Aspie de 17 ans. [Castiel].

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par Invité le Jeu 28 Jan 2016 - 23:25

Je viens de trouver un truc que je trouve "trop génial".

Ici : 

Re: Humeur de nuit... en musique

 par loop Aujourd'hui à 23:11








Je te le dépose ici : 




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par Vincenz' le Ven 29 Jan 2016 - 1:50

Castiel a écrit:Oui, mais je trouve qu'il a un côté contrefait. Je veux dire, "Castiel", on dirait un mot rafistolé, qui n'existe pas, qui a été composé à partir de rien, uniquement pour sa sonorité. Je pensais que l'Ange Castiel existait vraiment, mais même pas. En tous cas, merci. Je ne peux pas te dire pareil pour le tien, c'est assez basique, mais à quoi correspond ce z' présent à la fin du pseudonyme ?

Je ne dirai pas contrefait... mais c'est un nom avec un rythme étrange, avec une coupure au milieu, comme si le son montait, faisait une boucle puis redescendait en remontant sur la fin... c'est comme ça que je le vois, enfin en tout cas je trouve ça joli ^^

Mon pseudo, en fait à la base c'était un pseudo temporaire, le jour de mon inscription j'avais mis mon pseudo habituel sur internet, par habitude, mais ça ne me plaisait pas d'avoir tout le net relié à Zebra simplement parce que je ne veux pas que n'importe qui me connaissant puisse retrouver mes posts ici, ils sont trop privés pour ça (même si c'est un peu paradoxal de parler de "privé" sur un forum public) donc, en attendant d'avoir une meilleure idée j'ai mis mon prénom en rajoutant un "z", je ne sais plus pourquoi d'ailleurs, sans doute pour "zebra" ou "zèbre"... et le temps que je me penche sur la question, je m'y étais habitué donc je n'ai plus osé changer. J'ai le même problème avec mon avatar, c'est un peu mon identité ici donc en trois ans, je n'en ai jamais changé, mais autant ça j'en changerai le jour où il ne me représentera plus, où j'aurai suffisamment évolué pour me dire "je ne suis plus celui que j'étais à mon arrivée" autant mon pseudo ne changera sans doute jamais... ça a fini par m'aller, d'être Vincent avec un Z et un apostrophe (d'ailleurs, tu n'es pas obligé de mettre l'apostrophe dans les citations, j'ai vu que ça t'as un peu dérangé) ^^

Castiel a écrit:Je réitère le fait que cela ne me dérange pas, et tu n'as vraiment aucunement besoin de mettre quoi que ce soit en spoiler, je veux dire, si tu écris, c'est que tu as des choses à dire, donc non seulement c'est intéressant, mais en plus, tu n'as pas à te spolier. Il n'y a pas de quota je crois.

C'est ton topic, donc comme tu veux, mais si je commence à faire trop long ou à poster trop souvent tu me le diras hein ? J'ai toujours peur de dérangé...

Castiel a écrit:Pour ce qui est de ton explication sur le "faire autiste", je te rassure ; on ne fait pas autiste, à moins que tu sois autiste de bas niveau. Je veux dire, tu peux très bien te développer normalement, avoir l'air normal, mais la grande différence, c'est la capacité que tu as eu à t'adapter ; était-elle innée ou acquise ?

Je vois ce que tu veux dire... pour répondre à ta question, tout ce qui est lié au social c'est vraiment de l'acquis de manière empirique, le reste je n'en sais rien... en général je déteste l'inconnu et les changements, donc c'est que je dois pas être très bon pour m'adapter, mais à part ça...

Castiel a écrit:Ensuite, est-ce que tu as une hypersensibilité sensorielle ? Si oui, cela veut dire que tu perçois les sons de manière démesurée. Par exemple, je ne peux pas manger à la cantine de mon lycée, je suis obligé de rentrer chez moi, j'entends toutes les voix au même niveau, cela me casse particulièrement les oreilles (au sens figuré). Cela constitue une autre branche.

Là au moins la réponse est simple : l'hypersensibilité en général, "c'est mon truc"... être gêné par le bruit de bulles dans une canette de soda à 40cm de moi ? Ou par une lumière dans ma champ de vision ? C'est assez habituel... des IRLs que j'ai fais, à chaque fois s'est posé le même problème pour moi : me concentrer sur deux discutions à la fois est impossible donc s'il y en a deux en parallèle je n'écoute ni l'une ni l'autre, je n'arrête pas de passer de l'une à l'autre... la dernière fois j'entendais presque rien à cause du bruit ambiant... le pire, au niveau de l'hypersensibilité c'est le goût même si c'est sans doute plus à cause de mon alimentation très limitée qu'à autre chose. Dés l'enfance je pouvais dire quelle marque de pattes ou de beurre ma mère utilisait... aujourd'hui, ma dernière expérience culinaire notable c'était de tenter de manger de la salade, j'ai été dérangé par la sensation trop étrange pour moi...

Castiel a écrit:Pour les difficultés avec les relations sociales, on va dire que oui, mais quel est ton rapport à l'empathie ? (différent de la compassion, attention). --> c'est un peu de l'oxymore d'être aspie-HPI, et c'est un pléonasme de dire aspie-surdoué (dans la plupart des cas), parce que le syndrome d'Asperger s'associe souvent à un HQI (vrai dans mon cas, mais je pense que cela peut être faux dans un autre).

C'est... difficile. Si tu parles de la compétence qu'ont la majorité des humains à se mettre dans les chaussures d'un autre, du genre "oui mais imagine si tu étais lui", ça j'en suis incapable, je n'arrive qu'à avoir mon point de vue et mon ressenti, si tu parles de ressentir les émotions d'un autre, c'est... compliqué. Disons que je suis une éponge à émotion, je ressens ce que ressens la personne en face (donc à l'écris, je ne ressens pas grand chose la plupart du temps) sauf si je ressens des émotions fortes, par contre, je suis incapable d'identifier mes émotions ou celles des autres, par exemple avec ma mère je vois quand elle ne va pas bien mais je ne suis pas capable de dire si elle est fatiguée, stressée, malade, triste ou en colère...

Pour l'aspie surdoué, je me définis comme ça parce que je me retrouve dans les deux : j'ai beaucoup de symptômes du syndrome d'asperger mais en même temps ma scolarité est typique des surdoués (surclasse tout le monde puis se prend un mur le jour où ses capacités ne suffisent plus), je me retrouve aussi dans la liste des symptomes et il n'est pas rare qu'en lisant des témoignages ici ou des descriptions de surdoués je me dise "hey mais c'est moi ça !"...

Castiel a écrit:Bon en tous cas tu raison ce pourquoi je te suggère d'acheter Le Syndrome d'Asperger de Tony Attwood, qui est assez explicite et assez détaillé sur la question qu'il évoque.
De ce que l'on m'en a dit, cela étant, je ne l'ai pas lu moi-même.

J'essaie d'économiser en ce moment, après pourquoi pas... en général, les bouquins ne m'intéressent pas, j'ai du mal à me motiver à les lire et même si j'y arrive, je lis assez lentement. J'ai un problème bizarre pour suivre les lignes, quand mon regard pars à gauche il se perd et je lis la même ligne en boucle deux ou trois fois avant de m'en rendre compte, ou je saute une ligne mais c'est plus rare... et en plus de ça, si un passage me fait réfléchir je suis obligé de m'arrêter pour réfléchir avant de reprendre ma lecture, sinon je suis tellement déconcentré que je ne lis plus vraiment... donc les bouquins, c'est pas mon truc... mais bon, ça fait plusieurs fois que j'entends parler de celui-là donc j'essaierai de me forcer dés que je n'économiserai plus ^^

Castiel a écrit:
Vincenz' a écrit:D'ailleurs, les trucs comme le rythme de parole ou le ton, ce genre de chose, ça peut s'apprendre dans un suivi psy d'après toi ?
Peux-tu expliciter ta question ? Je ne l'ai pas comprise.

J'ai été bien plus proches des gens de mon âge après ce suivi, je me demandais si c'était la seule chose qui avait changé ou si le ou les psy(s) avaient pu m'aider à régler d'autres étrangetés, par exemple, s'il était possible qu'on m'ai appris à parler "normalement"... mais en fait que ce soit possible ou pas ne change pas grand chose, puisque ça ne veut pas dire que ça c'est passé... faudrait que je vois s'ils ont garder mon dossier quelque part en fait, même si c'est encore des démarches et des papiers (je déteste ça, je mets toujours énormément de temps à les faire)...

Castiel a écrit:Toujours est-il que j'ignorais que tu avais lu le reste de ma présentation, je veux dire de mes réactions dessus. Quelle est ta position précise à toi, en quoi diffère-t-elle de la mienne ?

Tu sais, c'est assez rare que je ne lise que quelques réponses sur un topic, je lis tout pour être sûr de ne pas rater une information qui pourrait m'intéresser, ton topic ne fait pas exception =)

Ma position sur ce sujet... comme à chaque fois que je veux expliquer quelque chose ça va être fait de manière étrange et incompréhensible mais je veux bien essayer... mon point de vue, c'est que l'on devrait considéré le sexe et la sexualité comme un détail insignifiant que chaque personne peut décider de mettre en avant si elle le décide mais où personne n'est obligé de le faire, c'est à dire que par exemple, toi tu te décris comme un homme gay, si tu souhaites le dire je ne vais pas te sauter dessus en disant "non c'est pas bien faut mettre ta personne avant ça !", parce que c'est ton choix, mais d'un autre côté si quelqu'un voulait se décrire sans jamais dire ni son sexe ni sa sexualité, ça ne me poserai aucun problème parce que pour moi ce n'est pas important, ou en tout cas ça ne devrait pas l'être autant que ça l'est.

Ce que je veux dire c'est qu'on est élevé pour rentrer dans une case et ça serait assez étrange pour moi de dire que je suis totalement indépendant de ça, je colle à certains stéréotypes masculins, mais j'aimerai avoir le droit de ne pas coller ou de me dire "ça, c'est dans la colonne "femme", mais ça me décris donc c'est moi" sans que personne ne vienne se dire "mais c'est un homme, il ne devrait pas...", en gros en arriver à un point où quelqu'un pourrait se présenter entièrement sans jamais ne parler de ça. Bien sûr, la langue pose problème pour ça puisqu'il faudrait tout écrire au masculin pour être neutre et des détails comme ça il y en a plein... mais quand même. Je n'aime pas l'idée que le fait que je sois un homme soit plus important que ce que j'écoute, les jeux auxquels je joue, ce que je mange ou mes couleurs préférées, parce qu'à mes yeux ça ne l'est pas, des gens qui ont parfaitement les même goûts que moi, le même fonctionnement cognitif et la même personnalité que moi il n'y en a qu'un seul au monde et c'est moi alors que de l'autre côté, des gens avec le même sexe et la même sexualité que moi il y en a des millions...

En gros, on est d'accord sur le "l'identité plus importante que le sexe", je pousse juste ça plus loin, enfin je crois...

Castiel a écrit:Puis, euh. Je ne sais pas si je dois dire "de rien", cela dit, si cela t'a fait plaisir, je suis content dans la mesure où c'est bien de voir un  sunny (je ne veux pas dire que tu es un soleil, hein, tu brûlerais sinon, puis tu n'aurais pas de conscience), mais, oh je m'embrouille.

Tient, quelqu'un qui fait le même genre de blague que moi ! Ça aussi ça fait plaisir... après, me comparer à un soleil, faut croire qu'une certaine personne déteint sur moi... je ne suis pas sûr qu'elle passera par ce topic mais si elle passe elle se reconnaîtra *-*

Pfoua, ce message est vraiment trop long... bon ça c'est un extrait d'un spoiler donc je le met sous spoiler mais j'avais posté la liste de mes "symptômes" dans mon topic... donc voilà, ça explique bien ma définition aspi-surdoué ^^

Spoiler:
- Douance :
Hypersensibilité
Beaucoup d'imagination [moins présent aujourd'hui]
Pensée en arborescence
Difficulté à m'endormir à cause du cerveau qui ne s'arrête pas
Scolarité typique (très en avance, puis un mur et descente en enfer)
Maturité en avance puis en dents de scie
Fonctionnement en "intuitions" difficiles à expliquer
Point de vue original sur la sexualité / fantasmes inhabituels (c'est pas un symptôme en soit mais c'était dans le bouquin)
Perfectionniste (la perfection sinon rien)

- Syndrome d'Asperger :
Manque d'empathie
Monde interne très développé
Incapacité à comprendre mes émotions ou celles des autres
Réactions bizarres au second degré (tendance à y répondre très sérieusement le plus naturellement du monde)
Difficulté à comprendre les sous-entendus et les non-dits
Difficulté avec les codes sociaux
Difficulté avec les nuances
Points de vues étrange (réagir avec la tête alors qu'il faut réagir avec le coeur et inversement)
Difficulté à regarder les gens en face
Difficulté à lire les émotions des gens
Facilité avec tout ce qui est purement logique (math)
Difficulté avec tout ce qui est subjectif
Tendance à avoir un point de vue étrange sur les questions de propreté
Incapacité à me mettre "dans ma bulle" (dans un lieu bruyant, impossible de ne pas me déconcentrer à cause du bruit) [avant : fonctionnement binaire, soit concentré et néglige tout même la sensation de faim, soit aucune concentration]
Tendance à m'occuper les mains quand je discute (en jonglant la plupart du temps)
avatar
Vincenz'
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5205
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 22
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par fleur_bleue le Dim 31 Jan 2016 - 21:06

Castiel a écrit:
fleur_bleue > Merci beaucoup. Effectivement, il est vrai. Tout comme l'ami HPI qui m'a emmené ici. Cela semble plutôt pour les autistes. Ton message est gentil !

Il y a clairement des aspies "F", puisque j'en connais. Wink
avatar
fleur_bleue
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3767
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par Stauk le Dim 31 Jan 2016 - 21:34

fleur_bleue a écrit:
Castiel a écrit:
fleur_bleue > Merci beaucoup. Effectivement, il est vrai. Tout comme l'ami HPI qui m'a emmené ici. Cela semble plutôt pour les autistes. Ton message est gentil !  
Il y a clairement des aspies "F", puisque j'en connais. Wink

J'en ai croisé plusieurs !
Diagnostiquées (plusieurs), ou en passe de l'être (une), ou pas diagnostiquées (je pense à une personne que j'ai croisé au travail).
avatar
Stauk
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5806
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par Hanta le Dim 31 Jan 2016 - 22:40

Bienvenue ! Fan de supernatural ? ^^

Hanta
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7018
Date d'inscription : 30/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par I am so sure le Jeu 15 Juin 2017 - 19:31

Spoiler:

Invité a écrit:Je viens de trouver un truc que je trouve "trop génial".

Ici : 

Re: Humeur de nuit... en musique






 par loop Aujourd'hui à 23:11








Je te le dépose ici : 




---------------------------------------------------------------------------------------------

Comme promis, réapparition et je m'auto cite. Elle était bien d'ailleurs cette vidéo qui disait alors : "on peut devenir un jour un phare pour guider les autres dans leur nuit ?"  Very Happy cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : Chez moi

http://www.zebrascrossing.net/t29569-la-boite-a-so-sure-dans-le-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aspie de 17 ans. [Castiel].

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum