Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Gaël_31 le Lun 29 Juin 2015 - 16:09

Bonjour,

Comme mon pseudo l'indique, je m'appelle Gaël, j'ai 29 ans et je vie près de Toulouse. Je travail actuellement dans un bureau d'étude en environnent (spécialisé sur les problématiques agricoles et en lien avec le sol). Je suis célibataire, et éloigné géographiquement de ma famille et de mes amis.

Le début d'année a été assez rude pour moi, vous connaissez certainement ces moments ou rien ne vas plus, le perso, le pro, les sentiments se dégradent. Bref tout fout le camp ! Au fond du trou, je me décide à solliciter l'aide d'un spécialiste, au bout de quelques séances le verdict tombe je suis un surdoué. J'ai donc commencer de chercher, de me renseigner sur ce que cela implique. Aujourd'hui je me comprend mieux, j'ai réussi a mettre un mot sur mon malêtre mais ça ne fait pas tout.

Je croyais être pendant des années comme tout le monde, ou plutôt que tout le monde était comme moi, aujourd'hui je me rends compte que ce n'est pas le cas.

J'ai peur de tout, tout le temps. Peur des gens, peur de moi, peur pour les gens que j'aime,... comment peut on être sois disant si intelligents mais en même temps si affligeant.
Comment gérer ce feux au fond de moi, qui, si je lui laisse une seconde, consume tout, comment fait on pour débrancher ? Mes émotions me submergent, me dépassent et me fond souffrir. Ma réflexion, m’emmène loin, très loin, trop loin...

Certaines personnes, amis, ont presque été jaloux quand je leur ai dit que mon problème venais du fait que j’étais trop intelligent, ils ne comprenais pas et moi non plus. "t'es bien la première personne qui se plains d'être intelligent". Pourquoi quand j'y réfléchi je part si loin sans trouver de réponse, jusqu’à aboutir à des conclusions totalement absurde et tellement éloigné des questions que je me posais initialement.

Pourquoi, ne suis je capable que de voir mes défaut, mes failles, mes limites ? Jamais mes bon cotés, mes qualités mes forces. Pourquoi tout le monde me dit que je suis un gars bien mais que j'ai une vision si pessimiste de moi même. Pourquoi, malgré toutes les heures passé a y réfléchir, a retourner le problème dans tout les sens je n'arrive pas a trouver de réponses cohérentes, Pourquoi, aller vers les gens fait si peur, Pourquoi être déçus, de soi, des gens fait si mal.
Pourquoi est ce que j'ai une mémoire si puissante que tous mes échecs mes déceptions restent gravés en moi sans jamais s'adoucir. Pourquoi mes réussites sont elles si insignifiantes pour moi.
Pourquoi toujours pourquoi et jamais parce que !!!

Je me sent seul tout le temps, partout, même entouré des gens qui m'aiment. cette solitude me pèse, je vais vers les gens, j'ai une culture général me permettant de discuter de quasiment tout les sujets avec quasiment tout le monde. Curieux je m'intéresse a tout, la différence me fascine, alors qu'elle effraie les gens. Comment peut on avoir peur d'une chose que l'on ne comprend pas. J'en ai marre d'être seul, mais je suis tétanisé a l'idée d'aller réellement me rapprocher de quelqu'un. Je montre un visage souriant avenant, mais je ne m'ouvre jamais franchement, en réalité je suis un faux sociable.

Je me suis rendu compte que l'espoir et l'amour sont les pires sentiments que l'on puisse éprouver, tellement bon quand il naissent mais tellement douloureux quand ils meurent.

J'ai compris que pendant des années j'ai construit ma personnalité sur une vision du monde et de moi même erronée, que ce que je pensais savoir s'est évaporé et que les gens qui m’entourent ne me comprennent pas, n'ont pas de réponses a m’apporter. J’ai peur de changer, de révéler un facette de ma personnalité que j'ai toujours cherché a enfouir au plus profond de moi. J'ai peur de révéler une différence qui feras fuir les gens. Je suis surdoué mais ce mot ne signifie rien pour moi, car finalement ma vie est médiocre, mes interactions sociales quasi inexistantes, et je ne fait rien de cette force à part me torturé avec.

J'espère trouver des gens qui me comprendront et que je pourrais comprendre. Et peut me permettront d'accepter, d'apprivoiser ma différence.
Merci de m'avoir lu.

Gaël_31
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 29/06/2015
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Invité le Lun 29 Juin 2015 - 16:11

Bienvenue Gaël sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Princeton le Lun 29 Juin 2015 - 16:57

Salut Gaël, ton témoignage m'a beaucoup touché, tant je me retrouve dedans. La peur, le feu à l'intérieur, la différence, la souffrance, l'estime de soi-même catastrophique, la pensée qui ne laisse aucun répit, la mémoire qui rappelle les souvenirs douloureux encore et encore, comme une machine cassée, comme un disque rayé... Tu as les ressources pour apprivoiser ta différence, pour apprendre à te connaître, à te découvrir, à t'épanouir, comme une fleur, comme un bel arbre. J'espère que ce forum pourra t'aider à aller dans ce sens, il constitue aussi une formidable occasion de rencontrer d'autres personnes et de nouer des affinités, de vaincre la solitude. Je te souhaite beaucoup de joie, de bonheur et d'amour. Tu vois ce dernier comme un des pires sentiments, parce qu'il fait souffrir, mais il fait vivre aussi, alors, oui, je te le souhaite et je t'en souhaite beaucoup, et encore et encore, jusqu'à ce que tu n'aies plus peur, et même alors je t'en souhaite encore plus, parce que je crois que l'amour seul sauve. Bienvenue à toi.

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par poèterouge le Lun 29 Juin 2015 - 17:27

Salut et bienvenu.

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Ayla le Lun 29 Juin 2015 - 18:29

Bonjour Gaël, et bienvenu! Very Happy
Comme tu me fais ré/aisonner.
Propos et présentation comprise, partagée. Elle fait vibrer une part de moi.

En te souhaitant bon accueil et découverte de ZC.
Mon incursion ici m'a permis de passer le cap de la peur tétanisante devant la découverte de mes maux profonds, et avaleuse de mots.
La parole est revenue, le sourire et l'enthousiasme aussi, et j'ai gardé mon intelligence et ma sensibilité. Au final, ça vaut le coup de changer le regard que l'on se porte, mais c'est tout sauf aisé, mais je ne regrette rien à ce jour...

Au plaisir de te lire...

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par ShineFlower le Lun 29 Juin 2015 - 20:05

Bienvenue Gaël dans la savane cheers Zèbre

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Bienvenue!

Message par cosmicgirl le Lun 29 Juin 2015 - 20:11

Bonsoir Gaël Smile

je me retrouve complètement dans ton témoignage: le trop-plein d'émotions, la solitude, les incessants questionnements sur tout et n'importe quoi.

Je te souhaite la bienvenue sur le forum et bon courage pour la suite. Smile Smile


cosmicgirl
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 06/04/2015
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Cloudycat le Lun 29 Juin 2015 - 20:42

Bonsoir Gaël,

Ton message m'a aussi extrêmement touchée, voire pas mal émue... Ton expression est très poignante... Je veux juste te dire "Bienvenue!" et courage!... Très sincèrement.

Je crois savoir qu'un mieux-être est possible, c'est très dur et probablement long, mais tu t'es engagé sur le bon chemin. Je crois avoir compris que la clef se trouve dans l'acceptation de soi. Facile à dire, hein? Mais si si on y arrive Wink Finalement ce ressenti exacerbé et cette capacité à réfléchir jusque très très loin peuvent s'avérer être une force, comme tout le reste qui te fait mal aujourd'hui. Et te rapprocher de personnes "comme toi" te permettra de te sentir moins seul. C'est mon chemin de vie qui me fait parler... J'ai l'impression de commencer à respirer, enfin, après de longues années d’asphyxie...

Je suis également nouvelle ici, on m'a fortement conseillée de m'inscrire.

Au plaisir d'échanger avec toi...

Cloudycat
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 29/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Gaël_31 le Lun 29 Juin 2015 - 22:00

Vos réponses... ça réchauffe. On m'a recommandé aussi de venir me présenter a vous que j'allais trouver des gens qui me comprendraient. On dirait qu'ils ne s'étaient pas trompé.

merci de m’accueillir parmi vous.

Gaël_31
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 29/06/2015
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par chourmo le Ven 17 Juil 2015 - 12:59

salut gael !

je me suis inscrit ici il y a quelque mois, puis j'ai arrêté de venir... je suis revenu aujourd'hui, lu tout plein de post... et le tien me donne envie de te répondre!
pour ma part je n'ai pas fait de test, mais plein d'anecdotes que j'ai déjà raconté il y a quelques mois me font penser que... (j'essaye de faire rapide mais ce n'est pas facile !)
bref j'aurais pu écrire ton post en fait !

la réponse à tout tes pourquoi tu l'as !! tu es surdoué, zèbre ou comme tu veux , bref tu es très intelligent !! avec tout ce que cela implique !

le maître mot me semble être : acceptation
la seule vraie question à mon sens est : je suis comme ça, j'ai ces capacités, maintenant qu'est ce que j'en fait ?

de toute manière ça ne changera pas !! on a pas d'interrupteur, c'est peine perdu ! et personne ne peut vraiment agir à notre place...
attention je peux paraître hyper sûr de moi, mais c'est pas vraiment le cas ! j'aurais pu écrire ton post encore une fois !

bref motivé ! faut prendre le taureau par les cornes (si tu veux qu'il produise un bon compost pour rétablir un bon complexe argilo-humique ! ;-) )

et encore bref , j'arrive encore une fois pas à structurer mes idées tellement j'aurais des choses à dire !!
en tout cas à bientôt !

chourmo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Oscania le Sam 18 Juil 2015 - 0:38

Bonsoir Gaël et bienvenue !

Ta présentation m'a estomaquée !!! Je suis toi et tu es moi !!!

Gaël_31 a écrit:Le début d'année a été assez rude pour moi, vous connaissez certainement ces moments ou rien ne vas plus, le perso, le pro, les sentiments se dégradent. Bref tout fout le camp ! Au fond du trou, je me décide à solliciter l'aide d'un spécialiste, au bout de quelques séances le verdict tombe je suis un surdoué. J'ai donc commencer de chercher, de me renseigner sur ce que cela implique. Aujourd'hui je me comprend mieux, j'ai réussi a mettre un mot sur mon malêtre mais ça ne fait pas tout.

Il m'est arrivé la même chose. Tout à foutu le camp au niveau sentimental, au niveau amitiés, au niveau pro, à tous les niveaux ... Moi, j'étais déjà suivie depuis des années parce que je ne me suis jamais sentie bien et que je craquais très facilement. Sans résultat. Au fond du trou, au bord du burnout (contre lequel je luttais depuis des mois, comme personne n'aurait pu faire dans les mêmes circonstances - la fameuse "résilience"), j'ai rencontré un client, un médecin spécialisé en psychothérapie comportementale (en fait, un surdoué, je l'ai compris assez vite) qui, je crois, m'a "repérée". Il s'est mis à me parler de "ma vie", de "mes maux", de "mes forces", de "mes faiblesses". Ca m'a tétanisée. Je me suis dit : comment ce gars qui m'a vue 2 fois 3 heures dans sa vie, qui est en plus une relation professionnelle, peut me connaître aussi bien ... De manière insidieuse, il m'a poussée à aller passer un test de QI ... Bingo ! ... Positif. Et bien positif en plus ! Moi qui me suis toujours sentie nulle et en dessous de tout, moi qui ai toujours du bosser plus dur que les autres pour y arriver !!! J'ai lu sur le sujet, recherché Internet ... Et j'ai compris ... Et bing !!! Là, j'ai vraiment fait mon burnout !!! Un jour, après 20h de sommeil, incapacité à me lever, incapacité à assumer la moindre chose, incapacité à répondre à mes obligations de maman, à mes obligations du quotidien, à mes obligations de "business woman" ... Urgences, puis hospitalisation en hôpital psychiatrique. Je n'y suis restée qu'une semaine contre l'avis des médecins ... Je ne supportais pas d'être une loque ! Une semaine, seule avec moi-même, coupée du monde, coupée des gens, coupée du boulot ... ça m'a permis de faire le point. C'était nécessaire ... mais je comprends les médecins. Une semaine c'est trop court. Il me reste encore beaucoup beaucoup de travail. Donc un conseil : prends le temps. Prends le temps qu'il te faut pour réfléchir, pour te trouver, pour te connaître. Tu es encore jeune et tu n'as pas encore fait ta vie (moi, je suis mariée, maman de 3 enfants encore jeunes, et je suis partie en vrille il y a 3 ans, détruisant tout ce que j'avais construit (famille, boulot, etc.) sans comprendre pourquoi, sans que personne ne comprenne pourquoi.

Gaël_31 a écrit:Je croyais être pendant des années comme tout le monde, ou plutôt que tout le monde était comme moi, aujourd'hui je me rends compte que ce n'est pas le cas.

Ah oui ... On a tous vécu ça ... Les gens ne nous comprennent pas ... alors on essaie de se justifier en donnant des arguments qu'on pense que tout le monde va comprendre ... et puis personne ne comprend ... alors on s'enfonce ... et on ne comprend pas pourquoi on s'enfonce ...

Gaël_31 a écrit:Certaines personnes, amis, ont presque été jaloux quand je leur ai dit que mon problème venais du fait que j’étais trop intelligent, ils ne comprenais pas et moi non plus. "t'es bien la première personne qui se plains d'être intelligent".

Laisse tomber ! Ne parle jamais de ton intelligence ou de ton QI aux gens ! Ils se disent : "mais il se prend pour qui celui-là ?" ou ils te traitent d'"illuminé". Moi, quand j'ai appris mon "intelligence" et tout ce que cela impliquait, j'étais en pleine déroute. Mes amies (je n'en avais que 2) me reprochaient un tas de trucs dans ma déroute ... (pessimisme, immaturité émotionnelle, incapacité à vivre l'instant présent de manière sereine, questionnements sur tout et en permanence, incapacité à avancer, etc.). J'ai essayé de leur expliquer ce que j'avais découvert qui pouvait expliquer mon comportement qu'elles ne comprenaient pas ... Et ça a été pire que mieux ... Elles ont encore moins compris ... Elles m'ont reproché de me mettre en avant, de me prendre pour quelqu'un de supérieur, elles se sont dit que j'étais illuminée et qu'il fallait que j'aille me faire soigner, elles ont coupé les ponts ... Je sais ... c'est tentant ... Quand toi, tu comprends enfin ce qui t'arrive, tu es tellement content d'avoir enfin des réponses à tes questions, des réponses aux questions que les autres se posent à ton sujet, que tu as envie de leur expliquer aux autres !!! Tu te dis ... Comme ça, ils comprendront ... ils comprendront pourquoi je suis si différent et ils m'accepteront mieux ! Mais non ... Ca ne marche pas comme ça ... Les autres ne peuvent pas comprendre ... et ils ne pourront jamais comprendre. Tu verras ... Tu vas avancer ... Et tu comprendras petit à petit que tu as un avantage sur les autres, que tu n'avais pas avant ... Maintenant tu vas te connaitre de mieux en mieux ... Et maintenant tu vas savoir en quoi tu es si différent des autres ... Les autres te verront toujours comme quelqu'un de différent mais ils ne sauront pas vraiment en quoi tu es si différent ... Tu auras cet avantage sur les autres que tu comprendras mieux certaines situations et que tu sauras mieux agir.


Gaël_31 a écrit:Pourquoi, ne suis je capable que de voir mes défaut, mes failles, mes limites ? Jamais mes bon cotés, mes qualités mes forces. Pourquoi tout le monde me dit que je suis un gars bien mais que j'ai une vision si pessimiste de moi même. Pourquoi, malgré toutes les heures passé a y réfléchir, a retourner le problème dans tout les sens je n'arrive pas a trouver de réponses cohérentes, Pourquoi, aller vers les gens fait si peur, Pourquoi être déçus, de soi, des gens fait si mal.
Pourquoi est ce que j'ai une mémoire si puissante que tous mes échecs mes déceptions restent gravés en moi sans jamais s'adoucir. Pourquoi mes réussites sont elles si insignifiantes pour moi.
Pourquoi toujours pourquoi et jamais parce que !!!

Pourquoi ??? ... Ben parce que tu es "surdoué" mon gars ... Alors quand ça t'arrive, que tu vois tout en noir, il faut que tu te dises ... STOP ! Si je vois tout en noir, si j'ai si peur, si j'ai si mal, si je suis si déçu, si je suis si pessimiste ... maintenant, je sais pourquoi ... c'est juste parce que je suis "surdoué" ... STOP ! C'est une vision déformée de ce que je suis ! On arrête tout et on se concentre sur toutes les belles choses qu'on a réalisées, qu'on a vécues et on se dit : j'ai fait, donc c'est que je suis capable de faire et donc je vais refaire !!! OK ... pas facile ... mais en ce moment, c'est ce que j'essaye de faire (grâce à ce forum car j'aurais pu me pendre il y a quelques jours encore !)

Gaël_31 a écrit:Je me sent seul tout le temps, partout, même entouré des gens qui m'aiment. cette solitude me pèse, je vais vers les gens, j'ai une culture général me permettant de discuter de quasiment tout les sujets avec quasiment tout le monde. Curieux je m'intéresse a tout, la différence me fascine, alors qu'elle effraie les gens. Comment peut on avoir peur d'une chose que l'on ne comprend pas. J'en ai marre d'être seul, mais je suis tétanisé a l'idée d'aller réellement me rapprocher de quelqu'un. Je montre un visage souriant avenant, mais je ne m'ouvre jamais franchement, en réalité je suis un faux sociable.

Oui ... là je vais pas te donner de conseils ... J'ai encore beaucoup de progrès à faire aussi ... Mais il paraît que l'on se sentira toujours seul ... Moi, ce forum m'apporte beaucoup. Il me permet de ne pas me sentir trop seule malgré une vraie solitude dans ma vie (divorce difficile, plus d'amis, plus de réseau social)

Gaël_31 a écrit:Je me suis rendu compte que l'espoir et l'amour sont les pires sentiments que l'on puisse éprouver, tellement bon quand il naissent mais tellement douloureux quand ils meurent.

Je te confirme ... Et en plus, on ne profite jamais vraiment des moments de bonheur tellement quand on les vit on pense au moment où ils vont s'arrêter ... Là, j'ai pas la clé non plus ... Les autres m'ont toujours dit : "... mais profite du moment présent !" Oui ... OK ... mais nous, nous sommes toujours dans l'après ...

Gaël_31 a écrit:J'ai compris que pendant des années j'ai construit ma personnalité sur une vision du monde et de moi même erronée, que ce que je pensais savoir s'est évaporé et que les gens qui m’entourent ne me comprennent pas, n'ont pas de réponses a m’apporter. J’ai peur de changer, de révéler un facette de ma personnalité que j'ai toujours cherché a enfouir au plus profond de moi. J'ai peur de révéler une différence qui feras fuir les gens. Je suis surdoué mais ce mot ne signifie rien pour moi, car finalement ma vie est médiocre, mes interactions sociales quasi inexistantes, et je ne fait rien de cette force à part me torturé avec.

Maintenant tu te connais, et tu vas te connaître de mieux en mieux en mieux ... Donc ta vision sera de moins en moins erronée ... Et ça change beaucoup de choses !


... Et c'est moi qui écris tout cela ?!?!?!? Incroyable ! La semaine dernière, je voulais en finir car incapable de digérer tout ce qui m'arrivait !!!

Ecoute, il y a d'autres personnes comme toi ici ! Et ça aide vraiment à se sentir moins seul ! Et ça aide vraiment à avancer !

Je te souhaite de trouver ici le maximum de réponses à tes questions.

Bises.

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je réaprend a marcher parmi mes semblable... a 29 ans, et c'est dur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum