettre des maladresses, seront-elles rédhibitoires ?
Bon, beaucoup de questions, cela se voit-il que je suis quelqu’un qui a tendance à tout analyser, tout décortiquer ? Laughing  
J’imagine que les réponses pourront être bien différentes, je ne crois pas qu’il y ait un seul profil de surdoué mais cela nourrira ma réflexion.

Merci pour vos réponses à venir, il y a sûrement plein de non zèbres qui, comme moi, interpellés par la douance d’un proche par exemple, viennent sur ce forum et s’interrogent … même s’ils n’interviennent pas.

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Mily le Dim 5 Mar 2017 - 13:56

Des amis non-zèbres, j'en ai quelques uns, probablement la majorité, mais je me pose rarement cette question quand il s'agit d'avoir des relations avec les autres.
En fait, je comprends pas la question. Est on en droit d'attendre des autres autre chose que ce qu'ils sont ?
avatar
Mily
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1036
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Lainie le Dim 5 Mar 2017 - 14:10

Fanette a écrit:A la base, ce n’est pas pour ça que je me suis inscrite sur ce forum, mais j’ai une question qui me taraude scratch .
Je lis beaucoup depuis peu sur la douance. J’ai bien compris que l’amitié est plus facile entre zèbres, parce que vous fonctionnez de la même façon, et certains d’entre vous pensent que toute relation amicale ou amoureuse avec un neurotypique (je ne sais pas quel terme est le plus adéquat) est forcément vouée à l’échec. Mais bon, 2,5 % de la population, ça limite les rencontres !
Mes deux meilleures amis non zèbres que je connais depuis mes 5/6 ans et moi ne sommes pas d’accord avec l’affirmation précédente Very Happy
Fanette a écrit:Pour ceux d’entre vous qui croient à la possibilité de relations épanouissantes avec des non-zèbres, qu’attendez-vous de nous ? Qu’est-ce-qui vous paraît essentiel ?
Rien. Je n’attends rien des gens hormis qu’ils soient eux-mêmes : ça me convient je garde, ça me convient pas je me casse.
Fanette a écrit:Imaginons que je souhaite être amie avec l’un de vous (ben oui, parce que vous êtes super attachants, en plus Wink )
Dois je venir vous chercher dans votre grotte ou au contraire, accepter une certaine distance ?
Ça dépend. Un peu les deux pour ma part (savoir me foutre la paix par moment, et savoir me chercher à d’autres)
Fanette a écrit:Seriez-vous gênés que j’évoque votre douance si vous n’en avez pas parlé (une façon pour moi de montrer que je vous accepte tels que vous êtes) ?
Cela dépend. Si j’ai pris l’initiative de te mettre au courant de cela alors ça ne me gêne pas (par ex mes meilleures amies ne le savent pas, ça sert à rien).
Fanette a écrit:Aimeriez-vous des débats intellectuels avec moi, même si je ne suis pas toujours au niveau, ou préféreriez-vous des conversations plus légères ?
Les deux. En général j’ai tendance à partir loin dans la réflexion et quelque part il est intéressant de parler avec quelqu’un de plus séquencé dans sa réflexion, ça m’apporte un point de vu inédit
Fanette a écrit:Quand vos émotions vous emportent tout en haut, ou tout en bas, dois-je vous accompagner ou au contraire rester zen et relativiser vos réactions ?
Je ne parle pas franchement de mes émotions alors bon…
Fanette a écrit:Auriez-vous besoin que je ne vous mette pas la pression, que je vous donne l’impression de vivre cette relation de façon légère, ou bien au contraire avez-vous besoin de sentir une implication forte, avec une certaine exigence du coup ?
Ça dépend des ambitions de chacun. Un « pote » sera forcément moins impliqué qu’un vrai ami. Il existe différentes catégories de gens.
Fanette a écrit:Mon empathie n’étant pas aussi développée que la vôtre, je vais nécessairement tâtonner et commettre des maladresses, seront-elles rédhibitoires ?
Non, je peux comprendre qu’on ne pense pas comme moi et encore heureux…
Fanette a écrit:Bon, beaucoup de questions, cela se voit-il que je suis quelqu’un qui a tendance à tout analyser, tout décortiquer ? Laughing
Fait confiance au feeling
Fanette a écrit:J’imagine que les réponses pourront être bien différentes, je ne crois pas qu’il y ait un seul profil de surdoué mais cela nourrira ma réflexion.

Merci pour vos réponses à venir, il y a sûrement plein de non zèbres qui, comme moi, interpellés par la douance d’un proche par exemple, viennent sur ce forum et s’interrogent … même s’ils n’interviennent pas.
avatar
Lainie
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2438
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Stauk le Dim 5 Mar 2017 - 14:31

Fanette a écrit:A la base, ce n’est pas pour ça que je me suis inscrite sur ce forum, mais j’ai une question qui me taraude  scratch .
Je lis beaucoup depuis peu sur la douance. J’ai bien compris que l’amitié est plus facile entre zèbres, parce que vous fonctionnez de la même façon, et certains d’entre vous pensent que toute relation amicale ou amoureuse avec un neurotypique (je ne sais pas quel terme est le plus adéquat) est forcément vouée à l’échec. Mais bon, 2,5 % de la population, ça limite les rencontres !

2,5% de la population, ça laisse pas mal de marge. Enfin ça laisserait pas mal de marge, si je me sentais compatible avec autant de monde. Je crois que pour n'importe qui, pouvoir se faire des amis sur un taux de 1/50, c'est plutôt bien. Ca fait un de 1/4 à 1 ami par classe [collège] à peu près. Ca va quoi.

Y a plusieurs catégories de Zèbres. Ceux qui pensent que ça se passe mal avec les gens pas testés, ou qu'ils ne comprennent pas (dont une partie peuvent avoir QI supérieur au leur, au taux d'à peu près 1% ... voir beaucoup plus pour certains) ne sont finalement qu'une minorité, et en général pas nécessairement ceux qui ont un QI au dessus de la fameuse barre fatidique (enfin faudrait faire des sondages pour affiner, mais c'est forcément compliqué).

Je n'ai pas vu de raison de croire que les zèbres ont plus d'empathie. Le fait que la définition l'affirme, ne provoque pas nécessairement une formidable surreprésentation des gens empathiques sur ce forum.  L'empathie recouvre pas mal de choses peut être assez différentes les unes des autres. En tout cas parler de "normopensant" comme d'une sous race (pas inférieure, mais différente) qu'on déteste, ne me frappe pas tellement comme le comportement le plus représentatif de l'idée que je me fais d'un comporte empathique. On peut aussi lire d'autres fils avec plein de haine, de colère, de bêtise, etc etc. Bon être empathique, ne signifie probablement pas être en paix avec soi même  et les autres; Mais quand même.


Plus que de vérifier le QI de ceux qui s'affirment surdoués et zèbres, ma politique tend de plus en plus à avoir envie de connaître celui des autres. Les gens normaux, ceux qui n'ont pas besoin de tout ça, ceux qui s'en foutent, ceux qui ne se reconnaissent pas toujours complètement dans les descriptions etc. Est ce que tu as une preuve de ta non-zébritude ?


Fanette a écrit:Pour ceux d’entre vous qui croient à la possibilité de relations épanouissantes avec des non-zèbres, qu’attendez-vous de nous ? Qu’est-ce-qui vous paraît essentiel ?
Un peu d'empathie, d’espièglerie. Et toutes ces autres choses qui rendent les relations formidables : la compatibilité des humeurs, la patience vis à vis des bizarreries et des réactions difficiles à saisir ...


Fanette a écrit:Imaginons que je souhaite être amie avec l’un de vous (ben oui, parce que vous êtes super attachants, en plus  Wink )
Dois je venir vous chercher dans votre grotte ou au contraire, accepter une certaine distance ?  
Y a pas de recette. Ca dépend de l'humeur, du potentiel relationnel instantané (genre l'odeur, l'attirance, le son de la voix, la texture des cheveux, la chaleur du sourire, whatever ..)


Fanette a écrit:Seriez-vous gênés que j’évoque votre douance si vous n’en avez pas parlé (une façon pour moi de montrer que je vous accepte tels que vous êtes) ? Aimeriez-vous des débats intellectuels avec moi, même si je ne suis pas toujours au niveau, ou préféreriez-vous des conversations plus légères ?
Je n'aime pas qu'on me parle de douance, quoique ce terme là me soit nettement plus supportable que d'autres. Ce qui fait que je suis ici, sont plus mes difficultés que mes facilités. Du coup on peut parler de mes handicaps sociaux, par exemple. J'essaye de plus en plus d'assumer cet aspect là, et au final, ça me rend la vie plus facile. Même si c'est pas chose aisée que d'accepter qu'on est handicapé.

Pour ce qui est des débats intellectuels, je ne sais pas. Je ne débat jamais je crois. Je dis ce que je pense, ou ce qui me vient à l'esprit sur le moment [parfois y a des récurrences sur des années ]. Il y a quelques personnes dont je supporte la contradiction et la moquerie, et ça m'aide parfois à transcender mes limites, mais ces personnes sont assez rares. Souvent j'ai du mal à parler aux autres de ces pensées, avis etc. Je ne sais pas comment faire, ça semble ennuyer l'autre. Et quand ça ne l'ennuie pas, c'est parfois moi que ça ennuie, si je ne sens pas un contact entre mon discours / propos et la personne. Enfin je sais pas.


Fanette a écrit:Quand vos émotions vous emportent tout en haut, ou tout en bas, dois-je vous accompagner ou au contraire rester zen et relativiser vos réactions ?
Rester Zen ça semble bien. Relativiser mes réactions, c'est un truc qui m'irrite au plus haut point. Alors accompagner en restant Zen, ça serait bien.



Fanette a écrit:Auriez-vous besoin que je ne vous mette pas la pression, que je vous donne l’impression de vivre cette relation de façon légère, ou bien au contraire avez-vous besoin de sentir une implication forte, avec une certaine exigence du coup ?
Ca dépend (cf plus haut)



Fanette a écrit:Mon empathie n’étant pas aussi développée que la vôtre, je vais nécessairement tâtonner et commettre des maladresses, seront-elles rédhibitoires ?
Une maladresse qui ne se produit qu'une fois, j'appelle ça être anormalement adroit. Une maladresse qui se reproduit, qui refuse d'admettre sa propre existence  [du point de vue de l'autre], ça fatigue un peu. Ca rend les choses plus compliquées. Mais je ne sais pas si c'est tout à fait évitable dans une relation.





Fanette a écrit:Merci pour vos réponses à venir, il y a sûrement plein de non zèbres qui, comme moi, interpellés par la douance d’un proche par exemple, viennent sur ce forum et s’interrogent … même s’ils n’interviennent pas.
La charte du forum précise que toute personne intéressée par la douance est bienvenue.






Mily a écrit:Des amis non-zèbres, j'en ai quelques uns, probablement la majorité, mais je me pose rarement cette question quand il s'agit d'avoir des relations avec les autres.
En fait, je comprends pas la question. Est on en droit d'attendre des autres autre chose que ce qu'ils sont ?

C'est l'occasion de rêver un peu ...
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Dim 5 Mar 2017 - 14:43

Mily a écrit:
En fait, je comprends pas la question. Est on en droit d'attendre des autres autre chose que ce qu'ils sont ?

Peut-être me suis-je mal exprimée. J'ai eu une collègue (dont je comprends maintenant qu'elle était zèbre pour tout un tas de raisons), qui alternait les jours où elle se montrait très chaleureuse, très amicale, et d'autres où elle était bien plus distante, voire glaciale ... Ça me déstabilisait beaucoup, je me demandais si j'avais dit ou fait quelque chose qu'il ne fallait pas, je ne savais pas si dans ces moments-là je devais la laisser tranquille ou redoubler d'attention... bref, ce fut une amitié avortée, et je le regrette, parce que je l'aimais beaucoup.
Dans "Trop intelligent pour être heureux ?" (oui, je m'informe Smile  ) il est dit que les zèbres s'impliquent à fond dans leurs amitiés, qu'ils sont exigeants, et  souvent blessés par des détails qui paraissent anodins aux autres. Je sais qu'il ne faut pas croire tout ce qui est écrit dans les livres Smile mais je me demandais en fait si être zèbre changeait la vision que l'on a de l'amitié. L'idée n'est pas de tricher sur ce que l'on est vraiment, mais plutôt, parce qu'on a le souci de l'autre, de tenter de lui apporter ce dont il a besoin à tel ou tel moment.

Edit : pendant que je répondais à Mily, d'autres contributeurs sont intervenus. Merci à vous, je prend le temps de vous lire dans le détail !

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Stauk le Dim 5 Mar 2017 - 14:46

Fanette a écrit: je me demandais en fait si être zèbre changeait la vision que l'on a de l'amitié.
Ca n'a pas changé la mienne en tout cas. J'avais la même avant. [enfin aux évolutions suite aux vécus, aux rencontres, à la maturité, près]



Fanette a écrit: L'idée n'est pas de tricher sur ce que l'on est vraiment, mais plutôt, parce qu'on a le souci de l'autre, de tenter de lui apporter ce dont il a besoin à tel ou tel moment.
Je veux bien une amie comme ça.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fata Morgana le Dim 5 Mar 2017 - 14:48

Perso je suis marié depuis des décennies avec une non-zèbre et depuis ce temps on file le parfait amour. Sans doute parce que l'amour bien compris repose sur des bases bien plus profondes que les simples ressemblances de fonctionnement.

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Dim 5 Mar 2017 - 15:01

Merci Lainie et Stauk pour vos réponses enrichissantes !

Lainie a écrit:Fait confiance au feeling

Excellent conseil Laughing je me le répète souvent mais j'ai du mal...

Stauk a écrit: Est ce que tu as une preuve de ta non-zébritude ?
J'adore ! Laughing

Stauk a écrit:Un peu d'empathie, d’espièglerie. Et toutes ces autres choses qui rendent les relations formidables : la compatibilité des humeurs, la patience vis à vis des bizarreries et des réactions difficiles à saisir ...
(...)Rester Zen ça semble bien. Relativiser mes réactions, c'est un truc qui m'irrite au plus haut point. Alors accompagner en restant Zen, ça serait bien.
Voilà des conseils qui me parlent ...

Stauk a écrit:Je veux bien une amie comme ça.
Chouette, finalement zèbre ou pas .... Wink

Fata Morgana a écrit:
Perso je suis marié depuis des décennies avec une non-zèbre et depuis ce temps on file le parfait amour. Sans doute parce que l'amour bien compris repose sur des bases bien plus profondes que les simples ressemblances de fonctionnement.
Voilà qui est réjouissant ! J'ai lu certains psy qui disaient qu'un couple "mixte" était nécessairement voué à l'échec, c'était plutôt déprimant !

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Stauk le Dim 5 Mar 2017 - 15:09

Fanette a écrit:Voilà qui est réjouissant ! J'ai lu certains psy qui disaient qu'un couple "mixte" était nécessairement voué à l'échec, c'était plutôt déprimant !
Tu nous donnes des noms ?
Il s'appuyaient sur un article scientifique pour affirmer ça, ou c'était juste leur envie du moment de vendre un peu de tristesse ?
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Invité le Dim 5 Mar 2017 - 15:14

Il est essentiel de bien communiquer, et je pense que la qualité des relations est surtout le fait de qualités de communication, de patience, de respect mutuel plutôt que de QI.
Je n'ai aucune idée du QI de mes amis, et je m'en porte très bien.
Ce n'est pas aux autres de s'adapter en permanence non plus.
Méfiez-vous aussi des gens qui vous pompent l'air sous prétexte d'être surdoués.
On peut tolérer certaines choses, mais à un moment, la douance n'autorise pas le non respect d'autrui. Un de mes ami est tombé sur une nana qui se disait surdouée et en profitait pour être infecte avec lui. Je l'ai rencontrée, elle ne m'a pas parue particulièrement intelligente, elle m'a surtout paru être une sale petite peste égoiste... Et ça, ce n'est pas de la douance. C'est pareil chez les hommes. Quelqu'un qui se présente aux autres comme surdoué : méfiez-vous.
Personnellement personne dans mon entourage ne sais que je le suis, même si certains me posent la question et me disent d'aller me faire tester. Je ne leur dirai rien, ça ne regarde que moi. Je ne veux pas que cela biaise mes relations réelles. Il y a juste des amis très proches à qui je vais peut-être en parler, mais pour l'instant je ne l'ai pas fait, n'en voyant pas l'intérêt actuellement... Ca viendra peut-être, mais jamais je ne le dirais devant plusieurs personnes... Sauf si je sais que toutes ces personnes le sont aussi, je vais aller chez Mensa pour voir. Là evidemment, on en parlera entre nous.

En conclusion, ce que j'attends dans une relation : RESPECT, CONFIANCE, HUMOUR...
Un petit exemple de chose qui peut m'irriter et me trotter dans la tête un moment (attention, c'est très con pour quelqu'un de normal mais moi ça me blesse) : qu'on me mette devant le fait accompli en me disant "t'es d'accord ? "... Je devais voir une copine au restau, je passe la chercher, et là elle me dit ; "j'ai invité Machine, ça te dérange pas ? "... "Bonjour Machine...." Ouais j'ai vachement le choix là. Et ça je déteste... Faut prévenir avant ou ne pas me demander si ça me dérange, vu que je n'ai pas la choix ! Non mais... Bref, le genre de truc auquel les gens ne font pas vraiment attention, mais qui moi me pèsent. Bon les autres, si vous n'êtes pas d'accord, que vous ce genre de choses vous indiffèrent, dites le que je sache si c'est moi qui suis psychopathe :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Hakaan le Dim 5 Mar 2017 - 15:33

"J’ai bien compris que l’amitié est plus facile entre zèbres, parce que vous fonctionnez de la même façon" mouais bof, il y a des HQI très bêtes et des NT avec une vie intérieur riche et diversifiée, le QI ne fait pas l'état de conscience des choses ni le vécu, les affinités et la richesse d'esprit c'est un peu plus subtil qu'une histoire de QI
avatar
Hakaan
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 710
Date d'inscription : 30/06/2015
Age : 34
Localisation : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Dim 5 Mar 2017 - 15:47

Stauk a écrit:
Fanette a écrit:Voilà qui est réjouissant ! J'ai lu certains psy qui disaient qu'un couple "mixte" était nécessairement voué à l'échec, c'était plutôt déprimant !
Tu nous donnes des noms ?
Il s'appuyaient sur un article scientifique pour affirmer ça, ou c'était juste leur envie du moment de vendre un peu de tristesse ?

J'ai retrouvé ça par exemple :
Que se passe-t-il si une des deux personnes du couple n’est pas HP ?
S’il y en a qui piétine parce que l’autre met trois heures à comprendre ce qu’il a compris tout de suite, il s’impatiente. Même s’il refrène son impatience, cela se voit et l’autre, qui n’a pas compris, peine et se sent toujours inférieur, dévalorisé parce qu’il met du temps à comprendre. Il y a un décalage et ce n’est pas viable à terme. Après, lorsqu’il y a des enfants, cela peut entraîner des sortes de clans, avec ceux qui sont plus proches de l’un, et ceux plus proches de l’autre. Avec le risque d’un écart qui se creuse et ne se comble pas. Voilà pourquoi les deux doivent marcher à un rythme identique. Sinon, c’est le KO et un KO, ça s’aggrave. Mais je sais que dire cela n’est pas politiquement correct…
Ariel Adda
chercher :  lalibre.be/lifestyle/psycho/les-amours-des-surdoues-sont-elles-plus-compliquees
(désolée, trop nouvelle pour poster un lien  Rolling Eyes )

THQIsansdéconner a écrit:Et ça je déteste... Faut prévenir avant ou ne pas me demander si ça me dérange, vu que je n'ai pas la choix ! Non mais... Bref, le genre de truc auquel les gens ne font pas vraiment attention, mais qui moi me pèsent. Bon les autres, si vous n'êtes pas d'accord, que vous ce genre de choses vous indiffèrent, dites le que je sache si c'est moi qui suis psychopathe :p
Je déteste ça aussi, je suis peut-être psychopathe, alors  Laughing

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Invité le Dim 5 Mar 2017 - 15:55

Fanette a écrit:
Que se passe-t-il si une des deux personnes du couple n’est pas HP ?
S’il y en a qui piétine parce que l’autre met trois heures à comprendre ce qu’il a compris tout de suite, il s’impatiente. Même s’il refrène son impatience, cela se voit et l’autre, qui n’a pas compris, peine et se sent toujours inférieur, dévalorisé parce qu’il met du temps à comprendre. Il y a un décalage et ce n’est pas viable à terme. Après, lorsqu’il y a des enfants, cela peut entraîner des sortes de clans, avec ceux qui sont plus proches de l’un, et ceux plus proches de l’autre. Avec le risque d’un écart qui se creuse et ne se comble pas. Voilà pourquoi les deux doivent marcher à un rythme identique. Sinon, c’est le KO et un KO, ça s’aggrave. Mais je sais que dire cela n’est pas politiquement correct…
Ariel Adda

S'il ne sait pas qu'il est surdoué, ok, mais s'il le sait, forcément, il ne s'étonnera plus de comprendre plus vite et donc sera patient avec les autres.
C'est pour ça que c'est important de la savoir, je trouve.
Et dans la vie de tous les jours, il y a assez peu d'occasions... enfin c'est vrai que je peux être pénible au ciné car les scénarios sont toujours les memes et je capte la fin un peu trop tot... juste je me tais maintenant, et je ne dis plus "quoi mais sérieux , c'était gros !"... Après les personnes se sachant surdouées qui rabaissent les autres, ben c'est des gros cons en fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fata Morgana le Dim 5 Mar 2017 - 16:07

Au regard de mon expérience, l'amour transcende les différences.

Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19918
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par ElectronLibre le Dim 5 Mar 2017 - 16:23

Pour répondre à la question initiale, si la personne non surdoué est bienveillante, cela ne pose pas de problème. A bienveillance égale, un surdoué aura un bonus par rapport à un non surdoué. Car il comprendra mieux et apportera d'avantage à la relation.

Par contre le vrai problème c'est les non-surdoués qui sont malveillants à cause du fait que le conjoint soit surdoué. Soit par jalousie, par manque de compréhension ou n'importe quel autre raison.

avatar
ElectronLibre
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 240
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 28
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Invité le Dim 5 Mar 2017 - 16:50

Fanette a écrit:
Pour ceux d’entre vous qui croient à la possibilité de relations épanouissantes avec des non-zèbres, qu’attendez-vous de nous ? Qu’est-ce-qui vous paraît essentiel ? .

je n'ai pas d'a priori, je prends l'autre comme il est , je n'attends donc rien au départ


"Imaginons que je souhaite être amie avec l’un de vous (ben oui, parce que vous êtes super attachants, en plus  Wink )
Dois je venir vous chercher dans votre grotte ou au contraire, accepter une certaine distance ? "

l'apprivoisement est un processus où chacun apprend de l'autre progressivement, ce qui me parait important c'est ce respect de l'autre et dans les deux sens , la distance donc doit forcément exister, elle ne se résorbe que par connaissance progressive et c'est valable pour surdoués ou non selon moi



"Seriez-vous gênés que j’évoque votre douance si vous n’en avez pas parlé (une façon pour moi de montrer que je vous accepte tels que vous êtes) ? Aimeriez-vous des débats intellectuels avec moi, même si je ne suis pas toujours au niveau, ou préféreriez-vous des conversations plus légères ? "

la notion de ne pas être à la hauteur ne signifie par grand chose, les surdoués ne sont pas des dieux omniscients et il ya des tas de choses que je ne sais pas , donc venir me dire je te trouve intelligent cela ne me gêne pas mais cela ne rend pas ce qu'apporte l'autre comme négligeable ou non intéressant , je ne me pose même pas la question, j'échange c'est tout et si je comprend le niveau d'échange cela ne m'empêche pas d'échanger à des niveaux variés et selon les sujets


"Quand vos émotions vous emportent tout en haut, ou tout en bas, dois-je vous accompagner ou au contraire rester zen et relativiser vos réactions ? Auriez-vous besoin que je ne vous mette pas la pression, que je vous donne l’impression de vivre cette relation de façon légère, ou bien au contraire avez-vous besoin de sentir une implication forte, avec une certaine exigence du coup ?"

c'est plus délicat, quand un surdoué est en haut ou en bas il faut savoir suivre et en fait c'est presque impossible sauf si on ets au mêmeniveau et encore je n'en suis même pas certain, je pense que mettre la pression ou se montrer indifférents ne sert à rien, c'est juste respecter que ces états particuliers et temporaires existent, font partie intégrante de ce qu'un surdoué est , je pense que la sympathie, la compassion ou juste être présent suffit, et si en couple de l'amour et de l'affection, cela relève de la magie dans les moments hauts et de l'enfer dans les moments bas, un surdoué ne voudra pas entraîner l'autre dans l'abime, enfin cela dépend des gens, moi je préfère assumer mes doutes abyssaux comme un grand tout seul et ne pas "engluer" l'autre car je sais que si je sais remonter , l'autre peut être ne le saura pas aussi facilement et sans le recul sur ce qui a été vécu


"Mon empathie n’étant pas aussi développée que la vôtre, je vais nécessairement tâtonner et commettre des maladresses, seront-elles rédhibitoires ? "

je ne suis pas certain que l'empathie soit une caractéristique de zèbre, je connais des tas de zèbres totalement infects sans la moindre empathie, donc pas de culpabilisation, et puis avoir une mère thérésa sur le dos ça sonne faux, juste être ce qu'on est , aimer comme on peut, empathir comme on peut, c'est déjà énorme de savoir faire cela


voilà, en effet il existe autants de profils de surdoués que de surdoués et on n'est pas des monstres avec un code source et un mot de passe pour pouvoir échanger, lol on est humain comme tout le monde, on fonctionne juste un peu différemment parfois et pas toujours, il m'arrive d'être très stupide et idiot comme tout le monde, comme il arrive à des gens normaux d'être extraordinaire aussi à leurs heures

donc s'accepter soi, rien à prouver et échanger si affinités, les autres questionnements ne me paraissent pas utiles et même des freins à la spontanéité si utile dans ce monde actuel ou tout semble sans cesse calculé



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par chuna56 le Dim 5 Mar 2017 - 17:14

Plus ça va, plus ça m'irrite ces modes d'emplois des surdoués, qui font qu'ensuite ya des idées préconçues sur ce que doit être la personne HPI ou non.
Suffit de fréquenter ce forum pour comprendre à quel point les personnalités sont diverses, et que les surdoués sont avant tout des être humains normaux, avec des excentricités qui leur sont propres, même si on les retrouve peut-être plus dans cette population, ce qui n'est à priori, pour le moment, pas prouvé...

Quand une amitié nait, on apprend à connaitre l'autre, et on s'adapte mutuellement.
Il n'y a pas 2 relations identiques...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7735
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Stauk le Dim 5 Mar 2017 - 17:21

Fanette a écrit: l’autre, qui n’a pas compris, peine et se sent toujours inférieur, dévalorisé parce qu’il met du temps à comprendre. Il y a un décalage et ce n’est pas viable à terme.

Oui ça je veux bien à la limite le croire. Du coup c'est au pauv' gars qui a l'impression d'être facilement impatient, et incapable de bien expliquer les choses, pas pédagogue pour un sous, de trouver une compagne confiante et pas trop intéressée par son propre statut intellectuel. Je dis pas que c'est facile, mais dois y avoir moyen.


Et même, si je savais où chercher, je tenterais ma chance.
J'ai déjà essayé les petites annonces : hommes peu enclin aux longs discours, et s’énervant vite, cherche compagne pour relation sérieuse. Pour l'instant ça ne donne rien, mais y a peut être un problème avec ma photo, je pense.
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Dim 5 Mar 2017 - 17:32

Stauk : Laughing

Merci à tous, je ne vais pas tout commenter, mais vos contributions sont passionnantes.
OK pour dire qu'il n'y a pas de mode d'emploi, que chacun est différent, qu'il faut faire au feeling, et que zèbre ou non, c'est en étant soi-même mais attentif à l'autre que l'on peut construire une vraie relation. (Un peu bateau comme conclusion, non ? Embarassed Laughing )

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par chuna56 le Dim 5 Mar 2017 - 17:33

@Stauk : si tu enlevais de ton annonce le : "est-ce que tu biaises ?", ça marcherait mieux...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7735
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Pola le Dim 5 Mar 2017 - 17:35

Jamais le premier soir Smile
avatar
Pola
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5191
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par chuna56 le Dim 5 Mar 2017 - 17:35

Fanette : excuse mon agacement, hein, j'ai cru moi même beaucoup de choses écrites dans les bouquins au début. Pour ça que ça m'agace d'ailleurs.

Si c'est pas indiscret, pourquoi es-tu zici ?

Qu'est-ce qui a merdoyé selon toi avec la nana zèbre lunatique ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7735
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Fanette le Dim 5 Mar 2017 - 18:03

chuna56 a écrit:Fanette : excuse mon agacement, hein, j'ai cru moi même beaucoup de choses écrites dans les bouquins au début. Pour ça que ça m'agace d'ailleurs.
Pas de problème !

chuna56 a écrit: Si c'est pas indiscret, pourquoi es-tu zici ?
Parce que je pense que mon fils de 21 ans est probablement un zèbre (si tu veux des détails, j'en ai parlé dans ma présentation)

chuna56 a écrit:Qu'est-ce qui a merdoyé selon toi avec la nana zèbre lunatique ?
Ben, quand elle a préféré en revenir à des relations purement professionnelles, qu'elle a décliné les invitations, etc.,je n'ai pas insisté, mais parfois, nous retrouvions des moments de complicité, où elle se montrait chaleureuse, et j'avais l'impression que ce n'était pas nécessairement un manque d'affinités qui l'avait poussée à laisser tomber ... puis elle a muté et nous ne nous sommes pas recontactées ...

Fanette
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par Stauk le Dim 5 Mar 2017 - 18:33

Fanette a écrit:
Parce que je pense que mon fils de 21 ans est probablement un zèbre (si tu veux des détails, j'en ai parlé dans ma présentation)

Ah ouais, faut faire gaffe alors. Dans les livres, ils disent que c'est génétique. Le père était insupportable ?
Sinon pour les difficultés sociales, on a le syndrome d'Aspeger, qui ouvre en moyenne plus de porte que la douance (surtout si on a des difficultés sociales).
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question d’une non-zèbre aux zèbres : vous apprivoiser, c’est possible ?

Message par chuna56 le Dim 5 Mar 2017 - 18:47

Elle a muté en quoi ?
ça fait peur ! Shocked

Vais aller voir ton fil de présentation...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7735
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum