La spontanéité

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La spontanéité

Message par Invité le Mer 19 Nov 2014 - 1:36

Bonjour, je reviens faire un petit tour par ici.

En ce moment, je me pose pas mal de question rapport à mon manque de spontanéité ; je n'arrive plus a être naturel dans mes échanges que ce soit écrit, professionnel, avec des amis de longue date voire la famille car je me pose sans cesse des questions sur le paraître.

Mon analyse personnelle sur mes désordres intérieur est que je ne m'aime plus suffisamment pour m'ouvrir aux autres et, en réalité, c'est même plus compliqué que ça car fondamentalement je m'aime bien mais je n'arrive pas à plaire aux autres car ceux-ci sont en attentes de choses que je n'arrive pas à produire ou a saisir spontanément. Je suis pas doué dans les rapports sociaux et je ne sais pas ce qu'il faut faire à l'instant T pour satisfaire mon environnement du coup je (re)produis des comportements inadéquats. Mes pensées sont décousues, les sourires forcés, les rires gênés, etc.

Je me rends bien comptes de mes erreurs et de la bêtise de mes réactions avec le recul mais dans le feu de l'action je ne sais pas maîtriser mes échanges avec autrui, notamment lorsque le stress monte ce qui arrive assez facilement chez moi. J'aimerai me détacher de tout ça et ne plus forcer les choses mais c'est pas facile tout les jours.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par r'Eve le Mer 19 Nov 2014 - 3:06

Hello Tigrou
J'ai un peu le même problème côté relationnel sauf qu'à l'inverse de toi je suis trop spontannée
C'est hard ! :s
Je dirais même que c'est tout aussi handicapant
Je n'ai pas non plus de solution
Je vais donc zieuter ce fil pour voir si qq'un pourrait nous dire comment trouver un "équilibre" Wink

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Bibo le Mer 19 Nov 2014 - 10:26

Avez - vous peur qu'ils vous voient vous en tant que personne intime au lieu de vous en tant que personne sociale ?

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Mer 19 Nov 2014 - 12:01

Il y a certainement de ça, Bibo ; un besoin irrépressible de ne pas être percé. Et aussi, un rejet de mes pairs que la contrainte sociale me pousse à fréquenter beaucoup plus que cela m'est nécessaire. Fatalement, je ne suis pas non plus entrainé socialement du fait du peu d'effort que je me plais à produire (Peu d'effort mais gros efforts pour moi  Wink ).

Mes comportements asociaux sont là depuis toujours avec une sérieuse aggravation au début le ma vie adulte. J'ai fais des progrès de 20 à 30 ans mais j'ai l'impression en ce moment d'être plus blasé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par r'Eve le Mer 19 Nov 2014 - 15:19

oups
tu marques un point Bibo silent

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Mer 19 Nov 2014 - 22:26

Salut, je suis un peu nouvelle sur ce site et cette discussion m'intéresse bcp! J'ai vraiment ce même sentiment que tu décrit Tigrou...un manque de spontanéité qui est source d'angoisse et de souffrance dans la relation aux autres. Pour ma part j'ai l'impression que cela pourrait être dû au fait que je n'assume pas ce que je ressens vraiment dans les situations en question. Je veux contrôler ce que je vais montrer de moi, être ce que les autres attende que je sois et ne pas me dévoiler mais je m'égare un peu... il me semble qu'il y a de ça en tout cas. Je ne sais pas ce que vous en pensez.
Ce qui est gênant, c'est que j'ai l'impression de manquer plein d'occasions de vivre des belles choses et de les partager, à cause de ce manque de spontanéité...je ne sais pas si votre cas aussi

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Jeu 20 Nov 2014 - 0:43

Personnellement, j'ai eu l'impression de manquer pleins de choses et d'ailleurs si je me compare à d'autres je manque toujours pleins de choses. C'est ce qui me gonfle un peu dans le monde actuel où tu dois vivre à fond ta vie d'étudiant, décrocher un boulot plus ou moins avilissant (mais toujours avec le sourire), aller voir tout les blockbusters au cinéma, etc... et tout ça sans te poser de questions. Je ne fonctionne pas comme ça.

J'ai pas vraiment l'impression de contrôler mes sentiments mais j'ai plutôt des ressentis différents à l'égard de certaines chose que la grande majorité. Je montre aussi peu mes sentiments même si j'étais un enfant à fleur de peau qui a beaucoup cherché à cacher ses émotions. Tellement bien qu'aujourd'hui je me retrouve a faire l'inverse pour montrer des émotions que je n'ai pas et en quelque sorte tenter de meubler le vide. Ce sont des choses que chacun fait, j'imagine, plus ou moins consciemment au moins pour s'intégrer dans les passages obligés de la vie comme décrocher un boulot, engager une conversation mais moi j'y arrive très mal voire de manière contre productive.

En fait je m'en fiche de manquer certaines choses ou de ne pas partager des ressentis, je veux juste ne pas jouer un rôle. C'est ce qui me semble le plus important.

Quand c'est trop faux, ça sonne faux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Jeu 20 Nov 2014 - 11:28

oui je comprends ce que tu veux dire mais il me semble que l'un est la conséquence de l'autre. Que jouer un rôle nous amène à manquer des choses et à montrer de faux ressentis aux autres, voire de paraître glacial alors qu'au contraire à l'intérieur c'est la tempête ou l'inverse de se forcer à exprimer qqch pcq c'est ce que semble attendre les autres.
Pour ce qui est du contrôle, il me semble justement que ce que tu dis sur ton enfance montre que tu veux contrôler ce que tu montre aux autres de tes sentiments. Je me reconnaît un peu dans ce que tu dit, c'est pour ça que je me permets de te dire ça...
Et oui j'imagine que chacun le fait un peu mais ça ne fait pas souffrir tout le monde donc ça doit être à des degrés raisonnables pour la plupart des gens.
Il me semble que dans tout ca, il est question de s'accepter soi-même, de savoir qui on est vraiment. Ce qui permet ensuite de montrer sa vraie personnalité aux autres et d'accepter que parfois on doit être qqn d'un peu différent pour trouver un emploi ou cohabiter avec les collègues par exemple. Enfin je dis ça mais je n'ai pas encore réussi à l'appliquer...

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Jeu 20 Nov 2014 - 12:22

Oui, je cherche à contrôler mais ce que je voulais souligner c'est que c'est pour de mauvaises raisons. Et j'ai l'impression que certains le font naturellement alors que j'en suis incapable. Certainement à un degré raisonnable, comme tu dis, même si je voix que certaines personne sonnent absolument faux et ce sans aucune gène ou que d'autres peuvent avoir des personnalités très variables selon le contexte, l'interlocuteur, etc.

Le polymorphisme c'est vraiment pas pour moi et je crois qu'il faut que j'arrive à trouver un environnement qui me convienne plutôt que de tenter de composer avec mon environnement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Jeu 20 Nov 2014 - 12:35

oui c'est vrai qu'il y a des gens comme ça mais je ne pense pas qu'ils soient à envier et d'ailleurs je ne trouve pas que ce soit spécialement une qualité!!
Bien sur sur qu'il faut trouver un environnement qui te convienne. ce que je voulais dire c'est que dans certaines situations comme le boulot ou les études, on a pas tellement le choix. Il faut parfois mettre certains ressentis de côté mais ça doit rester à petite dose pour ne pas se sentir faux et en désaccord avec son vrai moi.
J'espère que tu trouvera un environnement qui te correspondra, avec des gens avec qui tu peux avoir confiance et te montrer vrai. Mais pour cela il faut vraiment savoir ce que tu considère comme vrai, ce que tu es vraiment. Personnellement même avec des personnes très proches en qui j'ai confiance j'ai parfois du mal à être spontanée par peur je crois de montrer ce que je ressents vraiment. Par peur de flancher parfois. Par peur de déplaire et de ne pas correspondre aux désir des autres. Et je ne sais pas non plus comment faire pour ne plus le faire justement!! Bref je n'apporte pas bcp de réponses à ta question...

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Jeu 20 Nov 2014 - 13:47

Les passages obligés de la vie sont un vrai soucis pour moi et à part aller au feu en m'y confrontant je n'ai jamais trouvé de réelles solutions. Le problème c'est que ça génère beaucoup de déconvenues ou de frustration et j'avoue que quand je vois des jeunes autour de la 20aine qui s’intègrent parfaitement alors que moi je trainasse toujours à 30 je me désespère un peu. Maintenant, je ne les envie pas non plus.


Il n'y a pas de réponses toutes faites, ce serait trop facile autrement, l'objectif c'est de pousser un peu la réflexion pour faire moins d'erreurs par la suite. D'ailleurs nous sommes certainement très différents et ce qui s'applique à toi ne le sera pas forcément pour moi. Comme pour toute les choses qu'on trouve autour des thématiques de la douance, du comportement, de l'affect, etc... il ne faut pas prendre ces théories comme des vérités absolues car chaque être humain est unique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Ven 21 Nov 2014 - 10:54

oui et c'est ça qui est intéressant en même tps, sinon on s'ennuierait vite si on avait déjà toutes les réponses et qu'elles étaient stéréotypées! On aurait résolu toutes les énigmes de la vie à 20 ans et après on saurait plus quoi faire pour s'occuper. Moi quand je vois des gens qui semblent bien intégrés et pour qui tout semble facile, je voudrais parfois être à leur place puis je me dis que je suis bien à la mienne, que je préfère douter et galérer un peu...que ce soit un peu compliqué. Je ne sais pas si je m'exprime clairement.
Pour revenir à la spontanéité, tu dis que tu te pose des questions sur le paraître et que c'est ce qui t'empêche d'être naturel.Qu'est ce que tu veux dire exactement? Puisque tu parle de difficultés de spontanéité dans les relations à l'écrit aussi, j'imagine donc que tu ne parle pas de paraître "physique" mais de l'impression que tu donne aux autres?

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par SoftWild le Ven 21 Nov 2014 - 11:34

Je rejoins cette discussion où je me retrouve également.


Dans le même cas que Tigrou, je parais parfois un peu maladroit en société.

Parfois, je ne fais pas, comme un réflexe qui n'aurait pas été acquis, les choses automatiques que certains rapports sociaux suggèrent ; amitié, relations professionnelles, amours etc, sans limite de domaine.

NB : L'exemple le plus récurent se situe sûrement dans ma vie amoureuse où j'ai du mal à répondre à toutes les attentes "normales" d'une personne "normalement sociabilisée" tandis que je vais apporter des choses parfaitement incongrues à la relation, provoquant ainsi pas mal d'insatisfaction chez ma partenaire, mais aussi de la surprise et de l'inattendu (ce qui est parfois bienheureux).


Néanmoins, j'ai noté qu'en période de "forte excitabilité" - vous savez, cette phase où vous vous sentez au top à tous les niveaux - je deviens vraiment une autre personne et mon comportement un peu décalé devient un lead pour les autres.

J'espère être clair dans mes propos.


Maintenant, j'essaie de m'adapter et de travailler sur les réflexes sociaux de base. Pas toujours évident, mais avec un peu d'intelligence, je devrais y arriver Wink

SoftWild
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 20/11/2014
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Bibo le Ven 21 Nov 2014 - 12:21

Tigrou a écrit:j'avoue que quand je vois des jeunes autour de la 20aine qui s’intègrent parfaitement alors que moi je trainasse toujours à 30 je me désespère un peu. Maintenant, je ne les envie pas non plus.

Je me suis reconnue dans la description du jeune la 20aine qui s'intègre parfaitement.
Même si je ne le suis peut être pas, il est facile de l'interpréter de la sorte si on ne me connaît pas.
Ma question est : pourquoi ne les envies tu pas ?

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Ven 21 Nov 2014 - 16:10

mamama a écrit:Pour revenir à la spontanéité, tu dis que tu te pose des questions sur le paraître et que c'est ce qui t'empêche d'être naturel.Qu'est ce que tu veux dire exactement? Puisque tu parle de difficultés de spontanéité dans les relations à l'écrit aussi, j'imagine donc que tu ne parle pas de paraître "physique" mais de l'impression que tu donne aux autres?
Oui, je suis perçu comme quelqu'un d'étrange, trop introverti, trop altruiste, trop gentil, trop réfléchi, trop chiant. Pas assez affirmé certainement. J'ai pas de gros défauts, je pense, mais je ne rentre pas dans le cadre qu'impose la société et c'est ça qui me handicape le plus.

Bibo a écrit:Je me suis reconnue dans la description du jeune la 20aine qui s'intègre parfaitement.
Même si je ne le suis peut être pas, il est facile de l'interpréter de la sorte si on ne me connaît pas.
Ma question est : pourquoi ne les envies tu pas ?
Parce que pour être comme eux, il faudrait que je joue un rôle et que je renie ma personnalité. C'est un excellent moyen de se rendre malheureux et j'ai déjà tenté plus jeune avec pour effet de m'enfoncer dans une spirale dépressive. C'est juste pas possible pour moi d'être tout a fait comme tout le monde donc je préfère ne plus trop m'attarder à les envier. Mais j'envie leur normalité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Jeu 27 Nov 2014 - 22:58

désolée pour mon long délais de reponse...

[quote="Tigrou"][quote="mamama"]
Oui, je suis perçu comme quelqu'un d'étrange, trop introverti, trop altruiste, trop gentil, trop réfléchi, trop chiant. Pas assez affirmé certainement. J'ai pas de gros défauts, je pense, mais je ne rentre pas dans le cadre qu'impose la société et c'est ça qui me handicape le plus.

Je me dit que peut être il faut essayer de s'accepter tel qu'on est... je vais essayer de m'expliquer.
J'ai aussi ce sentiment de ne jamais correspondre à ce que les autres voudraient que je sois, enfin disons que je sais que les gens vont me mettre des étiquettes (comme celles que tu as citées) et auquelles les je ne me sens pas correspondre. J'ai l'impression que les autres ne comprennent pas vraiment qui je suis et du coup j'essaie de correspondre à ce qu'ils voudraient que je sois mais ça ne marche pas... peut être que le secret c'est de s'accepter et tant pis pour les images qu'on peut nous coller. L'essentiel c'est d'essayer de ne pas trop jouer un rôle et de trouver qui l'ont est vraiment sans avoir peur du jugement que les autres porteront sur cette personnalité qui est réellement la notre...donc plus sensible aux critiques.
je ne sais pas si ce que je viens de dire est très claire.

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Ven 28 Nov 2014 - 0:16

Pas de mal mamama.

Oui, je suis d'accord avec toi. Y a pas mal de barrières qu'on se crée nous même aussi à force de vouloir correspondre a quelque chose d'autre et personnellement j'avais la conviction que si je n'y arrivais pas c'était parce que je ne fournissais pas assez d’efforts. D'où frustrations et blocages.

L'avantage rapport aux critiques, c'est qu'on se blinde en vieillissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Sam 29 Nov 2014 - 13:51

Euh, il me semble que d'après ce que tu as dit tu n'es pas bien vieux, si je peux me permettre!
Tu parle au passé quand tu dis que tu n'y arrivais pas. Est ce que c'est parce que tu y arrives à présent (d'après ta question initiale, j'imagine que non) ou parce que tu n'essaie plus de correspondre à ce que les autres pourraient attendre de toi? Je demande ça parce que j'essaie de comprendre ce qui se passe au sujet de la spontanéité...
Parce que moi j'ai souvent l'impression que je dis des choses que je ne pense absolument pas mais que j'ai l'impression que c'est ce qu'on voudrait que je dise. Sauf qu'avec l'entourage proche ça peut parfois être problématique...

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Ludo 13 le Sam 29 Nov 2014 - 13:58

C ca mamama le faux self

Ludo 13
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 23/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Dim 30 Nov 2014 - 1:51

Non, je ne suis pas vieux, merci de ne pas me considérer comme tel Smile J’entendais par là qu'avec l'expérience de la vie, on apprend à mieux gérer les choses.

Par le passé je n'y arrivai pas du tout et aujourd'hui dès fois, dès fois non. Quand j'étais adolescent, j'ai fais pas mal de forcing pour m'intégrer à une période où le décalage entre moi et les autres était devenu plus grand. A cette époque, j'ai été exclu puis je me suis exclu tout seul car je n'arrivai plus à supporter tous ceux qui m'entouraient. J'ai développé une grande méfiance/crainte à l'égard des gens.

Depuis, il m'arrive que certaines situations m'angoissent (au départ un peu près tout m'angoissai). Je prend les choses avec plus ou moins d'appréhension parfois j'esquive aussi. Et ça peut être pour des trucs très stupides comme allez acheter un timbre. C'est surtout les situations inconnues qui ne me vont pas et ça me pose des problèmes pour trouver du boulot et autres démarches de la vie de tout les jours.

Après ça peut être aussi des situations plus fréquentes où je me sens pas vraiment à l'aise parce que je n'ai pas envie d'être là. Parfois ça m'ennuie quand on me parle mais je suis poli donc je sors des banalités inutiles. J'ai l'impression de devoir donner à manger à mon interlocuteur alors que fondamentalement je n'ai rien à dire.

Du coup c'est compliqué entre ma personnalité et ce qu'il faut être idéalement. C'est clair que j'essaye de moins en moins de correspondre à ce qu'on attend de moi déjà parce que je comprends pas forcément ce qu'on attend de moi ensuite parce que devoir tout calculer me pose un problème de fond enfin parce qu'en plus le résultat n'est pas du tout probant loin de là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par mamama le Dim 30 Nov 2014 - 23:50

J'avais compris ce que tu voulais dire par rapport à l'âge, c'était juste de l'humour ne t'inquiète pas!

Je comprends très bien ce que tu veux dire puisque je suis un peu dans le même cas, pour certaines situations. Même si à l'adolescence j'ai rencontré des amies avec qui le contact était facile, surtout une, ce qui m'a bcp aidé. Même si c'était une période un peu difficile et ingrate les angoisses ont plutôt commencé au moment du bac pour moi, à l'heure des choix pour l'avenir.
Elles concernaient principalement les études et choix de vie mais elles sont venues se loger dans des moments très ridicules parfois, comme ce que tu décrit pour l'achat du timbre Wink Parfois c'est dur de sortir de chez soi en sachant l'imprevisibilté du monde extérieur. Parfois dans certaines situations je prépare tout dans ma tête à l'avance pour me rassurer, même si je sais que la réalité ne correspond jamais à ce que j'ai prévu...souvent je me déçois ou la réalité me déçoit. Mais quand je fais ça, de tout préparer avant, d'envisager toutes les options possibles et de prévoir ce que je vais dire, je me trouve trop calculatrice, pas assez spontanée... (la bien sur je ne parle pas d'aller acheter un timbre!) et quand la réalité m'empêche de dire ce que j'avais prévu alors je suis déstabilisée et je répond des choses à côté de la plaque. Enfin pas toujours n'exagérons pas, mais assez pour être difficile à vivre parfois.
Ce que tu dis dans ton avant dernier paragraphe (je n'arrive pas à citer ton message, je suis une novice!) c'est tellement vrai! Moi ça me rend parfois un peu "triste", j'ai peur d'être un peu snob...

Ludo 13 tu as tout à fait raison, c'est le faux self...mais il faut bien essayer de ne pas s'y enfermer et de chercher comment avancer il me semble.

mamama
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 25/10/2014
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par painperdu le Lun 1 Déc 2014 - 0:53

Comment être spontané quand, lorsque on est vraiment soi, on est en décalage - et pas nécessairement parce qu'on est plus intellectuel d'ailleurs... ?
En même temps, pourquoi se brider, ne pas exister pour ce que l'on est ?
Voici le dilemme….
Pour ma part je vogue en grand écart entre les eaux de la spontanéité, ce que je suis naturellement je pense, et qui a pu aller jusqu'à ne pas prendre les autres en compte, et celles du repli, en réaction à ce qui précède (je n'aurais pas dû agir comme ça, qu'a-t-on pensé de moi… ? la prochaine fois je me tais), mais qui est intenable, donc revirement vers la spontanéité… tout ça emmêlé à un besoin de reconnaissance et une peur de l'abandon, une peur d'usurper également, parce qu'au fond je me sens nulle.

painperdu
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 02/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Tesla le Lun 1 Déc 2014 - 1:29

Tigrou a écrit:J'ai pas de gros défauts, je pense, mais je ne rentre pas dans le cadre qu'impose la société et c'est ça qui me handicape le plus.

Mon idée va corroborer celle de beaucoup d'autres participants, mais quitte à enfoncer le clou...

Est-ce qu'il serait possible (par hasard) que ce qui t'handicape vraiment :
1 - N'est pas de ne pas rentrer dans le cadre qu'impose la société ?
2 - Est de croire qu'il y a un cadre dans lequel tu devrais rentrer pour vivre en société ?

Tu le dis, tu n'as pas de gros défaut : as-tu donc encore un effort supplémentaire à faire, alors que tu es déjà quelqu'un de bien, à priori ?

Et puis, c'est quoi la société ?
Est-ce que dans la société, tout le monde est identique ?
Est-ce que tu ne vis pas de toute façon en société, d'une manière ou d'une autre, quoi que tu fasses ?
Tu attends quoi de cette société ?
As-tu besoin de te conformer à quelque chose de particulier pour être aimé et accepté ?
Y a t'il une "police" qui va t'attraper au vol si tu ne corresponds pas à un certain idéal que, de toutes manières, personne n'arrive à incarner ?
Quand bien même il existerait, cet "idéal" de société fait-il le bonheur des gens ? Est-il pratique ? Est-ce qu'il correspond à qui tu es et est-ce qu'il serait à même de te rendre épanoui, toi ?
J'en pose, de ces questions, hein ? (lol)

Ces histoires de société, je te dis, personnellement, je pense que c'est surtout des histoires inventées par des gens qui croient que l'être humain est fondamentalement mauvais et a besoin d'être éduqué ou cadré.
Que ce soit vrai ou non, tu ne me sembles pas avoir besoin d'être éduqué ou cadré. Si tu arrives à t'inquiéter de savoir si tu seras accepté en société, de si tu seras apprécié, de connaître ta place ici-bas sans empiéter sur celle d'autrui, alors ça devrait aller : tu es en très bonne santé mentale, tu devrais être de bonne compagnie, même sans faire d'effort particulier.

Te prends pas le chou, tu as déjà ce qu'il te faut Smile

Tesla
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 298
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 28

http://www.zebrascrossing.net/t18794-fiche-zeetic-audio-h-27-lim

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Invité le Lun 1 Déc 2014 - 21:31

Il y a différents chemins pour faire sa place dans la société et selon les individus plus ou moins de possibilités. Ensuite, il en va de la capacité de chacun à se conformer à ces possibilités. Si tu n'en as pas les capacités tu te retrouves exclu.

Je n'attends rien de la société ni des gens en particulier, je cherche juste à ne pas me retrouver au ban de celle-ci parce que, oui, j'y vis bon gré mal gré et je dois composer avec. C'est tout le problème.

Je sais pas vraiment comment interpréter ton point de vue au niveau des histoires inventées.

painperdu : Il y a un équilibre à trouver et c'est pas toujours évident. Tu t'es déjà demandée si les impactes de tes actes(ou non actes) affectaient tant que ça ton entourage ? Plus qu'ils ne t'affectent toi-même ?

mamama : Ma stratégie c'est de réfléchir et de préparer le moins possible les moments à venir. J'y pense inévitablement mais j'évite de ressasser les choses trop longtemps ça me plombe plus qu'autre chose.

Et oui, c'est un peu snob mais personne n'est parfait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Tesla le Lun 1 Déc 2014 - 22:39

Tigrou a écrit:Il y a différents chemins pour faire sa place dans la société et selon les individus plus ou moins de possibilités. Ensuite, il en va de la capacité de chacun à se conformer à ces possibilités. Si tu n'en as pas les capacités tu te retrouves exclu.

C'est là que je ne suis pas d'accord, en tout respect.
La société serait pour les gens "forts" qui sont blindés de capacités ?
Que vois-tu autour de toi, des gens forts, des archanges, ou juste de simples humains ?
Tout le monde a des défauts, tout le monde a une personnalité unique.
Et tu peux me croire, tu peux en croire ton expérience, quand je te dis qu'il y a des gens "un peu limite" et qui sont pourtant "intégrés". Il n'y a pas de méritocratie.

Mais s'intégrer, c'est s'intégrer, et non attendre d'être intégré via des efforts incommensurables.
Il n'y a pas d'effort à faire, il suffit de faire comme on sent, de faire ce qui nous fait plaisir, et d'assumer cela.
Le reste vient tout seul. Les "autres", ceux qui ont l'air d'avoir réussi, n'ont pas fait un doctorat pour cela (et encore, quand ils ont vraiment réussi).

Je que je veux dire, c'est que la société n'est pas l'espoir d'être accepté si tu es ceci ou cela.
Ce que je dis, c'est que la société, c'est juste un ensemble de personnes qui vivent ensemble, et que si tu te fais plaisir et que tu l'assumes, tu deviens plus intégré que l'intégrant d'intégration : tu es un flambeau qui éclaire les autres ; rien que ça. Rien que ça.
La société n'intègre pas. Il appartient à chacun de tracer son sillon dans la société.
La société possède peut-être quelques règles, mais c'est avant tout, juste, un espace.

Un espace bien vide, en ce moment.
Chacun a ses chances d'y tracer son chemin.
Je vais être affreusement cru, mais mon point de vue, c'est que si tu te sens exclu, c'est que tu t'es exclu toi-même (de la société ET de tes propres préoccupations), consciemment ou inconsciemment, en connaissance de cause ou non.

Ne le prends pas forcément pour argent comptant, si l'idée te dérange (et elle est certainement dérangeante), ce n'est que ce qu'un être humain comme un autre répond à ce que tu dis.
Un être humain qui est un peu surpris que tu titres ton sujet "la spontanéité" pour ensuite parler d'obligations, de s'abandonner pour s'intégrer, etc.

Si tu vois où je veux en venir.
Bon courage à toi Smile

Tesla
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 298
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 28

http://www.zebrascrossing.net/t18794-fiche-zeetic-audio-h-27-lim

Revenir en haut Aller en bas

Re: La spontanéité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum