Les petits pervers narcissiques

Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Les petits pervers narcissiques

Message par Hillary le Ven 19 Juin 2015 - 17:09

Bonjour,
Je discutais ce midi avec ma thérapeute du cas d'un PN de mon entourage, un "grand" on va dire... et elle m'a fait remarquer que mon mari était tout de même un peu cousin avec ce type.
Evidemment ça me retourne un peu et j'ai trouvé un article qui explique qu'il peut y avoir des "petits" PN - http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20120315.OBS3872/pervers-narcissiques-20-pistes-pour-les-reconnaitre.html
Il est très égocentrique, difficile de le sensibiliser à mes besoins, mon point de vue et retourne souvent la critique en se mettant, lui, dans le rôle de victime. Je me sens souvent coupable, bref c'est pas parfait c'est clair.
Par contre je suis certaine qu'il peut avoir des paroles blessantes mais n'a pas d'intentions de nuire. Il n'y a rien de conscient dans son attitude.
Je n'ai aucune envie de quitter mon mari et on s'amuse beaucoup ensemble, on a des projets communs forts...
Est-ce que la solution face à un petit PN est forcément de nier à vie ses besoins ou le quitter??? C'est un peu là que mon raisonnement se heurte. Une troisième voie est-elle possible? Il me semble assez volontaire car souhaiterait suivre des cours de communication non violente et je pense qu'il évolue même si c'est lent. De mon côté je démarre un gros boulot car je suis coupée de mes besoins, mon estime de moi est à 0...
Merci
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Zebraskaroll le Ven 19 Juin 2015 - 18:59

Bonjour

Du pervers Narcissiques aujourd'hui on en voit à toutes les sauces et chacun peut trouver dans les descriptions un pervers. Descriptions suffisamment généraliste pour que tout le monde s'y retrouve. Et pourtant ma psychiatre qui elle est expert auprès de la cours de justice, m'affirme que le diagnostique d'un PN est le plus difficile qui puisse être fait par un psychiatre et que plus d'un préfère ne pas se prononcer.

Aussi relativise, ton mari a des défauts, parfois il est maladroit, et même très maladroit. Il peut avoir des paroles blessantes comme tout le monde. Il y a des personnalités toxiques et ces personnalités nous empêche clairement de respirer à chaque instant. Ton estime de toi est à 0 en plus tu le dis aussi relativise vraiment Wink


Zebraskaroll
Zebraskaroll

Messages : 67
Date d'inscription : 17/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par fleurdesel le Ven 19 Juin 2015 - 19:10

C'est difficile de partager sa vie avec une personne qui manipule, même si elle le fait inconsciemment. Cela ne la classe pas pour autant forcément en PN.
J'ai lu 3 livres sur les manipulateurs et sur les PN. Ce que j'en ai retenu c'est qu'il y a un continuum et que les PN se situent à un des extrêmes, les personnes normales pouvant avoir plus ou moins de traits similaires donc. Isabelle Nazare Aga propose une liste de questions, et situe le PN à un certain nombre de réponses affirmatives. Je ne me rappelle plus du nombre, 15, 16 ? Les questions : http://pervers-narcissiques.fr/Reconnaitre%20un%20PN/criteres-pn.html

Chaudoudou et plein de courage à toi
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 951
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Paradoxe le Sam 20 Juin 2015 - 0:10

Un ami me disait : "Il n'y a pas de pervers, il n'y a que des comportements pervers. Et on en as tous plus ou moins."

Selon cette définition, un comportement pervers est un comportement non-sincère dans lequel je fais une choses pour en obtenir une autre de manière indirecte. Évidemment, nous adoptons tous ce type de comportement de manière plus ou moins consciente, et avec plus ou moins de répercussion sur les autres et nous-même.

Exemples :
- Je râle ostensiblement pour que quelqu'un vienne s'occuper de moi ou m'aider dans mon travail
- Je me vexe sur une critique pour qu'on me dise un compliment à la suite
- Je séduit une personne puis lui parle d'autres personnes qui me tournent autour pour la rendre jalouse et me sentir important
- Je dis à quelqu'un de faire quelque chose pour me faire plaisir, puis quand il le fait lui dit qu'il n'a rien compris pour le faire culpabiliser et profiter pour obtenir une chose plus importante en lui demandant de racheter sa faute

---

Autre point, je crois qu'il y a des synergies dans les comportements pervers. Je vous propose un exemple tiré ma propre expérience :

Dans plusieurs emplois différents , j'ai eu comme chef des personnes qui ne géraient rien, donnaient du travail à la dernière minute, demandaient toujours plus de choses impossible et ne supportaient pas d'entendre "Désolé mais ce n'est pas faisable techniquement". En parallèle, ils me répétaient qu'ils avait besoin de moi, qu'ils comptait sur moi. Et de mon coté, je travaillais sans ménagement, dans des délais impossibles à tenir, encaissant du stress et le renvoyant sur les autres membres de l'équipe.

On pourrait se dire qu'ils étaient des méchants PN et moi une innocente victime. Pas du tout.

Ces personnes avait clairement un comportement pervers qui consistait à me dire que j'étais utile voire indispensable pour en réalité me faire travailler à leur place et me presser jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Mais de mon coté, j'avais le comportement pervers de tourner à plein régime et d'être très compétent pour me sentir aimé et inclus dans une équipe.

Si nous avions eu des comportements sincères, ils m'auraient demander de travailler à 200% et nous aurions ajuster la rétribution. Si j'avais eu un comportement sincère, j'aurais fait en sorte d'être apprécié en tant qu'être humain et non en tant que machine de guerre qui bosse 12h par jour. Nos comportements pervers rentraient en synergie, ils voulaient une personne dévoué en faisant croire à une relation de confiance, je voulais être dans une relation de confiance en faisant croire que j'étais prêt à être dévoué. Sauf qu'en réalité, ils voulaient juste un larbin et je voulais juste ne pas être seul Razz.

De plus, vous remarquerais que j'ai eu plusieurs chefs comme cela. Car quelque part, je les "cherchais", pour entretenir mon comportement pervers duquel je n'arrivais pas à sortir. Et oui, j'avais tellement besoin de cette relation de confiance, et je ne savais tellement rien faire d'autre que faire semblant d'être dévoué. C'est comme une mauvaise habitude, presque une addiction. Mais avec du travail, un peu de lucidité et de la remise en question, on passe d'un comportement pervers à un comportement sincère ^_^.
Paradoxe
Paradoxe

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Zebraskaroll le Sam 20 Juin 2015 - 9:42

Vraiment merci Paradoxe. Tu viens de m'expliquer un système de comportement qu'il va falloir que je corrige, maintenant que j'en prends conscience et que je le visualise. En effet lorsqu'on arrête de vouloir absolument être reconnue pour ce que l'on est et non plus pour ce pourquoi nous sommes payés et pas plus, les choses devraient aller mieux. Je suis entrée dans ce type de comportement une seule fois, mais vu ce que cela à entraîné en terme de conséquences psychiques, je me suis jurée que ce serais la dernière fois !

En y réfléchissant je m'aperçois également que c'est la seule fois où je n'avais pas en parallèle des activités sportives ou artistiques pour permettre d'évacuer mon trop plein de créativité, d'énergie et de besoin de relations humaines. Depuis j'ai repris le sport donc pour mon prochain emploi j'espère que ça ira mieux.
Zebraskaroll
Zebraskaroll

Messages : 67
Date d'inscription : 17/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Wise le Dim 21 Juin 2015 - 1:12


Salut,
expert en communication non-violente... j'aide gratuitement. :-)

Médiateur c'est ma vocation.
(et vu comme je me débrouille... les résultats actuels, je pense avoir prouvé que je suis un bon exemple à suivre).
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Hillary le Lun 22 Juin 2015 - 11:49

Vos messages me rassurent beaucoup et je me suis attelée ce week-end à rétablir une communication agréable et bienveillante... Je pense que ma thérapeute me provoquait en me disant que mon mari ressemble au PN que je connais.
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Invité le Lun 22 Juin 2015 - 12:34

Bonjour,

Je suis expert en médiation de la voie milieu, diplôme du Pérou en Aitakitchaïka. Je combats à chaque instant les 7 démons de la passion. Et je suis ceinture noire en méditation. J'ai longtemps pratique dans les zones à risque de la banlieue, considère comme un grand frère par certain, voire un guide. J'ai 7 ans d'expérience avec des cas beaucoup plus difficiles que le votre.

Je peux vous aider gratuitement pour votre problème. Et même réparer votre grille pain.

Vous pouvez me contacter par mp.

Que le ciel étoilé de la 8ieme lune vous garde.

Molina <3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Hillary le Lun 22 Juin 2015 - 12:38

Damien et Molina, vous prenez quoi LOL?
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Invité le Lun 22 Juin 2015 - 12:40

L'amour Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Hillary le Lun 22 Juin 2015 - 12:42

J'ai en ce moment un petit soucis avec mon sèche-linge...
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Wise le Lun 22 Juin 2015 - 19:45


au fait...

j'ai bien fait attention ces derniers temps...

je pense y voir plus clair.

on est tous des "PN".

je fais gaffe depuis quelques temps, et si je critique rarement les gens en vrai,
dans ma tête je passe mon temps à reprocher des trucs aux gens :-/

merde je suis un PN alors... on l'est tous koi.

c'est une mauvaise habitude que tout le monde a.

désormais je fais attention à ce que je pense et ce que je dis... :-s


Dites du bien des gens que vous appréciez, plutot que du mal des gens que vous détestez.
je pense que ce sera plus constructif, arrêter d'enfoncer les autres, et se tourner vers les solutions.

pensez à faire des compliments quoi...
;-)
Wise
Wise

Messages : 2153
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 33
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Hillary le Ven 18 Sep 2015 - 10:10

J'ai bien réfléchit, je ne pense pas qu'il soit un vrai PN, il n'a pas de mauvaises intentions et pour moi l'intention c'est beaucoup.
Mais il est éternellement insatisfait, j'ai l'impression qu'il ne fait que monter la barre et toujours un peu trop haut pour que je puisse l'atteindre. Par chance je suis très forte intérieurement donc je lui dis "je vois bien que tu voudrais ça, je peux pas te le donner mais ça n'est pas un problème pour moi j'ai confiance en moi, je sais que je suis formidable".
Il ne veut pas voir qu'il est l'obstacle à son bonheur, tout vient toujours des autres, des circonstances...
J'avoue que je fatigue tout de même car évidemment mes besoins sont loins d'être comblés (affectivement).
Maintenant ce sont vraiment des "poussées" d'insatisfaction qui vont et viennent et entre il est drôle, gentil, pas spécialement le grand séducteur typiquement PN mais il est "heureux" on va dire.
Hillary
Hillary

Messages : 274
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 40
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Lyak le Sam 19 Sep 2015 - 2:52

Pour avoir vécu avec un PN (mais d'après vous, tout le monde l'est plus ou moins?...) c'était assez violent. Je ne me souviens pas de tout, j'ai occulté bien 99% des choses qu'il m'a faites, mais tout était excuse à me faire du mal.

Par exemple, une fois j'ai discuté avec un autre homme, de manière amicale. On était à 4 heures de route dans la campagne, il m'a abandonnée là juste à cause de ça.
Une fois je lui avait préparé à manger avant qu'il ne rentre du travail (car sinon il se mettait en colère) mais malheureusement, je l'avais préparé "trop tôt", du coup il s'est senti oppressé ou je ne sait quoi, et j'ai eu droit à mon lot de "t'es une merde".
Pareil pour le sexe, si je n'avais pas envie, c'est que je ne l'aimais pas... Donc même en pleurs, en lui suppliant de ne pas faire l'amour, il arrivait à me faire culpabiliser en me disant que je devrais tout le temps en avoir envie, et que du coup il se sentait blessé et que donc je devais lui prouver que je l'aimais etc... Une fois j'avais lutté et continué de dire non, mais ça s'est fini avec une main sur la bouche dans un rapport forcé. J'ai compris ce jour là que de toute manière, ça serait soit en acceptant, soit par la force.
Il me menaçait de sauter par la fenêtre pour que je n'aille pas voir mes parents aussi. (je raconte un peu au fur et à mesure des trucs qui me reviennent, d'où le côté décousu).

Le truc c'est que c'était toujours alterné, entre le "tu es une déesse" et le "tu es une merde". Il y avait des phases de repos et de confiance, qui renforçait mon espoir de me dire que ça pourrait changer, et les phases destructrices.
J'avais toujours droit à des coups "malheureux", parce qu'il n'avait "pas fait attention" (ou comment frapper quelqu'un en lui faisant croire que c'était un accident...) J'ai pris un pack de 6 bouteilles d'eau dans la tête une fois comme ça, par "accident". Une table aussi.

Après j'avais 16 ans, lui 29, j'étais jeune, je ne me rendais pas compte. Il m'avait dit que c'était une relation normale de couple, je n'avais pas vraiment eu d'autres exemple à part des amourettes de lycée. Il m'a aussi proposé de l'héroïne au début qu'on était ensemble, et me fournissait. Avec le recul, je me dis que c'est quand même mettre volontairement une mineure sous une certaine emprise.
Je me souviens aussi de matins où je me réveillais sans aucun souvenir de la veille, avec juste des trucs qui ressortait de moi lorsque j'allais aux toilettes. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé, et je ne voulais pas le savoir.

Il aura réussi à me couper de ma famille, à me convaincre qu'arrêter le lycée c'était bien (puisqu'il pouvait payer pour moi, je n'avais pas besoin d'avoir un travail etc), de me convaincre de ne pas passer le permis. Enfin je n'avais pas trop le choix de toute manière.

Et quand je suis retombée violemment dans l'anorexie, sa première remarque a été de me dire que c'était chiant parce que je n'étais même plus baisable.
Il faisait tout le temps des promesses qu'il ne tenait pas, disait des choses fausses, paraissait toujours comme quelqu'un d'hyper sympa en société (mais un monstre en privé), me faisait toujours passer plus plus conne que lui (d'ailleurs, un jour on avait fait un test de QI, il s'est mis dans une colère folle quand il a vu que j'étais au dessus de 130 et lui seulement à 120...ça été ma journée.)

Le pire dans tout ça, c'est que je restais quand même amoureuse (enfin, jusqu'à un certain point... après je restais un peu à défaut et parce que de toute manière j'avais besoin d'héro). Mais j'étais tombée amoureuse de lui au début parce qu'il était tellement charismatique, je le trouvais original, sûr de lui etc. E puis il avait reconnu que j'étais un peu "différente" (un peu bonne poire en sommes.)

A côté de ça, on avait des bons moments, c'était très difficile de passer de l'un à l'autre.
J'ai dû m'enfuir deux fois, il m'a retrouvée deux fois, puis une fois a été la bonne (voyage d'affaire sur deux semaines, j'ai eu le temps de prendre toutes mes affaires).

Mais il avait encore une emprise sur moi bien après ça. J'avais toujours espéré des excuses, une fois il avait admis qu'en effet il m'avait violée (entre autres), et puis la fois d'après il disait l'inverse, que je ne pleurais pas mais qu'il croyait que j'étais en train de jouir. (????)

Bref toujours ce truc à dire un jour quelque chose, puis dire l'inverse un autre jour, pour finalement dire que lui il m'aimait, et que c'est moi qui voyait le mal partout. Voilà, pour moi un PN c'est ça.
---

après lui, (donc partie vers 20 ans), je n'ai plus jamais remis les pieds chez un PN. Je les repère de loin et les fuis. Une fois, pas deux !


Dernière édition par Lyak le Sam 19 Sep 2015 - 10:13, édité 2 fois

Lyak

Messages : 24
Date d'inscription : 07/04/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Invité le Sam 19 Sep 2015 - 3:38

Je les repère de loin et les fuis. Une fois, pas deux !
Donc l'expérience fut salutaire !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Lyak le Sam 19 Sep 2015 - 10:08

Oui si on peut dire Laughing

Lyak

Messages : 24
Date d'inscription : 07/04/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Deedee le Jeu 1 Oct 2015 - 10:57

Je suis tombée ce matin sur ce blog, j'ai lu cet article, et à un moment j'ai commencé à pleurer un peu, et puis de plus en plus. Tellement de choses m'ont parlé, tellement je m'y suis reconnue.

PN ou pas, j'ai envie de dire, peu importent les mots que l'on met sur l'autre, l'important ce sont les mots que l'on met sur la relation.
Une relation est toxique quand on finit comme ça, dans cet état là.
Quand on pleure en lisant cet article parce qu'on comprend, parce qu'on connait ça.

Bonne lecture, et si ça vous fait pleurer...  Long hug

http://cafelanguedepute.canalblog.com/archives/2015/05/27/32123440.html
Deedee
Deedee

Messages : 1904
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Tiot le Lun 5 Oct 2015 - 13:58

Bonjour Hillary,

J'ai eu moi aussi une relation avec une PN, et il y a un bon nombre de choses que je n'aurais jamais admis lorsque j'étais en couple. (Avant tout à moi-même)
J'ai souvent cru que les mots 'l'amour rend aveugle', c'était une phrase toute faite. Que l'on était tout de même capable de discerner le vrai du faux, dans une juste mesure, etc etc.
Aujourd'hui j'ai pris le temps de réfléchir à cette relation, les intentions de cette personne, les miennes.
Tout d'abord, j'ai vraiment cru que c'était le grand amour (dans le cas contraire il ne se serait jamais rien passé). Rien n'empêche de passer d'excellents instants avec une personne, surtout quand on n'a d'yeux que pour celle-ci. Désormais je réalise que j'ai entretenu ce bonheur seul, et force m'est de constater que l'on oublie vite qu'un couple, c'est un partage intense entre deux individus. Porter une relation à bout de bras, pendant des mois, voire des années, c'est malheureusement très représentatif d'une triste réalité.

Une différence majeure à faire, et dans ce cas-là, tu es la seule à pouvoir juger dans quelle catégorie tu penses te situer:
Ton conjoint fait-il de réels efforts, pour toi et pour votre couple, naturellement? Ou as-tu la sensation d'être le pilier porteur de votre relation?

Je me permets d'insister, car nous parlions tout de même du cas 'Pervers Narcissique', et bien-sûr cela demande une attention toute particulière.
Si je peux te donner un avis, une personne hypersensible aura énormément de mal à peser le pour et le contre, et tu as bien fait de consulter un(e) spécialiste. Un regard extérieur peut s'avérer être primordial. Il faut toutefois s'écouter, c'est-à-dire: mon hypersensibilité me permet-elle de supporter une telle situation au quotidien? Car, très important là aussi, le spécialiste, l'ami, le parent et autres potentiels prodigueurs de conseils n'ont tout simplement pas ta sensibilité.
Ce qui est logique pour toi ne le sera pas systématiquement pour les autres, et inversement.
Si l'on s'écoute, nous sommes amoureux, capables de franchir des montagnes et les soulever si nécessaire pour lui permettre de passer en dessous, mais l'autre montre-t-il qu'il en a conscience et que fait-il concrètement pour nous témoigner sa compréhension, et son soutien?
(Pour ma part, j'ai clairement eu droit à de la haine, des 'que fais-tu pour moi?', et autres 'je n'ai pas besoin de toi')

Enfin, je n'ai jamais voulu que ma moitié 'change', j'étais très amoureux, mais cela empêche-t-il de faire des efforts? Si l'on en vient à faire trente-trois remises en questions par jour pour simplement apporter un peu plus de bonheur à l'autre, c'est très grave.
J'ai toujours donné sans attendre quoique ce soit en retour, et c'est aussi la raison pour laquelle ça aurait pu durer encore un bon bout de temps.
A ton tour de te poser les bonnes questions, il ne s'agit pas d'être égoïste, mais déjà d'analyser le plus simplement. (Nous devenons de bien piètres analystes lorsqu'il en vient du coeur...)
Je lisais beaucoup de motivation dans tes premiers messages, puis très vite une rechute.
Ne faisons pas de généralités, mais à quoi aspires-tu concrètement? Peut-être qu'en l'espace de ces quelques semaines, tu auras trouvé des réponses?

Tiot

Messages : 6
Date d'inscription : 03/10/2015
Age : 25
Localisation : Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par fleurblanche le Mar 6 Oct 2015 - 18:02

Salut Hillary !  Smile

La description que tu fais de ton mari me rappelle mon ex-mari.

Ce que j’ai fini par comprendre, c’est qu’ils sont conscients du mal qu’ils font aux autres, ne le font pas toujours sciemment, et ont en eux-mêmes des grandes failles qu’ils ont du mal à reconnaître. Ça a pris du temps avant que mon ex me raconte comment les femmes de son entourage l’avait maltraité, égratigner son estime de soi, l’image qu’il avait de lui-même quand il était adolescent. L’adolescence, un moment si délicat dans la construction d’une personne. Il en a gardé des séquelles du type qu’il soupçonne les femmes de chercher à attaquer son image, sa valeur en tant que personne. Ça en fait quelqu’un de parfois difficile à vivre puisqu’il se sent « menacé » par les femmes. J’en ai fait les frais, sa seconde femme aussi. Il refuse de se faire aider par un psychologue ou autre, car il considère qu’il a complètement raison et que ses femmes ont forcément et complètement tort. Ses attentes concernant les femmes sont extrêmement exigeantes. Comme s'il avait un modèle pré-établi de la compagne idéale dans sa tête, et qu'il n'acceptait pas que l'on ne puisse pas coller au modèle qu'il a dans sa tête. D'où chez lui une insatisfaction cyclique. Cette insatisfaction cyclique, avec ses attentes si fortes et irréalistes, entrainant chez la compagne comme un fardeau sur les épaules. Il finit à terme par renvoyer à sa compagne une mauvaise image d'elle-même. Et la compagne finit par se lasser de ne jamais réussir à combler ses attentes, de se sentir toujours "en-dessous de tout". Elle peut même finir par entrer en dépression.

Alors oui, les personnes de ce profil peuvent donc être toxiques pour leur entourage, mais c'est parce qu'elles ont à la base une blessure qui ne s'est pas refermée ou qui n'a pas été traitée.

Mon ex s’est enfermé dans une tour d’ivoire de certitudes, dont la principale est « Si je ne fais pas attention, si je ne me protège pas de manière dure, les femmes vont chercher à me faire du mal ». Contre cela, on ne peut pas grand-chose.

Ce qui est encourageant dans ton cas, c’est que ton mari veut un changement, et est prêt à s’engager dans cela.

Tu comprendras aisément que le profil de ton mari et de mon ex n’en fait pas, pour moi, des PN, ces fameux PN, ces personnes malfaisantes de manière volontaire et en toute conscience, cherchant à détruire des proies et se nourrissant de leur désarroi.

Non Hillary, ni ton mari ni mon ex-mari ne sont des PN. Ce sont juste des personnes qui ont des problèmes, des faiblesses dans le caractère bien spécifiques, qui peuvent être aidés, et qui peuvent changer s’ils le souhaitent et s'ils s’en donnent les moyens.

Bon courage !
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4400
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par jesse-hunter le Sam 10 Oct 2015 - 2:13

quand je remarque des personnes destructrices qui manipulent les masses en un claquement de doigt , faut se tirer direct il y'a beaucoup de chance que ça soit un pn . le probleme avec les pns c'est que leurs comportements entre dans les normes sociales affraid . alors ils auront tout le monde dans leurs camp .pauvre victime du pn elle se fait surtout massacrer par la connerie humaine Crying or Very sad

jesse-hunter

Messages : 61
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les petits pervers narcissiques Empty Re: Les petits pervers narcissiques

Message par Belletegeuse le Mer 21 Oct 2015 - 22:49

J ai ete mariee avec un type bizarre qui etait certainement pn...
Un jour il a lancé en l air comme n frisbee umne tourtr e plate jusque parce que ma fille de 12 ans lui disait de ne pas la couper comme un gateau donc violent enervé et pueril.
Je ne pouvais pas parler d autre chose que de lui tellement ça me minait.
Il me rabaissait continuellement et cherchait sans relache le conflit jusqu a ce qu il l ait et que cela me vide m epuise et me vaille les foudre de ma fille et de ma mere qui me trouvaient terriblement nerveuse.
Tout cela parce que je n arrivais pas a trouver l amour a cause des egoistes qui ne voulaient pas d une femme qui avait deja un enfant et de ceux qui n arrivaient pas a me cerner.
Il faut dire que jren arrivais pas non plus a choisir un homme comme je voulais c ewt a dire in peu fou pas yrop carre. Je voais faire aisir a mes parents qui voaient que je sois avec un brave garçon et le pn qui etait ingenieur edt arrive car il etait un peu extravagant donc cela faisait aiwir a tout le monde...
Belletegeuse
Belletegeuse

Messages : 750
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 58
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum