une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par DéBé le Ven 27 Jan 2017 - 14:45

Bonjour,

j'ai dû aller chez le coiffeur hier et j'ai pensé à plein de choses, tellement que pour une fois j'ai eu envie d'écrire tout ce qui m'était passé par la tête. En me relisant, je me demande si cette demi-heure a été arborescente, si c'est normal de penser comme ça ou si je suis un peu tordu ! Il y en a d'autres qui pensent de la même façon?

Ma séance chez le coiffeur:

Je rentre dans le salon de coiffure, il est 13h30. Le salon est vide, calme et propre. Bizarre. Pas de cheveux par terre, une coiffeuse au lavabo se lave les mains, une cliente lit Paris Match avec un shampoing qui sèche sur sa tête. A quoi ça sert de patienter avec la mousse sur les cheveux ? Sur Paris Match, une photo pleine page de Sophie Marceau. Elle est jolie, mais maintenant elle a de très légères petites rides au coin des yeux, elle a du rouge à lèvres rouge foncé parfaitement appliqué. Je pense que la séance photo a été bien préparée. Une 2ème cliente fait peigner ses long cheveux brun par une 2ème coiffeuse. Où sont passés les clients ? D’habitude il y a plein de monde. Où sont passés les coiffeuses ? Ma coiffeuse est Nathalie, elle se lave toujours les mains, pourquoi cela dure-t-il si longtemps? Je l’imaginais brune, elle est blonde. Pourquoi est-elle blonde ? C’est bizarre, sa voix au téléphone me laissait supposer qu’elle était brune. Pourquoi ai-je supposé qu’elle est brune ? Pendant que j’attends au shampoing, j’entends discuter Nathalie avec sa collègue : « Demain il faut que je coiffe ma belle-mère pour le mariage. Je n’ai pas pu refuser. Je vais terminer super tard, j’ai déjà des rdv très tard au salon ce jour-là, je vais être fatiguée». Pourquoi n’a-t-elle pas expliquée qu’elle serait très fatiguée et qu’elle terminait plus tard que d’habitude ? En attendant avant le shampoing, je regarde les affiches devant moi collées sur le mur :

•Affiche 1 : Opération pièces jaunes. Tiens ça existe encore l’opération pièce jaune ? D’ailleurs, les pièces ne sont plus jaunes mais marron. Avec le passage à l’euro, récolter des pièces jaunes a dû augmenter les sommes récoltées. Bernadette Chirac n’est pas morte ? S’occupe-t-elle encore de l’opération pièce jaune ?

•Affiche 2 : un projet de jeu dénommé Vitality cherche des fonds pour prendre vie grâce au financement participatif sur le site KissKissBankBank. C’est quand même un super principe le financement participatif ! Evidemment il y a un jeu de mot avec KissKissBangBang. Au fait, KissKissBangBang, c’était un film ou une chanson ? C’était quoi déjà ? Faut que je regarde… Vitality est un jeu coopératif à destination des enfants pour les sensibiliser sur la santé et le bien-être. Je me demande : « Est-ce que les enfants vont être sensible au thème ? » Sur l’affiche, chaque lettre du mot Vitality est écrit d’une couleur différente, ce qui donne un aspect arc-en-ciel pop assez dynamique. Je pense que c’est sympa, bien trouvé et en même temps pas follement original.

Toujours en attente de shampoing. Je lève la tête. Par la vitrine du salon de coiffure, les réparations en brique de la façade tout en haut de l’immeuble d’en face me sautent aux yeux. Le mur est brun, les briques sont beiges, marrons, brunes. J’ai l’impression de voir un tableau pointilliste à la façon de l’art aborigène australien. Sauf que mon tableau aborigène à la maison est dans les tons violets et blanc. Mais oui, j’ai déjà vu des œuvres aborigènes dans les tons ocre, marron, jaune, ça marche. Ce mur est très beau. C’est incroyable que je ne l’ai jamais vu avant. On passe devant tout le temps pourtant, il fallait juste lever la tête. Je repense à ce que disait un grapheur des rues dans l’émission de France Culture sur Brassaï qui photographiait les graffitis de Paris dans les années 1930 et 1950 : en attachant de l’importance aux graffitis et en les mettant en valeur dans ses photos, Brassaï avec son regard d’artiste a révélé la beauté et l’intérêt des graffitis. L’artiste est celui qui met le doigt sur une esthétique que personne n’a remarqué. Je ne suis pas artiste, mais j’ai l’impression avec ce mur de brique devant moi d’avoir révélé quelque chose que personne n’avait vu avant. Est-ce que je ne pourrai pas utiliser cette idée de pointillisme et de brique dans mes écrits sur l’Afghanistan ? L’architecture des villes afghanes est faite de briques, de terre et de poussière. Si j’arrive à le placer dans mon texte ce sera une bonne idée. On passe au salon, je m’installe dans le fauteuil face au grand miroir qui recouvre le mur. Le jeu des reflets fait que je me vois de face sur le miroir en face de moi et parfaitement de profil dans un autre miroir qui se reflète dans le premier. Où est-il exactement cet autre miroir ? Comment se fait-il que ce soit si parfaitement de profil ? Je songe qu’une image se forme sur la pupille par la déformation/perturbation de la trajectoire des rayons lumineux par l’objet qu’on observe. Quelles sont les sources de lumière ici ? Des néons au plafond, des spots jaunes, le soleil brille dehors, comme me le fait remarquer Nathalie. Oui, je dis qu’il fait beau mais froid, c’est agréable. Je crois qu’elle aurait envie qu’on discute, mais quoi lui dire ? Aucune idée. Dois-je lui parler de son problème de belle-mère qu’elle doit coiffer et lui montrer que j’ai entendu la conversation avec sa collègue ? Finalement je me tais. De près, Nathalie est moins jeune que je ne le pensais. Ses joues sont un peu affaissées, elle a mis une légère couche de fond de teint. Une belle-mère ? Pourtant elle n’a pas d’alliance… Bon, mais enfin, d’où viennent donc les rayons de lumière qui me permettent de voir mon profil sans tourner la tête ? Ça commence à m’agacer. Quelle est leur trajectoire de miroir en miroir ? Ca y est, j’ai trouvé où se trouve le miroir dans le miroir qui montre mon profil! Sur un meuble, il forme un angle de 45 degrés avec le miroir mural qui me fait face, d’où le profil. Je pense aux recherches sur les capes d’invisibilité. Les chercheurs peuvent rendre invisible un objet s’ils arrivent à reconstruire entre l’objet et l’œil de l’observateur exactement le même rayon lumineux (une onde de même période, phase, et amplitude) que celui qui arrive derrière l’objet, comme si le rayon lumineux n’avait jamais été dévié. Comment faire ça ? L’idée de chercheur me fait penser au chercheur Henri Pezerat qui a révélé le scandale de l’amiante, dont j’écoute l’histoire en podcast en ce moment. Analyser les particules inconnues de son labo à Jussieu et découvrir que c’est de la poussière d’amiante, OK on peut dire que c’est la curiosité du chercheur. Faire le bilan des connaissances scientifiques sur l’amiante, OK. Voir d'après les publications scientifiques que la France a 30 ans de retard sur la prévention des contaminations à l’amiante, OK. Mais décider tout seul de faire le tour des usines d’amiante de France pour alerter les ouvriers, et monter une unité de recherche avec ses collègues pour identifier les bâtiments construits avec du flocage contenant de l’amiante, et se battre pendant 30 ans contre l’industrie de l’amiante pour sauver des vies, quel homme extraordinaire ! Ça me donne envie de pleurer (et écrire ses lignes me donne encore envie de pleurer). C’est honteux que personne ne connaisse son nom.

Il est 14 heures, je sors du coiffeur. Tiens ça a duré pile une demi-heure. Ah, c’est pour ça que je n’ai jamais remarqué les réparations en briques en haut de l’immeuble. Du trottoir on ne les voit presque plus, avec la perspective l’immeuble en avant les cache en partie.

Et voilà! c'est tout pour ces 30 minutes là! Este ce que cela vous inspire des remarques?
avatar
DéBé
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 43
Localisation : Pour vivre heureux, vivons cachés

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Mark Larx le Sam 28 Jan 2017 - 19:23

Pareil... et pas que chez le coiffeur...
avatar
Mark Larx
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 223
Date d'inscription : 03/11/2016
Age : 37
Localisation : sud deux sèvres

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par libelluuule le Dim 29 Jan 2017 - 0:51

Henri Pezerat... Tu as raison, c'est honteux que personne ne connaisse son nom! (Enfin là ça fait au moins une de moins grâce à toi Smile)
Et sinon oui moi aussi c'est pareil.
avatar
libelluuule
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 34
Localisation : Melbourne

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par singeastronome le Lun 30 Jan 2017 - 14:03

Je pense qu'il serait intéressant que pendant 30min le soir(ou autre moment)on note tout ce qui nous passe par la tete et qu'on le poste sur ce fil de discussion.

singeastronome
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 40
Date d'inscription : 01/03/2013
Age : 19
Localisation : Belfort

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Weirdo le Lun 6 Fév 2017 - 17:25

singeastronome très intéressant certes, mais ça peut vite faire des pavés monstrueux et parfois difficiles a décrire Smile

Weirdo
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 03/02/2017
Age : 18

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Mabac le Mer 22 Fév 2017 - 8:59

Passionnant et tellement similaire à mes pensées. Merci pour ce partage Smile

(J'ai aussi l'étrange tendance à imaginer les gens selon les approches téléphoniques, c'est curieux comme phénomène car je suis souvent loin de la réalité...)
avatar
Mabac
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 67
Date d'inscription : 16/12/2016
Age : 30
Localisation : Dijon / Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Nox le Ven 10 Mar 2017 - 12:49

Ce soir, j'arrive au travail et j'allume mon ordinateur. J'ai plein de choses en tête, j'ouvre le forum et je vois ce post.

Je suis nouvelle ici, mais il m'intrigue et je le lis en entier. Puis je me demande ce qu'il y a dans ma tête à moi en une demi-heure. Alors je me mets à tout noter.
Ma collègue entre à ce moment et elle me tend une fleur. J'aime beaucoup cette collègue, elle s'appelle Marie, elle est plus vieille que moi et toujours souriante. Elle aime beaucoup rire. Même quand il n'y a rien de très marrant. Du coup, sa simple présence me fait sourire. Je crois qu'elle m'aime bien car je ne la juge pas et je me contente de lui rendre ses sourires sans chercher à savoir ce qu'il y a derrière. La fleur sans très bon. On dirait une fleur de tiaré, mais elle a beaucoup moins de pétales, je me demande quelle fleur c'est. Ce n'est pas grave, je la sens encore une fois et je me surprends à fermer les yeux pour analyser l'odeur. J'hésite ensuite à la mettre dans mes cheveux, puis je me souviens que l'on n'a pas le droit de modifier les uniformes, alors je me sens déçue. Je cherche un endroit pour la poser, un endroit où elle serait en valeur, mais je ne trouve pas. Il n'y rien pour la poser sur l'ordinateur, et je ne veux pas la mettre sur le comptoir, les gens risqueraient de la toucher. Sur les chocolats, ils risqueraient de l'embarquer en se servant. Je finis par la poser tristement sur mon sac. Ce n'est pas grave, au moins moi je pourrai la voir. Si les gens n'ont pas ce plaisir là, ce n'est pas si grave, au final, c'est un présent qui m'est destiné à moi seule, c'est comme une petite confidence entre Marie et moi. Temps qu'elle a pu me la donner je pense que c'est le principal. Je sens encore l'odeur de la fleur en même temps que j'écris ça. Puis je me mets à penser aux gens qui vont arriver ce soir. Il y a le directeur général et sa femme. Je stresse un peu. Je me demande si je leur ouvre le coin V.I.P. où si j'attends qu'ils soient là pour le leur demander. S'ils souhaitent passer inaperçu, je devrais peut-être attendre leur avis avant de leur imposer cette décision et risquer d'avoir une mauvaise image alors que tout partait d'un bon sentiment. En parlant de bon sentiment, je ne sais pas quoi répondre à Chil sur whatsapp, nous avions commencé la discussion en rigolant, puis je ne me souviens même plus pour quelle raison, il a commencé à s'éparpiller et à se plaindre de sa vie. Il a mélangé plein de faits, et se plaint de tellement de choses à la fois, que plus rien n'à de sens dans ce qu'il dit. Du coup, j'ai pris peur et j'ai éteint mon téléphone. Je le rallumerai tout à l'heure, quand il sera partit. J'ai peur qu'il le prenne mal, mais d'un autre côté j'ai envie qu'il se rende compte qu'il me fait fuir lorsqu'il se met dans ces états là. Chil est un zèbre lui aussi. Nous ne nous sommes jamais rencontrés. Il est un zèbre, mais je le trouve bizarre. Il n'est pas du tout renfermé et c'est ce qui me fait peur je crois. Il est intelligent, très intelligent même. Il est curieux, touche à tout, bricole tout, et plein d'autres choses, mais il est bien plus extraverti que tous les autres zèbres à qui j'ai parlé jusqu'ici. Il me fonce dedans et percute ma coquille chaque fois que l'on discute, mais il ne s'en rend pas compte et je fais comme si de rien n'était pour ne pas le faire se sentir mal et pour ne pas avoir l'air inférieure. Cependant, au fond de moi, je n'ai plus envie de lui parler et j'ai même envie de couper court, définitivement.
Même si je l'aime bien.
Je viens d'aller parler à Kerry, un autre zèbre que je n'ai jamais rencontré. J'aime beaucoup les rencontrer virtuellement. En fonction de mes humeurs, je peux aller parler à des gens complètement différents les uns des autres. Kerry n'est qu'un surnom, il ne veut pas me dire son nom et je ne lui ai jamais dit le mien. Je crois que son nom est Simon, mais je n'en suis pas sûre. Il est très introverti, l'opposé de Chil. Ca me fait du bien de lui parler, même si parfois il lit sans me répondre, je sais qu'il a lu et qu'il est là. C'est bizarre, mais nous nous entendons bien comme ça.
J'ai fais des tests sur internet, je crois que je suis atteinte du syndrome d’Asperger. A vrai dire, je pense que je ne vais pas envoyer ce texte et que je vais me contenter de le supprimer une fois les trente minutes passées.
J'espère que j'ai bien remis tous les magazines, que les passagers ne viennent pas se plaindre. Ils vivent comme des élites, se comportent comme des élites, ils paient comme des élites et donc exigent de se faire traiter comme des élites. Mais c'est dur parfois. Parfois ils viennent se planter devant moi et se mettent à me parler de politique, de tourisme, d'affaire. J'essaie de répondre mais je n'y comprends pas grand chose. A vrai dire, ça ne m'intéresse pas. Ils ont toujours un esprit trop tranché et n'aiment que ce qui va dans leur sens. Et même si j'y connaissais quelque chose en politique, ils ne m'écouteraient probablement pas. Tout ce qui les intéresse c'est de parler. Ils sont au milieu du cercle et du coup, et comme l'être humain n'est pas doté d'un champ de vision en 360°, ils ne voient que ce qui est devant eux.

Oh, Kerry m'a répondu. Je me demande ce qu'il a dit.

J'irai voir plus tard, il faut que je me serve à boire avant que les gens n'arrivent, ça ne serait pas sérieux sinon.

J'ai lu mon horoscope en arrivant. Oh je dois me mettre du rouge à lèvre rapidement. La fleur sent toujours. Donc j'ai lu mon horoscope je disais, mais il ne me convient pas. Rien dedans ne me correspond. C'est bizarre les autres mois pourtant j'avais l'impression que je pouvais faire des liens avec les événements de ma vie, mais là il n'y a aucune coïncidence et rien ne colle cette semaine.

Ce n'est pas grave, ce n'est pas une si mauvaise semaine. Il y a du bruit dans le couloir. Un chariot on dirait. Ou peut-être le bagage d'un premier passager. La femme du magazine à de belles lèvres. Je n'ai pas envie que les passagers arrivent, j'aimerai bien continuer à ne rien faire et simplement penser sans que personne ne viennent m'interrompre pour m'obliger à sourire et à dire bonsoir. Je me suis prise deux verres de jus finalement. Je ne savais pas lequel choisir alors j'ai pris celui à la banane et celui à l'orange.

J'attends une réponse pour Mercredi ou Jeudi soir. En théorie j'ai une sorte de rencard. Est-ce qu'on peut quand même appeler ça un rencard lorsque c'est avec un plan-cul..?

Il est temps que l'on achète de nouveaux chocolats, les membres habitués vont commencé à se plaindre. Ils se plaignent déjà de la nourriture.

Le premier passager est arrivé, il a un t-shirt bleu et se tient bizarrement, son ventre ressort beaucoup mais ses épaules sont en arrière. C'est marrant, on dirait qu'il exagère sa posture. Il s'appelle Eric et a les cheveux bouclés et en pétard, un peu comme Eric Antoine.
C'est peut-être lui, mais en non-maquillé et en version civilisée.
J'aime beaucoup Eric Antoine, même s'il crie trop fort et exagère souvent, il a du talent.
J'allais parler du magicien très connu qu'on a localement mais un deuxième passager est arrivé.
Un polynésien, baraqué, environ ma taille avec un maillot des All Blacks. Le crâne quasiment entièrement rasé, il n'a laissé qu'une petite touffe bouclée sur le dessus. Je n'aime pas du tout. Ce n'est pas esthétique. On dirait un crâne de bambin. Il n'avait l'air ni patient, ni amical.
Je devine que la soirée ne fait que commencer. La fleur sent toujours et je vais aller lire les réponses de Kerry. La demi-heure est écoulée. Bonne soirée à tous!
avatar
Nox
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 08/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Fata Morgana le Ven 10 Mar 2017 - 12:56

Pile ça.
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19743
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Nox le Ven 10 Mar 2017 - 13:01

Fata Morgana a écrit:Pile ça.

Bonjour Fata Morgana. Si tu prenais trente minutes, qu'aurais-tu dans la tête?
avatar
Nox
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 08/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Circé le Ven 10 Mar 2017 - 15:07

DéBé a écrit:Il est 14 heures, je sors du coiffeur. Tiens ça a duré pile une demi-heure. Ah, c’est pour ça que je n’ai jamais remarqué les réparations en briques en haut de l’immeuble. Du trottoir on ne les voit presque plus, avec la perspective l’immeuble en avant les cache en partie.

Et voilà! c'est tout pour ces 30 minutes là! Este ce que cela vous inspire des remarques?

Cela m'inspire qu'en trente minutes pour obtenir une coupe et bien plus, toi et ton coiffeur êtes des rapides pas très concentrés à leurs affaires.

C'est amusant comme petit jeu, je verrais si je peux m'y plier ou pas.
avatar
Circé
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1177
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 36
Localisation : Bavay

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Fata Morgana le Ven 10 Mar 2017 - 15:10

Il me semble qu'il y a longtemps, j'ai déjà écrit un truc comme ça sur zebra. Le problème c'est que depuis le temps le fil a dû disparaître sous la ligne de flotaison.

Par contre il y a une chose: avant d'entrer chez ton coiffeur, tu n'as pas essayé de deviner laquelle des voitures présentes aux alentours était la sienne ?


Dernière édition par Fata Morgana le Ven 10 Mar 2017 - 15:57, édité 1 fois
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19743
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Wifi le Ven 10 Mar 2017 - 15:55

C'est un exercice biaisé. Le seul fait de penser à le documenter revient à le romancer, et donc à forcer le trait à certains moment, ou à le brider à d'autres
avatar
Wifi
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 08/03/2017
Age : 37
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Circé le Ven 10 Mar 2017 - 15:59

C'est une critique on ne peut plus recevable, mais c'est également ce qui rend l'exercice intéressant à mes yeux.

La plage d'une demi-heure me paraît par contre excessive parce qu'elle recouvre des milliers d'idées finalement quand deux minutes de pensée représenteraient déjà un pavé terriblement indigeste s'étalant sur plusieurs dizaines de pages si nous voulions être honnête.
avatar
Circé
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1177
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 36
Localisation : Bavay

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Wifi le Ven 10 Mar 2017 - 16:04

Circé a écrit:
La plage d'une demi-heure me paraît par contre excessive parce qu'elle recouvre des milliers d'idées finalement quand deux minutes de pensée représenteraient déjà un pavé terriblement indigeste s'étalant sur plusieurs dizaines de pages si nous voulions être honnête.

C'est techniquement impossible de retranscrire en live une pensée arborescente
=> si tu le fais en direct : tu tapes, tu romances, et donc tu bloques le process arborescent
=> si tu le fais a posteriori : c'est plus fidèle, mais forcément moins complet

Et je pousserai même le vice à dire que si tu te dis "je vais voir ce que ça donne", tu te forces justement inconsciemment à partir dans tous les sens, sans filtres ou filet, et du coup tu biaises l'expérience
avatar
Wifi
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 08/03/2017
Age : 37
Localisation : Région toulousaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Circé le Ven 10 Mar 2017 - 16:17

C'est la réflexion que je me suis faite. Après y avoir réfléchi, je me suis dit que je ne pouvais pas m'y plier parce que je ne peux pas avoir une attitude neutre vis à vis de cette exploration. Si je suis dans une attitude réflexive et que je me rends compte que je rêve, on peut assimiler ça a une phase de récupération lors d'une course, ce à correspond assez bien à une journée intellectuellement parlant, je vais me replacer en mode réflexion. C'est à dire passer d'un mode où les idées filent librement à un autre où elles sont incitées.

J'ai l'impression que ce qui est décrit ici, c'est ce qui se passe en quelques secondes de réflexion espacées sur la demi-heure, et encore de façon très idéalisée, on ne peut pas faire plus par écrit c'est impossible. Un point implique vingt autres qui en amènent chacun vingt autres et on élague sans arrêt pour rester concentré sur la branche qui nous intéresse.
avatar
Circé
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1177
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 36
Localisation : Bavay

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par truth le Lun 13 Mar 2017 - 15:12

Spoiler:

Nox a écrit:Ce soir, j'arrive au travail et j'allume mon ordinateur. J'ai plein de choses en tête, j'ouvre le forum et je vois ce post.

Je suis nouvelle ici, mais il m'intrigue et je le lis en entier. Puis je me demande ce qu'il y a dans ma tête à moi en une demi-heure. Alors je me mets à tout noter.
Ma collègue entre à ce moment et elle me tend une fleur. J'aime beaucoup cette collègue, elle s'appelle Marie, elle est plus vieille que moi et toujours souriante. Elle aime beaucoup rire. Même quand il n'y a rien de très marrant. Du coup, sa simple présence me fait sourire. Je crois qu'elle m'aime bien car je ne la juge pas et je me contente de lui rendre ses sourires sans chercher à savoir ce qu'il y a derrière. La fleur sans très bon. On dirait une fleur de tiaré, mais elle a beaucoup moins de pétales, je me demande quelle fleur c'est. Ce n'est pas grave, je la sens encore une fois et je me surprends à fermer les yeux pour analyser l'odeur. J'hésite ensuite à la mettre dans mes cheveux, puis je me souviens que l'on n'a pas le droit de modifier les uniformes, alors je me sens déçue. Je cherche un endroit pour la poser, un endroit où elle serait en valeur, mais je ne trouve pas. Il n'y rien pour la poser sur l'ordinateur, et je ne veux pas la mettre sur le comptoir, les gens risqueraient de la toucher. Sur les chocolats, ils risqueraient de l'embarquer en se servant. Je finis par la poser tristement sur mon sac. Ce n'est pas grave, au moins moi je pourrai la voir. Si les gens n'ont pas ce plaisir là, ce n'est pas si grave, au final, c'est un présent qui m'est destiné à moi seule, c'est comme une petite confidence entre Marie et moi. Temps qu'elle a pu me la donner je pense que c'est le principal. Je sens encore l'odeur de la fleur en même temps que j'écris ça. Puis je me mets à penser aux gens qui vont arriver ce soir. Il y a le directeur général et sa femme. Je stresse un peu. Je me demande si je leur ouvre le coin V.I.P. où si j'attends qu'ils soient là pour le leur demander. S'ils souhaitent passer inaperçu, je devrais peut-être attendre leur avis avant de leur imposer cette décision et risquer d'avoir une mauvaise image alors que tout partait d'un bon sentiment. En parlant de bon sentiment, je ne sais pas quoi répondre à Chil sur whatsapp, nous avions commencé la discussion en rigolant, puis je ne me souviens même plus pour quelle raison, il a commencé à s'éparpiller et à se plaindre de sa vie. Il a mélangé plein de faits, et se plaint de tellement de choses à la fois, que plus rien n'à de sens dans ce qu'il dit. Du coup, j'ai pris peur et j'ai éteint mon téléphone. Je le rallumerai tout à l'heure, quand il sera partit. J'ai peur qu'il le prenne mal, mais d'un autre côté j'ai envie qu'il se rende compte qu'il me fait fuir lorsqu'il se met dans ces états là. Chil est un zèbre lui aussi. Nous ne nous sommes jamais rencontrés. Il est un zèbre, mais je le trouve bizarre. Il n'est pas du tout renfermé et c'est ce qui me fait peur je crois. Il est intelligent, très intelligent même. Il est curieux, touche à tout, bricole tout, et plein d'autres choses, mais il est bien plus extraverti que tous les autres zèbres à qui j'ai parlé jusqu'ici. Il me fonce dedans et percute ma coquille chaque fois que l'on discute, mais il ne s'en rend pas compte et je fais comme si de rien n'était pour ne pas le faire se sentir mal et pour ne pas avoir l'air inférieure. Cependant, au fond de moi, je n'ai plus envie de lui parler et j'ai même envie de couper court, définitivement.
Même si je l'aime bien.
Je viens d'aller parler à Kerry, un autre zèbre que je n'ai jamais rencontré. J'aime beaucoup les rencontrer virtuellement. En fonction de mes humeurs, je peux aller parler à des gens complètement différents les uns des autres. Kerry n'est qu'un surnom, il ne veut pas me dire son nom et je ne lui ai jamais dit le mien. Je crois que son nom est Simon, mais je n'en suis pas sûre. Il est très introverti, l'opposé de Chil. Ca me fait du bien de lui parler, même si parfois il lit sans me répondre, je sais qu'il a lu et qu'il est là. C'est bizarre, mais nous nous entendons bien comme ça.
J'ai fais des tests sur internet, je crois que je suis atteinte du syndrome d’Asperger. A vrai dire, je pense que je ne vais pas envoyer ce texte et que je vais me contenter de le supprimer une fois les trente minutes passées.
J'espère que j'ai bien remis tous les magazines, que les passagers ne viennent pas se plaindre. Ils vivent comme des élites, se comportent comme des élites, ils paient comme des élites et donc exigent de se faire traiter comme des élites. Mais c'est dur parfois. Parfois ils viennent se planter devant moi et se mettent à me parler de politique, de tourisme, d'affaire. J'essaie de répondre mais je n'y comprends pas grand chose. A vrai dire, ça ne m'intéresse pas. Ils ont toujours un esprit trop tranché et n'aiment que ce qui va dans leur sens. Et même si j'y connaissais quelque chose en politique, ils ne m'écouteraient probablement pas. Tout ce qui les intéresse c'est de parler. Ils sont au milieu du cercle et du coup, et comme l'être humain n'est pas doté d'un champ de vision en 360°, ils ne voient que ce qui est devant eux.

Oh, Kerry m'a répondu. Je me demande ce qu'il a dit.

J'irai voir plus tard, il faut que je me serve à boire avant que les gens n'arrivent, ça ne serait pas sérieux sinon.

J'ai lu mon horoscope en arrivant. Oh je dois me mettre du rouge à lèvre rapidement. La fleur sent toujours. Donc j'ai lu mon horoscope je disais, mais il ne me convient pas. Rien dedans ne me correspond. C'est bizarre les autres mois pourtant j'avais l'impression que je pouvais faire des liens avec les événements de ma vie, mais là il n'y a aucune coïncidence et rien ne colle cette semaine.

Ce n'est pas grave, ce n'est pas une si mauvaise semaine. Il y a du bruit dans le couloir. Un chariot on dirait. Ou peut-être le bagage d'un premier passager. La femme du magazine à de belles lèvres. Je n'ai pas envie que les passagers arrivent, j'aimerai bien continuer à ne rien faire et simplement penser sans que personne ne viennent m'interrompre pour m'obliger à sourire et à dire bonsoir. Je me suis prise deux verres de jus finalement. Je ne savais pas lequel choisir alors j'ai pris celui à la banane et celui à l'orange.

J'attends une réponse pour Mercredi ou Jeudi soir. En théorie j'ai une sorte de rencard. Est-ce qu'on peut quand même appeler ça un rencard lorsque c'est avec un plan-cul..?

Il est temps que l'on achète de nouveaux chocolats, les membres habitués vont commencé à se plaindre. Ils se plaignent déjà de la nourriture.

Le premier passager est arrivé, il a un t-shirt bleu et se tient bizarrement, son ventre ressort beaucoup mais ses épaules sont en arrière. C'est marrant, on dirait qu'il exagère sa posture. Il s'appelle Eric et a les cheveux bouclés et en pétard, un peu comme Eric Antoine.
C'est peut-être lui, mais en non-maquillé et en version civilisée.
J'aime beaucoup Eric Antoine, même s'il crie trop fort et exagère souvent, il a du talent.
J'allais parler du magicien très connu qu'on a localement mais un deuxième passager est arrivé.
Un polynésien, baraqué, environ ma taille avec un maillot des All Blacks. Le crâne quasiment entièrement rasé, il n'a laissé qu'une petite touffe bouclée sur le dessus. Je n'aime pas du tout. Ce n'est pas esthétique. On dirait un crâne de bambin. Il n'avait l'air ni patient, ni amical.
Je devine que la soirée ne fait que commencer. La fleur sent toujours et je vais aller lire les réponses de Kerry. La demi-heure est écoulée. Bonne soirée à tous!


je trouve que tu as un certain talent pour l'écriture Very Happy

truth
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1036
Date d'inscription : 25/03/2016
Localisation : 26 ans

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par massa67 le Jeu 23 Mar 2017 - 17:49

Je ne veux être vexant avec personne... Mais demandé l'avis à tous le monde pas que aux "zébres". La réponses serra la même. Tous le monde fait ça.
avatar
massa67
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 13/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par offset le Dim 26 Mar 2017 - 22:26


J'ai toujours voulu lire la pensée arborescente même si comme le dit Wifi elle reste techniquement difficile à transcrire, c'est comme si on voulait photographier un point d'une rivière qui coule (cet exemple n'est peut être pas assez demonstratif Very Happy )
J'ai aussi les idées qui s'enchaînent à chaque regard que je porte et à chaque son que j'entends les pensées défilent et des minis histoires se créent ( est-ce cela la pensée arborescente ? )


avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7460
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Hadrien le Mar 16 Mai 2017 - 23:26

Je vois + ca comme de la masturbation intellectuelle le post d'origine, plutôt que de la pensée arborescente... J'ai un amis qui fait la même, ca insupporte. Soulever des questions futiles et puis passer à autre chose, c'est pas vraiment dans la personnalité d'un zèbre en général, si ?

PS : Faut pas trop lire Jeanne, mdr, certainement parce qu'elle est pas HP Very Happy
avatar
Hadrien
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 28
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Διογένης le Lun 3 Juil 2017 - 20:33

offset a écrit:
J'ai toujours voulu lire la pensée arborescente même si comme le dit Wifi elle reste techniquement difficile à transcrire, c'est comme si on voulait photographier un point d'une rivière qui coule (cet exemple n'est peut être pas assez demonstratif Very Happy )
J'ai aussi les idées qui s'enchaînent à chaque regard que je porte et à chaque son que j'entends les pensées défilent et des minis histoires se créent ( est-ce cela la pensée arborescente ? )



Il m'est arrivé exactement la même chose hier soir pour le lien entre le son et les pensées:
Je passe tellement de temps à m'endormir le soir que, pour éviter de penser, petit, je m'étais inventé une technique: tourner la tête de gauche à droite et de droite à gauche sans m'arrêter pour me concentrer sur le mouvement et ne plus penser à autre chose et, ainsi, m'endormir. Bon, cela n'a jamais marché car je continuais à penser malgré le mouvement mais je n'ai jamais réussi à ne pas le faire avant de dormir depuis et, en plus du mouvement et de la pensée, allez savoir pourquoi, je me suis intégré en fond une musique sur le rythme de mon mouvement et les pensées s'enchainant par dessus la musique. Oui, je sais, c'est un sacré bordel mais je n'arrive presque plus à m'en passer (même si ça ne me fais toujours pas dormir plus rapidement).
Bref, tout ça pour dire que hier, en tournant ma tête entre mes draps, j'entendais le son "ta - ba- ta - ba" qui ressemblait vaguement à (ta - ba - tri), ce qui m'a immédiatement fait penser au texte de Renaud "ta batterie", la pensée dérive donc sur Renaud, puis sa relation avec sa fille (le thème de la chanson), puis sur les relations générales entre père-filles, puis les différences de relation père-fils/père-fille etc.
Et je ne me suis rendu compte que quelques minutes plus tard de ce chemin de pensée, que je n'avais pas contrôler et qui doit en fait m'arriver très souvent, sans que je m'en rendre forcément compte.

C'est un peu spécial, je ne sais pas si je suis seul dans ce cas. En tout cas, je n'en ai jamais entendu parler.
avatar
Διογένης
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Hadrien le Lun 3 Juil 2017 - 21:59

Διογένης a écrit:
offset a écrit:
J'ai toujours voulu lire la pensée arborescente même si comme le dit Wifi elle reste techniquement difficile à transcrire, c'est comme si on voulait photographier un point d'une rivière qui coule (cet exemple n'est peut être pas assez demonstratif Very Happy )
J'ai aussi les idées qui s'enchaînent à chaque regard que je porte et à chaque son que j'entends les pensées défilent et des minis histoires se créent ( est-ce cela la pensée arborescente ? )



Il m'est arrivé exactement la même chose hier soir pour le lien entre le son et les pensées:
Je passe tellement de temps à m'endormir le soir que, pour éviter de penser, petit, je m'étais inventé une technique: tourner la tête de gauche à droite et de droite à gauche sans m'arrêter pour me concentrer sur le mouvement et ne plus penser à autre chose et, ainsi, m'endormir. Bon, cela n'a jamais marché car je continuais à penser malgré le mouvement mais je n'ai jamais réussi à ne pas le faire avant de dormir depuis et, en plus du mouvement et de la pensée, allez savoir pourquoi, je me suis intégré en fond une musique sur le rythme de mon mouvement et les pensées s'enchainant par dessus la musique. Oui, je sais, c'est un sacré bordel mais je n'arrive presque plus à m'en passer (même si ça ne me fais toujours pas dormir plus rapidement).
Bref, tout ça pour dire que hier, en tournant ma tête entre mes draps, j'entendais le son "ta - ba- ta - ba" qui ressemblait vaguement à (ta - ba - tri), ce qui m'a immédiatement fait penser au texte de Renaud "ta batterie", la pensée dérive donc sur Renaud, puis sa relation avec sa fille (le thème de la chanson), puis sur les relations générales entre père-filles, puis les différences de relation père-fils/père-fille etc.
Et je ne me suis rendu compte que quelques minutes plus tard de ce chemin de pensée, que je n'avais pas contrôler et qui doit en fait m'arriver très souvent, sans que je m'en rendre forcément compte.

C'est un peu spécial, je ne sais pas si je suis seul dans ce cas. En tout cas, je n'en ai jamais entendu parler.

Pourquoi ca serait spécial ? C'est juste ta personnalité, tout le monde a son univers intérieur et ses habitudes. Parfois certains cherchent à dépasser leurs limites consciemment, ce que tu as certainement du faire légèrement pour te prouver je-ne-sais-quoi à toi même, en prendre note et ensuite poster l’entièreté de ton expérience sur ce forum. Ou alors font la même chose inconsciemment (en répétant l'acte, comme tu le fais chaque nuit), et le gros boom à la fin te mets en alerte :p Pour une des 2 raisons tu as posté ce message j'en suis sur Smile
Non PERSONNELLEMENT je n'ai jamais vécu une chose exactement pareille, mais nous avons certainement des préoccupations différentes, je ne pourrais pas dire que je connais Renaud et je crois que je me contrefiche, en tout cas pour l'instant, de sa relation avec sa fille. Mais d'autres préoccupations vont m'amener à avoir ce même genre d’expériences, parfaitement comparables, qui sont tellement banales que je n'y attache même plus d'importance. Ca fait quand même 18 ans que je pense de cette manière...
Et pour ce qui est du cheminement de pensée tu le contrôles dans la mesure où tu choisis ce à quoi tu vas penser en fonction de ce qui t'intéresse le +. Et à tout moment tu sais stopper ce genre de cheminement, mais tu ne le fais pas, simplement par choix.
Tu ne vas pas reprocher à quelqu'un de chier, certes à ce moment là il pourrait faire quelque chose d'autre de jugé plus pragmatique, mais il est obligé et c'est parfaitement naturel, de poursuivre sa "manœuvre" jusqu'au bout, à moins d'être frustré par après et de penser à la prochaine occasion où il pourra terminer ce qu'il avait commencé. Et puis ce n'est pas désagréable de déféquer (au moment même je parle) ?
Bref qu'est ce qu'il y aurait de spécial là dedans ? (je reparle de la pensée arborescente)

Désolé pour la métaphore à contexte scatologique mais c'est le mieux que j'ai pu trouver


Dernière édition par Hadrien le Lun 3 Juil 2017 - 22:30, édité 2 fois
avatar
Hadrien
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 28
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Διογένης le Lun 3 Juil 2017 - 22:08

Je pensais principalement à cette relation entre les sons et les mots qui me semble spéciale, où pu commune si tu préfères, pas forcément la dérive de pensée en elle-même.
Et je me fiche également éperdument de la relation de Renaud à sa fille. Pourtant, c'est le chemin de pensée que j'ai suivi.
avatar
Διογένης
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Hadrien le Lun 3 Juil 2017 - 22:11

Διογένης a écrit:Je pensais principalement à cette relation entre les sons et les mots qui me semble spéciale, où pu commune si tu préfères, pas forcément la dérive de pensée en elle-même.
Et je me fiche également éperdument de la relation de Renaud à sa fille. Pourtant, c'est le chemin de pensée que j'ai suivi.

Un mot c'est un son nan ? Je vois encore moins ce qu'il y aurait de spécial ^^ S'agiter dans son lit pendant 3 heures, c'est sur que tu as refait le monde à la fin, mais j'imagine que peu de monde consacre autant de temps à ce genre d'activités, en ce sens c'est peu commun  Laughing

Et je crois pas qu'un de mes cheminements saurait partir (pour ca que je me suis exprimé de cette manière,j'ose imaginer que tu t'en contrefiches presque autant que moi Smile ) de paroles que je n'écoute même pas si elles ne m'intéressent pas.

EDIT  : J'ai édité 1 fois mon message ^^
avatar
Hadrien
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 28
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par yggdrasil le Ven 28 Juil 2017 - 22:23

C'est assez cela. Mais, en même temps, tenter de consigner par écrit, après coup, ce qui me vient à l'esprit en une 1/2 heure, je vais modifier ce qui est venu - parce que le seul fait de retranscrire va appeler d'autres idées, d'autres souvenirs, d'autres concepts, d'autres abstractions, d'autres généralisations. C'est une sorte de processus sans fin, croisement entre un cadavre-exquis et ouvrir au hasard un dictionnaire analogique, et se laisser porter.

yggdrasil
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 53
Localisation : Naoned

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par azul le Sam 29 Juil 2017 - 0:13

C'est marrant, je ne me suis jamais tellement reconnu dans la pensée arborescente. Pensée très rapide, éventuellement, flexible et souple assurément. Mais arborescente comme si je pouvais penser à plusieurs choses à la fois et réfléchir à plusieurs problèmes en même temps, jamais. Ca n'a toujours été qu'une illusion consécutive à la vitesse combinée à la souplesse
avatar
azul
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 158
Date d'inscription : 19/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: une demi-heure dans ma tête : c'est ça l'arborescence?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum