Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par KACHKOUCHAT!! le Jeu 6 Fév 2014 - 20:20

Au lieu de me présenter, laissez moi vous dire ce que je pense. Si vous connaissez mes pensées, vous saurez qui je suis. Mon passé est chargé d’événements douloureux... etc.. etc...


Je ne suis pas littéraire, philosophe, scientifique, artiste ou même pitre. Je ne suis qu'un déchet intellectuel de plus. Je me suis inscrit ici sans aucun but. Je n’ai aucune religion ni croyance. Ma perception est aussi changeante que mon humeur bipolaire qui passe du tout au rien. Entre amour, mort, temps qui passe, vie. Je suis une âme dans laquelle le bien et le mal s’affrontent. Des fois je choisis de rester seul, de ne rien dire pour ne pas tuer de désespoir mes proches ou toute autre personne en qui j’ai semé mes graines faites de mes propres mots. Mes graines…  j’attends le bon moment pour les faire germer une à une dans la perception de mon entourage qui a du mal à suivre ce que mes mots leur font faire.  Je suis inconnu, je suis introuvable mais tellement disponible quand je n’ai pas cette sale manie de détruire ce que je suis. Nous sommes liés. C’est pour ça que je reste seul, je suis capable de détruire tout ce que je touche depuis que j’ai perdu mon enfance que le temps m’a volé. Des fois je pense à un tas de choses que moi-même j’aurai du mal à synthétiser si je fais le bilan de mes pensées de manière journalière. Je passe donc des nuits à réfléchir en n’ayant pas assez de matière sur laquelle exercer. Désespéré, je me canalise dans des pensées et des analyses métaphysiques à refaire le portrait à des philosophes, seul la nuit. Ou à écrire ces choses qui font mal, ces brouillons que je refais à répétition en me rendant compte que j’écris la même chose puisque je suis la même chose et que je n’ai pas changé. Un peu comme une gamme de blues sur laquelle on ne se lasse pas de laisser divaguer ses doigts...  C’est pour ça que j’ai un peu l’air bancal toute la journée, dans les nuages, dans les vapes, mais tellement présent pour les autres qui fantasment sur moi. Me traitant de fou, de dealer, d’agent secret, de prophète, de mal incarné, de thérapeute psychologue, ou dans le meilleur et rare cas d’ami.
L’amitié est pour moi un concept #####.
Assis sur mon canapé, dans ce doux confort #########. Je divague. Mes préoccupations : écouter des livres de philosophie ? commencer à gober des idées ? impossible, me dis-je.  La lecture est un danger. Elle peut nous faire prendre parti sur des idées. Voir la vie selon le vécu d’un homme ayant écrit. Le danger réside dans le fait où il n’y a pas de dialogue. Dialoguer avec un philosophe conduit forcément à l’exacerbation de notre propre sens de la philosophie, notre manière de concevoir des idées. A Entraîner notre créativité, à ne plus  que celle-ci reste moisir dans une grande échelle d’espace-temps qui nous est disponible  suite aux dernières avancées technologiques. Tout corps  naturel doit s'entrainer,  bouger pour sa propre survie.
L’esprit existe, sa créativité existe donc bien. Pour sa survie, celle-ci doit s'entrainer à prévaloir sur d’autres créativités. Tout est rapport de forces. Tout est interaction. (Expériences sur ADN communiquant par oem, régénération d’ADN –google it, important pour le point « collecte de données » abordé). Le fait qu’un humain avec un cerveau humain capable de gérer les fonctions cérébrales basiques de notre époque telles que la lecture ou la compréhension orale, puisse écraser la créativité d’un autre humain par sa créativité est un élément de satisfaction cérébrale.
Comme le disait ## : «  les imbéciles n’ont pas le droit d’exister dans le 21eme siècle, nous avons une mine d’or d’informations devant nous qui est internet. Ne pas savoir lire est une chose, ne pas savoir réfléchir pour chercher des informations utiles à notre survie est un suicide »
Par suicide, le suicide existentiel. Par lequel on existe. La pensée, car la pensée est la seule vraie liberté qu’on possède. Par le perfectionnement de nos idées, nous élaborons des moyens complexes pour arriver à nos idées de vie idéale, ce que nous appelons rêves, ambitions. Ces deux mots sont deux mots qui souffrent en ce moment à cause de ce système limitant. Le citoyen du monde ne devrait pas être limité aux exigences financières de son système. Selon Thoreau, « Le gouvernement qui gouverne le mieux est celui qui gouverne le moins ». Je ne me proclame pas révolutionnaire : le désordre provient des choses qu’on ne contrôle pas, d’une masse aléatoire, le peuple. J’ai dit que je n’ai pas de croyance, mais pourtant j’en ai une, c’est de ne pas abdiquer sa pensée à quelconque penseur, le gouvernement est fait en partie de penseurs (cachés ou camouflés), CQFD. Même chose pour les religions... etc... etc... Je parle du financier pour m’adapter au niveau intellectuel de tout être existant n’ayant ou pas, les qualités requises pour manipuler des idées métaphysiques (car tu n'es pas le seul à me lire et j'espère être ouvert). Financier car pour réaliser un rêve ou une ambition de découverte, ce qu’on appelle voyage, avec un être avec qui on aurait aimé participer à cette entreprise de la vie, cette interaction entre deux algorithmes (presque) cérébraux humains… il nous faut un outil d’échange (argent)  pour s’adapter aux nouveaux raccourcis d’espace-temps impossibles à gérer par notre physionomie. Par argent, je veux dire une valeur de travail quasi machinal. Plus la machine est puissante, plus la valeur du travail fourni par rapport au temps passé est importante. Et c’est exactement la définition du travail, de la puissance en physique et en mécanique newtonienne. Par cela je veux dire que l’être humain n’est pas physiquement capable d’accéder à un endroit où il peut rechercher un type d’expérience que son propre arbitre a jugé bon de lui faire vivre (sujet complexe à creuser). Sommes-nous les esclaves de notre libre arbitre ? Non, car il y a interaction avec les autres vivants. Et c’est ce qui fait la « vie » terrestre.

Je m’explique en exemple : Je suis assis sur mon doux et accueillant canapé, je viens de faire péniblement ########-######### en quelques heures, pour régler mes problèmes administratifs, j’aimerai rencontrer certains amis, de la famille et des gens de qui m’apportent une grande sagesse. La puissance de la créativité de l’homme réside là. Un autre être humain, ayant optimisé sa créativité pour pouvoir écraser intellectuellement des milliers de personnes sous ses ordres pourrait ne pas avoir à se poser ce genre d’obstacles à sa propre créativité, il aurait les moyens de faire 3 continents en une journée sans avoir à trop se séparer de ses proches qui seront à quelques minutes de sa puissance de transport terrestre.  Un milliardaire aurait ce genre de facilités pour pouvoir optimiser le temps qu’il passe dans la réflexion sans avoir à monopoliser l’usage de son cerveau à des activités mécaniques et machinales, on conduit, on passe du temps à avoir des idées brouillons dans des endroits qui nous perturbent, perturbent nos capacités intellectuelles, nous, ou plutôt eux,… humains de bas score intellectuel. Garder en tête que parmi les milliardaires se trouve une grande concentration de personnes à haut potentiel.

Pour vulgariser, notre créativité est stimulée par des personnes avec qui « le courant passe ».

Chaque satisfaction génère une motivation s’additionnant à chaque rapport de force gagné. Encore s’agit-t-il d’exercer sa puissance avec sagesse et bienveillance.  Un homme ayant donc entraîné son intellect à utiliser toutes ses ressources aura statistiquement plus de chances à écraser une créativité hostile à la sienne, comme dans un combat de coqs, les coqs sont des éléments aléatoires, c’est la nature, on n’y peut rien. Nous sommes des éléments aléatoires dans chaque type de contexte ou de situation dans lesquels nous met cet algorithme génétique d’action de  naissance dont les processeurs sont chaque corps d’être humain. Y-aura-t-il une collecte finale de données ? D’où la croyance en certaines religions et l’émergence d’ «épiphanies » intellectuelles?  L’algorithme qu’on appelle tous « la vie » serait donc aléatoire en chacun, car dépendant d’autres algorithmes, d’autres vies, d’autres êtres humains générant de la vie.  

Une manière d’optimiser notre rendement génétique serait d’établir un bilan personnalisé de chaque être avec ses besoins circadiens. Les insomniaques, parmi lesquels se trouvent une grande proportion de personnes sensibles et par effet statistique un grand nombre de personnes à haut potentiel, ne sont pas forcément dépressifs, mais ils le deviennent quand le monde entier tourne à leur encontre. ... Le fait que la population ait les mêmes horaires de vie fait que chaque être humain doit s’adapter à un rythme préétabli d’une manière empirique. Le rythme circadien personnalisé pour chacun peut créer un équilibre de vie et un bien être  non négligeable, ça reste de la théorie, il suffit de chercher les bonnes sources et sujets de recherches. L’application dans la vie courante, à part trouver un employeur indulgent ou une source de revenu stable acceptant ce mode de vie ainsi qu’une moitié compatible reste résiduelle au sein de la population terrestre.
Nous subissons les conséquences de la vie des autres. Les vies des autres se répercutent naturellement par simple présence dans un environnement naturel ou omniprésence dans un environnement technologiquement évolué dans lequel on se situe actuellement. Puis, comme la créativité de l’homme, dans un instinct de survie,  s’est dotée d’un moyen de s’en prémunir; elle s’est alors inventée des subterfuges destructeurs tels que le déni, le refoulement, la concentration sur les moyens de divertissement vides autres que les arts ou loisirs de nature saine.

Utilisation de nous-même comme outil. Capacité de notre corps à générer des sonorités et des gestes distincts, utilisation d'outils mécaniques... ça c'était le monde d'avant... Nous sommes en train d’utiliser d’autres outils que notre corps, cet outil autrefois analogique, et maintenant numérique, peut transférer de l’information, sonore ou visuelle très complexe car nous pouvons avoir l’expérience visuelle et auditive, à distance. On est des demi-dieux, on peut voir tout ce qu’on veut voir et à distance, sans distorsion perceptible de temps (sachant que pour le cas du super humain, l’outil, argent, est présent). La notion de collaborateur, de camarade est née depuis les origines de l’être humain, la communication orale a révolutionné cette notion, la communication écrite l’a faite évoluer et a rendu notre qualité de vie meilleure, la communication numérique et le libre accès aux ressources intellectuelles est une autre paire de manche.

La télécommunication est un nouveau moyen de communiquer. D’où la nécessité de pouvoir communiquer avec tout type de profil psychologique.

Notre créativité a été assassinée il y a des milliers? d’années (en temps de vies cumulés).

Un livre écrit par un auteur d’une plus grande créativité que la nôtre peut nous faire esclave de la propre créativité de l’auteur que l’on a lu. L’auteur sera toujours dans la perspective d’exercer, donc de faire exister, donc de faire vivre ses idées. Cela  risque donc de dominer les nôtres par le biais d’une argumentation fausse à notre sens mais assez exhaustive pour se perdre dans ses détails et de perdre le fil.
Donc à vos critiques. Je n'aurai pas le temps de répondre, mais au moins j'aurai lu et su, et les autres aussi.


Un humain intéressant :
Se comprendre pour moi c’est le fait que deux humains cherchent communément  à ce que l’autre trouve plus de satisfaction, de plaisir. Bienveillance. Des relations entre humains potentiellement intéressants l’un pour l’autre se sont arrêtées quand on répond pas à cette question : «savoir ce que veut l’autre et commencer à chercher les idées cachées »  c’est là que le mal fait effet.
Ex : deux ê humains se rencontrent dans un bus, ayant les mêmes idées qu’ils pourraient développer ensemble. Le fait de demander : « est ce que tu veux en parler plus tard? je te laisse où me joindre »  pourrait sauver la potentielle puissance de la créativité que ces deux humains auraient potentiellement généré. C’est des statistiques.
Idée de compatibilité intellectuelle.

Plusieurs manières de dire le message, l’idée, plusieurs réponses :
Personne non compatible :
Possibilité de compréhension positive : affection réelle ou manipulation, affective ou idéologique.

Personnes compatibles :
simplicité de transfert de contenu du message.  

Selon moi:

intelligence sociale créative :
capacité de pouvoir décrypter les idées cachées d’autres humains avec le moins d’indices sensoriels, cognitifs (indices volontaires/involontaires) ou perceptifs.  (Autrement dit : indices de limite de compatibilité créative entre deux humains)
ça vous branche de créer?

Voili voilou... c'est la tempête :)un petit brainstorming comme si j'étais avec les miens :)

Honneur, bienveillance, paix.


[Texte brouillon protégé, date d'édition protégée]

KACHKOUCHAT!!
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 31/01/2014
Localisation : à coté du radiateur, au fond de l'amphi ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par KACHKOUCHAT!! le Jeu 6 Fév 2014 - 20:36

Désolé.

KACHKOUCHAT!!
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 31/01/2014
Localisation : à coté du radiateur, au fond de l'amphi ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par EmiM le Jeu 6 Fév 2014 - 20:51

Faut pas s'excuser d'être soi !
Bienvenue à toi !

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par MarTigre le Ven 7 Fév 2014 - 17:50

Bienvenue J.

MarTigre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 722
Date d'inscription : 24/01/2011
Age : 25
Localisation : SE (dans les 2 sens)

http://www.zebrascrossing.net/t2071-et-un-zebre-en-plus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par KACHKOUCHAT!! le Sam 8 Fév 2014 - 17:23

Moi c'est G. Tes posts ont complètement disparus de mes pensées, comme si je les avais jamais lus et que je les avais oubliées.

KACHKOUCHAT!!
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 31/01/2014
Localisation : à coté du radiateur, au fond de l'amphi ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par KACHKOUCHAT!! le Dim 9 Fév 2014 - 20:31

Bon, vous êtes bien marrants, ou alors mon égo est surdimensionné ^^... Aucune réponse consistante, personne qui fait de la philo... ^^ je dois être fou à lire du caca intellectuel puisque ça n’intéresse personne. J'ai autre chose à faire à part voir des cas psychiatriques à longueur de journée. Mes exams et ma vie m'attendent. Ravi de vous avoir parlé à vous deux. Je penserai à poster un jour quand j'aurai des vacances... sans doutes l'été puisque c'est bien parti pour un bon semestre!
Zèbre ou pas, on s'en fout, on est tous humains, et je préfère avoir des gens autour de moi qu'un pauvre caniche pour ma retraite Smile peu importe la solitude qu'on ressent il y aura toujours des choses à faire pour s'occuper.
Ciao!

P.S: Je vous lirai de temps en temps.

KACHKOUCHAT!!
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 31/01/2014
Localisation : à coté du radiateur, au fond de l'amphi ^^

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brainstorming test, brouillon, #a #### ##### ## #######. Pas de temps.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum