Dans la lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans la lune

Message par coffetime le Ven 26 Sep 2014 - 20:51

"... Hein? Quoi? J etais dans la lune.."

Mon garcon de 8 ans est en orbite 23/24... Il s egare... Se perd dans les méandres de son imagination, rêve a scoubidou et a supermario... En mangeant, en se douchant, en marchant, en tombant, et bien sur.. En "etudiant"... La maitresse a deja repere l animal, euh le cosmonaute...

Avez vs connu ce pn et surtout: comment y remedier... Je n px pas etre constemment derriere lui a le reveiller... Merci pour vos conseils

coffetime
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 03/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par coffetime le Sam 27 Sep 2014 - 8:23

Pad d idee? C est pourtant tres frequent chez les zebres d etre lunaire... J eus cru que d autres avaient deja experimente des debuts de solution

coffetime
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 03/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Math le Sam 27 Sep 2014 - 9:30

Moi je les laisse être dans la lune, donc je n'ai pas cherché de solution.

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Waka le Sam 27 Sep 2014 - 9:59

J'étais pareil, mes notes s'en ressentaient... (toujours dans les derniers jusqu'en 5e), et il a fallu qu'un jour je décide de moi-même d'être attentive. C'est arrivé avec le premier "enjeu" qu'on peut avoir dans la vie: le brevet des collèges.

On m'a pas trop embétée parce que le pédopsychiatre avait dit que le déclic, je finirais par l'avoir (genre 4 ans avant que ça n'arrive). Par contre je n'ai aucune idée de comment il a su ça, et quels sont les indices qu'il a utilisé... du coup je sais pas si ce même déclic pourrait se produire pour ton fils.

Ses notes sont-elles régulières ou irrégulières? Bonnes ou mauvaises?
Si elles sont correctes, je m’inquiéterais pas trop. Tu peux peut être lui donner des petits défis (sous forme de jeu... par exemple, le soir, te raconter ce qu'il a étudié à l'école, et si c'était intéressant, et sinon, pourquoi c'était pas intéressant, comme il aurait aimé que le cours soit donné pour que ce soit intéressant, etc.). Ca pourrait en plus donner des pistes pour trouver des solutions avec la maitresse.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par enzèbrée le Sam 27 Sep 2014 - 10:22

Je n'ai pas trop ce problème avec le mien, mais j'ai une amie qui a un fils zèbre comme ça. Ca s'est résorbé au fur à et mesure, avec l'âge (il a 10 ans maintenant et arrive mieux à se concentrer sur son travail scolaire). Mon amie a ressenti le déclic l'année de ses 9 ans. Cela ne veut pas dire que ça n'arrive plus, bien sûr.
C'est surtout gênant à l'école, si ses notes ne reflètent pas ses capacités. Je me dis que ça doit être une question d'intérêt et une question de pédagogue. Peut-être que ce qui est proposé en classe l'ennuie ? ou la façon dont c'est proposé ? Mais ça, tu ne peux pas y faire grand chose. J'espère que si l'instit a déjà repéré ce problème, elle essayera de faire en sorte d'attirer son attention.

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Sneglia le Sam 27 Sep 2014 - 10:23



Dernière édition par Sneglia le Sam 27 Sep 2014 - 15:08, édité 1 fois

Sneglia
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1108
Date d'inscription : 01/01/2014
Localisation : http://sammensurium.dk/blog/

http://sammensurium.dk/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Waka le Sam 27 Sep 2014 - 11:34

Les petites responsabilités, si ça avait été moi, ça aurait encore plus plombé ma confiance en moi (car j'oubliais toutes les petites tâches qu'on me demandait.... toutes!) A voir pour lui.

Mais ça me fait penser: j'ai développé toute une série d'astuces et de méthodes, pour me concentrer ou compenser mon manque de concentration.
Au lycée, quand j'arrivais pas à travailler pour le bac, on m'a dit qu'il fallait se tenir droit, les 2 pieds au sol, déjà. L'effort de posture conditionne la capacité à suivre.

J'ai beaucoup plus facilement suivi quand il a fallu que je prenne des notes. Je ne retiens pas grand chose à l'oral de toutes manières... la prise de notes m'occupait, me permettait d'identifier les éléments clefs (choix de quoi noter) et me permettait de revenir sur le contenu par la lecture, mode d'apprentissage qui me convient mieux. A négocier avec la maitresse, par contre... car c'est peu habituel qu'un enfant s'y mette à cet age.

Identifier l'architecture du cours derrière le flux de contenu, son organisation logique, a été crucial aussi. Malheureusement pour moi, c'est venu tard... mais bon quand je l'ai compris, je commençais par réorganiser en une nouvelle structure si la précédente ne me convenait pas (y a des profs pas logiques...), puis au moment de l'apprentissage, j'apprenais d'abord les grands titres, puis les titres des sous sections, puis les graphiques, puis le contenu (apprentissage par couches successives).

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par coffetime le Sam 27 Sep 2014 - 12:39

Mon ptit gars s inscrit a la cantine alors qu on lui a bien repete le matin qu' il n irait pas, il n ecoute pas... Petit les instits nous ont envoye chaque année verifier l audition chez l orl... Il entend. Il n ecoute pas.
Il ft des efforts en ce moment. Il m explique que des qu il se sent ds la lune, il esaie d atterrir. Ms le voyage spatial a quand meme pris suffisemment longtemps... Du coup hier il s est rendu compte qu il avait commence une phrase sur son cahier et puis... Plus rien!
Ce n est pas facile pour lui...

Moi je sais que pour me concentrer j zi besoin de gribouiller... Mes marges etaient des veaies BD et encore aujourd hui je pars en reunion avec une feuille et un crayon... A dessin! Jz saus sue di je m effirce de regarder la salle, les collegues etc... C est la sue j vais revasser: la coupe de l une les lunettes de l autre. La mouche, la photo, le bruit ds le couloir ...
Alala! Quelle vie de zebre on mene!


coffetime
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 03/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Waka le Sam 27 Sep 2014 - 13:20

Ah, les phrases commencées et jamais terminées, c'est un grand classique. Même à l'oral Wink.

N'hésites pas à lui faire répéter ce que tu lui as dit (comme pour la cantine: "ce midi, tu as entendu, tu manges à la cantine ou pas?"). Pas à lui dire 4 fois, ça sert à rien s'il est pas branché. Mais lui faire répéter, ça c'est utile Wink.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par lm... ou pas le Sam 27 Sep 2014 - 14:25

Est-il toujours dans la lune, quelque soit l'activité proposée ou arrive-t-il à se concentré sur une activité exigeante qui l'intéresse?

Deux petites astuces utilisées à la maison :

Pour les consignes, lui en donner une seule à la fois et lui faire reformuler avec ses propres mots.
En classe, le placer devant, loin de la fenêtre pour qu'il ne soit pas trop distrait pas les mouvements, la trousse, etc... des copains devant.

lm... ou pas
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 23/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Waka le Sam 27 Sep 2014 - 17:25

Oh, un autre truc auquel je pense!
J'avais une myopie prononcée (vue <1/10e) qu'on a détecté en 6e, mais qui trainait depuis un peu plus longtemps... du coup, j'étais dans les nuages au sens propre. Ça vaut le coup de vérifier Wink.

(comme j'avais des lunettes pour l'astigmatie, on me pensait déjà corrigée, donc personne à mis mon déficit d'attention sur le dos d'un problème de vue... mais ça a potentiellement joué)

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Ištar le Sam 27 Sep 2014 - 18:25

Bonjour,
Ton post m'interpelle de même que les réactions qui ont suivis. (peace tout le monde, aucun jugement de ma part, j'ai lu et ça m'a questionné)
Je ne voudrais pas donner de conseils, mais plutôt faire part d'interrogations et constats.  Aussi le ferais-je sous forme de témoignage en espérant que ça puisse t’apporter des « pistes », mais retient surtout que je le fais avec beaucoup d’humilité en ne remettant absolument pas en cause tes doutes, tes craintes et tes demandes, ni même les conseils et interrogations postés avant. :courbettes :
Pour resituer le contexte (il est nécessaire, car j'écris beaucoup de bêtises sur le forum et vraiment peu de choses sérieuses)
Je suis maman d'une jeune Z âgée aujourd'hui de 9ans et demi.
Toute sa "petite" enfance était peuplée de ce que je nommais" son monde magnifique et merveilleux" surtout lorsque ses échappées oniriques étaient très envahissantes dans le quotidien et parfois trop à mon gout. Et c’est une des choses qui m’interpelle, beaucoup de réponses se positionne sur les résultats scolaires. Hors dans mon cas, le quotidien entier en était « envahi ».
Comme tu l'écris, elle rêvait princesse (pas Mario, c'est une fille, donc princesse), vivait princesse, mangeait, parlait. Dans son monde, elle était tantôt un princesse guerrière genre Xénia, tantôt la plus belle et magnifique des princesses chevauchant un dragon pour sauver le mondes des rêves, la justice et j'en passe.
Ça peut rapidement être exaspérant, car toujours dans les nuages donc n'entend pas les demandes, les impératifs de la vie quotidienne (j'ai chronométré une fois, elle a mis 40 minutes à mettre une chaussette et pendant tout ce temps, ma princesse rêvait. À 6 ans, parce qu'elle est en train de rêver éveillée avec la chaussette à la main, avec maman qui voit l'heure tourner, qui doit aussi aller bosser et lui rappelle en perdant patience que la cloche de l'école va sonner   Mad )
Enfin, je ne sais si c'est le cas de ton garçon, mais en lisant cela, c'est la première image qui m'est revenue.
Il s egare... Se perd dans les méandres de son imagination

Je disais que cette imagination, ce monde je le trouvais trop envahissant.
Je n px pas etre constemment derriere lui a le reveiller
Je me faisais souvent cette même réflexion et souvent lui en faisais part, ou essayais de la décrocher de son nuage, de la ramener sur terre. Je me faisais énormément de soucis, je cherchais des explications, des solutions ( nous avons consulté un ORL, un ophtalmo et envisagé le psy  Shocked ).
J'en ai parlé à un des médecins chefs du service (à l'époque je travaillais en pédiatrie)
Il m'avait conseillé de me mettre à sa hauteur et de créer un contact visuel lorsque je lui demandais de faire quelque chose (souvenez-vous des 40 minutes pour enfiler 1 chaussette). Je ne sais si vous avez déjà regardé les émissions de super Nani, elle faisait aussi ça. Créer un contact, énoncé clairement les demandes comme des ordres sur lesquels on ne revient pas etc..
J'ai essayé, ça n'a pas marché.
Plus j'essayais, pire c'était et en parallèle, à l'école c'était la même chose. Les profs l'ont régulièrement changé de place, l’interpellaient très souvent, sans résultat, elle rêvait d'autant plus. Ses résultats scolaires restaient malgré tout bons, même si ils étaient en dessous de ses capacités. Mais ça ne m’a jamais gênée, elle non plus.
Est ce qu'elle s'ennuyait en classe, c'est possible et c’est certain, mais ça ne venait pas de ça, d'autant que volontairement nous ne lui avions pas appris à lire, ni à écrire (je suis dyslexique, nous faisions par contre beaucoup de sortie éducatives, musées sorties dans la nature etc... pour lui apporter et la nourrir de ce que l'école ne peux pas et c’est bien normal. Elle est passionnée de géologie, dès la première occasion nous faisions les sorties, achetés les livres, visionner les reportages ayant un rapport avec cette passion et pour lui faire découvrir d’autres choses. La nourrir et l’ouvrir au monde)
Puis un jour, j'ai eu le sentiment que comme "un monstre" ce monde imaginaire, prenait une ampleur totalement démesuré. Trop de place pour ce que c'était finalement, juste des rêves de gamin.
Qui n'a jamais rêvé, jouer aux chevaliers, princesses etc?
Et aussi cette désagréable sensation de me faire manipuler.
Oh, je sais ce mot est affreux, mais entendons-nous bien, ce n'était pas volontaire, ni calculé. C’est une enfant, mais bien souvent il y a des jeux inconscients et là à postériori je pense que c’était le cas. J’ai décidé que ce monde ne devait plus envahir le quotidien. Ne plus accorder cette place qu’il avait pris. Elle rêvait, Ok, mais je ne m’en exaspérais plus, je ne l’ai plus mis en avant à chaque fois qu’elle était vraisemblablement en train de rêver alors que je lui rappelais plus à chaque instant qu’elle devait aujourd’hui aller à la cantine, ou que untel venait la chercher etc... Et surtout, j’ai fait mine (oui, j’ai fait semblant, car je m’inquiétais quand même) de ne plus m’inquiéter, ni de la ramener sur terre par les invectives habituelles. Tout d’abord par des faits à la maison, comme par exemple l’appeler une fois seulement pour qu’elle se mette à table, par deux fois elle nous a trouvé attablé en ayant commencé le repas avant qu’elle arrive, sans aller la  chercher ou la faire « atterrir ».
Puis au fur et à mesure l’invasion de son monde imaginaire sur le quotidien s’est estompée.
Ah, elle oublie encore régulièrement des petites choses par manque d’attention, elle continue de rêver.
Mais  c'est comme si le bras de fer n’existait plus. Son imagination et dieu sait qu’elle en a, n’est plus un enjeu "vital" (je sais que ce n'est pas le cas, mais sincèrement, ça en prenait presque les proportions) avec tout ce qui se jouait derrière.
Parce que finalement, c'était quoi l'enjeu? Attirer l'attention? Se retrouver le centre du monde? Je sais parfaitement que tout n'était qu'inconscient. Un "résidu de l'égocentrisme du nourrisson"? Et si l'un des deux ne joue plus?
Je ne sais pas si nos situations sont similaires et c'est pour cela que je parlais de témoignage, il est fort probable que je fasse fausse route en écrivant cela, auquel cas, je te présente mes plus plates excuses.
J'espère que tu trouveras des réponses concrète, le déclic pour toi et ton garçon.  Smile

Voilà, merci d’avoir lu.
Ps: je ne sais si mon post est bien clair.
Bien à vous.
S.

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par sophietite le Sam 27 Sep 2014 - 18:37

Hello!
Je ne sais pas si ça peut t'aider mais j'ai été comme ça jusqu'à.... 23 ans!
En fait comme je n'ai pas eu de déclic, j'ai été comme ça jusqu'à ce que je trouve mes solutions:
D'abord, faire du sport (car en fait, j'étais complètement déconnectée de mon corps, et ça m'a aidé à me reconnecter, m'ancrer).
Ensuite, la méthode Tomatis. Je suis sûre que ça serait génial pour lui!!! Pour améliorer sa capacité d'écoute! Smile

sophietite
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 84
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 28
Localisation : Fribourg, SUISSE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Ištar le Sam 27 Sep 2014 - 18:43

Dans mon témoignage, j'oubliais une dimension, celle de ma puce.
Nous avons souvent discuté avec elle pour comprendre la place que prenait cet imaginaire, savoir si elle s'ennuyait etc..
Elle avait conscience que ça prenait beaucoup de place et elle en souffrait.
Ce qui sortait aussi, c'était un peu d'ennui à l'école, mais elle apprenait quand même beaucoup de choses.
D’où ma décision de ne plus laisser les rêveries empiéter sur tout, tout le temps et ça parait simple dit comme ça.
Mais elle aurait été capable de faire l'école buissonnière involontairement parce qu'en chemin elle rêvait.
Ps: désolée si il reste des fautes d'orthographes.

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Waka le Sam 27 Sep 2014 - 18:50

Perso je trouve tous ces témoignages riches, j'espère que cofeetime pourra y puiser des choses qui font écho à sa situation.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Ištar le Sam 27 Sep 2014 - 18:54

Courbette Merci Waka.

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par coffetime le Dim 28 Sep 2014 - 7:10

Oh supercalifragilis... Tu as TOUT compris!!! Je trouve ton histoire tres similaire a la mienne tant du point de vue de nos Źenfants que de notre metier, si je decode bien...

Tu viens de me donner un declic: a trop prendre en comte son reve éveillé, tout se joue dessus. C est décidé, je ne répète plus 10 fois ( je minimise) va te peigner, viens manger er mets tes chaussettes!!! Oui oui, la scene de la chaussette existe aussi chez nous: en te lisant, je revoyaus mon prit gars, sur sib lit, un pied en l'air et une chaussette en main, figé pendant plusieurs minutes...

Tous les autres conseils, je le fais deja: ophtalmo et orl chaque annee, je parle a sa hauteur, je le fais reformuler ce qu il a compris...

Une ere nouvelle s annonce !!??? Ou pas... On verra! Merci pour vis idees et c est suoi tomatis au faut ?!?

coffetime
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 03/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par mrs doubtfull le Dim 28 Sep 2014 - 8:43

À te lire Supercal, j'ai le sentiment que plus on laisse de place à ce monde imaginaire , plus il enfle. Sans le nier, juste le remettre à sa
" juste" place, pour laisser une place plus importante au réel.

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Ištar le Dim 28 Sep 2014 - 11:26

Oui, c'est absolument l'idée coffetime et Mrs Doubtfull, ne pas nier le monde imaginaire. Ne dire qu'une fois les choses, c'était difficile pour moi, sortir de ce schéma tout en ayant conscience de ce qui se passait. J'ai eu une énorme chance, celle d'être épaulée par mon époux, car la tentation d'y retourner est grande .
J'en prend pour preuve ce "juste" mis entre guillemet.
Depuis nous nous levons à l'heure juste, plus de temps supplémentaires, je ne sais si c'est clair, nous habitons à 2 minutes à pied de l'école, avant, je réveillais ma puce 1h20 avant la sonnerie, maintenant 45 minutes avant. Ainsi avant de se lever, elle peut encore rêvasser un peu, raconter son rêve et ensuite destination le quotidien.
Ne surtout pas le nier, lui refuser l'envahissement, c'est cela, plus on lui accorde d'importance plus il enfle, j'aime beaucoup cette image.
Nous avons vécu quelques situations cocasses et d'autres beaucoup moins.
Par exemple: Pendant les devoirs, mon époux lui pose une question genre 1+3, elle répond à la question posée avant celle ci, il reprend la réponse l'air mi surpris, mi amusé, ce à quoi notre puce répond: "j'sais pas moi, j'étais concentré sur tes orteils"  Shocked   Laughing
Coffetime a écrit:je revoyaus mon prit gars, sur sib lit, un pied en l'air et une chaussette en main, figé pendant plusieurs minutes...
Very Happy  La ressemblance est sidérante.

Concernant la méthode Thomatis je ne saurai t'en dire plus plutôt serais intéressée d'en savoir plus.
Je suis ravie que ce témoignage ai pu servir.  Courbette
Merci d'avoir lu.


Dernière édition par supercalifragilis le Ven 3 Oct 2014 - 12:12, édité 1 fois

Ištar
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2211
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par mrs doubtfull le Dim 28 Sep 2014 - 13:45

Un souvenir me revient en vous lisant.
La préparation avant l'école était une torture pour mon fils et moi. J'en sortais épuisée et passablement à cran tous les matins. Il fallait répéter les choses des dizaines de fois , se fâcher, pour qu'il arrive à se préparer dans les temps, ou se laisser préparer ( il avait 3 ou 4 ans). Et puis un jour, j'ai eu l'idée de commencer la journée par...un gros câlin. Sitôt sorti du lit, il grimpait sur mes genoux, sur la petite chaise spécial câlin, et on passait 5 bonnes minutes comme ça.
Ces 5 minutes nous en ont fait gagner au moins 20 sur le temps de préparation avant l'école, tout est devenu beaucoup plus facile. Est-ce que ces 5 minutes étaient nécessaires pour se sentir près à vivre le temps présent?

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la lune

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum