BABI - bébés au besoins intenses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BABI - bébés au besoins intenses

Message par matriochka le Mer 5 Mar 2014 - 15:18

Bonjour à tous,

Je suis maman d'une petite choupette de 3 mois, que j'ai emmené chez le pédiatre paniquée à 3 semaines de vie parce que je n'arrivais pas à la poser une minute sans qu'elle n'hurle à la mort et qu'elle me faisait des pleurs du soirs du feu de Dieu  affraid 

Et la pédiatre m'a répondu après l'avoir examinée, "c'est parce que c'est un BABI, un bébé aux besoins intenses". Heineuhquoivouspouvezrépéter  Suspect 

Pour les curieux (source http://www.maternezmoi.org/pages/quesce_quun_babi_bebes_aux_besoins_intense-4646149.html): Vous avez le sentiment que votre bébé vous épuise, n’est jamais satisfait, qu’il pleure tout le temps, qu’il hurle dès que vous le posez, qu’il est en mode « sur-régime » en permanence ? Vous êtes peut-être les parents de ce que le Dr Sears appelle un Bébé aux Besoins Intenses (BABI).


Hypersensible, hypertonique, hyperactif... un bébé aux besoins intenses est un bébé qui fait tout « trop fort ». Voici quelques pistes pour vous aider à reconnaître un BABI. Un bébé peut ne pas présenter toutes les caractéristiques, mais seulement quelques unes, sur une même période. Si c’est le cas, alors il fait peut-être partie de ces bébés qui ont encore plus besoin de patience, de tendresse et d’attention que les autres.




Hypersensible

Le bébé aux besoins intenses est facilement dérangé : il sursaute le jour et se réveille très souvent la nuit. Il est hypersensible surtout avec les personnes qui ne lui sont pas familières. La présence d’étrangers dans son entourage l’angoisse.
Intense

Le bébé aux besoins intenses fait tout de façon… intense : il pleure très fort, rit très fort, proteste énergiquement, a besoin qu’on réponde à ses demandes tout de suite. Toutes ses émotions semblent exacerbées. Le bébé aux besoins intenses peut réagir violemment à la séparation d'avec ses parents, notamment parce qu'il leur est très fortement attaché.
Exigeant

Il ne faut pas entendre par ce terme que ces bébés sont capricieux. Ils ne le sont absolument pas. Toutes les demandes d’un BABI revêtent pour lui un caractère d’extrême urgence. Lorsqu’il manifeste un inconfort, une gêne, il le fait non par pleurs très intenses, mais par des hurlements dont personne ne peut ignorer l’urgence, ni ses parents, ni les voisins ! Aucune diversion n’est possible, aucun doudou ne le calmera, aucun jouet ne le divertira. Bien au contraire, ses pleurs redoubleront parce qu’il sentira sa demande incomprise.
Imprévisible

Vous pensez avoir enfin trouvé un « truc » pour le calmer, et la fois suivante, le « truc » ne fonctionne plus. Impossible de prévoir ses réactions. Aucune méthode de puériculture ne semble fonctionner avec lui. Il faut sans cesse trouver de nouvelles façons de prendre soin de lui.
Toujours actif

Un BABI est toujours en mouvement. Tout comme ses émotions, son activité motrice est elle aussi intense.
Épuisant

C’est le terme qui revient le plus souvent dans la bouche des parents de BABI : « Il me vide», « il me pompe toute mon énergie ».
Il veut toujours les bras…

Il a un besoin extrêmement important de contact physique. Ce type de bébé a la réputation de ne pouvoir se calmer seul, dans son lit, dans son transat, etc... Il a impérativement besoin des bras, du contact humain pour s’apaiser. Aucun doudou, aucune peluche ne l’aidera. Il ne supporte pas d’être posé dans un transat, un berceau, etc…
… mais il n'aime pas se blottir

Paradoxalement, un BABI n’aime pas le contact physique intime. Si on veut le blottir contre soi, il s’arque-boute, raidit ses membres. Il se sent plus à l'aise quand vous maintenez une certaine distance entre lui et vous, pendant que vous l'avez dans vos bras, ou si vous le tenez « face au monde ». Nouveau-né, ce bébé détestera généralement être emmailloté.
Il veut téter tout le temps

Les besoins de succion d’un BABI sont… intenses !!! Il a besoin de téter pour se réconforter, même si ce n’est nécessairement pas pour se nourrir.
Il se réveille souvent

Ces bébés super-éveillés ne se calment pas facilement, et, une fois endormi, un rien les réveille !! Il dort très peu. Il peut réveiller ses parents 10 fois par nuit.
Il déteste la voiture, la poussette

Dans la voiture, il peut hurler depuis le moment où il y entre jusqu'à ce qu'on le sorte. Idem dans une poussette. Il ne supporte pas qu’on le pose, même si c’est dans « véhicule » en mouvement.

Vous reconnaissez votre bébé dans quelques unes des descriptions ci-dessus ? Il n'est pas nécessairement un BABI, il souffre peut-être simplement d'allergies alimentaires, dont les manifestations peuvent être variées et impressionnantes, et ce même si vous l'allaitez exclusivement ! Si toute suspicion d'allergie est écartée, alors votre bébé est peut-être bien un Bébé Aux Besoins Intenses... Lisez les conseils du docteur Sears pour vivre avec un BABI, et les quelques trucs des parents intenses !

Ma question, maman zèbre = BABI ?? D'autres mamans de BABI zébrées?

Non parce que moi je me sens seule, car c'est déjà épuisant d'être maman zèbre mais en plus un bébé intense, c'est compliqué  bounce 

matriochka
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 29
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 29
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par Invité le Mer 5 Mar 2014 - 21:55

Eh bien, Matriochka (j'aime ton pseudo, au passage).

Il semblerait très plausible que j'aie été moi-même un BABI. Je ne peux donc pas t'aider personnellement, simplement te partager mon expérience en tant que probable concernée, ma maman est effectivement surdouée ainsi que mon père et mon grand-frère. Mon grand-frère n'était pas un BABI, au vue de la description.

Je viens de montrer ton lien à ma mère, histoire de ne pas être la seule à donner mon avis. Elle approuve x1000.
Pour la succion elle dit avoir trouvé l'astuce effectivement, ça me rassurait, et pour pouvoir dormir elle me faisait dormir avec elle. Elle avait aussi une sorte de peur immense de la mort subite du nourrisson donc elle vérifiait que je respirais très régulièrement en mettant son doigt sous mon nez. Pour pouvoir faire des tâches dans la maison (il y avait la femme de ménage mais elle me cuisinait elle-même mes "petits pots" maison donc, et ça prend du temps malgré tout.) elle me mettait dans l'espèce de truc, je n'ose lui redemander le nom. L'espèce de "poche" pour mettre le bébé devant soi en ayant les bras libres, donc. (petit edit : je viens de replonger dans mes souvenirs et je me rappelle que le truc "poche" est arrivé peu de fois, certainement en début de vie, j'ai certainement dû être trop lourde pour la nuque de ma maman très vite, en revanche et je lui ai demandé confirmation, elle me mettait dans un petit "transat" à hauteur de son visage et cuisinait en me parlant beaucoup, donc j'étais contente) et effectivement ma mère me parlait énormément, mais ne m'a jamais parlé en "langage bébé" je n'ai jamais entendu des mots tels que "joujou" chez moi, elle me dit qu'elle me parlait de même quand elle était enceinte de moi. Voilà, toi as-tu parlé à ta fille très souvent et de manière structurée durant ta grossesse ? et maintenant ?

Ma mère est restée avec moi jusqu'à mes 2 ans, non-stop presque. Je ne dis pas que c'est le mieux, attention, je dis simplement ce qu'on a vécu. Je pense que c'est très délicat de faire "la part des choses" sur la présence d'ailleurs. J'ai vécu un choc psychologique incroyablement violent à 2 ans lorsqu'elle m'a laissée chez la nourrice pour mon année juste avant la maternelle. Je n'ai aucune idée de s'il y a un moyen pour amoindrir le choc de la "séparation" pourtant inévitable de mon point de vue. J'ai une mémoire assez "hors norme" (hypermnésie mais avec une notion du temps très douteuse, mais je suis capable de resituer avec certains détails visuels ou autre (ma taille approximative par rapport à si je dépasse la table du salon ou non, etc)) Et je sais que bébé elle m'a laissée à mes grands-parents une fois. J'ai hurlé mais soit personne ne s'est réveillé, soit personne n'a daigné se lever, j'étais absolument paniquée et je ne comprenais pas où se trouvait ma mère et surtout pourquoi ne venait-elle pas, et surtout on ne m'avait mis ni ma veilleuse ni la petite lumière, et j'ai très peur de l'obscurité. Je lui en ai reparlé quelques années plus tard car il y avait un détail "marquant" : j'avais mis le poupon par dessus bord de mon lit à barreaux et je tentais avec mes petits bras de le ramener dans mon lit, le souci c'est que je lui avais attrapé la main, le bras passait mais pas le reste ! c'est horrifiée que je me suis retrouvée avec le bras dans mes mains. En lui racontant à nouveau ces quelques années après elle a ouvert de grands yeux en me disant qu'effectivement cette soirée/nuit là ils étaient absents.


Dans le ventre de ma mère je sur-réagissais déjà aux mots, à certaines musiques (classique essentiellement des dires de ma mère, mes souvenirs ne vont malheureusement pas jusqu'ici  Laughing ) mais aussi au générique des minikeums que mon grand-frère regardait (9 ans de plus que moi !). Et lorsque je suis née, mon frère qui avait assisté à l'accouchement a commencé à s'avancer vers ma mère qui m'avait dans les bras, et j'ai dû sentir sa présence, j'ai immédiatement tourné la tête vers lui il avait parlé. Mes souvenirs de ma naissance sont la pression des mains du médecin sur ma cheville/mollet, le vert du tee-shirt de ma maman, la sensation du coton, l'odeur de la chambre, la luminosité que j'ai trouvé étrange. Voilà. Donc pour mon frère je ne sais pas, j'imagine que c'était ça.


Pour les capacités motrices et langage etc j'ai eu de l'avance sur tout, je ne sais pas si c'est le cas de ta fille ? par exemple je tentais de me mettre assise à partir de 2 mois (en vain, à cet âge) et juste avant mes 3 mois j'y suis parvenue. j'étais un bébé extrêmement volontaire (j'ai une photo de moi à la clinique où je serre le poing en fixant l'objectif genre "je vais partir à la conquête du monde, tu verras" ^^), j'explosais dans des colères monstrueuses pour des détails (détails pour les autres, pas pour moi). J'ai totalement épuisé ma mère elle a mis 3 ans à se remettre de ma naissance/de toute l'attention que je nécessitais. De plus j'étais aussi atypique physiquement. (5kg140 pour 60cm à la naissance). Je voulais tout le temps des biberons mais ma mère s'est vite rendue compte que ce n'était pas par faim mais simplement parce qu'il y avait succion, elle a donc remplacé par une tétine, que j'ai abandonnée quand j'ai commencé à marcher (11 mois). Autre détail peut-être intéressant : je tentais de désassembler les jouets et je les ré-assemblais autrement, j'avais une volonté de créer très forte et très précoce visiblement.


Voilà je t'ai donné aussi les détails physiques et un peu caractère car je suis très curieuse de savoir s'il y a des particularités qui relient les BABI ? quelles sont les pistes des origines des BABI ? Y a-t-il une cause à tout cela ? un stress trop élevé pendant la grossesse augmenterait-il le risque d'accoucher d'un BABI par exemple ? y a-t-il des études sur cela ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par matriochka le Jeu 6 Mar 2014 - 11:09

Si tu es intéressée, je te conseille le site du pédiatre qui a "théorisé" le "concept" (" " car je ne sais pas si j'emploie les bons mots là) : http://www.askdrsears.com/

Ton témoignage est très intéressant, et me rappelle celui de ma maman, car je pense que j'ai été un BABI aussi. J'en ai fait baver à ma mère les 3 premiers mois surtout, je hurlais non stop de 19h à 23h. J'ai été très en avance aussi, surtout au niveau du langage.

J'ai du mal à avoir du recul sur l'avance de mon bébé, elle a beaucoup travaillé sur sa nuque elle, ça c'est sûr. Elle essaie de s’asseoir aussi, voire de marcher, elle se tient très droite, ne se blottit pas. Elle commence à passer du ventre au dos. Pour ce qui est du langage, je ne lui parle pas bébé, je lui parle normalement et j'essaye de varier mon vocabulaire. Déjà parce que je suis en congé parentale, donc j'essaye de ne pas gagatiser sinon je vais mourir intellectuellement je pense  affraid 

Pendant la grossesse, je lui parlais normalement mais dans ma tête et il semble que la science commence à prouver que le bébé ressent quand même quelque chose si sa mère s'adresse à lui silencieusement. J'ai été affreusement tendue toute ma grossesse, persuadée que j'allais perdre mon bébé, et ce à tout moment et sans aucune justification (pas de fausse couche ou d'histoire douloureuse, à part peut-être que ma grand-mère a mis au monde comme premier bébé un mort-né). Donc je penche effectivement pour maman stressée = bébé tendu...

Ma petite est née avec un bon poids, cela joue peut-être aussi sur l'éveil? Quoi que moi je suis née préma et crevette, alors...

En tout cas, merci de ta réponse, c'est important d'échanger pour moi, car je suis un peu désemparée quand même. Et la façon que tu as de te souvenir de ton enfance, je partage cette hypersensibilité et ces blessures toute petite pour des "détails" pour les autres mais des montagnes pour moi.

matriochka
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 29
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 29
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par enzèbrée le Sam 8 Mar 2014 - 9:23

Ma troisième était un BABI sans aucun doute (je l'ai découvert quand elle avait 8 mois). Aujourd'hui c'est une EABI (enfants aux besoins intenses). Je me suis beaucoup posé la question de sa précocité quand elle était petite. Aujourd'hui (elle a 4 ans), je me rends compte qu'elle est en décalage au niveau scolaire (d'une bonne année), mais je ne suis pas convaincue de sa précocité. Je n'en sais rien, en fait. Mon grand est précoce et il n'était pas un BABI (il était compliqué mais pas BABI). Mon second n'était pas un BABI et n'était pas trop compliqué (je croyais que c'était parce que c'était le deuxième et que je savais m'y prendre avec l'expérience, hahahah !) et il n'est pas précoce (mon mari n'est pas zèbre). A priori, j'étais un BABI moi-même. Wink Si être un BABI et être compliqué (épuisant tout ça) est un indicateur de précocité, ma fille l'est sûrement... mais je doute que ça suffise vraiment... avec ma fille, je suis perdue... Wink

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par Burzum le Jeu 8 Mai 2014 - 1:29

Salut, je me permet de répondre (un peu tard ) .. même si je ne suis pas une maman d'un BABI mais bien le "papa" d'un BABI Very Happy
J'ai 2 filles de 6 et 8 ans (que j'ai eus assez tôt, n'ayant que 33 ans moi-même, papa à 25 ans donc)
Et ma grande fille est une BABI.

Ta description est la bonne...notre fille ne dormait que quelques heures par nuits (du genre de 23h30 à 7H00 alors qu'elle venait de naitre et ne dormait pas la journée: JAMAIS ) , intéressée par tout mais lassée très rapidement , réactions excessives, les gens ne pouvaient pas la regarder "dans les yeux" car ils avaient l'impression d'être transpercées et interrogées ..bref .. la total !
Du coup elle était TOUJOURS avec nous, mobile assez rapidement, elle n'était de toute façon jamais à plus d'1M30 de nous.
Je précise ici une chose, mon ex-femme (nous sommes séparées) et moi sommes très branché dans "l'alternatif écologique", (  Trinquons strigide Very Happy ) de ce fait, beaucoup de choses très "babos" que nous avons mis en place nous ont aidé.
Cependant, je ne saurai pas dire aujourd'hui, si certains besoins de notre filles sont bien nés de ses besoins ou de nos envies (relation de cause à effet inversée) : je décris après des exemples de ce que nous avons mis en place et qui à la fois correspond à nos envies, mais aussi car cela permettait à toute la famille d'être sereine pendant quelques heures (à noter que nous avons fait la même choses avec notre 2éme fille..mais que ses besoins n'étaient en rien comparable avec la 1er).
Nos 2 enfants n'ont toujours été gardé que par nous(et c'est encore le cas maintenant)
Pour pouvoir "dormir" nous dormions avec notre fille dans notre lit (cododo ou cosleeping) cela a duré 15 mois.. ensuit elle a dormie à coté de nous dans un couffin…et puis dans un lit à nos pieds etc..etc.
Il a fallu attendre ces 2.5 ans pour qu'elle dorme dans une autre chambre .. et il fallait qu'elle s'endorme avec nous (nous lui tenions la main) sinon c'était terreur nocturne et hallucination (Hyperesthésie ? ) A noter qu'elle parlait TRES TRES bien et que du coup elle nous racontait sa vie !
Exemple de réaction extrême d'une BABI: avant ses 18 mois, nous avons tenté de la faire dormir dans sa propre chambre, nous allions la voir toute les 3 mins néanmoins mais malgré cela elle HURLAIT !!!
Puis elle s'est calmée.. elle venait de déclencher une fièvre…
Considérant que la fièvre est une allié en cas de "maladie" nous ne nous sommes pas affolé..puis le thermomètre est monté... monté… monté ...au bout de 24h00 de fièvre ininterrompue et un épuisement physique (nous avions donné de l'homeo puis de l'allopathie finalement) nous sommes allé à l'hôpital (dimanche) il lui ont fait TOUT les examens possibles, TOUS ! (cela a duré 10 h00 encore : analyse d'urine, etc..)
Au passage, anecdote: Nous avons refusé les traitements "préventif" , dialogue :
"il faut qu'elle prenne ça!" ,
" ah bon ? elle a quoi ?",
"on ne sait pas",
" Alors vous la traitez pourquoi i ?" ,
" c'est préventif !"
Bref, nous avons fini par rentrer chez nous car le climat se détériorai à l'hôpital et il ne trouvai rien ( critique de certain de nos choix médicaux et "chantage", pourtant nos filles sont suivies par un médecin )
Bref.. la fièvre est retombée en moins de 30 min quand nous l'avons posé dans notre lit et lui avons dit qu'elle dormirai avec nous .. réaction de BABI !
Sinon, elle a été allaité jusqu' à 3 ans et demie (la petite allaitée jusqu'à 2 ans et demi .. mon ex faisait donc du co-allaitement !)
Ce qui nous a "sauvé " la vie: le cododo :
2 avantages: le BABI dert..et l'allaitement (intensif : jusqu'à 10 fois/nuit) est bien plus simplifié…cela nous a permis de reprendre un peu de force.
Autres "solutions" , et différence avec ta description:, nos filles ont toujours était porté en écharpe de portage.. cela permet d'avoir une "vie active 'mais conforte le BABi dans son besoin de contact et de "vie". Il participe à la vie de la famille et aux taches quotidiennes. Point de vue technique, le transat babybjorn est parfait pour ça aussi !
Enfin quand ils grandissent, tout ce qui touche à la pédagogie montessori permet une certaine indépendance au BABI
Mettre à disposition (par l'agencement, le choix des "jeux",etc.. ) tout ce qui lui permet de découvrir le monde.. lui permet de l'autonomie …et comble une partie de ses besoins .
Aujourd'hui un pupitre, une bibliothèque d'ouvrage manuel et des "outils" digne d'une classe d'art plastique rend mes filles les plus heureuses au monde !
Enfin, concernant la grande, elle a commencé l'école à 4 ans (elle savait lire, méthode des alphas) et ca ne 'est pas bien du tout passé, je passe les détails mais du coup elle est suivi depuis 4 ans par un pedo-psy (2-3 fois/ans), une psy (1 fois /2 semaines) et l'année dernière par une art thérapeute (tout cela dans le cadre de l'école) .
L'educ nat nous balade depuis plus d'un an pour le WISC donc elle le passe en libéral à la fin du mois mais d'après la psy et les enseignantes c'est un EIP .
A noter que je suis vraisemblablement Z (c'est pour ça que je suis la Very Happy) mais mon ex-femme ne l'ai pas.
Ma 2eme file commence un travail en psy aussi cette année.
Dernier détail, et je ne sais pas si il y a un lien avec les BABI ou les Z. Mes filles ont des copines ,très peu , et elles (mes filles ) les rejettent (leurs copines) et par contre elle (mes filles) sont TOUJOURS ensemble, elles s'échangent les habits entre 12h00et 14h00 et bien qu'elles aient 2 chambres et 2 lits, elles dorment toujours ensemble… On les prend TOUJOURS pour des jumelles alors qu'elles ont 2.5 ans d'écart !

Donc pour répondre à ta question: maman zèbre = BABI pas dans mon cas…
mais potentiellement: papa zèbre =BABI ….. je pense surtout que Z =BABI
J'espère ne pas avoir été trop HS et avoir apporté un autre éclairage sur ce que tu vis.

Burzum
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1312
Date d'inscription : 18/06/2013
Age : 36
Localisation : Dans la forêt dans le Forez et à Lugdunum

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par slas le Lun 16 Juin 2014 - 15:09

Bonjour, je viens rajouter ma pierre...

Mon ainé de 6 ans et demi était un BABI, et est un EABI, et testé Z l'an dernier. Nous avons consulté plusieurs psys pour nous aider dans notre vie quotidienne difficile, mais rien n'y fait. Il continue régulièrement à se réveiller la nuit dans un état second, hurle, se débat etc.
Bébé nous devions lui tenir les bras très longtemps pour qu'il parvienne à se rendormir (nous ne connaissions pas l'emmaillotage), il dormait maximum 2h d'affilées, et se réveillait jusqu'à 20 fois par nuits (ou plus, nous ne comptions plus...). Nous avons tout essayé, y compris le cododo mais il ne supportait pas ça ! Ca l'excitait, l'énervait encore plus. Il ne dormait pas non plus en voiture...
Il tenait sa tête dès sa naissance et passait son temps à regarder autour de lui à la maternité (surtout fasciné par les lumières, nous arpentions les couloirs la nuit tandis que tout le monde dormait, et lui regardait les éclairages au plafond) ; il tenait son dos à 5 mois.
Et aujourd'hui c'est un enfant toujours en mouvement, la tête, ou les bras etc. à l'école il parvient à se contenir, mais une fois à la maison il relâche la pression :-/ Très refractaire à notre autorité, tout est sujet à négociation pour lui. Il fait de très grosses colères, et peut être violent (mais c'est rare). Bref, c'est dur (même s'il est en bonne santé générale, je me le rappelle constamment pour ne pas sombrer)
Moi-même Z, je me fatigue beaucoup en sa présence, il me vide, je perds ma concentration à ses côtés, je suis dans un état de stress permanent (ce qui me vaut quelques erraflures sur la voiture, incapable de manoeuvrer correctement).
Nous avons beaucoup pesé la décision d'avoir un 2nd enfant, car si celui-ci s'avérait être lui aussi un BABI je n'étais pas du tout certaine de pouvoir tenir (je suis mère au foyer, sans famille autour, donc toujours avec mes enfants ou presque).
Par chance, mon 2nd fils, 2 ans et demi, n'était pas un BABI mais il présente cependant les signes Z (nous attendons qu'il soit plus grand pour lui faire faire les tests, mais aucun doute). Il est plus posé et câlin donc nos rapports sont plus sereins. Il a fait beaucoup de bien à la dynamique familiale mais nos difficultés sont toujours là.
Impossible d'aborder ces sujets (BABI et douance) en dehors du net, les gens ne mesurent pas la difficulté que ces situations présentent.

slas
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 03/10/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par meï le Mar 17 Juin 2014 - 14:59

bonjour
il existe en effet des BABI qui seront zebres, mais..ça reste aléatoire. ça n'est pas "automatique". Wink 

j'ai eu 4 enfants, (3 ados et une toute petite de 1 an;;..) ma dernière a semblé être une assez proche des BABI pdt quelques mois..puis s'est appaisée, assez soudainement, vers 6 mois en fait dès qu'elle a eu trouvé un doudou qui depuis la suit partout et elle n'a jamais dormi sans, etc.ça l'a "calmée"..elle l'a dans la bouche sans arrets, on en plaisante car il semble une partie d'elle même..mais pourquoi pas.Ça semble l'avoir apaisée.

mes grands n'ont pas été des BABI, bien que petits dormeurs..en fait (pourtant ils sont zèbres,( 2 sont "détectés" , l'un est eip, l'autre thqi )et je n'ai aucuns doute concernant ma fille..qui est "pire" que son frère thqi...) et pour le reste c'est mon experience de bénévole d'assos, (enfants précoces, mais de fil en aiguille j'ai vu bcp d enfants autistes et troubles divers); bcp ont été en effet des BABI mais.pas tous on plus! il ne fait pas trop généraliser et c'est assez souvent le cas, en effet une partie des BABI seront surdoués. mais pas tous.)

bref, quoi,juste pour apporter un petit avis, je ne suis pas certaine que BABI et douance soient liés automatiquement mais bien sur ç'est le cas de certains. sunny 

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par slas le Mar 17 Juin 2014 - 15:07

meï a écrit:
bref, quoi,juste pour apporter un petit avis, je ne suis pas certaine que BABI et douance soient liés automatiquement mais bien sur ç'est le cas de certains. sunny 

Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec toi, ça serait bien trop simple sinon Smile

slas
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 03/10/2013
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par coffetime le Mer 4 Fév 2015 - 16:35

mon ainé était un BABI epuisant. diagnostiqué hqi a 5 ans, il est aujourd hui toujours tres demandeur d attention

mon n°2 n etait pas un BABI. pas encore testé mais il semble suivre le chemin de son frere, et de sa mere!

Matriochka: qu'est ton bébé devenu? elle a 9 mois desormais: marche-t-elle? ou en est son developpement psychomoteur? je trouve ca tres interessant a posteriori!.

coffetime
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 03/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par ytreza le Ven 27 Fév 2015 - 11:59

Bonjour,

Ma fille était un cliché de BABI, il ne lui manquait pas une caractéristique ! aujourd'hui à 9 ans et c'est bien une zèbre, elle continue à m'épuiser avec ses 150 mamans par jours et son besoin de câlin et d'attention intense. Elle a arrêté les siestes à 4 mois, ne dormant que 7 à 8H par cycle de 24H. Je dois vous avouer que j'ai d'abord pleuré et ensuite je me suis dit qu'il fallait faire avec.

Elle a été allaité jusqu'à ses 2 ans et 8 mois, porté en écharpe jusqu'à quasi 4 ans (en randonnée uniquement, elle est plutôt légère et marchait beaucoup je vous rassure ! ) et elle a dormi avec nous jusqu'à ses 2 ans, après quoi elle a rejoint sa chambre sans problème. L'allaitement, le cododo et le portage quand on a un BABI c'est un peu (pour moi) l'assurance de garder le cap sans ça je pense qu'elle m'aurait mis KO ! lol !

Mon fils a le regard vif, se réveil 10 fois par nuit, quand il réclame ça part de suite dans les aigus, il est demandeur d'attention, il ne me semble pas que ce soit de façon excessive l'entourage n'est pas forcément de cet avis. Donc bon ... Je vais mettre un point d'interrogation ... mais c'est un bébé plutôt patient, fait ses 2 siestes quotidiennes et est tranquille en voiture ce qui me fait me dire qu'il n'est pas un BABI.

Ce matin, ma fille qui en a marre de se sentir seule était au bord des larmes car elle a peur que son frère (qui ne se développe pas comme elle au même âge) ne soit pas HP . Bien sure je lui ai fait le bla bla de chacun son rythme et forcément je me suis posée la question du lien BABI / HP et je me demandais si les BABI fille et garçon avait les mêmes caractéristiques puisque les HP filles et garçon ont des profils différents il y a peut être là aussi des particularités ?


ytreza
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par fleurdesel le Mar 3 Mar 2015 - 4:55

Mon ainée était BABI : elle dormait en moyenne 11h par jour, par tranche de 5 à 10 mn, sur nous, et la nuit c'était *mieux*, par tranche de 2h. Elle a commencé à faire une sieste plus longue vers 1 an et quelques mais a cessé les siestes à 3 ans. Les nuits complètes, ça a été 3 jours après que sa dernière dent soit sortie, soit à 2 ans et demi. Nous avons regretté de ne pas lui avoir donné du doliprane régulièrement le soir au coucher a posteriori. Surtout que le manque de sommeil chronique m'a fortement endommagé la santé (2 ans pour récupérer).

Idea Si je peux donner un conseil, n'hésitez pas à dormir de temps en temps séparement pour faire une nuit complète pour vous réparer l'un ET l'autre (nous avions fait l'erreur que ce ne soit que moi qui m'occupe d'elle la nuit comme je ne travaillais pas et le papa si). Vous vous sentirez plus fatigués le lendemain, paradoxalement, mais ce sera bon signe- le corps est suffisamment réparé pour envoyer les signes de fatigue au lieu d'être débordé

Nous avions hésité aussi à avoir un n° 2, et ayant eu dans l'entourage une autre maman ayant le même type de bébé en n°1 et un rêve de bon dormeur en n°2, nous nous sommes lancés et n°2 est très différent : gros dodo, ne cherche pas à être tous le temps dans les bras, tête moins souvent (ouf!)
Aujourd'hui mon ainée est clairement hypersensible. Elle n'est pas encore testée, mais nous commençons à l'envisager.

Je me pose aussi la question , ayant remarqué sur n°2 l'impact de l'alimentation sur ses pleurs et son *besoin* de têter, si ce n'était pas ça le vrai problème avec n°1 scratch  mais je ne pourrais pas revenir en arrière pour tester.
J'explique :
on s'est rendu compte grâce à des vacances où j'ai changé de bol alimentaire que selon ce que je mangeais, n°2 avait des gaz ou pas, et que quand il en avait, il pleurait et ne se calmait qu'en têtant ou après 1h de pleurs et voulait rester dans les bras pendant tout ce temps. Je me suis mis à manger seulement ce qu'il tolérait dans mon lait et nous avons eu de meilleures nuits. Aujourd'hui quand je fais un écart ou qu'il goûte les aliments incriminés (il a 13 mois), il a le même comportement (grognon, pleurs, veut rester dans les bras, se calme au bout de 30 mn ou en têtant) mais sans les gaz : bref, nous n'aurions pas su pour les aliments, nous ne comprendrions pas qu'il a des coliques car il n'a plus ou très peu de gaz comme quand il était petit. Heureusement pour moi (et pour lui), j'ai pu réintroduire certains aliments (rha, chocolat, sucre, jaune d'oeuf!) car un probiotique pour bébé est efficace pour l'aider à digérer quelques aliments (malheureusement pour nous pas tous Sad )

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par ytreza le Mar 3 Mar 2015 - 21:56

Ma fille pleurait peu mais tétait +++ et dormait 7/8H par jours dès l'âge de 4 mois ! Alors j'ai essayé tout ce qui était possible et imaginable pour lui faire faire au moins 1 sieste ! Comme c'était une BABI parfois il y avait une méthode qui fonctionnait ... Une fois pas 2 ! A ce propos quand elle a commencé la crèche la puéricultrice a rigolé quand je lu ai dit que ma fille ne siestait pas ! (genre t'es une mère et tu sais pas faire dormir ton bébé mais allo quoi ! ) 2 semaines après son entrée en crèche elle rigolait beaucoup moins et me suppliais de trouver une solution par ce qu'elles avaient dû se réorganiser à cause de ça ! chaque jours une personne devait dire adieu à sa pause déjeuner et ne mangeait qu'aux premiers départs de enfants en milieu d'aprèm par rapport au ratio enfants / adulte. Cette fois-ci c'est moi qui est rigolé :p NAN MAIS ! Finalement elles ont fini par s'y faire et ma puce s'était même aménagé le petit coin "lecture" en rassemblant tous les coussins quand venait l'heure de la sieste des autres ! Elle y allait et se prenait un petit livre qu'elle feuilletait ou un petit jeu, elle se prenait son moment de calme, se posait dans son petit coin et en sortait quand les autres commençaient à se réveiller ...

Bref je disais que j'avais tout essayé dont le changement d'alimentation et NON ça ne fonctionne pas non plus ! voilà pour info Wink

ytreza
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par poèterouge le Sam 7 Mar 2015 - 10:49

Bonjour. Je suis le père d'une petite fille de bientôt 4 mois qui présente tout les signes de la douance et hélas d'un BABI. Sa maman et moi sommes des zèbres tous les deux donc nous nous sommes préparés à une possible douance mais nous ne connaissions pas le phénomène BABI. Cela est très difficile à vivre, chronophage et usant pour les nerfs. Notre bébé ne fait pratiquement pas de sieste la journée et la nuit dort par intervalle de 2h30 à 3 h quand nous avons de la chance. Mais des fois elle ne dort pas pendant une à deux heures au milieu de la nuit. A côté de cela elle est très souriante, hyper éveillée, joueuse, adorable. Elle nous fait penser à docteur Jekyl et mister Hyde. Nous pratiquons le co-dodo, l'emmenons chez un ostéo, un homéopathe... nous essayons de tout faire pour l'appaiser. Nous sommes ouverts à toutes suggestions, merci les Z.

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par ytreza le Sam 7 Mar 2015 - 18:36

Bonjour poète rouge,

J'ai appris que j'étais Z à travers ma fille. "Etrangement" lorsque j'étais enceinte j'avais l'intuition que ma fille serait une Zébrette et ça me faisait super flipper. D'autant qu'à l'époque je n'avais pas idée que je l'étais, pas idée du 6ème sens des HP et du coup je me trouvais juste ridicule ! Donc bref je n'étais pas du tout préparée à me retrouver avec un BABI ! (enfin presque) bien qu'il semble que BABI et rayures ne soient pas forcément lier ... Je me suis tiré les cheveux, j'ai cherché toutes les solutions possibles, j'en ai même pleurer et un jour en tapant les caractéristiques de ma fille sur le net je suis tombé sur une discussion sur les BABI ! Quel soulagement ! je n'étais pas folle, je n'étais pas à côté de la plaque, c'est pas moi qui ne savait pas m'y prendre pour la faire dormir, c'est pas moi qui était trop présente ou qui répondait trop à ses demandes. C'était une BABI ! De ce jour j'ai fait le choix de l'accepter et de l'accompagner comme elle était. Le seul conseil que je peux vous apporter c'est ce travail à) faire sur vous. Pour ma part ça a fonctionné. Dès lors que j'avais fait ce travail, je me suis adaptée et j'étais beaucoup plus zen. Ma fille est resté est BABI et moi je n'avais plus d'attente envers elle. Je n'attendais plus ses nuits (qu'elle a fait à 2 ans) je nn'attendais plus de siestes (elle en faisait en période de croissance quand même) je ne suis pas allé à l'encontre de ses besoins de succions et autre, je me suis adaptée et appris mon rôle de maman de ce petit bébé particulier, c'est elle qui m'a guidé et ça se passait super bien pour elle, pour moi, j'ai mis un peu de temps à faire accepter certaines choses à son papa non Z par contre ...

Voilà, après comme tu as pu le lire aucune méthode ne fonctionne vraiment, si une méthode fonctionne 1 fois elle ne fonctionnera que très rarement une 2ème fois.

Par contre j'ai une question, comment peux-tu dire que ta fille de 4 mois à tous les signes de la douane ? Quels sont ils ?

ytreza
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par poèterouge le Sam 7 Mar 2015 - 20:30

Bonjour et merci pour ta réponse. Je suis d'accord avec ton analyse, il faut accepter ce bébé comme il est et essayer tant bien que mal de suivre son rythme.
Le plus dur étant de supporter ses pleurs et le manque de sommeil. Nous avons surtout peur de rater quelque chose dans son développement.
Bon nous ne sommes pas sûr à 100% de son côté babi.
Concernant la douance, elle possède déjà un regard scrutateur, elle comprend tout, elle est hyper curieuse et puis nous le sentons. De plus la part de génétique est importante dans la transmission. Mais pour revenir au babi, je trouve que ses caractéristiques, notamment l'hypersensibilitė, peuvent un peu se rejoindre d'ou mon questionnement.
Ta fille est-elle devenue une eabi? Vis-t-elle bien sa douance? Et toi? Merci encore pour ta réponse.

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par ytreza le Sam 7 Mar 2015 - 21:44

Ma fille a 9 ans à présent, elle est hypersensible, elle demande beaucoup d'attention, a un grand besoin de regard, de câlin et de bienveillance dans les paroles. Elle avait toutes les caractéristiques d'une BABI à l'exception des pleures, elle pleurait très peu. Enfin ... sauf en voiture, là c'était les sirènes !

Si elle vit bien sa douance ? ... il y a des hauts et des bas. Globalement elle va bien, mais avec de gros moments de ras-le-bol, la solitude lui pèse beaucoup et parfois elle perd espoir que ça s'améliore malgré toutes mes paroles réconfortantes et le partage d'expériences. Elle a toujours été consciente de sa différence à 5 ans elle me demandait presque désespérée si un jour elle serait comme les autres. Elle aimerait être comme les autres ... Elle fait beaucoup d'effort (trop même selon la psy) pour se conformer mais rien n'y fait elle est toujours mise à l'écart par ce qu'elle n'a pas les mêmes centres d'intérêt, les mêmes jeux que les enfants de sa classe. Comme la plupart des Z (tous ?) elle est en dyssinchronie, donc les jeux auxquels elle aime jouer sont soit considérés comme "jeu de bébé" par les copines, soit trop "prise de tête" . Ca me fait vraiment de la peine de la savoir à l'école à "subir" ça tous les jours. Je suis passé par là et je sais ce que ça représente ...

Heureusement elle a un cousin HP de 11 ans, ils passent quasi tous leurs mercredis après-midi ensemble. Ca leur fait du bien à tous les 2. Avec les cousines de son âge (10 et 11 ans) il y a des jours avec et des jours sans mais plus elles s'approchent de l'adolescence et plus ce sont des jours sans :/

A la question vit elle bien sa douance, je dirais qu'elle gère mais elle aurait préféré être une petite fille intelligente mais pas zébrée. Cependant il y'a 10 jours de ça elle pleurait par ce qu'elle a peur que son frère ne soit pas comme elle, je crois qu'elle pense que si ce n'est pas le cas, alors il ne pourra pas la comprendre et elle a peur que ça les éloigne (déjà qu'ils ont 9 ans de différence !)

Pour ma part, seul HP de ma famille, je passais pour une extra-terrestre ( c'est toujours le cas) je ne peux pas dire que je l'ai bien vécu. Aujourd'hui à 35 ans, je me connais, c'est chouette mais je me suis construite sans savoir qui j'étais, ça a donné des moments très difficiles que je n'aurais pas vécu si j'avais été repéré et testé plus tôt. Résultat quelques années en sommeil, avec la construction d'un faux-self qui s'est écroulé un matin (j'ai frôlé la dépression) je me suis relevée seule, je me suis auto-analysée, je me suis acceptée et j'ai refait surface, mes caractéristiques zébrées ont refait surface. Mais je ne savais toujours pas que j'étais HP. Quand je l'ai su de années plus tard, tout le boulot avait été fait. Ca m'expliquait juste ce que j'avais déjà compris sur moi sans savoir d'où ça venait. Je n'avais d'ailleurs pas chercher à savoir d'où ça venait, j'étais comme ça c'est tout. Après paradoxalement, même si on m'a toujours dit que j'étais "étrange" je me suis toujours trouvé normale et de me savoir HP ne change finalement pas grand chose à ça. Même si ça a été un soulagement de le savoir enfin ! mais je n'étais alors plus du tout en souffrance, ça m'aurait vraiment été plus utile à pleins d'autres moments de ma vie ! mais je suis sûre que de le savoir aujourd'hui me servira de toute façon Wink En tous cas je ne regrette pas toutes ces épreuves, elles aideront ma fille ! M'enfin elle, elle sait qui elle est, elle m'épate, elle a toujours su qu'elle était différente, elle sait comment elle fonctionne, quand elle a passé son test, on n'a jamais parlé de test d'intelligence, mais de test de personnalité. Bref quand elle a fini de passer son test, je lui ai demandé "alors ? tu penses qu'elle a compris ta personnalité ?" elle m'a répondu " Je ne sais pas, j'attends son rapport et c'est seulement là que je verrais si elle a compris ou pas" je lui répond "ok mais elle a parlé de ton hypersensibilité, des efforts que tu fais etc ... elle avait plutôt juste quand même !!?!" et là une réponse typique de ma puce "ça c'est ce qui est évident, mais je suis quand même beaucoup plus complexe que ça ! donc on verra si elle a compris qui je suis, pour l'instant je ne sais pas !" Elle ira loin cette petite !

Selon la psy la part de génétique ne fait plus aucun doute aujourd'hui. Alors la douane n'est pas forcément transmise, mais elle est dans les gênes. DE mon côté je pense que c'est ma grand-mère maternelle qui l'était mais aucun de ses 6 enfants ne semblent avoir de caractéristiques. Dans ma fratrie et parmi mes cousins/cousines je suis la seule. Et ils sont 2 dans la génération de ma fille et 2 a confirmer (ou pas) quand ils seront plus grands (dont mon fils).

La psy de ma fille pense que mon fils (8 mois) est HP également, mais niveau évolution rien à voir avec sa soeur, je le trouve plutôt dansa la norme. Après il est vif et rien n'échappe à ses yeux de lynx et à son ouïe, on verra ce que ça donne ...

Et vous ça donne quoi ? Par moment je me dis qu'être en couple avec un HP serait peut être la solution et à d'autres moments je me dis, en fait, non je ne pourrais pas être avec quelqu'un comme moi !

M'enfin quoi qu'il en soit pour cette petite puce, être HP avec des parents HP c'est le top de l'environnement pour grandir épanouie ! La psy de ma fille m'a dit "vous élevez votre fille en maman HP y'a pas grand chose que je pourrais ajouter. Ah si peut être juste un petite chose. Vous n'êtes pas obligé d'être parfaite, tout n'est pas obligé d'être parfait. Accepter que parfois ça puisse juste être très bien et que très bien c'est déjà beaucoup ! "

Alors je comprends vos inquiétudes de rater quelque chose etc ... je suis passé par là et j'ai tendance à tout anticiper lui donner ça aujourd'hui pour qu'elle en récolte les bienfaits dans 5/10/15 ans voir plus. Mais la psy a raison je crois, il faut accepter de ne pas tout maitriser et de ne pas être parfait. Si vous arriver à trouver une certaine zénitude et que vous écoutez vos tripes vous aurez toutes les réponses. C'est une des forces des HP. Quand je parle de mes principes d'éducation on me dit "ah mais là tu cites machin chose" "tiens j'ai lu le même exemple dans le bouquin de bidule !" non je n'ai rien lu de tout ça, j'ai juste suivi mes tripes Wink



ytreza
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par matriochka le Mar 10 Mar 2015 - 20:07

Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à en baver avec mon BABI lol!

Pour te répondre coffetime, ma fille a désormais 15 mois (comment as tu calculé 9???) et j'en bave toujours, même si avec le peu d'autonomie qu'elle a désormais, cela devient un peu plus facile, mais mon Dieu que j'ai galéré et que je galère encore. Ma fille est très active, très rapide, elle a marché à 11 mois, après s'être assise seule à 7 mois et avoir fait debout et 4 pattes dans la foulée! Elle ne parle pas mais est très douée pour se faire comprendre et c'est sans doute pour ça d'ailleurs qu'elle ne dit rien.

Elle a commencé à relativement bien dormir vers 9 mois, et c'est tout relatif car très fragile. Elle est très angoissée et fait la grève du dodo le dimanche soir, veille de la crèche. A la crèche, elle dort à peine 30 minutes par jour, elle est en hyper vigilance et ils doivent l'accompagner dans le sommeil s'ils veulent qu'elle dorme un peu. C'est une boule d'énergie, elle explore toutes les pièces de la crèche, réussit parfois à aller là où elle ne devrait pas ou à chiper des choses, elle grimpe, escalade etc... C'est une petite fille pas du tout timide ni peureuse mais elle est nerveuse et angoissée, paradoxalement. Pour citer un exemple, elle nous fait des crises affreuses à l'endormissement depuis 4 jours alors qu'elle s'endormait très très (trop) facilement, car elle a eu peur d'un technicien venu poser un détecteur de fumée à la maison. Hier elle s'est endormie assez vite mais éveillée à 22h30 et n'a voulu se rendormir que sur moi à 1h30 du matin... Bref, elle est aussi très exigeante, sait exactement quoi attendre de qui et mène ses grands-parents à la baguette. Elle est toujours à fond, ne se pose quasi jamais, danse, chante, rit, pleure et se roule par terre, le tout en moins de 5 minutes... Elle est très résistante à la fatigue et à la douleur, assez peu câline, mais pourtant pot-de-colle... Elle comprend tout, ça c'est proprement effrayant!!

Des parents reconnaissent-ils leurs BABIs dans cette description??

matriochka
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 29
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 29
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par ytreza le Mar 10 Mar 2015 - 21:13

Comme j'ai l'ex BABI la plus âgée (9 ans ) j'ai tout le recul pour répondre à comment s'est développée ma petite BABI pour devenir une grande EABI !

Je vous souhaite la même chance que moi par ce qu'elle était une petite fille très très facile à élever !

Les grandes lignes du développement psycho-moteurs :

A 5 mois

- premier mot un classique "papa" mais elle l'a peut être même dit à 4 mois, c'est un ami à nous qui l'a entendu et quand il nous l'a dit on s'est moqué de lui et à 5 mois nous étions en vacances ensemble et rebelotte, elle le dit quand elle est seule avec lui (mais pour appeler son propre père hein ! ) là on lui dit 1 fois pas 2 jusqu'à ce que nous l'entendions aussi !

-début du 4 pattes

-début de la diversification et pas question qu'on tienne la cuillère pour elle ! C'est moi toute seule et pis c'est tout ! C'était un carnage mais quand même elle s'en sortait pas si mal !

6 mois

-4 pattes maîtrisé
-langage qui continues à évoluer

7 mois :

-se déplacé debout partout en se tenant à tout ce qu'elle trouve
-vocabulaire qui continue sont bout de chemin.

9 mois

-première note d'humour. On était chez la pédiatre (contrôle de routine avec une pédiatre qui me dit votre fille à les capacités psychomotrice d'un bébé de 12 mois) dans la salle d'attente les tout petits se sont donnnés le mot pour faire leurs vaccins. Ça pleure dans le cabinet ! Un nourrisson entre dans le cabinet, ma fille se met à faire semblant de pleurer et explosé de rire ! Aucun doute elle était en train de se moquer du pauvre petit qui allait de faire piquer !

- première phrase. On était chez les GP et le papi faisait bruyamment les 100 pas devant la porte de notre chambre. Nous nous efforcions de ne pas comprendre le message. Ma fille exaspérée à crier "y'a quelqu'un ? " en regardant la porte. Après nous avoir lâché un joyeux "hello" au réveil on s'est dit et si on faisait le pont de son vocabulaire. À 9 mois 32 mots à son vocabulaire !

- elle s'est lâché à 12 mois pour les premiers pas. Selon la pédiatre elle a du avoir un traumatisme par ce qu'elle avait les capacités physique de marcher seule depuis ses 8/9 mois. Qu'importe ...

Niveau jouets/ jeux c'était toujours bien 3 mois d'avance par rapport aux "normes"

17 mois

-maman, mets pu de couche ! Euh ... Ok ! Je ne lui ai pas mis de couche. La propreté Check !

22 mois

"Maman ce soir je dors sans couche !" Ok ok, si tu le sens faisons comme ça ! (Elle n'en mettait déjà plus aux siestes) propreté définitivement finger in the nose !

Etc ... Je ne vais pas tout vous faire, mais en quelques mots pour decrire mon ancienne BABI c'était "moi toute seule"' manger, s'habiller, laver ses chaussures etc ... Indépendante, à la crèche le seul contact qu'elle avait avec les puer c'était pour les couches ou aller aux toilettes, sinon fallait la laisser ! Et déterminée ! C'est ce qui m'epatait le plus chez elle cette enfant n'est pas mais alors pas mais pas du tout influençable !

Elle avait 2 ans 1/2 je voulais l'amener à une fête de quartier et elle voulait aller au bas à sable. On a traversé la fête pour y aller, on a croiser un chat, vendeurs de confettis, ses amis, un spectacle elle n'a pas dévié ! On est resté 1H au bac à sable on était seules (tout le village était à la fête !)Après quoi elle m'a dit c'est bon allons à la fête maintenant si tu veux toujours ! On y est allé c'était presque fini j'étais deg, pas elle.

Une petite dynamique qui ne craint pas la gravité, mais qui sait aussi reconnaître le danger et ne pas pousser, une parfaite connaissance des limites et de ses limites.

Aussi jamais du lui apprendre qu'il faut dire bonjour, merci, au revoir, ne parle pas aux inconnus, n'accepte pas les bonbons, ne jette rien par terre etc ... Elle a fait tout ça naturellement. Je disais toujours que ma fille je ne l'éduque pas je l'accompagne et je la regarde grandir.

Inépuisable ! Une énergie de dingue ! Même les autres enfants ne suivaient pas son rythme et lui demandait des pauses et lui demandait si elle n'était jamais fatiguée ! La seule fois où je l'ai entendu dire à un autre enfant "non plus tard, je suis fatiguée" j'étais chez des amis à prendre l'apéro, j'ai direct foncé prendre sa température, ça n'a pas loupé elle était brûlante de fièvre !

Par contre pas du tout angoissée BABI mais en grandissant si toutes sortes d'angoisses. Genre à 6 ans en voiture elle me demande comment on fait du papier, je lui répond avec des arbres et 3 minutes plus tard elle était paniquée presqu'a me demander de m'arrêter tout de suite et d'aller planter des arbres par ce qu'elle avait peur pour la couche d'ozone ! " j'ai du lui dire qu'il y avait déjà 2 trous. Désarroi !

Peur de la mort, peur de grandir, peur du futur, peur pour son petit frère, peur pour moi, à présent elle a beaucoup de peurs et parfois de pleures alors que petite pas du tout !

Petite pas très câline, pas très bisous mais à présent c'est sa drogue quotidienne !

Pas du tout résistante à la douleur ! Mais y'a aussi un gros besoin d'attention derrière une non résistance exagérée à la douleur Smile

Voilà en gros l'histoire du développement de mon BABI (Puis ce dont je me souviens aussi !)



ytreza
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BABI - bébés au besoins intenses

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum