poème à deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poème à deux

Message par jolindien le Ven 5 Aoû 2016 - 9:23

Petit essai de poème écrit a quatre mains, deux tête, et un seul coeur
Avec Revz pour l'instant

Des strophes et des vers de chacun qui se répondent, alternativement

l'expérience évoluera comme elle doit,
si d'autres on envie de participer, dans leurs propres réalisation(s), on verra plus tard!

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Ven 5 Aoû 2016 - 9:34

Merci jolindien Very Happy j'ai le fil Very Happy

A toi la primeur Wink



_____________________________________________________

Auteurs
_____________________________________________________

Jolindien

RevZ


Dernière édition par Revz le Mer 10 Aoû 2016 - 22:34, édité 3 fois

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Ven 5 Aoû 2016 - 12:47

d'un coeur à l'autre on s'écoute,
un silence plein de vie
ce silence plein d'amour
il n'y en a qu'un, toujours

d'un coeur à l'autre on s'écoute,
une mélodie de la vie
cette mélodie de l'amour
il n'y en a qu'une, toujours


jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Ven 5 Aoû 2016 - 12:51

d'un coeur à l'autre on s'écoute,
et jamais ne dure le doute
un silence plein de vie
qui jamais ne cède à l'oubli
ce silence plein d'amour
on voudrait avoir mieux commencé
il n'y en a qu'un, toujours
Reprenons quand on s'est rencontré?

d'un cœur à l'autre on s'écoute,
et jamais ne dure le doute
une mélodie de la vie
qui jamais ne cède à l'oubli
cette mélodie de l'amour
réécrivons ce qui a été loupé
il n'y en a qu'une, toujours
Reprenons quand on s'est rencontré?

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Sam 6 Aoû 2016 - 6:17

Lever le voile de l'illusion
Ainsi émerger du gouffre de l'égo
je ne coule plus, je vole
Bien sûr avec Eole

Etre
Qu'elle étrange sensation
être
ne plus se regarder
laissez sa personnalité
alors renaître à soi
et enfin s'aimer

De peur de me voir enfin
je m'étais caché
Petit garçon espiègle
Caché à moi même

Toujours le masque brille
il n'y a qu'un coeur pour
être en or
il n'y a qu'un coeur
qui aime
les chemins sont multiples
le but toujours le même
être...

Tu t'accordes au féminin
tu est aussi au masculin
Et surtout, tu est le lien
être

Dame dualité, tu me fais rigoler
ne plus être séparer
Acteur, spectateur,
ces jeux de rôles sont dépasser
il est si juste d'aimer

Cette conscience qui réunit
tout les fragments de la vie
le tableau est sublime
le tableau se sublime

Tout est déja là
mais ou sommes nous?
ailleurs dans le temps
ailleurs dans l'espace
ailleurs dans sa tête
il faut s'oublier
il suffit d'aimer








jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Sam 6 Aoû 2016 - 14:29

Lever le voile de l'illusion
En partageant une chanson
Ainsi émerger du gouffre de l'égo
Ce que l'on gardait bien au chaud
je ne coule plus, je vole
je ne pleure plus, je rigole
Bien sûr avec Eole
Enarétè évite le sol

Etre
Liés
Qu'elle étrange sensation
Quelle merveilleuse révélation

être
Séparés
ne plus se regarder
et seulement s'écouter
laissez sa personnalité
s'apaiser, se retrouver
alors renaître à soi
alors revenir vers moi
et enfin s'aimer
pour ne plus se quitter

De peur de me voir enfin
De peur de vivre chagrin
je m'étais caché
de loin, te regarder
Petit garçon espiègle
Je posais quelques règles
Caché à moi même
Il fallait que je m'aime

Toujours le masque brille
Et jamais le coeur jamais ne vrille
il n'y a qu'un coeur pour
faire naitre l'amour
être en or
brillant et fort
il n'y a qu'un coeur
avec tant de vigueur
qui aime
qui sème
les chemins sont multiples
dans nos coeurs multiples
le but toujours le même
le sur que l'on s'aime
être...
Liés...

Tu t'accordes au féminin
Tu t'accordes au masculin
tu est aussi au masculin
tu es aussi au féminin
Et surtout, tu est le lien
qui apporte le bien
être
Liés...

Dame dualité, tu me fais rigoler
Homme intégrité, tu viens me rassurer
ne plus être séparer
ne plus se cacher
Acteur, spectateur,
Actrice, spectatrice
ces jeux de rôles sont dépasser
arretons le factice
il est si juste d'aimer
il est si beau de s'enlacer

Cette conscience qui réunit
Cette science qui nous unis
tout les fragments de la vie
ce ciment d'aujourd'hui
le tableau est sublime
jamais il ne s’abîme
le tableau se sublime
à nos rimes, il s'anime

Tout est déjà là
Pourquoi n'y es tu pas?
mais ou sommes nous?
ou est le rendez vous?
ailleurs dans le temps
et ici, dans le présent
ailleurs dans l'espace
ou tout ou rien ne s'efface
ailleurs dans sa tête
pour la plus belle des fêtes
il faut s'oublier
pour enfin accepter
il suffit d'aimer
pour vivre ET rêver

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Mar 9 Aoû 2016 - 14:00

T'es la nana 
La plus sympa
Comme une voisine
Une vrai copine

La plus belle à mes cotés
A qui, rien ne refuser

Jamais je ne ferais souffrir
Jamais je n'aurais du partir

Toi petite fille seule
Ne me laisse jamais seul

Par le plus beau hasard on s'est trouvé
Tous deux l’âme sœur on a cherché

On ne cherchait que la beauté du cœur
Oh, toi, ma possible et belle âme sœur

Nous aimons la musique, la danse et les balades
Les voyages les restaurants à en être malades

Nous fuyons le mensonge la triche la guerre
Confiance amis famille et amours sont notre Terre

La chaleur humaine
L'absence de peines
Essentielles
Ordonnées

Calme posée et réservée
La patience exacerbée
Franche et sincère
Tu sais laisser de l'air

Fidèle amie
Fidèle amour

La roue va tourner
Pour les amours opprimés

Le plus beau des combats
Le moche tu n'en veux pas

Tu m'as encouragé
Tu m'as chouchoutté
Tout ce qu'il me fallait
Comme un enfant qui gaspillait

Je suis meilleur dans ma vie
Grace à toi, chaque jour je sourie

Le peu de temps que je t'ai vu
Tout de suite tu m'as plus

Nos ambitions sont les même
Il est évident que l'on s'aime

Rien à se cacher
Plein a partager

Adorable
Honnête
Une cuisinière de tonnerre
Qui apprends à y voir clair

Irons nous nager
Irons nous pédaler
Nous balader
Nous promener

Allons danser
Salsa ou rocké

La liberté
Ma liberté

Qu'elle est belle cette mer
En tète à tèt , voir en concert

Petite vierge sincère
Honnête et souriante
Tendre et si supère
La plus belle amante

Charmante complicité
Seras tu ma belle moitié

J'aime ton sourire
Bien me sentir
A tes cotés,
Ma beauté

Un beau gâteau
Un tour à vélo
Allons au boulot
Finir la photo

Construire un foyer
Solide et cimenté
A coté
A fonder

Comme des enfants
Montons sur la table
Comme des enfants
Construisons un château

Au bord de la mer
Auprès de toi ma chère

Baisers de jeunes anges
Une joie qui nous langes

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Mer 10 Aoû 2016 - 6:40

.poème légèrement modifié voir ci-dessous


Dernière édition par jolindien le Mer 10 Aoû 2016 - 22:49, édité 1 fois

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Mer 10 Aoû 2016 - 22:33

T'es la nana
que j'imagine
La plus sympa
que je devine
Comme une voisine
Tu deviendras
Une vrai copine

La plus belle à mes cotés
Car on s'est pardonné
A qui, rien ne refuser
Sauf pour se préserver

Jamais je ne ferais souffrir
Oh jamais, oh grand jamais
Jamais je n'aurais du partir
Dans cet espace m'éloigner

Toi petite fille seule
Comme une perle magique
Ne me laisse jamais seul
Petite perle féerique

Par le plus beau hasard on s'est trouvé
pourtant cela  semblait prédestiné
Tous deux l’âme sœur on a cherché
De tout notre cœur on l'a souhaité

On ne cherchait que la beauté du cœur
Pour créer un monde meilleur
Oh, toi, ma possible et belle âme sœur
Pourquoi t'ai-je cherché ailleurs ?
Nous aimons la musique, la danse et les balades
Si loin et même sur Encelade
Les voyages les restaurants à en être malades
Dans de si lointaines escapades

Nous fuyons le mensonge la triche la guerre
Cet enfer
Confiance amis famille et amours sont notre Terre
car sincères

La chaleur humaine
comme solution
L'absence de peines
N'est pas la question
Essentielles
et parfumées
Ordonnées
sans déranger

Calme posée et réservée
Non une apparence de la  personnalité
La patience exacerbée
Me permettras-tu de creuser
Franche et sincère
Tu restes mon mystère
Tu sais laisser de l'air
Tu est alors si légère

Fidèle amie
pour la vie
Fidèle amour
pour toujours

La roue va tourner
Est-elle carrée ?
Pour les amours opprimés
S'ils s'en remettent à Circé

Le plus beau des combats
C'est quand il y en a pas
Le moche tu n'en veux pas
Quelles apparences ici-bas ?

Tu m'as encouragé
tendrement
Tu m'as chouchouté
affectueusement
Tout ce qu'il me fallait
En moi même être sincère
Comme un enfant qui gaspillait
ce que donne la Terre mère


Je suis meilleur dans ma vie
On ne se compare qu'a soi
Grâce à toi, chaque jour je sourie
D'être enfin un peu plus moi

Le peu de temps que je t'ai vu
Belle intemporelle
Tout de suite tu m'as plus
Belle tu m'ensorcelles

Nos ambitions sont les même
Différents chemins
Il est évident que l'on s'aime
Notre but commun

Rien à se cacher
Tout à dévoiler
Plein a partager
Rien à posséder

Adorable
déesse
Honnête
tu restes humaine
Une cuisinière de tonnerre
Mais j'ai peur des éclairs
Qui apprends à y voir clair
Toujours le petit garçon est sincère

Irons nous nager
en l'air
Irons nous pédaler
sur l'eau
Nous balader
sur la Terre
Nous promener
dans un rêve extraordinaire

Allons danser
Nos corps liés
Salsa ou rocké
On pourra s'aimer

La liberté
d'être
Ma liberté
d'aimer

Qu'elle est belle cette mer
Belle comme un ether
En tète à tèt , voir en concert
Nous saurons quand nous taire

Petite vierge sincère
pas effarouchée
Honnête et souriante
que je m'y suis attaché
Tendre et si supère
Toujours un mystère
La plus belle amante
Toujours souriante

Charmante complicité
Quand on sait aimer
Seras tu ma belle moitié
Oh ma dulcinée

J'aime ton sourire
sur tes lèvres
Bien me sentir
sur ton corps
A tes cotés,
Calmé
Ma beauté
tant aimée

Un beau gâteau
et la cerise
Un tour à vélo
une surprise
Allons au boulot
je précise
Finir la photo
Dans une église ?

Construire un foyer
s'aimer
Solide et cimenté
Renforcé
A coté
de toi
A fonder
notre famille

Comme des enfants
que nous sommes
Montons sur la table
en hommes
Comme des enfants
Que nous sommes
Construisons un château
Ou vivrons les hommes

Au bord de la mer
Sincère mer
Auprès de toi ma chère
Sincère mère

Baisers de jeunes anges
leurs ailes déployés
Une joie qui nous langes
Tout près de s'envoler !

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Jeu 18 Aoû 2016 - 19:00

Ho ma belle aimée,
ma saine bien aimée
Tes yeux m'ont tant captivés
Mon coeur a toi, c'est abonné,
Mes reves se sont demultipliés
je m'y suis entier abandonné.

Le bonheur m'est apparu
Errant au detour d'une rue

Nulle autre femme ne sait
Voir ce que tu voyais
Sais tu enfin voir ce que
Je voyais et pas eux

Un amour absolu
M'a depuis envahi
Il me met a nu
Me fait aimer la vie

Un amour si fort qui vit sans toi
Depuis un an j'en suis conscient
Depuis deux ans, en inconscient
Chaque jour est une joie

Mon avenir je le vois
Qu'aurais tu voulu de moi
Mon coeur elephant
Mon amour elephant

Je reve de te toucher
Ton corps couvrir
Tes levres gouter
Ton corps tressaillir

Amour revé
Amour sublimé
J'ai tant parlé
Tout autant de secrets

Aucun doute c'est toi
Une evidence
Je n'attend rien de toi
Je reve de tout avec toi

La vie est belle comme des papillons
Ne prend pas mon coeur comme paillasson
Il s'est brisé mille fois
Est re né dix mille fois a travers toi

Je gardre precieusement au fond de moi
Ce que j'ai compris sur toi et sur moi
Ptete que tout ca peut faire peur
Ecoute ton coeur ecoute mon coeur

L'amour est la clé de tout
L'amour est la clé de nous
Aime moi et tous nos desirs
Les purs comme les pires
Seront comblés


La confiance est la clé du temps
La confiance est la clé de tant
Aie confiance et nos desirs
Que de cette base, un empire
Durera l'eternité

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Sam 20 Aoû 2016 - 6:00

Ho ma belle aimée,
Cette scène est belle
ma saine bien aimée
Allons peindre cette aquarelle
Tes yeux m'ont tant captivés
Cette lueur encore m'ensorcelle
Mon coeur a toi, c'est abonné,
Allons atteindre cet eternel
Mes reves se sont demultipliés
Cette vie est bien celle
je m'y suis entier abandonné.
Allons ceindre nos coeurs d'amour existentiel

Le bonheur m'est apparu
Dès que j'ai su
Errant au detour d'une rue
Tout sauf perdu

Nulle autre femme ne sait
La saveur de l'immatériel
Voir ce que tu voyais
Au delà du ciel
Sais tu enfin voir ce que
J'ai mis longtemps à m'avouer
Je voyais et pas eux
Ce feu ardent qui m'était caché


Un amour absolu
La personne relative
M'a depuis envahi
Absolument divine
Il me met a nu
Si tu me câlines
Me fait aimer la vie
Telle une eau pure et cristalline

Un amour si fort qui vit sans toi
Dans la rue je déambule
Depuis un an j'en suis conscient
Sorti de ma bulle
Depuis deux ans, en inconscient
Mon cœur comme véhicule
Chaque jour est une joie
Je ne suis pas somnambule

Mon avenir je le vois
Si je ferme les yeux
Qu'aurais tu voulu de moi
que je sois heureux
coeur elephant
la nature de l'enfant
Mon amour elephant
Je ne suis pas si grand

Je reve de te toucher
Reste moi onirique
Ton corps couvrir
d'un voile fantastique
Tes levres gouter
Le fruit défendu
Ton corps tressaillir
Belle energie, tu m'eus

Amour rêvé
ici
Amour sublimé
ailleurs
J'ai tant parlé
d'amour
Tout autant de secrets
à rebours

Aucun doute c'est toi
et moi
Une évidence
vers soi
Je n'attend rien de toi
émoi
Je reve de tout avec toi
soit moi


La vie est belle comme des papillons
Battements d'ailes imperceptibles
Ne prend pas mon coeur comme paillasson
Il est fragile
Il s'est brisé mille fois
Dans un chaos indescriptible
Est re né dix mille fois a travers toi
Si libre


Je garde précieusement au fond de moi
un trésor
Ce que j'ai compris sur toi et sur moi
ensemble, forts
Ptete que tout ca peut faire peur
et pourtant un bonheur
Ecoute ton coeur ecoute mon coeur
Nos âmes chantent comme soeurs


L'amour est la clé de tout
puisqu'un
L'amour est la clé de nous
puisque tout
Aime moi et tous nos desirs
hédonistes
Les purs comme les pires
séparatistes
Seront comblés
car partagés


La confiance est la clé du temps
Tant de confiance
La confiance est la clé de tant
Temps de confiance
Aie confiance et nos desirs
d'infinis
Que de cette base, un empire
Construit
Durera l'eternité
Merci, ma bien aimée

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Sam 3 Sep 2016 - 9:14

Vagues à l'âme

Vogue mon bateau
Reflets de l'existence
Vagues de l'égo
Coulantes d'une stance
Et dans ce maelstrom
Capitaine bonhomme
A contre courant
Content d'être homme
Heureux et vivant

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Sam 3 Sep 2016 - 10:47

Vagues à l'âme
Coeur ocean
Vogue mon bateau
A travers les ans
Reflets de l'existence
Et d'un coeur aimant
Vagues de l'égo
Ca, c'est moins beau
Coulantes d'une stance
Pour clore une danse
Et dans ce maelstrom
Subsiste un homme
Capitaine bonhomme
Femme bonne ame
A contre courant
A vent soufflant
Content d'être homme
Consentante, ame et dame
Heureux et vivant
Calme et constant


Dernière édition par Revz le Dim 4 Sep 2016 - 9:27, édité 1 fois

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Invité le Sam 3 Sep 2016 - 11:51

Vogue mon bateau ; naviguons et dansons sous les flots.
Reflets de l'existence ; plancton de Vie jailli des Sens.
Vagues de l'égo, écumez les eaux radeau,
Coulantes d'une stance ; perle ou corail, pures substances ?
Et dans ce maelstrom, dont le fond sculpte la forme,
Capitaine bonhomme ; Être Humain je le dénomme,
A contre courant, porté par le Vent,
Content d'être homme, plongé dans un somme,
Heureux et vivant ; d'avoir nagé dans le firmament.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Sam 3 Sep 2016 - 20:43

Merci à vous deux
Quand les rimes s'embrassent
et ne font qu'unes



jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Invité le Sam 3 Sep 2016 - 21:01

Les larmes de fond, tel un chant de nos tréfonds,
Dans l’âme s’immiscent, de l’Âimer  jaillissent,
Nos peines par sillons, surgissent de leur prison,
Lave de nos solstices, déferlantes qui gémissent .

Les larmes de fond, ne s’écoulent que par don,
N’emportent rien sur leur passage, à l’Âmour, elles offrent hommage,
Sculpture transparente de nos naufrages, perles de nos rivages,
La douceur sous ses gouttes, nous caresse sans mirages .

Les larmes de fond, vagues d’âme de nos pardons,
Nous coulent de source, nous ramènent sous surface,
Nous plongent à la face, ne noient ni n’effacent,
Enfouies sous salées, creusées d’ émoi par souffrance qui passe,

Mes larmes de fond, ruisseau de mes tréfonds,
Je me coule, je me bois ; je me verse, je me reçois,
Du moi en gouttes, mon eau de vie,
Mes yeux égouttent ce que ma peine lit,

Sans tempête, ni détruit,
Les larmes de fond, eau de l’âme, sous ciel gris,
La pluie du cœur qui tombe sans bruit,
Une eau de source, sortie de son lit.

Les larmes de fond, inondent nos berges ; purifient nos rives,
Torrents sous roche, cristaux de cierges chutent et dérivent,
Fleurs minérales, pétales séchées de pluie perlée
Etoiles mourantes, scintillantes filantes.

Ô pure terreau , l’Âme au fourreau
Les larmes de fond, lac minéral des Ô plateaux,
Coulée d’étoiles ; le ciel se voile…le Cœur boit l’eau ;
Douces salées, naufragées sans radeau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Revz le Dim 4 Sep 2016 - 13:42

Superbes textes Ethréa Smile

Amour

Je vais un temps me tourner vers d'autres projets, n'ayant plus trop cœur à cela, heureux de voir que le relais soi pris sur ce beau fil, et heureux que cela soit par toi.

Bonne continuation,

Et j’espère y revenir bientôt avec une nouvelle source d'inspiration... moins... immatérielle Smile

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Lun 12 Sep 2016 - 15:03

Les larmes de fond, tel un chant de nos tréfonds,
Les larmes de joie, aspirer à être soi
Dans l’âme s’immiscent, de l’Âimer  jaillissent,
En cris du cœur, quand le moi se meurt
Nos peines par sillons, surgissent de leur prison,
Illusions sur la voie, matrices de tant d'effroi 
Lave de nos solstices, déferlantes qui gémissent .
Duel de strates inférieures, horizons sans vainqueur

Les larmes de fond, ne s’écoulent que par don,
Les larmes de joie, à l'égo qui se pare de soi
N’emportent rien sur leur passage, à l’Âmour, elles offrent hommage,
Poétesses sans paroles, maîtresses de nos envols,
Sculpture transparente de nos naufrages, perles de nos rivages,
Sirènes muettes ,d'un corps, d'une tête
La douceur sous ses gouttes, nous caresse sans mirages .
A l'oreille nagent, vers ce proche  rivage .

Les larmes de fond, vagues d’âme de nos pardons,
Les larmes de joie, telle une liberté que l'on s'octroie
Nous coulent de source, nous ramènent sous surface,
En fontaines de jouvence, accepter son enfance
Nous plongent à la face, ne noient ni n’effacent,
Fontaines de conscience, ni oublis, ni absences,
Enfouies sous salées, creusées d’ émoi par souffrance qui passe,
Liquide de l'existence, salé de sa présence

Mes larmes de fond, ruisseau de mes tréfonds,
Mes larmes de joie, le un est alors juste loi
Je me coule, je me bois ; je me verse, je me reçois,
Sans objet, sans sujet ; pleines de vérités, sachant aimer
Du moi en gouttes, mon eau de vie,
Au delà de la science, sans soucis de pertinence
Mes yeux égouttent ce que ma peine lit,
A cœur dans l'essence, amour et constance

Sans tempête, ni détruit,
Un calme plat qui sourie
Les larmes de fond, eau de l’âme, sous ciel gris,
Les larmes de joie, sans envies, juste en vie
La pluie du cœur qui tombe sans bruit,
Sèchent mon cœur pour qu'il n'ait plus peur
Une eau de source, sortie de son lit.
Une eau de vie, sortie de sa source

Les larmes de fond, inondent nos berges ; purifient nos rives,
Les larmes de joie, marée de vérités, liberant d'un passé,
Torrents sous roche, cristaux de cierges chutent et dérivent,
Cessant le tumulte, plus jamais de luttes
Fleurs minérales, pétales séchées de pluie perlée
Et pousse alors la vie, là ou l'on s'épanouit
Etoiles mourantes, scintillantes filantes.
Disparaitre au moi, et renaitre à soi

Ô pure terreau , l’Âme au fourreau
Les larmes de joie,   clapotis d'un jour nouveau
Les larmes de fond, lac minéral des Ô plateaux,
Traversantes du miroir, d'un fond, d'une surface,
Coulée d’étoiles ; le ciel se voile…le Cœur boit l’eau ;
Les larmes de fond, les larmes de joie,
Douces salées, naufragées sans radeau
Même reflet d'une belle métaphore filée.

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Invité le Mar 13 Sep 2016 - 9:52

Poétesses sans paroles, maîtresses de nos envols,
Fontaines de conscience, ni oublis, ni absences, A cœur dans l'essence, amour et constance
Jolindien : Touchée, émue...j'adore la substance de tes larmes de joie fusionnées avec les miennes. Je ne sais que dire...alors, se taire et relire, relire.
Finalement, je préfère la danse de tes larmes de joie et leur "chant" ; quelle jolie valse...une autre danse..?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Mar 13 Sep 2016 - 12:58

Avec plaisir, dansons!

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par jolindien le Dim 30 Oct 2016 - 8:08

Un recueil de poèmes nécessite un peu de matière, si vous vous voulez bien densifier svp...pas trop les envolés lyriques sont sensibles!

Quelques vers ce matin, à qui veut, le chant n'est pas du cygne même s'il brille de son blanc.

A la lumière de l'éveil
Couleurs de l'arc en ciel
Unies dans l'une
Unes dans l'uni
Réunis les amis
Loin mes proches
Loin mais proches
Ensemble dans cette vie
Couleur d'arc en ciel
Berceau de cet éveil

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 938
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Invité le Lun 31 Oct 2016 - 20:50

A la lumière de l'éveil ; les monts blancs sommeillent.
Couleurs de l'arc en ciel, nos voûtes transpirent leur miel.
Unies dans l'une, creusées par nos dunes,
Unes dans l'uni, entremêlées ou dénudées de leur folie ?

Réunis les amis, repassent tous leurs plis.
Loin mes proches, tambours ou son des cloches ?
Loin mais proches, leurs pas à moi s'accrochent,
Ensemble dans cette vie, au delà de tout oubli,

Couleur d'arc en ciel, rayonnantes essentielles,
Berceau de cet éveil, mémoire teintée vermeil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème à deux

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum