Le réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par Kalthu le Lun 21 Juil 2014 - 0:16

Si je donne mon point de vue de quelqu'un qui bosse sur du long terme je vais me faire frapper...
Mais je vais le faire quand même : le réchauffement n'est pas le problème, on a déjà connu plus chaud plus rapide. Mais le vrai problème c'est toutes les adaptations qui ne se font pas à cause de l'Homme. On cherche à empêcher le réchauffement au lieu de s'adapter, un peu (pour reprendre une image que j'avais déjà utilisé sur le forum) comme si des fourmis qui vivaient 2 secondes, c'étaient installées à marée basse au bord de l'océan et qu'au moment où la mer monte n'arrêtez pas de gueuler "il faut arrêter de pisser la mer monte", au lieu de se déplacer plus haut.
Aujourd'hui les espèces animales et végétale sont freinées dans leur migration par nos frontières, nos autoroute, les mers trop polluées etc...
Par exemple le Sahara devrait commencer à disparaitre avec le hausse des précipitations (c'est ce qui se produit quand il commence à faire les températures actuelles et plus, tout du moins d'habitude), mais là dès que les premières herbes arrivent des gens viennent nourrir leur troupeau (et c'est normal il s'agit de population sans ressource) et du coup les herbes sont bouffées, du coup les plantes pionnières ne peuvent pas venir au contraire le sol est lessivé à la pluie suivante... une chance énorme transformée en catastrophe et on peut multiplier les exemples à l'infini.
Le problème et global, on devrait déjà être en train de refléchir à une gestion globale des ressources pour notre survie. Et non au contraire, au lieu de créer un compagnie Européenne d'électricité pour organiser tout ça, on crée de l'anarchie en déréglementant tout au péril de notre survie futur...
Idem pour l'agriculture, la production industrielle, les transports, on augmente l'anarchie au lieu d'organiser rationnellement notre avenir.

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
avatar
Kalthu
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18392
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 38
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Lun 21 Juil 2014 - 12:41

Darth Lord Tiger Kalthu, merci pour ce point de vue qui comporte des passages très intéressants comme :
Idem pour l'agriculture, la production industrielle, les transports, on augmente l'anarchie au lieu d'organiser rationnellement notre avenir








avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par ErikFromFrance le Lun 18 Aoû 2014 - 15:55

Je découvre tardivement ce topic mais j'y vais aussi de ma contribution.


Kalthu a écrit:Mais je vais le faire quand même : le réchauffement n'est pas le problème, on a déjà connu plus chaud plus rapide. Mais le vrai problème c'est toutes les adaptations qui ne se font pas à cause de l'Homme.
Je vais commencer par la fin... ça me fait penser à un truc que j'ai aperçu récemment. Il y a un documentaire qui doit sortir à peu près maintenant sur l'histoire d'un Indien qui a planté et entretenu une forêt depuis des décennies dans un endroit désolé afin de lutter contre l'érosion qui détruit des îles fluviales. Sa forêt fait désormais 550 hectares et elle abrite quantités d'animaux. C'est une super histoire :




Par contre sur la question du réchauffement et le problème que ça pose je ne suis pas d'accord. Pour l'instant dans les pays industrialisés, la nature répond au changement climatique par des modifications assez lentes. Mais ce qui pose problème, c'est ce que certains appellent la réponse non-linéaire ou le point de basculement ("tipping point" en anglais). C'est comme quand on approche un microphone d'une enceinte à laquelle il est relié. Jusqu'à un certain point, le vrombissement augmente progressivement en volume, mais il y a une distance à partir de laquelle on part en effet larsen, et reculer un peu le micro ne suffit pas à faire disparaitre le larsen. Avec le climat, on sait qu'il y a notamment des réserves de méthane sous le permafrost qui vont accélérer le changement climatique lorsque le permafrost aura fondu. En été, la banquise polaire couvre de moins en moins de surface, permettant ainsi à la mer (plus sombre que la glace) d'absorber plus de rayonnements solaires et ainsi d'accélérer la fonte des glaces polaires. Au passage, les média et les climatosceptiques parlent souvent des "surfaces" de banquises, mais la réalité concrète se mesure sur les "volumes" de glace, qui déclinent rapidement.

Autre remarque à Kalthu : les changements passés du climat étaient des changements "naturels". Une caractéristique importante de ces phénomènes, c'est que les variations de température précédaient les variations de CO2, ce qui est normal compte tenu des échanges entre l'atmosphère, les océans, et l'écosystème. Mais actuellement on a un "forçage" par le CO2. C'est le CO2 qui force la hausse de température. Et le CO2 a augmenté dans des proportions gigantesques. Là-dessus, le documentaire d'Al Gore était bien fait.

Par contre, du coté des actions concrètes à faire... je crains qu'il n'y ait rien à faire. Les initiatives d'envergure ont toujours une portée limitée et les USA comme la Chine ne font pas ce qu'ils devraient pour enrayer le changement climatique. Autrement dit, je pense (et c'est juste mon opinion) qu'on ne prendra des actions significatives qu'après avoir souffert d'une vraie catastrophe de l'ordre de la dizaine de millions de morts en 1 année.
avatar
ErikFromFrance
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2869
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 39
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Mar 19 Aoû 2014 - 20:13

ErikFromFrance, très intéressantes ces informations, je vais revenir pour visionner la belle histoire
avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par Kalthu le Mar 19 Aoû 2014 - 22:16

Eff je ne vois pas en quoi on n'est pas d'accord ? (Sauf si ça n'est plus une réponse à mon message à moi). Moi je nous donne grand max 40 ou 50 ans pour s' adapté ou creuver, car le point de rupture est bien plus proche que ne le pensent ceux qui espèrent "changer le climat".

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
avatar
Kalthu
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18392
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 38
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par ErikFromFrance le Mar 19 Aoû 2014 - 22:19

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:Eff je ne vois pas en quoi on n'est pas d'accord ?
Tu disais que le réchauffement n'est pas le problème et tu suggérais que le problème était les adaptations qui ne se font pas à cause de l'homme.
avatar
ErikFromFrance
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2869
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 39
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par noir le Mar 19 Aoû 2014 - 22:52

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit: le réchauffement n'est pas le problème, on a déjà connu plus chaud plus rapide.

Quand ?
Comment ?
Quelles conséquences .. ??

merci d'avance pour l'éclairage  Idea 

noir
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1813
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 40
Localisation : Asperland, sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par noir le Jeu 21 Aoû 2014 - 9:53

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:
Aujourd'hui les espèces animales et végétale sont freinées dans leur migration par nos frontières, nos autoroute, les mers trop polluées etc...

Quelle espèce végétale pourrait être freinée dans sa migration par une frontière ou une autoroute ???

Quant à la pollution des mers : la température, les courants marins (pouvant se modifier en lien avec le réchauffement/dérèglement climatique) mais aussi les propagations de nouvelles espèces impactent bien davantage que la pollution, qui, dans l'ensemble = en gros, concernera majoritairement un enrichissement en éléments nutritifs du aux rejets humains, organiques et minéraux, et donc plutôt favorable au développement des végétaux.
Limitation sur des facteurs comme la turbidité par exemple et en prolongation sur des pollutions très fortes mais globalement peu étendues à l'échelle globale.

Idem pour les espèces animales si l'on ne prend en repère que les qq espèces pouvant être concernées, et en aucun cas représentatif de la dynamique de migration des espèces à l'échelle globale; à savoir par exemple: batraciens, cervidés, d'autres dans différentes familles animales.

Il suffit pour s'en convaincre de regarder l'ensemble de la planète.
L'on constatera que l'immense majorité des espaces ne contient ni route, ni frontière, ni même présence humaine, alors que le climat agit et influe partout.

 Arrow  Voir les modifications récentes des aires de répartition de nombreuses espèces animales et végétales,

elles concernent de nombreuses espèces (modifications majoritairement non connues et étudiées) mais certaines sont suivies ou observées.

A titre d'exemple, sur la côte roussillonnaise, on rencontre maintenant des barracudas, des balistes (genre de poisson lune) espèces dont l'aire de répartition change et a changé et que l'on ne rencontrait pas avant.
Cela est du au réchauffement climatique et de la Méditerranée en l’occurrence.

noir
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1813
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 40
Localisation : Asperland, sud des PO

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Sam 23 Aoû 2014 - 19:15


Les déplacés environnementaux attendent depuis longtemps un statut juridique pour être reconnus au niveau international
http://www.natura-sciences.com/environnement/deplaces-environnementaux702.html




http://www.natura-sciences.com/environnement/groenland-rechauffement-climatique704.html

http://lewebpedagogique.com/arnaud/2014/06/13/groenland-assombrissement-fonte/



Neige fondante du Groenland contenant des impuretés absorbantes
avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Dim 7 Déc 2014 - 21:52

avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Jeu 11 Déc 2014 - 18:59

avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Lun 23 Mar 2015 - 17:42

avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Lun 25 Mai 2015 - 10:51

Groenland : la fonte des glaciers, encore plus importante que prévu ?



La banquise étendue de mer gelée située dans l'océan Arctique – cette image satellite produite par la Nasa la montre à son plus faible niveau de l'année pour 1979... (AP/SIPA)




.. et maintenant en 2005, toujours à la période estivale de plus faible niveau de l'année. On voit que la zone de glace a fortement réduit par rapport à 1979. A l'horizon 2050, l'océan Arctique devrait se retrouver libre de glace pendant l'été. Selon l'institut américain NSIDC, cette disparition croissante correspond à une hausse des températures au cours des dernières décennies. (AP/SIPA)




A gauche, vue du Kilimandjaro, le 17 février 1993, depuis un satellite de la Nasa ; à droite, la même vue le 21 février 2000. Les avis des scientifiques divergent sur la disparition des neiges éternelles du plus haut sommet d'Afrique. Pour certains, la déforestation en est la cause, pour d'autres, c'est là encore le résultat du réchauffement climatique. (AFP PHOTO NASA OBSERVATORY)



http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20141215.OBS7932/groenland-la-fonte-des-glaciers-encore-plus-importante-que-prevu.html






Pôles, la fonte irréversible


http://www.dailymotion.com/video/x2m981b_fonte-des-glaciers_news


Les deux calottes glaciaires sont condamnées. La hausse du niveau de l'océan pourrait atteindre plusieurs dizaines de mètres d'ici deux siècles.

Par FRÉDÉRIC LEWINO


"Le coup est parti ! Dans un siècle, deux tout au plus, les deux plus grandes calottes glaciaires, celles du continent antarctique et celle du Groenland, auront fondu en grande partie, provoquant l'exode d'une bonne partie de l'humanité. La hausse du niveau des océans pourrait atteindre plusieurs dizaines de mètres. Oui, le processus est bel et bien enclenché pour de nombreux glaciologues, et sans espoir de retour en arrière, Conférence de Paris sur le climat ou pas. "Il n'existe pas de bouton rouge pour stopper le phénomène en cours", s'exclame Éric Rignot, un glaciologue français du Jet Propulsion Laboratory de l'Institut de technologie de Californie, dont les travaux sur le sujet font référence.

Ce chercheur tire sa certitude d'une accumulation de mauvaises nouvelles provenant des cercles polaires. Depuis plusieurs années, les glaciers bordant le Groenland et l'Antarctique occidental ont commencé à s'effriter, abandonnant de plus en plus d'icebergs à la mer. Voilà un mois, une nouvelle étude a révélé que, depuis 2004, les glaciers terrestres de l'Antarctique perdent 92 milliards de tonnes de glace chaque année. L'Antarctique oriental, que l'on croyait plus stable, commence lui aussi à donner des signes de faiblesse. Les satellites ont ainsi détecté une fonte du glacier Totten, provoquée par une hausse de température de 1,5 °C des eaux dans lequel il se jette. Sa fonte totale entraînera, à elle seule, une élévation des océans du globe de 6 mètres !

Scénario catastrophe


La fragilisation des barrières de glace (certaines occupent plusieurs centaines de milliers de kilomètres carrés) inquiète les glaciologues polaires, car elles servent de butoir aux glaciers qui les engendrent. Avec leur disparition, plus rien ne fera obstacle aux glaciers terrestres pour les empêcher de glisser dans l'océan. Les nombreux glaciers de l'Antarctique occidental qui ne seraient plus retenus par la barrière de Ross (470 000 km2) pourraient ainsi provoquer une hausse de 4 à 5 mètres en tombant à l'eau.
De nombreuses barrières de glace, en Antarctique comme au Groenland, montrent des signes de fragilité. Le 26 mars, une étude publiée par la revue Science révélait un amincissement patent depuis une douzaine d'années. Certaines barrières ont perdu jusqu'à 18 % de leur épaisseur. L'auteur de cette étude, Fernando Paolo, de la Scripps Institution, estime la perte annuelle de volume à 310 kilomètres cubes. Soit un glaçon recouvrant Paris sur trois kilomètres d'épaisseur.

En Antarctique, cette fonte est attribuée à une remontée du courant circumpolaire "chaud" engendrée par un changement de régime des vents soufflant autour de l'Antarctique, lui-même découlant probablement du réchauffement climatique. Aux antipodes, le Groenland vit exactement le même scénario catastrophe. Rien que l'hiver dernier, ses barrières de glace ont perdu quelque 700 kilomètres cubes, d'après les relevés du satellite Cryosat.

Irréversible


Les mauvaises nouvelles ayant l'habitude de voler en escadrille, les cartographies récentes de l'Antarctique et du Groenland sous la glace révèlent une raison supplémentaire de s'inquiéter. Sous les glaciers ont été découvertes de grandes et larges vallées, situées au-dessous du niveau de la mer : un affaissement du socle rocheux probablement attribuable au poids colossal exercé par plusieurs kilomètres d'épaisseur de glace. Au fur et à mesure de la dislocation de la barrière de glace, l'eau de mer pourra s'immiscer plus loin sous le glacier. "La ligne d'échouage recule, provoquant une instabilité de la glace, qui s'étire et se casse plus facilement", explique Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE).

D'ores et déjà, ce recul a été observé en Antarctique occidental, notamment l'an dernier par l'équipe d'Éric Rignot, en mer d'Amundsen. Entre 1992 et 2011, la ligne d'échouage du glacier Smith-Kohler a reculé de 35 kilomètres, celle du glacier de Hayne, de 10... Simultanément, ils glissent de plus en plus vite vers l'océan. "C'est irréversible", commente Éric Rignot. Un avis partagé par Gaël Durand, du Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement (LGGE) de Grenoble. Il a cosigné dans la revue Nature Climate Change un article concluant à la fonte inexorable du glacier de l'île du Pin, qui pourrait refluer d'une quarantaine de kilomètres d'ici à 2065. "Avec en perspective une remontée des eaux mondiales de 28 à 82 centimètres", précise Gaël Durand
.



La découverte de ces talons d'Achille dans nos grands glaciers polaires est si récente que "les modèles actuels du Giec pour prévoir l'élévation des océans ne les prennent pas encore en compte", note Éric Rignot. Voilà qui explique pourquoi, ces dernières années, la hausse réelle du niveau des océans est plus rapide que celle indiquée par les modèles. Au XXe siècle, la mer a grimpé de 17 centimètres, essentiellement à cause du réchauffement des eaux entraînant leur dilatation. Pour le XXIe siècle, il faut craindre une hausse bien supérieure à celle de 0,50 à 1 mètre prédite par le Giec. Laquelle ? Les glaciologues se gardent de fournir une estimation. Il faudra encore du temps pour comprendre parfaitement les mécanismes qui fragmentent les glaciers polaires. Une seule chose est quasi certaine. À plus ou moins long terme, les calottes glaciaires disparaîtront."

lepoint.fr/science/poles-la-fonte-irreversible-24-05-2015-1930733_25.php


http://www.dailymotion.com/video/x27xs2o_groenland-ou-la-fonte-des-glaciers_travel




https://www.youtube.com/watch?v=vQcUz46-iiE




avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par offset le Dim 30 Aoû 2015 - 11:26

La Nasa juge inévitable une montée des océans d'un mètre d'ici 100 à 200 ans

Cette montée des eaux due au réchauffement climatique pourrait durement toucher de grandes villes situées en bord de mer comme Tokyo ou Singapour.


Animation de la Nasa montrant les variations du niveau des océans. Plus la couleur tend vers le rouge, plus la montée des eaux est importante ©Nasa


EAUX. Les glaces du Groenland et d'Antarctique fondent plus vite que jamais, mais une certaine incertitude demeure cependant, notamment sur le calendrier exact de la montée des eaux. Néanmoins, le constat ne fait pas de doute : "Au vu de ce que l'on sait aujourd'hui à propos de l'expansion des océans avec le réchauffement, et sur la fonte des glaciers et des calottes glacières qui ajoutent de l'eau dans les océans, il est pratiquement certain que nous aurons une augmentation du niveau des mers d'au moins un mètre, et probablement davantage", a expliqué dans un communiqué Steve Nerem, de l'université du Colorado et qui dirige l'équipe de la Nasa chargée de surveiller la montée des niveaux des mers. "Toutefois, on ne sait pas si cela arrivera dans le siècle à venir ou sur une période plus longue", a-t-il ajouté.
"La montée du niveau des mers a un impact très important", a également souligné Michael Freilich, directeur de la division Sciences de la Terre au siège de la Nasa à Washington. "Plus de 150 millions de personnes, principalement en Asie, vivent dans des zones situées à moins d'un mètre de l'actuel niveau des mers.

Aux Etats-Unis la montée des eaux va aussi changer le tracé de nos côtes, notamment dans des Etats comme laFloride", a-t-il encore noté, rappelant que déjà aujourd'hui les grandes marées causent des inondations dans certaines rues de Miami, ce qui n'était pas le cas par le passé. "Certaines îles du Pacifique pourraient être entièrement éliminées et des grandes villes comme Dhaka, au Bangladesh,Singapour ou Tokyo seront grandement touchées", a prévenu M. Freilich. Les dernières prédictions sérieuses en date, qui remontaient à 2013 par un panel intergouvernemental des Nations unies sur le changement climatique, évoquaient une montée des océans de 30 à 90 cm d'ici la fin du siècle.

Mais selon M. Nerem, les dernières données mesurées par les satellites de la Nasa pointent vers la fourchette haute de ces prévisions. Les scientifiques surveillent particulièrement les glaces du Groenland, qui ont perdu en moyenne 303 milliards de tonnes par an durant la dernière décennie, comme on peut le voir dans cette inquiétante vidéo :



L'Antarctique de son côté a fondu de 118 milliards de tonnes par an. Depuis 1992 et les premières mesures précises par satellites, les océans ont monté d'environ 7,6 centimètres, avec des pointes à 23 cm en certains endroits en raison de variations naturelles. Les données collectées ces dernières années m'inquiètent beaucoup. "Une chose que l'on a apprise, c'est que les calottes glacières fondent plus vite qu'on ne le pensait jusque-là", a ajouté Josh Willis, océanographe de la Nasa. "Dans les 20 prochaines années nous verrons probablement une augmentation du niveau des eaux plus rapide que la moyenne et nous devons donc nous y préparer".  





PÉRIODE. Pour Eric Rignot, glaciologue à l'Université de Californie, comme la planète se réchauffe, les glaces fondent automatiquement plus rapidement: "On ne parle pas d'un scénario futuriste. Personnellement, les données collectées ces dernières années m'inquiètent beaucoup". "Nous avons vu en étudiant les changements climatiques survenus depuis la naissance de la Terre que des montées des eaux jusqu'à trois mètres en un siècle ou deux sont possibles si les glaces fondent rapidement", a précisé Tom Wagner, un autre scientifique de la Nasa spécialiste de l'étude des glaces. "Nous voyons des preuves que les couches de glace +se réveillent+, mais nous devons mieux les comprendre avant d'affirmer que nous entrons dans une nouvelle période de fonte rapide", a-t-il conclu.

http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/20150827.OBS4823/la-nasa-juge-inevitable-une-montee-des-oceans-d-un-metre-d-ici-100-a-200-ans.html
avatar
offset
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7470
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par Jora le Sam 30 Sep 2017 - 23:29

Quand en 1979, 2 clown coupaient la parole à Haroun Tazieff Sad
avatar
Jora
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 55
Date d'inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le réchauffement climatique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum